Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

_sb

Mises à jour des modèles de prévisions

Recommended Posts

Posted

Location : Aubagne (13400)

Bonjour,

Les modèles sont régulièrement mis à jour, dans leurs algorithmes, dans leur code interne, etc. Les infos à ce sujet sont publiées sur les sites des éditeurs (NCEP, DWD, Met Off, etc).
Ceci dit, il faut penser à les consulter puis lire souvent des pavés assez (ou très !) abscons qui prennent un temps certain à être déchiffré par un humain normalement constitué !

 

Des ICéens suffisamment au fait de ces mises à jour seraient-ils prêts à nous faire régulièrement des compte-rendus, idéalement après chacune d'entre elles ? Un résumé digeste des principales modifications / améliorations apportées ...

 

PS : je poste cette requête ici, mais sans être convaincu du bon emplacement. À déplacer si besoin :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Noisy-le-Sec (93)

Pour la NOAA, il suffit de s'inscrire à la newsletter : https://www.lstsrv.ncep.noaa.gov/mailman/listinfo/ncep.list.rfcmemo

Pour la DWD il me semble qu'il y en a une également, je ne me rappelle plus le lien d'accès.

 

Pour les autres modèles peut-être que @Sylvain a des infos ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Varces allières et risset (38)

J'ai une question sur la mises à jours des modèles savez-vous tout les combiens de temps sont-ils mit à jours ?   

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

À propos de GFS // sur cet autre topic.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Touraine (37) et Plateau des Bornes (74) 950m

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Merci.

Plusieurs points sont présentés dans ces documents et d'autres relatifs. Parmi ceux-ci (et de ce que j'ai retenu et compris) :

- Le point de départ d'une intégration continue des données et le rôle accru de pivot du run de contrôle dans cette perspective;

- Le prétraitement intégré au système d'assimilation des données, soulageant d'autant les calculs finaux et laissant la possibilité d'augmenter les capacités des modules existants ou à venir, inclus dans ce process opérationnel ;

- La réactivité de la sortie opérationnelle permettant l'inclusion de données en cours (grâce aux deux points précédents, première étape);

- La corrélation, pour l'ensemble, entre les perturbations imposées et le cycle continu d'assimilation des données (les 6h de décalages augmentant potentiellement la pertinence des perturbations et la qualité de sortie de l'ensemble);

- Un meilleur couplage avec l'océan;

- Une nouvelle intégration des de l'humidité au sol et, incidemment, des T2m, en passant par une modélisation prenant mieux en compte l'évapotranspiration et l'aborption par les sols, particulièrement aux saisons intermédiaires (en collaboration avec MF et l'ESA).  Dès 2014, les études essayant d'améliorer l'ancien module (avec une approche différente de la pondération des données tout en conservant l'algo du filtre de Kalman) n'ont pas été concluante d'où cette nouvelle intégration.

 

Six mois d'expérimentations en situation réelle, est-ce suffisant ? En tout cas, ECMWF communique très favorablement sur le sujet.

 

Quelques liens supplémentaires non exhaustifs :

https://www.umr-cnrm.fr/aladin/IMG/pdf/birman_asm_20180418.pdf

https://confluence.ecmwf.int/download/attachments/27398058/Land_satellite_NWP_SAF_TC_2017.pdf?version=1&modificationDate=1491400090990&api=v2

https://confluence.ecmwf.int/display/LDAS/LDAS+Home

http://adsabs.harvard.edu/abs/2016EGUGA..18.2175F

 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Je pose ces deux liens ici.

Notamment le second, qui décrit, entre autres, des algorithmes de GFS. On peut d'ailleurs remonter d'un niveau dans l'url pour avoir l'arborescence et accéder à d'autres ressources.

  • https://dtcenter.org/  (Home page)
  • https://dtcenter.org/GMTB/gfs_phys_doc_dev/index.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Pour info, ERA-Interim sera arrêté le 31 août 2019. Les données seront donc du 1er janvier 1979 au 31 août 2019.

 

ERA5 a déjà pris le relai et ERA5T devrait suivre rapidement.

Pour rappel, ERA5 fournira à terme les données (réanalyses) depuis 1950 à aujourd'hui.

ERA5T fera la transition entre les données temps réel et les réanalyses, permettant d'avoir accès normalement à toutes les données avec un 7 jours de retard.

 

J'ai ainsi reçu hier le mail suivant :

 

Citation

Dear Stephane XX,



This message is to inform you of our plan to stop the production of ERA-Interim later this year.

As you may be aware, ERA-Interim has been superseded by the latest higher resolution hourly reanalysis dataset available: ERA5. See What are the changes from ERA-Interim to ERA5?<https://confluence.ecmwf.int/pages/viewpage.action?pageId=74764925>

ERA5 is currently available for the period 1979 to present and will be extended from 1950 to present. ERA5 preliminary data (referred to as ERA5T) are also planned to be released later this year. ERA5T is to be published daily, a few days behind real-time.

As ERA5 is now available, we are preparing to stop the production of ERA-Interim on 31st August 2019. This means that the complete span of ERA-Interim data will be from 1st January 1979 to 31st August 2019. Keeping in mind that ERA-Interim is published with an offset of about three months from the dataset's reference date, ERA-Interim August 2019 data will be made available towards the end of 2019.

For the time being and until further notice, ERA-Interim shall continue to be accessible through the ECMWF Web API.

Alternatively (and in particular for those who will need reanalysis data beyond August 2019), we encourage you to move over to using ERA5, now available for download from the Climate Data Store (CDS)<https://cds.climate.copernicus.eu/cdsapp#!/home>, provided by the Copernicus Climate Change Service (C3S<https://climate.copernicus.eu/>) at ECMWF. Guidelines on how to download ERA5 are available from the Knowledge Base article linked below:
How to download ERA5<https://confluence.ecmwf.int/display/CKB/How+to+download+ERA5>

For any enquiries you may have, please contact copernicus-support@ecmwf.int.

Kind regards,

User Support
ECMWF

 

Je dois dire que je suis plutôt content. J'utilisais l'ancienne interface ERA-Interim sur le site d'ECMWF qui est peu pratique. Surtout, j'étais obligé de télécharger un mois de données pour qu'une journée souhaitée.

J'ai commencé à utiliser ERA5 il y a quelques semaines et c'est nettement mieux. Je ne télécharge que les données que je souhaite et l'API est bien pratique pour écrire quelques scripts afin d'automatiser certaines actions. :)

 

Reste encore ERA5T à mettre en production !

 

Un slide de présentation et de la feuille du route :

https://ec.europa.eu/easme/sites/easme-site/files/c3s_introduction.pdf

 

  • J'aime 2
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ce qui est bien en météorologie et que la nature des reconstructions est transparente par le vocabulaire.

 

Il y a les estimations obtenues à partir de prévisions ou des modèles simplifiés : les first-guess

Il y a les reconstructions opérationnelles, en temps réel, à la plus haute résolution, qui sont un compromis entre réalisme et opérabilité : les analyses.

Il y aura maintenant les reconstructions un peu retardées à moins haute résolution mais mieux calibrées : les réanalyses préliminaires

Pour finir, il y a les reconstructions encore plus retardées mais encore mieux calibrées : les réanalyses

 

Chaque type de reconstruction ici a une utilité différente. Est-on pressé ? Veut-on un produit à haute résolution ? Un produit calibré ? Est-on intéressé par un paramètre en particulier sans chercher une cohérence entre deux paramètres ?

Je dis cela parce que cette différenciation d'utilité est très mal connue hors du monde de la météo.

La mode, hors de la météo, est en effet de diffuser le produit miracle, qui permet de "tout faire" car il est la "meilleure estimation possible". Je pense notamment à la climatologie.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Je suis d'accord avec toi. À l'utilité, j'ajouterai le degré de précision. Je ne suis pas allé farfouiller au plus profond des entrailles mais entre les réanalyses du NCEP et celles d'ECMWF, des différences existent sur les équations prises pour certains paramètres. À la limite, ce peut n'être pas si grave selon les besoins car il y a effort (à mon niveau d'usages en tout cas) de cohérence de l'ensemble d'un système donné de réanalyses.

La différence peut devenir palpable dans des situations critiques ou dans un contexte fin par l'implémentation sous-jacente (je ne parle même pas de l'algorithme !) et parfois/souvent il vaut mieux télécharger les données brutes « simples » (GP, T, ...) et implémenter soi-même, si on a les compétences, les données dérivées. On obtient ainsi une meilleure cohérence et un meilleur parallélisme des résultats. Cela vaut aussi pour le temps réel si ... on a le temps !!

En revanche, je ne fais quasiment pas de climato. Or, je sais que précision et cohérence sont primordiales et j'imagine que les points que tu soulèves sont plus cruciaux dès qu'on entre dans des études fines.

 

Je compare souvent aux modèles temps réel : la dernière sortie est forcément meilleure que la précédente, et GFS / IFS sont forcément meilleurs que GEM/UKMO/TARTEMPION. Ou lorsque je lis « il y a encore beaucoup de travail pour rendre les modèles fiables ». Questions d'échelles, d'usages et aussi (surtout ?!) de pratiques (qu'est ce qu'on demande aux modèles, qu'est ce qu'on fait de leurs résultats ?). Effectivement, on souhaite le meilleur produit qui intègre tout. Effet marketing ... :/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ce qui me dérange surtout hors de la météo est quand cela conduit à des études erronées.  Tant que les études sont bonnes et que l'utilisateur s'est bien renseigné sur la nature de la reconstruction, je ne vois pas de problème, mais ce n'est pas le cas. En climatologie, non seulement ce n'est pas le cas mais en plus les erreurs consécutives sont graves (le monde est à l'écoute de la climatologie, donc toute erreur est grave).

 

Je réagis surtout parce que ce concept de ré-analyse préliminaire (ERA5T) est novateur et est un pas supplémentaire dans la transparence pour empêcher des études erronées.  Il faudrait que les autres sciences s'inspirent sérieusement de cette démarche météo plutôt que de faire le coup fameux du "il y avait une erreur dans les données".

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Je n'avais pas compris cela dans ton message précédent.

Tu soulèves une question d'éducation. Non pas à la science (quoique aussi) mais à l'esprit critique, au fait de poser des questions, de s'interroger sur la source d'une information. Il y a une perte de conscience de ce qu'est une machine et, par voie de conséquences, de ce qu'elle produit.

C'est aussi une questiond e moyens et, par finalité, d'objectifs. Annonce / contre annonce car il est nécessaire de rentabiliser (financièrement, politiquement ou autre), même si c'est cosmétique.

ECMWF, de par sa nature très fermé, se trouve obligé d'innover. NCEP se repose sur sa politique d'ouverture.

ECMWF, fermé, cible, concentre ses travaux et communique. NCEP, ouvert, s'éparpille et les innovations interfèrent, se brouillent et s'estompent.

 

Ce qui est positif chez ECMWF est cette tendance à l'ouverture (l'open data n'est pas étrangère à cela) et ERA5 par exemple en est l'illustration. Accéder à une information, une documentation non destinée à la communication grand public chez ECMWF est tout sauf évident (lorsque tu es externe) et je salue ces projets ERA5 et ERA5T (ERA6 est promoteur aussi, pour la prochaine décennie). Ils sont non seulement ouverts, ils sont aussi documentés et accessibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Citation

Annonce / contre annonce car il est nécessaire de rentabiliser

 

Ce n'est pas qu'une histoire de rentabilité mais aussi de pratique.  Il y a des scientifiques adeptes du principe annonce/contre-annonce et du droit à l'erreur. La science ne s'est pas construite comme un objectif chronométré.  Mais force est de reconnaître que dans le monde moderne, ce principe passe moins bien, surtout sur des affaires réellement chronométrées. C'est là que la météo peut être une bonne référence de la méthode de travail à avoir.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Il y a une différence entre une annonce scientifique, éventuellement suivie d'une contre-annonce ou d'une contre-publication, et l'annonce d'une technique / d'un service et de leurs éventuelles contre-annonces car le projet est mal ficelé ou peu clair. Les deux non pas la même finalité. J'étais davantage dans le second cas et pas vraiment dans la publication et l'étude scientifique.

La météo peut en effet servir d'exemple à d'autres disciplines.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)
Citation

Dear ERA5 user,

We are pleased to inform you that the ERA5 monthly averaged data (single and pressure levels) from 1979 to present is now directly available from the Climate Data Store (CDS), https://cds.climate.copernicus.eu.

1) ERA5 monthly averaged data on single levels from 1979 to present
2) ERA5 monthly averaged data on pressure levels from 1979 to present

This newly added data has the same spatial resolution as the hourly ERA5 data on the CDS.

1) For those users who, in the past, may have downloaded the ERA5 monthly averaged data from the ECMWF MARS tape archive via the CDS API, we STRONGLY recommend that you use these new CDS datasets instead of 'reanalysis-era5-complete' because it is more efficient. Please review your existing CDS API script by following the instructions in How to download ERA5 (see Section 3 Step B), https://confluence.ecmwf.int/display/CKB/How+to+download+ERA5.

2) Please be aware if you do NOT need complete global data, using CDS API you are able to request data for a given area as shown in How to download ERA5 (see 'Show basic CDS API script including geographical subset'), https://confluence.ecmwf.int/display/CKB/How+to+download+ERA5.

Should you have any enquiries about the ERA5 data, please contact copernicus-support@ecmwf.int.

Kind regards,

Copernicus User Support
ECMWF

 

Manque encore ERA5T qui aurait du déjà être mis en prod publique. Mais ça avance, il y a déjà un très beau jeu de données ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Le 11 juin 2019, la date restant encore à confirmer définitivement, la version 46r1 du cycle de production d'IFS entrera en ligne.

 

Quelques paramètres de sorties qui sont ajoutées (déterministe 15 jours + ensemble) :

- le vent à 200 m (en composantes U et V),

- Au niveau de la PVU 1.5 et 2, plusieurs sont ajoutés concernant le rapport de mélange de l'ozone, le geopotentiel, le vent (U et V), l'humidité spécifique ou encore la température potentielle,

- un certain nombre de corrections et d'ajouts sur les ondes de surface et les grandeurs océaniques,

- Au niveau de l'ensemble (EPS), ajouts de plusieurs probabilités (PP au delà de seuils, ano de T850,

- Ajout de nouveaux écart-types, notamment au niveau des T,

- Ajout d'EFI (Extreme Forecast Index) sur les T2m et les PP sur une semaine (ensemble étendu)

- Ajout d'un EFI sur l'IVT , paramètre que j'ai pas mal évoqué cette semaine dans le forum prévi,

 

À ce propos, voici ce que précise ECMWF sur l'ajout de ce nouvel EFI. Ils ont choisi pour illustrer son intérêt un événement marquant survenu à la fin d'octobre dernier dans le nord de l'Italie :

 

Citation

(...)The WVF EFI complements the precipitation EFI by highlighting the large-scale water vapour transport in the atmosphere. In so doing, it can provide earlier awareness of extreme precipitation on the west coasts of mid-latitude continents compared to that available from the EFI for precipitation, and additional understanding of the synoptic-scale processes behind an extreme hydro-meteorological event may be obtained. (...)

(https://confluence.ecmwf.int/pages/viewpage.action?pageId=135572897)

 

L'IVT (Vertical Integrated Water Vapor Transport) qu'ECMWF a baptisé VIWV, avait été ajouté au cycle précédent (45r1). Ce paramètre suit les irrégularités du terrain en abordant les continents. Il est d'ores et déjà accessible dans les réanalyses ERA-Interim et ERA5 (je m'en suis servi plusieurs fois).

 

Pour les autres changements, je vous invite à vous référer à ce post précédent.

Je pointe néanmoins ce document que je n'avais pas listé :

https://www.ecmwf.int/sites/default/files/medialibrary/2019-02/46r1_overview_AndyBrown.pdf

 

Enfin, le 15 mai à 9h30 GMT et le 16 mai à 17h00 GMT auront lieu une présentation interactive (en anglais) de ce nouvel opus.

Voici le lien pour y accéder https://ecmwf.adobeconnect.com/ecmwf-46r1 (laccès Invité sans pré-enregistrement est ouvert)

(nécessite malheureusement Adobe Flash)

Un enregistrement sera effectué et mis à disposition du public.

 

Comme toujours, ces nouveaux paramètres ne nous seront pas accessibles (à moins d'être l'heureux titulaire d'une licence ou de travailler pour un organisme agréé) mais nous pourrons profiter des améliorations d'algo et des corrections. :)

Enfin, ERA5 permet un accès à un large panel des paramètres d'IFS avec un peu de dfféré.

 

 

  • J'aime 3
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Rappel pour les ceux qui veulent assister à la seconde et dernière présentation interactive et gratuite (en anglais) de la prochaine version d'IFS, c'est cet après-midi à 17h heure londonienne :

https://ecmwf.adobeconnect.com/ecmwf-46r1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Quelques notes prises durant la présentation et vaguement remises en place et quelques captures d'écran prises à la volée :

 

- La date du 11 juin 2019 est confirmée pour la mise en prod du cycle 46r1 d'IFS. À 6h00 UTC, ce sera le premier run. EPS étendue avec ce nouveau cycle (sur la prévision d'un mois) sera lancée le 13 juin.

 

- Première étape de l'assimilation en continue des données.
Désormais le processus d'assimilation débutera avant que touts les données soient effectives.
Meilleures gestion des entrées - sorties des données.
De nouvelles données impossibles à prendre en compte auparavant sont désormais possibles.
Des données pourront entrer après le départ du processus opérationnel (1ere étape, 2h).
Cette première étape d'assimilation en continu  ont apporté une amélioration quantifiable daurant la phase de tests.

 

- L'ensemble d'assimilation des données est lui aussi porté à 50 membres (jusqu'à maintenant 25) et rattape ainsi l'ensemble opérationel.
Les analyses 4D améliorées grâce à une meilleures paramétrisations et à un tx d'erreur en baisse.
Amélioration de l'initialisation des pertubations de l'ensemble en ne jouant plus sur les symétries.

 

278564481_Capturedu2019-05-1618-57-10.thumb.jpg.62be819c5e914b343d313408dee60df9.jpg

 

Sur la capture d'écran de la présentation, on voit qu'avant les 50 pertus étaient 25 pertus aec leur symétrique. (membre 2 était la symétrique du 1 etc). Désormais, ce n'est plus le cas et ce sont 50 « vraies » pertus. Je n'ai ensuite pas compris comment étaient implémentées ces pertus, j'ai compris qu'il y a une petite part provenant de la climato et une grosse part de variance.

 

Suppression des observations inactives
Meilleure interpolation
Changement de l'algo d'intégration de l'humidité des sols (cf post plus haut)

 

- Un gros travail a été effectué sur l'analyse et la prévisibilité de l'humidité des sols et implémentation de grille par capillarité pour une meilleure prévisibilité dans ce domaine.

 

- Amélioration des données satellites sur les hautes latitudes.

 

- Introduction du couplage avec la SST dans la zone tropicale.
La SST à l'analyse était différente de la SST à T = 0. Ce n'est plus le cas dorénavant, via le modèle OCEAN5 en zone intertropicale.

 

- Meilleurs résultat sur la T, RH et Wind sur le court terme. En latitudes moyennes, T, HGT et Wind sont améliorés.

 

- Timestep identique entre IFS et EPS.

 

- Prise en compte des radiations de courte longueur d'onde diffusées par les nuages.

 

- Gros travail également sur la convection et des équations autour de l'humidité dans un contexte convectif. Nouveau calcul de la CAPE.

 

- Amélioration de la prévisibilité des chutes de neige en contexte limite. Ceci dit je n'ai tout compris son explication.

 

- Forte amélioration sur le score du Z500 à - de J5.


- Un travail sur les aérosols mais je n'ai pas suivi.

 

Au niveau des réanalyses :

 

2037042582_Capturedu2019-05-1619-11-44.thumb.jpg.197a0729d19ba3dbaf75b1ca7dc3bcbc.jpg

 

426530481_Capturedu2019-05-1619-13-08.jpg.1d4817dcd8dbed76144f3c2ad2bb8c2e.jpg

 

Extended range = EPS étendu (sur un mois). Couleurs et tailles en fonction de l'amélioration constatée.

 

Sur les EFI, la taille de l'échantillon climatique est réduit ce qui peut impacter le résultat.

 

Conclusion d'Andy Brown :
- Nouveau produit
- Améliorations de 0,5 à 4% sur la plupart des paramètres et les niveaux.
- Quelques détériorations des performances sur les tropiques.

  • J'aime 1
  • Merci 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Au sujet de la prochaine version de GFS :

 

Le 6 mai dernier, le NCEP a levé la pause sur la version GFS FV3 15.0 suite aux commentaires négatives suscités par les tests en début d'année. Cette version mise à jour est la 15.1 [https://www.gfdl.noaa.gov/fv3/].


Une nouvelle période de tests de 30 jours est effectuée, à la fin de laquelle la décision sera prise. Si elle est positive, la version actuelle de GFS opérationnel, la 14.0, sera accessible jusqu'au 30 septembre 2019.

 

Outre le remplacement du noyau spectral par le noyau FV3 (Finite Volume-Sphere), qui est l'élément central de la version 15 et plus, on note :
- la suppression de ma microphysique Zhao-Carr [https://dtcenter.org/gmtb/users/ccpp/docs/sci_doc/GFS_ZHAOC.html]. À la place, la microphysique GFDL a été implémentée [https://isda2018.wavestoweather.de/program/adv-method-non-gaussian-appr/o4_3_thomas.pdf].
- Mise à jour du paramétrage de la photochimie de l'ozone.
- Ajout d'une nouveau élément de paramétrage de la vapeur d'eau en moyenne atmosphère.
- Révision du schéma d'évaporation des sols dénudés.
- Modification du schéma convectif pour  réduire le refroidissement excessif au sommet des nuages. (version 15.1)

 

3 ans de simulations et un an de tests « réels » avaient abouti cet hiver au lancement de la version 15. Deux corrections ont été apportées l'été dernier, sur la vitesse de fonte de la neige dans certaines conditions et sur le calcul de l'angle zénithal solaire (l'angle entre le zénith et le centre du disque solaire).
C'est en fait la première correction (celle apportée à la fonte de la neige) qui a provoqué le refroidissement excessif dans les hautes latitudes dans le système d'assimilation, qui, lui-même, a provoqué le gel de l'expérimentation de la version 15. En effet, le froid accru a provoqué des prévisions de chutes de neige accrues qui, à leurs tours, en fondant, accroissaient le bug.

 

Désormais, c'est la fraction de précipitations gelées tombées au sol qui a pris en compte et non la quantités de précipitations totales en situations neigeuse.
De plus, les interactions du rayonnement avec les particules composant les nuages ont été revues en fonction de leur type (pluies convectivse, stratiformes, neige, glace, ...) en l'associant avec la microphysique mise en place (ci-dessus).
Enfin, la paramétrisation dans le système d'assimilation de la sursaturation de la glace a été corrigée.

 

Ces trois corrections donnent des résultats prometteurs et encourageants selon le NCEP. Ils diminuent considérablement le biais du froid à courte échéance (moins de 96H) tout en gardant les avantages du noyau FV3 :
- Amélioration significative des anomalies à 500 hPa;
- Meilleure prévision du creusement des cyclones tropicaux (biais de la version 14 qui ne se retrouve plus dans la 15).
- Amélioration à J-5 dans la prévision des trajectoires des cyclones tropicaux.
- Absence des biais de la version 14 dans la nouvelle version 15.1 sur la multiplication des centres des cyclones tropicaux.
- Du coup, amélioration générale du HWRF (le modèle du NCEP dédidé aux cyclones tropicaux).
- Amélioration de la physique de l'ozone et de la vapeur d'eau.
- Quelques améliorations sur les RR.
- Indications sur la possibilité de créer des dômes froids sous convection intense dans la version 15.1.
- Amélioration des T2m

 

Il est à noter que cette version 15.1 connaît toujours le biais de froid à l'assimilation mais de façon très amoindrie, ce qui peut impliquer un excès de neige prévue à échéance moyenne. Toutefois, les améliorations apportées par rapport à la version 14 justifie, selon le NCEP, la fin du gel décidé il y a quelques mois.
La version disponible depuis le 19 avril tient compte de ces trois corrections et de plusieurs autres.

 

En conséquence, vers le 12 juin (date à confirmer), la version 15.1 deviendra la version opérationnelle de GFS.

 

On notera aussi les changements suivants :
- modification sur l'assimilation (nombreux ajouts et mises à jour, corrections importantes sur les SST).
- modification des nom des fichiers, de l'arborescence et des paramètres internes des fichiers (scripts à corriger !) :
gfs.YYYYMMDDCC -> gfs.YYYYMMDD/CC   (déjà le cas pour le // actuel [ftp://ftpprd.ncep.noaa.gov/pub/data/nccf/com/gfs/] ou via NOMADS (mieux !))
gdas.YYYYMMDDCC -> gdas.YYYYMMDD/CC
enkf.YYYYMMDD/CC -> enkfgdas.YYYYMMDD/CC
CC est le cycle (00, 06, 12, 18).
Le sous dossier EnKF :
enkf.YYYYMMDD/CC/FILE -> enkfgdas.YYYYMMDD/CC/memXXX/FILE
où XXX est l'échéance (001, 002, ...)
et quelques autres encore, donc si pb de téléchargement, vérifier l'arboescence et les noms de fichiers. il est probable que Wesley Ebisuzaki mette à jour les scripts sur NOMADS (ce sera fait en tout cas sur les interfaces "grib filter").
- modification dans les délais de publication avec une différence jusqu'à 20 mn pour les échéances au-delà de 240H par raport àa la version 14. En effet, la V15.1 utilisera la même résolution avant et après 240H (alors que la V14 utilisait une réso plus grossière après H240).
- modification sur la taille des fichiers : +50% pour les pgrb2 et pgrb2b et +200% pour les nemsio.
- et d'autres modifications :
- suppression de certaines variables dans les grib T 000 (accumulations RR, Snow, ... qui n'ont aucun sens à cette échéance) et ajout d'autrs variables toujours 000 dans les gribs sflux.
- Dans les RS des BUFR, seules les VV non-hydrostatiques en cm/s seront incluses ; les OMEGA hydrostatiques en Pa/s seront supprimées. En attendant sa suppression (elle reste encore dans la V15.1), sa valeur est désormais dérivée de la première via l'approx. hydrostatique.
- Deux variables sont ajoutées : les RR totales et les RR convectives totales sur 10 jours.

 

La résolution horizontale reste à 13 km et les 64 niveaux de la résolution verticale atteignent 0.2 hPa.

 

Informations complètes : https://www.nco.ncep.noaa.gov/pmb/changes/

  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...