Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

coulraoul

limite Nord-Sud en France / limites climatiques

Recommended Posts

Posted

Location : Saint Martin d'Hères 220m et parfois sur les hauteurs de Céüse (Hautes Alpes) à 1300m d'altitude

Chacun y va de sa petite anecdote, ça ne fait pas vraiment avancer la discussion. Je vous propose de débattre sur la limite encore moins perceptible Est/Ouest après 😁

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint Martin d'Hères 220m et parfois sur les hauteurs de Céüse (Hautes Alpes) à 1300m d'altitude

Et d'après wikipédia la patate douce est cultivée depuis 1750 en France métropolitaine (notamment pour Joséphine de Beauharnais à Malmaison dans l'Aisne).

  • J'aime 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubenas en Ardèche méridionale

ben oui le titre c'est "limite nord-sud", donc vu que la France s'étire entre 42°30' et 51° de latitude, la limite est donc environs à 46°45' 😆

sinon évidemment on ne s'en sort jamais !

mais en même temps, la latitude ce n'est peut-être pas si bête; en plein hiver, il y a une zone où le soleil rase l'horizon et ne dégage quasiment aucune chaleur (le nord) et une autre où il monte un peu et chauffe agréablement (le sud) la lumière est aussi différente du coup.

en été c'est moins sensible mais il y a tout de même une différence (la cagne du sud que l'on soit à Toulouse où à Nimes)

de la même façon, la durée des jours et des nuits est différente (45 minutes d'écart aux solstices entre Lille et Perpignan il me semble) 

c'est ce que me dit la famille qui vient du nord passer des vacances chez nous en hiver, le soleil arrive 20 minutes plus tôt le matin et dégage une lumière plus vive à midi.

et cela engendre une différence dans les floraisons des plantes, le midi (en dessous du 45eme parallèle) voit les même arbres fleurir avec 2 ou 3 semaines d'avance par rapport aux régions du nord. 

ça me parait être la frontière nord/sud la plus logique...

pour ce qui est du climat, la France est une mosaique compliquée avec ses montagnes, l'océan, la méditerranée...    

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Grenoble
il y a une heure, jeb04 a dit :

On va faire simple : la France métropolitaine étant dans l'hémisphère nord, on va dire que le nord est au delà du 45ème parallèle et le sud en deçà 🤣

D'ailleurs les dénominations ne trompent pas, on parle bien d'Alpes du Sud et d'Alpes du Nord ! Cette limite est d'ailleurs ici aussi celle entre les langues d'oc et le franco-provençal.

Ça, c'est valable pour la moitié est de la France.

Mais ça ne marche pas pour la moitié ouest. Pour la moitié ouest , c'est  la ligne de partage des eaux Méditerranée/ Atlantique qui est déterminante sur le climat.

Ainsi des stations de langue d'oc du sud-ouest peuvent même être encore moins ensoleillées que des stations  de franco-provençal du Centre-Est...

Citation

Sinon bien sûr que le sud (climatologique) ne se limite pas à l'ensoleillement. J'ai eu l'occasion de constater, notamment en été que les vallées du 05 et 04 étaient souvent plus chaudes que les vallées iséroises et savoyardes malgré une altitude supérieure. D'ailleurs les Tx estivales moyennes à Saint Auban atteignent les 29°C à 450m et 27°C à Embrun à 850m contre 26°C à Grenoble à 200m environ.

Je ne sais pas si tu viens souvent à Grenoble en été... 😉

La différence d'insolation et de température entre les stations que tu cites et Grenoble  est beaucoup plus nette à la "mauvaise saison"

Edited by Dionysos

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Dionysos a dit :

Il est possible que cette décennie 2010-2019 soit plus ensoleillée que les autres "par hasard" , avant un retour ensuite à des décennies moins ensoleillées

 

Par contre,  je suis sceptique sur l'importance donnée à  ces changements de matériel,  je ne le cache pas.

On nous dit que le passage de l'héliographe au pyranomètre induit une augmentation "artificielle" de l'insolation "entre 5 et 10%"

Pour moi , la vraie valeur est certainement beaucoup plus proche de 5%  (voire moins) que de 10%.

 

Saint-Geoirs est passé de 2066h (1981-2010) à 2180h (2010-2019)

Supposons que le gain artificiel soit de 10% , ça veut dire que la moyenne 2010-2019 mesurée avec l'ancien matériel aurait été de 1981h

Donc que la décennie 2010-2019 aurait en réalité  été  (sensiblement ) moins ensoleillée que la  période 1981-2010...

Franchement , pour vivre depuis de très nombreuses années à Grenoble, ce n'est pas du tout l'impression qu'a laissé cette décennie... !

Par ailleurs, dans cette décennie, même avec le pyranomètre, quelques mois isolés ont quand même réussi à battre des records de faible insolation  mensuelle, avec des valeurs mesurées particulièrement faibles (juillet 2014, décembre 2017, février 2018)

 

Supposons que le gain artificiel soit de 5%

2180 : 105 * 100 = 2076h. La décennie 2010-2019 aurait donc été à peine plus ensoleillée que 1981-2010. admettons, pourquoi pas...

Mais ça veut dire qu'on a quand même qu'on a 4 années supérieures à 2200h (2300 baissé de 5%) en 10 ans dont 3 sur les 5 dernières années...

Série jamais mesurée sur 1981-2010...

 

 

1/On parle d'un pays :la France, 2/ On parle de limite N/S de ce pays, On parle donc de point cardinal donc la limite passe par La Rochelle  Clermont Ferrand Lyon. 

Pour Millau la moyenne sur la période est de 2279 H.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Grenoble
Il y a 1 heure, jeb04 a dit :

Sinon bien sûr que le sud (climatologique) ne se limite pas à l'ensoleillement. J'ai eu l'occasion de constater, notamment en été que les vallées du 05 et 04 étaient souvent plus chaudes que les vallées iséroises et savoyardes malgré une altitude supérieure. D'ailleurs les Tx estivales moyennes à Saint Auban atteignent les 29°C à 450m et 27°C à Embrun à 850m contre 26°C à Grenoble à 200m environ.

2019

Station MF de Grenoble - Le Versoud

nbre de jours avec Tx > 25° : 108

nbre de jours avec Tx  > 30° : 51

Station MF d'Embrun

nbre de jours avec Tx > 25° : 97

nbre de jours avec Tx > 30° : 44

PS : on considère généralement que Le Versoud représente mal Grenoble en été car ... moins chaud ... 😉

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Toulouse
Il y a 3 heures, Dionysos a dit :

Franchement , pour vivre depuis de très nombreuses années à Grenoble, ce n'est pas du tout l'impression qu'a laissé cette décennie... !

 

 

Ce n'est pas avec des impressions que l'on fait de la calibration instrumentale. Il faut comparer deux sites voisins et surtout, sur la même période,sinon, c'est juste la spéculation qui n'appelle à aucune conclusion. Les écarts donnés par MF ne sortent pas du chapeau.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Grenoble
il y a 16 minutes, Arkus a dit :

 

Ce n'est pas avec des impressions que l'on fait de la calibration instrumentale. Il faut comparer deux sites voisins et surtout, sur la même période,sinon, c'est juste la spéculation qui n'appelle à aucune conclusion. Les écarts donnés par MF ne sortent pas du chapeau.

Alors quels sont  ces écarts précisément  ? 5% ou 10% ?

Car mon post (qui ne se réduit pas à une phrase sortie de son contexte) montre , par un raisonnement construit, que les conclusions ne peuvent être les mêmes dans les 2 cas...

Je m'efforce de mener un raisonnement construit à partir des données que l'on me fournit ("de 5 à 10%")  et des valeurs mesurées entre 1973 et 2019 (données disponibles pour la station à laquelle je me suis intéressée)

Edited by Dionysos

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Saint-Alban-Leysse - 311 m (Est Chambéry) -(73) et ponctuellement sur Palette-Le-Tholonet -158 m (Aix sud-est) (13) et Mazamet(81) - (ville : 266 m)

Oui pour le coups je donne raison à @Dionysos en ce qui concerne les Txm estivales des vallées des AN ! On est loin du 26.0°C, avec du 27.0 à 28.5°C de txm en juillet globalement :

image.png.0d312ab494b2454b3b213097a1b34102.png

 

Il suffit de regarder les cartes mises à disposition par IC pourtant 9_9

 

Je me permets de remettre ma carte de l'isohyètes nombres de jours avec RR > 80j dans l'année, car cette dernière est malheureusement passée inaperçue. 

image.thumb.png.d3ea9871a41b874ae0c7ccbc673fd5cd.png

 

Ainsi il fait plus chaud en Juillet sur Grenoble que Embrun, mais le nombre de jours de pluie sur l'année est bien plus important pour Grenoble, tout comme l'insolation bien moindre :P.  Encore une fois tout dépend donc de quel paramètre climatique l'on parle. 

 

Edited by Gaël13
  • J'aime 1
  • Merci 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lavaur - (81)
Il y a 2 heures, phil68230 a dit :

Je rajoute mes propres catégorisations (ayant toujours vécu dans le Nord-Est, j'ai la moitié de ma famille qui est alsacienne et l'autre lozéro-gardoise, pour situer), que je me suis faites depuis l'enfance

 

- Le vrai, vrai sud méditerranéen, c'est là où les "vrais palmiers" (pas les palmiers de Chine qu'on retrouve jusqu'à Rennes ou Colmar emballés l'hiver) tiennent le coup. Soit, pour le 30, par exemple : tout ce qui est côte et plaine jusqu'à St Gilles,  Nimes, Codognan, etc... Au nord de ça, dès qu'il y a quelques hauteurs pré-cévenoles (Gardounenque, Alès, Anduze), ça ne tient plus (je suppose que c'est dû au gel matinal en hiver. De ce point de vue, sur Nîmes l'effet urbain joue, je pense).

 

- Ensuite, le climat du sud, pour moi enfant, c'était le climat méditerranéen. Au sens où la pluie l'été (1er juillet - 15 août) était une quasi-anomalie. Donc pas Toulouse Bordeaux, malgré la chaleur. Cela se voit, je trouve, à la végétation. Et là, la montagne est favorisée pour les délimitations : dans les Cévennes, tu sors de la zone du Collet de Dèze, encore "méditerranéenne", avec beaucoup d'arbres à petites feuilles grasses persistantes l'hiver. Tu passes le col de Jalcreste et clairement, tu arrives en zone à feuilles caduques et à étés (avant le RC) pas si secs. C'est le Nooooord ! 

 

Ca marche moins bien avec le Pas de l'escalette et le Larzac, qui par sa sécheresse a des aspects méditerranéens. Pareil pour le 04, où orientation des vallées et altitude donnent des impressions très contrastées en quelques kilomètres. Exemple : tu prends une photo de Castellane et une autre de St André Les Alpes, toutes deux aux 2 bouts sud et nord du lac de Castillon, tu demandes à un panel de gens de les classer en Savoie ou Provence, tu peux être certain, je crois, que St André sera mis en Savoie et Castellane en Provence (dont elle fait partie, d'ailleurs !)

 

De ce point de vue, la délimitation du climat méditerranéen en vallée du Rhône est sujette à caution : vers Montélimar, selon que tu regardes sur les collines (couvertes d'arbustes à feuilles persistantes), au bord de l'autoroute (planté en fruitiers et caduques, donc un paysage plus sujet à une différence été-hiver) ou encore les montagnes (avec beaucoup de forêts pas spécifiquement méditerranéennes), tu passes d'une ambiance à l'autre. Et c'est comme ça jusqu'à Valence. 

 

- Pareil pour Alpes du Nord / Alpes du Sud.  En théorie, c'est Col Bayard et Lautaret/Galibier. Sauf que entre Maurienne et vallée de la Guisane, y-a-t-il climatiquement tant que ça de différences ? Si on se réfère aux arbres (essentiellement du mélèze), il y a plus de différences entre Maurienne et Beaufortain (je parle même pas du Haut-Giffre) que entre Maurienne et Guisane,  j'ai l'impression. 

 

- Et le RC vient bordéliser tout ça, en plus ! Quand je vois les 5 derniers hivers à Colmar, je me demande si des oliviers en pleine terre n'y survivraient pas. Et si, en protégeant par des haies du Mistral, de la canne à sucre s'implanterait pas en Camargue (avant de pousser les hauts cris, sachez que je connais un Portugais qui a acclimaté des patates douces à Colmar, avec visite d'une dame du Ministère de l'agriculture et article dans le journal !)...

Je mets mon grain de sel avec les changements radicaux que je connais le mieux !

- Celui entre Tarn et Hérault, le passage du Col de la Fenille (459m) entre Labastide-Rouairoux (81) et Saint-Pons-de-Thomières (34), est le passage d'un pays à un autre littéralement. J'en ai fait encore l'expérience tout à l'heure, jusqu'à Labastide-Rouairoux, le ciel est encombré, de Novembre à Mars il y fait souvent très frais et humide, puis vient le col de la Fenille, où la grisaille commence déjà à se craqueler, à partir du village de Courniou on note un changement notable de la végétation, les conifères disparaissent de l'identité visuelle du paysage et les premières espèces méditerranéennes apparaissent, et enfin Saint-Pons-de-Thomières est l'étape qui achève la transition, à partir de ce village, c'est vraiment la méditerranée, et bien souvent le soleil qui l'accompagne. 10km pour passer de l'océanique au méditerranéen. A partir de ce village, le bleu du ciel possède quelque chose de différent, les couleurs et la luminosité apportent du baume au coeur après la tristesse de la vallée du Thoré, en été les cigales se mettent à chanter à partir de ce village et c'est un sourire qui s'accroche à votre visage (J'adore cette route je pense que ça se voit :D ).

- La transition audoise, que je suis habitué à constater depuis l'autoroute, et où on remarque clairement que Carcassonne est un véritable point de rupture. Jusqu'à Carcassonne c'est la Méditerrannée, et après la célèbre cité tout est si différent ! Les vignes, les pins parasols et les buissons de garrigues laissent brutalement la place aux parcelles agricoles et aux forêtsde feuillus.

 

Le changement entre "Sud méditerranéen" et "le reste" est très abrupt de ce côté-ci, à l'Ouest, beaucoup plus je trouve que dans la vallée du Rhône, où on sent la Méditerranéé jusqu'à Montélimar, et ensuite les influences restent mais s'estompent lentement jusqu'à Valence et Tournon-sur-Rhône (et à partir de Tournon c'est encore un autre monde qui n'a absolument plus rien à voir).

 

Beaucoup de personnes que je connais parlent du Sud pour parler du pourtour méditerranéen, je pense que la question d'ambiance n'y est pas étrangère, au-delà de la culture, de l'architecture etc. Le sud c'est la luminosité exceptionnelle du ciel bleu azur dégagé par le Mistral (jamais je n'ai vu une aussi belle luminosité que dans la Provence des Bouches-du-Rhône, dans le triangle Arles-Marseille-Aix (on peut pousser jusqu'à La Ciotat), la sensation de pureté y est absolument inégalable), le soleil de plomb et les cigales et pas un nuage à l'horizon.

Le Sud-Ouest n'a pas tout cela (de plus en plus tout de même), le bleu du ciel n'y est pas pareil, les cigales y sont moins présentes (même si elles sont de plus en plus nombreuses chaque année qui passe) et la sensation n'y est pas la même tout simplement, car le caractère océanique que toute la France "non-méditerranéenne" est habituée à cotoyer au quotidien tout au long de l'année est encore largement perceptible dans l'ensemble paysager (exception faites des fameux pins maritimes de la forêt landaise) ;) 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Dannemarie (Sundgau) 304m
Il y a 2 heures, Obiou a dit :

Chacun y va de sa petite anecdote, ça ne fait pas vraiment avancer la discussion. Je vous propose de débattre sur la limite encore moins perceptible Est/Ouest après 😁

Est/Ouest c'est pas compliqué :lLe Rhône fait la frontière. Le Sud Est s'arrête à Avignon et ne va pas jusqu'à Villeneuve (Paroles de provençaux!)

 

Pour le reste c'est comme les c**s. On est tous le c*n de quelqu'un et on est tous le nordiste ou le sudiste de quelqu'un.

Edited by Martini
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Gap - Hautes Alpes 05 - alt 800m

Je suis pourtant allé voir directement sur MF pour comparer même si je dois avouer ne pas savoir quelle est la station choisie comme référence pour Grenoble.

Du coup petit comparatif avec les AS avec les Txm de juillet) puisque IC nous offre une fois de plus un outil formidable.

 

En vallée quelques exemples des AN : Grenoble (220m) 28,4°C / Moutiers (480m) 27,7°C / BSM (865m) 26.4°C

Pour les AS : Forcalquier (535m) 30,5°C / Vitrolles (595m) 29,1°C / Embrun (871m) 27,3°C

 

En montagne on peut faire le même constat : aucune station > 1000m n'atteint les 25°C de Txm dans les AN alors que Pelvoux ou Barcelonnette les dépassent dans les AS.

Pourtant comme fait remarquer  @Dionysos il y a plus de Tx > 25°C ou 30°C dans les AN. D'ailleurs les records de Txx y sont aussi plus élevés. Dans doute les stations du nord sont plus impactées par les coup de frais estivaux que celle du sud 😉

gre emb.png

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint Martin d'Hères 220m et parfois sur les hauteurs de Céüse (Hautes Alpes) à 1300m d'altitude

La station météo-france de référence pour Grenoble c'est Saint Geoir à environ 400m dans les terres froides. Pas Grand chose en commun avec la ville de Grenoble, surtout l'été.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Bordeaux-centre 3 semaines par mois
Il y a 1 heure, MidiPy a dit :

Je mets mon grain de sel avec les changements radicaux que je connais le mieux !

- Celui entre Tarn et Hérault, le passage du Col de la Fenille (459m) entre Labastide-Rouairoux (81) et Saint-Pons-de-Thomières (34), est le passage d'un pays à un autre littéralement. J'en ai fait encore l'expérience tout à l'heure, jusqu'à Labastide-Rouairoux, le ciel est encombré, de Novembre à Mars il y fait souvent très frais et humide, puis vient le col de la Fenille, où la grisaille commence déjà à se craqueler, à partir du village de Courniou on note un changement notable de la végétation, les conifères disparaissent de l'identité visuelle du paysage et les premières espèces méditerranéennes apparaissent, et enfin Saint-Pons-de-Thomières est l'étape qui achève la transition, à partir de ce village, c'est vraiment la méditerranée, et bien souvent le soleil qui l'accompagne. 10km pour passer de l'océanique au méditerranéen. A partir de ce village, le bleu du ciel possède quelque chose de différent, les couleurs et la luminosité apportent du baume au coeur après la tristesse de la vallée du Thoré, en été les cigales se mettent à chanter à partir de ce village et c'est un sourire qui s'accroche à votre visage (J'adore cette route je pense que ça se voit :D ).

- La transition audoise, que je suis habitué à constater depuis l'autoroute, et où on remarque clairement que Carcassonne est un véritable point de rupture. Jusqu'à Carcassonne c'est la Méditerrannée, et après la célèbre cité tout est si différent ! Les vignes, les pins parasols et les buissons de garrigues laissent brutalement la place aux parcelles agricoles et aux forêtsde feuillus.

 

Le changement entre "Sud méditerranéen" et "le reste" est très abrupt de ce côté-ci, à l'Ouest, beaucoup plus je trouve que dans la vallée du Rhône, où on sent la Méditerranéé jusqu'à Montélimar, et ensuite les influences restent mais s'estompent lentement jusqu'à Valence et Tournon-sur-Rhône (et à partir de Tournon c'est encore un autre monde qui n'a absolument plus rien à voir).

 

Beaucoup de personnes que je connais parlent du Sud pour parler du pourtour méditerranéen, je pense que la question d'ambiance n'y est pas étrangère, au-delà de la culture, de l'architecture etc. Le sud c'est la luminosité exceptionnelle du ciel bleu azur dégagé par le Mistral (jamais je n'ai vu une aussi belle luminosité que dans la Provence des Bouches-du-Rhône, dans le triangle Arles-Marseille-Aix (on peut pousser jusqu'à La Ciotat), la sensation de pureté y est absolument inégalable), le soleil de plomb et les cigales et pas un nuage à l'horizon.

Le Sud-Ouest n'a pas tout cela (de plus en plus tout de même), le bleu du ciel n'y est pas pareil, les cigales y sont moins présentes (même si elles sont de plus en plus nombreuses chaque année qui passe) et la sensation n'y est pas la même tout simplement, car le caractère océanique que toute la France "non-méditerranéenne" est habituée à cotoyer au quotidien tout au long de l'année est encore largement perceptible dans l'ensemble paysager (exception faites des fameux pins maritimes de la forêt landaise) ;) 

 

Et exception faite des causses lotois et périgourdins où le chêne vert est majoritaire et où les cigales grises font de grands concerts chaque été 😋

  • J'aime 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubenas en Ardèche méridionale

euh... dans les causses lotois c'est principalement du chêne pubescent et du genévrier commun.

pour y avoir de la famille et y avoir vécu quelques années, même si en effet les été sont souvent chauds et ensoleillés, globalement sur l'année on est bien loin

de l'ambiance méditerranéenne avec de nombreuses journées grises et brumeuses (surtout dans les vallées). et en hiver il y a souvent de bons gros coups de froid avec des nuits vraiment glaciales ! si je compare avec l'Ardèche du sud ça n'a vraiment rien à voir que ce soit au niveau ensoleillement ou chaleur estivale.

mais c'est vrai que les causses, avec leur sols calcaires poreux qui ne retiennent pas l'eau, donne une végétation qui rappelle les causses de Lozère ou de l'Aveyron avec une ambiance sèche et rocailleuse.

 

pour en revenir aux changements brutaux de paysage quand on arrive en zone méditerranéenne, je pense que ça vient du relief, cette zone étant encerclée de massifs montagneux; donc quand on descend avec le changement d'altitude ça change vite.

d'ailleurs pour moi c'est là la principale différence entre le nord et le sud de la France : le nord est plat (excepté les Vosges et le Jura), le sud est plein de relief ce qui donne des climats beaucoup plus tourmentés et diversifiés : effet de foehn, effets venturi, pluies orographiques, orages violents, contrastes adrets/ubac, etc...   

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Grenoble
Il y a 11 heures, jeb04 a dit :

Je suis pourtant allé voir directement sur MF pour comparer même si je dois avouer ne pas savoir quelle est la station choisie comme référence pour Grenoble.

Il faut se méfier pour Grenoble de ne pas tomber sur Saint-Geoirs, station située à 40km de la ville

Niveau insolation ça ne change pas grand-chose je pense, mais les températures de Saint-Geoirs sont clairement inférieures (en toutes saisons) à celles de la "cuvette" grenobloise.

 

Citation

Pourtant comme fait remarquer  @Dionysos il y a plus de Tx > 25°C ou 30°C dans les AN. D'ailleurs les records de Txx y sont aussi plus élevés.

Sans doute les stations du nord sont plus impactées par les coup de frais estivaux que celle du sud 😉

 

Oui,  tu as mis le doigt sur le truc.

Bien que beaux et chauds dans l'ensemble, les étés des AN peuvent être, selon les années, un peu plus "en dents de scie" que les étés des AS.

Edited by Dionysos

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Grenoble
Il y a 2 heures, boubou07 a dit :

mais c'est vrai que les causses, avec leur sols calcaires poreux qui ne retiennent pas l'eau, donne une végétation qui rappelle les causses de Lozère ou de l'Aveyron avec une ambiance sèche et rocailleuse.

Tout à fait.

Hors zone méditerranéenne, il faut beaucoup se méfier de l'impression laissée par la végétation naturelle...

Car cette végétation est fonction certes du climat , mais aussi de la nature du sol : typiquement,  un sol calcaire aura tendance à accueillir une végétation plus xérophile, sans que cela témoigne nécessairement d'un climat plus sec, ni, encore moins,  plus ensoleillé...

Quand on compare Saint-Geoirs (isère) et Gourdon (Lot), il est évident que la petite région de la Bièvre (où se trouve Saint-Geoirs) n'a vraiment rien de "méridional" dans son aspect, probablement beaucoup moins que les causse lotois.

Pourtant la comparaison des données des 2 stations montre que les précipitations et températures moyennes sont très proches, quant à l'ensoleillement moyen, il  est meilleur à Saint-Geoirs qu'à Gourdon ...

 

Edited by Dionysos
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Bordeaux-centre 3 semaines par mois
Il y a 5 heures, boubou07 a dit :

euh... dans les causses lotois c'est principalement du chêne pubescent et du genévrier commun.

pour y avoir de la famille et y avoir vécu quelques années, même si en effet les été sont souvent chauds et ensoleillés, globalement sur l'année on est bien loin

de l'ambiance méditerranéenne avec de nombreuses journées grises et brumeuses (surtout dans les vallées). et en hiver il y a souvent de bons gros coups de froid avec des nuits vraiment glaciales ! si je compare avec l'Ardèche du sud ça n'a vraiment rien à voir que ce soit au niveau ensoleillement ou chaleur estivale.

mais c'est vrai que les causses, avec leur sols calcaires poreux qui ne retiennent pas l'eau, donne une végétation qui rappelle les causses de Lozère ou de l'Aveyron avec une ambiance sèche et rocailleuse.

 

pour en revenir aux changements brutaux de paysage quand on arrive en zone méditerranéenne, je pense que ça vient du relief, cette zone étant encerclée de massifs montagneux; donc quand on descend avec le changement d'altitude ça change vite.

d'ailleurs pour moi c'est là la principale différence entre le nord et le sud de la France : le nord est plat (excepté les Vosges et le Jura), le sud est plein de relief ce qui donne des climats beaucoup plus tourmentés et diversifiés : effet de foehn, effets venturi, pluies orographiques, orages violents, contrastes adrets/ubac, etc...   

 

Il y a 2 heures, Dionysos a dit :

Tout à fait.

Hors zone méditerranéenne, il faut beaucoup se méfier de l'impression laissée par la végétation naturelle...

Car cette végétation est fonction certes du climat , mais aussi de la nature du sol : typiquement,  un sol calcaire aura tendance à accueillir une végétation plus xérophile, sans que cela témoigne nécessairement d'un climat plus sec, ni, encore moins,  plus ensoleillé...

Quand on compare Saint-Geoirs (isère) et Gourdon (Lot), il est évident que la petite région de la Bièvre (où se trouve Saint-Geoirs) n'a vraiment rien de "méridional" dans son aspect, probablement beaucoup moins que les causse lotois.

Pourtant la comparaison des données des 2 stations montre que les précipitations et températures moyennes sont très proches, quant à l'ensoleillement moyen, il  est meilleur à Saint-Geoirs qu'à Gourdon ...

 

 

Sauf que je réagissais simplement à la réflexion de MidiPy sur les pins landais qui contrastaient au sein de l'ensemble paysager "océanique" qu'on observait de manière générale dans le SO. Pour dire que la végétation retrouvée sur les causses et les falaises dans nos contrées contrastent aussi en terme d'ambiance, mais que la raison est la même : les sols (acides pour les Landes, au contraire très calcaires par chez nous, offrant une végétation beaucoup plus sèche, clairsemée et "piquante").

Pour le chêne pubescent, oui c'est le plus présent (et il prend cher chaque été depuis 2015 à cause de la répétition des sécheresses estivales), mais sur la rocaille ce sont bien des chênes verts. Dans tous les cas ce sont des espèces pas franchement "océaniques". Juste pour illustrer le propos de mon ex-compatriote du SO :)  

Edited by acrid vintaquatre
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lavaur - (81)
Il y a 3 heures, acrid vintaquatre a dit :

 

 

Sauf que je réagissais simplement à la réflexion de MidiPy sur les pins landais qui contrastaient au sein de l'ensemble paysager "océanique" qu'on observait de manière générale dans le SO. Pour dire que la végétation retrouvée sur les causses et les falaises dans nos contrées contrastent aussi en terme d'ambiance, mais que la raison est la même : les sols (acides pour les Landes, au contraire très calcaires par chez nous, offrant une végétation beaucoup plus sèche, clairsemée et "piquante").

Pour le chêne pubescent, oui c'est le plus présent (et il prend cher chaque été depuis 2015 à cause de la répétition des sécheresses estivales), mais sur la rocaille ce sont bien des chênes verts. Dans tous les cas ce sont des espèces pas franchement "océaniques". Juste pour illustrer le propos de mon ex-compatriote du SO :)  

Après, ce dont tu parles est une singularité locale. Si on reste sur une vision très ensembliste de la chose, il y a une unité paysagère dans une grande majorité du Sud-Ouest tout comme il y a une grande unité paysagère en milieu méditerranéen malgré quelques singularités locales :) Je nommais les pins maritimes des Landes car à l'échelle du Sud-Ouest ils forment une singularité (entièrement dû à l'Homme) assez vaste qui peut difficilement être occultée dans le paysage ;) 

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bagnols/Cèze (30) Alt. 65m

Pour les messages se rapprochant plus de la limite Méditerranéen/Non Méditerranéen que Nord/Sud, le sujet a été développé avec précision il y a 4/5 ans ici:

 

 

  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Grenoble

L'idée, c'est donc de séparer la France en  2 parties "Nord et Sud"...

Si "sud" ça veut dire "zone de climat méditerranéen" et "nord", tout le reste de la France, voir le lien donné par @Ced30

 

Par contre, si "sud" cela veut dire là où il y a du soleil et "nord" là où il y en a moins, il n' y a pas de  réponse simple.

D'abord, quelle limite fixe-t-on entre "moins" et "plus" de soleil ?

 

Si c'est 2500h annuelles en moyenne, ça revient, en gros,  à la limite entre "zone de climat méditerranéen" et reste de la France (en gros car  Montélimar et Perpignan n'atteignent pas tout à fait cette limite sur 1981-2010,  sans parler de Carcassonne qui en est assez loin...)

 

2000h me paraît une limite assez intéressante, car suffisamment restrictive, mais pas trop non plus pour avoir 2 divisions de la France pas trop disproportionnées.

Par contre, si on prend cette limite, on n'a pas 2 zones homogènes...

Car , hors zone méditerranéenne, ce n'est pas parce que l'on est plus au sud qu'il y a nécessairement plus de soleil : exemple typique,  La Rochelle dépasse sensiblement 2000h, mais Biarritz est assez sensiblement en-dessous...

On aurait alors une zone qui réunirait , outre bien sûr la zone de climat méditerranéen les Charentes, une bonne partie du Sud-Ouest, tout le sud du Massif Central, et une bonne partie du Centre-Est.

 

 

 

 

 

Edited by Dionysos
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Grenoble

Selon cette carte, une limite à  1950h permettrait d'avoir 2 zones homogènes, de superficies comparables :

 

Inkedcarte_france_ensoleillement_LI.jpg

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Saint Martin d'Hères 220m et parfois sur les hauteurs de Céüse (Hautes Alpes) à 1300m d'altitude

@Dionysos Je suis d'accord, si le but et de trouver une différence climatique qui correspond à la limite géographique entre Nord et Sud de la France c'est un bon critère. Faudrait juste prendre une durée un peu plus longue 9 ans c'est un peu court.

 

L'isotherme 20°C de température moyenne en juillet me semblait pertinent aussi (cf carte que j'ai postée plus haut).

 

Il faut juste garder en tête que ça ne correspond pas a deux unités climatiques fondamentalement différentes !

Edited by Obiou
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nord/Centre : Maisons à colombages avec toits à tuiles plates à forte inclinaison, briques rouges pour l'extrême Nord https://goo.gl/maps/CZQKWbLDyePdLHeD8

Centre Est : Tuiles à emboîtements avec inclinaison du toit assez forte https://goo.gl/maps/3oWRKyGx9mH21ZNs6

Centre Ouest et sud Ouest : Maisons à colombages (ou non) avec tuiles romanes ou à emboîtement, faible inclinaison des toits https://goo.gl/maps/DTrm9fcqF7MQMnLk6

Sud Est : Toits à tuiles romanes à faible inclinaison, souvent présence de génoises https://fr.wikipedia.org/wiki/Génoise_(architecture) , absence totale de maison à colombage, façades parfois colorées https://goo.gl/maps/3nJczMVD6AdbsqH89

 

NB : les tuiles à emboîtements se trouvent dans toute la France, idem pour les bâtiments de type haussmannien (allez dans les vieux centres ville pour trouver des batiments représentatifs de la région). Il est possible de trouver des ovnis (ex: bâtiment à tuiles plates en pleine Provence), cependant ils ne sont pas représentatifs non plus de la région, autre exemple d'Issoire, en pleine Auvergne mais avec des allures d'architecture méditerranéenne https://goo.gl/maps/VXf3GTZj3yb6oicaA

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Grenoble
Le 07/01/2020 à 21:03, Gaël13 a dit :

Le Trièves doit être pas trop mal loti (2100/2300 h annuel ?), puis après à partir de Grenoble et dans les vallées préalpines du N, c'est assez régulier autour des 2000 h de Grenoble à Annecy,

Sur ce point précis, je pense que c'est à nuancer un petit peu...

D'abord ce n'est pas uniforme de Grenoble à Annecy

Chambéry doit être un peu en dessous de Grenoble et Annecy car les grisailles anticycloniques automnales/hivernales y sont plus fréquentes et plus tenaces (je l'ai constaté à plusieurs reprises en décembre, en faisant le trajet entre Grenoble et Annecy) D'ailleurs, au cumul 2019, il y a 300h d'écart entre Chambéry et Saint-Geoirs, certes la station du Bourget du lac est mal située, mais cela suffit-il  à expliquer entièrement un tel écart ?

D'autre part, la moyenne de Saint-Geoirs sur 2010-2019 est de 2180h...

Peut-être que la décennie 2010-2019 a été plus ensoleillée que 1981-2010... Mais on nous dit que ce n'est pas le cas, que cela vient du passage de l'héliographe au pyranomètre. Si c'est le cas, j'imagine que MF est passée au pyranomètre car elle estimait qu'il mesurait des valeurs plus proches de la réalité. Donc, dans ce cas, il faut prendre comme "normale" la moyenne de 2010-2019... 😉

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...