Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendances été 2021


Clement89
 Share

Recommended Posts

Posted
Aubagne (13400)

C'est surtout que les objectifs sont différents.

 

L'optimisation sur le CT, ça fait belle lurette que des crédits publics y sont alloués et que des équipes pluridisciplinaires y travaillent. Je n'ai pas les chiffres mais la balance budgétaire bénéficie déjà largement au CT par rapport aux saisonniers.

Il y a encore matière à amélioration sur la communication et la prévention sur le CT mais les progrès sont réalisés très régulièrement.

 

Citation

Mon frère me rétorque aussi et finalement en partie à raison "mais alors pourquoi mf communique sur ses prev saisonières?"

C'est pas faux....

 

Je pourrais répondre : pourquoi les médias (et le Parisien en particulier) reprennent une information sans garder le contexte ? Pourquoi l'outrance dans la simplification ? Pourquoi placer une information globale et générale dans un contexte restrictif (tourisme par exemple) ? Et d'autres questions ...

Dans une autre "affaire" du même type, un des journalistes avait dit qu'il n'était pas spécialiste. Dans ce cas, le travail journalistique n'est-il pas aussi si on ignore le sujet, de demander des précisions, des explications avant de publier un article ?

 

Parce que le truc est qu'on parle d'objectifs aux échelles très différentes. Les prévisions saisonnières, en l'état, ne sont pas réalisées pour les vacanciers ou les skieurs sur un territoire précis, ni pour savoir si je pourrais refaire ma toiture en mai ou en septembre. En revanche, elle est utile pour les secteurs de l'énergie, de l'agriculture, de l'eau par exemple. Pour de la planification, de la prévention, de la préparation et de la gestion de ressources, etc. Elles ne parlent pas de déterminismes mais de probabilités, d'écarts, de tendances, ...

L'information est disponible, MF la communique, je trouve cela parfaitement logique et cohérent. Peut-être progresser dans le discours tenu par MF (le discours du bulletin grand public n'a rien à voir avec les discours tenus aux professionnels concernés) mais pourquoi taire / cacher une information parce que des médias la détournent de ses objectifs ?

  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites

  • Replies 160
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Merci pour ce topo qui colle assez avec l'impression que j'ai sur cet été. Pour compléter cette analyse au niveau synoptique, voici une analyse par approche statistique de cette première partie d

Je vais apporter un regard un peu différent, mais si je devais caractériser cet été, je dirais qu'on ne doit pas être bien loin du schéma banal de l'été pourri / maussade dans un climat réchauffé.

Allez, histoire de voir avec quel dé pipé on part sur cet été 2021, voici ce que donne l'équivalent du tableau posté en intro du topic hiver, réadapté pour l'été. Ça avait plutôt bien marché pour l'hi

Posted Images

Posted
quelque part entre Nancy et Toul
il y a 38 minutes, edd a dit :

Hello,

 

Mon frère bosse au parisien, il a suivi l'affaire avec moi (et je l'ai pas ménagé...)

Mf les boude un peu maintenant, et à raison. Pour leçon...

 

Sinon perso soyons clair je vois pas vraiment l'intérêt de faire des prev saisonières. 

 

Mon frère me rétorque aussi et finalement en partie à raison "mais alors pourquoi mf communique sur ses prev saisonières?"

C'est pas faux....

 

Mettons les crédits publics sur l'optimisation de la prévision fine, la prévention et l'anticipation court terme, pas forcément sur de la prev saisonière qui franchement fait vraiment boule de cristal et qui le sera potentiellement de plus en plus avec les déséquilibres climatiques en cours.

 

Et si c'est pour répondre aux attentes des vacanciers, honnêtement passons.

 

Si les prévisions saisonnières en Europe ne donnent pas de bons résultats, cela ne signifie pas pour autant qu'il faille les abandonner. En effet, MF réalise des prévisions saisonnières parce que çà intéresse certains secteurs professionnels. Peut-être que l'organisme doit changer sa manière de communiquer ? MF fournit des informations, mais c'est aussi à tout un chacun de les utiliser à bon escient. Le public non averti a parfois du mal à comprendre, mais il faut avouer les médias dont le Parisien sont champions de la déformation de propos, mésinterprétation et désinformation. Quand il y a 50 % de probabilité que l'été soit plus chaud que le norme, il y a autant de chance qu'il ne le soit pas. Inutile de sortir les gros titres (mais c'est la seule chose qu'ils savent faire). Hélas, l'approche probabiliste n'est jamais mise en avant. Lorsque les gens lisent l'été sera chaud, immédiatement vient peut-être à l'esprit que les 30 °C jusqu'à Lille seront monnaie courante, que la canicule va encore frapper ? C'est ignorer par ailleurs qu'on ne peut pas prévoir les vagues de chaleur quinze jour à l'avance. La plupart des gens ne se rapportent certainement pas à la climatologie pour caractériser un été de chaud ou froid, et les étés particulièrement chauds des années précédentes on dû modifier la perception. Or l'été 2021, même si on se réfère aux normales climatiques les plus récentes, n'est pas froid. Il m'arrive de tomber sur le bulletin météo TV et d'être surpris voire consterné par ce que j'entends. "Il fait 22 °C à Paris, c'est bien trop frais pour la saison !" Entendrait-on ce même présentateur dire que 30 °C en juillet c'est bien trop chaud ? Bien sûr que non, rien de plus "normal", c'est l'été, il doit faire chaud ! Moyenne des maximales à Paris en juillet : 26 °C. No comment. Heureusement que des périodes chaudes alternent avec des périodes plus fraîches. La moyenne ne donne qu'une information partielle, il est bien de se référer par exemple à la distribution climatologique des valeurs si on y a accès.

 

 

  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
Il y a 2 heures, edd a dit :

Hello,

 

Mon frère bosse au parisien, il a suivi l'affaire avec moi (et je l'ai pas ménagé...)

Mf les boude un peu maintenant, et à raison. Pour leçon...

 

Sinon perso soyons clair je vois pas vraiment l'intérêt de faire des prev saisonières. 

 

Mon frère me rétorque aussi et finalement en partie à raison "mais alors pourquoi mf communique sur ses prev saisonières?"

C'est pas faux....

 

Mettons les crédits publics sur l'optimisation de la prévision fine, la prévention et l'anticipation court terme, pas forcément sur de la prev saisonière qui franchement fait vraiment boule de cristal et qui le sera potentiellement de plus en plus avec les déséquilibres climatiques en cours.

 

Et si c'est pour répondre aux attentes des vacanciers, honnêtement passons.

 

J'avoue que je suis un peu étonné de la manière de voir les choses pour quelqu'un qui est un habitué du forum , car finalement on fait porter le chapeau à MF les articles putaclic des journalistes de médias qui dépendent généralement de grands groupes financiers ou industriels et où seul compte le bilan financier  ( d'où l’enfoncement dans la médiocrité des débats de certaines chaînes d'infos, mais apparemment ça attire des téléspectateurs de voir de la castagne!)

 

Pourquoi MF communique ? Ça parait pourtant clair comme l’indique _sb :

 

Pourquoi réaliser des prévisions saisonnières alors que leur fiabilité est limitée?

Ces prévisions sont effectuées à l'échelle du globe, pas seulement sur le territoire métropolitain. Beaucoup de nos départements et territoires d'outre-mer se situent dans des zones pour lesquelles la fiabilité des prévisions saisonnières est bonne. Elles sont aussi très utilisées sur l'ensemble du continent américain, en Afrique de l'ouest et dans le sud-est asiatique.

Malgré leur fiabilité limitée à nos latitudes, ces prévisions présentent un intérêt pour les décideurs dont l'activité est météo-dépendante (énergie, assurance, agriculture, hydrologie). Quand une tendance se dégage, elles constituent une information supplémentaire par rapport à la "simple" climatologie (le climat moyen en un lieu et à une période donnée). Associées à d'autres données, elles permettent alors d'anticiper, de prendre des décisions à des échéances de l'ordre de quelques mois.

Météo-France a engagé des partenariats avec des entreprises des secteurs des assurances et de l'énergie, afin d'évaluer l'intérêt économique de telles informations. Des applications dans le domaine de la santé sont aussi en cours de développement dans les régions tropicales.

 

Maintenant forcément , le journaliste avide d'infos chocs qu'on lui réclame si il ne veut pas se faire éjecter par sa hiérarchise qui a elle même des comptes à rendre aux "grand chefs" ( pour qu'ils touchent leur dividende)  ne va pas se priver de l'exploiter pour en faire un titre choc en déformant même le propos initial .

 

Je ne vais pas développer plus car là on est plutôt dans le topic  " Médias, météo et exagération" , mais  ces médias ( désolé pour ton frère) je les fuis (comme une certaine chaîne météo) comme la peste et je ne cherche l'info que ce soit sur la météo, le climat, l'environnement  sur des médias dont je suis sûr de leur indépendance et avec  des journalistes qui peuvent se permettre de fouiller leur sujet sans avoir derrière eux le couperet de leur hiérarchie .

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)
Il y a 3 heures, bernardt60 a dit :

mais  ces médias ( désolé pour ton frère) je les fuis (comme une certaine chaîne météo) comme la peste et je ne cherche l'info que ce soit sur la météo, le climat, l'environnement  sur des médias dont je suis sûr de leur indépendance et avec  des journalistes qui peuvent se permettre de fouiller leur sujet sans avoir derrière eux le couperet de leur hiérarchie .

 

En l'occurrence, le frangin d'Edd est actuellement probablement le journaliste qui fait le travail de vulgarisation le + précis, rigoureux et régulier sur l'épidémie du Covid... Attention donc à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain, et mettre tout le monde dans le même panier - tous les journalistes ne sont pas des vendus au Grand Capital et leur travail reste essentiel en démocratie.

  • J'aime 2
  • Merci 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

De notre point de vue de passionnés il est plus facile d'avoir un avis éclairé  sur le sujet.Je suis d'accord avec _sb, sans mettre tout le monde dans le même panier,il est certain que des journalistes reprennent des infos sans les comprendre que ça soit au niveau national ou plus local d'ailleurs.Pour le "grand public" ou vacancier nul doute que cette information est prise pour argent comptant et il n'aura pas de vision à l'échelle continentale sur une prévision saisonnière.Pour illustrer dans le NO je n'ai pas les chiffres mais le commerce des piscines doit être florissant,des personnes dans mon entourage n'ont qu'une vision"climatologique" des 5 derniers étés et ne comprennent pas ce temps cet été pourtant proche des normales saisonnières,ils n'ont par conséquent pu profiter de leur investissement comme ils l'auraient souhaité et on peut les entendre dire :"Pourtant ils nous avaient annoncés un été chaud"!!!

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Bon j'ai été un peu cash dans mes propos. 

Bernard même si je ne vais pas à l'encontre de ce que tu dis je rejoins seb, ne tombons pas non plus dans le quasi complotisme, franchement on en est pas si loin, et pas de ça sur IC par pitié. 

On n'a pas à critiquer les journalistes en tant que tel. Ceux qui font ça en ce moment franchement c'est pas eux qui vont nous faire avancer c'est même l'inverse. 

Après oui il y a la course à l'immédiateté, oui il y a les lobby, oui il y a des médias TV qui font du mal à la profession, ça c'est la réalité et je regarde quasi plus de médias perso, ça me dépasse. 

Mais il y a aussi la liberté de la presse qui demeure en partie chez nous et bcp de journalistes qui se creusent les méninges pour  changer leur métier. Et il n'est pas facile aujourd'hui... Demandez leur. Se faire traiter de tous les noms par des c*** toute la journée c'est cool ! 

 

La critique est facile, quid de l'action et l'engagement personnel de chacun ? 

 

Concernant les prev saisonnières pour rester sur le sujet, je dis pas que tout est à jeter et que c'est de la gabegie, bien sûr, mais très honnêtement je ne pense pas que ça ait aidé un quelconque secteur sociopro en métropole. J'en parle aux cultivateurs du coin parfois. Après c'est un secteur d'exploration et de recherche en effet et il le faut aussi. 

 

Les secteurs concernés type assurance ou agri ont surtout intérêt à adapter leurs modèles de toute urgence. On connaît pas forcément les tendances saisonnières mais on connaît bien celles à 10 ans ou 20 ans et c'est pas rose. 

 

Et concernant le court terme ça va être je pense l'enjeu majeur pour anticiper les phénomènes violents et limiter la casse au mieux. 

 

Enfin sur ce couac du parisien c'est un peu plus compliqué que ça. Peut être aussi que chez mf la com est parfois pas très coordonnée avec les services. Hypothèse....

Pour avoir sévi dans plusieurs administrations, c'est un classique. 

 

 

Edited by edd
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
Il y a 1 heure, edd a dit :

Bon j'ai été un peu cash dans mes propos. 

Bernard même si je ne vais pas à l'encontre de ce que tu dis je rejoins seb, ne tombons pas non plus dans le quasi complotisme, franchement on en est pas si loin, et pas de ça sur IC par pitié. 

On n'a pas à critiquer les journalistes en tant que tel. Ceux qui font ça en ce moment franchement c'est pas eux qui vont nous faire avancer c'est même l'inverse. 

Après oui il y a la course à l'immédiateté, oui il y a les lobby, oui il y a des médias TV qui font du mal à la profession, ça c'est la réalité et je regarde quasi plus de médias perso, ça me dépasse. 

Mais il y a aussi la liberté de la presse qui demeure en partie chez nous et bcp de journalistes qui se creusent les méninges pour  changer leur métier. Et il n'est pas facile aujourd'hui... Demandez leur. Se faire traiter de tous les noms par des c*** toute la journée c'est cool ! 

 

La critique est facile, quid de l'action et l'engagement personnel de chacun ?

 

Concernant les prev saisonnières pour rester sur le sujet, je dis pas que tout est à jeter et que c'est de la gabegie, bien sûr, mais très honnêtement je ne pense pas que ça ait aidé un quelconque secteur sociopro en métropole. J'en parle aux cultivateurs du coin parfois. Après c'est un secteur d'exploration et de recherche en effet et il le faut aussi. 

 

Les secteurs concernés type assurance ou agri ont surtout intérêt à adapter leurs modèles de toute urgence. On connaît pas forcément les tendances saisonnières mais on connaît bien celles à 10 ans ou 20 ans et c'est pas rose. 

 

Et concernant le court terme ça va être je pense l'enjeu majeur pour anticiper les phénomènes violents et limiter la casse au mieux. 

 

Enfin sur ce couac du parisien c'est un peu plus compliqué que ça. Peut être aussi que chez mf la com est parfois pas très coordonnée avec les services. Hypothèse....

Pour avoir sévi dans plusieurs administrations, c'est un classique. 

 

 

 

Moi aussi j'ai peut-être était un peu cash , et remarque bien que ce ne sont pas les journalistes en tant que tels que j'ai critiqués , mais ce que tu dis toi-même et que j'ai mis en gras .

 

Et des journalistes qui se creusent les méninges  pour changer leur métier et pouvoir agir en toute indépendance et assurer une vraie liberté de la presse, je suis assez bien placé pour le savoir qu'il y en  a effectivement crois-moi ;)

 

Fin du H.S.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Je peux également dire que les prévisions saisonnières sont un gros enjeux et que le secteur privé s'y intéresse déjà particulièrement (= investissements, rachats d'entreprises œuvrant dans ce type de prévis, concentrations de compétences, etc) ce qui n'est pas le moindre des signes. Comme le privé s'intéresse beaucoup au nowcasting, pour d'autres raisons, plus immédiates !

Alors oui, ce n'est pas du déterminisme et un intérêt individuel (un agriculteur, un syndicat d'un petit cours d'eau, etc) ne verra pas un avantage. L'échelle est, au mieux, nationale, généralement transnationale au niveau de bassin d'enjeux (le bassin Rhin-Rhône par exemple, ou celui du Danube pour rester dans ce domaine de l'hydrologie).

De plus, ces professionnels qui sont en demande ne prennent pas l'information brute et n'agissent pas en conséquence. Pour grossir le trait, pardon, la météo annonce de la pluie alors je prends mon parapluie. Non, ce n'est pas ça, ce sont des éléments d'informations qui s'ajoutent à d'autres éléments d'origine très diverses qui leurs permettent de prendre des décisions. Plus ce sera fiable mieux ce sera, bien sûr. La prévision à CT à commencer de la même manière, d'abord balbutiante et peu fiable.

Ensuite, les prévisions à 10 ou 20 ans, c'est encore autres choses, autres échelles, autres objectifs. C'est un continuum qui part du présent et s'étend sur le siècle à venir. Il n'y a pas de raison de faire des coupes dans cette temporalité.

 

Citation

Enfin sur ce couac du parisien c'est un peu plus compliqué que ça. Peut être aussi que chez mf la com est parfois pas très coordonnée avec les services.

 

Je te crois volontiers.

J'ai envie de dire que ça n'a rien à voir avec la prévision saisonnière.

 

Puis, même si au départ, la faute serait sur MF qui aurait communiqué sur un été chaud, l'article d'août du Parisien aurait pu permettre, tout en pointant l'erreur, de remonter des informations pertinentes et accessibles pour son lectorat sur ce qu'est la prévision saisonnière. Si ce n'est pas sa ligne éditoriale, alors quelle était la raison du premier article, en mai ? (je ne te pose pas la question directement 😉 )

 

Citation

Mettons les crédits publics sur l'optimisation de la prévision fine, la prévention et l'anticipation court terme, pas forcément sur de la prev saisonière qui franchement fait vraiment boule de cristal et qui le sera potentiellement de plus en plus avec les déséquilibres climatiques en cours.

 

Et si c'est pour répondre aux attentes des vacanciers, honnêtement passons.

 

Perso, je réagis sur tes deux posts car je trouve dommage de minimiser la recherche, quel qu'elle soit, même si l'application paraît floue. Toute recherche scientifique fait avancer la société, peu importe le rythme. Si des économies budgétaires sont à effectuer, c'est ailleurs qu'il faudrait se tourner.

 

Edited by _sb
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Etant donné que la saison estivale se termine bientôt.

Ressenti à Pamiers  pour cet été

- Juillet  : une semaine avec du soleil et des fortes chaleurs et quelques jours chauds (2 à 3 jours à plus de 30°C), les autres jours frais et nuageux (dignes d'un mois d'octobre...)

- Août : Un début de mois maussade puis une belle semaine, quelques jours maussades et une dernière dizaine d'août qui semble être plutôt estivale sur les dernières projections. 

 

Bilan : mois d'Août plutôt estival (quelques journées très chaudes) (notamment le samedi 14 août) avec quelques journées automnales, juillet plutôt automnal. avec quelques jours Estivals (et très chaud)

Edited by Gouf09
Link to post
Share on other sites

Il y a 11 heures, Turquoise_ExNico41 a dit :

@Gouf09 et pour le mois de juin mi-figue, mi-raisin : chaud et sec en première décade puis perturbé rt très pluvieux?

J'ai oublié de le mentionner. C'est à peu près ça. Il y a eu quelques belles journées fin juin malgré tout. 

Edited by Gouf09
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

il y a 17 minutes, serge26 a dit :

Et dire que malgré tout, cet été va encore être excedentaire thermiquement!

A l'échelle du pays oui et c'est bien aussi lié au fait qu'il y a eu deux trois semaines entre juin et aôut où il a fait très chaud et cela remonte la moyenne ! et notamment dans le sud-est

Edited by Gouf09
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

il y a 56 minutes, Gouf09 a dit :

A l'échelle du pays oui et c'est bien aussi lié au fait qu'il y a eu deux trois semaines entre juin et aôut où il a fait très chaud et cela remonte la moyenne ! et notamment dans le sud-est

 

Oui, enfin si cet été est plus chaud que la normale, c'est qu'il a fait plus chaud que frais.

Et le bilan de cet été sera sans nul doute, "été plus chaud que la normale, mais plus fréquemment arrosé et plus nébuleux"

Après les nuances régionales, RDV dans les topic régionaux

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

il y a 13 minutes, th38 a dit :

mais plus fréquemment arrosé et plus nébuleux"

Oui il faut tenir compte des précipitations. Le meilleure facteur (non prévu dans les prévisions saisonnières) est bien sûre l'ensoleillement qui est le plus représentatif pour qualifier un été de beau ou de médiocre (pourris est trop subjectif à mon sens). 

L'ensoleillement étant plutôt sous les normes pour le la période juin-aout 2021, on qualifiera l'été d'assez modeste pour ne pas dire assez médiocre (au dessus de la Loire notamment). 

 

Link to post
Share on other sites

Posted
quelque part entre Nancy et Toul

Encore une fois, je pense que pour les températures les normales 1981-2010 (centrées 1995 !) ne caractérisent plus correctement notre climat actuel. Alors à moins de vouloir mettre en évidence le réchauffement climatique effectivement observé, auquel cas on peut aussi aller chercher les normales 1961-1990, il est souhaitable à mon sens de se référer désormais à des données plus récentes. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à calculer en plus des dernières normales de référence des moyennes sur une période inférieure à 30 ans : pour les précipitations c'est insuffisant, mais s'agissant des températures on peut prendre 20 ans voire même 10 ans. On peut tout à faire choisir, par exemple, 2001-2020.

 

J'ai pris 7 stations de France réparties sur le territoire pour m'amuser : Brest, Paris, Strasbourg, Lyon, Nice, Clermont-Ferrand et Toulouse.

 

A partir des données climatiques disponibles pour les stations précédentes, je trouve que :

 

* juin est plus chaud que la normale 1981-2010 (+2 °C), et reste plus chaud que la moyenne 2001-2020 (+0.9 °C) ;

* juillet est assez conforme à la normale 1981-2010 (-0.1 °C) avec des disparités régionales (frais du SO au CE et NE, plus chaud en PACA, Corse et vers le NO), mais globalement plus froid que la moyenne 1991-2020 ou 2001-2020 (-0.8 °C) ;

* août est jusqu'ici en moyenne conforme à la normale 1981-2010 (+0 °C) et plus froid que la moyenne 1991-2020 ou 2001-2020 (-0.5 °C), sauf dans les régions méditerranéennes.

 

En bref, oui l'été est grâce à juin un peu plus chaud que la normale 1981-2010 mais il est conforme thermiquement au climat moyen actuel. Juin fût chaud, juillet-août plus frais (excepté près de la Méditerranée).

 

Edited by Cers
  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

il y a 16 minutes, Cers a dit :

Encore une fois, je pense que pour les températures les normales 1981-2010 (centrées 1995 !) ne caractérisent plus correctement notre climat actuel. Alors à moins de vouloir mettre en évidence le réchauffement climatique effectivement observé, auquel cas on peut aussi aller chercher les normales 1961-1990, il est souhaitable à mon sens de se référer désormais à des données plus récentes. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à calculer en plus des dernières normales de référence des moyennes sur une période inférieure à 30 ans : pour les précipitations c'est insuffisant, mais s'agissant des températures on peut prendre 20 ans voire même 10 ans. On peut tout à faire choisir, par exemple, 2001-2020.

 

J'ai pris 7 stations de France réparties sur le territoire pour m'amuser : Brest, Paris, Strasbourg, Lyon, Nice, Clermont-Ferrand et Toulouse.

 

A partir des données climatiques disponibles pour les stations précédentes, je trouve que :

 

* juin est plus chaud que la normale 1981-2010 (+2 °C), et reste plus chaud que la moyenne 2001-2020 (+0.9 °C) ;

* juillet est assez conforme à la normale 1981-2010 (-0.1 °C) avec des disparités régionales (frais du SO au CE et NE, plus chaud en PACA, Corse et vers le NO), mais globalement plus froid que la moyenne 1991-2020 ou 2001-2020 (-0.8 °C) ;

* août est jusqu'ici en moyenne conforme à la normale 1981-2010 (+0 °C) et plus froid que la moyenne 1991-2020 ou 2001-2020 (-0.5 °C), sauf dans les régions méditerranéennes.

 

En bref, oui l'été est grâce à juin un peu plus chaud que la normale 1981-2010 mais il est conforme thermiquement au climat moyen actuel. Juin fût chaud, juillet-août plus frais (excepté près de la Méditerranée).

 

C'est surprenant, je trouve qu'il fait bien meilleur ce mois d'aout que ce mois de juillet. 

Link to post
Share on other sites

Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
il y a 16 minutes, Gouf09 a dit :

C'est surprenant, je trouve qu'il fait bien meilleur ce mois d'aout que ce mois de juillet. 

La tendance d'un mois ne se juge pas au temps qu'il fait chez soi , car en Bretagne même si les précipitations sont généralement bien moins importantes qu'en juillet , le temps gris persistant empreint d'une certaine monotonie laisse une bien piètre impression pour ce mois d'août , donc impression totalement différente ici .

 

Sinon pour relativiser le ressenti souvent négatif de cet été :P

 

 

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

il y a 15 minutes, bernardt60 a dit :

La tendance d'un mois ne se juge pas au temps qu'il fait chez soi , car en Bretagne même si les précipitations sont généralement bien moins importantes qu'en juillet , le temps gris persistant empreint d'une certaine monotonie laisse une bien piètre impression pour ce mois d'août , donc impression totalement différente ici .

 

Sinon pour relativiser le ressenti souvent négatif de cet été :P

 

Oui j'aurai dû préciser, le temps chez moi. 

 

 

Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Plutôt que de chercher des normales climatiques représentatives et objectives, le plus simple serait d'écrire 60 millions de bilans saisonniers subjectifs pour l'Hexagone !

  • J'aime 5
  • Haha 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle
Il y a 20 heures, Turquoise_ExNico41 a dit :

Si je prends en compte les prévisions de @_sb sur le topic long terme, j'en conclus que août devrait finir avec un léger déficit en terme de température (même si c'est surtout de précipitation).

 En sachant que du 1er au 22 aout, nous avons une anomalies d'environ -0.5°C.

Si il fait plus frais à partir du 25 aout, jusqu'à la fin de semaine... Après deux jours proche des normes (voir légèrement au-dessus), on pourrait terminer sur du -0.6/-0.7°C.

 

Au final, sur l'été, on pourrait être entre +0.1 et +0.4°C, soit un été normal, après un printemps frais.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel
Le 20/08/2021 à 13:10, Cers a dit :

Encore une fois, je pense que pour les températures les normales 1981-2010 (centrées 1995 !) ne caractérisent plus correctement notre climat actuel. Alors à moins de vouloir mettre en évidence le réchauffement climatique effectivement observé, auquel cas on peut aussi aller chercher les normales 1961-1990, il est souhaitable à mon sens de se référer désormais à des données plus récentes.

Je suis complètement isolé sur ce point, mais "encore une fois", c'est ce qui est graissé qui devrait pour moi être la norme. Quelle est la justification de ces moyennes mobiles? Il est impératif de faire rentrer dans le crâne des climatosceptiques notamment que le réchauffement se mesure sans que les scientifiques eux-mêmes choisissent de le minorer, je ne comprends pas en quoi les moyennes mobiles sont défendables. Sur le plan historique, ça fait foirer lamentablement toutes les comparaisons. Si quelqu'un peut m'expliquer l'intérêt scientifique de hausser les moyennes tous les dix ans, je prends (en tant que profs remarquez, nous nous débrouillons très bien pour hausser les moyennes sur 40 ans sans toucher aux intervalles, mais ça c'est une autre histoire et fort peu scientifique!😋).

Si la période 61-90 est jugée anormalement froide à cause du grand hiver 62/63 notamment, élargissons l'intervalle en le faisant remonter à l'après-guerre (le nombre de stations mises en place alors suffit amplement), mais cessons de changer le thermomètre tous les dix ans!

 

Edited by Bruno 49
  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

Les moyennes mobiles sont non seulement défendables mais absolument nécessaires car leur but est avant tout de restituer une valeur représentative du climat à un temps donné. C'est pas pour rien qu'on parle toujours du climat sur une période de l'ordre de 30 ans.

 

La "normale climatique" n'est pas censé donner (à elle seule) une information sur le RC. On peut toujours identifier le signal du RC en regardant une série temporelle de température sur une période suffisamment longue, MÊME en y appliquant une moyenne mobile. Ce qui compte pour voir la signature du RC, c'est l'évolution (ou le gradient temporel si tu préfères)  qui pour les tendances longues est la même entre température et température moyennée sur une période mobile. Autrement dit, regarder le RC en faisant T(aujourd'hui) - T(norme climatique) ne renseigne en rien sur le RC, mais donne plutôt  une indication sur la météo synoptique, les masses d'air. Ce qui renseigne sur le RC, c'est d<T>/dt, où <T> peut être une température moyennée sur une période donnée.

Edited by Pansa
  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

il y a 40 minutes, Pansa a dit :

Les moyennes mobiles sont non seulement défendables mais absolument nécessaires car leur but est avant tout de restituer une valeur représentative du climat à un temps donné. C'est pas pour rien qu'on parle toujours du climat sur une période de l'ordre de 30 ans.

 

 

Cela s'entendrait si la pente était douce, genre ce qu'il s'est passé au XXème.

La normale 81/10 est centrée 1995 ; résultat on a quasiment que des saisons chaudes : le printemps 2021 en dessous...et avant ? Il faut remonter de 5 ans pour en trouver une (printemps 2016)

La normale qui s'affichera sous peu corrigera le tir quelque peu, puisque l'on sera centré 2005. Peut être aurait on cet été 2021 en dessous des normes ; mais peu à peu, les "au dessus des normales" vont devenir ....la norme ; donc on ne sera pas dans une valeur représentative du climat....

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...