Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Statistiques et anomalies climatiques globales

Recommended Posts

Posted

Location : Dax (40)

On attendra les valeurs exactes des principaux organismes qui suivent l'évolution des températures globales, mais d'après les réanalyses du NCEP c'est un sacré coup de chalumeau auquel on a eu droit en septembre 2012 :

post-2200-0-15229700-1349115527_thumb.png

On notera la quasi-totalité du bassin Arctique qui a baigné dans des anomalies de l'ordre de +3°, tout comme une grande partie de la Sibérie et du Canada. Si ces résultats sont confirmés, septembre 2012 devrait se classer comme l'un des mois de septembre les plus chauds depuis le début des relevés, peut-être même le plus chaud.

Côté relevé satellites même constat ; je pense que l'on peut raisonnablement tabler sur une valeur dans les +0.40° (peut-être même jusqu'à +0.42°) sur la base UAH, soit le second septembre le plus chaud depuis le début des mesures par satellites.

Septembre2012.png.fb5cd6959a2228d33b4da2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre conséquence bien visible de ce qui change entre Groenland et Canada : série du géopotentiel 500hPa sur une zone représentative

climindex.82.226.49.199.277.14.38.25.png

On avait une tendance à la hausse depuis 20 ans, le pôle nord se réchauffe rapidement depuis 10 ans, je soupçonnais que l'anomalie de 2012 était forte, mais pas à ce point. C'est la signature de la dorsale sud-groenlandaise en ce joli mois de septembre.

Et évidemment, en Europe du Nord...

climindex.82.226.49.199.277.14.47.27.png

Donc la situation de septembre sur l'Atlantique Nord ce mois de septembre est... inqualifiable. On est dans l'extrême des extrêmes pour la saison. Et pourtant en France, on a eu l'impression que tout est normal, à part quelques jours chauds...

Si on prouve que la dorsale groenlandaise réagit beaucoup au réchauffement polaire, alors les pays d'Europe du nord-ouest ont du souci à se faire quant à la notion d'été. Parce qu'en été on soupçonne déjà la corrélation. Alors si en plus, elles se prolonge en septembre (on voit bien que c'est la 1ère année où la dorsale groenlandaise réagit fort en septembre)...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Je ne parviens pas à lire les images aussi bien avec fox que chrome.

"alors les pays d'Europe du nord-ouest ont du souci à se faire quant à la notion d'été. Parce qu'en été on soupçonne déjà la corrélation

Veux tu parler d'un talweg risquant de dominer nos étés? en lien avec une dorsale fixée sur le centre Atlantique?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En résumé :

Le géopotentiel 500 hpa au large du Canada a été "haut" comme jamais vu en septembre. (et pas un record juste, un record large...)

En parallèle, le géopotentiel au nord de l'Europe a été bas comme rarement vu en septembre.

Donc au final, la circulation sur l'Atlantique nord a été anormale comme jamais vu en septembre. Mais ce n'est pas qu'en Atlantique. Je n'ai pas vérifié l'historique dans le Pacifique mais la dorsale au NE du Japon paraît 2 fois plus anormale que la dorsale sud-groenlandaise, avec un jet rejeté 10 à 20° au nord de sa position normale.

http://www.nzweek.com/world/temperatures-in-japan-in-sept-highest-on-record-8132/

Bref, en rajoutant la fonte jamais vue de la banquise, on accumule des choses "jamais vues" sur l'hémisphère nord...

http://www.esrl.noaa...nd_30b.rnl.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

C'est l'anarchie complète.

Je ne sais pas comment cela va se finir.confused1.gif

naefsnh-0-0-144_kyy1.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Comme d'habitude UAH est la première base à donner ses résultats : plus zéro virgule beaucoup trop il doit y avoir une erreur c'est beaucoup trop élevé et on va revoir nos calculs. Bon même s'il y a pas mal de commentaires qui accusent Spencer ("gérant" de la base UAH et pro-sceptique) de refuser ses propres (et chauds) résultats en préférant remettant en cause les mesures des satellites, j'avais déjà fait part plusieurs fois de la surchauffe que semblait avoir cette base face aux autres relevés depuis plus d'un an maintenant. Ce n'est donc pas franchement une surprise que cette base soit ainsi mise en "maintenance", le temps de contrôler ces résultats, et il ne serait pas étonnant que les résultats des derniers mois soient revus un peu à la baisse. En attendant, admirez la sacrée sortie de route des mesures satellites depuis une semaine :

post-2200-0-83224200-1349448570_thumb.png

UAH.png.0d6b7c1375bae7afbf14b3962b1b3cb5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

UAH a finalement été révisée très nettement à la baisse avec +0.34° pour septembre, et dans la foulée tous les résultats des derniers mois ont été fortemment abaissés. N'étant pas chez moi je n'ai pas encore pris le temps d'analyser ces nouvelles valeurs pour voir si cela avait permis de corriger le biais chaud de cette base par rapport aux résultats des autres organismes, réponse dans le courant de la semaine prochaine.

En attendant, selon les réanalyses du NCEP, bilan global de septembre :

post-2200-0-73473800-1349602324_thumb.png

Septembre.png.97706f8a0e5efa1425558f9f52

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

A priori, les réajustements réalisés sur la base UAH me paraissent cohérents quand on compare aux autres bases ; en tout état de cause la grosse surchauffe enregistrée depuis le début de l'année a été entièrement gommée, et si on reprend les données depuis 2010 UAH "survole" beaucoup moins les données des autres bases même si elle reste la plus chaude sur la période.

Sur la période s'étalant de janvier à août 2012, l'anomalie d'UAH par rapport à la moyenne 1981-2010 était avant correction de +0.187°, elle est tombée après correction à +0.095° ce qui est bien plus cohérent avec les autres données satellites (RSS) qui sont à +0.071°. Et surtout désormais la valeur UAH ne dépasse plus les résultats des bases NOAA et GISS, ce qui était totalement aberrant étant donné que nous sortons d'une période Niña.

Si on remonte jusqu'à janvier 2010, l'anomalie d'UAH passe de +0,259° à +0,219°, c'est déjà pas trop mal mais cela reste très loin au dessus des valeurs données par les quatre autres bases qui tournent en moyenne autour de +0.18°.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Un article du Daily Mail intitulé "Global warming stopped 16 years ago, reveals Met Office report quietly released...

" est actuellement repris en coeur dans tous les blogs pseudo-sceptiques :

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2217286/Global-warming-stopped-16-years-ago-reveals-Met-Office-report-quietly-released--chart-prove-it.html

Le Met Office n'a jamais publié un tel rapport et répond ici :

http://metofficenews.wordpress.com/2012/10/14/met-office-in-the-media-14-october-2012/

Désespérant,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Un article paru dans JAS récemment à propos du rôle de l'AMO dans le réchauffement récent.

Ils ont utilisé la même méthode de régression multiple que Foster and Rahmstorf [2011] , ils trouvent que l'AMO a contribué pour près de 50% au réchauffement de ces 30 dernières années.

Réchauffement anthropique restant: 0,08 C/décade.

Il ne me semble pas que cet article précis ait été discuté récemment sur IC bien que les posts de Chistian P tournent autour de cette question.

Il a d'ailleurs évoqué la difficulté à isoler la contribution du réchauffement dans l'amplitude de l'AMO.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Oui j'avais vu dans le blog de Tamino (Foster), j'aimerais qu'il développe plus après sa réponse rapide :

http://tamino.wordpress.com/2012/10/23/more-on-david-roses-nonsense/#comment-72013

Enfin ça ne m'étonnerait pas qu'il en reste là, vu son allergie à l'AMO et qu'il a déjà traité en détail l'AMO.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'avais vu dans le blog de Tamino (Foster), j'aimerais qu'il développe plus après sa réponse rapide :

http://tamino.wordpr.../#comment-72013

Enfin ça ne m'étonnerait pas qu'il en reste là, vu son allergie à l'AMO et qu'il a déjà traité en détail l'AMO.

Merci. J'ai eu un peu de peine à trouver sa réponse au milieu de ce fatras de commentaires bien typique des blogs (et encore c'est un des meilleurs).

Décidément, contrairement à certain qui ne sévit plus ici , je ne pense pas que la science avance beaucoup par ce moyen; peut être même au contraire.

En fait, c'est bien ça le pb, l'AMo et la variation de température globale sont tellement corrélés que soustraire l'AMO ne peut que diminuer le signal. C'est bien ça?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Oui et surtout parce qu' ils enlèvent le signal linéaire du RC dans l'AMO, alors qu'il ne l'est pas sur toute la période considérée, ça fait que l'indice paraît surchauffer, et ça lui donne un poids plus grand qu'il ne l'est (si on retirait la vraie tendance du RC depuis 75 pour reconstituer l'indice de l'AMO sans le vrai RC depuis 75, on réduirait bien plus l'indice sur cette période qu'avec le retrait de la pente plus faible de la tendance linéaire qui ne l'est pas sur la période plus longue)

J'ai suivi dans le blog Blackboard de Lucia qui est une travailleuse de fond des tests de conformité ou non, des tendances des séries de T mondiales, avec les +-0.2°/déc des modèles à partir des courtes tendances. Ils ont effectué d' innombrables calculs et se sont acharnés sur la méthode de Tamino. Ce qui est marrant, c'est que certains accusent Tamino de cueillette de cerises, parce-qu'il prend la tendance plus longue qu'elle, depuis 75 pour déterminer son modèle de bruit et le met à jour avec les dernières données, alors qu'eux préfère le modèle de bruit qu'à partir des données 2000 ou 2001 (soit parce que la prévis des modèles commencent là, soit parce que les volcans les dérangent (sans avoir vérifié que le bruit est, ou n'est pas différent que pendant le RC sur 1916-1945 sans ces mêmes volcans, les IC sont significativement aussi importants) alors que dans tous les cours que j'ai lus sur les processus ARMA, on doit modéliser avec une assez longue série (50 ans et surtout pas moins de 30 ans) pour une tendance linéaire donnée (sans changement significatif de tendance linéaire).

Il y a un physicien "Carrick" qui a l'air très pointu depuis des années que je lis ses commentaires, en modélisation aussi (il a publié une douzaine de papiers sur le sujet d'après ce qu'il dit, mais je ne connais pas son vrai nom), qui a des arguments qui peuvent être valides contre la méthode de Tamino, mais je suis trop incompétent pour y voir clair. Pour résumer, il indique qu'on ne retire pas assez correctement les effets de l'ENSO sur la T avec la méthode de Tamino. Il donne des explications techniques dans ces quelques commentaires représentatifs (il en parle dans des commentaires dans la suite des sujets en lien plus bas, mais bon vu la masse de commentaires et de sujets différents qu'il aborde, faudra trier longtemps dans ces sujets !) :

http://rankexploits....#comment-104150

http://rankexploits....#comment-104213

http://rankexploits....#comment-104238

http://rankexploits....#comment-104267

Qu'est-ce que tu en penses Sirius ?

Pour ceux qui veulent comprendre et décortiquer la méthode de Tamino et autres, les calculs des IC des tendances et des IC des modèles. Lire ces sujets qui sont dans l'ordre chronologique, mais aussi les nombreux commentaires, certains sont totalement hors sujet, mais d'autres sont très instructifs et il y a aussi des calculs utiles avec des explications non négligeables.

C'est même incroyable qu'elle se casse la tête comme ça sur une tendance courte que ces modèles ne sont pas sensés prévoir (enfin G Schmidt, lui a déjà indiqué, mais bon ) !

http://rankexploits....of-0-2-cdecade/

http://rankexploits....ods-toe-to-toe/

http://rankexploits....ence-intervals/

http://rankexploits....ith-0-2cdecade/

http://rankexploits....5-200120012003/

http://rankexploits....-model-weather/

http://rankexploits....arma-estimates/

http://rankexploits....vations-graphs/

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://rankexploits....#comment-104267

Qu'est-ce que tu en penses Sirius ?

Bonjour, tu as bien dû remarquer que je me garde bien d'intervenir quand il s'agit d'analyses statistiques. Au mieux, je comprends à peu près ce dont il s'agit. Ma compétence n'est pas là (nuages aérosols, rayonnement, processus physiques) mais sur ce sujet, tu es infiniment plus compétent que je ne le suis.

Par contre, je suis avec beaucoup d'intérêt ce que toi et treize vents pouvez faire et je suis même assez admiratif .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Le mois d'octobre 2012 a été au niveau de la température mondiale, le mois le plus froid depuis presque 20 ans:

http://www.woodfortr...80/offset:-0,20

C'est un bug car la valeur d'octobre pour cette base ne sera disponible que vers le 15 novembre (les valeurs d'un mois N sont toujours communiquées vers le 15 du mois N+1)

Pour le moment il n'y a que les réanalyses du NCEP qui ont donné leur bilan d'octobre, et c'est le plus chaud mois d'octobre de la série :

post-2200-0-95472100-1352116953_thumb.png

Oct2012.png.49320f3e63fcb799250ea2215ec6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on voit la carte d'anomalies issue de l'IRI, le bug est évident (octobre 2012 est manifestement très très doux à l'échelle globale, même si les valeurs d'anomalies ne sont pas à prendre au pied de la lettre). Après un mois de septembre 2012 le 2e plus chaud à l'échelle globale d'après la NOAA et un semestre avril-septembre au 1er rang des plus chauds (toujours d'après la NOAA), c'est impossible d'avoir un mois d'octobre très froid (inertie du système climatique et influence des SST). Attendons l'anomalie donnée par la NOAA pour octobre, mais comme le dit TreizeVents octobre 2012 est l'un des plus chauds jamais observés en moyenne globale.

http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/

ftp://ftp.ncdc.noaa.gov/pub/data/anomalies/monthly.land_ocean.90S.90N.df_1901-2000mean.dat

plotaxislength+700+psdef+.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on voit la carte d'anomalies issue de l'IRI, le bug est évident (octobre 2012 est manifestement très très doux à l'échelle globale, même si les valeurs d'anomalies ne sont pas à prendre au pied de la lettre). Après un mois de septembre 2012 le 2e plus chaud à l'échelle globale d'après la NOAA et un semestre avril-septembre au 1er rang des plus chauds (toujours d'après la NOAA), c'est impossible d'avoir un mois d'octobre très froid (inertie du système climatique et influence des SST). Attendons l'anomalie donnée par la NOAA pour octobre, mais comme le dit TreizeVents octobre 2012 est l'un des plus chauds jamais observés en moyenne globale.

http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/

ftp://ftp.ncdc.noaa.gov/pub/data/anomalies/monthly.land_ocean.90S.90N.df_1901-2000mean.dat

plotaxislength+700+psdef+.gif

Pourtant quand on voit cette carte elle est majoritèrement blanche donc des températures dans les normes dans la plus grande surface de la Terre.

C'est principalement sur la grande partie des continants que cette carte montre une anomalie de la température supérieure à la normale. Les continants ne représentent pas la Terre.

Donc comment octobre 2012 pourrait-être le plus chaud alors que celui de 2003 ou 2005 ont été bien chaud aussi bien sur les continants que les océans.

Je pense qu'il serrait préférable d'attendre d'avoir les données vers le 15 du mois pour en être sûr.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Pourtant quand on voit cette carte elle est majoritèrement blanche donc des températures dans les normes dans la plus grande surface de la Terre. C'est principalement sur la grande partie des continants que cette carte montre une anomalie de la température supérieure à la normale. Les continants ne représentent pas la Terre. Donc comment octobre 2012 pourrait-être le plus chaud alors que celui de 2003 ou 2005 ont été bien chaud aussi bien sur les continants que les océans.

Attention quand même aux échelles Williams : les cartes de l'IRI ne sont colorées qu'à partir de +/- 1°, ce qui est déjà beaucoup, d'autant que je crois qu'ils sont passés aux anomalies par rapport à 1981 - 2010. Si on avait tout un pan d'océans à +0.8° par rapport à la moyenne 1981-2010, cela ne se verrait pas sur la carte (blanc) alors que cela représenterait une anomalie considérable.

En l'occurrence si on modifie l'échelle des couleurs pour réduire la marge blanche à +/- 0.33°, on voit que les océans ont été très majoritairement en anomalie douce :

post-2200-0-69327200-1352294755_thumb.png

Ce sont surtout d'ailleurs les anomalies de l'hémisphère sud qui ont été remarquables, puisque le précédent record d'octobre a été très largement battu d'après le NCEP (à voir ce que donneront Hadley, la NOAA et GISS)

Les résultats de la base UAH sont aussi tombés, ils sont consultables ici.

Oct2012.png.a55a90a9709e361918a4eda484af

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention quand même aux échelles Williams : les cartes de l'IRI ne sont colorées qu'à partir de +/- 1°, ce qui est déjà beaucoup, d'autant que je crois qu'ils sont passés aux anomalies par rapport à 1981 - 2010. Si on avait tout un pan d'océans à +0.8° par rapport à la moyenne 1981-2010, cela ne se verrait pas sur la carte (blanc) alors que cela représenterait une anomalie considérable.

En l'occurrence si on modifie l'échelle des couleurs pour réduire la marge blanche à +/- 0.33°, on voit que les océans ont été très majoritairement en anomalie douce :

post-2200-0-69327200-1352294755_thumb.png

Ce sont surtout d'ailleurs les anomalies de l'hémisphère sud qui ont été remarquables, puisque le précédent record d'octobre a été très largement battu d'après le NCEP (à voir ce que donneront Hadley, la NOAA et GISS)

Les résultats de la base UAH sont aussi tombés, ils sont consultables ici.

Ok je comprends mieux, car sur la carte qu'il y a sur Infoclimat on n'a pas l'échelle des couleurs et sur quelle moyenne ils sont basés.

Par contre, l'un d'entre vous serrait-il si IRI est passé sur la moyenne de 1981-2010 ??

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Le mois d'octobre 2012 a été au niveau de la température mondiale, le mois le plus froid depuis presque 20 ans:

http://www.woodfortr...80/offset:-0,20

La valeur GISS (c'était celle qui était reprise dans le graphique d'Ardèche, qui n'a pas encore été mis à jour) d'octobre 2012 vient de paraître : anomalie de + 0.69°, c'est le second mois d'octobre le plus chaud depuis le début des relevés.

Dans l'hémisphère sud, c'est même le mois d'octobre le plus chaud depuis le début des relevés avec +0.60°, l'ancien record était de +0.51° en 2005.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous sommes le 15 du mois et voilà que la NOAA ne nous dit pas que ce mois d'octobre est le plus chaud des mois d'octobre car il le classe en 6ème position après celui de 1997. Ce qui est bien différent de la 1ère position.

Puis pour le GISS comme treizevent l'a dit ce mois d'octobre est en 2ème position mais pas le plus chaud aussi. Et pour le Centre Hadley il faut encore attendre.

Concernant la question que j'ai posé il y a une semaine (voir plus haut) personne n'a la réponce ??

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne regarde pas que ce qui t'arrange, et donne tes sources.

The average temperature across land and ocean surfaces during October was 14.63°C (58.23°F). This is 0.63°C (1.13°F) above the 20th century average and ties with 2008 as the fifth warmest October on record. The record warmest October occurred in 2003 and the record coldest October occurred in 1912. This is the 332nd consecutive month with an above-average temperature. The last below-average month was February 1985. The last October with a below-average temperature was 1976. The Northern Hemisphere ranked as the seventh warmest October on record, while the Southern Hemisphere ranked as second warmest, behind 1997.

The average global temperature over land was 0.92°C (1.66°F) above average, making this the eighth warmest October on record. Several regions around the globe were much warmer than average, including northeastern and southwestern North America, most of South America, northern Africa, southeastern Europe, southwestern Asia, and far eastern Russia. A heat wave brought record warmth to large areas of Brazil and Bolivia. Record heat was also present in southern India. It was cooler than average in parts of northern Siberia, Mongolia, and northern China along with much of central North America. Western Canada was much cooler than average.

http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/2012/10

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...