metbeziers

Prévisions automne/hiver 2017-2018 dans les Alpes

Messages recommandés

Bruno76   

Cependant (toujours les mêmes discussions mais c'est passionnant) entre septembre et décembre (en période de jours décroissants, avec l'hiver à venir) peu importe l'altitude la chose la plus importante pour l'efficacité c'est la quantité, plus que la LPN. 

La neige de plein hiver, quand elle descend en fond de vallée voire en plaine, accroche de plus en plus mal 1000m plus haut que la tenue (si la LPN est à 1000m, plus haut que 2000m en gros elle est trop légère pour tenir aux crêtes et même les nuages à précipitation ne dépassent pas l'isotherme -12). Ensuite en mars/mai, il y a en général la configuration pour les plus fortes tempêtes de neige possible, mais Paradoxalement une chute de neige fraîche au printemps contribue à la fonte à posteriori car elle est plus facilement attaquable par le soleil, sans parler des avalanches qui drainent des graviers sombres qui accélèrent à leur tour la fonte. 

Donc la construction d'un manteau de neige solide passe par un automne très humide par à coups en respectant les étapes au niveau de la LPN (2500/3000m en septembre, 1800/2200 en octobre, 1200/1600 en novembre), suivis à chaque fois de 2/3 jours de bon gel avant une inévitable pause inversions puis foehn pas trop longue. 

Une petite goutte froide comme celle d'octobre 2015 qui apporte 3cm de neige dans les Ardennes (j'avais fait alors Paris-Varsovie en voiture, je me rappelle de la neige vers Erfurt) est inutile en ce sens. 

 

Modifié par Bruno76
Ajout
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cedski   

C'est un peu le problème des premières chutes qui arrivent fin novembre/décembre avec "trop" de froid, elles arrivent sur un sol nul, ça dégage au premier redoux, sans parler d'un coup de foehn...

 

Mais le scénario "idéal" tel que tu le décris n'arrive (plus ?) jamais.

 

On sera mi septembre, a part pour les glaciers, elle aura tout le temps de fondre. Si les cumuls "promis" arrivent... Déjà le WE dernier on a bien vu que les cumuls ont été très largement revues à la baisse au fil des runs... Et, sont d'ailleurs déjà revu à la baisse ce soir.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MF73 met la limite pluie-neige à 1300 mètres en seconde partie de pertu jeudi.

  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pow   
il y a 20 minutes, metbeziers a dit :

MF73 met la limite pluie-neige à 1300 mètres en seconde partie de pertu jeudi.

 

2300 plutôt, non ?

 

EDIT : Autant pour moi je n'avais pas fais attention que la température en altitude allait être significativement plus basse du côté savoyard que isérois :D

Modifié par pow

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lothski   
Le ‎11‎/‎09‎/‎2017 à 19:10, Bruno76 a dit :

 mais Paradoxalement une chute de neige fraîche au printemps contribue à la fonte à posteriori car elle est plus facilement attaquable par le soleil, sans parler des avalanches qui drainent des graviers sombres qui accélèrent à leur tour la fonte. 

 

 

Tu as des sources pour cette contribution à la fonte ?  Je ne comprends pas pourquoi vu que la neige fraiche  a un albédo excellent  et au printemps le soleil  tape fort, le rayonnement ne fait pas de cadeau en mai ,  peu dense elle ne tient pas aussi bien que la neige transformée pour une épaisseur donnée  certes   mais   je ne vois pas comment   elle contribuerait à la fonte du tout  du point de vue thermique  :  Comment  l'eau de fonte à 0,1 °   changerait elle  grand chose pour la fusion de ce qui est dessous ?  cf une pluie froide  qui ne fait pas fondre grand chose d'un manteau tassé   ce qui n'est  pas étonnant vu le nb de calories nécessaires  au changement d'état . 

 

Pour la non tenue en hiver en altitude,  dans certaines pentes raides et sommets c'est toujours pelé,  en glace jusqu'en  mars,  ce qui tombe en automne étant soufflé aussi mais sur des surfaces limitées .

Mais ça me parait difficile de donner un discours unique sur la contribution des chutes de neige au cœur de l'hiver  applicable à l'ensemble des glaciers,   ça me parait forcément dépendre de la configuration  : Un glacier de cuvette qui  conserve  tout ce qui est soufflé autour ça me parait différent du cas d'un glacier pentu ou d'un glacier  plus plat mais  posé sur un coin très  exposé au vent .

 

Dans ce que je lis sur les articles que j'ai parcouru  sur l'accélération de la fonte depuis 2000  je  vois moins parler maintenant  qu'il y a 10,  15 ans  de problème  de la sécheresse en automne c'est bien plus  l'allongement de la période d'ablation qui est remarquée et mise en cause en compagnie des  températures estivales  .  Les petites chutes de neige d'été ne semblent se voir attribuer  d'effet négatif au contraire .  

 

Cette année on a eu les deux sécheresse à de rares exceptions près (1) ,  puis chalumeau et 0 en  chute de neige dès mi mai   .. ce coup de frais de septembre  devrait  au moins arrêter net le massacre, qui était déjà bien avancé le 7 Aout , ça n'a guère empiré sur les cams vers 3500m après  (par ex Plateau Rosa)

en dessous ça a encore tapé .

(1) PS :  voir post sur glaciers dans qq min   relatif à  ça (bien arrosé en novembre  )  http://www.nimbus.it/ghiacciai/2017/170908_Ciardoney.htm

 

 

 

Modifié par lothski

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cedski   

les cumuls se réduisent comme peau de chagrin en tout cas. tant pour demain que pour ce WE (ou il n'y a quasi plus rien pour le coup, pour l'Isère du moins).

 

 

Ah, déjà des flops ??? xD

  • J'aime 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/09/2017 à 16:35, Cedski a dit :

les cumuls se réduisent comme peau de chagrin en tout cas. tant pour demain que pour ce WE (ou il n'y a quasi plus rien pour le coup, pour l'Isère du moins).

 

 

Ah, déjà des flops ??? xD

Quoi déjà?!

C'est vrai qu'on se prend des dizaines de flop chaque hiver, saison propice à l'or blanc; alors en Septembre... je crois qu'il ne faut rien espérer jusque J+1/J+2. :P

 

Mais pour ce weekend, on pourrait avoir un saupoudrage sur les AS avec une LPN vers 2200M, peut-être 2000M pour les massifs de la Vanoise/Tarentaise?

A noter qu'il a neigé dès 1900M sur Vars aujourd'hui.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Averses de neige attendues en fin de journée, parfois jusqu'à 1600m en nuit prochaine côté Chablais, Aravis, Faucigny.

Les 20cm sont jouables à 2500 sur ces même coins.

 

Retour d'averses de neige Mardi avec un nouveau front apportant des flocons potentiellement jusqu'à 1500 mètres.

 

Ce mois de septembre deviendrait remarquable.

Modifié par metbeziers
  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Raphaton   

La neige pourrait pourquoi pas s'abaisser demain jusque 1400 à 1500 m sur la Chartreuse, bien placée pour les petits front demain si on en croit Arome, les autres modèles sont en revanche beaucoup plus timorés avec juste de la pluie faible. 

Modifié par Raphaton

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   1 membre est en ligne