Twister83

Du 12 juin au 18 juin 2017 prévisions météo semaine 24

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)

Il insiste GFS ! Il veut pas s'accorder avec UKMO et CEP à 144h.

Incursion fraîche par le NE pour la fin du topic.

Modifié par Twister83
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nico36   
Il y a 3 heures, Run999H a dit :

Les choses semblent se préciser ce matin en faveur d'un énième coup de chaud pour ce début de semaine avec très probablement un pic de chaleur mercredi rendant cette journée caniculaire sur presque toute la France. 

 

En serait responsable un cut-off ibérique de faible intensité mais qui ferait remonter une masse d'air particulièrement chaude entre mardi et mercredi du sud-ouest vers le nord de la France. En suivrait une dégradation par l'ouest mercredi en fin de journée et qui traverserait surtout la moitié nord entre jeudi et vendredi. 

 

Les températures repartiraient à la baisse sur l'ensemble du pays mais probablement de façon temporaire et pour revenir tout juste dans les normales voire encore au-dessus. Le WE suivant, nous pourrions renouer avec des conditions estivales et sèches puisqu'une nouvelle dorsale semble de déployer au large de la France par l'Espagne et les régions atlantiques. Températures dans doute en hausse de nouveau.

 

J'ai l'impression que ça va être un peu la marque de cet été : de forts coups de chauds, des dégradations passagères pour faire baisser les températures temporairement (parfois convenablement) avant un assèchement rapide et rebelotte, hausse du thermomètre et pic de chaleur etc etc... ça donnerait un été bien évidemment bien chaud sec en général mais pas forcément stable. 

 

Il y a de quoi surveiller les journées de mardi et mercredi pour les TX, avec facilement plus de 35°C dans le SO et dans la basse vallée du Rhône, des records journaliers seront probablement dépassés. Pour les records mensuels, c'est un peu en dessous (39.2°C à Bordeaux en 2011).

Les épisodes de chaleur en juin deviennent fréquents et rapprochés (2003, 2005, 2011, 2015...)

GFS est pour le moment le modèle qui accentue le plus l'arrivée du thalweg jeudi, permettant un air bien plus respirable à l'arrière. Il est possible qu'il atténue la dégradation dans le prochain run.

 

 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui GFS insiste, a t'il raison ?

Pas moins de 15degrés de différence a 850hPa entre GFS et CEP a seulement 6 jours ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   
Il y a 2 heures, Nico36 a dit :

 

Il y a de quoi surveiller les journées de mardi et mercredi pour les TX, avec facilement plus de 35°C dans le SO et dans la basse vallée du Rhône, des records journaliers seront probablement dépassés. Pour les records mensuels, c'est un peu en dessous (39.2°C à Bordeaux en 2011).

Les épisodes de chaleur en juin deviennent fréquents et rapprochés (2003, 2005, 2011, 2015...)

 

 

 

Certes il est probable, malgré ce coup de chalumeaux qui semble assez sérieux, que l'on ne batte quasiment pas de records pour juin.

Mais juin est un mois a pente assez forte, et les records du mois pour toutes les stations ont été enregistrés après le 15, pour l'essentiel en 3ème décade, pour ne pas dire -pour plus de ma moitié du panel MF- sur les 5 derniers jours.

Là, pour un épisode avant le 15, on semble être dans du "remarquable".

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Contexte de marais barométrique dans un premier du côté de GFS, puis passage d'une faiblesse d'altitude permettant une dégradation certainement orageuse dans un air assez surchauffé, selon les régions en milieu de semaine, se terminant ensuite par un basculement du flux au Nord-ouest en fin de semaine, puis de Nord anticyclonique pour le week-end prochain.

 

L’atmosphère deviendra alors beaucoup plus respirable et nettement moins chaude partout, après le coup de chalumeau atteignant son paroxysme mercredi et malgré le retrait de cet air chaud jeudi, vers les régions de l'Est et du Nord-est. Par contre et dans la plupart des cas, on sent quand même que c'est surtout la moitié Sud qui risque d'avoir franchement chaud en première partie de semaine, alors que le mercure sera quand même plus raisonnable au Nord (d'une certaine façon, hein).

 

Pour CEP, jeudi serait la plus chaude journée notamment sur la moitié Nord, avec l'occurrence possible d'une certaine tendance orageuse s'affirmant au cours de la journée (pouvant éventuellement déborder jusqu'au Centre et l'intérieur du Sud-ouest). Pour le Sud, plutôt en journée de mercredi pour le pic de chaleur, mais d'une bien moindre ampleur quand même sur du côté de l'Américain. Pour la suite, nouvelle hausse des champs de pression à partir de l'Ouest pour la fin de semaine, sans basculement en flux de Nord, puis contexte de marais barométrique à tendance anticyclonique durant le week-end, avec de la chaleur, non-excessive, sauf éventuellement vers le Sud-est et le Sud-ouest.

 

UKMO, NAVGEM et GEM, évolueraient plutôt vers l'option soutenue par CEP, même si... on y sent quand même une sorte de scénario un peu intermédiaire, notamment chez le Canadien, avec un basculement temporaire en flux de NNO moins chaud pour une partie de la façade Est.

 

Je me demande du côté de GFS, si le petit talweg miniature du milieu de semaine, apportant la dégradation orageuse, ne vient pas interagir quelque peu avec le système dépressionnaire circulant vers les îles-Britanniques en seconde partie de semaine, favorisant / forçant alors la mise en place de ce toboggan de NNO... mais pas certain sur ce coup-là :|.

 

Difficile de pouvoir être certain de ce qu'il adviendra de notre situation météo pour la France, passé le milieu de semaine prochaine, donc...

Modifié par DoubleKnacki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GFS fait un petit pas vers CEP et UKMO.

A voir les prochains runs, sa reste encore bien flou après jeudi.

Il y aura cependant un retrait de la chaleur entre vendredi et dimanche, c'est indéniable, du moins chez l'Américain.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

UKMO ce soir garde le scénario CEP.

GEM plutôt vers GFS avec retrait de la chaleur hormis l'extrême Sud du pays.

Retrait temporaire selon lui avec nouvelle remontée des HG en fin de semaine/ début de celle d'après.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Surtout qu'il y a encore quelques divergences entre nos modèles principaux concernant cette possible dégradation du milieu de semaine (à confirmer et à affiner).

 

Arpège voit plutôt ce soir une dégradation typiquement orageuse dès la soirée de mercredi à jeudi et durant la nuit suivante, de l'intérieur Ouest de l'Aquitaine au Centre-ouest (bon en fait sur la Nouvelle-Aquitaine, même si j'ai bien encore du mal à citer cette nouvelle région), puis vers les Pays-de-la-Loire. CEP du Nord de l'Aquitaine à l'ensemble du Nord-ouest dans un premier temps en tout cas. GFS, principalement sur la moitié Nord et dans une bien moindre mesure, entre le Sud-ouest et le Massif Central.

 

Bon courage aux modèles et à nous aussi, pour anticiper correctement cette toute petite dépression d'altitude (plutôt modélisée sous la forme d'un léger cuf-off un peu en fin de vie, mais suffisante pour déstabiliser la masse d'air (avec même un peu de dynamique, liée à son passage).

Modifié par DoubleKnacki
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virgile   

Comme on pouvait s'y attendre, la chaudière ibérique est déjà bien en place. Le moindre petit flux de sud cet été et c'est déjà le cas, ça risque de faire mal, de faire chaud plutôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui @Virgile , ça y est GFS fait un nouveau pas vers le tandem UKMO/CEP.

Mis à part un retour a un temps de saison vendredi, dés samedi, ça serait un retour de la chaleur.

CEP/GFS sont en accord par contre pour le moment a un retrait de la chaleur en première partie de semaine d'après, c'est dire comme c'est loin, il faudra suivre la cyclo sur l'Atlantique...

En attendant chaleur et pic de chaleur mercredi/jeudi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonjour a tous, 

 

Il est a noter que l'ensemble CEP n'est pas vraiment d'accord avec son déterministe ce qui rend la situation bien flou. Il est même bien chaud !

Modifié par hamardvincent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   
Posté(e) (modifié)

Peu d'évolution ce matin par rapport à hier si ce n'est que GFS a fait un pas vers CEP pour le milieu et fin de semaine et que CEP a fait un petit pas vers GFS pour le milieu de semaine, à savoir : 

- temps sec et de plus en plus chaud jusqu'à mercredi inclus sur l'ensemble du pays. Des valeurs caniculaires temporairement dans le sud-ouest, plus durablement dans le centre-est. Je ne pense pas qu'on parlera de canicule en cette mi-juin mais on s'y frotte de très près dans la région Lyonnaise par exemple (à affiner malgré tout)

- GFS a fait un pas vers CEP car le cut-off prévu initialement traversé le nord de la France se fait ratatiner la tête avant même d'arriver sur le pays. Petit refroidissement d'altitude mais histoire de... Par contre CEP qui ne voyait presque rien hier matin s'accorde à voir une anomalie de surface moribonde traverser les régions centrales. Dans une masse d'air bien chaude, une dégradation orageuse est probable d'ouest en est entre mercredi soir et jeudi soir. Il y a du potentiel énergétique mais ça manquera de dynamisme quand même. Orages sans doute bien électriques dans un contexte de marais barométrique, ça pourrait être un peu le loto.

- GFS rejoint CEP pour la suite avec le retour des HP bien rapide dès jeudi par l'ouest et sur tout le pays dès le week-end. Hausse progressive du mercure après un petit rafraîchissement jeudi et vendredi, repassant au-dessus des normales dès le WE voire assez nettement à partir de dimanche d'ailleurs. 

Modifié par Run999H
  • J'aime 11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fil67   
Il y a 3 heures, Virgile a dit :

Comme on pouvait s'y attendre, la chaudière ibérique est déjà bien en place. Le moindre petit flux de sud cet été et c'est déjà le cas, ça risque de faire mal, de faire chaud plutôt.

 

Oui et ce petit comparatif ci-dessous me paraît pour le moins étonnant, sinon plus:

 

Géopentiel pour 500hPa et température à 850 hPa samedi prochain selon l'européen:

ECM1-144.GIF?00   ECM0-144.GIF?00

 

Et même chose, mais pour mardi prochain:

ECM1-216.GIF?00   ECM0-216.GIF?00

 

La dorsale perd énormément de vigueur entre ces deux échéances.

Si la surchauffe est compréhensible sur la péninsule ibérique au début ( 20/24°C à 1500m), je ne comprends pas pourquoi, ensuite, elle ne lâche pas du tout prise alors que les géopotentiels s'effondrent littéralement, et avec eux une partie des phénomènes de tassement et de réchauffement dynamique, sans oublier l'alimentation entre temps plus océanique. Au contraire l'iso 20°c gagne même du terrain vers le nord sur la seconde carte de température.

La ça me laisse pantois. Est-ce que la péninsule ibérique est dès lors déjà à considérer comme une annexe "subtropicale" de l'Afrique du nord cet été, avec réserve de chaleur excessive quelle que soit la synoptique?

 

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nico36   
il y a 27 minutes, Fil67 a dit :

 

Oui et ce petit comparatif ci-dessous me paraît pour le moins étonnant, sinon plus:

 

Géopentiel pour 500hPa et température à 850 hPa samedi prochain selon l'européen:

ECM1-144.GIF?00   ECM0-144.GIF?00

 

Et même chose, mais pour mardi prochain:

ECM1-216.GIF?00   ECM0-216.GIF?00

 

La dorsale perd énormément de vigueur entre ces deux échéances.

Si la surchauffe est compréhensible sur la péninsule ibérique au début ( 20/24°C à 1500m), je ne comprends pas pourquoi, ensuite, elle ne lâche pas du tout prise alors que les géopotentiels s'effondrent littéralement, et avec eux une partie des phénomènes de tassement et de réchauffement dynamique, sans oublier l'alimentation entre temps plus océanique. Au contraire l'iso 20°c gagne même du terrain vers le nord sur la seconde carte de température.

La ça me laisse pantois. Est-ce que la péninsule ibérique est dès lors déjà à considérer comme une annexe "subtropicale" de l'Afrique du nord cet été, avec réserve de chaleur excessive quelle que soit la synoptique?

 

 

C'est sûrement l'effet de la goutte froide du mardi 20 qui provoque la remontée de cet iso 20°C vers le nord.

 

Les diagrammes espagnols sont dingues quand même (Ciudad Real par exemple) : 

http://www.wetterzentrale.de/de/show_diagrams.php?geoid=2519402&model=gfs&var=2&run=0&lid=ENS&bw=

 

En été c'est quasiment tout le temps au dessus des normales comme le remarque à juste titre jt75 je crois, mais là, c'est quand même bien plus marqué que d'habitude.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
faycal   
Il y a 3 heures, Run999H a dit :

 

- GFS a fait un pas vers CEP car le cut-off prévu initialement traversé le nord de la France se fait ratatiner la tête avant même d'arriver sur le pays. Petit refroidissement d'altitude mais histoire de... Par contre CEP qui ne voyait presque rien hier matin s'accorde à voir une anomalie de surface moribonde traverser les régions centrales. Dans une masse d'air bien chaude, une dégradation orageuse est probable d'ouest en est entre mercredi soir et jeudi soir. Il y a du potentiel énergétique mais ça manquera de dynamisme quand même. Orages sans doute bien électriques dans un contexte de marais barométrique, ça pourrait être un peu le loto.

 

Effectivement très intéressant ce qui se profile pour la nuit de mercredi à jeudi.

La masse d'air sera complètement tropicale avec une énorme disponibilité en humidité, y a qu'à voir les td prévues par GFS.

84-101.GIF?11-6

Ces valeurs de plus de 25° sont juste exceptionnelle, au niveau des records absolus qui se situent entre 25 et 28° dans le Centre-ouest. Dans ce contexte d'instabilité extrême la moindre goutte d'eau peut faire péter le bouchon inhibiteur.

Et la voila notre goutte d'eau. Un tout petit talweg avec un tout petit refroidissement en altitude et surtout une bonne cassure du jet 

78_27.gif

nmm-9-82-0.png?11-13

A  suivre ...

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue
Posté(e) (modifié)
Il y a 6 heures, Fil67 a dit :

La ça me laisse pantois. Est-ce que la péninsule ibérique est dès lors déjà à considérer comme une annexe "subtropicale" de l'Afrique du nord cet été, avec réserve de chaleur excessive quelle que soit la synoptique?

Oui,

Toujours ces plongées de BP en direction des Acores, signature prononcée de l'Atlantique Low, avec heureusement quelques répits orageux ou pauses fraicheur .

Peut être en rapport avec cette piscine d'eau froide dans la région.

31476_SST_11062017.jpg

 

Du coup,

ECM101-0_uhq9.GIF

 

96131_AL_ETE.jpg

A J+7.

EDM101-168_gmc7.GIF

Jusqu'à quand cette affaire.???

Juin 2017 dans les annales, après le 3e printemps le plus chaud depuis1900.???

http://www.meteofrance.fr/actualites/50207130-printemps-2017-3e-plus-chaud-depuis-1900

 

Modifié par Sky Blue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bilou   

Il y a tout juste un an allait se terminer une période déficitaire en ensoleillement et excédentaire en pluviométrie.

Un an après la pluviométrie relevée sur les 12 derniers mois annonce un déficit de 300 mm sur les 850 (moyenne 30 ans) habituels (nord est 17)

Ce qui est frappant dans l'évolution du climat je trouve, c'est que outre une hausse des températures que personne ne peut nier, c'est que lorsqu'un temps s'installe, il dure, amenant de fait des situations souvent extrêmes,en température ou pluvio surtout.

Et la semaine qui arrive va encore accentuer les choses.

30 degrès en moyenne pour  la semaine avec un maximum pour mercredi.

Et vu d'aujourd’hui pas grand chose à espérer des éventuels orages de mercredi ou jeudi.

L'été pourrait être bien long

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   
Il y a 5 heures, faycal a dit :

Effectivement très intéressant ce qui se profile pour la nuit de mercredi à jeudi.

La masse d'air sera complètement tropicale avec une énorme disponibilité en humidité, y a qu'à voir les td prévues par GFS.

84-101.GIF?11-6

Ces valeurs de plus de 25° sont juste exceptionnelle, au niveau des records absolus qui se situent entre 25 et 28° dans le Centre-ouest. Dans ce contexte d'instabilité extrême la moindre goutte d'eau peut faire péter le bouchon inhibiteur.

Et la voila notre goutte d'eau. Un tout petit talweg avec un tout petit refroidissement en altitude et surtout une bonne cassure du jet 

78_27.gif

nmm-9-82-0.png?11-13

A  suivre ...

 

Méfiance sur les données de GFS avec une surestimation d'énergie, une surestimation de l'humidité sur la fin de journée quand un flux de sud-ouest se positionne temporairement en surface. Je pense qu'on pourra avoir de belles Td mais bien en-deçà de ce que nous propose GFS (trop américain pour bien estimer nos valeurs en surface) et nul doute que dans tous les cas, ça sera rapidement étouffant en fin de journée sur tout l'ouest du pays. 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 8 heures, Fil67 a dit :

 

Oui et ce petit comparatif ci-dessous me paraît pour le moins étonnant, sinon plus:

 

Géopentiel pour 500hPa et température à 850 hPa samedi prochain selon l'européen:

  

 

Et même chose, mais pour mardi prochain:

  

 

Si la surchauffe est compréhensible sur la péninsule ibérique au début ( 20/24°C à 1500m), je ne comprends pas pourquoi, ensuite, elle ne lâche pas du tout prise alors que les géopotentiels s'effondrent littéralement

 

 

Les géopotentiels ne s'effondrent pas, ils s'alignent en flux d'ouest, ce qui mécaniquement rapproche la chaleur par le sud et la fraîcheur par le nord. Le contraste s'accentue, le flux accélère.

Dans le sud (Toulouse-Nice), les pics de canicule sont bien atteints en flux d'ouest, pour un ensemble de raisons, dont la précédente.

Dans la zone de contraste, les orages auront beaucoup d'énergie par cisaillement.

Modifié par Cotissois 31
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   
Posté(e) (modifié)

Exact Run, gfs probablement dans l'extrême, mais on notera tout de même un scénario Arpège pas loin derrière qui voit de grosses valeurs, on ne voit pas tous les jours non plus du 20°C sur le pays, voire même jusqu’à 24°C de td se balader sur le Centre Ouest à 4h du mat.

 

Sur le fond, on conserve dans les grandes lignes le schéma entrevu depuis l'ouverture de ce topic avec les précisions qui vont avec.

Un talweg loin sur l'Atlantique, un autre qui descend sur l'UE centrale, au milieu une dorsale rabotée à la latitude de la GB, et à cheval entre le proche Atlantique et la France, ainsi qu'à fine échelle un débris de GF déclencheur ou pas d'orages en première partie d'échéance.

 

Dans ces grandes lignes, l'anticyclone centré un peu à gauche du pays, serait placé de façon à éviter la surchauffe continue sur les 2/3 nord du pays, ce qui n'arrange pas les affaires du tiers restant, avec un effet sec et accumulant. Une ambiance qui devient caniculaire, des 35°C côtoyés au dépassés régulièrement sur la période, des tn qui ne veulent pas descendre. Plus rigoureusement, je perds à chaque fois le doc sur les seuils,  mais ceux-ci sont élevés sur ces régions pour qu'on puisse déjà anticiper une canicule au sens propre, mais l'ambiance va y être, c'est déjà proche de la certitude. Surtout que le talweg qui redescend sur l'UE central ne semble plus en mesure de réellement influencer un temps soit peu ces régions.

 

 

 

 

Modifié par sebb
relecture tardive...
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virgile   
Posté(e) (modifié)
Il y a 16 heures, Sky Blue a dit :

O

 

Du coup,

 

Jusqu'à quand cette affaire.???

Juin 2017 dans les annales, après le 3e printemps le plus chaud depuis1900.???

http://www.meteofrance.fr/actualites/50207130-printemps-2017-3e-plus-chaud-depuis-1900

 

Pourquoi  voudrais tu que le changement climatique s’arrête d'un seul coup?

Je constate que les modèles sur le Long terme pataugent autant en hiver qu'en été.

En hiver, nos modèles numériques après 240 heures continuent de voir des plongées arctiques jusqu'à la France, voir jusqu'en Espagne/Afrique du nord alors que cela ne dépasse plus le sud de l’Angleterre en faite avec une ceinture anticyclonique subtropicale très haute pour la saison sur le bassin méditerranéen.

Là cet été et on le constate, ces modèles intègrent mal ce sauna permanent qui se trouve sur la péninsule ibérique. On voit des changements importants synoptiques importants sur le LT mais en réalité, les changements sont très minimes et les remontées chaudes ibériques sont inexorables et favorisent l’extension des hp sur notre pays.

Recm1441.gif

Avec cette chaudière permanente maintenant en été entre l’Afrique du nord et l’Espagne (20 et 30 degrés à 850 hpa), avoir des mois dans les normes voir au dessous des normes est un miracle.

Modifié par Virgile
  • J'aime 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virgile   
Il y a 12 heures, sebb a dit :

 mais on notera tout de même un scénario Arpège pas loin derrière qui voit de grosses valeurs, on ne voit pas tous les jours non plus du 20°C sur le pays, voire même jusqu’à 24°C de td se balader sur le Centre Ouest à 4h du mat.

 

 

 

 

 

Tu te trompes. Avoir du 20 degrés à 850 hpa sur notre pays est devenu une chose courante, voir banal en été sur notre pays.

La banalité d'avoir 20 degrés à 850 hpa est en mettre en parallèle avec la rareté d'avoir -10 degrés à 850 hpa en hiver.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Virgile, je crois que Sebb parlait de Td donc du point de rosée, et non pas la T à 850 hpa

 

 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.