Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la tempête BELLA


Recommended Posts

Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

Bonjour à tous,

 

Je pense qu'il est temps de consacrer un topic dédié à la survenue de la dépression BELLA qui devrait affecter bon nombre de nos régions, elle devrait apporter pluies soutenues, vent parfois violent et du grésil voir neige dans un contexte plutôt instable. 

 

Tout d'abord, commençons par un tour d'horizon sur le plan synoptique qui nous concerne

 

Le Nord de l'Atlantique est dominé par un contexte très dynamique en liaison avec un courant jet actif qui plonge depuis le Canada jusqu'au Sud de l'Islande, ce courant jet accompagne une dépression synoptique particulièrement dynamique et creuse (964 hPa au dernier pointage). Sur l'Europe, on retrouve un talweg d'altitude bien structuré piloté par une dépression Scandinave, celui-ci s'étire de la Russie jusqu'en mer Méditerranée avec un isolement en goutte-froide dans le golfe de Gênes visible sur les dernières analyses d'altitude. Sur le proche Atlantique, une dorsale d'altitude tente de s'imposer par l'Ouest de notre pays en liaison avec un puissant anticyclone plus à l'Ouest, les Açores sont dominées par un contexte de basses-pressions près du sol. 

 

Suite à l'orientation du courant jet, c'est la dépression Islandaise qui devrait nous intéresser ces prochaines heures. Celle-ci devrait descendre en direction de nos latitudes occasionnant un important gradient de pression sur notre pays (perte de 60 hPa d'ici la fin de journée de Dimanche et Lundi) ; elle va surtout accompagner un puissant front froid qui toujours en phase de frontogenèse sur le proche Atlantique et qui devrait toucher notre pays d'ici la fin de nuit prochaine .

 

1766879651_Sanstitre.thumb.png.80fc458b322e973c9c14265c5ce51a2f.png

 

Il est temps de se pencher sur la prévision de ce coup de vent / tempête :

 

Ces prochaines heures, la dépression Islandaise devrait présenter une phase de cyclogenèse importante avec un creusement assez significatif en descendant vers la Grande-Bretagne, inférieure à 950 hPa pour WRF et jusqu'à 953 hPa pour GFS. Dans le même temps, les hautes-pressions présentent plus à l'Ouest tentent de revenir vers notre pays et c'est ce qui va occasionner un resserrement du gradient de pression assez significatif ces prochaines heures, et notamment sur les régions de la moitié Nord. L'intensification du creusement dépressionnaire serait étroitement lié à un renforcement du courant jet sur le flanc Ouest de la dépression jusqu'à une vitesse supérieure à 300 km/h, ce courant jet devrait ensuite s'infiltrer dans le golfe de Gascogne d'ici Dimanche en diminuant d'intensité tout de même, mais restant assez fort pour occasionner un net renforcement du vent sur notre pays.

 

Concernant la perturbation associée, on se retrouve dans un cas typique de front froid dynamique avec la présence de l'air froid juste à l'arrière. Les ascendances synoptiques devraient s'intensifier au fil des heures, ce qui occasionne la mise en place d'un rapide courant jet dans les basses-couches consécutif à la mise en place d'une puissante frontogenèse. 

 

854538546_Sanstitre2.thumb.png.7115c721d81b41c11cf69647ce816699.png

 

428527660_Sanstitre3.png.37241c772eae60cdc7948c36ac576112.png

 

Le scénario globalement retenu est le suivant, même si on va encore attendre la sortie des prochains modèles ce soir pour pouvoir affiner : 

 

Les premières fortes rafales devraient arriver ce Samedi soir sur les côtes de la Manche avec les premiers 80-90 km/h et pourquoi pas 100 km/h près des caps du Pas-de-Calais (62). En cours de nuit, ces fortes rafales devraient lentement progresser dans les terres du Nord et du Nord-Ouest voir même se renforcer près des côtes, les 120-130 km/h peuvent être localement atteints, mais on pourrait très bien avoir plus sur les caps exposés de la Normandie, de la Bretagne ou encore du Nord-Pas-de-Calais. Sur ces régions, les rafales pourront localement atteindre les 90-100 km/h dans les terres, la barre des 80 km/h pourrait être atteinte d'ici la fin de nuit sur les régions des Pays-de-la-Loire, le Centre, l'Île-de-France et la Picardie. En cours de matinée jusqu'à midi, le vent commence à se calmer près des littoraux de la Manche mais les rafales restent fortes au passage de fortes averses, mais le vent se renforce maintenant sur le littoral Atlantique entre les côtes Sud de la Bretagne et les Landes ; on pourrait atteindre les 100-110 km/h d'une manière général et pourquoi pas jusqu'à 120 km/h et plus entre le Morbihan, la Loire-Atlantique et la Vendée. L'axe de vent fort se propage désormais dans les terres en avançant toujours de manière assez lente, les rafales atteignent globalement les 90-100 km/h sur un axe allant du Poitou-Charentes aux Ardennes, en passant par le Centre, l'Île-de-France et le Nord de la Seine, les premières fortes rafales commencent à se produire sur le Limousin, l'Auvergne, la Bourogne et la Champagne-Ardenne. En cours d'après-midi jusqu'en début de soirée, ces fortes rafales se décalent vers l'Est, on observe un léger affaiblissement sur les régions du Nord-Est avec des rafales jusqu'à 80-90 km/h localement (bien plus sur les reliefs). Cependant, on observe toujours es vents forts entre le Sud du Centre, l'Auvergne, le Limousin et l'Aquitaine avec des rafales jusqu'à 100 km/h localement ; les rafales peuvent être violentes sur les côtes avec du 110-120 km/h sur les endroits exposés. Progressivement, ces rafales vont s'atténuer en cours de soirée mais elles peuvent rester fortes sur les régions de l'Est, on observera surtout de fortes rafales au passage des averses sur le Nord-Ouest (80-90 km/h localement) ; c'est surtout près des côtes que les rafales devraient rester soutenues toute la nuit de Dimanche à Lundi. 

 

aromehd-52-40-0.thumb.png.30f63b90a3200596d216cafe9925026c.png

 

Je ferais une analyse plus approfondie des modèles lors des dernières sorties :) 

  • J'aime 7
  • Merci 9
Link to post
Share on other sites
  • Replies 90
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour à tous,   Je pense qu'il est temps de consacrer un topic dédié à la survenue de la dépression BELLA qui devrait affecter bon nombre de nos régions, elle devrait apporter pluies soute

Ben oui, ça vaudrait mieux parce que là, c'était un peu léger quand même.     Je plaisante bien sûr 😃 Merci à toi pour cette belle analyse (et celles à venir donc !). Pour ma part,

Cartes d'analyses d'IFS du 23 au 25 par pas de 12h :     On a une dépression originaire des parages de la Floride qui a remonté le long des côtes américaines. Elle a été réaliment

Posted Images

Posted
Pays Bigouden (Sud Finistère)
il y a 9 minutes, Météodu37 a dit :

Je ferais une analyse plus approfondie des modèles lors des dernières sorties :) 

 

Ben oui, ça vaudrait mieux parce que là, c'était un peu léger quand même.

 

 

Je plaisante bien sûr 😃 Merci à toi pour cette belle analyse (et celles à venir donc !).

Pour ma part, je me contenterai de reporter mes observations en direct du Finistère Sud.

  • J'aime 1
  • Haha 10
Link to post
Share on other sites

Je serais curieux de savoir dans quelle mesure le relief du Groenland participe à la genèse de cette dépression. Si l'on en croit les différents champs modèles, la composante orographique n'est vraisemblablement pas négligeable.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 2 heures, Higurashi a dit :

Je serais curieux de savoir dans quelle mesure le relief du Groenland participe à la genèse de cette dépression. Si l'on en croit les différents champs modèles, la composante orographique n'est vraisemblablement pas négligeable.

 

Cartes d'analyses d'IFS du 23 au 25 par pas de 12h :

 

bellamslpthick.gif

 

On a une dépression originaire des parages de la Floride qui a remonté le long des côtes américaines. Elle a été réalimentée et est bien dessinée en arrivant sur Terre-Neuve (image 1 de l'animation). Son front froid guide une puissante langue chaude et humide.

 

En atteignant la pointe sud du Groënland, la dépression se « splite » : la partie principale remonte le Labrador en se comblant rapidement le long des côtes ouest de l'inlandsis. La seconde part vers l'est, longeant les côtes sud-est du Groënland (image 2), c'est la future « Bella ». En association, le front froid sur lequel s'appuie le flux subtropical suit une trajectoire NNE, vers l'Islande, augmentant le gradient thermique en sortie du Groënland.

 

Bella reste blottie le long de la pointe SE du Groenland, alimentée par par la pulsion subtropicale qui continue de filer vers l'Islande (image 3, le front froid est décalé légèrement vers l'ouest suite à un décalage malencontreux de calque aperçu trop tard). La descente froide méridienne devient de plus en plus zonale, poussée par la seconde pulsion subtropicale sur le contient américain. Le gradient thermique s'accroît (cf plus bas).

 

Bella reste isolée contre les côtes groenlandaises. La pulsion subtropicale atteint l'Islande et le gradient thermique devient de + en + latitudinal : le flux se « zonalise ». L'air froid contourne l'inlandsis par le sud. (image 4)

 

Bella se structure, un système frontal plus mature se met en place et une partie de la pulsion chaude l'alimente tandis que la reste continue de filer vers le nord. Le gradient thermique est pleinement latitudinal renforçant encore davantage le flux zonal (image 5).

 

Accélération et « zonalisation » du flux (à 700 hPa) avec l'accroissement du gradient thermique :

 

bellauv700hpa.gif

 

L'interaction avec la configuration en altitude est plus tardive. Le 24 à 12h, l'analyse d'IFS ne détecte pas encore d'interaction avec la surface. Le Jet, dépassant les 300 km/h, entrera en action un peu plus tard, générant par la suite plusieurs creusements au sein de Bella, tiraillée entre la pulsion subtropicale dont la puissance méridienne s’affaiblit mais tend encore à propulser les minimum vers le nord le long des côtes et les interactions naissantes avec le Jet sur son flanc gauche.

 

bellaz500.png

 

Les hautes côtes groenlandaises auraient ainsi amplifié le cyclonisme en forçant le flux de basses couches venant de l'Atlantique et celui venant du Labrador, générant une dépression de surface avant la configuration d'altitude qui, elle, se révèle efficace pour reprendre le flambeau. La descente de l'air froid sur le SE de la calotte polaire (cartes des vents sous les 700 hPa) aspirée par ce flux tournant, s'est réchauffée par compression, visible sur les cartes d'analyses à 925 hPa par exemple, fournissant un comburant supplémentaire.

 

Le raisonnement est-il correct ?

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

Une petite image sat. de la fin d'aprem. Le secteur chaud est bien visible et très conséquent. L'anticyclone sur l’Atlantique lui impose une étendue quasi zonale de la Norvège jusqu'à la mer du Labrador

1.thumb.png.90bea2380fb23642c9ef39beac366398.png

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Piémont pyrénées centrales
il y a une heure, _sb a dit :

Les hautes côtes groenlandaises auraient ainsi amplifié le cyclonisme

Quand j'étais jeune c'était ''le front polaire qui ondule'' (Alain Gillot-pétré®) 🤣

Link to post
Share on other sites
Posted
Variscourt (02)-61m- Les Rousses (39)-1120m- Tournefeuille (31) 150m
il y a 31 minutes, _sb a dit :

Je ne suis pas rentré aussi loin que d'habitude dans les explications, comme l'a fait @Météodu37 ou toi même x) 

Mais un bon mémo pour suivre la chronologie de ce coup de vent ;)

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

76km/h sur la côte sud 29 (Beg Meil). Je commence déjà à entendre quelques bourrasques depuis ma chambre. Réveil à 7h30 pour suivre ça demain matin, mais à mon avis les rafales me réveilleront avant 🙃

Link to post
Share on other sites
Posted
Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.

Ça commence à vraiment souffler pour le coup, les fortes rafales sont de plus en plus fréquentes.

 

A noté :

117 km/h à Ouessant.

116 km/h à la pointe du Raz.

95 km/h à Landivisiau.

90 km/h à Brest.

 

Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

Bonjour à tous, au radar j'imagine que le max de vents/pluies correspond à la ligne rouge. Elle aborde le Finistère et le Cotentin actuellement. 20201227_075540.thumb.jpg.5ee8e067295feca133b664b87dcc8957.jpg

 

Pour le vent, on a relevé 139km/h au Cap Gris Nez et 132km/h à la Pointe du Raz déjà. 

 

102km/h chez moi à Quimper et 100km/h au sémaphore de Beg-Meil. 

20201227_075552.thumb.jpg.ef57640f2f617e176b4a454453323ef5.jpgi

 

 

  • J'aime 4
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Bricquebec-en-cotentin 50 nord de la Manche 20km de Cherbourg altitude 100m

128.6kmh a ma station a Bricquebec en cotentin.

Je suis dans les terres a 16km de la côte 

  • Surprise 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.

Dans les terres :

110 km/h à Lorient.

107 km/h à St-Segal.

99 km/h à Rostrenen.

96 km/h à Vannes.

93 km/h à Pontivy.

 

Ici, 79 km/h à 6m du sol à la VP2, pour un vent moyen de 40 km/h.

Edited by Romain56
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous. Ici à Penmarch ça dépote pas mal et la nuit a été agitée. Mais vu ce qui arrive sur le satellite le plus gros n’est pas encore passé... Quelqu’un a les données pour Penmarch ? La station est elle hs ?

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...