Invité Guest

El Niño - La Niña

Messages recommandés

williams   

Intéressant tout ceci, mais quelle est la source du graphique ou des données de ce graphique pour voir l'évolution de tout ceci ??

merci

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques articles intéressants et pour le moins complets sont parus ces dernières heures sur l'incontournable blog de Jeff Masters ou encore ici. On en retiendra plusieurs choses :

- La Kelvin Wave en cours est la plus puissante relevée à ce jour, dépassant en intensité même celles des plus grands El-Niños de ces dernières décennies dont celui de 1997/1998,

- La vitesse à laquelle le contenu de chaleur a augmenté dans le Pacifique entre février et mars est la plus élevée tous mois confondus depuis qu'on mesure cet indicateur,

- Les conditions synoptiques devraient rester favorables au renforcement des pré-conditions Niño au cours des prochaines semaines.

C'est de moi où j'ai l'impression d'être le seul à m'exciter face à cette situation inédite ? stuart.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

Tu n'es pas tout seul 13 ; on te lis toujours avec attention !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au contraire TreizeVents, je suis ravi qu'un tel sujet soit ouvert, c'est intéressant à suivre, et je suis curieux également de la suite des événements, mais en même temps c'est un domaine où je serais plus observateur, qu'intervenant. En tout cas, je t'incite, ainsi que d'autre également, à poursuivre la mise à jour des actualités concernant l'arrivée de ce prochain El-Nino, je le lis toujours avec grand intérêt! wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yep, merci pour le lien. Toujours intéressant à lire default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Iefan   

Au contraire TreizeVents beaucoup de gens te lisent tout les jours sans forcément répondre ! Mais il n'est pas évident de s'extasier devant une situation inédite quand celle-ci n'impact pas directement la France ou l'Europe en général. Ou plutôt que nous ne savons pas vraiment quels peuvent en être les conséquences..

Cependant j'ai l'impression que tout cela va nous ramener de la chaleur sur notre pays ! Et nous allons probablement vivre un Printemps bien différent de celui de l'année dernière. Sec et chaud ? Why not.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
momo4850   

MF prévoit dans son dernier bulletin des prévisions saisonniéres un rechauffement brutal de la zone el Nino 3.4 à partir du mois de juin en se basant sur Arpége , même vision que Ecmwf .

concernant le trimestre AMJ les T° seront au dessus des normes pour toute l'europe sauf peu être pour l'europe du nord . aucun signal pour les RR .

CEP et MF prévoient au même temps un déficit du régime NAO- durant ce trimestre .

pour les autres régimes les deux modéles ne sont pas du même avis , on note juste que MF prévoit un excédent du régime BL .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
williams   

C'est de moi où j'ai l'impression d'être le seul à m'exciter face à cette situation inédite ? stuart.gif

Pas du tout, bp doivent suivre ce que tu dis..., mais si on aurait la source des données du Warm Water Volume qu'on voit sur le graphisme que tu nous as montré cela serrait intéressant pour tout le monde ??

merci

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soctimi   

Hello

Je confirme aussi que ce sujet est très interessant.

D'autant que les diverses interventions sont extrémement bien documentées, didactives, d'un esprit non hautain et même avec des pointes d'humour thumbup.gif

Donc que du bonheur à lire et à apprendre....

Merci à tous et belle journée à vous tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé de ne pas t'avoir répondu Williams, mais je pensais que tu avais vu qu'Higurashi avait déjà donné le lien du site d'où provenait le graphique posté wink.png

Sur ce, un petit point que je vais essayer de rendre accessible aux néophytes ; n'y voyez rien de péjoratif mais c'est seulement que sur certains points je fais volontairement quelques raccourcis pour ne pas rentrer dans des détails trop complexes. blush.png

Je vais également essayer de traduire en français autant de termes que possible pour les anglophobes, mais il subsiste néanmoins des termes qui ne peuvent faire l'objet d'une traduction littérale et qui n'ont pas à ma connaissance d'équivalent en langue de molière.

- Les relevés récents confirment la hausse des températures de surface de l'océan (SST) notamment dans les zones Niño 3, 3.4 et 4 (voir ici), et les modèles envisagent que cette hausse devrait se poursuivre dans les prochaines semaines. Concrètement, on peut en conclure que ces différents modèles optent sur le court terme sur des conditions plutôt favorables à la poursuite du développement de cet épisode Niño - sinon ils n'envisageraient pas une poursuite de cette hausse.

- La convection est globalement supérieure à la normale dans le Pacifique équatorial ; c'est favorable au développement de dépressions tropicales (pouvant évoluer en tempêtes et cyclones / typhons) qui elles-mêmes contribuent aux coups de vent d'ouest (WWB) sur le Pacifique équatorial. Ces coups de vent d'ouest étant eux-mêmes un facteur de développement des épisodes Niño. On peut voir ce renforcement de la convection en regardant les anomalies de rayonnement (OLR) : les anomalies sont négatives depuis quelques semaines, ce qui signifie que la nébulosité (convection) est plus importante que d'habitude. Petit parallèle, on voit qu'on a ici une sorte de boucle : des systèmes tropicaux en se développant favorisent les conditions Niño via des coups de vent d'ouest, conditions Niño qui en retour favorisent la genèse de nouveaux systèmes tropicaux. Si la boucle qui semble bien démarrer désormais (voir le nombre d'ondes tropicales en formation sur zone !) se poursuit, on pourrait assister à une saison cyclonique forte et précoce dans le Pacifique occidental, ce qui consoliderait encore plus le développement de l'épisode Niño.

- Dans la foulée, une convection élevée dans le Pacifique central est souvent un élément que l'on observe en précurseur d'un basculement de la circulation de Walker d'un mode neutre à un mode Niño. Pour le moment cette transition n'a pas encore eu lieu, mais il semble désormais probable qu'elle devrait se mettre en place d'ici fin avril.

- Par ailleurs, le SOI (Southern Oscillation Index) reste sur des valeurs bien négatives. Cet index qui dépend des différences de pression entre le Pacifique central et Pacifique occidental permet d'avoir une vision assez générale de la situation : des valeurs positives correspondent à des alizés plutôt forts (conditions plutôt Niña) alors que des valeurs négatives comme actuellement correspondent à des alizés faibles voir inversés (conditions Niño). Actuellement, on a des alizés inversés dans la partie occidentale du Pacifique équatorial, mais qui commencent à pousser vers l'est où de faibles alizés subsistent. La zone de renversement du vent vient d'atteindre la ligne de changement de date (Pacifique central).

- La Kelvin Wave (sommairement, le déplacement d'eaux chaudes de l'ouest vers l'est du Pacifique équatorial - dont vous pouvez voir l'animation ici) des derniers jours a été reconnue par la NOAA comme la plus intense observée à ce jour. Elle a atteint les côtes d'Amérique du Sud, entrant dans un processus où les anomalies encore cantonnées sous la surface vont remonter. Parallèlement, une coastal-trapped Kelvin Wave (CTKW) a été observée au niveau du Pérou ; cela indique que l'apport d'eau froide dans le Pacifique oriental lié au courant de Humboldt doit être plutôt faible actuellement.

- Les volumes d'eau chaude (WWV) continuent de s'envoler dans le Pacifique, ce qui témoigne de l'importance des réserves chaudes en place et qui pourraient venir "nourrir" un épisode Niño de grande ampleur.

- Dans l'analyse très étayée du Dr Ventrice postée sur le blog de Jeff Masters, on peut notamment lire ceci :

An exceptionally strong atmospheric convectively coupled Kelvin wave (CCKW) is currently propagating across the equatorial Indian Ocean. IMPORTANT: An atmospheric CCKW is DIFFERENT than an oceanic Kelvin wave since atmospheric CCKWs are stratospheric waves in the *atmosphere* that are confined to just the equatorial band. Thus we cannot experience a CCKW passage in North America. CCKWs often couple with thunderstorm activity within the troposphere in the tropics. In addition, CCKWs in the atmosphere are non-dispersive in theory, so they can make many circuits around the globe before attenuating from external forcing such as friction; oceanic Kelvin waves can only travel the distance of whatever basin they are in (in this case, the Pacific). However, *both* atmospheric CCKWs and oceanic Kelvin waves propagate from west to east only. The forecast calls for this Indian Ocean CCKW to push across the Date Line during mid-April. This would be a time when we might see another period of westerly winds develop across the equatorial Central Pacific--favorable atmospheric conditions for a full-basin El Niño to emerge. The anticipated westerly wind burst in mid-April may be composed of individual tropical cyclones, or extra-tropical waves intruding the tropics.
Très sommairement pour les anglophobes, il explique qu'une Kelvin Wave atmosphérique (euh pour moi-même le truc n'est pas très clair donc je ne vais pas vous expliquer une chose que je ne maîtrise pas, sinon vous pouvez toujours aller ici (je ne fournis pas l'aspirine !)) exceptionnellement forte se déplace actuellement d'ouest en est dans l'océan Indien, et devrait atteindre le Pacifique d'ici mi-avril en y provoquant un renforcement des bonnes conditions de développement d'un épisode Niño.

- La PDO (Pacific decadal oscillation) est en hausse au point d'être repassée dans le positif. Cette oscillation était plutôt négative ces dernières années ce qui indique des conditions générales plutôt défavorables aux épisodes Niño ; une hausse de cet index au point de l'avoir fait repasser dans le positif semble indiquer que les conditions d'ensemble du Pacifique ne devraient pas perturber le développement de l'épisode en court.

- L'Indian ocean dipole (IOD) qui (sommairement) est un indicateur représentant dans l'océan indien la réparition entre les températures de surface (finalement, un peu comme l'ENSO dans le Pacifique) est actuellement négatif. Plusieurs organismes envisagent la possibilité que cet indice bascule également dans le positif d'ici la fin de l'été, ce qui pourrait favorablement impacter le développement d'un Niño (IOD positif = présence d'eaux de surface plus chaudes vers l'Australie et l'Indonésie, ce qui est favorable aux conditions Niño).

Clairement, nous sommes désormais sur la voie d'un épisode Niño. Se pose encore la question de son devenir et de sa vigueur, mais au vu des conditions devenant de plus en plus favorables sur tous les aspects, la possibilité de voir émerger un Niño de très grande ampleur n'est désormais pas négligeable. L'un des facteurs étant sa précocité : il est rarissime de voir des conditions favorables à un épisode Niño aussi fortes en début de printemps, ces conditions se matérialisant d'habitude entre le milieu de l'été et l'automne. Le seul Niño à s'être développé aussi tôt que l'on connaisse est celui de 1997/1998, qui avait été le plus fort depuis au moins un siècle. Or, sur tous les indicateurs, le démarrage de cet épisode surclasse largement les valeurs du printemps 1997.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce superbe pavé santa.gif

Effectivement pour l'onde de Kelvin, elle existe dans l'océan ( Onde de Kelvin océanique, cf. le lien de TreizeVents ) mais aussi, comme pour l'onde de Rossby, dans l'atmosphère.

rossby_kelvin_waves.jpg

Une onde de Kelvin est connue comme étant favorable à la convection ( celle ci particulièrement apparemment ) et dans les zones qui nous intéressent actuellement, cela va donc aider pour l'El nino, c'est pour cela que Jeff en parle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mike   

Les dernières prévisions de la NOAA sont sorties et absolument rien de nouveau pour le moment. Les conditions neutres devraient se poursuivre dans le printemps:

http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/analysis_monitoring/lanina/enso_evolution-status-fcsts-web.pdf

http://wattsupwiththat.com/2014/04/07/uah-global-temperature-update-for-march-2014-status-quo/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que j'aime bien avec ces bulletins hebdomadaires de la NOAA, c'est que quelles que soient les conditions tu as toujours l'impression de lire un bulletin atone, à croire que le mec qui le rédige s'em***de grassement ou qu'ils font un concours du bulletin le plus neutre et le plus politiquement correct biggrin.png

Dans le genre :

During the last four weeks, the SST anomalies were increasingly positive in the eastern Pacific and near the International Date Line.
"Durant les quatre dernières semaines les températures de surface ont été de plus en plus positives dans l'est du Pacifique et près de la ligne de changement de date" : effectivement, quand on vient d'enregistrer la plus forte hausse jamais relevée en quatre semaines à cette période de l'année des SST en zone Niño 3.4, on peut effectivement parler tout au plus de "températures de plus en plus positives". thumbup.gif

Ou encore concernant les anomalies du contenu de chaleur :

Since the end of January, temperature anomalies have strongly increased.
Depuis fin janvier, les anomalies ont fortement augmenté. Manière tout à fait posée de dire qu'elles ont atteint la seconde plus haute valeur jamais mesurée (seul le super Niño de 1997/1998 a fait mieux .. pour le moment) thumbup.gif

Ou encore concernant la Kelvin Wave en cours :

During the last 2 months, a downwelling oceanic Kelvin wave was associated with the eastward shift of above-average temperatures.
"Durant les deux derniers mois, une Kelvin Wave a été associée au déplacement vers l'est de températures au dessus des normes". Ah ben oui effectivement, cela aurait été du surplus inutile de dire que c'était la plus forte jamais mesurée à ce jour thumbup.gif Ou encore niveau prévisions, j'adore le flegme du bulletin :
The CFS.v2 ensemble mean predicts El Niño starting in April-June (AMJ) 2014
"L'ensembliste de CFS prévoit un El Niño démarrant sur le trimestre avril-juin 2014".

Juste pour rire, voir l'image jointe : [align=center]post-2200-0-74823000-1396892134_thumb.png[/align]

Les lignes orange pâle à rouge correspondent aux anciens runs, les bleues aux prévisions les plus récentes de CFS. Sur les dernières sorties donc les bleues, CFS envoie sur quasiment tous les scénarios du 2°K en zone Niño 3.4 d'ici l'automne, ce qui correspond à des classes de valeurs typiques des super El-Niños. Et le truc le plus chouette, c'est qu'ils n'ont même pas mis les dernières prévisions de CFS2 mais celles qui datent d'il y a une bonne semaine. Les dernières sorties de CFS2, les voici : [align=center]post-2200-0-40519800-1396892668_thumb.gif[/align]

Ça envoie quasiment à 2,2/2,3°K de moyenne en début d'automne avec même un scénario qui sort de l'échelle par le haut sur les dernières sorties (bleues). Bref, la NOAA ne se mouille pas franchement laugh.png

CFS2.png.4475b402399511ee853447a8b3cdad7

nino34Mon.gif.357a08d56267e1ccdfbc92870e

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ou encore niveau prévisions, j'adore le flegme du bulletin :

"L'ensembliste de CFS prévoit un El Niño démarrant sur le trimestre avril-juin 2014".

Juste pour rire, voir l'image jointe : [align=center]attachicon.gif/index.php?app=core&module=attach&section=attach&attach_rel_module=post&attach_id=14073'>CFS2.png[/align]

Les lignes orange pâle à rouge correspondent aux anciens runs, les bleues aux prévisions les plus récentes de CFS. Sur les dernières sorties donc les bleues, CFS envoie sur quasiment tous les scénarios du 2°K en zone Niño 3.4 d'ici l'automne, ce qui correspond à des classes de valeurs typiques des super El-Niños. Et le truc le plus chouette, c'est qu'ils n'ont même pas mis les dernières prévisions de CFS2 mais celles qui datent d'il y a une bonne semaine. Les dernières sorties de CFS2, les voici : [align=center]attachicon.gif/index.php?app=core&module=attach&section=attach&attach_rel_module=post&attach_id=14074'>nino34Mon.gif[/align]

Ça envoie quasiment à 2,2/2,3°K de moyenne en début d'automne avec même un scénario qui sort de l'échelle par le haut sur les dernières sorties (bleues). Bref, la NOAA ne se mouille pas franchement laugh.png

pour info, quelle était l'anomalie de l'épisode El Nino de 98 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour info, quelle était l'anomalie de l'épisode El Nino de 98 ?

En 1997/1998 on était monté à 2,5°C d'anomalie en zone Niño 3.4, le seuil du "super El-Niño" ayant été atteint au mois d'août (traditionnellement, on fixe ce seuil à 2° d'anomalie même si je n'ai jamais vu cette règle énoncée clairement).

Pour le reste, situation atmosphérique un peu plus calme ces temps-ci, un peu moins favorable au développement d'un éventuel Niño, avec du coup un certaine stagnation de la situation en surface même le contenu de chaleur continue de monter de manière très abrupte (à la vitesse à laquelle cela va, on pourrait battre le record absolu de 1997/1998 d'ici ce week-end ou la semaine prochaine !).

A voir si c'est le calme avant la tempête, car les modèles envoient du lourd à compter de la mi-avril dans le Pacifique équatorial (effet de la CCKW ?), à l'image par exemple des dernières sorties de CFS qui sont particulièrement explicites avec en prime un jolie reprise de la MJO :

[align=center]post-2200-0-75352700-1397073841_thumb.png[/align]

ENSO.png.09346b8fdd543503f3cff7a9e39557e

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quercus   

Merci treize pour ce super suivi ! J'ai remonté les pages pour ne pas perdre une miette de ton argumentaire. Très intéressant et génialement documenté...thumbup1.gif

Juste une remarque néanmoins dans ta comparaison entre la situation actuelle avec les pré-ninos connus. Tu indiques que la situation de 2014 ressemble beaucoup à celles de 93 et 97, mais davantage à la première qu'à la seconde. La comparaison est indiscutable. Ceci-dit, impossible de dire avec un échantillon aussi réduit que l'avenir ressemblera plus à 93 qu'à 97.

@Grecal : tu trouveras sur ce lien tous les indices nino depuis les années 50 flowers.gif

http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/analysis_monitoring/ensostuff/ensoyears.shtml

Enfin dernière remarque, dire que Nino n'a pas d'incidence sur la France c'est oublier un peu vite les Outre-mers, et particulièrement la Polynésie dont la saison cyclonique est très significativement corrélé avec les "super-ninos"...

img-3-small580.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement Quercus, je raisonne peut-être un peu trop en métropolitain sans forcément penser à nos territoires du bout du monde blushing.gif

Pour la comparaison 93 et 97, c'était surtout parce que ce sont les deux seules années où l'on a observé une envolée aussi précoce des températures de surface du Pacifique équatorial, et nous sommes d'accord cela fait un échantillon vraiment très limité pour se livrer à des comparaisons. Après, si je mettais en avant plutôt 1993 que 1997, c'était pour répondre à Mike qui prenait aussi en considération la phase de l'indice QBO et l'activité solaire, et sur ce point 2014 a beaucoup plus de points communs avec 93 que 97. Mais cela s'arrête là, sur la comparaison purement ENSO il est bien trop tôt pour se livrer à des perspectives comparatives. Il y a deux semaines j'aurais répondu que je pensais qu'on était peut-être plus proche du flagellant 1993 que du robuste 1997, aujourd'hui je ne serais pas sûr de la réponse...

Pour la petite information, sur la page de la NOAA qui traite de l'indice MEI (Multivariate Enso Index), la dernière mise à jour de la partie discussion et comparaisons contient un passage vaut aussi le détour :

The updated (February-March) MEI has gone up a quarter standard deviation, now at -0.02. Its current ranking has gone up to the 33rd lowest out of 65, still solidly in ENSO-neutral territory. To find analogous cases, I looked at the nearest-ranked Feb-Mar MEI values, and required an increase in their rankings from both the previous month and from Nov-Dec. Of the 9 cases selected in this fashion, three remained either neutral (1960) or dropped back to La Niña status within a year (1961, 1984). The other SIX cases look like a roll-call of historic El Niño events since 1950: 1957-58,'65-66, '72-73, '82-83, '86-88, and '97-98. Not only does this confirm the increased odds of an El Niño in 2014 (first pointed out four months ago on this wepage), it also translates into higher odds for a moderate-to-strong El Niño.
L'analyse vient de Klaus Wolter, une pointure dans le domaine de l'ENSO. Pour les anglophobes, il explique qu'il a comparé l'évolution de l'indice MEI de ces derniers mois pour essayer de trouver des années où l'indice avait évolué de manière similaire à la même période de l'année. Il a trouvé 9 années comparables : dans un cas on est resté sur des conditions neutres, dans deux cas on a finalement basculé dans des conditions Niña, et dans les six cas restants sur neuf on a basculé dans des El-Niño historiques.

J'allais valider ce post, et je viens de voir à l'instant que la NOAA vient de réactualiser à l'instant son bulletin sur l'ENSO : passage officiel en El-Niño Watch

, ce qui signifie que l'organisme considère désormais que la probabilité de basculer dans un épisode Niño est devenue conséquente même s'il reste bien des incertitudes sur la suite de son développement et son éventuelle puissance. Le bulletin complet est à lire ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'indice PDO a continué sa forte remontée, affichant une valeur de +0,97 sur le mois de mars. Même si nous sommes dans un cycle globalement négatif, on a donc des conditions synoptiques de large échelle qui sont devenues plutôt favorables ces dernières semaines, et qui ne devraient pas jouer contre le développement de cet éventuel Niño.

Pour le reste, une image intéressante qui témoigne de l'ampleur de ce qu'il se passe sous la surface, voici les anomalies du niveau de l'océan :

[align=center] [/align]

[align=center]post-2200-0-87615200-1397234572_thumb.jpg[/align]

Le déplacement de chaleur depuis l'ouest vers l'est du bassin (Kelvin Wave) a provoqué par dilatation une baisse importante du niveau côté Indonésie / Australie, et une hausse dans le centre et l'ouest du Pacifique.

JASON.jpg.8c60ddd0eb8d94448bdff05aa59886

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur ta carte TreizeVent ca ferait donc un transport d' eau + chaude vers l' Ouest du Panama et Colombie avec élévation entre 15 - 18 cm et une compensation par perte de hauteur de 8 - 13 cm vers l' Indonésie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De manière très schématique :

[align=center]post-2200-0-29714300-1397303148_thumb.png[/align]

En situation normale (haut), les alizés soufflent de l'est vers l'ouest, en poussant l'eau de surface vers l'Indonésie. Cela implique que le niveau de la mer est naturellement moins élevé sur les côtes américaines qu'il ne l'est côté Papouasie. Cet effet est amplifié par la dilatation liée à la chaleur : les eaux chaudes poussées à l'est sont un peu plus dilatées (donc "gonflées"), alors que les eaux présentes côté Pérou, bien plus froides, sont également plus denses. Lors des épisodes de Niña, les alizés sont renforcés et on assiste à un renforcement de l'écart de niveau entre Indonésie et Amérique.

En situation Niño (bas), les alizés sont plus faibles, inexistants, voire carrément remplacés par des vents d'ouest. L'effet poussée des eaux vers l'ouest est donc annulé voire inversé, ce qui a tendance à davantage aplanir le niveau de l'océan et même à l'inverser lors des grands épisodes Niño. Qui plus est, le déplacement d'eaux chaudes vers l'est conduit également à lisser l'effet de dilatation, avec un contenu de chaleur réduit côté Indonésie (moins de "gonflement") et augmenté côté Amérique (moins de densité).

Autre remarque, il semble que nous soyons en train d'assister actuellement à la migration de la cellule de Walker vers des conditions Niño :

[align=center]post-2200-0-67589000-1397303752_thumb.jpg[/align]

En conditions normales, en altitude les vents d'est sont dominants à haute altitude sur le bassin indien équatorial, tandis que ce sont des vents d'ouest qui dominent dans l'est du Pacifique équatorial. Nous étions encore globalement bien dans ces schéma ces derniers jours. La situation est en train d'évoluer, cf les cartes globales d'animation des vents :

[align=center]post-2200-0-42241000-1397303994_thumb.png[/align]

A 200 hPa, la zone de forts vents d'est qui était présente sur l'océan indien est en train de migrer, se situant désormais entre l'Indonésie et l'extrême ouest du Pacifique équatorial. Au niveau de l'océan indien équatorial il n'y a plus de flux dominant, et même si on ne le voit pas forcément sur cette copie d'écran les vents d'ouest d'altitude ont fortement faibli dans le Pacifique central et oriental.

Notez également, sur le schéma explicatif de la cellule de Walker, que des conditions Niño se caractérisent par une convection et donc une couverture nuageuse marquée dans le Pacifique central, alors que d'habitude c'est sur l'Indonésie que cela se joue. Dans le sillage de cette migration de la cellule de Walker, on peut constater que la couverture nuageuse est repartie à la hausse dans le Pacifique central, ce qui se manifeste par une nouvelle baisse de l'OLR après les conditions plus banales des deux dernières semaines.

Cette migration est conforme aux prévisions des modèles qui envisagent depuis deux bonnes semaines maintenant le retour de conditions beaucoup plus favorables au développement d'El-Niño, cf cette carte qui provient du site de l'université d'Albany :

[align=center]post-2200-0-08843700-1397305913_thumb.png[/align]

Au vu de ces prévisions, je pense que l'on pourra définitivement parler d'épisode de Niño dès fin avril / début mai. Au regard des anomalies du contenu de chaleur du Pacifique avec l'énorme Kelvin Wave de février / mars qui a déjà permis au Pacifique de sacrément s'éclaircir la voix, vu le nouveau coup de boost atmosphérique qui se profile, je ne serais pas étonné de voir les anomalies de température de surface s'envoler les prochaines semaines.

Niveaux.png.9441a012234e4d0cb9069a0eaa41

Walker.jpg.3814402844b97a40d3baf11caf4cd

Walker2.png.7bea52a9552d1682a0c1653ab2a9

Albany.png.945296f7510f72e4891bda0904381

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que j'aime bien avec ces bulletins hebdomadaires de la NOAA, c'est que quelles que soient les conditions tu as toujours l'impression de lire un bulletin atone, à croire que le mec qui le rédige s'em***de grassement ou qu'ils font un concours du bulletin le plus neutre et le plus politiquement correct biggrin.png

Disons que c'est un sujet de recherche, on n'a pas forcément beaucoup d'expérience, donc on évite sans doute publiquement de trop le crier sur les toîts.

Mais attendons que le Met Office décide de communiquer, avec la résonance des tabloïds britanniques on aura des articles plus "épicés".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.