Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Météo-France trop fidèle au CEP ?


Recommended Posts

Posted
Tarascon sur Ariège - 480m

Bonjour à tous,

Je constate depuis plusieurs années, et principalement par le biais de lecture de bulletins départementaux, l'utilisation de méthodes de prévision parfois tirées par les cheveux et assez dangereuses.

Si nous savons tous qu'il est primordial de considérer la prévision dans sa globalité, en usant de la lecture pointilleuse de plusieurs modèles et notamment ceux qu'on considère être les plus fiables pour la situation ou l'échéance donnée, il apparaît évident que ce n'est parfois tout simplement pas la méthode utilisée chez MF, du moins c'est ce qu'il en ressort de nombreuses lectures de leurs bulletins départementaux depuis plusieurs années. La ligne directrice dudit bulletin du jour semble toujours prendre au pied de la lettre le CEP de la veille souvent sans considérer d'autres scénarios parfois majoritaires et autrefois plus plausibles pourtant ! Ainsi, il en ressort des divergences importantes non seulement entre départements mais surtout selon les jours, exemple pas plus tard qu'aujourd'hui : Dans le sud-ouest les CDM annoncent la poursuite d'un temps chaud et ensoleillé, + de 28° l'après-midi en fin d'échéance alors que les bulletin d'hier annonçaient carrément le retour de conditions très fraîches avec des températures nettement sous les normes. Or, vous serez d'accord avec moi pour dire que considérer ce scénario comme majoritaire voire seulement réalisable à cette échéance dans le sud-ouest révélait un peu du délire il y a deux jours, encore davantage aujourd'hui. J'aurai voulu citer bien d'autres exemples concrets mais je n'en ai malheureusement pas sous la main.

Je ne conserve pas les bulletins, mais je m'amuse depuis le début de l'année à relever ces nombreuses disparités régulières qui pourraient être bêtement évitées et qui infligent quand même probablement un sacré coup dans la confiance qu'accordent le lecteur lambda du bulletin (ha ça change tous les jours, du coq à l'âne, c'est n'importe quoi.....). Vu l'importance et la fréquence d'observation de ces dysfonctionnements, ce soucis émane probablement de méthodes générales et venant de plus haut, qu'on appelle les directives de prévi si je ne me trompe pas ? des gens de MF pourraient nous éclairer là-dessus ? Sur un problème que l'on peut considérer tout de même gênant pour l'organisme officiel de météo français ! Des directives c'est bien, mais quand ça masque ou floute l'efficacité d'une prévision, c'est moins bien... Un constat partagé par plusieurs prévi mf que j'ai pu rencontrer ces dernières années au passage.

Bon on va pas dévier ce sujet vers de la politique, mais on peut discuter de certaines méthodes utilisées chez MF et pourquoi pas les expliciter, et en montrer les points forts et faibles afin de ne pas reproduire certaines erreurs en prévi opérationnelle. Autre point, ce fil ne répond en aucun cas a une envie de "casser" mf sans raisons comme beaucoup de personnes savent le faire.

Qu'avez-vous à en dire ?

Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

Je ne pense pas que MF utilise exclusivement le CEP pour faire leurs prévisions, déjà il y a Arpége, Arome pour les échéances courtes.

Au-delà de trois jours, Météo-France utilise le modèle du Centre européen de prévision météorologique à moyen terme (CEP) et puis MF privilégie rapidement en complément la PE aux déterministes.(4-5 jours)

Mais à mon avis et à confirmer par CFR par exemple rien n'empêche les prévisionnistes de MF de consulter UKMO ou GFS voir GEM ou JMA.

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse

M-F consulte la totalité des modèles en complément de leurs modèles "internes" : Aladin, Arôme et Arpège.

Honnêtement je ne pense as que les scénarios CEP soit particulièrement privilégié....

Link to post
Share on other sites
Posted
Tarascon sur Ariège - 480m

M-F consulte la totalité des modèles en complément de leurs modèles "internes" : Aladin, Arôme et Arpège.

Honnêtement je ne pense as que les scénarios CEP soit particulièrement privilégié....

Mais ça on le sait bien que MF consulte les modèles et pas que CEP encore heureux ! Je pointe simplement le fait qu'à la lecture de leur bulletin, on remarque que le scénario du CEP est largement privilégié et parfois de manière abusive, probablement en raison des lignes directrices de prévision. C'est un constat, on fait le tour des modèles puis on téléphone lol pour écouter les bulletins départementaux régulièrement et on se rend compte que ça colle pas toujours.

La question c'est pas les modèles qu'ils utilisent, on le sait tous, c'est pourquoi le lecteur, qui paye il me semble plus de 2€ par bulletin téléphonique est confronté à un texte se basant en grande partie sur un scénario en occultant d'autres parfois plus réalistes. Pour ça qu'un avis de l'intérieur serait intéressant. Honnêtement, c'est pas faisable mais si on prenait des listes de bulletins dpt, sur plusieurs semaines je vous assure qu'à la lecture de ceux-ci, en comparant avec les modèles généraux vous seriez surpris... D'autre part, cette impression de "subir" le cap à tenir sur la prévision est une impression répandue au sein de l'institution.

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Tout ce que je me souviens d'une discussion que j'ai eu en Avril 2011 avec le directeur d'un des centres départementaux de l'Aquitaine, c'est que parlait du modèle GFS est assez "tabou" selon lui au sein même de la "haute direction" de Météo-France... il avait dit ça bien sur sous un ton assez ironique en ne manquant pas de dire que pour lui le nouveau modèle Arôme était d'ailleurs loin d'être gage de fiabilité!

Je suis assez d'accord avec toi Enzo sur ce que tu évoques et je ne comprend pas non plus pourquoi c'est le CEP de la veille au soir qui est utilisé pour la prévision du lendemain et de l'ensemble de la semaine à venir, c'est clair que c'est pas très logique et que cela crée automatiquement un sacré décalage parfois suivant les situations sur le scénario majoritaire qui ressort sur tout les autres modèles dans le même temps lorsque que la prévision est émise.

Link to post
Share on other sites

C'est à Toulouse que ce décide le choix du modèle qui fera la prévision le jour-J et cela pour toute la France... donc ça peut tomber sur Arome, Arpege comme sur CEP ou un autre ... et je trouve ça pas terrible.

Je sais aussi qu'ils regardent ESTOFEX pour certaines situations mais surtout pour les observations.

Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Croix-aux-Mines (68) - 340 m

ESTOFEX pour les observations? Tu veux dire leur carte des conditions au sol? Pourquoi ils regardent sur ce site alors qu'ils ont sans doute la même chose avec toutes leurs stations?

Link to post
Share on other sites

ESTOFEX pour les observations? Tu veux dire leur carte des conditions au sol? Pourquoi ils regardent sur ce site alors qu'ils ont sans doute la même chose avec toutes leurs stations?

Bonne question. Sûrement pour les phénomènes qu'ils ne voient pas par temps orageux.
Link to post
Share on other sites

C'est à Toulouse que ce décide le choix du modèle qui fera la prévision le jour-J et cela pour toute la France... donc ça peut tomber sur Arome, Arpege comme sur CEP ou un autre ... et je trouve ça pas terrible.

Je sais aussi qu'ils regardent ESTOFEX pour certaines situations mais surtout pour les observations.

Euh... whistling.gif
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse

C'est à Toulouse que ce décide le choix du modèle qui fera la prévision le jour-J et cela pour toute la France... donc ça peut tomber sur Arome, Arpege comme sur CEP ou un autre ... et je trouve ça pas terrible.

Je sais aussi qu'ils regardent ESTOFEX pour certaines situations mais surtout pour les observations.

C'est possible ( bien que je trouve ça étonnant ), mais tu à oublié de préciser que c'était le scénario le plus fiable qui était utilisé...

Quand à Estofex je me demande d'ou tu tient cette info.

Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

C'est à Toulouse que ce décide le choix du modèle qui fera la prévision le jour-J et cela pour toute la France... donc ça peut tomber sur Arome, Arpege comme sur CEP ou un autre ... et je trouve ça pas terrible.

Je sais aussi qu'ils regardent ESTOFEX pour certaines situations mais surtout pour les observations.

Ils lancent les dés ou ils tirent les cartes? stuart.gif
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse

Ils lancent les dés ou ils tirent les cartes? stuart.gif

Si ils font un double ils sortent les cartes default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Geniès-de-Fontedit (34) à 15-20 km au nord de Béziers / Montpellier (34)

C'est possible ( bien que je trouve ça étonnant ), mais tu à oublié de préciser que c'était le scénario le plus fiable qui était utilisé...

Quand à Estofex je me demande d'ou tu tient cette info.

Même pas si on en croit Enzo.. Peut-être que le CEP est le modèle phare de Météo France et qu'il est tout simplement privilégié en haute sphère pour les prévisions à J-1 même si Arôme et Arpège sont plus précis à courte échéance..

Et puis d'autre part je ne suis pas sûr qu'énormément de personnes écoutent les bulletins téléphoniques, les personnes lambda préférant regarder le bulletin météo imagé à la télévision.. Et puis au moins c'est gratuit. Mais au vu des bulletins, on prend généralement une prévision bateau ( état du ciel, vent, températures ) et il n'y a peut-être pas besoin des autres modèles de Météo France pour ce genre de prévisions.

Pour le choix du modèle, peut-être qu'ils tirent à la courte paille pour ne pas en faire tout un foin ^^.

Link to post
Share on other sites

et en montrer les points forts et faibles afin de ne pas reproduire certaines erreurs en prévi opérationnelle.
Le long terme n'est pas vraiment de la prévision opérationnelle. Annoncer 1 scénario à long terme c'est un exercice forcé qui par définition n'est pas scientifique. Scientifiquement, on sait réduire l'ensemble des possibilités mais on ne sait pas annoncer 1 scénario.

Donc exercice forcé > méthode arbitraire (basée sur le CEP) > information évolutive en fonction de chaque run

Les progrès du CEP ou du NCEP à long terme servent surtout à construire des indices statistiques utilisables par les secteurs météo-dépendant. Le premier étant l'indice de confiance.

Il faut voir que si la méthode est arbitraire, l'utilisation double de CEP/GFS ne change pas grand chose : on ne sait que réduire l'ensemble des possibilités, pas annoncer le bon scénario.

Link to post
Share on other sites
Posted
REIMS (51) et RENWEZ(08) occasionnellement

Enfin bon, le CEP à courte échéance est quand même (à mon sens) bien plus précis et gage de fiabilité que le GFS. Et quoiqu'on l'en dise, sur du CT, il remporte souvent la mise.

Le débat est plus légitime sur le LT quand on sait que le CEP est plutot médiocre sur la gestion de GF ou tout autre bestiole qui change forcément et radicalement le temps sensible. Et là c'est vrai que GFS étant le modèle par excellence dans ces synoptiques mériterait peut être du côté de MF plus de crédit

.

Concernant enfin le CT, MF couple Arpège et CEP, et en TCT la prévision étant affinée avec Arome.

Après cela, que l'on vienne pas dire que CEP est médiocre parfois ( en CT et TCT )... Cela reviendrait à dire que AROME + Arpège le sont default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

C'est possible ( bien que je trouve ça étonnant ), mais tu à oublié de préciser que c'était le scénario le plus fiable qui était utilisé...

Quand à Estofex je me demande d'ou tu tient cette info.

Si, la première remarque est juste. En tout cas c'est ce que m'a dit un ingénieur de Rennes. En interne je crois qu'ils appellent ça "la trajectoire synoptique de référence" et elle est effectivement décidée à Toulouse puis relayée par la suite dans les centres régionaux.
Link to post
Share on other sites
Posted
Paris (75017) / Grasse (06130)

Pour avoir fait à 2 reprises un stage au centre de Météo-France à l'aéroport de Nice, je peux dire que MF privilégie pas mal Arpège, Aladin, Arome, ainsi que CEP mais en revanche Gfs est un modèle assez "tabou" comme ça a déja été dit plus haut. Les autres modèles étaient, il me semble, plutôt mis à l'écart aussi.

Link to post
Share on other sites
Posted
Vincennes (94) / Penta di Casinca (2B)

Je ne suis pas tout à fait d'accord, GFS n'est pas tabou, certes l'expérience montre qu'il n'est pas beaucoup utilise pour le J/J+1, mais à J+2/J+3 il est souvent cité dans la comparaison modèles pour le choix, et permet souvent d'arbitrer entre Arpege et CEP qui sont effectivement privilégiés à ces échéances.

A partir de J+4, quand on rentre dans la moyenne échéance, on regarde principalement les ensemblistes du CEP, à mon sens on devrait autant considérer les ensemblistes GFS, mais on considère déjà qu'avec les différents scénarios proposés par l'ensembliste européen (dispersion) + la stabilité de celui ci par rapport à ses derniers runs, ça permet de se donner une bonne idée de ce qui nous attend...

Quant à ce qui se passe dans les bulletins départementaux, j'avoue que je suis mal placé car ça sort en bout de chaîne de la prévi, et je ne les consulte pas souvent...

Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

Merci CFR de ces précisions.

Et puis avec les 51 scénarios de l'IFS y' a largement de quoi faire.wink.png

mais on considère déjà qu'avec les différents scénarios proposés par l'ensembliste européen

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Je ne suis pas tout à fait d'accord, GFS n'est pas tabou, certes l'expérience montre qu'il n'est pas beaucoup utilise pour le J/J+1, mais à J+2/J+3 il est souvent cité dans la comparaison modèles pour le choix, et permet souvent d'arbitrer entre Arpege et CEP qui sont effectivement privilégiés à ces échéances.

A partir de J+4, quand on rentre dans la moyenne échéance, on regarde principalement les ensemblistes du CEP, à mon sens on devrait autant considérer les ensemblistes GFS, mais on considère déjà qu'avec les différents scénarios proposés par l'ensembliste européen (dispersion) + la stabilité de celui ci par rapport à ses derniers runs, ça permet de se donner une bonne idée de ce qui nous attend...

Quant à ce qui se passe dans les bulletins départementaux, j'avoue que je suis mal placé car ça sort en bout de chaîne de la prévi, et je ne les consulte pas souvent...

Je te crois de mon coté bien entendu, mais certains de tes collègues n'ont vraisemblablement pas le même avis et j'ai sentis qu'ils se sentaient eux-mêmes comme des marionnettes au sein de MF... et qu'il ne fallait surtout pas parler du modèle GFS blush.png
Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Oui merci CFR de ses précisions, il me semble bien que cela avait déjà été fait dans le passé sur le forum mais c'est fou ce que les gens mal informés se croient devoir tenir la vérité.

Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

L'aspect "tabou" de GFS, c'était vrai y'a 6 ou 7 ans de cela. Je me souviens encore des moments où, lorsqu'on rentrait dans un CDM, une DIR ou à l'Alma, on entendait des réflexions du genre "génération GFS" un poil méprisantes. MF était encore sous le "traumatisme" du rachat de LCM par Météo-Consult (en ce temps ancien où LCM occupait les sous-sols de l'Alma...), et y'avait une certaine hostilité vis à vis de ceux qui osaient pondre des prévis sur la base de ce que l'on trouvait alors sur le net...

Et honnêtement, aujourd'hui, c'est beaucoup moins le cas (plus du tout même). La signature de partenariat MF/IC a bien aidé aussi, puisque j'ai le sentiment que le personnel de MF l'a ressentie comme une "autorisation" de sa plus haute hiérarchie à nous recevoir et à afficher ("assumer") beaucoup plus clairement leur utilisation des outils mis à disposition par les sites web météo. Y'a qu'à se promener dans les différents locaux à tous niveaux de la chaîne opérationnelle pour constater que les prévis utilisent tous les outils qu'ils veulent (Météociel notamment, Thomas pourrait témoigner du nombre de connexions issues des proxy.meteo.fr, et on le constate également sur IC, c'est celui qui fréquente le plus le site et le forum!). Après il y a toujours "l'ancienne école" (sans aucun mépris, quand ça fait 20 ans que l'on bosse d'une certaine façon, on ne change pas ses méthodes du jour au lendemain), mais il est incontestable que les façons de faire ont largement progressé. Il reste toujours la "trajectoire synoptique" issue du CNP de Toulouse en effet (au passage, au CNP, j'ai souvenir qu'un prévi a pour spécialité l'analyse de tous les modèles numériques disponibles, GFS, UKMO et JMA en tête), déclinée au niveau des interrégions dans le but, théoriquement, d'assurer une homogénéité des prévis et de la base Symposium utilisée pour alimenter le site www.meteo.fr .

En revanche, pour les bulletins départementaux (écrits ou audiotel), et sans même parler du fait que leur qualité a largement baissé avec la réorganisation actuelle où un seul centre doit sortir les bulletins de plusieurs départements aux caractéristiques climatiques bien différentes, je pense que les prévi ont d'une certaine façon une liberté d'appréciation. Cela a parfois débouché sur quelques perles, les plus anciens ici se rappellent probablement de certains bulletins alpins apocalyptiques ermm.gif . Il faut encore que le nouveau système se rode pour que la qualité revienne, à moins qu'il soit tout simplement décidé d'abandonner l'échelon départemental qui n'a, reconnaissons-le, pas beaucoup de sens en météo, et n'existe que par une contrainte administrative. Là pour le coup la réorganisation territoriale de l'Etat, la suppression de plusieurs dizaines de sous-préfectures, et, à terme, à mon avis, de celle des départements au profit des communautés urbaines/d'agglo et des régions, conduira à une réorganisation nettement peut-être plus pertinente et "efficiente".

Enfin, on a encore la naïveté de le croire eu égard aux restrictions budgétaires, mais c'est un autre débat...

Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Croix-aux-Mines (68) - 340 m

Cela a parfois débouché sur quelques perles, les plus anciens ici se rappellent probablement de certains bulletins alpins apocalyptiques ermm.gif .

Hahaha Aout 2008, genre une semaine après Hautmont il me semble, où des tornades étaient annoncées...en Haute Savoie !
Link to post
Share on other sites
Posted
Carnon-Plage (34) & Castelnau-le-Lez (34)

Le coup de "neige en montagne" ou "neige au dessus de 600m" l'année dernière pour le bulletin de l'Eure c'était pas mal aussi 191769.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Estrées Deniécourt (80)

On voit même apparaître le nom de Wrf maintenant dans les directives chez MF pour dire, notamment dans les prévisions d orage.

Maintenant concernant l utilisation du CEP comme modèle de référence est sommes toute logique. CEP est un modèle européen et le plus reconnu pour sa fiabilité, c'est d'ailleurs le modèle de référence dans l ensemble des centres météo européen au passage.

Je suis pas certain que les américains suivent le cep comme modèle de référence dans leur bulletin météo par exemple, ça serait d'ailleurs au passage totalement illogique.

De plus MF a développé ses propres modèles a maille fine issue des sorties du CEP, mais ça été dit plus haut. Rien ne sert de reprendre.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...