gugo

Du 16 janvier au 22 janvier 2017 prévisions météo semaine 3

792 messages dans ce sujet

Suffirait d'avoir encore une fois la situation de Janvier 1985 ou l'on était pas loin des -20° même sur la région Parisienne pour qu'ils ne parlent plus de froid polaire mais de froid inter-sidéral car je ne vois plus quel superlatif ils pourraient employer... rendez-vous compte ici dans le Haut-Doubs on aura des maxi pour la journée la plus froide qui peut-être ne dépasseront pas les -7°/-6°, en 01/85 les maxi ont étés parfois à -20°/-25° au plus chaud de la journée (parfois -13° de max à Besançon) et ça plongeait dans nos TAF habités en dessous de -35° plusieurs nuits durant, comment interpréteraient-ils cela aujourd'hui ? Pardon du hors sujet mais il fallait que je le dise même ici.

11 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs, outre le coté sensationnel que certains médias donnent à cet épisode froid, la carte des stations IC de ce matin illustre parfaitement les effets d'un sol enneigé sur les Tn :

 

france1706pnglive-587dcb3163752.png

 

Avec du -11°C à 850 hPa, ne descendent en dessous de -5°C que les secteurs où il y a de la neige au sol.

 

Si l'on prend en compte le fait que cette nuit - et hier soir d'ailleurs - la bise s'est levée en limitant la baisse du mercure, il se pourrait que lorsqu'elle faiblira en fin de semaine on ait des cartes de Tn encore plus instructives sur le rayonnement nocturne des sols enneigés avec des températures bien inférieures à celles relevées à 1500 mètres d'altitude  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, sastrugis a dit :

Le topic étant resté ouvert, cela m'amène à quelques réflexions sur le "temps présent", sa traduction dans les médias (relais de messages ministériels et/ou de l'inspiration des journalistes) et ses conséquences sur la population "météo sensible".

 

En ouvrant une oreille ce matin, j'entends donc à la radio les expressions suivantes pour décrire les conditions météo :

vague de froid intense ; vague de froid exceptionnel (ou exceptionnelle ?) ; froid glacial ; froid sibérien ; Paris-Moscou (il fait -6° à Moscou ce matin!)

 

Entendons-nous bien, il ne faut surtout pas mésestimer l'épisode froid de cette semaine (températures minimales de -5 à -10°C dans l'est, avec quelques journées sans dégel probables ; 0 à -5°C sur le reste du pays avec dégel plus que probable en journée) mais delà à créer un état de stress chez certaines personnes isolées, fragiles et/ou âgées, voire la panique, il y a peut-être un pas... Pour les plus anciens, certains rencontrés s'imaginaient déjà voir des conditions durables à la "hauteur" des Grands hivers du passé, genre VDF de février 1956 ou 1985, par exemple. 

 

Au final, je me demande quels seront les qualificatifs employés si la situation qui a été envisagée très passagèrement la semaine dernière par le CEP venait à se réaliser réellement, à l'image des coulées récurrentes qui se sont produites sur l'Europe centrale et les Balkans (GF persistante puis rayonnement sur sol enneigé) ?

 

hurler.jpg

 

 

On n'a pas du écouter la même radio :

 

https://www.franceinter.fr/emissions/le-7h43/le-7h43-17-janvier-2017

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 59 minutes, Lolox a dit :

D'ailleurs, outre le coté sensationnel que certains médias donnent à cet épisode froid, la carte des stations IC de ce matin illustre parfaitement les effets d'un sol enneigé sur les Tn :

 

france1706pnglive-587dcb3163752.png

 

Avec du -11°C à 850 hPa, ne descendent en dessous de -5°C que les secteurs où il y a de la neige au sol.

 

Si l'on prend en compte le fait que cette nuit - et hier soir d'ailleurs - la bise s'est levée en limitant la baisse du mercure, il se pourrait que lorsqu'elle faiblira en fin de semaine on ait des cartes de Tn encore plus instructives sur le rayonnement nocturne des sols enneigés avec des températures bien inférieures à celles relevées à 1500 mètres d'altitude  ;)

Le problème reste la bise, siberienne et qui vous transperce. C'est très simple, dans le bassin lémanique, je n'ai pas vu un visage encore, les chapkas et autre passe montagne sont de sortie. L'exposition du visage ou des mains est sciant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hors sujet, hors sujet, hors sujet...

 

--> exagération média: 

--> consommation électrique:

--> vigilance météo:

--> observations niveau national:

 

Et ici, seulement LA PREVISION pour la semaine en cours.


Merci.

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La prévision sur la semaine en cours, c'est simple : on continue à raboter l épisode 

Sans imposer un débat stérile, on est plus sur une vague de froid pour cette semaine. 

En moins de 8jours on a perdu (gagné ?) en gros 5degrés... Et pas que sur un scénario à la CEP 

Il faut s attendre à mon avis à de rares coins affichant en dessous de moins 8 et quelques journées sans dégel qui resteront réservées au nord-est. Sur ce dernier point ça sera pas mieux que lors des inversions de décembre. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le réajustement continue sur GFS. La dorsale sur l'Atlantique est vue de plus en plus significative ce qui permet le maintien du flux continental à la faveur d'une jonction avec les restes de notre blocage Britannique. Belle performance de CEP si cela se confirme (il était seul hier soir avec ARPEGE à voir ce scénario). En tout cas, quelle évolution sur l'Américain. En 24h, on est passé d'une menace du flux Atlantique dès samedi alors que ce dernier est repoussé très loin sur l'Atlantique sur la sortie de ce soir :

gfs-0-144.png

 

gfs-0-120_xmc5.png

13 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet Olivier, à ce rythme la pulsion Atlantique risque de finir en AS d'ici 3 ou 4 runs (à raison de 1000 km plus au Nord à chaque sortie :D )

 

:arrow: Dehors :arrow: Je suis déjà ! xD

18 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, oliv92 a dit :

Le réajustement continue sur GFS. La dorsale sur l'Atlantique est vue de plus en plus significative ce qui permet le maintien du flux continental à la faveur d'une jonction avec les restes de notre blocage Britannique. Belle performance de CEP si cela se confirme (il était seul hier soir avec ARPEGE à voir ce scénario). En tout cas, quelle évolution sur l'Américain. En 24h, on est passé d'une menace du flux Atlantique dès samedi alors que ce dernier est repoussé très loin sur l'Atlantique sur la sortie de ce soir :

gfs-0-144.png

 

gfs-0-120_xmc5.png

Arf !

oui, en effet... Le contexte méridien semblerait se poursuivre... la signature de l'hiver...

On va suivre ça de près bien que la sécheresse hivernale pourrait encore s'accentuer.

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, judd a dit :

Arf !

oui, en effet... Le contexte méridien semblerait se poursuivre... la signature de l'hiver...

On va suivre ça de près bien que la sécheresse hivernale pourrait encore s'accentuer.

C'est sur que plus ça va, plus la pulsion se fait à l'ouest, plus les scénarios avec une petite réalimentation froide sont visibles sur le panel

http://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=0&mode=0&ech=174

Le nord-ouest du pays reste menacé par la pulsion anticyclonique, mais....

Bref, la semaine reste très difficile à cerner, on peut néanmoins souligner que le froid pourrait perdurer au moins jusqu'à mardi sur bon nombre de régions.

 

Pour la suite, toujours la mise en place d'un flux de sud-ouest (par défaut ?)

http://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=0&mode=1&ech=192

 

Les modèles ont vraiment du mal avec l'évolution du blocage, c'est d'ailleurs souvent le cas .

 

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a effectivement une tendance au renforcement de cette dorsale mais la tendance globale ne change guère : à très long terme, on observe toujours un (léger) renforcement de l'activité dépressionnaire qui empêche la constitution d'un blocage. Il me semble qu'on se dirige vers des conditions anticycloniques dans un premier temps avant un éventuel abaissement progressif de la ligne barocline.

 

Pour l'instant, on conserve la même récurrence, à savoir des tentatives (fréquentes) de remontées de hauts géopotentiels qui sont contrariées par l'activité dépressionnaire. Par conséquent, on n'arrive, ni à sortir de la sécheresse hivernale, ni à avoir une vague de froid digne de ce nom. 

 

Bonne soirée. 

 

Modifié par MCS34
4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CEP et GFS confirment ce soir le fameux adage : "un blocage, on sait quand il commence, mais on ne sait jamais quand il finit

 

ECM1-120_yqx3.GIF

 

Les incertitudes se jouent à nouveau entre 96 et 120h. 

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entre 96 et 120h comme depuis une semaine !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Lolox a dit :

En effet Olivier, à ce rythme la pulsion Atlantique risque de finir en AS d'ici 3 ou 4 runs (à raison de 1000 km plus au Nord à chaque sortie :D )

 

:arrow: Dehors :arrow: Je suis déjà ! xD

Tu ne pensais pas si bien dire hein ??xD

Bon en tout cas la fin de cette sortie européenne est splendide mais on a vraiment beaucoup de mal à y croire en toute logique !

11 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, Run999H a dit :

Tu ne pensais pas si bien dire hein ??xD

Bon en tout cas la fin de cette sortie européenne est splendide mais on a vraiment beaucoup de mal à y croire en toute logique !

 

C'est ce que je me suis dit en voyant le run de ce soir xD !

Il faudrait que @Virgile vienne nous dire : " Oubliez le run du CEP de ce soir, c'est un mirage !" pour que nous ayons l'embryon de l'ombre d'une chance qu'il se réalise :D.

 

Bon, soyons clair, nous sommes HS (désolé ! :$ ), et cela représente l'ultime perfection d'une hypothèse de renouvellement du blocage qui n'est pas vraiment relayé par les autres modèles portant aussi loin que CEP ;)

Ça s'inscrit dans la logique de l'évolution récente des runs, mais c'est poussé à l'extrême.

Modifié par Lolox
12 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Lolox a dit :

 

C'est ce que je me suis dit en voyant le run de ce soir xD !

Il faudrait que @Virgile vienne nous dire : " Oubliez le run du CEP de ce soir, c'est un mirage !" pour que nous ayons l'embryon de l'ombre d'une chance qu'il se réalise :D.

 

Bon, soyons clair, nous sommes HS (désolé ! :$ ), et cela représente l'ultime perfection d'une hypothèse de renouvellement du blocage qui n'est pas vraiment relayé par les autres modèles portant aussi loin que CEP ;)

Ça s'inscrit dans la logique de l'évolution récente des runs, mais c'est poussé à l'extrême.

Si l'on tient compte de notre récurrence hivernale entamée synoptiquement depuis début Décembre, la projection TLT (hors limite) de CEP demeure un possible.

6 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Lolox a dit :

 

Ça s'inscrit dans la logique de l'évolution récente des runs, mais c'est poussé à l'extrême.

 

Ça ne me paraît pas si récent que ça Lolox.

Rappelle toi de GFS le we dernier qui donnait déjà des signaux en ce sens sur le LT.

J'en parlais dans un post, et j'insistais d'ailleurs sur l'importance des conditions synoptiques au-dessus de l'Europe à l'échéance de la fin de cette semaine pour déterminer la suite:

2.png

 

Et on se rend compte que GFS est revenu peu à peu à cette projection ce soir:

1.png

  Et le CEP lui emboite le pas de façon un peu plus aiguë notamment avec une dorsale Atlantique un peu plus ample à l'échéance de vendredi .(ça rappelle quelque chose).

Et là encore, ces petits détails: petite branche du jet poussant la goutte froide vers l'ouest, branche sud du jet finissant d'envoyer les racines du blocage initiale vers les hautes latitudes) ont un impact direct sur la courbure plus ou moins sud du jet Atlantique plongeant en amont vers le sud et sur le positionnement de la dorsale suivante.

Bref, cette masse de petites choses ne sont pas complètement calées (sans parler de ce qui ce passe en amont de la dorsale et qui a son importance sur l'ampleur de la crête) et évoluent au fil des actualisations.

Alors effectivement CEP est isolé dans sa projection et il ne faut sans doute pas le prendre au pied de la lettre.

Mais on remarque que le flux d'ouest a de plus en plus de mal à passer le barrage situé en aval sur l'Europe occidentale.

Il est donc envisageable que les conditions actuelles se prolongent sur le début de l'échéance suivantes.

Pour la suite, il semble qu'il y ait 3 familles de scénarios (du plus présent au plus isolé):

- Une dorsale qui s'élève à l'ouest immédiat de la France et qui s'amplifie à partir du pays finissant par nous soumettre à un flux de SO peu ou pas dépressionnaire

-Une dorsale Atlantique qui circule zonalement sur nous puis la mise en place d'un zonal plus dépressionnaire

- Une dorsale qui s'élève à l'ouest immédiat de la France et qui s'amplifie pour générer un blocage nordique (CEP isolé dans cette modélisation)

La particularité est que la 1ère famille de scénarios (majoritaire et en progression) est proche au départ d'un point de vue synoptique de la 3ème famille.

C'est pour ça qu'une évolution type CEP est à suivre.

 

 

 

Modifié par lame2
10 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.