Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

RomainD

Suivi du temps en Allemagne

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)

J'ai arrêté de mettre quotidiennement, mais chaque jour apporte son lot d'orages diluviens, de coulées de boues et d'inondations quelque part en Allemagne. C'est une période assez folle

Exemple: Autoroute en Saxe...

image_20180601_un_640x426_5963d7461ddce2

https://www.wetteronline.de/fotostrecken/2018-06-01-un?galleryIndex=14&part=single

 

Pour continuer sur les excédents de mai, la Txm de Hambourg a été de 22,9° soit... 2,4° de plus que la Txm de Toulouse. Sachant que Toulouse n'est en déficit que de 0,5°, ça laisse entrevoir l'excédent délirant pour Hambourg 😮

 

Avec 19,9° de Txm à Kiel, en bord immédiat de Baltique (pourtant froid avec les T° glaciales jusqu'à fin mars), c'est assez incroyable.

C'est une station où les 25° sont déjà une belle Tx

372 heures de soleil 😈

 

Globalement c'est tout le nord du pays à +4° par rapport à la moyenne 61/90 avec des pointes à +5° autour de Hambourg

 

brdmap_ttt_anom_2018_05.jpg

 

Un ensoleillement largement excédentaire au nord, plus de 1 fois 1/2 la moyenne 61/90

brdmap_sun_anom_2018_05.jpg

Edited by RomainD
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : sans domicile fixe- en voyage

Bonjour,

ici en Allemagne l' offensive orageuse continue et semble se renforcer un peu chaque jour.

Hier j' ai observe la formation du sstem pres de Stuttgart des le debut qui s' etait annonce le matin deja par des nuages instables et exceptionellement turbulents a toutes altitudes.

On avait avant ces orages surtout des Cirrocumulus, des Cc castellanus et des Ac tres turbulents.

Chose interessante: les cumulus avant les amas d`orages assez forts hier et avant- hier avaient des bases plats mais pas tres lisses et menacants comme d ' habitude avant les orages violents mais des bases un peu dechiquetees. C' etait a cause de l air un peu sec toujours et a cause d une forte turbulence de basse couche qui etait bien presente aussi dans la structure des faibles rafales de vent au sol qui etait tres irregulier toute la journee avant les orages.

Voivi une des zones d'ascendence des orages d'hier soir vers la foret noir pas loin de la France

2qm2his.jpg

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Forbach, Moselle.

 

On notera l’intelligence du conducteur... 

  • J'aime 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

Dans les classements des assurances en fin d'année les orages de mai / juin en Allemagne risquent de figurer en très bonne place des catastrophes naturelles les plus coûteuses de 2018.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Neuvy (Marne), alt. : 160 m.
Il y a 2 heures, Higurashi a dit :

 

On notera l’intelligence du conducteur... 

 

La légende peut induire en erreur, la vidéo a été prise à Kaiserslautern (Bremer Straße), et pas à Brême.

 

Brême, où il n'est tombé depuis le 1er mai que ... 9 mm !!! Et près de 330 heures d'ensoleillement en mai ! Alors qu'on est heureux d'habitude quand un mois atteint 200 h...

 

Les pelouses jaune-paille ressemblent davantage à celles du sud de la France en juillet - août !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)

Quand un front froid venteux mais sec arrive sur les sols desséchées du nord de l'Allemagne, ça donne ce genre de photos

Ici en Saxe au nord de Leipzig

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)

La sécheresse est assez terrible dans le nord de l'Allemagne comme sur ces images du côté de Magdebourg

Il est question de la pire sécheresse en 50 ans

 

Des incendies dans les champs sont à signaler

image_20180708_br_640x426_8bfb630da159ff

https://www.wetteronline.de/wetter-videos/2018-07-07-tr?cat=1

https://www.wetteronline.de/wetter-videos/2018-07-09-mk?sort=date

https://www.wetteronline.de/fotostrecken/2018-07-08-br?galleryIndex=3&part=single

 

Passée la mi-année, moins de 200 m à Magdebourg ou Hannovre

https://www.infoclimat.fr/climatologie/annee/2018/magdeburg/valeurs/10361.html

https://www.infoclimat.fr/climatologie/annee/2018/hannover-langenhagen-hanovre/valeurs/10338.html

260 mm à Hambourg en 2018 mais à peine 150 mm depuis début février

https://www.infoclimat.fr/climatologie/annee/2018/hamburg-fuhlsbuettel-hambourg/valeurs/10147.html

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Toulouse

Je suis allé voir les chiffres de pluviométrie plus en détail, et "bizarrement" les déficits ne sont pas si remarquables du côté de Magdebourg en particulier : il faut voir que le NE de l'Allemagne est un secteur dont la pluviométrie est assez modeste, autour de 500 mm de moyenne annuelle. Sur cette ville depuis le début de l'année la pluvio a plutôt oscillé autour de la moyenne, au moins jusqu'en mai. Il est vrai que je ne peux pas actualiser les stats jusqu'à maintenant car il manque trop de données sur les tableaux IC, le sec s'est quand même accentué en juin, dans le prolongement de la courbe :

 

Rain_Magdeburg.thumb.png.57d9c275b5d778a4d9f332f82281ea03.png

 

Par contre ça a l'air plus sec en allant vers l'ouest notamment Hanovre qui est en déficit chronique depuis le début février :

 

Rain_Hannover.thumb.png.05044d028006ca37ebde2617872b544c.png

 

Ensuite je suis allé voir les températures, et là j'ai compris ! 😲

Je pense que ça a du compter au moins autant que les précipitations dans la mise en place de cette sécheresse, et quelque part, c'est plus préoccupant : un fort déficit pluviométrique peut n'être qu'un accident isolé, par contre les forts excédents thermiques, on sait qu'ils en appellent d'autres, plus fréquents, plus forts.

Cette vague de chaleur qui s'abat sur cette partie de l'Europe depuis plusieurs mois maintenant est quand même impressionnante, si on prend les moyennes sur 3 mois, les records pour la période ont été explosés avec des anomalies de plus de 3°C : sur les 3 derniers mois par endroits on atteint la moyenne des 3 mois les plus chauds de l'année, ça veut dire que c'est comme si ces secteurs venaient de connaître un été entier, avec 2 mois d'avance sur le calendrier. On n'a pas encore vraiment de recul sur l'événement, mais c'est costaud car à l'intensité et la durée s'ajoute l'ampleur géographique : on retrouve ces excédents sur le nord de la France, les Iles Britanniques, Bénélux,  nord de l’Allemagne et sud de la Scandinavie.

 

Pour illustrer cette sortie de route, voici les graphes des températures sur 3 mois à Magdebourg et Hanovre :

 

Temp_3m_Magdeburg.thumb.png.b3a0279061263e3662d553ac46a72cb2.png

 

Temp_3m_Hannover.thumb.png.a89d076401a945be089e23c0678001bb.png

  • J'aime 2
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)
Il y a 15 heures, Arkus a dit :

Je suis allé voir les chiffres de pluviométrie plus en détail, et "bizarrement" les déficits ne sont pas si remarquables du côté de Magdebourg en particulier : il faut voir que le NE de l'Allemagne est un secteur dont la pluviométrie est assez modeste, autour de 500 mm de moyenne annuelle. Sur cette ville depuis le début de l'année la pluvio a plutôt oscillé autour de la moyenne, au moins jusqu'en mai. Il est vrai que je ne peux pas actualiser les stats jusqu'à maintenant car il manque trop de données sur les tableaux IC, le sec s'est quand même accentué en juin, dans le prolongement de la courbe :

 

Rain_Magdeburg.thumb.png.57d9c275b5d778a4d9f332f82281ea03.png

 

Par contre ça a l'air plus sec en allant vers l'ouest notamment Hanovre qui est en déficit chronique depuis le début février :

 

Rain_Hannover.thumb.png.05044d028006ca37ebde2617872b544c.png

 

Ensuite je suis allé voir les températures, et là j'ai compris ! 😲

Je pense que ça a du compter au moins autant que les précipitations dans la mise en place de cette sécheresse, et quelque part, c'est plus préoccupant : un fort déficit pluviométrique peut n'être qu'un accident isolé, par contre les forts excédents thermiques, on sait qu'ils en appellent d'autres, plus fréquents, plus forts.

Cette vague de chaleur qui s'abat sur cette partie de l'Europe depuis plusieurs mois maintenant est quand même impressionnante, si on prend les moyennes sur 3 mois, les records pour la période ont été explosés avec des anomalies de plus de 3°C : sur les 3 derniers mois par endroits on atteint la moyenne des 3 mois les plus chauds de l'année, ça veut dire que c'est comme si ces secteurs venaient de connaître un été entier, avec 2 mois d'avance sur le calendrier. On n'a pas encore vraiment de recul sur l'événement, mais c'est costaud car à l'intensité et la durée s'ajoute l'ampleur géographique : on retrouve ces excédents sur le nord de la France, les Iles Britanniques, Bénélux,  nord de l’Allemagne et sud de la Scandinavie.

 

Pour illustrer cette sortie de route, voici les graphes des températures sur 3 mois à Magdebourg et Hanovre :

 

Temp_3m_Magdeburg.thumb.png.b3a0279061263e3662d553ac46a72cb2.png

 

Temp_3m_Hannover.thumb.png.a89d076401a945be089e23c0678001bb.png

Merci pour ces données!

Je pensais la zone de Saxe-Anhalt (Magdebourg) plus pluvieuse.

Effectivement la conjonction de fortes T° et de faibles pluies (normales ou non) est bien la cause de cette sécheresse

 

Petit répit de la sécheresse dans le nord du pays grâce à la goutte froide "Gislinde" qui stagne sur le pays depuis quelques jours.

Par contre on voit que Magdebourg et la Saxe-Anhalt a été vigoureusement évitée.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
Il y a 16 heures, Arkus a dit :

 

 

 

 

 

Cette vague de chaleur qui s'abat sur cette partie de l'Europe depuis plusieurs mois maintenant est quand même impressionnante, si on prend les moyennes sur 3 mois, les records pour la période ont été explosés avec des anomalies de plus de 3°C : sur les 3 derniers mois par endroits on atteint la moyenne des 3 mois les plus chauds de l'année, ça veut dire que c'est comme si ces secteurs venaient de connaître un été entier, avec 2 mois d'avance sur le calendrier. On n'a pas encore vraiment de recul sur l'événement, mais c'est costaud car à l'intensité et la durée s'ajoute l'ampleur géographique : on retrouve ces excédents sur le nord de la France, les Iles Britanniques, Bénélux,  nord de l’Allemagne et sud de la Scandinavie.

 

Pour illustrer cette sortie de route, voici les graphes des températures sur 3 mois à Magdebourg et Hanovre :

 

 

 

 

 

Par extension géographique c'est également le cas sur le NE du pays.

 

On en parle assez peu car cela concerne qu'une partie réduite et peu appréciée du pays  (en gros le long des frontières Belges jusqu'en Lorraine) et surtout cela a débuté en milieu de printemps jusqu'au début de l'été soit une période où ces excédents thermiques n'entrainent pas de canicule et peuvent donc passer inaperçu pour le citoyen lambda si ce n'est comme un printemps très agréable.

 

Pour illustrer, sur Nancy, avril et mai 2018 a été pour chacun d'entre eux les plus chauds jamais enregistré, juin sur la 3ème place du podium, sachant que janvier fut lui aussi le plus doux. Imaginons de tels excédents centrés sur juillet/août...peut-être que les conséquences et la résonance médiatique aurait été tout autre. 

Edited by thib91

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Toulouse
Il y a 5 heures, thib91 a dit :

On en parle assez peu car cela concerne qu'une partie réduite et peu appréciée du pays  (en gros le long des frontières Belges jusqu'en Lorraine) et surtout cela a débuté en milieu de printemps jusqu'au début de l'été soit une période où ces excédents thermiques n'entrainent pas de canicule et peuvent donc passer inaperçu pour le citoyen lambda si ce n'est comme un printemps très agréable.

 

 

Exact, c'est sans doute aux intersaisons que les grosses anomalies passent le plus inaperçu : pour la majorité de la population, un 30°C en avril ou un 30°C en mai, quelle différence ?

 

Sur la série de Nancy-Ochey, on a effectivement atteint les +3°C sur 3 mois glissants, en battant des records pour la période, mais de manière moins spectaculaire que dans les stations allemandes citées plus haut simplement car ces records avaient été "défrichés" quelques années plus tôt : pas plus tard que l'année dernière, on a frôlé les +3°C, un peu plus tard dans la saison (centré sur fin juin). Sachant que centré sur le plein été, en 2003, c'était +3.8°C, donc pas énormément plus haut. Mais ce qui frappe quand on regarde la série historique, c'est que si 2003 est un clair outlier, aujourd'hui, les anomalies que l'on connaît apparaissent nettement moins "accidentelles" par rapport à la tendance.

 

image.thumb.png.787dbc918b0f2e8120a3b6f2b4b6882c.png

 

Chaque point représente l'anomalie thermique d'une période glissante de 3 mois dont le centre tombe entre mai et août.

 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
Il y a 13 heures, Arkus a dit :

 

Exact, c'est sans doute aux intersaisons que les grosses anomalies passent le plus inaperçu : pour la majorité de la population, un 30°C en avril ou un 30°C en mai, quelle différence ?

 

Sur la série de Nancy-Ochey, on a effectivement atteint les +3°C sur 3 mois glissants, en battant des records pour la période, mais de manière moins spectaculaire que dans les stations allemandes citées plus haut simplement car ces records avaient été "défrichés" quelques années plus tôt : pas plus tard que l'année dernière, on a frôlé les +3°C, un peu plus tard dans la saison (centré sur fin juin). Sachant que centré sur le plein été, en 2003, c'était +3.8°C, donc pas énormément plus haut. Mais ce qui frappe quand on regarde la série historique, c'est que si 2003 est un clair outlier, aujourd'hui, les anomalies que l'on connaît apparaissent nettement moins "accidentelles" par rapport à la tendance.

 

image.thumb.png.787dbc918b0f2e8120a3b6f2b4b6882c.png

 

Chaque point représente l'anomalie thermique d'une période glissante de 3 mois dont le centre tombe entre mai et août.

 

 

Merci pour ces traitements statistiques, cela corrobore cette impression de saison chaude démarrant très tôt et souvent fort, d'ailleurs les agriculteurs du secteur hallucinent sur l'enchaînement des années très précoces en matière de récolte de céréales. Il semble que cette année enregistre un record de précocité pour les récoltes de céréales (humidité et chaleur en début de printemps + ensoleillement très fort). Je pense que l'on a franchi un nouveau pallier depuis le milieu des années 2015, comme nous avions franchi un pallier à la fin des années 80 et au début des années 2000. 

 

Par curiosité quel logiciel utilise tu pour traiter  ces données?

 

De mon côté je prends en référence la station de Nancy-Essey, plus représentative du climat qui peut régner à Nancy du moins sur la partie basse de l'agglomération.

J'ai une base de donnée assez complètre mais je ne vais pas plus loin que les tableaux dynamique croisé dans Excel, j'aimerai passer à quelque chose d'un peu plus puissant pour justement faire ce type de traitement statistique.

 

 

Edited by thib91

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Toulouse
Il y a 8 heures, thib91 a dit :

Je pense que l'on a franchi un nouveau pallier depuis le milieu des années 2015, comme nous avions franchi un pallier à la fin des années 80 et au début des années 2000.

 

 

C'est ce que je constate aussi, on n'a peut-être pas atteint tous les extrêmes depuis 2015, sur différentes durées certains records plus anciens tiennent encore (comme en premier lieu 2003), mais ce qui saute aux yeux c'est la faiblesse sans précédent des anomalies froides sur les dernières années. Par exemple ici à Toulouse (mais c'est valable sur d'autres stations) cela fait 5ans, depuis mi-2013, que les anomalies sur 6 mois glissants sont continument positives. Avant ça, jamais elle ne l'étaient restées plus d'1 an et demie d'affilée.

 

Il y a 8 heures, thib91 a dit :

Par curiosité quel logiciel utilise tu pour traiter  ces données?

 

De mon côté je prends en référence la station de Nancy-Essey, plus représentative du climat qui peut régner à Nancy du moins sur la partie basse de l'agglomération.

J'ai une base de donnée assez complètre mais je ne vais pas plus loin que les tableaux dynamique croisé dans Excel, j'aimerai passer à quelque chose d'un peu plus puissant pour justement faire ce type de traitement statistique.

 

 

J'ai développé tout un ensemble de scripts dans R pour faire les traitement de données et tracer les graphes. Il faut mettre un peu les mains dans le cambouis mais les possibilités sont aussi grandes que le temps que l'on veut bien y consacrer. Si ça te parles (et c'est aussi valable pour quiconque serait intéressé), je peux te passer les scripts qui t'intéressent. Au départ, je suis parti des données ECAD, que j'ai fini par compléter par les tableaux mensuels d'IC, et les données open data des différents organismes météo qui les publient.

 

D'ailleurs j'aurais bien aimé tracer les données d'Essey, mais elles ne sont pas dans la base ECAD (il n'y a que l'ensoleillement), assez limitée en ce qui concerne la France, et même sur Infoclimat la série ne remonte qu'en 1973 (et j'essaie de ne pas trop abuser sur la récup de longues séries, le site n'est pas fait pour ça). Où est-ce que tu as récupéré les données ?

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Nancy
Le 13/07/2018 à 19:16, Arkus a dit :

 

C'est ce que je constate aussi, on n'a peut-être pas atteint tous les extrêmes depuis 2015, sur différentes durées certains records plus anciens tiennent encore (comme en premier lieu 2003), mais ce qui saute aux yeux c'est la faiblesse sans précédent des anomalies froides sur les dernières années. Par exemple ici à Toulouse (mais c'est valable sur d'autres stations) cela fait 5ans, depuis mi-2013, que les anomalies sur 6 mois glissants sont continument positives. Avant ça, jamais elle ne l'étaient restées plus d'1 an et demie d'affilée.

 

 

J'ai développé tout un ensemble de scripts dans R pour faire les traitement de données et tracer les graphes. Il faut mettre un peu les mains dans le cambouis mais les possibilités sont aussi grandes que le temps que l'on veut bien y consacrer. Si ça te parles (et c'est aussi valable pour quiconque serait intéressé), je peux te passer les scripts qui t'intéressent. Au départ, je suis parti des données ECAD, que j'ai fini par compléter par les tableaux mensuels d'IC, et les données open data des différents organismes météo qui les publient. 

 

D'ailleurs j'aurais bien aimé tracer les données d'Essey, mais elles ne sont pas dans la base ECAD (il n'y a que l'ensoleillement), assez limitée en ce qui concerne la France, et même sur Infoclimat la série ne remonte qu'en 1973 (et j'essaie de ne pas trop abuser sur la récup de longues séries, le site n'est pas fait pour ça). Où est-ce que tu as récupéré les données ?

 

Je l'ai avait récupéré en 2013 via ECA&D, elles y étaient disponible à l'époque.

La base comportait cependant pas mal d'erreurs, de jours manquants et de données tronquées  que j'ai complété manuellement, il doit d'ailleurs en rester quelques unes.

 

Sinon je pense ne pas disposer des connaissances suffisantes en statistique et surtout en programmation pour pouvoir m'aventurer sur ce terrain, cela me demanderait pas mal de temps pour me former, ce dont je ne dispose pas forcément pour l'instant.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Berlin-Mitte (DE)

Gros orage de grêle hier en fin d'après-midi sur Lörrach alors qu'il n'est tombé que quelques gouttes, de l'autre côté de la frontière, à Saint Louis. 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m

39.5°c de max cet après-midi sur une station officielle pas loin de Leipzig.

  • J'aime 1
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besançon - 310m et Morre - 390m

Très chaud outre-Rhin en ce dernier jour de juillet, une carte des maxis pour illustrer (pas mal de Tx > 35℃).

 

gmrx.png

  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.

Localement les 40°C ont même été approchés, la valeur de 39,5°C à Bernburg constitue record absolu tout mois confondu depuis le début des relevés sur cette station. Le record du pays (40,3°C) reste de mise.

 

 

 

 

 

Edited by Romain56
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Montreuil (93) ou Ciran (37)

Il va y avoir du boulot à la fin de l'été pour en faire le bilan sur une bonne partie de l'Europe :/

 

 

 

  • J'aime 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’Allemagne très touché par la canicule, encore plus que la France, enfin surtout à l'échelle de Juillet. 

 

La mer étant à 20-22°C sur la partie mer du Nord et 23-24°C sur la partie mer Baltique ce qui est exceptionnel et bien plus chaud que la manche.

 

Cela est dû au climat plus continental mais aussi à la faible profondeur de l'Océan et au fait qu'elle soit peut-être plus renfermé.

 

[modéré, hors sujet...]

Edited by Sebaas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.

En attendant les tx définitives, voici les minimales de ce matin sur le pays, avec une tnx de 27°C à Bad-Harzburg.

https://twitter.com/DWD_presse/status/1027098502604746752

 

On notera un  nouveau record de Tmax>30°C à Francfort.

 

 

Edited by Romain56
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...