cédric du Lot

Du 27 février au 5 mars 2017 prévisions météo semaine 9

Messages recommandés

Run999H   

Globalement le scenario semble avoir été trouvé ce matin. Un thalweg qui circule du nord-ouest vers le sud-est en impactant un large quart nord-ouest. Une masse d'air fraiche y sera associée. On tournera autour des 00° à 850hpa sur une grande partie du pays en flux de nord-ouest perturbé et ce dès le début de semaine. On surveillera un potentiel à coup de vent parfois intenses dans ce genre de flux. En milieu de semaine, ce thalweg semble perdre en intensité tout en se décalant vers le sud-est. On peut craindre de l'agitation sur le sud-est et la Corse puis plus généralement sur la moitié est. Plus au nord-ouest, les HP tenteraient de revenir avec assèchement de la masse d'air progressif. Temperatures toujours de saison voire légèrement sous les normales. La fin de semaine pourrait être plus sèche mais on surveillera l'activité dépressionnaire Atlantique et l'abaissement de la limite barocline (CEP ce matin si isolation d'anomalies + de tropo aux hautes latitudes).

 

D'apres les diagrammes américains, la douceur semble peu à peu s'éloigner puisque le tube principal reste autour du 00° à 850hpa sur les échéances lointaines. Peu de courbes repartent vraiment à la hausse mais ça ça reste à largement définir.

 

Enfin un temps de saison pour cette semaine ? Ça commence à y ressembler mais à confirmer néanmoins. 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'on s'en tient aux seuls déterministes ...

En regardant GFS et CEP, apparemment il y a du désaccord vers la fin du topic (03/03) :

GFS nous la rejoue AS ! alors que CEP est bien dépressionnaire (avec un zeste de HG informes et très nordiques)

 

L'analyse indispensable des ensembles pour cette date à MT/LT devrait recaler cela en terme de probabilité mais pas le temps ce matin !

 

GFS :

gfs-0-216.png

 

CEP :

ECM1-216.GIF

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, sastrugis a dit :

 

L'analyse indispensable des ensembles pour cette date à MT/LT devrait recaler cela en terme de probabilité

 

Justement ils ne racontent pas grand chose les ensembles,si ce n'est qu'il faut être prudent avec leur déterministe respectif sur l'évolution de fin de semaine.

 

EDM1-192.GIFEEM1-192.GIFgens-21-1-192.pnggens-22-1-192.png

 

Mais entre déterministes la grosse différence se joue sur un simple détail synoptique,le positionnement d'une éventuelle bulle chaude,scandinave chez l'américain bloquant le flux d'ouest a nouveau,entre Islande et nord des pays scandinaves chez l'Européen avec une circulation typée NAO-.

 

Pour le début de semaine ce sera humide dés lundi dans l'ouest et le nord,a partir de mardi sur le reste du pays(hors domaine méditerranéen),rafraichi surtout a partir de mardi soir puis mercredi car en attendant que le complexe dépressionnaire draine un air un peu plus frais il fera vraiment doux sur la façade Est a l'avant du système.

138-7.GIFECF0-120.GIF.png

Modifié par cédric du Lot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je repère - en gros - deux grandes familles de trajectoires possibles par rapport à l'évolution de cette crête d'altitude autour du 1er mars. 

  • Dans un certain nombre de scénarios elle s'amplifie, se voit rapidement coupée de ses origines subtropicales, puis elle est emportée assez haut en latitude vers la mer de Norvège puis Scandinavie. Ce sont des évolutions de type CEP0z où le courant d'O reste vigoureux.  

 

ECM1-192_kxv5.GIF

 

  • Dans un scénario de type GFS0z, la crête s'amplifie sans se couper de ses origines subtropicales. Le courant d'O subit alors un blocage qui tend à se renforcer à mesure que la crête de haute tropopause arrive au dessus de l'Europe. À terme, on perçoit la formation possible d'un AS. 

 

gfs-0-186_jky6.png

 

Il se passe des choses, en tout cas. À suivre...avec potentiellement une séquence hivernale pour les montagnes, voire en plaine si affinités. 

 

 

Modifié par Ciel d'encre
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La modélisation à 1,5PVU pour illustrer le GFS6z qui reste affilié au GFS0z : 

 

gfs_4_168_hzt2.png

 

Dans un scénario de type GFS0z, la crête s'amplifie sans se couper de ses origines subtropicales. La circulation d'O (zonale), détournée vers les très hautes latitudes, subit un blocage qui tend à se renforcer à mesure que la crête de haute tropopause arrive au dessus de l'Europe.  

 

L'avenir de cette forte ondulation n'est pas encore joué.

Si sa partie septentrionale se trouvait coupée de son alimentation subtropicale, on bifurquerait vers un scénario à la CEP0z. 

 

 

Modifié par Ciel d'encre
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

En effet Yann, d'ailleurs c'est Lolox qui en parlait également ce matin mais les modèles concordent bien entre eux jusqu'à l'élévation maximale de cette crête d'altitude. Des différences assez mineures dans un premier temps mais qui subitement changent complètement la donne pour la suite. C'est un peu comme si la fiabilité tombait de 4/5 à 2/5 sans intermédiaire.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lame2   

Oui situation intéressante à suivre au niveau synoptique avec un possible blocage à la clef.

Pour autant l'advection décrochée serait modérément froide même dans les scénarios les plus hivernaux.

Le déterministe américain peine à nous modéliser un -5°C à 850 hpa sur la France alors qu'il se situe dans le bas des courbes.

Rappelons que le déferlement initial, même s'il a des origines Arctiques très marquées et qu'il est massif, arrivera en flux de SO.

Ce n'est que lorsque le fond du talweg s'enfoncera vers la méditerranée que le flux prendra une orientation plus nordique sur la France.

Et dans la majorité des scénarios envisageant une amplification de la poussée méridienne, le talweg a souvent tendance à rompre en cut-off et à se couper de son alimentation la plus froide.

Il existe parfois encore des scénarios plus extrêmes avec un talweg continental ne rompant pas en cut-off (plusieurs fois modélisé par GFS//  notamment) mais ils restent pour le moment isolés.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GFS12z bascule vers un scénario de type CEP0z. 

 

Il modélise une rupture de l'alimentation subtropicale de la crête d'altitude. Cette anomalie s'isole sur l'Atlantique Nord, tandis que le courant zonal (un flux rapide, plein Ouest) circulerait rapidement à notre latitude ... Le temps deviendrait alors très perturbé, venteux, humide. Océanique.  

 

gfs-4-150_opr7.png

 

J'ajoute que UKMO prend également ce chemin. 

 

La suite de GFS12z, au-delà de 180h, ressemble à un courant d'O "pincé" au sud d'un pseudo-blocage. 

Modifié par Ciel d'encre
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, Ciel d'encre a dit :

La suite de GFS12z, au-delà de 180h, ressemble à un courant d'O "pincé" au sud d'un pseudo-blocage. 

 

Au risque de se retrouver sous la nouvelle dorsale a l'avant du système Atlantique si le complexe scandinave coulisse trop vers l'Est...

500.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

L'outil principal de la prévision LT cet hiver 2016-2017:

Remarquez tous les copeaux des tentatives de poussées méridiennes de l'AA.

59340_Rabot_a_planer_260_L_1.jpg

 

 

 

Modifié par Sky Blue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lame2   

En même temps ce repositionnement de la crête d'altitude un peu plus à l'ouest paraît plus favorable à la mise en place de conditions plus durablement agitées voire plus hivernales en cas de réalimentation du pseudo blocage par l'Atlantique.

On se rend compte que le scénario de l'amplification de la poussée méridienne vers la mer de Norvège a quasiment systématiquement pour effet d'occasionner la rupture du talweg continental en cut-off avec une possible alimentation du blocage par la France à un moment où un autre.

 

 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Sky Blue a dit :

L'outil principal de la prévision LT cet hiver 2016-2017:

59340_Rabot_a_planer_260_L_1.jpg

 

 

 

 

Ce n'est pas du rabot en l’occurrence, pour cette situation. La crête n'est pas rabotée, elle serait coupée en deux. Donc, c'est plutôt le coup du sécateur. 

 

Bienvenue chez Bricoclimat ! 

  • J'aime 10

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ricos   
il y a 1 minute, Sky Blue a dit :

L'outil principal de la prévision LT cet hiver 2016-2017:

59340_Rabot_a_planer_260_L_1.jpg

 

 

 

 

 

Salut Philippe ,

 

Moi  j'y aurais mis le feu a ta place à cet hiver pour qu'il disparaisse à jamais oui .:D

 

Mes excuses pour le HS , pardon !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ggdu19   

Le dernier GFS nous modélise un zonal, un rêve ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lucas77   

Grosse différence entre CEP et GFS ce soir

GEM quant à lui est plutôt du côté de CEP mais en restant bien modeste.

 

Belle bataille à venir sur les prochains runs !

ECM1-168.GIF

gem-0-168.png

gfs-0-168.png

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

C'est maintenant au tour de CEP de modéliser un semblant d'AS. GFS et CEP ont du mal à se trouver, on sent bien l'esprit de contradiction chez ces modèles ^^

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand GFS joue au "chamboule tout" ce n'est jamais dans la demi-mesure !!!

(ou comment passer de 1035 à 990 hPa en 6 h sur la Scandinavie)

 

  

gfs-0-210.png

 

gfs-0-204.png?12

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cep force peut-être un peu le trait avec son anomalie au sud de la Mer de Barents et de Kara qui mènerait presque a une circulation rétrograde sur l'Europe(et un flux d'ouest bloqué du coup).

tempresult_phf4.gif

 

Mais le déterministe GFS et son flux d'ouest(sans être forcément un zonal) ne fait pas l'unanimité dans son ensemble en fin d'échéance.

gens_panel_ynf0.png

 

Bref c'est un tout petit peu le bordel pour la fin d'échéance...

Pas de changement pour le début de semaine sinon,humide et éventuellement agité,rafraichissement sauf lundi ou il devrait encore faire doux a l'avant du Système Atlantique.

 

 

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

Ce matin c'est l'option isolation de la crête d'altitude qui l'emporte sur tous les modèles. L'incertitude étant à priori "réglée" à ce niveau (pas dans les détails), c'est maintenant plus au sud que les divergences apparaissent. Cela sera essentiellement dû à la latitude du flux océanique difficilement appréciable à cette échéance et éventuellement du renforcement du blocage nordique conduisant alors à un échange méridien sur l'Europe.

On peut vraiment parer d'incertitudes de prévision dès le milieu de semaine.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui l'isolement de la crète d'altitude semble tenir la route,mais elle file rapidement chez l'européen tandis que l'américain la positionne un peu trop haut en latitude pour maintenir un courant d'ouest a même le pays,et passé mercredi la barocline semble s'élever de nouveau nous plaçant  dans quelque chose d'assez mou et toujours sous la menace que les hautes pressions repointent leur nez  si les BP Atlantique glissent trop au sud.

tempresult_etr0.gif

ECE101-192.GIF?23-12

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si les prévisions parviennent enfin à se stabiliser, la transition entre l'hiver et le printemps météorologiques pourrait s'accompagner d'un coup de fraîcheur humide pouvant amener des cumuls de neige intéressants sur les montagnes de l'est à partir de 1000 m, mais plus sûrement au-dessus de 1500 m.

 

 

 

  

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, sastrugis a dit :

Si les prévisions parviennent enfin à se stabiliser, la transition entre l'hiver et le printemps météorologiques pourrait s'accompagner d'un coup de fraîcheur humide pouvant amener des cumuls de neige intéressants sur les montagnes de l'est à partir de 1000 m, mais plus sûrement au-dessus de 1500 m.

 

 

 

  

 

 

 

Hum...il faut faire abstraction de l'américain alors ou la T850 n'atteint même pas le 0° a 850 hpa dans le sud,et même pour le reste du pays dés mercredi on repasse au dessus, a cela s'ajoute une humidité très relative là aussi dés mercredi et ça commence a faire beaucoups...bon ce n'est qu'un run mais sa tendance qui ne date pas que de ce soir a orienter le flux au sud-ouest/ouest,plutôt qu'a l'ouest/nord-ouest n'est pas de super bonne augure...

tempresult_nje4.gif

tempresult_tqq8.gif

En fait pour les massifs il ne faudra pas louper la journée de mardi a mon sens,la suite étant moins rose (enfin j'espère me tromper).

Ukmo apparait plus frais ou froid pour le début de semaine et plus humide aussi,mais on ne connait pas la suite.

Gem est assez proche de l'anglais pour le début de semaine , mais il est curieux pour la suite avec une sorte de dorsale qui apparait a l'arrière du système a même le pays advectée par une GF Atlantique (elle doit être bonne au Canada...)

gem-0-192.png?12

 

A voir si CEP rend ce soir la situation un peu plus intéressante...

Edit: :|

ECM1-192.GIFECM0-192.GIF

 

Il est un peu moins doux que l'américain en altitude jusqu'a jeudi surtout sur le nord-est,mais je crains que l'humidité fasse là aussi défaut.

 

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

"Prenez le pire scenario" --> une phrase qui a fait un peu mouche sur le forum mais qui pourtant se révèle un peu réaliste ce soir quand on regarde GFS et CEP. Le temps perturbé semble avoir du mal à atteindre pleinement la moitié sud, l'air est tout juste frais puis ça repart aux HP ensuite.

Je ne dis pas que la route est déjà toute tracée mais ce soir on ne peut pas dire que ça part dans le bon sens.

 

La crête d'altitude qu'on pensait cernée hier connaît des évolutions de puis ce matin. C'est en fait un scenario intermédiaire qui semble prendre le pas à savoir une élévation suffisante pour une isolation vers les latitudes nordiques mais une élévation insuffisante pour changer le schéma de circulation. Par consequent, la dorsale Atlantique est reprise dans la circulation Atlantique et vient finalement se mettre en place sur l'Europe du sud-ouest. L'isolation d'anomalies + de tropo ne fait pas descendre le courant dépressionnaire plus au sud et de ce fait les HP sont de nouveau d'attaque pour un redéploiement sur l'Europe à partir du sud-ouest face à une activité dépressionnaire Atlantique restant trop au nord-ouest... 

On pourrait donc renouer avec nos travers dès la fin de semaine...

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour une fois qu'on voit s'instaurer un régime de (pseudo) GA cet hiver, c'est pour qu'il nous inflige une séquence zonale océanique. 

 

gfs-4-132_tia3.png

 

En version douce...forcément (puisque c'est zonal océanique), mais humide surtout vers le Nord, et plus sèche en allant vers le Sud-Est. 

 

gfs-6-132_lfy8.png

 

Nous sommes définitivement des Jean-Claude Dus de la météo...9_9

 

 

Modifié par Ciel d'encre
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.