Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Températures des océans et courants océaniques


Recommended Posts

Posted
Dijon, Bellefond

La machine thermique "océan" dispose d'une inertie bien particulière.  J'ai l'impression que les scientifiques répondent à leurs interrogations avec également une inertie qui leur est propre... 

https://global-climat.com/2020/05/18/pourquoi-les-eaux-de-surface-se-sont-elles-refroidies-dans-locean-austral/

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Replies 249
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Un petit up sur le débat du refroidissement de l'océan Atlantique nord, avec une étude assez novatrice publiée il y a quelques jours. Il ne s'agit pas d'une découverte miraculeuse, loin s'en faut, mai

Petite comparaison visuelle entre 2013 et 2020 au 1er juin  que j'ai réalisé. On est à 15.68°c de moyenne sur la zone considérée cette année. 

Et en image, la série des anomalies du premier trimestre depuis 1960 (en 10^22 J), avec l'erreur standard associée (marges).   

Posted Images

Posted (edited)
il y a 48 minutes, serge26 a dit :

a noter par ailleurs que le pacifique nord est deja en mode surchauffe prononcé

sst.daily.anom.gif

 

 

L'océanographie de grande échelle s'appréhende en "weekly" au minimum, pour avoir des satellites qui aient le temps de passer partout, d'où des cartes bien plus stables.

 

sst.anom.gif

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
il y a 18 minutes, Cotissois 31 a dit :

 

L'océanographie de grande échelle s'appréhende en "weekly" au minimum, pour avoir des satellites qui aient le temps de passer partout, d'où des cartes bien plus stables.

 

Oui je suis d'accord avec toi. Mais au final, dans notre cas, çà ne change pas grand chose, surtout que la surface de l'anomalie est vaste et prononcée

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sur 1 semaine, le Pacifique Nord se voit, mais si on remonte sur 3 mois, il n'y a pas que le Pacifique Nord qui imprime le rythme.  Le Pacifique Sud aussi largement.

En anomalie normalisée (nombre de sigmas), c'est même l'Atlantique qui était le plus anormal avec 3 sigmas pour l'Atlantique des Açores.

C'est donc "partout".

 

 

Comme on ne voit rien sur les séries temporelles d'humidité relative (~nébulosité) ou d'OLR,  je me dis que ça ne vient pas du rayonnement.

Mais un spécialiste en saurait peut-être plus.

Edited by Cotissois 31
Link to post
Share on other sites

202004.thumb.png.6edfb7f5e696fef60f4ec152912795bd.png

 

 

D'après cette carte de la NOAA, on a cumulé des anomalies chaudes exceptionnelles sur quasiment tous les océans, et particulièrement dans l'Atlantique tropical, dans la moitié nord de l'océan indien, dans le Pacifique sud-ouest. Je ne suis pas convaincu qu'il faille chercher une cause particulière à ce constat vu l’hétérogénéité des zones touchées (type une oscillation ou un positionnement particulier d'un paramètre global). Les océans se réchauffent tendanciellement, et je crains que le résultat d'avril ne soit qu'avant tout le résultat de cette tendance de fond et qu'un peu du jeu de variabilité (chaos) qui est venu aligner des pics chauds de plusieurs bassins sur la même période.

 

Ce que je trouve surprenant, c'est que certains pans du Pacifique équatorial occidental (à l'est immédiat de la Papouasie) aient connu leur mois d'avril le plus chaud ("record warmest") en dehors d'un épisode Niño. Traditionnellement c'est une zone qui est très soumise à l'ENSO, et cela sort un peu des standards de la voir réagir aussi fortement alors qu'on est en séquence neutre. Mais cela confirme aussi que ce côté du Pacifique, qui couvre en partie la zone Niño 4, est de plus en plus frappée par le réchauffement de fond et devient de ce fait de moins en moins pertinente pour le suivi de l'ENSO sur le seul critère des températures de surface. La dernière anomalie significativement froide dans cette zone (déficit d'au moins un demi-degré) y remonte à 2012, ce qui constitue la plus longue série "sans fraîcheur" depuis au moins un siècle et demi.

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

Impressionnant la température du Golf de Gascogne en cette fin mai 2020. 19 à 21°c sur les Landes, 18 en Vendée et même en sud Bretagne. C'est globalement 2°c au dessus de ce qu'on observe les années précédentes. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, ninofishing a dit :

Impressionnant la température du Golf de Gascogne en cette fin mai 2020. 19 à 21°c sur les Landes, 18 en Vendée et même en sud Bretagne. C'est globalement 2°c au dessus de ce qu'on observe les années précédentes. 

 

Oui, je me faisais la même réflexion à l'échelle de la France même. La Méditerranée est déjà à 20°C alors qu'elle n'était qu'à 15/16°C l'an dernier à la même époque. En Manche l'anomalie se voit moins mais est bien présente. Si l'on suit les prévisions de data shom, elle devrait atteindre les 16°C en bord de Manche la semaine prochaine, ce qui correspond à un mois d'avance également (température de début Juillet). Elle fait déjà 15°C actuellement sur les côtes de Seine-Maritime ce qui est déjà très bon ahah.

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 1 heure, ben76200 a dit :

 

Oui, je me faisais la même réflexion à l'échelle de la France même. La Méditerranée est déjà à 20°C alors qu'elle n'était qu'à 15/16°C l'an dernier à la même époque. En Manche l'anomalie se voit moins mais est bien présente. Si l'on suit les prévisions de data shom, elle devrait atteindre les 16°C en bord de Manche la semaine prochaine, ce qui correspond à un mois d'avance également (température de début Juillet). Elle fait déjà 15°C actuellement sur les côtes de Seine-Maritime ce qui est déjà très bon ahah.

ne te focalise pas trop sur la mediterranée, ca peut se refroidir tres vite si on prends une semaine de mistral frais.

Par contre oui l'anomalie du golfe de gascogne est tres elevée , on a presque 1 mois d'avance

Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse
Posted (edited)

19.5°c en surface à la bouée du plateau du Four actuellement ! Il y a des années où elle ne dépasse pas les 18 avant mi juin. 

Edited by ninofishing
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, serge26 a dit :

ne te focalise pas trop sur la mediterranée, ca peut se refroidir tres vite si on prends une semaine de mistral frais.

Par contre oui l'anomalie du golfe de gascogne est tres elevée , on a presque 1 mois d'avance

 

On vient de passer quand même une semaine de mistral...

Link to post
Share on other sites
Posted
Var est , 10 kms de la mer
Posted (edited)
il y a 35 minutes, th38 a dit :

On vient de passer quand même une semaine de mistral...

 cela se ressent d'ailleurs sur les températures 18/19° au large de Marseille et 20/21°  sur Golfe de Gênes et Est Corse , en dehors de la zone d'influence du mistral

Edited by bernard183
Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
il y a une heure, bernard183 a dit :

 cela se ressent d'ailleurs sur les températures 18/19° au large de Marseille et 20/21°  sur Golfe de Gênes et Est Corse , en dehors de la zone d'influence du mistral

il n'a jamais été bien fort, seulement 2 jours ou l'on atteint poussivement le 7 beaufort de NNO les 23 et 24 mai  en mer. 

Quand je pense séquence de mistral c'est du 7 a 8 beaufort de N ou NO sur les zones LION et PROVENCE durant quelques jours, c'est cela qui crée le phenomene d'upwelling

Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, serge26 a dit :

il n'a jamais été bien fort, seulement 2 jours ou l'on atteint poussivement le 7 beaufort de NNO les 23 et 24 mai  en mer. 

Quand je pense séquence de mistral c'est du 7 a 8 beaufort de N ou NO sur les zones LION et PROVENCE durant quelques jours, c'est cela qui crée le phenomene d'upwelling

 

Tout à fait d'accord Serge26

Si j'ai fait la remarque, c'est qu'il est quand même remarquable que fin mai, avec un flux quand même de Nord, même si il n'a pas été violent, on se trouve avec des températures d'eau de mer de 19/20°C dans le Golfe du Lion...

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 11 heures, th38 a dit :

 

Tout à fait d'accord Serge26

Si j'ai fait la remarque, c'est qu'il est quand même remarquable que fin mai, avec un flux quand même de Nord, même si il n'a pas été violent, on se trouve avec des températures d'eau de mer de 19/20°C dans le Golfe du Lion...

J'ai fait un peu les archives et finalement, meme si il est vrai qu'on a un bonne anomalie, ces valeurs sont deja arrivées pleins de fois.

Je citerai par exemple à la bouée de l'espiguette :

22° en 2018

20,5 en 2017

23° à la grande motte en 2001

20° en 1994

 

par contre à l'inverse

14° à l'espiguette en 2019

15° à la grande motte en 2015 et 1995

 

Comme quoi la méditerranée est soumise à une tres forte variabilité selon les conditions synoptiques

 

Link to post
Share on other sites
Le 30/05/2020 à 18:12, serge26 a dit :

ne te focalise pas trop sur la mediterranée, ca peut se refroidir tres vite si on prends une semaine de mistral frais.

Par contre oui l'anomalie du golfe de gascogne est tres elevée , on a presque 1 mois d'avance

 

Tout est sensible aux excès de vent en effet. La logique est que l'été est en général un minimum de vent... sauf exceptions :D

Pendant ce temps, la Manche est à 13°.

Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

Petite comparaison visuelle entre 2013 et 2020 au 1er juin  que j'ai réalisé. On est à 15.68°c de moyenne sur la zone considérée cette année. 

PhotoCollage_20200602_095601726.jpg

  • J'aime 4
  • Merci 2
  • Surprise 3
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Posted
Dijon, Bellefond

Hausse de la température des océans : une réalité ! Et il faudra poursuivre les recherches sur cette hausse des strates de l'océan.  Quand je lis qu'on observe la mise en place d'une Nina . Cela signifie bien que c'est une remontée d'eau plus froide, entraînant une anomalie négative de surface. Mais cette eau froide n'est elle pas finalement aussi "chaude" qu'un El Nino des années 80' ? 

 

IMG_20200618_082857.jpg

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Posted
Dijon, Bellefond

Je viens de tomber sur ce tweet de JMJ..

 

La version officielle en français, relue par les auteurs francophones, du Rapport Spécial du GIEC sur « L’océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique » (publié en septembre 2019) est désormais disponible (39 pages) https://t.co/bL9Mj7fMtt

 

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

 

 

Current.thumb.png.db2fd79b6253a50863a2b0f8547fb31c.png

 

 

Impressionnante cette anomalie chaude dans le Pacifique nord-ouest, avec ponctuellement >+5° d'anomalie en surface au sud de l'Alaska. Le semblant de régime PDO- qui a tenté de s'installer ces derniers mois est manifestement en perdition. Sans commentaires non plus les surchauffes au nord de la Sibérie et dans l'archipel canadien, mais cela va de pair avec les conditions déplorables en Arctique ces dernières semaines. Plus beaucoup de frais non plus en Atlantique nord.

 

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/16000870.2018.1481688

 

 

 

En résumé, l'Atlantique Nord subpolaire s'est réchauffé en même temps qu'une augmentation de l'AMOC entre 1980 et 2000.

Depuis 2006, c'est plutôt le contraire, expliquant la répétition d'anomalies froides en mer.

Ils disent aussi que la phase chaude favorise de fortes pluies sur nos pays, cohérent avec le pic de pluie hivernale vers 2000.

Au contraire, une phase froide favorise des épisodes de forte chaleur sur l'Europe. Pas cohérent avant 2015 mais cohérent depuis.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Alors voilà, la question est simple:

Le 18/06/2020 à 23:23, Discolulu a dit :

Hausse de la température des océans : une réalité ! Et il faudra poursuivre les recherches sur cette hausse des strates de l'océan.  Quand je lis qu'on observe la mise en place d'une Nina . Cela signifie bien que c'est une remontée d'eau plus froide, entraînant une anomalie négative de surface. Mais cette eau froide n'est elle pas finalement aussi "chaude" qu'un El Nino des années 80' ? 

 

 

Aucune idée, cela étant on ne trouve pas d'estimations qui arrivent réellement à sortir avec la barre d'erreur du 0°C concernant l'évolution de la température du litre d'eau océanique. On trouve parfois le chiffre de +0.1°C, mais par manque de mesures et/ou par manque de hausse très palpable, on lit le plus souvent que la T°C moyenne est toujours de 3.5°C.

 

Des infos sur le sujet au niveau des ordres de grandeurs?, parler en mega joules d'anomalie ou en bombe H, j'avoue que ça ne me parle pas tellement, c'est un peu comme si la hausse était trop faible en °C pour qu'on l'exprime de la sorte, sous risque d'être incompris au niveau du réchauffement climatique. 

 

Je ne sais, j'ai lu pas mal de trucs, +0.3°C sur les 300 premiers mètres (Ifremer) depuis 1950 , ou certaines études dont celle-ci parue en début d'année en zeptojoules, c'est intéressant de voir la progression non négligeable, mais toujours le même problème ça ne me parle pas assez, y a un truc qui manque de clarté à mon goût.

 

Donc voilà si quelqu'un à de quoi transformer des bombes, les zeptoJ, les megaJ etc en °C je suis preneur ^^ 

 

Edited by sebb
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Ce qui se réchauffe pour l'essentiel c'est la couche limite océanique (CLO) , soit qq centaines de m .  La surface totale des océans est de 300 millions de km2  et il faut 4,18 J pour élever 1g d'eau de 1°C

Sur la figure 1 de la référence que tu cites, le contenu en chaleur de l'océan  a augmenté d'environ 200 10^21 Joules, depuis 2000  sur 1000 m d'épaisseur de la CLO, ça ferait environ 0,16°C

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Rouen Est 152 m.

Dans le cas de la méditerranée ou est la plus grande quantité de chaleur absorbée , l'été .

Quand elle est chaude en surface sans mistral  , ou refroidie après un coup de mistral puis se réchauffant ensuite , laissant en profondeur un peu plus d'eau chaude ?

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Citation

Quand elle est chaude en surface sans mistral  , ou refroidie après un coup de mistral puis se réchauffant ensuite , laissant en profondeur un peu plus d'eau chaude ?

 

En Méditerranée, le Mistral provoque un déplacement essentiellement horizontal dû à la friction de l'air générant une turbulence dans les premiers niveaux de la CL et un upwelling plus ou moins célèbre sur les côtes.

Sous la couche limite, la température évolue très peu.

 

Un autre article que je n'ai pas encore lu mais qui semble intéressant : l'influence de l'augmentation des températures océaniques sur les hydrates de méthane (et autres composés carbonés) emprisonnés dans les sédiments composants les plateaux continentaux.

https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/degazage-massif-dhydrates-de-gaz-et-rechauffement-climatique

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...