Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


Recommended Posts

  • Replies 5.7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Posted
Beauvoir mt st michel

En intégrant des données d'observation à un modèle de simulation du comportement de la glace, le Polar Science Center (PSC) de l'université de Washington estime que la perte en volume de la banquise est passée de 8km3 en 2007 à 11km3 en 2010, selon un article du "Monde " de cet après-midi.

Link to post
Share on other sites
Posted
Entre Colmar et Mulhouse, en limite nord de forêt de la Hardt, 215m

Pour en revenir aux chiffres habituels, l'extent et l'area ont fortement augmenté en cette dernière décade de septembre. On en avait besoin...

Link to post
Share on other sites
Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

Dans l'absolu oui, c'est possible, mais perdre en 24 heures 144000 km² d'area (la superficie de 4 régions françaises, excusez du peu !) en gagnant dans le même laps de temps 10000 km² d'extent, c'est quand même hautement improbable.

EDIT : Remarque, ce n'est peut-être pas un bug de Cryosphère, puisque IARC-JAXA confirme également la chute libre de l'area alors même que la pente de l'extent reste modeste. Et IARC-JAXA confirme également Cryosphere sur le fait que la valeur d'area minimum de 2009 est d'ores et déjà battue par 2010.

AMSRE_Sea_Ice_Area.png

Bonjour,

le rythme d'englacement de fin septembre est très bon. Sur les courbes d'extent, on voit que l'édition 2010 de reprise d'englacement est la plus forte de la décennie et nettement. Pour larea, c'est du 90 000 Km 2 sur plusieurs jours.

On a déjà récupéré le niveau de 2009 et vue la pente de courbe de remontée, on va pouvoir bénéficier encore un peu de la "force d'inertie" du mouvement en cours. je n'ai pas réussi à trouver une source qui indique les températures à 2 M sur l'Océan artique mais seulement à 850 Hpa. Si quelqu'un en a une merci beaucoup

Au

Link to post
Share on other sites

je n'ai pas réussi à trouver une source qui indique les températures à 2 M sur l'Océan artique mais seulement à 850 Hpa. Si quelqu'un en a une merci beaucoup

Voilà pour toi (actualisé chaque jour):

sfctmp_01.fnl.gif

default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Bonjour,

le rythme d'englacement de fin septembre est très bon. Sur les courbes d'extent, on voit que l'édition 2010 de reprise d'englacement est la plus forte de la décennie et nettement. Pour larea, c'est du 90 000 Km 2 sur plusieurs jours.

On a déjà récupéré le niveau de 2009 et vue la pente de courbe de remontée, on va pouvoir bénéficier encore un peu de la "force d'inertie" du mouvement en cours. je n'ai pas réussi à trouver une source qui indique les températures à 2 M sur l'Océan artique mais seulement à 850 Hpa. Si quelqu'un en a une merci beaucoup

Au

Certes, mais avenir inquietant à mes yeux si on se réfère à ce qui est entrevue comme synoptique sur le topic "tendances saisonnieres". Alors il est vrai que rien n'est figé pour cet hiver, mais si il venait à etre aussi doux que l'an dernier au niveau du pole, et vue ce que l'on a constaté debut septembre, je crains fort pour l'an prochain.

Tout ceci est encore tres loin, mais c'est à garder en tete pour les mois prochain

Link to post
Share on other sites

Certes, mais avenir inquietant à mes yeux si on se réfère à ce qui est entrevue comme synoptique sur le topic "tendances saisonnieres". Alors il est vrai que rien n'est figé pour cet hiver, mais si il venait à etre aussi doux que l'an dernier au niveau du pole, et vue ce que l'on a constaté debut septembre, je crains fort pour l'an prochain.

Tout ceci est encore tres loin, mais c'est à garder en tete pour les mois prochain

Surtout que l'avenir à moyen terme de la banquise est obéré par sa perte de volume (Probablement actuellement très inférieur à celui de 2007). Une variable essentielle que les experts du GIEC ne prenaient curieusement pas en compte dans leurs prévisions passées, sous prétexte que les données étaient insuffisantes pour un chiffrage précis. Alors qu'il suffisait d'établir une "fourchette" de prévisions pour tenir compte de ces incertitudes et de la variabilité annuelle "naturelle".En prenant en compte ces éléments, je continue à craindre une disparition estivale de l'essentiel de la banquise arctique entre 2017 et 2025 (soit vers 2021, à 4 années près). L'inertie du phénoméne est d'ailleurs telle que je ne pense plus qu'il soit possible de retarder cette issue au delà de 2025, même en cas de renforcement drastique des politiques de réduction des émissions de GES. Par contre de telles politiques peuvent à mon avis encore limiter les dégats en matière de tendance au réchauffement climatique, mais celà est une autre histoire.
Link to post
Share on other sites

pour l'extrapolation de la banquise : je rappelle à tout hasard qu'il est sans signification d'extrapoler une tendance observée sur X années si on n'a pas une statistique suffisante d'autres périodes de X années à laquelle la comparer. Si vous extrapolez la montée de température entre 8h du matin et 12h, ou entre janvier et juin, vous tireriez des conclusions totalement absurdes sur la suite de la courbe, parce qu'il est impossible de détecter la composante cyclique sous-jacente si vous ne disposez que de ces enregistrements (il faut une période d'étude plus grande que la période du phénomène pour la détecter) . Il est possible que la banquise continue à fondre, mais il faudrait avoir une estimation propre de possibles composantes cycliques multidécennale (on est dans un maximum d'AMO par exemple) avant d'extrapoler. Je rappelle juste ça à tout hasard....

Link to post
Share on other sites

mais il faudrait avoir une estimation propre de possibles composantes cycliques multidécennale

Je crois qu'avec des modèles, on peut affirmer que les composantes multidécennales sont d'un ordre inférieur.

Si aujourd'hui on tente des extrapolations, c'est en rapport avec la tendance de fond, qui n'oscille pas beaucoup...

Link to post
Share on other sites

Je crois qu'avec des modèles, on peut affirmer que les composantes multidécennales sont d'un ordre inférieur.

euh peut etre mais si on dit que les modèles ont sous-estimé la fonte actuelle, ça veut dire qu'ils ne sont pas super précis. Mais si ils ne sont pas super précis , qu'est ce qui assure qu'il n'y a pas une composante cyclique naturelle ou du moins qu'est ce qui chiffre précisément sa contribution? on est quand meme dans une oscillation AMO positive, et celle d'avant, il n'y avait pas de satellites. C'est évident que sans satellites on n'aurait jamais discuté sur la valeur précise du minimum d'area à 500 000 km^2 près, non ?
Link to post
Share on other sites

Quand on parle d'un ordre inférieur, on parle de quelque chose 10 fois, 100 fois, peut-être 10000 fois moins important.

d'accord; mais où as-tu vu une preuve que quelque chose avait une variabilité naturelle 10 fois moins importante que ce qui est observé sur la banquise ? note bien par ailleurs que ça correspond exactement à ce que je dis : que ce soit vrai ou pas, pour le savoir, on a nécessairement besoin d'une comparaison avec de nombreuses périodes analogues. On ne peut pas interpréter la signification d'une variation sur une période T si on n'a que cette information, sans comparaison avec un bruit de fond sur des périodes T équivalentes.
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

AMSRE_Sea_Ice_Extent.png

Belle embellie de l'extent qui à atteint le niveau des années 2005 et 2006... pourvu que cela dure. default_clover.gif

Link to post
Share on other sites

Belle embellie de l'extent qui à atteint le niveau des années 2005 et 2006... pourvu que cela dure. clover.gif

Oui à partir de cette période, la courbe revient à peu près dans les moyennes des 10 dernières années et l'écart par rapport à la normale des 30 dernières années devrait se réduire aux alentours de 1 million de km² d'ici l'hiver. C'est uniquement en été que sont observés les gros déficits de surface alors qu'à partir de l'automne, le déficit tend sytématiquement à se réduire.
Link to post
Share on other sites

Oui à partir de cette période, la courbe revient à peu près dans les moyennes des 10 dernières années et l'écart par rapport à la normale des 30 dernières années devrait se réduire aux alentours de 1 million de km² d'ici l'hiver. C'est uniquement en été que sont observés les gros déficits de surface alors qu'à partir de l'automne, le déficit tend sytématiquement à se réduire.

De toute manière, les écarts se resserrent toujours en automne et au printemps (ils sont au maximum en été).
Link to post
Share on other sites

Belle embellie de l'extent qui à atteint le niveau des années 2005 et 2006... pourvu que cela dure. default_clover.gif

Lol, mais se réjouir de quoi ?

On parle de climat ici, l'impact de l'extent sur l'hiver à venir on n'en a aucune idée, je préfère te prévenir...

Link to post
Share on other sites

Lol, mais se réjouir de quoi ?

On parle de climat ici, l'impact de l'extent sur l'hiver à venir on n'en a aucune idée, je préfère te prévenir...

Et bien , peut être de sa part une note d'optimisme pour contre-balancer dans ce topic les pages et les pages de posts "catastrophistes" sur le niveau de fonte tragique des glaces du pole septentrional ...

Il suffit de revenir quelques pages en arrière ....

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Leu La Foret (95), altitude 70 mètre.

Lol, mais se réjouir de quoi ?

On parle de climat ici, l'impact de l'extent sur l'hiver à venir on n'en a aucune idée, je préfère te prévenir...

Moi je trouve que cette reprise est plutôt réjouissante au regard des prédictions les plus catastrophiques de certain ! même ci il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions.Phil
Link to post
Share on other sites

Moi je trouve que cette reprise est plutôt réjouissante au regard des prédictions les plus catastrophiques de certain !

Lesquelles ? Tu as un lien ?

Il n'y a pas une seule prévision sérieuse qui n'envisage pas de reprise systématique de la banquise en période automnale puis hivernale, pour la raison simple que réchauffement ou pas il fera toujours suffisament froid pendant la nuit arctique pour que la banquise se reforme sur l'ensemble du bassin arctique. Et d'ailleurs, cela se confirme par les observations, avec un recul moyen qui dépasse les 10%/décennie en été contre 3%/décennie en hiver.

Ce que l'on peut retenir du minimum de 2010, c'est qu'il a encore provoqué une accélération de la tendance au recul de l'extension des glaces arctiques en été, quand 2009 avait été exactement dans cette tendance.

20101004_Figure3_thumb.png

Pour faire le parallèle avec un débat qui s'était tenu dans ce topic un peu plus tôt, on peut remarquer aussi que les prévisions du minimum 2010 ont été globalement bonnes (en tous cas par comparaison à celles de l'année dernière), puisque la valeur définitive observée cette année (4,9 millions de km² en valeur officielle pour Septembre par le NSIDC) se situe pile poil dans la fourchette de prévisions contrairement à l'année dernière où on a été bien au dessus. Bon, en même temps, c'est vrai que cette fourchette était large et qu'il aurait été difficile de la louper, mais on ne peut pas nier qu'il y a une avancée par rapport aux années précédentes où les ratés s'étaient accumulés. Amélioration de fiabilité à confirmer, ou infirmer l'année prochaine. Pour revoir les prévisions du minimum 2010, voici le lien.

En attendant la reprise se poursuit rapidement, on est dans des valeurs légèrement inférieures à celles de ces dernières années mais l'écart tend à se reduire comme tous les ans en cette période. IARC-JAXA nous donne une valeur de 6,642 millions de km² au 12 octobre ; cela correspond à une anomalie de -0.398 millions de km² par rapport à la moyenne 2000/2009, et de 1.354 millions de km² par rapport à la moyenne 1979-2009.

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Leu La Foret (95), altitude 70 mètre.

Lesquelles ? Tu as un lien ?

C'est pas les liens qui manquent et c'est surtout la glace d'été qui serait menacée.

Voici un lien du CNRS : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dospoles/alternative.html

Depuis la N.A.S.A, le jet propulsion laboratory etc... ont démontrés que le pôle nord fondait deux fois moins vite que prévu, la fonte de la glace étant largement surestimée : http://earthobservatory.nasa.gov/Features/GRACE/

Phil

Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

Lol, mais se réjouir de quoi ?

On parle de climat ici, l'impact de l'extent sur l'hiver à venir on n'en a aucune idée, je préfère te prévenir...

t'étouffe pas en rigolant surtout... default_shifty.gif d'autant que je ne vois pas ce qui, dans mon post, te fait penser que je ne parle pas de climat... il bien évident que mon commentaire ne concernait pas l'Hiver prochain mais juste un constat que : par rapport aux années précédentes la situation de la reprise est un peu meilleur, cela ne présage en rien évidement sur la poursuite ou non de l'acceleration de la fonte de la banquise en été... on ne va quand même pas me reprocher de se réjouir d'une situation à l'instant T un peu meilleur... default_thumbdown.gif
Link to post
Share on other sites

C'est pas les liens qui manquent et c'est surtout la glace d'été qui serait menacée. Voici un lien du CNRS : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dospoles/alternative.html

Nous sommes d'accord, c'est surtout en été que le recul de la banquise est significatif et c'est la dessus que se font l'essentiel des prévisions, dans la mesure où l'on sait qu'en période hivernale le recul est beaucoup moins important et ne devrait pas franchement évoluer.

Donc, pour te citer, en quoi "cette reprise plutôt réjouissante" tout à fait logique en période automnale remettrait en cause "les prédictions les plus catastrophiques de certain !" alors que ces prévisions concernent l'évolution du minimum estival ? Lorsque par exemple Météo France évoque le réchauffement des étés en France, tu regardes aussi les bilans de l'automne pour vérifier la véracité de leurs propos ?

Depuis la N.A.S.A, le jet propulsion laboratory etc... ont démontrés que le pôle nord fondait deux fois moins vite que prévu, la fonte de la glace étant largement surestimée : http://earthobservatory.nasa.gov/Features/GRACE/

J'ai beau chercher sur ton lien, je ne trouve aucun article qui reprend ton affirmation (peut-être ai-je mal cherché ?). L'article sur la mission GRACE évoque la possibilité d'étudier les changements de masse des glaces artiques et antarctiques, mais ne donne aucune information sur les éventuels résultats. Dans l'article sur l'évolution de la banquise de ce site, voici ce que l'on peut voir :

sea_ice_1953-2008.png

La tendance présentée sur le site de la NASA est conforme à ce que l'on peut trouver sur les autres sites comme Cryosphère, ou le NSIDC.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...