Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

Bonjour,

je veux et c'est certain devenir ''ingénieur météorologue'' ou dans un métier dans ce secteur s'y rapprochant fortement. Mais comment faire, bien que j'ai encore le temps d'y réfléchir (14 ans) pour devenir météorologue.

Est ce qu'il est possible de travailler dans ce domaine sans pour autant passer par l'école Nationale de la Météorologie à Toulouse ? Car je trouve que les places y sont très très limitées par rapport aux nombres de demande qui elles sont très nombreuses.

J'aimerais me consacrer à la recherche sur la météorologie, pour pouvoir éventuellement percer le secret de certains phénomènes mystérieux ou pour concevoir de nouveaux modèles qui améliorerons les prévisions.

Si quelqu'un pouvait me guider, ce serait sympa smile.png

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Hilaire-de-Chaléons, pays de Retz (44), Bretagne

Honnêtement à ton âge, pour l'instant, applique toi à cartonner en maths, PC et SVT (et assurer dans les autres matières). Dirige toi vers une série S évidemment, puis après selon tes envies (qui auront peut-être évoluées) et tes capacités tu pourras intégrer une Prépa voir pourquoi pas directement la fac.

PS : je suis mal placé pour répondre étant étudiant ... en histoire. blush.png

Link to post
Share on other sites
Posted
Clermont Ferrand - 470 m

Je ne connais malheureusemen pas d'autres solutions pour devenir ingénieur météo que de passer par le concours ENM de météo France. Peux être qu'il en existe et d'autres personnes seront bien placés pour t'en dire deux mots mais pas à ma connaissance en tout cas.

Sinon comme on te l'a dit dans le post précédent applique toi tout d'abord à cartonner en Math et Physique surtout que te permettront si tu passes des concours ou autres d'être dans le peloton de tête. Si tu veux des questions sur le concours ENM n'hésite pas à m'en poser je l'ai passer il y a 2 ans default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">.

Link to post
Share on other sites

Tu l'as passé, tu l'as réussi ? default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> Et en quoi consiste ce concours, dit moi tout s'il te plait default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Sinon, en 3 ème j'ai :

- Maths : 17,5-18

- Physique : 19

- Svt : 17

Link to post
Share on other sites
Posted
Clermont Ferrand - 470 m

Alors je t'explique.

La première consiste a passer un examen comprenant du français des maths et de la physique sur la base du programme de S ou STi tout dépend la bràche que tu choisis pour faire le concours de l'ENM. A la suite de ces examens ils en prennent qu'une dizaine environ (sa dépend des années) passer un oral face à un jury. Je ne pourrais pas t'en dire mieux sur cette oral car je n'ai pas réussi les examens pour 0,2 points =/.

Donc au final pour l'examen pas besoin de connaitre les bases de la météo d'ailleurs en parlant avec certains ils y en avait beaucoup qui n'y connaissaient rien simplement c'étaient des têtes enath et physique.

Si tu veux plus d'info va voir sur le site internet de l'ENM default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Julien a bien expliqué les prérequis pour entrer à l'ENM: un bon niveau en maths et en physique est nécessaire tout au long de ta scolarité. L'ENM est effectivement la seule école d'ingénieur Française donnant l'accès au diplôme d"ingénieur météorologue".

Au niveau de la voie ingénieur, deux principales voies d'accès:

-recrutement sur concours TPE/EIVP au niveau de la banque Mines-Ponts que tu peux passer après deux années de classes préparatoires scientifiques (aussi appelés prépas / maths sup - maths spé) dans les filières PCSI-MPSI en 1ère année puis PC-MP-PSI en 2ème année. 16 places sont offertes en 2015 (6 fonctionnaires - 10 non fonctionnaires)

-recrutement via le "concours spécial maitrise" pour les étudiants ayant une licence scientifique et ayant validé une année de master (Bac +4 dans le cursus universitaire) ou déjà titulaires d'un master (Bac+5). 8 places sont offertes en 2015 (4 fonctionnaires - 4 non fonctionnaires)

Pour des infos complémentaires, tu peux visiter: http://www.enm.meteo.fr/ingenieurs et venir aux journées portes ouvertes le 21 Mars 2015 à l'école si tu le peux.

Est ce qu'il est possible de travailler dans ce domaine sans pour autant passer par l'école Nationale de la Météorologie à Toulouse ?

Oui, c'est aussi possible, le domaine de la météorologie est vaste et de nombreux parcours professionnels en sont la preuve.
Link to post
Share on other sites
Posted
Viols-le-fort (34) / Draguignan (83)

Salut ! J'ai moi même passé ce concours il y a 3ans. C'est niveau Bac scientifique, en gros il faut avoir minimum 16 à ce concours pour espérer être pris (donc comme si tu avais 16 à ton Bac S). Plus les années passent et plus il y a de personnes à passer ce concours et moins il y en a de pris. Je ne veux pas être rabat-joie mais c'est bien la vérité. Je te conseille de visiter l'ENM à Toulouse pendant les portes ouvertes. Personnellement, cela m'a découragé. C'est plus du boulot d'informatique qu'autre chose ... Après tu as des cursus universitaires. Je ne pourrai pas tous te les citer mais globalement tu en as très fixé sur l'aspect Physique qui est déclinée sous toutes ces formes pour aboutir sur un master (bac +5) du type climatologie. Ce type de cursus est fait pour faire de la recherche assez spécialisée dans la climato. Tu as plusieurs fac qui le font ... Je les connais pas vraiment mais tu n'as qu'à chercher "master climatologie" et tu trouveras tout dessus, quel licence faire pour être acceptée et toutes les matières enseignées. Ensuite, si tu veux être moins recherche et moins scientifique, tu as la branche GCRN à Montpellier (où je suis). Après une licence (Bac +3) Géographie (de préférence mais ça peut etre une autre licence) dans n'importe quelle fac, tu aboutis sur un master GCRN (Gestion des Catastrophes et Risques Naturels). Là tu as accès à la gestion du risques de manière plus "humaine" avec la prévention des inondations, glissements de terrain, séisme, volcanisme, cyclone etc...). Je suis en M1 GCRN et cette année je pars aux USA étudier la vulnérabilité du bâti face aux tornades pour mon mémoire. Voilà une idée des opportunités que ce master te donne. Dernière chose, pour passer du M1 au M2 (2e année) de ce master, on passe de 50 à à peine 20 personnes. Tout se joue sur ce mémoire que je prépare aux USA.

J'espère t'avoir aidé. Si tu as d'autres questions ou si je n'ai pas été suffisamment clair, n'hésites pas default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites
Posted
Trégueux (22) & Rennes (35)

Tu l'as passé, tu l'as réussi ? smile.png Et en quoi consiste ce concours, dit moi tout s'il te plait smile.png

Sinon, en 3 ème j'ai :

- Maths : 17,5-18

- Physique : 19

- Svt : 17

Le collègue, le lycée, ça veut tellement rien dire !
Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

Et bien on est dans exactement le même cas Cyril, je suis en troisième, passionné de météorologie depuis 2 ans également, et je songer à en parler ici puis j'ai vu ton post... default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Il faut bien faire attention à ce qui t'intéresse vraiment, et ne pas plonger tête la première dans ce qui t'apparaît au loin comme la solution la plus évidente.

Tu as encore le temps avant de te jeter corps et âme dans un métier : je te conseillerais d'affiner ta passion plutôt que de faire un plan de carrière.

Être passionné de météo, c'est très large ! Essaye de préciser ce qui te fascine vraiment avant de le prendre pour acquis. C'est quoi la météo pour toi ? Qu'est-ce qui te plais quand t'en fais ? Et d'ailleurs, est-ce que t'en fais ou est-ce que tu en regardes ? Est-ce que tu préfères observer le ciel, comprendre les nuages et l'atmosphère, ou est-ce que tu préfères suivre les cartes des modèles numériques, établir des prévisions et des incertitudes ? Ou encore, est-ce que tu t'intéresse aux phénomènes en tant que tel, ou aux sensations qu'ils provoquent ? Ou à la réaction de la société, aux façons de gérer les situations météorologiques particulières ? On peut imaginer plein d'autres questions dans ce genre. Profite de ta passion pour en apprendre plus sur ce qui t'intéresse, sur ce qui t'intrigue, et t'en apprendra sûrement plus qu'en te cloisonnant dans une discipline particulière.

Il vaut mieux que tu laisse libre court à ton intérêt personnel avant de l'enfermer dans une simple catégorie professionnelle. Comme ça a été dit plusieurs fois, le métier d'ingénieur météo peut avoir de quoi décevoir à plus d'un titre quand on est passionné de météo. Il n'y a pas que la météorologie qui parle de la météo, très loin de là !

J'étais un peu pareil, passionné de météo depuis le collège, et considérant alors tout naturellement que je voulais devenir météorologiste, puisque j'aime la météo. Mais j'ai raté le concours d'entrée à l'ENM, et heureusement pour moi. Parce qu'entre temps, j'ai fais plein de choses à côté, et j'ai découvert des façons infinies de travailler sur la météo sans être météorologiste pour autant. D'abord, il y a tout ce qui relève de la photo, de la vidéo et de la création audiovisuelle qui peut être très intéressant. Les créations artistiques qui s'inspirent de la météo sont aussi très riches et méritent beaucoup d'intérêt. La gestion des risques et catastrophes est en plein coeur aussi des phénomènes météo, et dans ce cas les formations en géographie peuvent être plus pertinentes que celles en maths et physique.

Aujourd'hui je suis en histoire et philosophie des sciences ; rien à voir a priori, et pourtant j'ai jamais autant intégré la météo dans mes études qu'auparavant. Là encore je découvre tout plein de domaines qui s'y intéressent : la météo dans différents langages et différentes civilisations, et son interprétation ; l'histoire de la météorologie, et comment elle s'est développée en tant que discipline scientifique autonome ; ou encore les considérations sur la météo au moyen âge, ce qu'on savait, ce qu'on interprétait et ce qu'on intégrait dans d'autres croyances ; ...

Les sujets sont infinis en météo, ils vont beaucoup plus loin que la seule météorologie opérationnelle de prévision numérique du temps. Alors prend bien le temps de considérer ce qui t'intéresse véritablement default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">.

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Pierre de Chartreuse (890 m) / Grenoble pour le boulot

Bon courage car effectivement, entre le collège et le lycée, les matières scientifiques se compliquent considérablement. J'étais très bon en 3 ème, j'ai réussi à passer en S de justesse puis je me suis vraiment effondré, n'y comprenant plus rien. C'est ce qui m'a bloqué dans mon souhait de partir dans la météorologie. Mais bon, si c'est ce que tu souhaite, il faut vraiment tenter !

Au final je suis maintenant dans le journalisme et j'ai lancé mon propre site de prévisions pour ma région. À mon sens, c'est peut être le plus intéressant car on suit vraiment notre passion, on fait vraiment ce que l'on aime faire.

Link to post
Share on other sites

Je suis en L1 physique, après avoir fait Math sup (PCSI) pendant le premier semestre, qui ne me plaisais pas, trop de travail, des matières qui ne m'intéressaient pas à ce niveau de difficulté et d'abstraction (surtout maths).

Depuis la troisième, comme toi, je veux devenir ingénieur météo, et j'ai choisi le parcours fac que je pense le plus accessible.

En 3ème j'avais les mêmes notes que toi et au lycée je ne suis jamais descendu, j'avais 15/16 en seconde, première et terminale (sauf premier trimestre de première à 13.8 ^^ ). J'ai eu mention TB au bac, et je n'ai presque jamais eu à forcer. Le lycée est encore très concret en science, à part un peu les maths, qui restent une matière abstraite pratiquée seule. Mon truc c'est la physique niveau matière, et j'adore apprendre des choses concrètes observables.

La météo est une passion, c'est aussi concret. Après j'aime du coup le côté physique de la chose, pas tellement le côté prévision numérique (j'en réalise sans modèles à part masse d'air et isobares, et ça tombe juste. Le pire pour un passionné de météo, c'est de rester devant son ordinateur à regarder le temps qu'il fait et qu'est ce qu'il va faire, sans sortir ni regarder le temps qu'il fait chez soi, essayer de le comprendre sans des chiffres et des couleurs, à quoi ça sert si on ne VIT pas la chose ??). J'adore modéliser par des équations sorties du chapeau tout ce que je peux ^^

Donc rien n'est inaccessible, en plus tu as un bon niveau. Si tu as un but, tu sais pourquoi tu bosses et du coup c'est mieux. Moi à part ça je sais pas du tout quoi faire !

Pour la recherche en météo, c'est à Météo France que tu dois bosser. Ingénieur météo c'est prévisionniste, climatologue, chercheur, développeur de modèles...

En espérant t'avoir aidé, ou apporté quelque chose.

Link to post
Share on other sites
Posted
Pamiers / Saverdun

En ce qui concerne de rentrer dans le système Meteo France hors concours, l'enseignant que j'ai rencontré à la journée portes ouvertes de mon université (Mirail à Toulouse) m'a dit qu'il y avait d'autres moyens de s'y immiscer... Et m'a d'ailleurs clairement fait comprendre qu'il avait un contact sur place si j'avais besoin default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Mais sinon tu as 14 ans donc calme le jeu, moi à 14 ans je voulais travailler dans l'astronomie j'adorais ça, j'aimais aussi la météo. Puis après je me suis dit que je travaillerais dans la météorologie, mais certainement pas dans la climatologie qui ne m'intéressait pas, et aujourd'hui j'adorerais travailler dans la climatologie pinch.gif Autant te dire que même en étant certain qu'on changera pas d'avis comme je l'étais à ton âge, on change d'avis, donc honnêtement, laisse passer le temps et quand t'arrivera en première S et qu'on commencera réellement à te bassiner avec ton avenir professionel tu commenceras à faire des projets plus sérieux.

Mais sinon je trouve bien qu'il y ait des jeunes qui es déjà une idée précise de l'avenir qu'ils souhaitent prendre default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites
Posted
Pamiers / Saverdun

Et puisqu'on en est à étaler ses notes et ses connaissances, sachez que j'ai fait un Bac S que j'ai eu sans mention grâce à un 10 en Maths obtenu de justesse grâce à des cours a domicile, un 7 en physique, un 10 en SVT (tout cela après avoir sauté une classe, le CP) tongue.png Toute façon le lycée et la façon dont on nous fait apprendre les matières au lycée, ce que j'en pense c'est tout sauf du bien... dry.png Tellement ennuyeux...

Bref, ça m'empêche pas d'être quelqu'un d'intelligent, souvent plus que certains qui se tapent des 19 dans toutes les matières et qui n'ont pas grand chose dans le pois chiche à part leur leçon... (ça pourrait ressembler à de la vantardise mais ça n'en en est aucunement). Bref, les notes ça veut absolument rien dire.

Voila c'était ma vie tongue.png Désolé de vous avoir pris de votre temps pour la lire

Sur ce cool.png

Link to post
Share on other sites
Posted
Briançon (05) 1260m

Salut,

J'étais à peu près comme toi à ton âge, passionné de météo, aussi bien phénomènes observables que ressenti de phénomènes extrêmes et curiosité sur les rouages de la physique de l'atmosphère (à mon humble niveau à l'époque). Après bas S, prépa maths sup / maths spé, j'ai intégré l'ENM en ingénieur fonctionnaire et j'ai été diplômé l'an dernier.

J'étais aussi intéressé par de nombreux phénomènes connexes à la météo (océanographie, hydrologie) qui sont des thématiques développées à l'ENM, mais pas uniquement. Si tu souhaites faire de la recherche en météorologie ou ses sciences connexes, pas besoin de faire l'ENM, un bon master recherche dans une bonne fac comme Toulouse ou Jussieu qui ont d'ailleurs des accords avec l'ENM pourront te permettre de candidater à des stages en labo dans le domaine de la météo ou connexe.

Si tu veux faire de la météo opérationnelle, sache qu'elle ne constitue qu'une petite partie des métiers de Météo-France. La plupart sont des horaires de bureau, plus ou moins éloignés de la météo. Les métiers "historiques" (observation, prévision, climatologie et recherche) sont moins représentées que certains profils métiers plus classiques avec un profil technicien supérieur ou ingénieur (développement ou maintenance informatique, administratif, commerce, encadrement..). En sortant d'école j'ai eu la chance d'être affecté à un poste opérationnel, en prévision, mais ce ne fut pas du tout le cas des autres élèves de ma promo..

En bref : recherche météo => pas obligé d'intégrer l'ENM

tu intègres l'ENM => tu ne feras pas forcément de la "météo" en sortie d'école...

Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes vos réponses,

bon, d'après ce que vous avez dit, il faut s'accrocher au Lycée pour pouvoir maintenir une bonne moyenne générale ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> Je veux vraiment travailler dans un métier qui se rapproche de la météo (j'aimerais même créer pourquoi pas une entreprise qui s'y approchant)

Dur dur de se décider.

continuez à me conseiller default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites
Posted
Combs-la-Ville 77380 et Massy 91300

Je suis en L2 de physique à Jussieu, justement, et à vrais dire je m'en "tapais" à ton âge de savoir dans quelle fac j'irai... Ce que je cherchais, c'était avant tout, de comprendre la météorologie ! Je me suis donc dirigé vers une orientation plus "physique et géographie". Je suis tombé sur Jussieu par hasard et avec moi, le hasard aura bien fais les choses pinch.gif . (L1 PCGI acquis (Physique-Chimie-Géosciences-Ingénierie).) Beaucoup de choses intéressantes sont présentes dans ces filières, mais peu de météo. Ce n'est qu'à partir du niveau master que je pourrais me spécialisé dans le domaine de la recherche en météorologie. Mais je vois déjà venir les cours de codes en informatiques qui ne m'intéresse pas spécialement.191769.gif Modèles météo obliges... Du coup, Je suis tombé sur Infoclimat, et c'est là où je m'épanouis le mieux. Quelques idées de projets commencent à naître dans ma tête et n'ont rien à voir avec ce que j'avais établis au préalable. Bye Bye l'ingénieur à météo France et bonjour le chercheur autonome ( ou pas ^^ ). ( Sur Infoclimat l'autonomie et la liberté ("modéré", faut le rappeler) de chacun ainsi que la qualité des intervenants, fait le succès de ce site)

Je n'essaie pas de te décourager de ton ambition à vouloir devenir ingénieur météorologue diplômé à l'ENM, mais comme d'autres intervenants te l'ont déjà dit, il y a surement d'autres manière de voir son future dans la météo. Tu auras encore largement le temps de changer et rechanger d'avis d'ici-là !sorcerer.gif

Cytruj

Link to post
Share on other sites

Le métier de météorologue perd de son intérêt d'années en années j'ai l'impression. Ca devient un métier de bureau alors que tout se passe dehors. C'est bien triste je trouve ! Je me lance dans un parcours météo je verrai bien où cela me mène !

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...