Veranne

Gare aux tiques et à la maladie de Lyme

Messages recommandés

radar86   

Bonjour Radar,

Même si 5 heures, c'est théoriquement trop peu, on n'est jamais complètement à l'abri si jamais tu as pressé l'abdomen de la tique par exemple.

La désinfection n'empêche la contamination (paramètre sans grand rôle)

Quand as-tu eu la tâche rouge autour de la piqûre ? Immédiatement après, ou quelques jours après (8-15 jours) ?

Peux-tu en faire une photo et poster ça ?

Je t'invite à lire Petra Hopf Seidel, dans le lien que j'ai posté en bas de mon 1er message (28 juillet 2012).

Et une version power point en partie renouvelée : http://www.dr-hopf-seidel.de/mediapool/87/874128/data/Frz._Vortrag_in_Strasbourg_.pdf

Il y a tout un tas de préconisations de traitements pour les infections primaires.

Sinon, même la haute autorité de santé française commence à bouger puisque la préconisation sur l'amoxicilline en phase primaire qui est désormais passée à 21 j à 6g par jour pour Lyme. Ce qui devrait permettre de diminuer un peu le nombre de malades basculant dans la chronicité.

Un peu tôt pour la sérologie 3 semaines après la piqure mais tu peux essayer en n'oubliant jamais qu'un résultat négatif veut juste dire que tu n'as pas développé d'anticorps contre l'antigène testé, qui est loin de représenter toutes les souches de borrelia et autres zoonoses.

Si besoin, j'ai plein de docs.

++++

Merci pour vos 2 réponses smile.png

La tâche est apparue 2 jours après.

En voici une photo prise aujourd'hui, elle a un peu rétrécit comme je l'ai dit hier :

285592IMG8044.jpg

Qu'en penses-tu ?

Bonne soirée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Veranne   

Bonsoir,

Pour moi, ça ne ressemble pas à l'érythème migrant classique de borrelia burgdorferi qu'on voit dans les livres.

Mais ça ne veut pas dire que tu n'as pas récolté un autre pathogène, à éliminer.

J'ai posté la photo de ta tâche sur le Forum Lyme pour recueillir plusieurs avis.

Je te tiens au courant

Et as-tu eu des symptômes anormaux depuis cette morsure ?

Dans le cas d'une borréliose en phase érythème, tu ne devrais rien avoir ressenti à ce stade mais si c'est un truc avec co-infections (préexistantes ou transmises par la tique), le début de la maladie est rapide (ça a été notre cas).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nath67   

Malheureusement les symptômes ne sont pas toujours aussi rapides ....Mon père l'a eu, et ceux ci sont apparus un an après..et il a fallu aux toubibs deux ans avant de découvrir ce qu'il avait ! Etant donné qu'il avait des pertes d'équilibres, des problèmes musculaires, de tremblements (il était peintre et musicien et ne pouvait plus rien faire)....ils lui disaient qu'il avait Parkinson..après un cancer étant donné qu'il maigrissait à vue d'œil...après une dépression...jusqu'au jour où il a enfin été pris au sérieux par un toubib car ca faisait un an qu'il réclamait une prise de sang pour Lyme ! Malheureusement le mal était bien là...et donc un traitement d'un mois très costaux par intraveineuse...10 ans après la maladie est toujours là..mais avec réduction des conséquences..heureusement.....Car il était à moitié paralysé..

Donc, ne pas oublier que des symptômes peuvent mettre des années avant d'apparaître....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
radar86   

Bonsoir,

Pour moi, ça ne ressemble pas à l'érythème migrant classique de borrelia burgdorferi qu'on voit dans les livres.

Mais ça ne veut pas dire que tu n'as pas récolté un autre pathogène, à éliminer.

J'ai posté la photo de ta tâche sur le Forum Lyme pour recueillir plusieurs avis.

Je te tiens au courant

Et as-tu eu des symptômes anormaux depuis cette morsure ?

Dans le cas d'une borréliose en phase érythème, tu ne devrais rien avoir ressenti à ce stade mais si c'est un truc avec co-infections (préexistantes ou transmises par la tique), le début de la maladie est rapide (ça a été notre cas).

Non rien de spécial. Pour l'érythème migrant, j'ai remarqué qu'il n'apparaissait pas dans tous les cas, comme dans celui de nath67.

Je te tiens au courant
J'attends les réponses. smile.png

Malheureusement les symptômes ne sont pas toujours aussi rapides ....Mon père l'a eu, et ceux ci sont apparus un an après..et il a fallu aux toubibs deux ans avant de découvrir ce qu'il avait ! Etant donné qu'il avait des pertes d'équilibres, des problèmes musculaires, de tremblements (il était peintre et musicien et ne pouvait plus rien faire)....ils lui disaient qu'il avait Parkinson..après un cancer étant donné qu'il maigrissait à vue d'œil...après une dépression...jusqu'au jour où il a enfin été pris au sérieux par un toubib car ca faisait un an qu'il réclamait une prise de sang pour Lyme ! Malheureusement le mal était bien là...et donc un traitement d'un mois très costaux par intraveineuse...10 ans après la maladie est toujours là..mais avec réduction des conséquences..heureusement.....Car il était à moitié paralysé..

Donc, ne pas oublier que des symptômes peuvent mettre des années avant d'apparaître....

C'est bien ça qui m'inquiète, cette maladie n'est pas tout le temps visible lorsqu'il est encore temps de la guérir facilement, mais seulement quand des symptômes graves apparaissent... ermm.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Veranne   

Bonjour Radar,

Sur le forum (période creuse), nous sommes trois sur trois à trouver que ta tâche résonne "infectieux", même si ce n'est pas l'érythème migrant classique. Cependant, il faut tenir compte du fait que sur un forum de malades, tu trouveras la part des gens qui n'ont pas eu de chance en étant du mauvais côté des statistiques, et sont traumatisés par ces maladies qui nous gâchent leur vie. Il y a un biais, comme, à l'autre extrême chez la plupart des médecins qui se focalisent sur leurs sérologies (tests indirects) sensibles à seulement 30% et passent à côté de la plupart des cas.

Comme l'expliquent très bien les Dr Horowitz et Klinghardt, spécialistes américains, la symptomatologie de la maladie de Lyme est en réalité souvent parasitée par celle d'autres infections préexistantes ou opportunistes. Plus que le spirochète de borrelia en lui-même, qui a la capacité d'échapper au système immunitaire et donc de le fatiguer, c'est l'association de borrelia avec ces co-infections, dont tu trouveras une liste sur le doc d'Hopf Seidel, qui semble déterminer le passage du statut de porteur sain asymptomatique positif à borrelia à celui de malade de Lyme. C'est pour ça que la maladie ne se déclenche parfois que plusieurs années plus tard ou jamais, à l'occasion d'une nième co-infection. Donc à rechercher et traiter ces co-infections fréquentes : parasites, bartonella, afipia felis, coxiella burnetii, mycoplasma pneumoniae, babesia...(attention, comme pour borrelia, sérologies pas très fiables car tests indirects basés sur des antigènes qui ne représentent pas tous les pathogènes)

J'ai écrit à un médecin spécialisé belge spécialiste de ces maladies (en espérant qu'il ne soit pas en vacances et me répondra) et verrait le mien mardi.

Je t'invite à potasser les docs d'Hopf Seidel (celui de la page 1) et la réactualisation 2013 figurant dans un de mes messages précédents, histoire de voir la conduite à tenir. Faute de pouvoir obtenir les traitements d'Hopf Seidel, dans le cas d'une infection primaire à borrelia, 6 g d'amoxicilline (nouveau consensus depuis le 14/03/12) pendant 21 jours est le traitement officiel des médecins français. http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-04/clamoxyl_14032012_avis_ct9472.pdf Reste à en convaincre les médecins scotchés sur leur 3*1 g quel que soit le stade.

Si on porte à 30 jours avec une telle dose à prendre bien au milieu des repas (prendre des probiotiques bien dosés en complément), à ce stade de développement asymptomatique, généralement, ça suffit pour les borrélioses classiques. Je connais de nombreux cas de guérison sans aucune séquelle quand l'érythème était le seul symptôme. Il y a aussi :

- la ceftriaxone en intra-musculaire ou intra-veineuse 2g/jour

- la doxycycline 200 mg si érythème isolé => les équipes allemandes et américaines qui obtiennent les meilleurs résultats mettent 400 à 600. C'est bien pour pas mal de co-infections mais il semble que la doxycycline en monoantibiothérapie favorise l'enkystement des borrelia et donc leur réapparition au-delà du traitement (Sapi, 2011). C'est pourquoi, Sapi et Hopf Seidel préconisent de l'allier avec un tinidazole, qui tape aussi sur les biofilms et les formes kystiques. A ce jour, je n'ai pas de retour sur cette bi-thérapie, que je compte essayer.

C'est plus problématique si on a des co-infections. Moi-même, je ne sais toujours pas à 100% si j'avais une borréliose mais l'effet de l'amoxicilline à seulement 4 g pendant 11 j après 3g pendant 10 j (soit 21 j) a été prodigieux sur mes articulations et ma forme. Il n'a cependant pas empêché l'apparition de nouveaux symptômes neurologiques (fasciculations, douleurs aux tempes). Signe certainement de co-infection à ce jour non complètement identifiées qui expliquent certainement que je ne sois toujours pas sorti d'affaire même si je suis bien sous traitement/plantes (j'ai heureusement d'autres projets pour aller mieux/savoir). A l'arrêt du traitement de 21 j, mon état s'est très vite dégradé avec apparition progressive de problèmes cognitifs sévères semblables à ce que peut éprouver un autiste ou un Alzheimer (problèmes qui disparaissent complètement avec injections de ceftriaxone). Le vrai problème de ces maladies, plus encore que le dépistage, est le manque de connaissance et de reconnaissance du corps médical quant à la possible chronicité de ces maladies, c'est à dire de rechute après une antibiothérapie classique (amoxicilline ; doxycycline ; clarythromycine ; ceftriaxone) et parlent de syndrome post-Lyme. Pourtant, la persistance via les formes kystiques de la borrelia, les co-infections et les biofilms est prouvée depuis 15 ans in vitro et cliniquement.

Mais contrairement à toi, j'étais très malade à seulement J+14 avec une infection bien disséminée et l'incapacité de monter un escalier, après une grande fatigue et tous les signes d'infection la semaine qui avait précédé à partir de seulement J+6 (ganglions, fièvre, diarrhée, etc.). Le traitement avait donc été trop court, trop peu dosé et sans doute pas assez large.

Je te tiens au courant sur les réponses. Mais je ne souhaite pas te faire perdre du temps... Que ces délais non-souhaités n'entravent pas d'éventuelles démarches de ta part.

Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Mes (trop nombreux) chats nous font généreusement profiter des tiques qu'ils collectent malgré eux au fil de leurs promenades, quand nous n'en ramenons pas nous-mêmes lorsque l'herbe est haute. Nous en éliminons plusieurs dizaines par an (elles abondent au printemps). Il ne se passe pas une année sans que chacun des membres de notre famille ne soit piqué par l'une de ses indésirables bestioles, parfois même à multiples reprises. La découverte de l'animal se fait le plus souvent au moment de la toilette ; il est souvent fiché aux endroits les plus indésirables, enfoncé dans les plis de la peau - j'en ai un très intime souvenir, particulièrement cuisant ! whistling.gif Plusieurs fois, nous avons dû consulter, car la plaie, même après élimination de la bestiole, sans doute en place depuis plusieurs jours, gonflait et rougissait exagérément. Le plus souvent, nous traitons la piqûre avec de l'eau de Dakin, et la guérison est rapide. Cela dit, certaines personnes se montrent bien plus sensibles que d'autres : mon fils réagit toujours violemment et le traitement aux antibiotiques s'impose systématiquement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
radar86   

Bonjour Radar,

Sur le forum (période creuse), nous sommes trois sur trois à trouver que ta tâche résonne "infectieux", même si ce n'est pas l'érythème migrant classique. Cependant, il faut tenir compte du fait que sur un forum de malades, tu trouveras la part des gens qui n'ont pas eu de chance en étant du mauvais côté des statistiques, et sont traumatisés par ces maladies qui nous gâchent leur vie. Il y a un biais, comme, à l'autre extrême chez la plupart des médecins qui se focalisent sur leurs sérologies (tests indirects) sensibles à seulement 30% et passent à côté de la plupart des cas.

Comme l'expliquent très bien les Dr Horowitz et Klinghardt, spécialistes américains, la symptomatologie de la maladie de Lyme est en réalité souvent parasitée par celle d'autres infections préexistantes ou opportunistes. Plus que le spirochète de borrelia en lui-même, qui a la capacité d'échapper au système immunitaire et donc de le fatiguer, c'est l'association de borrelia avec ces co-infections, dont tu trouveras une liste sur le doc d'Hopf Seidel, qui semble déterminer le passage du statut de porteur sain asymptomatique positif à borrelia à celui de malade de Lyme. C'est pour ça que la maladie ne se déclenche parfois que plusieurs années plus tard ou jamais, à l'occasion d'une nième co-infection. Donc à rechercher et traiter ces co-infections fréquentes : parasites, bartonella, afipia felis, coxiella burnetii, mycoplasma pneumoniae, babesia...(attention, comme pour borrelia, sérologies pas très fiables car tests indirects basés sur des antigènes qui ne représentent pas tous les pathogènes)

J'ai écrit à un médecin spécialisé belge spécialiste de ces maladies (en espérant qu'il ne soit pas en vacances et me répondra) et verrait le mien mardi.

Je t'invite à potasser les docs d'Hopf Seidel (celui de la page 1) et la réactualisation 2013 figurant dans un de mes messages précédents, histoire de voir la conduite à tenir. Faute de pouvoir obtenir les traitements d'Hopf Seidel, dans le cas d'une infection primaire à borrelia, 6 g d'amoxicilline (nouveau consensus depuis le 14/03/12) pendant 21 jours est le traitement officiel des médecins français. http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-04/clamoxyl_14032012_avis_ct9472.pdf Reste à en convaincre les médecins scotchés sur leur 3*1 g quel que soit le stade.

Si on porte à 30 jours avec une telle dose à prendre bien au milieu des repas (prendre des probiotiques bien dosés en complément), à ce stade de développement asymptomatique, généralement, ça suffit pour les borrélioses classiques. Je connais de nombreux cas de guérison sans aucune séquelle quand l'érythème était le seul symptôme. Il y a aussi :

- la ceftriaxone en intra-musculaire ou intra-veineuse 2g/jour

- la doxycycline 200 mg si érythème isolé => les équipes allemandes et américaines qui obtiennent les meilleurs résultats mettent 400 à 600. C'est bien pour pas mal de co-infections mais il semble que la doxycycline en monoantibiothérapie favorise l'enkystement des borrelia et donc leur réapparition au-delà du traitement (Sapi, 2011). C'est pourquoi, Sapi et Hopf Seidel préconisent de l'allier avec un tinidazole, qui tape aussi sur les biofilms et les formes kystiques. A ce jour, je n'ai pas de retour sur cette bi-thérapie, que je compte essayer.

C'est plus problématique si on a des co-infections. Moi-même, je ne sais toujours pas à 100% si j'avais une borréliose mais l'effet de l'amoxicilline à seulement 4 g pendant 11 j après 3g pendant 10 j (soit 21 j) a été prodigieux sur mes articulations et ma forme. Il n'a cependant pas empêché l'apparition de nouveaux symptômes neurologiques (fasciculations, douleurs aux tempes). Signe certainement de co-infection à ce jour non complètement identifiées qui expliquent certainement que je ne sois toujours pas sorti d'affaire même si je suis bien sous traitement/plantes (j'ai heureusement d'autres projets pour aller mieux/savoir). A l'arrêt du traitement de 21 j, mon état s'est très vite dégradé avec apparition progressive de problèmes cognitifs sévères semblables à ce que peut éprouver un autiste ou un Alzheimer (problèmes qui disparaissent complètement avec injections de ceftriaxone). Le vrai problème de ces maladies, plus encore que le dépistage, est le manque de connaissance et de reconnaissance du corps médical quant à la possible chronicité de ces maladies, c'est à dire de rechute après une antibiothérapie classique (amoxicilline ; doxycycline ; clarythromycine ; ceftriaxone) et parlent de syndrome post-Lyme. Pourtant, la persistance via les formes kystiques de la borrelia, les co-infections et les biofilms est prouvée depuis 15 ans in vitro et cliniquement.

Mais contrairement à toi, j'étais très malade à seulement J+14 avec une infection bien disséminée et l'incapacité de monter un escalier, après une grande fatigue et tous les signes d'infection la semaine qui avait précédé à partir de seulement J+6 (ganglions, fièvre, diarrhée, etc.). Le traitement avait donc été trop court, trop peu dosé et sans doute pas assez large.

Je te tiens au courant sur les réponses. Mais je ne souhaite pas te faire perdre du temps... Que ces délais non-souhaités n'entravent pas d'éventuelles démarches de ta part.

Bon courage.

Un chiffre dans ce dossier que j'ai trouvé intéressant. Parmi les tiques porteuses, les tiques adultes ne représentent "que" 25%, et c'est une tique femelle adulte que j'avais.

Je vais continuer à lire ce dossier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ghost70   

Bonjour,

très bien ce post... je suis atteint de la maladie de lyme depuis deux ans ... un sacré parcours de santé, bien difficile et santé avec des hauts et beaucoup de bas....

et surtout beaucoup de medecins qui ne veulent pas croire en cette maladie, car; personne ne sait réellement comment la soigner....

j'espère m'en sortir un jour.... ça va quand même un peu mieux qu'au début mais cette maladie est un vrai calvaire au quotidien, surtout quand on ne peu plus faire ce que l'on faisai avant, 30 ans deux enfants et galerer pour jouer avec eux... ou rien que pour sortir faire quelques pas ect.....

faites attention à vous mais sans rentrer non plus dans une paranoia... wink.png

bonne journée à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Veranne   

Bonjour,

@Radar

La réponse à la question que j'avais posée au Doc belge est arrivée. Comme elle est susceptible d'intéresser au-delà, je la mets sur le forum public.

"Je pense que la tête de la tique est encore dans la plaie de la photo que tu m'as envoyée.Ce qui peut expliquer la rougeur inflammatoire autour.C'est une raison supplémentaire pour donner un traitement par tétracycline de 3 à 4 semaines d'office : la tique n'est que rarement porteuse de borrelia, mais quasiment toujours d'autres infections (mycoplasme, chlamydiae, babesiae etc) sensibles aux tétracyclines". Sur ce, je lui ai donc demandé quelle tétracycline (doxycycline ou minocycline) lui semblait la plus adaptée et à quelle dose. L'attente de sa réponse ne doit pas interrompre tes autres démarches.

@Ghost70, enchanté, camarade de 1983

Même si guérir la maladie de Lyme est difficile pour nos médecins (du moins, pour ceux qui essaient), un jour on y arrivera !

Il n'y a qu'à voir les super résultats obtenus aux Etats-Unis par Klinghardt, Horowitz, Sapi, Cowden, etc... et plus près de chez nous, le BCA et les médecins du groupe Chronimed.

En attendant, sans parler de guérison, augmenter notre qualité de vie, c'est largement plus accessible par une lutte anti-infectieuse sur tous les terrains (antibios, phytothérapie, homéopathie, alimentation) et une détoxification (en évacuant bien les toxines, on n'est pas guéri mais on n'a bcp de moins de symptômes).

A l'automne dernier, j'étais perclus de douleurs lombaires et au genou et surtout complètement à l'ouest, incapable de comprendre des choses élémentaires, je perdais mes affaires, dormais 12 h par jour, me sentais déprimé et vivait dans la peur de ne pas obtenir ma titularisation. A partir du moment où mon doc m'a prescrit des cures de ceftriaxone et que j'ai bricolé avec de la phyto entre deux traitements antibios, j'ai retrouvé mes capacités cognitives (et même pu lire le GAJA en une semaine comme si je n'étais pas malade). Cela m'a permis de finir ma scolarité presque sereinement et d'obtenir ma titularisation.

Pourtant, si je ne prends rien du tout, je me retrouve exactement au point de départ au bout d'une semaine, faute d'avoir taper jusqu'à présent sur l'infection sous toutes ses formes (mais j'ai des pistes !)

Je t'écris à tout hasard au cas où tu ne connaîtrais pas déjà tout ça. Si tu as besoin :

- de trouver un médecin qui t'aiderait à aller (beaucoup) mieux, tu peux t'adresser aux associations France Lyme et Lyme sans frontières ou même à moi en mail perso. Je ne connais aucun médecin en Haute-Saône (si j'ai bien compris ton pseudo) mais à Paris, en Rhône-Alpes ou en Belgique, si.

- si tu as besoin d'informations pour mieux connaître la maladie, les traitements complémentaires, les forums de malades comme le Forum Lyme francophone et Melodie sont irremplaçables. On profite de l'expérience des autres, on acquiert le goût du test. Quand on découvre que ça marche, qu'on va mieux, c'est le pied. Du coup, on veut pas s'arrêter en si bon chemin.

Voilà, en tout cas garde espoir et peut-être à bientôt en mail perso.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ghost70   

Bonjour,

@Radar

La réponse à la question que j'avais posée au Doc belge est arrivée. Comme elle est susceptible d'intéresser au-delà, je la mets sur le forum public.

"Je pense que la tête de la tique est encore dans la plaie de la photo que tu m'as envoyée.Ce qui peut expliquer la rougeur inflammatoire autour.C'est une raison supplémentaire pour donner un traitement par tétracycline de 3 à 4 semaines d'office : la tique n'est que rarement porteuse de borrelia, mais quasiment toujours d'autres infections (mycoplasme, chlamydiae, babesiae etc) sensibles aux tétracyclines". Sur ce, je lui ai donc demandé quelle tétracycline (doxycycline ou minocycline) lui semblait la plus adaptée et à quelle dose. L'attente de sa réponse ne doit pas interrompre tes autres démarches.

@Ghost70, enchanté, camarade de 1983

Même si guérir la maladie de Lyme est difficile pour nos médecins (du moins, pour ceux qui essaient), un jour on y arrivera !

Il n'y a qu'à voir les super résultats obtenus aux Etats-Unis par Klinghardt, Horowitz, Sapi, Cowden, etc... et plus près de chez nous, le BCA et les médecins du groupe Chronimed.

En attendant, sans parler de guérison, augmenter notre qualité de vie, c'est largement plus accessible par une lutte anti-infectieuse sur tous les terrains (antibios, phytothérapie, homéopathie, alimentation) et une détoxification (en évacuant bien les toxines, on n'est pas guéri mais on n'a bcp de moins de symptômes).

A l'automne dernier, j'étais perclus de douleurs lombaires et au genou et surtout complètement à l'ouest, incapable de comprendre des choses élémentaires, je perdais mes affaires, dormais 12 h par jour, me sentais déprimé et vivait dans la peur de ne pas obtenir ma titularisation. A partir du moment où mon doc m'a prescrit des cures de ceftriaxone et que j'ai bricolé avec de la phyto entre deux traitements antibios, j'ai retrouvé mes capacités cognitives (et même pu lire le GAJA en une semaine comme si je n'étais pas malade). Cela m'a permis de finir ma scolarité presque sereinement et d'obtenir ma titularisation.

Pourtant, si je ne prends rien du tout, je me retrouve exactement au point de départ au bout d'une semaine, faute d'avoir taper jusqu'à présent sur l'infection sous toutes ses formes (mais j'ai des pistes !)

Je t'écris à tout hasard au cas où tu ne connaîtrais pas déjà tout ça. Si tu as besoin :

- de trouver un médecin qui t'aiderait à aller (beaucoup) mieux, tu peux t'adresser aux associations France Lyme et Lyme sans frontières ou même à moi en mail perso. Je ne connais aucun médecin en Haute-Saône (si j'ai bien compris ton pseudo) mais à Paris, en Rhône-Alpes ou en Belgique, si.

- si tu as besoin d'informations pour mieux connaître la maladie, les traitements complémentaires, les forums de malades comme le Forum Lyme francophone et Melodie sont irremplaçables. On profite de l'expérience des autres, on acquiert le goût du test. Quand on découvre que ça marche, qu'on va mieux, c'est le pied. Du coup, on veut pas s'arrêter en si bon chemin.

Voilà, en tout cas garde espoir et peut-être à bientôt en mail perso.

Salut Verrane,

oui je suis inscrit sur ce forum, je connais bien... j'ai même été adhérent pendant un moment default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

La j'ai trouvé un médecein vers chez moi en Haute Saône, enfin, on m'a trouvé.... c'ets le forum lyme qui me la indiqué default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

j'ai eu rendez-vous avec elle vendredi après midi, elle m'a prescrit tout un tas de prises de sang.... pour co infections et autres et un traitement antibios rocephine en IM matin et soir pendant 21 jours default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20"> IM ....

plus quelques trucs d'homéopathie je n'ai pas le nom sous les yeux mais elle a l'air d'être bien et m'a expliqué pas mal de chose...

Donc on verra bien la je vais entamer ma "diète" jusqu'à demain pour la rpise de sang lol

merci à toi et au plaisir de bavarder en privé ou par mail

Cordialement,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Veranne   

j'ai eu rendez-vous avec elle vendredi après midi, elle m'a prescrit tout un tas de prises de sang.... pour co infections et autres et un traitement antibios rocephine en IM matin et soir pendant 21 jours sad.png IM ....

plus quelques trucs d'homéopathie je n'ai pas le nom sous les yeux mais elle a l'air d'être bien et m'a expliqué pas mal de chose...

Oui, au plaisir, n'hésite pas à me contacter sur le mail perso. Je serais intéressé par ton retour, notamment sur ton traitement d'homéopathie (traitement général ou spécifique sur borrelia ?) et ses effets.

J'espère qu'elle sera douée et te permettra de retrouver une vie plus confortable !

Rocéphine, c'est le nom commercial de la ceftriaxone. C'est l'antibiotique de référence pour les neuroborrélioses.

Même si c'est presque mission impossible pour guérir un Lyme chronique avec ça, tu verras, c'est super effet sur la tête et la pêche. En bricolant avec les plantes pendant et après la cure d'antibios (mon doc me donne avec un autre antibio à action intra-cellulaire), je peux tenir 3 semaines avant de commencer à retrouver mon QI de joueur de l'équipe de France de footsneaky2.gif .

Tu as 2 g/jour ou plus ?

Les piqûres sont supportées diversement. Avec la marque Ratiopharm 1 g/3,5 ml, ça passe comme une lettre à la poste.

Par contre avec les 1 g pour 10 ml également injectables en IV, ça fait bien mal pendant 45 minutes.

Ma fiancée fait elle des gros bleus mais a beaucoup moins mal avec la marque précitée.

Bon courage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Veranne   

@Radar,

(je mets l'info sur le forum public car elle est susceptible d'intéresser du monde)

J'ai vu comme convenu mon médecin Lyme ce matin.

Comme le dr belge, au vu de l'absence de symptômes hormis cette tâche anormale, il ferait quand même un traitement de prophylaxie de 3 à 4 semaines. Il mettrait Doxycycline 2*100 mg (matin et soir au milieu du repas) et Cefuroxime 3*250 mg (matin, midi et soir).

Voilà, en espérant que tout se passe bien pour toi pour l'avenir !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
radar86   

@Radar,

(je mets l'info sur le forum public car elle est susceptible d'intéresser du monde)

J'ai vu comme convenu mon médecin Lyme ce matin.

Comme le dr belge, au vu de l'absence de symptômes hormis cette tâche anormale, il ferait quand même un traitement de prophylaxie de 3 à 4 semaines. Il mettrait Doxycycline 2*100 mg (matin et soir au milieu du repas) et Cefuroxime 3*250 mg (matin, midi et soir).

Voilà, en espérant que tout se passe bien pour toi pour l'avenir !

Merci Veranne ! smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai été piqué par une tique le 30 aout ( j'ai constaté la piqûre au réveil du 30). Je pense qu'elle a passée la nuit sur moi puisqu'elle était assez gonflée ( 2mm).

Elle se trouvait dans mon entre-jambe et j'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'une simple poussière très tenace, je l'ai donc arrachée avec mes ongles. Elle s'est détachée assez facilement. Ensuite, je l'ai déposée sur une table et ai constaté qu'il s'agissait d'un insecte puisqu'elle bougeait ( ce qui m'a ensuite permis d'écarter le fait que la tête est restée coincée)

Bref, je ne constate pour l'heure aucun symptôme, si ce n'est qu'une simple fatigue mais c'est très fréquent chez moi. Aucune tâche rouge non plus ( il faut dire qu'il est assez difficile de constater une tâche rouge sur les testicules).

Dois-je automatiquement passer par les anti-biotiques?

( sinon, je ne comprends pas trop comment je l'ai attrapé... j'ai été en forêt mais c'était il y a bien une semaine, peut être dans mon jardin? )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne m'y connais pas trop mais tu as eut de la chance parce que arracher une tique comme un bûcheron ce n'est pas exempt de danger laugh.png

Je dirais que tu devrais consulter un médecin quand même pour être sur, on ne sait jamais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demandais Veranne, les piqûres d'araignées sont-elles risquées ?

En ramassant les champignons avant hier, une grosse araignée (3 ou 4 cm de diamètre, relativement poilue) m'a mordu au doigt. Mon bras s'est rapidement figé, jusqu'à l'épaule.

Un coup d'asp' venin 1h plus tard, et ça allait déjà mieux...

Depuis, ma main est encore relativement gonflée et il semble que l'araignée aie pondu, une cloque bizarre est apparue. RDV demain chez le docteur (prévenu au téléphone) afin qu'il me charcute tout ça.

C'est hard ces saloperies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Veranne   

Boitsfort, bonsoir,

Voici la réponse faite par un de tes compatriotes spécialisé dans le soin des Lymés chroniques à la question que j'avais posée pour Radar.

La réponse à la question que j'avais posée au Doc belge est arrivée. Comme elle est susceptible d'intéresser au-delà, je la mets sur le forum public.

"Je pense que la tête de la tique est encore dans la plaie de la photo que tu m'as envoyée.Ce qui peut expliquer la rougeur inflammatoire autour.C'est une raison supplémentaire pour donner un traitement par tétracycline de 3 à 4 semaines d'office : la tique n'est que rarement porteuse de borrelia, mais quasiment toujours d'autres infections (mycoplasme, chlamydiae, babesiae etc) sensibles aux tétracyclines".
La plupart de ceux qui soignent vraiment le Lyme chronique ont un avis dans la même veine et penchent en faveur d'une antibiothérapie ''préventive".

A ta place, j'irais le voir (je te transmets ses coordonnées en mail perso). Bien placés pour voir les ravages causés par les maladies de Lyme chroniques, ils jugent que les avantages de cette solution excèdent ses désagréments, moyennant la prise de probiotiques bien dosés, le respect des conduites à adopter pour la prise du médicament...

Mais ce n'est pas l'avis de la majeure partie des infectiologues de l'hôpital qui s'appuient sur le faible risque de contracter la maladie de Lyme et préconisent de guetter l'arrivée d'un érythème migrant ou d'une "grippe estivale" avant de traiter.

Ayant moi-même eu à subir les conséquences de ces infections composites, j'ai donc un parti-pris en faveur de l'option "traitement préventif".

Par contre les infectiologues n'ont pas tort quand ils disent que le risque de contracter la maladie est minime. Les infectés à une ou plusieurs souches de borrelia constituent un groupe plus large que les "malades de Lyme". Parce que leur système immunitaire arrive à bien gérer l'infection, parce que leur corps est capable d'excréter en abondance les toxines des bactéries, nombreux sont ceux qui n'auront pas ou peu de symptômes. Et puis, il y a les nombreuses personnes dont la tique n'était pas infectée par borrelia ou qui ont retiré la tique comme il faut et à temps. Certains d'entre eux ont peut-être récupéré mycoplasmae, babesiae, bartonellae, coxiellae, que leur corps parvient à maîtriser sans qu'une maladie ne se déclenche. Mais celle-ci peut aussi survenir plus tard, à l'occasion d'un stress immunitaire, d'une nouvelle co-infection. Par contre aussi, un traitement antibiotique trop court ou trop peu dosé ne servira à rien. Pour Hopf Seidel, il est même un facteur majeur de passage à la chronicité.

Christophe, bonsoir !

La tique est le vecteur principal de part ses comportements hématophages orientés sur des espèces-réservoir de nombreux pathogènes : rongeurs surtout, cervidés ensuite. Cependant, il existe des vecteurs secondaires. Voici ce qu'en disait Klinghardt en 2006 :

"Nous sommes également conscients que, dans les zones endémiques des Etats-Unis, jusqu'à 22% des mouches et des moustiques piqueurs sont porteurs de Bb et de co-infections. Dans le sud de l'Allemagne de l'Est et l'Europe de l'Est, 12% des moustiques ont été présentés pour être infectés. De même de nombreux poux, puces, araignées et autres insectes piqueurs sont porteurs de spirochètes et co-infections. Dans ces conditions, faire de l'histoire d'une piqûre de tique la condition pour qu'un médecin soit disposé à envisager la possibilité d'une infection Bb semble cynique et cruel".

Bb = borrelia burgdorferi, la borréliose hégémonique aux Etats-Unis.

Par contre, nous sommes d'accord, ces vecteurs ne pourront refiler que des pathogènes présents au lieu de cueillette. Si les borreliae sont rares dans le coin, les chances d'être infecté seront proche de zéro. Je ne connais pas les propriétés de l'Aspi Venin mais ça a dû minorer encore le risque.

A priori, dans le Gard méditerranéen, tu as peu de chances. Pour les Cévennes, je ne serais pas aussi catégorique.

Ton araignée t'a sans doute filé des trucs "locaux" mais tant que le système immunitaire est fonctionnel et qu'on n'y introduit pas de "bug" comme le VIH ou les borrelia, il fait bien son travail. Si symptômes anormaux, chercher aussi les pathogènes méditerranéens (rickettsies, tibola, etc.).

Voilà, bonne soirée !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai laissé faire comme un con, et retour au docteur pour ouvrir... C'était plein d'oeufs.

Encore merci pour ces réponses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
M4x   

L'araignée a réussi à pondre le temps d'une morsure ? (ou alors tu ne l'as pas vu tout de suite qu'elle était sur toi ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans notre association mycologique de Dijon nous en sommes à 3 cas sérieux de Boréliose ou "maladie de Lyme" et bien d'autres cas traité dès l'apparition de l'érytheme.

La population des mycologues tout comme celle des randonneurs, chasseurs, botanistes etc... est maintenant bien sensisbilisée sur le sujet mais cela n'empêche que la maladie frappe.

Dans les 3 cas cités , datant des 3 dernières années, la morsure a été négligée, mal traitée ou carrément inaperçue. Ce n'est qu'au stade 2, 1 an plus tard que la survenance de fatigue puis de douleurs dans les articulations, de signes cognitifs sont venus sonner l'alarme pas toujours comprise par le médecin.

Dernièrement donc,notre président de club a passé un été où sa seule envie était de dormir. Puis est apparu une douleur au genou qualifiée d'arthrose par le toubib, puis fin août fièvre , vomissements et infection urinaire. Ne mange plus et reste au lit 24h/24.

Test maladie donne un score de 12 pour un seuil de 1,3 si j'ai bien compris.

Si vous connaissez un docteur tenant la route sur Dijon concernant cette maladie merci de faire passer.

Moi même j'ai fait le traitement voici 2 ans lors d'une morsure vue tardivement et qui avait entrainé un erytheme migrant. 3 semaines d'amoxy. Dois-je faire un test d'anticorps ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nicos78   

J'ai laissé faire comme un con, et retour au docteur pour ouvrir... C'était plein d'oeufs.

Encore merci pour ces réponses.

J'espère mal comprendre, elle a pondu dans ton corps ?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Veranne   

Dernièrement donc,notre président de club a passé un été où sa seule envie était de dormir. Puis est apparu une douleur au genou qualifiée d'arthrose par le toubib, puis fin août fièvre , vomissements et infection urinaire. Ne mange plus et reste au lit 24h/24.

Test maladie donne un score de 12 pour un seuil de 1,3 si j'ai bien compris.

Si vous connaissez un docteur tenant la route sur Dijon concernant cette maladie merci de faire passer.

Moi même j'ai fait le traitement voici 2 ans lors d'une morsure vue tardivement et qui avait entrainé un erytheme migrant. 3 semaines d'amoxy. Dois-je faire un test d'anticorps ?

Bonjour Jojo,

Je ne connais pas de médecin qui tient la route sur Dijon mais peut-être que les référents de l'association France Lyme si :

http://francelyme.fr/contacter/ Peut-être aussi chez Lyme sans frontières.

Généralement, au stade érythème pour une borréliose seule avec un système immunitaire à peu près fonctionnel, les traitements officiels à 3 semaines 3x1 g suffisent. A titre personnel, je pense que si tout va bien et que tu ne ressens rien d'anormal, tout baigne.

Tu peux toujours aller chez ton médecin qui te prescrira le fameux test Elisa, dont la sensibilité est médiocre (30 à 50%). Ensuite, si et seulement si tu es positif, tu auras droit au test d'anticorps Western Blot dont la sensibilité est meilleure que le 1er test ! Autrement dit, tout ceux qui sont négatifs au 1er et positifs au second passent au travers des mailles du diagnostic. Je sais que certains médecins spécialisés demandent un WB même si ELISA positif.

Les meilleurs spécialistes américains, scandinaves et germaniques combinent d'autres tests, qui n'ont guère d'intérêt pour les patients bien portants, qui ont mieux à faire que de dilapider leurs économies ! Mais je peux en parler si besoin.

Pour ton président, il a quand même beaucoup de symptômes non-spécifiques au tableau classique de la borrelia, à part l'arthrose, qui peut aussi venir d'un autre pathogène. Avait-il un érythème ? Une grippe estivale ? Des paralysies faciales ?

Fièvre, vomissements, infection urinaire, peut-être babesia, la fièvre Q ? Comment était cette fièvre ? A-t-il des problèmes respiratoires ? C'est toujours difficile de savoir quels sont les pathogènes en cause.

Il y a les tests de co-infections, plus ou moins efficaces en France selon les pathogènes (pas mal pour les mycoplasma, les chlamydia, la fièvre Q, mauvais sur les bartonella et les babesia).

Mais dans son état, le plus important est de faire une antibiothérapie combinée (par ex. 4g amoxicilline + 300 mg doxycycline) d'épreuve pour confirmer qu'il a bien une infection bactérienne (ça on le sait mais certains docteurs ont la tête dure) et... surtout pour aller mieux ! Si amélioration nette à l'issue du traitement ou grosse aggravation temporaire (réaction de "herx") suivie d'une amélioration après le traitement, il y a quelque chose ! Après, se pose l'épineuse question de quelle thérapie adopter...

En attendant d'avoir un médecin convenable, il peut bricoler avec la phytothérapie mais ça demande énormément de connaissances pour s'en sortir qu'avec cela. Uncaria tomentosa (griffe du chat) et l'EPS d'Echinacée-cyprès sont par exemple très efficaces... et bien au-delà de Lyme ! Par contre, ça ne dure souvent que tant qu'on en prend.

Moi-même, je vais tester un protocole phyto combiné en plus des antibios mais je n'ai pas commencé donc aucun recul là-dessus.

Il peut me contacter s'il veut sur mail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais remonter le sujet malgré que l'on soit en plein hiver.

Étant justement en plein hiver , j'avais un peu oublié les tiques, mais avec la clémence de cet hiver elles se sont bien fait rappeler à l'ordre, après une balade en forêt d' Hermenonville avec mon chien, nous en avons enlevé deux ce soir qui étaient dans son pelage, elles n'avaient pas eu encore le temps de s'accrocher.

Donc autre conséquence fâcheuse de cet hiver : pensez déjà aux tiques lors de vos balades en forêt !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.