Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Evrard

Prévoir l'évolution du climat à un siècle

Recommended Posts

J'ai déjà dit que je n'écris pas un livre sur le climat du futur, j'en serais bien incapable. J'écris un livre qui parle du futur en général, dont un chapitre de quelques pages sur le climat et j'aimerais avoir l'avis d'experts sur les idées que j'en ai.

Le seul point dont je ne suis pas encore certain c'est une brutale évolution du climat mondial, mais après avoir lu des informations sur plusieurs sites, il semble quand même que tous s'accordent à dire que ça n'arrivera pas. Il y aura des catastrophes locales, mais ça ne sera pas mondial.

Je me trompe?

Share this post


Link to post
Share on other sites

*La Terre se réchauffe depuis le maximum de la dernière grande glaciation de Wurms il y a environ 20 000 ans.

Non, c'est complètement faux, et contradictoire avec ce qui est dit plus bas (réchauffement irrégulier).

On est d'accord qu'il y a 20 000 ans la température de la terre était environ 5° plus basse qu'aujourd'hui, donc depuis cette date la terre s'est réchauffée, de façon irrégulière, avec des hauts et des bas.* Ce réchauffement est très irrégulier, puisque depuis cette époque il y a eu de plusieurs mini ages glaciaires et plusieurs épisodes de réchauffement beaucoup plus marqués qu'en ce moment.

. Non pour les réchauffements beaucoup plus marqués que maintenant, à part à la fin de la glaciation et juste après le dryas. Mais depuis près de 10 000 ans il n'y a pas eu de "réchauffement beaucoup plus marqués qu'en ce moment").

Donc tu nies l'optimum médieval? Pourtant on sait que les Viking ont colonisé le Groenland à cette époque, donc il faisait plus chaud que maintenant.* Ce réchauffement se traduit de façon très différente selon les régions, puisque certaines zones se refroidissent, d'autres se réchauffent, d'autres s'assèchent, d'autres deviennent plus humides.

. Il y a des variations locales, mais le réchauffement est très majoritaire, et plus marqué vers les hautes latitudes.

On ne peut pas parler que de températures. Dans le Sahel où il fait plus de 30°, deux ou trois degrés en plus ne comptent pas vraiment, mais une augmentation des pluies leur change la vie. * Il ne peut pas y avoir de brusque changement climatique mondial à cause de l'énorme inertie des volumes.

.C'est l'épisode dryas récent en effet. On pensait récemment que ce refroidissement était localisé à l'hémisphère nord et surtout l'Atlantique Nord (imputable à une interuption de la circulation thermohaline), il semble que le phénomène était en fait global. Les causes en sont discutées en effet.

La cryosphère, les océans ainsi que le manteau terrestre superficiel ont une inertie énorme, ils régulent et stabilisent le climat de la planète. L'épisode de l'arrêt de la circulation thermohaline est très controversé. On n'est même pas certain que le climat ait été brusquement bouleversé il y a 13 000 ans. En tout cas les conditions de l'arrêt brutal de cette circulation thermohaline ne sont pas du tout remplies et nous ne sommes absolument pas dans la situation d'il y a 13 000 ans où un lac glaciaire s'est brutalement déversé dans l'Atlantique nord.

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est d'accord qu'il y a 20 000 ans la température de la terre était environ 5° plus basse qu'aujourd'hui, donc depuis cette date la terre s'est réchauffée, de façon irrégulière, avec des hauts et des bas.

* Ce réchauffement est très irrégulier, puisque depuis cette époque il y a eu de plusieurs mini ages glaciaires et plusieurs épisodes de réchauffement beaucoup plus marqués qu'en ce moment.

Donc tu nies l'optimum médieval? Pourtant on sait que les Viking ont colonisé le Groenland à cette époque, donc il faisait plus chaud que maintenant.

* Ce réchauffement se traduit de façon très différente selon les régions, puisque certaines zones se refroidissent, d'autres se réchauffent, d'autres s'assèchent, d'autres deviennent plus humides.

On ne peut pas parler que de températures. Dans le Sahel où il fait plus de 30°, deux ou trois degrés en plus ne comptent pas vraiment, mais une augmentation des pluies leur change la vie.

* Il ne peut pas y avoir de brusque changement climatique mondial à cause de l'énorme inertie des volumes.

La cryosphère, les océans ainsi que le manteau terrestre superficiel ont une inertie énorme, ils régulent et stabilisent le climat de la planète.

L'épisode de l'arrêt de la circulation thermohaline est très controversé. On n'est même pas certain que le climat ait été brusquement bouleversé il y a 13 000 ans. En tout cas les conditions de l'arrêt brutal de cette circulation thermohaline ne sont pas du tout remplies et nous ne sommes absolument pas dans la situation d'il y a 13 000 ans où un lac glaciaire s'est brutalement déversé dans l'Atlantique nord.

Cordialement.

Bonjour Evrard,

Je crains que tu ne tordes la réalité pour la faire coller à tes convictions sceptiques...

"1) *La Terre se réchauffe depuis le maximum de la dernière grande glaciation de Wurms il y a environ 20 000 ans."

Non, nous ne sommes pas d'accord. La terre ne se réchauffe pas depuis le maximum de la dernière glaciation. Elle s'est réchauffée rapidement à la fin de la glaciation, avec l'à-coup de l'épisode du Dryas récent, mais depuis 10 000 ans la tendance n'est plus au réchauffement. C'est très différent.

La tendance était au contraire à un très léger refroidissement depuis 10 000 ans, jusqu'au XIXème siècle, avec des petites fluctuations (comme l'optimum médiéval ou le petit âge glaciaire, qui n'ont fait varier la T moyenne du globe que de quelques dixièmes de degrés autour de la tendance de fond).

Parler de terre qui se réchauffe depuis la fin de la glaciation n'a pas de sens. Tant qu'on y est, tu peux aussi dire que la terre se refroidit, avec des fluctuations, depuis sa création il y a 4,5 milliard d'années ou encore qu'elle se réchauffe parce que le soleil se réchauffe et qu'elle sera vaporisée lorsque le soleil se transformera en géante rouge dans quelques milliards d'années...

2 "Donc tu nies l'optimum médieval? Pourtant on sait que les Viking ont colonisé le Groenland à cette époque, donc il faisait plus chaud que maintenant."

Non, l'optimum médiéval a bien eu lieu mais il ne faisait pas plus chaud sur la terre entière à cette époque qu'au début du XXIème siècle.

Ce n'est pas parce que les viking ont colonisé le Groënland que la T du globe était plus élevée au Moyen-Age qu'aujourd'hui.

Au Groenland la T était peut-être plus élevée durant le Moyen-Age (et encore, c'est loin d'être évident, le Groenland s'est beaucoup réchauffé récemment et on peut y faire de l'élevage et faire pousser céréales et choux actuellement, comme au Moyen-Age) mais ce n'est pas le cas pour la T globale : il ne faut pas extrapoler une observation à un endroit précis pour projeter une valeur de la T globale. Comme tu l'as dit toi même, il y a des variations régionales.

C'est une manœuvre habituelle souvent utilisée par les sceptiques qui clament : la terre se refroidit (ou ne se réchauffe pas) parce qu'il a fait froid en octobre au Canada, ou parce que sur telle station du centre des Etats-Unis on ne décèle pas de tendance au réchauffement ces dernières décennies. Ou au contraire par certains alarmistes (repris aussi dans les médias) : le réchauffement et ses conséquences s'emballent parce qu'il y a eu tel événement (canicule de 2003, fonte record de la banquise en 2007). Ca n'a pas de sens.

Il y a toujours des fluctuations locales, mais la tendance est bien au réchauffement global depuis un peu plus d'un siècle et à un rythme inédit depuis probablement des milliers d'années. Ce qui montre que l'on est certainement sorti des fluctuations du climat (type optimum médiéval, petit âge glaciaire) autour d'une tendance de fond au très lent refroidissement (ou d'une quasi stabilité), et que l'on est entré à présent dans une tendance lourde au réchauffement globale, pendant laquelle les fluctuations habituelles, locales ou temporelles (à l'échelle du mois, de l'année voir de la décennie décennie) se produiront encore mais ne change pas cette tendance de fond.

Les causes de ce réchauffement sont parfaitement comprises (gaz à effet de serre d'origine anthropique), on progresse dans la quantification du réchauffement à attendre, même si les variations locales et les fluctuations temporelles sont encore mal appréhendées.

Ensuite tu noies le poisson : la terre va peut-être se réchauffer mais ce n'est pas grave puisque dans le Sahara on est plus à 2 ou 3 degrés près, et ce qui compte c'est les précipitations...

Tu mélanges tout là. En fait quel est ton but : minimiser le réchauffement, puis minimiser les conséquences du réchauffement ?

Là aussi, c'est la stratégie basique des sceptiques depuis de longues années.

Enfin l'épisode de fin de glaciation et le Dryas récent.

On sait à présent que la T du globe peut varier très fortement (de plusieurs degrés) en un temps assez limité puisque ça s'est déjà produit, à la fin de la glaciation mais sans doute aussi pendant la glaciation (on en est sur pour de grandes zones géographiques comme l'Atlantique Nord, mais c'est moins documenté pour la T globale).

Donc non, c'est sur, "l'inertie des volumes" n'empêche pas de brusque changement climatique puisque ça s'est déjà produit en un temps assez récent à l'échelle géologique.

Franchement, ta démarche est curieuse, et parfaitement en ligne avec celle des sceptiques.

Je ne penses pas que le forum infoclimat soit le meilleur endroit pour relayer tes "intimes convictions" qui ne sont par ailleurs pas très bien argumentées.

Bien cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Montreuil (93) ou Ciran (37)

C'est une manœuvre habituelle souvent utilisée par les sceptiques qui clament : la terre se refroidit (ou ne se réchauffe pas) parce qu'il a fait froid en octobre au Canada, ou parce que sur telle station du centre des Etats-Unis on ne décèle pas de tendance au réchauffement ces dernières décennies.

Tu mélanges tout là. En fait quel est ton but : minimiser le réchauffement, puis minimiser les conséquence du réchauffement ? là aussi, c'est la stratégie basique des sceptiques depuis de longues années.

Franchement, ta démarche est curieuse, et parfaitement en ligne avec celle des sceptiques. Je ne penses pas que le forum infoclimat soit le meilleur endroit pour relayer tes "intimes convictions" qui ne sont par ailleurs pas très bien argumentées.

Ce sont exactement les réflexions que je me fais depuis quelques jours vis-à-vis de tes propos Evrard: j'y observe les habituels glissements sémantiques, généralisations, amalgames qui caractérisent le discours sceptique disons "modéré", le plus pervers dans le sens où il avance masqué. Tu ne serais pas le premier à te présenter sur ce forum comme un "newbie" sur le sujet, mais en cultivant en fait des idées bien arrêtées. Et j'en viens très sincèrement à douter de tes intentions Evrard, au point que je ne serais guère étonné que contrairement à ce que tu m'as affirmé par mail, tu n'appartiennes pas à ce groupe de pression qui tenterait de nouveau de s'installer sur le forum d'IC.

Alors considère ce message comme un avertissement de la modération sur ta façon d'argumenter qui se révèle bien trop orientée pour être tout à fait honnête. Si je me trompe sur tes intentions, accepte mes excuses, mais je te prie de bien prendre en considération les remarques qui te sont faites par tous les intervenants qui ont pris le temps de te répondre... et qui pourraient bien ne plus t'apporter aucune réponse ou avis si tes intentions devaient se montrer beaucoup moins louables que la rédaction d'un simple chapitre sur le climat futur. Merci par avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont exactement les réflexions que je me fais depuis quelques jours vis-à-vis de tes propos Evrard: j'y observe les habituels glissements sémantiques, généralisations, amalgames qui caractérisent le discours sceptique disons "modéré", le plus pervers dans le sens où il avance masqué. Tu ne serais pas le premier à te présenter sur ce forum comme un "newbie" sur le sujet, mais en cultivant en fait des idées bien arrêtées. Et j'en viens très sincèrement à douter de tes intentions Evrard, au point que je ne serais guère étonné que contrairement à ce que tu m'as affirmé par mail, tu n'appartiennes pas à ce groupe de pression qui tenterait de nouveau de s'installer sur le forum d'IC.

Alors considère ce message comme un avertissement de la modération sur ta façon d'argumenter qui se révèle bien trop orientée pour être tout à fait honnête. Si je me trompe sur tes intentions, accepte mes excuses, mais je te prie de bien prendre en considération les remarques qui te sont faites par tous les intervenants qui ont pris le temps de te répondre... et qui pourraient bien ne plus t'apporter aucune réponse ou avis si tes intentions devaient se montrer beaucoup moins louables que la rédaction d'un simple chapitre sur le climat futur. Merci par avance.

Je n'interviens plus que très rarement sur ce forum mais là j'avoue qu'au fil de mes lectures sur ce sujet, "les bras m'en tombent" default_mellow.png

Evrard me semble intervenir courtoisement sur un sujet dont il dit lui-même qu'il ne maitrise pas tous les aspects.....

Il se fait reprendre de volée de manière beaucoup moins respectueuse par certains forumeurs, un peu trop sûrs de leurs certitudes à mon humble avis. (Je précise, cependant,que j'appprécie tout particulièrement le niveau de connaissances de certains d'entre eux et qu'on apprend bcp à les lire...)

Et là, Sebaas tu lui annonces que c'est tout juste si on ne va pas lui interdire d'exprimer ses interrogations sur IC ? Mais ce n'est pas le rôle d'un forum d'échanger des avis ?? Même des opinions différentes parfois, c'est d'ailleurs ainsi que la science progresse, le plus souvent lors des rencontres entre spécialistes. On me rétorquera qu'Evard n'est pas spécialiste, mais tout le monde a le droit de progresser, d'apprendre des autres et il me semble que c'est le sens du lancement de son topic...

Ce peu d'ouverture aux avis divergents est bien représentatif du climat(sic)actuel...

Je remarque que certains media étrangers (et pas des moindres) se posent ouvertement des questions (ou tout au moins se font le relai d'avis) sur le RC qui ici provoqueraient immédiatement lynchage et opprobre default_online2long.gif

Article récent BBC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'interviens plus que très rarement sur ce forum mais là j'avoue qu'au fil de mes lectures sur ce sujet, "les bras m'en tombent" default_mellow.png

Evrard me semble intervenir courtoisement sur un sujet dont il dit lui-même qu'il ne maitrise pas tous les aspects.....

Il se fait reprendre de volée de manière beaucoup moins respectueuse par certains forumeurs, un peu trop sûrs de leurs certitudes à mon humble avis. (Je précise, cependant,que j'appprécie tout particulièrement le niveau de connaissances de certains d'entre eux et qu'on apprend bcp à les lire...)

Et là, Sebaas tu lui annonces que c'est tout juste si on ne va pas lui interdire d'exprimer ses interrogations sur IC ? Mais ce n'est pas le rôle d'un forum d'échanger des avis ?? Même des opinions différentes parfois, c'est d'ailleurs ainsi que la science progresse, le plus souvent lors des rencontres entre spécialistes. On me rétorquera qu'Evard n'est pas spécialiste, mais tout le monde a le droit de progresser, d'apprendre des autres et il me semble que c'est le sens du lancement de son topic...

Ce peu d'ouverture aux avis divergents est bien représentatif du climat(sic)actuel...

Je remarque que certains media étrangers (et pas des moindres) se posent ouvertement des questions (ou tout au moins se font le relai d'avis) sur le RC qui ici provoqueraient immédiatement lynchage et opprobre default_online2long.gif

Article récent BBC

Bonjour Bzh

As-tu lu tout le fil avant d'exprimer ?

C'est Evrard qui a lancé ce sujet, pour que la "communauté infoclimat" l'informe sur le sujet.

Cela fait 10 jours et 5 pages que nous lui répondons, mais Evrard en reste sur ses intimes convictions sceptiques qui apparaissent de manière de plus en plus évidentes.

La porte ne lui a pas été fermée mais on tourne en rond depuis 10 jours. Il est donc légitime de se demander ce que cherche Evrard ici in fine, des informations, un débat ou une tentative de justification (voir un relai) de ses convictions sceptiques - qu'il est en droit d'avoir, pas de problème, mais on ne parle plus de demande d'information ni même de débat argumenté, il faut en prendre conscience et savoir ce qu'on fait.

Malheureusement, on retombe dans les travers (dérives sceptiques non/mal argumentées, réponses, puis escalade...) qui avaient fait fermer cette partie du site pendant un long moment.

Par ailleurs, le débat que tu signales avec un article de la BBC (média généraliste) se tient aussi en France, cf. l'article du Monde (autre média généraliste tout aussi honorable) abondamment commenté ici et ailleurs sans lynchage ni opprobre.

Bonne chance à la modération !

T

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Je précise que ce sujet n'aurait jamais vu le jour s'il n'avait pas été au départ posté "par erreur" dans la zone Climatologie. L'équipe de modération a accepté cependant son existence, mais avec de sérieuses guillemets et en se précisant bien la mention "A Surveiller" sachant pertinemment et par expérience où ce type de sujet pouvait mener. Si nous constatons la glissade sceptique habituelle, nous n'aurons aucune culpabilité à l'effacer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je tiens encore à préciser que je ne suis pas un "sceptique", ni un "réchauffiste", je n'appartiens à aucun groupe en particulier. Je vous ai clairement expliqué ma démarche: j'écris un livre qui tente d'expliquer l'évolution de notre société j'ai besoin de l'avis d'experts pour écrire un chapitre parlant de la climatologie pour le siècle à venir. Je pose des questions pour comprendre. Je propose des idées et Sebaas, je ne fais pas de "glissements sémantiques". Je ne suis pas non plus un "sceptique" qui avance masqué.

Mais je vois que je dérange et je ne voudrais pas faire fermer ce débat qui peut être intéressant.

Je vous poserais des questions en privé car encore une fois j'ai besoin de l'avis de scientifiques. Ainsi il n'y aura plus de problèmes.

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Montreuil (93) ou Ciran (37)

Je ne demande qu'à te croire Evrard crois le bien. Je t'alerte seulement sur la forme de tes propos qui (et nous savons de quoi nous parlons avec les longues années d'expérience) prennent des reflets de discours faussement naïfs avec lesquels nous avons eu maille à partir. Tout cela afin de garder un aspect constructif au débat et à ne pas l'enfermer dans ce qui avait conduit à la suspension du forum évolution du climat pendant 8 mois.

Tomar a pris le temps de t'expliquer (simplement il me semble) tes erreurs méthodologiques: à partir du moment où tu en tiens compte il n'y a aucun problème pour que tu t'exprimes ici - car nullement je n'ai dit ou même laisser entendre qu'on interdirait à Evrard d'exprimer ses interrogations.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous poserais des questions en privé car encore une fois j'ai besoin de l'avis de scientifiques

Encore une fois, vous aurez toutes les réponses en lisant le rapport du GIEC, qui est un groupe d'experts.

Ou alors contactez un scientifique du GIEC ou un autre climatologue suffisamment au courant de l'état des connaissances aujourd'hui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je tiens encore à préciser que je ne suis pas un "sceptique", ni un "réchauffiste", je n'appartiens à aucun groupe en particulier. Je vous ai clairement expliqué ma démarche: j'écris un livre qui tente d'expliquer l'évolution de notre société j'ai besoin de l'avis d'experts pour écrire un chapitre parlant de la climatologie pour le siècle à venir. Je pose des questions pour comprendre. Je propose des idées et Sebaas, je ne fais pas de "glissements sémantiques". Je ne suis pas non plus un "sceptique" qui avance masqué.

Mais je vois que je dérange et je ne voudrais pas faire fermer ce débat qui peut être intéressant.

Je vous poserais des questions en privé car encore une fois j'ai besoin de l'avis de scientifiques. Ainsi il n'y aura plus de problèmes.

Cordialement.

Bonsoir,Je pense que ce qui agace un certain nombre de membres, c'est que plusieurs participants très calés vous ont répondu et expliqué que la plupart de vos idées sur le climat sont fausses, mais vous donnez l'impression de ne pas prendre en compte leurs remarques et continuez dans l'argumentation sceptique.

Bonne soirée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que ce qui agace un certain nombre de membres, c'est que plusieurs participants très calés vous ont répondu et expliqué que la plupart de vos idées sur le climat sont fausses, mais vous donnez l'impression de ne pas prendre en compte leurs remarques et continuez dans l'argumentation sceptique.

Bonne soirée.

C'est presque ça, je suis sceptique, pas dans le sens attribué aux opposants de la théorie du réchauffement mais dans le sens où la base de toute démarche scientifique est d'être sceptique sur les informations qu'on a, quelle que soit leur source, puis vérifier ces informations pour acquérir une certitude.Par exemple je donne une de mes conclusions en disant que la Terre se réchauffe irrégulièrement depuis le maximum glaciaire il y a environ 20 000 ans. Tomar ma répond en disant "non, il y a eu l'épisode du Récent Dryas il y a 10 000 ans où il y a eu un brutal réchauffement et depuis la Terre ne s'est plus réchauffée". Donc maintenant à moi de faire des recherches pour vérifier l'information de Tomar.

Merci pour votre patience envers un profane.

Bonsoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est presque ça, je suis sceptique, pas dans le sens attribué aux opposants de la théorie du réchauffement mais dans le sens où la base de toute démarche scientifique est d'être sceptique sur les informations qu'on a, quelle que soit leur source, puis vérifier ces informations pour acquérir une certitude.

Par exemple je donne une de mes conclusions en disant que la Terre se réchauffe irrégulièrement depuis le maximum glaciaire il y a environ 20 000 ans. Tomar ma répond en disant "non, il y a eu l'épisode du Récent Dryas il y a 10 000 ans où il y a eu un brutal réchauffement et depuis la Terre ne s'est plus réchauffée". Donc maintenant à moi de faire des recherches pour vérifier l'information de Tomar.

Merci pour votre patience envers un profane.

Bonsoir.

sur l'explication de Tomar, je pense que tu n'as pas bien saisi le sens de son explication. il n'a pas dit que ça ne s'était plus réchauffé depuis le Dryas, du moins pas au sens auquel tu le laisses entendre. il a bien parlé à chaque fois d'une tendance de fond (tendance lourde). rien n'est régulier, certes. mais il y a des tendances. il y a des tendances sur 1 journée, sur 1 mois, sur 1 an, sur 10 ans, sur 100 ans, sur 1000 ans, sur 10000 ans, etc... si on parle en temps géologique, il ne faut pas regarder les tendances sur 100 ou 1000 ans, mais sur au moins 10000 ans (et encore, en temps géologique, 10000 ans c'est rien du tout).sur d'autres topics de ce même forum, d'autres n'arrivent pas à comprendre que l'on ne peut pas comparer des tendances sur 1 mois ou 1 ans, à des tendances sur 10, 30 ans, ou 1 siècle (et encore moins mettre la forme dans leur méthode de calcul).

les échelles de temps permettent de dégager les bruits de fond de la conversation. et il ne faut pas confondre la ponctuation avec le sujet (je parle à celui qui veut écrire).

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est presque ça, je suis sceptique, pas dans le sens attribué aux opposants de la théorie du réchauffement mais dans le sens où la base de toute démarche scientifique est d'être sceptique sur les informations qu'on a, quelle que soit leur source, puis vérifier ces informations pour acquérir une certitude.

Par exemple je donne une de mes conclusions en disant que la Terre se réchauffe irrégulièrement depuis le maximum glaciaire il y a environ 20 000 ans. Tomar ma répond en disant "non, il y a eu l'épisode du Récent Dryas il y a 10 000 ans où il y a eu un brutal réchauffement et depuis la Terre ne s'est plus réchauffée". Donc maintenant à moi de faire des recherches pour vérifier l'information de Tomar.

Merci pour votre patience envers un profane.

Bonsoir.

Ca devient effectivement assez pénible; Pour avoir des certitudes sur ce que sera le climat dans un siècle, le mieux est de demander à Madame Soleil.Si tu veux comprendre l'évolution récente des dernières décennies, et accepter de ce fait les tendances qui nous attendent, tu relie toutes les réponses qui t'ont été faites plus haut; c'est de grande qualité.

Après, si tu veux aller plus loin, tu contactes -comme te le disent Cotissois ou d'autres- des scientifiques du GIEC qui bossent sur le sujet depuis longtemps, et avec les meilleurs outils que l'on peut disposer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Anomalie des géopotentiels à 700hpa pour le Var depuis 1949 : http://www.noelshack.com/up/aac/1-aee459fc99.png

Données txt (anomalies, moyennes mensuelles, normales) : http://dl.free.fr/ge...?file=/fkCAts3l

On peut voir que la tendance est à la hausse depuis les années 1980.

C'est vrai que la hausse est évidente; plus surprenant encore c'est la date charnière en 1 ou 2 ans où on a changé de type d'anomaile ce qui parait étrange quand même, n'ya t'il pas eu une sorte de maj des méthodes des outils qui relèvent ces données? (ton second lien m'amène a de la publicité)

Mais quoiqu'il en soit, ca colle bien avec le constat que Cotissois avait posté sur un autre topic pour une altitude plus haute au niveau du pôle avec là aussi une hausse des geopotentiels.

De la même manière, si on remarque une certaine stabilité des champs de geopotentiels depuis une dizaines d'années, cela semblerait correspondre à la stabilité de la T°C globale depuis une dizaines d'années aussi.

Par contre, j'ai l'impression qu'on a plus de mal à expliquer cette stabilité de la T°C globale, l'inertie des océans contre un effet aussi rapide d'une baisse solaire à priori, le poids des oscillations marines ne doit pas être négligeable avec un échange conséquent entre couches d'eau; ce qui expliquerait pourquoi le niveau des oceans lui monte toujours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que la hausse est évidente; plus surprenant encore c'est la date charnière en 1 ou 2 ans où on a changé de type d'anomaile ce qui parait étrange quand même, n'ya t'il pas eu une sorte de maj des méthodes des outils qui relèvent ces données? (ton second lien m'amène a de la publicité)

Mais quoiqu'il en soit, ca colle bien avec le constat que Cotissois avait posté sur un autre topic pour une altitude plus haute au niveau du pôle avec là aussi une hausse des geopotentiels.

De la même manière, si on remarque une certaine stabilité des champs de geopotentiels depuis une dizaines d'années, cela semblerait correspondre à la stabilité de la T°C globale depuis une dizaines d'années aussi.

Par contre, j'ai l'impression qu'on a plus de mal à expliquer cette stabilité de la T°C globale, l'inertie des océans contre un effet aussi rapide d'une baisse solaire à priori, le poids des oscillations marines ne doit pas être négligeable avec un échange conséquent entre couches d'eau; ce qui expliquerait pourquoi le niveau des oceans lui monte toujours.

La plupart des températures au sol en Europe ont eu une discontinuité autour de 1980.

Correction : vers 1985.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet le sceptissisme a ses limites quand même ! Etre sceptique est un fait, mais on te propose d'aller consulter les personnes qui se penchent le plus sur la question. Comme toutes sciences, elles sont contestables d'une manière ou d'une autre mais tant qu'une théorie n'a pas été contré, on ne pourra alors utiliser que l'actuelle tout en sâchant qu'elle n'est pas sûre à 100%. Les scientifiques ne peuvent te répondre donc avec exactitude, ici encore moins, donc soit tu prend les infos telles qu'elles te parviennent ou bien alors tu tourneras en rond car un journaliste ne peut vraisemblablement pas détenir la science supérieure. Il rassemble des documents mais en aucun cas il les analysent, le journaliste n'est pas chercheur ! Ce n'est pas méchant ce que j'ai voulu dire, mais juste pour faire comprendre qu'on ne peut tout remettre en cause sur des scientifiques de métier.wink.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

De la même manière, si on remarque une certaine stabilité des champs de geopotentiels depuis une dizaines d'années, cela semblerait correspondre à la stabilité de la T°C globale depuis une dizaines d'années aussi.

Pour la Méditerrannée française en été :

En fait, depuis 1970, la T850 augmente et l'HR500 diminue nettement.

Mais depuis 1980, la SLP baisse, atténuant la hausse de la Z500.

Depuis 1990 et surtout depuis 2000 la vapeur d'eau augmente.

Quant aux flux méridiens, ils sont sur une légère tendance à tourner un peu plus au sud.

En clair, depuis 1990-2000, la sécheresse absolue qui guettait la Méditerrannée a évolué en une atmosphère instable à caractère plus convectif.

Le problème pour le sud de la France, c'est que la convection a besoin de flux de sud perturbé pour s'activer près des côtes. Elle peut donc rester à l'écart de pluies avec le risque de sécheresse plus fréquent à cause des T850.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Beauvoir mt st michel

C'est presque ça, je suis sceptique, pas dans le sens attribué aux opposants de la théorie du réchauffement mais dans le sens où la base de toute démarche scientifique est d'être sceptique sur les informations qu'on a, quelle que soit leur source, puis vérifier ces informations pour acquérir une certitude.

Par exemple je donne une de mes conclusions en disant que la Terre se réchauffe irrégulièrement depuis le maximum glaciaire il y a environ 20 000 ans. Tomar ma répond en disant "non, il y a eu l'épisode du Récent Dryas il y a 10 000 ans où il y a eu un brutal réchauffement et depuis la Terre ne s'est plus réchauffée". Donc maintenant à moi de faire des recherches pour vérifier l'information de Tomar.

Merci pour votre patience envers un profane.

Bonsoir.

Je me joins à au moins deux intervenants (de mémoire) pour demander comment et dans quel but présenter un livre sur un sujet à propos duquel vous dites être profane default_confused1.gif , qualité parfaite pour un lecteur mais pas pour un informateur default_shifty.gif .

J'ajoute - même si je ne suis en rien un scientifique -qu' un certain nombre d'informations sont en science admises une bonne fois, et que le scientifique a pour caractéristique, entre autres, d'être capable de distinguer une info vérifiée et une info à démontrer; ce que précisément le profane ne peut faire. Je crois vraiment que votre ambition est démesurée car si déjà vous parveniez en tant que lecteur profane à acquérir le niveau de culture scientifique nécessaire pour vous faire une idée de ce qui est acquis ou pas, ce serait déjà un bel exploit que pour ma part je ne me prétends pas capable de réaliser. La base de toute démarche scientifique n'est pas d'être sceptique sur LES informations mais de savoir très vite dire ce qui est discutable dans une connaissance de ce qui ne l'est plus default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> . Sinon, vous êtes en route pour un ouvrage de plusieurs milliards de pages en plusieurs milliers d'années de travail... default_mellow.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet le sceptissisme a ses limites quand même ! Etre sceptique est un fait, mais on te propose d'aller consulter les personnes qui se penchent le plus sur la question. Comme toutes sciences, elles sont contestables d'une manière ou d'une autre mais tant qu'une théorie n'a pas été contré, on ne pourra alors utiliser que l'actuelle tout en sâchant qu'elle n'est pas sûre à 100%. Les scientifiques ne peuvent te répondre donc avec exactitude, ici encore moins, donc soit tu prend les infos telles qu'elles te parviennent ou bien alors tu tourneras en rond car un journaliste ne peut vraisemblablement pas détenir la science supérieure. Il rassemble des documents mais en aucun cas il les analysent, le journaliste n'est pas chercheur ! Ce n'est pas méchant ce que j'ai voulu dire, mais juste pour faire comprendre qu'on ne peut tout remettre en cause sur des scientifiques de métier.wink.gif

Je suis entièrement d'accord avec toi, j'ai été journaliste, reporter photographe mais j'ai aussi une formation scientifique ce qui me permet quand même de pouvoir un peu analyser les infos que je lis.Je vais continuer mon travail d'investigation et franchement de tout les sujets que je traite dans ce livre que j'écris, celui sur la climatologie est le plus difficile.

Ton avatar me fait mal à la tête quand je le vois!

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aix en Provence

Pour la Méditerrannée française en été :

En fait, depuis 1970, la T850 augmente et l'HR500 diminue nettement.

Mais depuis 1980, la SLP baisse, atténuant la hausse de la Z500.

Depuis 1990 et surtout depuis 2000 la vapeur d'eau augmente.

Quant aux flux méridiens, ils sont sur une légère tendance à tourner un peu plus au sud.

En clair, depuis 1990-2000, la sécheresse absolue qui guettait la Méditerrannée a évolué en une atmosphère instable à caractère plus convectif.

Le problème pour le sud de la France, c'est que la convection a besoin de flux de sud perturbé pour s'activer près des côtes. Elle peut donc rester à l'écart de pluies avec le risque de sécheresse plus fréquent à cause des T850.

Ca, c'est très interessant comme petit résumé et comme mise en valeur d'une contre-réaction méditerranéenne.Ca conforte donc plus vers une tendance à l'option 2 étayée par Grecale (plus longues plages de temps sec contrebalaçant avec des évènements pluvieux plus intenses). Donc pas de diminution de pluviométrie globalement sur une année courante mais stress hydrique pour la végétation plus fort car sur de + longues périodes sèches et T° plus élevée.

On peut donc penser qu'il y aura une légère adaptation de la végétation à ce climat méditerranéen "exacerbé". Mais pas encore à l'ordre du jour le fait de parler de pénurie en eau dans nos régions.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je précise bien que c'est d'après les réanalyses du NCEP, qui sont vraiment fiables que depuis 20 ans à mon avis.

Sinon la pénurie d'eau elle doit aussi se considérer par rapport aux stocks d'eau. Or, les précipitations convectives ne sont pas l'idéal pour que l'eau soit assimilée par les sols ou les nappes souterraines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me joins à au moins deux intervenants (de mémoire) pour demander comment et dans quel but présenter un livre sur un sujet à propos duquel vous dites être profane default_confused1.gif , qualité parfaite pour un lecteur mais pas pour un informateur default_shifty.gif .

Mon but est très simple: avant de m'engager dans ce travail j'étais journaliste (sports aventure), je ne gagne plus ma vie avec ce travail, j'ai donc décidé il y a 11 ans(!) d'écrire un livre pour manger et payer mon loyer.Je n'écris pas un livre sur le climat, j'écris un livre sur l'évolution de notre société pour le siècle à venir et dans ce livre il y a un chapitre sur le climat.

C'est vrai que je n'ai pas les compétences pour juger les travaux des scientifiques, mais j'arrive quand même à faire la part des choses, des informations sérieuses, de celles qui ne le sont pas. C'est aussi pour ça que j'ai lancé le débat sur ce forum, pour avoir des réponses à des questions que je ne trouvais pas ailleurs. Je remercie encore une fois ceux qui m'ont répondu, de façon un peu rude c'est vrai.

Ensuite je n'écris pas un livre scientifique, je n'ai pas cette prétention. Je décris ma vision du futur et j'écris très simplement de façon à ce que des adolescents, des adultes ou des scientifiques arrivent à lire ce travail. Je sais très bien que je ferais des erreurs, mais qui n'en fait pas?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensuite je n'écris pas un livre scientifique, je n'ai pas cette prétention. Je décris ma vision du futur et j'écris très simplement de façon à ce que des adolescents, des adultes ou des scientifiques arrivent à lire ce travail. Je sais très bien que je ferais des erreurs, mais qui n'en fait pas?

c'est bien ce qui me gène dans cette démarche (sans vouloir te vexer).tu prends ce qui te conviens parmi tant de données (scientifiques ou pseudo-scientifiques) pour décrire "ta vision" (ou ton "intime conviction"). ce genre de vulgarisation, que tu dis certes n'être pas scientifique (ce n'est pourtant pas ce que j'avais compris au début de ce topic...) s'adresse à une large population qui va le prendre comme tel, parce que ça sera vendu comme tel (il faut bien que ça se vende).

c'est plutôt un essai qu'une autre forme d'écriture. et un essai est forcément biaisé (mais au moins on le sait).

donc s'il te plaît, arrête de tourner autour du pot en faisant comme si tu voulais te renseigner, mais dit carrément que tu cherches à étayer "ta vision du futur" (ton "intime conviction") par ce qui te semblera le plus apte à le faire (quitte à passer sous silence ou détourner ce qui n'ira pas dans ce sens).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Ensuite je n'écris pas un livre scientifique, je n'ai pas cette prétention. Je décris ma vision du futur et j'écris très simplement de façon à ce que des adolescents, des adultes ou des scientifiques arrivent à lire ce travail. Je sais très bien que je ferais des erreurs, mais qui n'en fait pas?

Un peu bizarre cette démarche.

Si tu as décidé d'écrire un livre, on peut légitimement se demander pourquoi, étant donné l'urgence apparente de ton besoin, "manger et payer ton loyer", tu attends 11 ans pour t'y mettre.

En admettant que tu sois sincère (ce dont je doute fortement étant donné, par exemple, ton post d'introduction), penses-tu apporter suffisamment de choses originales dans ta vision du futur, y compris le futur du climat, pour atteindre un nombre suffisant de lecteurs, dont, si j'ai bien compris, des scientifiques?

Ensuite ta formulation me laisse perplexe :"écrire très simplement pour que des scientifiques arrivent à lire ce travail" (je passe les ados et les adultes) me semble, pour le moins, pas très flatteur pour ces mêmes scientifiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...