Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Benjamin GADRAT

Tendances hiver 2015-2016

Recommended Posts

On peut aussi regarder dans le rétro: novembre 1984 a été très doux. Le début décembre aussi avant une baisse "graduelle" des temp et une fin fraîche.

Quant à janvier 85, pas la peine de faire un dessin...rolleyes.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lagarrigue (81)

Salut

Justement, il n'y a pas grand chose de ce coté là. La seule chose qui pourrait nous donné un indice à l'heure actuelle, c'est la NAO qui est prévu négative pour la suite de cette hiver. Sachant que El Nino doit atteindre son intensité maximale en décembre ( je dis ça dans le cas ou El Nino aurait un rôle sur le temps actuelle et cette douceur), je tablerais plutôt avec un mois de décembre anticyclonique avec pourquoi pas quelques descente d'air plus frais en deuxième quinzaine.

Ensuite, Janvier serait plus froid avec peut-être de bonne période bien froide et pour la suite de l'hiver comme la mentionné Flo, une VDF en février?? wub.png. L'hiver pourrait aussi joué les prolongations, mais bon tout cela ne sont que des suppositions. Cet hiver est très incertain à prévoir et il sera marrant de voir qui des modèles de prévisions saisonnières sera les plus près de la réalité mais pour moi, il reste très difficile à l'heure actuelle de savoir ce que nous réserve l'hiver et donc d'apporter des preuves concernant nos affirmations malgré certains indices.

GGdu19. Des suppositions d'accord mais qui se basent sur quoi ? Tout le monde peut faire des suppositions mais il faut étayer un minimum les propos. J'ai l'impression que certains d'entre vous êtes dans le fantasme. C'est dommage pour un forum qui se veut objectif et apporter des éléments pour la prévision saisonnière.

Je suis factuel avec les modélisations que nous proposent les calculateurs numériques : la très grande majorité sont dans le doux voire le très doux pour tout l'hiver sur la France. Comment peut-on dire que la fiabilité est médiocre (fantasme encore ?) ? Elle est au contraire cette année plutôt bonne, dans le cadre de la prévision saisonnière, avec des anomalies de pressions très marquées et en l'état actuel des choses, présentes là où elles étaient prévues.

On peut aussi regarder dans le rétro: novembre 1984 a été très doux. Le début décembre aussi avant une baisse "graduelle" des temp et une fin fraîche.

Quant à janvier 85, pas la peine de faire un dessin...rolleyes.gif

Xolos, et ce regard dans le rétro nous indique quoi ? Je ne comprends pas.

Cette modélisation là propose quelque chose d'intéressant... http://www.meteociel.fr/modeles/cfse_cartes.php?ech=1698&mode=0&carte=0&run=0 maisbon ce n'est pas très fiable hélas... Je table surtout sur un affaiblissement rapide de El Nino, ce qui pourrait énormément perturber le vortex polaire... Après je trouve que la fiabilité de cet hiver est plus que médiocre... malgré l'insistance des modèles à prévoir de la douceur ! Pour les hivernophiles, pour le moment rien à se mettre avant au moins le 15 décembre... Décembre semble parti pour être doux, janvier standard à assez doux... et c'est après qu'un changement semble probable... mais franchement sur quoi s'appuyer à l'heure actuelle... c'est franchement le flou...

"Sur quoi s'appuyer à l'heure actuelle" ???

Réponse : sur des modèles par exemple.

Bonne journée

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

On peut aussi regarder dans le rétro: novembre 1984 a été très doux. Le début décembre aussi avant une baisse "graduelle" des temp et une fin fraîche.

Quant à janvier 85, pas la peine de faire un dessin...rolleyes.gif

l'hiver 85 a été exacerbé par l'imposante eruption (VEI 5) du "el chichon" au mexique du debut 1982, tres riche en souffre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Salut

GGdu19. Des suppositions d'accord mais qui se basent sur quoi ? Tout le monde peut faire des suppositions mais il faut étayer un minimum les propos. J'ai l'impression que certains d'entre vous êtes dans le fantasme. C'est dommage pour un forum qui se veut objectif et apporter des éléments pour la prévision saisonnière.

Je suis factuel avec les modélisations que nous proposent les calculateurs numériques : la très grande majorité sont dans le doux voire le très doux pour tout l'hiver sur la France. Comment peut-on dire que la fiabilité est médiocre (fantasme encore ?)

Elle est au contraire cette année plutôt bonne, dans le cadre de la prévision saisonnière, avec des anomalies de pressions très marquées et en l'état actuel des choses, présentes là où elles étaient prévues.

Fantasme?? non, supposition. Une très grande majorité des modèles voit du doux avec soit disant une bonne fiabilité!? J'ai vu ça avec Septembre et Octobre ou au mois près, ils ce sont bien trompés. Alors tu comprendra pourquoi, je ne crois pas à ce que tu dis mais bon cela reste mon avis personnel et rien d'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors à ce moment là gg19, tu remets en question toutes prévisions météorologiques ! Si tu ne t'appuie pas sur les modèles météo pour faire de la prévision sous prétexte qu'ils ont été dans le faux à un moment donné alors il ne faut plus venir ici.

Sinon en effet ces mêmes modèles sont en accord dans les grandes lignes : ça sera doux à très doux et c'est plus au niveau précipitations que ça diverge. À noter que la saison hivernale est la saison où les modèles arrivent à être les plus performants. C'est le constat chez MF

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

C'est pas faux....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : ifs au sud de Caen - 44 mètres d'altitude

Bonjour,

le dernier El nino aussi puissant ne nous avait pas été du tout favorable, faut pas se leurrer, il y a plus de chance d'avoir un hiver doux voire trés doux que froid à trés froid meme si la corrélation n"est pas établie. De plus il y a les modèles qui voient tous la meme tendance, faut pas se voiler la face le risque est élevé meme si on peut compter sur quelques surprises locales, mais moi personnellement il y a longtemps que je ne crois plus au père Noel santa.gif .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quistinic 56

Bonjour. Je me permets d'intervenir dans le débat initié par ggdu19... Il apparaît incontestable que les projections à très long terme nous orientent vers un hivers doux à très doux... et ce n'est pas la configuration actuelle qui démentira cette tendance lourde et objectivement rien ne permet à ce stade d'envisager une évolution plus hivernale.Pour autant, d'un point de vue purement statistique, la fiabilité des prévisions à long terme ou saisonnière n'excède que rarement 50 à 60% . Si je vous annonce qu'en prenant votre voiture, sur une route réputée dangereuse, vous avez 20% d'avoir un accident, il est probable que vous emprunterez une autre route., même si ce risque est faible. Une approche comportementale comportementale relativise fortement la notion de risque ! La probabilité objective d'un hiver doux avec une fiabilité à 60% est toute relative, même si objectivée.

Pour reprendre une phrase de Victor HUGO, en ces perspectives peu réjouissantes pour les amateurs de sensations froides, malgré la crainte du probable, gardez l'instinct du possible ! Désolé pour le HS et cette intervention tarabiscotée .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Un hiver doux ou très doux n’empêche pas d’avoir à un moment ou un autre un temps plus froid, nous sommes dans l’hiver calendaire depuis hier et certaines personnes l’ont déjà enterré.

Rappelez-vous que les vrais hivers ne débutent souvent qu’après Noël en France.

Moi ce que j’observe c’est qu’El Niño semble empêcher le vortex polaire de s’écouler sur l’Amérique, toutefois il est possible que ce dernier migre vers l’Est et donc l’Europe ou la Sibérie afin de libérer le Groenland par exemple.

En météorologie, il faut parfois faire preuve de patience.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : la balmes les grottes 38390 (220m)

Bonjour à tous 😉,

Je ne suis pas un expert en prévisions. Mais ce que je peu remarquer depuis un petit moment sur Cfs daily, même si l'on connaît sa fiabilité. C'est que notre hiver serait en grande partie piloté par des ondulations, hautes pressions qui remontent sur le Groenland. Il ne voit pas de blocage.

Voit-il juste ou pas? Bilan en fin de saison mais ce n'est pas improbable. Périodes fraîches,froides entrecoupées de hauts geos sur notre tête.

Á l'image de ce que nous connaissons.

Je n'apporte pas grand choses et me fie uniquement à un modèle, mais je voulais simplement souligner sa tendance.

En espérant ne pas avoir dit trop d'âneries.

Bonne journée à tous, et au plaisir de vous lire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Tous les modèles de prévision à court ou moyen terme sont basés sur des données historiques et sur l'intégration de ces variables selon les différents modèles.

Sur le long terme, les modéles doivent logiquement intégrer des données sur une durée plus longue et donc forcement intégrer les récurrences récentes. Ce que l'on vérifie actuellement.

Mais la question est : ces modèles peuvent-ils prévoir un changement de synoptique générale ? je n'en suis pas sur.

Chaque cycle a une fin , et avant que le "trigger" ne le fasse apparaitre, on reste sur la poursuite de prévisions sur la meme synoptique.

On analyse très souvent à postériori et les changements de synoptique ( à part certainement via les SSW) sont très mal anticipées.

Les indces passent tous à la trapinette des correlations, les uns après les autres : SAI , NAO, activité solaire,etc..

Tout ça pour dire, que notre visibilité est très limitée et qu'au-dela de 15 jours, les jeux sont ouverts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lagarrigue (81)

Bonjour,

Tous les modèles de prévision à court ou moyen terme sont basés sur des données historiques et sur l'intégration de ces variables selon les différents modèles.

Sur le long terme, les modéles doivent logiquement intégrer des données sur une durée plus longue et donc forcement intégrer les récurrences récentes. Ce que l'on vérifie actuellement.

Mais la question est : ces modèles peuvent-ils prévoir un changement de synoptique générale ? je n'en suis pas sur.

Chaque cycle a une fin , et avant que le "trigger" ne le fasse apparaitre, on reste sur la poursuite de prévisions sur la meme synoptique.

On analyse très souvent à postériori et les changements de synoptique ( à part certainement via les SSW) sont très mal anticipées.

Les indces passent tous à la trapinette des correlations, les uns après les autres : SAI , NAO, activité solaire,etc..

Tout ça pour dire, que notre visibilité est très limitée et qu'au-dela de 15 jours, les jeux sont ouverts.

Merci d'avoir apporté des éléments plus étayés aux hivernophiles en déprime ;-)

Ce que tu dis peut en effet expliquer que la vague de froid de 2012 n'avait pas été du tout anticipé. J'ai retrouvé ma prévision établie en novembre 2011 :

"La tendance d'un hiver doux, voire chaud en Europe se confirme largement. Cette prévision n'est pas réalisée en fonction de la météo exceptionnellement que nous connaissons actuellement mais en fonction des éléments que me fournissent les modèles long terme. L'ensemble des modélisations convergent vers une même tendance lourde : Le positionnement des anticyclones et des dépressions vont empêcher pour les prochains mois, l'arrivée d'air froid sur l'Europe. En effet, une barrière anticyclonique récurrente s'installe durablement de l'Atlantique à la France. Dans le même temps, des cellules de hautes pressions sont récurrentes sur le centre de l'Europe. Les dépressions seront généralement situées entre l'Islande et le Groenland (Vent d'ouest doux sur Scandinavie). D'autres sur la Méditerranée (pluie et orages autour de la grande bleu). C'est donc un hiver alternant entre flux d'ouest et flux de sud qui s'annonce. Ceci n'empêchera pas quelques bascules du flux au Nord-ouest avec à la clé des coups de frais plus humides."

Je m'étais en partie trompé mais cela ne signifie évidemment pas non plus qu'il y aura une vague de froid cet hiver. Mais la variabilité de notre climat peut nous réserver des surprises même si la tendance globale est défavorable à un hiver froid.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

L'un des vrais défis, en prévision saisonnière, c'est que l'on s'efforce d'anticiper avant tout des bilans larges à l'échelle de mois ou de saisons, alors qu'on sait que de tels bilans peuvent basculer sur un épisode d'une poignée d'heures (pluviométrie) ou de jours (température). Vous pouvez envisager un déficit pluviométrique sur tel mois, et vous retrouver avec un bilan excédentaire parce qu'il est tombé 110 % de la pluviométrie habituelle en deux jours d'orage alors que les 29 autres jours du mois ont été entièrement secs. Vous pouvez envisager un excédent thermique sur un tel mois, et vous retrouver avec un bilan neutre parce que 4 jours exceptionnellement froids ont compensé les 22 jours du mois qui étaient faiblement excédentaires.

Le problème, c'est justement que les modèles saisonniers sont faits pour essayer d'anticiper les grands traits des régimes à venir, et rien que cela. Cela paraît peu, mais c'est déjà beaucoup. Et déjà qu'il est souvent délicat d'anticiper ces grands traits, ce serait complètement illusoire de penser qu'un modèle saisonnier serait capable de voir venir à l'avance une séquence courte capable de renverser un bilan d'ensemble.

On parle souvent de l'hiver 2011/2012, c'est vrai que c'est un bel exemple. C'est l'exemple d'un hiver où les modèles étaient assez en accord sur un régime zonal doux dominant, anticipant par conséquent un excédent thermique sur l'hiver. Au final, l'hiver a été déficitaire en température. Alors on peut avoir deux points de vue. Le premier c'est de dire que les modèles ne valent rien, ils ont prévu du doux on a eu un déficit donc plantage. Le second, c'est de se dire qu'avec pas loin de 70 jours sur les 91 de la saison hivernale en excédent thermique au plan national, les modèles n'étaient peut-être pas tant à l'ouest que ça d'envisager une domination des conditions douces. Dans le cas inverse, je me souviens d'un mois de printemps qui était prévu frais par les modèles, qui avait été au final légèrement excédentaire. Sachant que dans le mois, on avait quatre jours qui à eux seuls avaient remonté le bilan mensuel de près de 0,8°, alors qu'on avait été sous les normes près de 20 jours consécutifs. La aussi, on peut se buter à penser que les modèles avaient tort un point c'est tout, où se dire que dans le fond, c'était pas non plus complètement à côté de la plaque d'envisager de la fraîcheur.

C'est pour cela aussi les modèles saisonniers obtiennent des résultats meilleurs (mais pas non plus idylliques, loin s'en faut) sur les modélisations des anomalies de géopotentiels à 500 ou 700 hPa, que sur les anomalies de température au sol ou sur la pluviométrie. Parce que la haut, on renverse très rarement un bilan mensuel sur cinq jours exceptionnels, contrairement à ce qu'il peut se passer au sol. Le constat est d'ailleurs particulièrement vrai en Europe et en hiver. Ne serait-ce aussi parce que les modèles saisonniers ne savent pas modéliser, ou a minima le font très sommairement, les inversions sous cloche anticyclonique.

Le fait que les modèles anticipent cette année plutôt une domination des conditions douces, n'implique certainement pas une absence totale de quelques coups de froids temporaires. Les hivers entièrement doux du début à la fin (ou entièrement froids aussi), d'accord ça existe mais c'est excessivement rare. Même janvier 2007, qui a battu des records de température moyenne, a abrité un coup de froid sévère de quelques jours. D'une certaine manière, la lecture que l'on devrait faire des modélisations de cette année, ce serait ceci : sur 91 jours d'hiver on devrait avoir une majorité de jours marqués par des conditions zonales douces .. du moins si la prévision est juste. Certainement pas qu'on aura 91 jours de douceurs consécutifs. A titre personnel, mais c'est en grande partie subjectif et cela n'engage que moi, je verrais bien un et peut-être même deux coups d'hiver entre le 10 janvier et le 10 février.

Sinon juste pour signalement, je ne sais pas si tout le monde le savait, mais MF propose une rubrique sur les tendances jusqu'à 20/30 jours qui est actualisée tous les jours : lien. Peut-être que si CFR passe par ici, il saura nous en dire davantage sur les éléments d'appui pour élaborer ces tendances. Enfin de toute façon pas vraiment d'importance, pour le moment c'est chaque jour un quasi copié/collé du précédent : douceur persistante. sic.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Très bonne remarque Treize vent. C'est vrai qu'on oublie qu'un hiver prévu doux peut être dit froid car la moyenne fut en dessous en raison de 20 jours de grand froid qui ont renversé la tendance, alors que le reste de la saison fut doux. Je suis le premier à mon rendre compte compte d'ailleurs default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Pour autre anecdote, l'AER a publié ses prévisions pour l'hiver à venir sous forme de carte :

[align=center]NH%20winter%20forecast%202016_2.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Toute la Russie est vue en très profond déficit thermique, sauf extrême orient sibérien.

J'ai pris les prévisions brute du copain GFS pour les prochains jours, j'ai fait un cadre assez large sur toute la Russie hors cet extrême orient, et je trouve une modélisation dépassant les +4° d'anomalie thermique pour la première quinzaine de décembre (j'ai travaillé par rapport à une moyenne 1971-2010). Petit tour dans les archives des réanalyses : sur 18 cas recensés où la Russie a démarré son mois de décembre dans une grande douceur, pas une seule fois elle n'a fini l'hiver sur un déficit d'au moins un demi-degré (par contre elle a fini 11 fois sur 18 en excédent d'au moins un degré). Pour aller chercher un déficit généralisé dépassant les deux degrés comme dans la prévision, il va falloir sacrément ramer ..!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Je ne peux qu'être, totalement d'accord avec ton long discours, 13V smile.png !.

C'est justement pour cela qu'au regard et aux divers ressentis du grand public, un déficit ou un excédent de température sur l'ensemble de l'hiver, ne voudra pas dire grand chose. La plupart des gens (non-connaisseurs) retiendront uniquement que les épisodes de froid et accessoirement de neige (comme lors de l'hiver 2011-2012)... ou de la récurrence de journées pluvieuses... mais aussi dans un dernier cas, un hiver " sans froid ", comme lors du 2013-2014.

Quelque part et à moins d'être un amoureux inconditionnel de la climatologie sous toutes ses formes (nous ne sommes pas tous dans ce cas-là), c'est aussi un peu pareil pour certains d'entre nous... pour ma part, concevoir un mois déficitaire par ce qu'il aura été calculé à -0,5°c en dessous des normes, alors que j'aurais profité pendant 10 ou 15 jours d'un soleil radieux et de ne pas enfiler autre chose qu'un tee-shirt, suivi par une période progressivement plus fraîche puis plus froide au fil des jours, ayant permis de faire nettement baisser la moyenne (avec genre 3 ou 4 jours de Tn et Tx très froides et très largement en-dessous des moyennes), ça fait vraiment bizarre.... même si je sais comment et pourquoi les calculs sont faits ainsi.

Oui oui les stats c'est le stats, mais nous n'avons pas tous la même façon de s'y fier ou d'évaluer une période.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Sur quoi s'appuyer à l'heure actuelle" ???

Réponse : sur des modèles par exemple.

Bonne journée

Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas s'appuyer sur les modèles. Je me demande juste s'ils sont fiables à l'heure actuelle. A priori oui si on regarde la majorité des modèles ! Au contraire, si les modèles ont vu juste tant mieux default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> ! Ca montrera que la prévision saisonnière devient de plus en plus maitrisée default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> ! Mais là.. je trouve la fiabilité médiocre... Ce n'est qu'un simple avis default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> !

Concernant notre hiver, je dis juste qu'il est totalement indécis dans le sens ou El Nino présente cette année des caractéristiques bien différentes d'un vrai El Nino (décalage vers l'est, etc). D'où mon incertitude pour la deuxième partie de l'hiver si El Nino s'affaiblissait. Actuellement, El Nino semble bloquer les descentes d'air froid en direction des USA. Donc le vortex polaire pourrait se décaler plus vers la Sibérie et favoriser une belle réserve de froid comme le préconise le modèle AER à long terme pour le trimestre DJF. Cela serait totalement bénéfique pour une belle coulée d'air froid sur l'Europe de l'Ouest entre la mi-janvier et la mi-février. Oui ce sont des hypothèses mais avoir un hiver avec plus de 2-3°C d'anomalie positive chaque mois je n'y crois pas. Je le redis tant mieux si les modèles voient juste mais à mon avis, cet hiver on aura de belles surprises ! Ce n'est pas le moment d'enterrer notre hiver 2015-2016, il commence tout juste... Pour terminer sur le sujet, je ne me fais aucun espoir pour cet hiver... je n'en vois pas l'utilité ! J'analyse juste les modèles, les indices, les anomalies actuelles, les années précédentes... Après chacun est libre d'exprimer son ressenti. Si je me trompe, tant pis... C'est en se trompant qu'on s'améliore ! Donc nous verrons bien ce que l'hiver nous réserve default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> ! L'hiver est loin d'avoir commencé, d'autant plus qu'en France, il débute réellement la plupart du temps après Noel comme le dit TreizeVents default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Germain les Corbeil

Une différence par rapport au 2 hivers précédents (qui n'ont pas été les plus froids). Ces 2 hivers ont notamment été marqué par des décrochages systématique outre-atlantique et ce dés novembre.

11/2013

11/2014

11/2015

Cette récurrence n'a pas l'air de vouloir de s’arrêter n'est ce pas.

gensnh-21-6-240.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bastia - Montesoro [Alt.: 56m] / Nice Ouest (06)

Une différence par rapport au 2 hivers précédents (qui n'ont pas été les plus froids). Ces 2 hivers ont notamment été marqué par des décrochages systématique outre-atlantique et ce dés novembre.

11/2013

11/2014

11/2015

Cette récurrence n'a pas l'air de vouloir de s’arrêter n'est ce pas.

gensnh-21-6-240.png

Salut,

Je suppose que tu voulais dire le contraire : cette année les décrochages polaires se font plus vers Terre-Neuve/Groënland que sur l'est de l'Amérique du Nord contrairement a 2013 et 2014 ? shifty.gifhappy.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Pour autre anecdote, l'AER a publié ses prévisions pour l'hiver à venir sous forme de carte :

[align=center]NH%20winter%20forecast%202016_2.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Toute la Russie est vue en très profond déficit thermique, sauf extrême orient sibérien.

J'ai pris les prévisions brute du copain GFS pour les prochains jours, j'ai fait un cadre assez large sur toute la Russie hors cet extrême orient, et je trouve une modélisation dépassant les +4° d'anomalie thermique pour la première quinzaine de décembre (j'ai travaillé par rapport à une moyenne 1971-2010). Petit tour dans les archives des réanalyses : sur 18 cas recensés où la Russie a démarré son mois de décembre dans une grande douceur, pas une seule fois elle n'a fini l'hiver sur un déficit d'au moins un demi-degré (par contre elle a fini 11 fois sur 18 en excédent d'au moins un degré). Pour aller chercher un déficit généralisé dépassant les deux degrés comme dans la prévision, il va falloir sacrément ramer ..!

Mais dit voir, les températures sont bien prévu en dessous de la normale là?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne peux qu'être, totalement d'accord avec ton long discours, 13V smile.png !.

C'est justement pour cela qu'au regard et aux divers ressentis du grand public, un déficit ou un excédent de température sur l'ensemble de l'hiver, ne voudra pas dire grand chose. La plupart des gens (non-connaisseurs) retiendront uniquement que les épisodes de froid et accessoirement de neige (comme lors de l'hiver 2011-2012)... ou de la récurrence de journées pluvieuses... mais aussi dans un dernier cas, un hiver " sans froid ", comme lors du 2013-2014.

Quelque part et à moins d'être un amoureux inconditionnel de la climatologie sous toutes ses formes (nous ne sommes pas tous dans ce cas-là), c'est aussi un peu pareil pour certains d'entre nous... pour ma part, concevoir un mois déficitaire par ce qu'il aura été calculé à -0,5°c en dessous des normes, alors que j'aurais profité pendant 10 ou 15 jours d'un soleil radieux et de ne pas enfiler autre chose qu'un tee-shirt, suivi par une période progressivement plus fraîche puis plus froide au fil des jours, ayant permis de faire nettement baisser la moyenne (avec genre 3 ou 4 jours de Tn et Tx très froides et très largement en-dessous des moyennes), ça fait vraiment bizarre.... même si je sais comment et pourquoi les calculs sont faits ainsi.

Oui oui les stats c'est le stats, mais nous n'avons pas tous la même façon de s'y fier ou d'évaluer une période.

Et pourtant rien de plus parlant et objectif que les statistiques. Si on doit se fier au ressenti des gens on peut même zapper la climatologie. Par exemple, les habitants de Mont De Marsan doivent penser quoi des jours actuels ? Froidure hivernale (car gelées consécutives) ou doueur printanière (car après-midi douces) ? On peut dire ce qu'on veut mais les stats restent les stats en effet et tant mieux d'ailleurs !Si l'hiver à venir est 2° au dessus des normales sur les 3 mois et que cet hiver nous aura offert 10 jours consécutifs de températures froides avec conditions neigeuses alors on dira quoi ! "Sacré hiver, on s'en souviendra" ?

Bref, je n'adhère pas !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pourtant rien de plus parlant et objectif que les statistiques.

Oui et non. Je dirais que les statistiques, c'est un peu comme les bikinis : ça cache l'essentiel. default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Et pourtant rien de plus parlant et objectif que les statistiques. Si on doit se fier au ressenti des gens on peut même zapper la climatologie. Par exemple, les habitants de Mont De Marsan doivent penser quoi des jours actuels ? Froidure hivernale (car gelées consécutives) ou doueur printanière (car après-midi douces) ? On peut dire ce qu'on veut mais les stats restent les stats en effet et tant mieux d'ailleurs !

Si l'hiver à venir est 2° au dessus des normales sur les 3 mois et que cet hiver nous aura offert 10 jours consécutifs de températures froides avec conditions neigeuses alors on dira quoi ! "Sacré hiver, on s'en souviendra" ?

Bref, je n'adhère pas !

Tu as raison de ne pas adhérer parce qu'à la base, tu m'as vraiment mal compris biggrin.png.

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'hiver 85 a été exacerbé par l'imposante eruption (VEI 5) du "el chichon" au mexique du debut 1982, tres riche en souffre

Je n'avais pas cette info. OK. Merci. Cependant, les épisodes froids de 85 ont été renforcés et non déclenchés par l'accumulation de souffre dans l'atmosphère, non?

Une différence par rapport au 2 hivers précédents (qui n'ont pas été les plus froids). Ces 2 hivers ont notamment été marqué par des décrochages systématique outre-atlantique et ce dés novembre.

11/2013

11/2014

11/2015

Cette récurrence n'a pas l'air de vouloir de s’arrêter n'est ce pas.

gensnh-21-6-240.png

Sur la carte, on distingue de très fortes anomalies positives sur le Canada. Est-il possible qu'on puisse par la suite assister à un "Canadan Warming"???

Mais dit voir, les températures sont bien prévu en dessous de la normale là?

Oui, moi aussi la carte m'interpelle! Sur cette carte, on aperçoit que le trimestre est prévu plutôt "frisquet" en France pour l'AER...Une erreur???

Sinon, je suis tout à fait d'accord pour dire qu'en effet quelques fois quelques jours suffisent à faire basculer une tendance forte. Avril fut très sec. Mais les pluies du 30 font passer le mois "excédentaire" sur Paris par exemple. Idem pour novembre où les pluies furent rares et peu intenses mis à part 3 ou 4 jours qui permettent au mois d'avoir presque l'équilibre pluviométrique à Paris (-5%). Alors il suffirait que, pour bien pimenter la chose, on est un coup de froid autour de Noël ou du Nouvel An, un autre au bout de janvier et encore un au bout de février, tous les trois bien déficitaires thermiquement. On aurait alors mathématiquement un "plantage relatif" des modèles et en prime la sensation pour le "Grand Public" d'un "joli hiver à l'ancienne" avec du froid "du début à la fin"!biggrin.png Pourtant, on aurait au final, pas + de 20 jours "+ ou moins hivernaux" et le reste bien doux. D'où plutôt, au lieu de "plantage relatif", il faudra retenir "succès relatif" des modèles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...