Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Aldébaran

Statistiques et anomalies climatiques nationales

Recommended Posts

Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

La première chose que th38 a dit au sujet d'une erreur de sa part:

"c'est vrai"

Pour le reste effectivement, on ne déduit rien d'une décennie, c'est clair et net.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

La première chose que th38 a dit au sujet d'une erreur de sa part:

"c'est vrai"

Oui, j'avais remarqué, je sais encore lire, mais il justifiait son erreur ainsi:

"mais les moyennes ont juste commencé à "frémir" au cours de cette décennie"

Ce qui est, je le répète, tant sur le plan global que sur le plan national, complètement faux, à moins qu'on n'ait pas la même notion de ce que veut dire "frémir".

D'après le Berkeley Institute, la température en France a augmenté en tendance décennale de 0.6 à 0.7°C/décennie de 1981 à 1990.

Moi ce n'est pas ce que j'appelle "frémir" mais à la rigueur, LOL, "bouillir".

et je répète aussi que sa citation de MF est hors de propos.

d'un point de vue général il n'est pas très sain d'éliminer des périodes sans le justifier, de façon rigoureuse, d'un point de vue scientifique.

on s'évite ainsi des reproches genre "hide the decline"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, j'avais remarqué, je sais encore lire, mais il justifiait son erreur ainsi:

"mais les moyennes ont juste commencé à "frémir" au cours de cette décennie"

Ce qui est, je le répète, tant sur le plan global que sur le plan national, complètement faux, à moins qu'on n'ait pas la même notion de ce que veut dire "frémir".

D'après le Berkeley Institute, la température en France a augmenté en tendance décennale de 0.6 à 0.7°C/décennie de 1981 à 1990.

Moi ce n'est pas ce que j'appelle "frémir" mais à la rigueur, LOL, "bouillir".

et je répète aussi que sa citation de MF est hors de propos.

d'un point de vue général il n'est pas très sain d'éliminer des périodes sans le justifier, de façon rigoureuse, d'un point de vue scientifique.

on s'évite ainsi des reproches genre "hide the decline"

Bon, je veux bien me frapper la poitrine en disant "...oui j'ai péché, j'ai vraiment péché, c'est pourquoi je supplie la Bienheureuse...."

Cela étant plus on avance dans le RC, et au plus les dernières tendances permettent d'entrevoir ce qu'il se passera d'ici X décennies, et c'était le but de l'intervention.

On n'a effectivement pas la même notion de "frémir"

Je prend le Robert, il est écrit "être agité d'un faible mouvement d'oscillation" (c'est pour toi) et ensuite l'exemple du Robert "se dit de l'eau sur le point de bouillir" (là c'est pour moi).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Cela étant plus on avance dans le RC, et au plus les dernières tendances permettent d'entrevoir ce qu'il se passera d'ici X décennies, et c'était le but de l'intervention.

Ah oui mais alors la tendance en France sur 30 ans était de 0.42°C/décennie en 2003 et 0.24°C/décennie en 2013, toujours sur 30 ans.

Donc je suppose que tu choisis la dernière tendance?

Et si en 2020 elle est de 0.15°C/décennie toujours en France, ce sera celle-là la meilleure des trois?

Celle qu'il faudra considérer pour avoir une meilleure approche du réchauffement futur?

Enfin, je ne tiens pas particulièrement à ce tu battes ta coulpe.

Je passais par là et ta prose m'a fait un peu comment dirais-je,... frémir.whistling.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Le Voide (49-Maine et Loire), à 35 km au sud d'Angers et à 135 mètres d'altitude.

Loin de moi l'idée de détourner la fermeture du sujet: prévision des climats en Europe, mais celui-ci ayant été fermé au moment où je prenais le temps de répondre à la réflexion qui suit, et n'ayant pas envie de perdre ce message qui peut aussi servir à ceux qui côtoie également ce sujet, je le poste ici, en espérant que les réponses qui suivront seront constructives pour chacun:

On est bien d'accord donc aucune des deux questions a de réponse! Maintenant, on peut répondre à ces 2 questions: "est-ce qu'il y a un argument qui montre que l'homme est le responsable?" et "est-ce qu'il y a un argument qui montre que l'homme n'est pas le responsable?". La réponse est non aux 2 questions.

Et du coup, cela veut dire que tous les pro-réchauffement anthropique et tous les climato-sceptiques ont faux sur toute la ligne. On ne sait pas qui est le responsable.
Ce n'est pas parce qu'en l'espace d'une heure, personne n'a pris le temps de te répondre, qu'il n'y a pas de réponses possibles à ta question.

De plus, je suis surpris que tu puisses ainsi aboutir à une conclusion aussi expéditive.

Je te propose les liens suivants pour que tu puisses approfondir le sujet:

Des fréquentes questions/réponses sur le sujet pour un public non averti:

http://www.skepticalscience.com/docs/Guide_Skepticism_French.pdf

http://www.ipcc.ch/publications_and_data/ar4/wg1/fr/faqs.html

http://publications.gc.ca/collections/collection_2009/ec/En56-219-2008F.pdf

Les réponses des scientifiques suite aux polémiques lancées par Mr Courtillot et Mr Allegre, :

http://legacy.futura-sciences.com/fileadmin/Fichiers/images/Terre/Lettre_Climatologues_Courtillot.pdf

http://legacy.futura-sciences.com/fileadmin/Fichiers/images/Terre/Lettre_Climatologues_Allegre.pdf

Le rapport de synthèse du GIEC, qui peut aussi servir de bonne base:

http://www.climatechange2013.org/images/report/WG1AR5_SPM_brochure_fr.pdf

Ces quelques liens peuvent déjà permettre une première approche approfondie sur le sujet!

Et je sais qu'il est "Marketinguement" intéressant pour les médias de faire le buzz, ou de pseudos polémiques en faisant penser que le réchauffement climatique s'est arrêté, auprès d'un public qui ne doit plus trop savoir quoi en penser, mais tu peux aussi prendre le temps de lire la page du lien que je t'ai envoyé précédemment, où il ne s'agit que de faits observés réellement par différents organismes, et dont les méthodes pour déterminer des tendances significatives objectives ont été appliquées!

/topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/page-86'>http://forums.infoclimat.fr/topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/page-86

Sinon, concernant Sebb, non, je n'ai pas (encore) de site personnel où poster mes graphiques, mais j'ai bien l'intention de les présenter, et probablement de les réactualiser sur InfoClimat dans les prochains mois. Il y a 15 graphiques de ce genre, avec l'intégralité des saisons, et avec comme paramètres: la pluviométrie, la température, et les indices d'aridités, mais il faut que je les finalise!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Et je sais qu'il est "Marketinguement" intéressant pour les médias de faire le buzz, ou de pseudos polémiques en faisant penser que le réchauffement climatique s'est arrêté, auprès d'un public qui ne doit plus trop savoir quoi en penser, mais tu peux aussi prendre le temps de lire la page du lien que je t'ai envoyé précédemment, où il ne s'agit que de faits observés réellement par différents organismes, et dont les méthodes pour déterminer des tendances significatives objectives ont été appliquées!

puisqu'on parle de marketing, ceci est pas mal aussi, dans le genre...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Lol! Surtout au niveau de la photo, ça donne l'image de populations obligées de ramper sur un filet d'eau tellement tout est écrasé par la chaleur, on dirait l'affiche d'une sortie science fiction au cinema.

Je préfère quand c'est signé Foucart.

Accroche en opposition avec le contenu qui affiche sans mentir cette fois, l'écart type envisagé par les scientifiques (0,6 à 1,3°C d'ici 2050); autant dire que si on est en 2050 à +0,6°C, nous n'avons pas fini de fabriquer des sceptiques, l'écart d'impression avec la photo d'accroche serait considérable.

D'autant plus qu'une fois qu'on aura passer le cap de l'absence habituelle de neige pour la plupart des hivers comme c'est désormais le cas dans l'Ouest et le Sud, devenant majoritaire même dans le reste du pays, le changement sera moins perceptible; l''aspect cyclique reprendra le dessus, avec l'obligation de tirer des stats d'occurrence pour rendre compte, aspect éloigné de la perception des gens.

Après on peut penser qu'avec une population de plus en plus instruite, et surtout réceptive et critique au monde médiatique, que les gens seront de plus en plus nombreux à faire la part des choses, donc entre marketing et actualité scientifique; reste à voir combien tomberont dans l'extrême inverse, peu nombreux mais bruyants aujourd'hui, si on continue à présenter le RC comme sur cette photo, combien seront t'ils dans 30 ans?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

Lol! Surtout au niveau de la photo, ça donne l'image de populations obligées de ramper sur un filet d'eau tellement tout est écrasé par la chaleur, on dirait l'affiche d'une sortie science fiction au cinema.

Je préfère quand c'est signé Foucart.

Accroche en opposition avec le contenu qui affiche sans mentir cette fois, l'écart type envisagé par les scientifiques (0,6 à 1,3°C d'ici 2050); autant dire que si on est en 2050 à +0,6°C, nous n'avons pas fini de fabriquer des sceptiques, l'écart d'impression avec la photo d'accroche serait considérable.

D'autant plus qu'une fois qu'on aura passer le cap de l'absence habituelle de neige pour la plupart des hivers comme c'est désormais le cas dans l'Ouest et le Sud, devenant majoritaire même dans le reste du pays, le changement sera moins perceptible; l''aspect cyclique reprendra le dessus, avec l'obligation de tirer des stats d'occurrence pour rendre compte, aspect éloigné de la perception des gens.

Après on peut penser qu'avec une population de plus en plus instruite, et surtout réceptive et critique au monde médiatique, que les gens seront de plus en plus nombreux à faire la part des choses, donc entre marketing et actualité scientifique; reste à voir combien tomberont dans l'extrême inverse, peu nombreux mais bruyants aujourd'hui, si on continue à présenter le RC comme sur cette photo, combien seront t'ils dans 30 ans?

Et si il n'y avait que cela quand on voit les images qui servent de support aux journaux télévisés pour parler du sujet et qui ne font que le discréditer au lieu de le prendre au sérieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aix en Provence

Et si il n'y avait que cela quand on voit les images qui servent de support aux journaux télévisés pour parler du sujet et qui ne font que le discréditer au lieu de le prendre au sérieux.

...et la communication même du GIEC. Qu'en dire...

Je lis un article de Jean Jouzel dans le JDD ce matin et là, oui, je suis perplexe pour ne pas dire sceptique.

Déjà, nommer le rapport "Climat du XXI ° siècle" qui est déjà entamé de près de 15%. Bon soit, on fait fi des 15% déjà vécus et visons les 85% restant.

Aujourd'hui il y a disproportion entre les descriptifs climatiques prévus affichés et le vécu actuel du temps...alors bien sûr, tout cela est prévu s'emballer mais ça fait 20 à 30 ans que cela est censé s'emballer, donc on laisse passer et on verra bien.

Ensuite, comment un scientifique aussi doué que Jean Jouzel, insiste à ce point là pour juxtaposer tous les clichés catastrophiques en quelques lignes d'interview : pour résumer, dans 1 phrase, il nous explique que les sécheresses seront de plus en plus fréquentes et dans la phrase d'après, nous expliquer que les inondations seront de plus en plus fréquentes. Puis, ailleurs (dans un article de la Provence), on nous explique que globalement il pleuvra plus...

Franchement, même si moi, je vois un peu ce qu'il veut dire...encore que...le lecteur non passionné par le sujet a tout pour avoir l'impression de se faire prendre pour un jambon.

Bon après moi je dis ça mais je suis pas spécialiste, juste passionné de météo depuis l'enfance et donc aspiré malgré moi dans ce sujet....et pour mémoire il ya 15 ans, le climat méditerranéen était censé se désertifier (remontée de la cellule de Hadley etc.). Aujourd'hui, la prédiction est qu'il y aura plus d'inondations. Bon moi , ça m'arrange, j'aime bien les épisodes méditerranéens, désolé du cynisme mais je ne peux m'en empêcher.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

L'anomalie de température de 5.3°C concerne l'été en France.

si je cite le rapport en question:

"A l'horizon 2071-2100

Une forte hausse des températures moyennes. Pour le scénario RCP2.6, elle est de 0,9 °C [0,4 °C/1,4 °C] en hiver, et de 1,3 °C [0,6 °C/2 °C] en été. Pour le scénario RCP8.5, elle est comprise entre 3,4 °C et 3,6 °C [1,9 °C/3,4 °C

] en hiver, et entre 2,6 °C et 5,3 °C [3,2 °C/5,1 °C]

en été. Cette hausse devrait être particulièrement marquée en allant vers le Sud-Est du pays, et pourrait largement dépasser les 5 °C en été par rapport à la moyenne de référence

"

Entre parenthèses il me semble qu'il y a une erreur sur ce que j'ai mis en rouge.

çà devrait plutôt être en hiver 3.6°C [1.9°C/5.4°C] et en été 5.3°C [3.2°C/7.1°C] je pense, non? (corrigez moi si je me trompe)

Mais bref, si 5.3°C concerne bien l'anomalie médiane en été (c'est conforme aux sorties des modèles actuels), il s'agit tout de même de la conséquence en terme de température du scénario le plus noir du GIEC, à savoir le RCP8.5.

Pour mémoire, c'est un peu plus loin dans le texte, ce scénario prévoit un forçage en 2100 à 12.5W/m2 en 2100 à 8.5W/m2 bien sûr, 12.5W/m2 c'est en 2250 (nous sommes actuellement à 2.3 W/m2 environ) et une teneur en CO2 à 1313ppm ( nous sommes actuellement à 400ppm).

Tout ceci correspondant à des émissions en carbone 3 fois les actuelles en 2100.

La teneur en CO2 pour ne prendre que çà, est passée de 340 à 400ppm en 33 ans (de 1981 à 2014) alors que la croissance économique était forte, soit 18% d'augmentation en 33 ans et 0.54%/an.

Passer de 400 à 1313 en 86 ans çà fait 328% d'augmentation et 3.82%/an!

Hum, moi je veux bien mais faut raison garder.

Mais si on estime que c'est vraisemblable, on peut tout aussi bien, c'est dans le même ordre d'idées "farfelues", estimer qu'on saura injecter suffisamment d'aérosols dans la stratosphère pour stabiliser la température.

Alors prudence avec toutes ces prévisions catastrophistes.

Ceci ne voulant pas dire qu'il ne faut rien faire, hein!

PS: je viens de réaliser que ce sont des CO2 équivalents.

donc çà change un peu mais pas fondamentalement (j'en suis déjà à mon deuxième calcul confused1.gif )

en 1981 le CO2 équivalent était de 347 ppm

en 2014 il est de 432 ppm

soit 25% d'augmentation en 33 ans et 0.76%/an.

en 2100 il serait de 1313 ppm, soit 304% et 3.53%/an.

si je ne suis pas trompé.

Mais çà voudrait dire, en gros, qu'on quintuplerait la croissance annuelle alors qu'on peut raisonnablement avoir des doutes à la fois sur la disponibilité en carbone fossile exploitable et sur la future croissance économique. (il faut faire attention aux aérosols mais c'est pour l'idée et les ordres de grandeur)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Meteor pour tes remarques et tes infos.

Le CO2 équivalent (source Insee, mais très proche des tiennes) dit ceci dans le détail :

1960/1975 passe de 316 à 331 soit+15

1975/1990 passe de 331 à 354 soit + 23

1990/2005 passe de 354 à 380 soit + 26

2005/2014 passe de 380 à 431 soit + 51....en 9 ans seulement....ça craint vraiment ces dernières années...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Merci Meteor pour tes remarques et tes infos.

Le CO2 équivalent (source Insee, mais très proche des tiennes) dit ceci dans le détail :

1960/1975 passe de 316 à 331 soit+15

1975/1990 passe de 331 à 354 soit + 23

1990/2005 passe de 354 à 380 soit + 26

2005/2014 passe de 380 à 431 soit + 51....en 9 ans seulement....ça craint vraiment ces dernières années...

oui merci.

bon çà fait un bout de temps que j'ai un peu décroché de toutes ces histoires mais en fait j'ai retrouvé l'origine de leur 1313 ppm.

il s'agit du CO2 équivalent au sens de KYOTO (on additionne tous les gaz y compris les exotiques).

Voilà ce que çà donne depuis 1980:

co2-c3a9quivalent.jpg

c'est quasiment de l'exponentiel, ou de la puissance en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon après moi je dis ça mais je suis pas spécialiste, juste passionné de météo depuis l'enfance et donc aspiré malgré moi dans ce sujet....et pour mémoire il ya 15 ans, le climat méditerranéen était censé se désertifier (remontée de la cellule de Hadley etc.). Aujourd'hui, la prédiction est qu'il y aura plus d'inondations. Bon moi , ça m'arrange, j'aime bien les épisodes méditerranéens, désolé du cynisme mais je ne peux m'en empêcher.

Vous voulez soulever une contradiction, mais en fait vos deux phrases sont incomplètes.

Si vous voulez vous plaindre, allez vous plaindre aux médias qui coupent des phrases et des bouts de mots default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Le plus simple est de ne faire un procès à personne, les médias généralistes font ce qu'ils peuvent, mais il faut aussi arrêter de chercher des contradictions. Ou alors il faut s'attaquer aux rapports scientifiques originaux, pas aux retranscriptions médiatiques. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besançon 290m

(..)

en 2100 il serait de 1313 ppm, soit 304% et 3.53%/an.

si je ne suis pas trompé.

432 à 1313 en 86 ans

1313 =3,04*432= 304% de 432 (donc le 432 subit une augmentation globale de 204%)

mais sur 86 ans ça fait +1,3 % par an pas 3,5%

car 3,04^(1/86) =1,0130

pour la période précédente 0,66 %/an plutôt que 0,76

-> taux annuel moyen doublerait pas quintuplé

PS1 sans calculatrice taux t = +3,5 en % par an ça fait doubler en à peu près 20 ans alors en 80 ans ce serait multiplié par 2^4 =16 !

20 ans car si t = +3,5 alors 70/t =70/3,5=20 car temps de doublement approximatif = 70/t approximation pas utilisable pour grand taux mais convenable pour 0< t <10 (%) )

PS2 c'est plus simple comme maths (niveau Tle ES) que le post du 19 mai de christianP l /topic/45211-previsionsevolution-des-climats-en-europe-dans-les-prochaines-annees/page-14'>http://forums.infoclimat.fr/topic/45211-previsionsevolution-des-climats-en-europe-dans-les-prochaines-annees/page-14

ouille en 1° lecture je n'ai pas capté ce rôle de la "tendance de fond" moi ... un graphique basique des distributions m'aiderait bcp mais topic clos ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

432 à 1313 en 86 ans

1313 =3,04*432= 304% de 432 (donc le 432 subit une augmentation globale de 204%)

mais sur 86 ans ça fait +1,3 % par an pas 3,5%

car 3,04^(1/86) =1,0130

pour la période précédente 0,66 %/an plutôt que 0,76

-> taux annuel moyen doublerait pas quintuplé

PS1 sans calculatrice taux t = +3,5 en % par an ça fait doubler en à peu près 20 ans alors en 80 ans ce serait multiplié par 2^4 =16 !

20 ans car si t = +3,5 alors 70/t =70/3,5=20 car temps de doublement approximatif = 70/t approximation pas utilisable pour grand taux mais convenable pour 0< t <10 (%) )

PS2 c'est plus simple comme maths (niveau Tle ES) que le post du 19 mai de christianP l /topic/45211-previsionsevolution-des-climats-en-europe-dans-les-prochaines-annees/page-14'>http://forums.infoclimat.fr/topic/45211-previsionsevolution-des-climats-en-europe-dans-les-prochaines-annees/page-14

ouille en 1° lecture je n'ai pas capté ce rôle de la "tendance de fond" moi ... un graphique basique des distributions m'aiderait bcp mais topic clos ...

Merci d'avoir rectifié cette grossière erreur.

Je précise un peu.

Mon erreur a été de ne pas signaler que je ne considérais pas la progression géométrique (à l'instar du taux de croissance habituel) mais la progression arithmétique et de parler de croissance économique à la fin.

Bon je pensais que ce n'était pas la peine de tout expliciter et que c'était l'esprit qui comptait, alors précisons.

Donc j'ai considéré une croissance arithmétique sur la période parce que cela me semble plus parlant que la croissance géométrique.

Pour mieux préciser encore, (1313-432)ppm/86 ans= 10.2ppm/an en moyenne.

De 1980 à 2014, c'est (432-347)/34 = 2.5ppm/an en moyenne

Donc, toujours en moyenne, cela voudrait dire que la teneur augmenterait 4 fois plus vite dans le futur que précédemment.

En fin de siècle on serait d'ailleurs à des augmentations annuelles encore plus fortes.

Par exemple, on monte de 15 ppm en 2099.

Inutile de rappeler la quantité de carbone fossile et autres GES à mettre dans l'atmosphère pour augmenter de 15ppm sur une année.

J'espère que les esprits rigoureux seront satisfaits de cette mise au point.

PS: je tiens tout de même à te signaler que ce n'est pas particulièrement adroit ou convivial, comme on veut, de me rappeler que tout çà est du niveau mat(ernelle) supérieurethumbdown.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besançon 290m

Ma remarque sur le niveau requis n'était en rien destinée à dévaloriser tes interventions elle était plutôt destinée à signaler à tous les lecteurs n'ayant jamais mis le nez dans des calculs de taux d'évolution de ne pas hésiter à se pencher dessus car abordable .

je n'en dirais pas autant de certains posts ( posts de Paix par ex. souvent rien compris moi ) qui m'ont paru nettement plus inaccessibles sans un bagage minimum sur les outils qu'il évoquait .

Mon PS sur le temps de doublement environ 70/ t ( ce qui m' a fait voir le pb du 3,5% sans calculatrice ,c'est un procédé pratique ..) est destiné aux gens qui n'ont aucune connaissance la dessus .

Rque : Lescalculs de taux moyen d'évolution quand même pas si évident que ça (car pas du tout dans le bagage acquis) pour quelqu'un qui a juste passé un bac S par ex. car les calculs de taux d'accroissement moyen annuels avec des racines nièmes ne sont pas du tout abordés en S ( mais vus en ES , on considère qu'en cas de besoin un bachelier S se débrouillera tout seul ?)

et c'est pas gagné quand on voit l'énormité qu'a pu sortir sous les applaudissements une ministre de l'enseignement supérieur , de formation d'élite ginette/HEC/ENA

.....

Probable à mon avis qu'elle ait fait ça à la Allègre , sachant parfaitement que c'est faux, (j'espère ... ) mais comme ça claque et permet de mystifier le plus grand nombre dans l'auditoire du jour, on y va ...

PS pour modèle de croissance arithmétique (et diverses expressions de variations absolues ) il est convenu en effet d éviter de les exprimer par des % ,qu'on réserve aux variations relatives , sinon tout lecteur non averti s'y perdrait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au vue de l anomalie de Température à 850 hpa pour se week end (+10) le mois d'octobre emboîte le pas sur septembre. Et pourrait être le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au vue de l anomalie de Température à 850 hpa pour se week end (+10) le mois d'octobre emboîte le pas sur septembre. Et pourrait être le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré

Oui déjà que sur la période allant du 1er au 15 octobre les températures moyenne sont plus de 3°C supérieur a la normal dans pas mal d'endroit alors avec le coup de chaud de ce week-end, la température du mois d'octobre pourrait continuer de monter.

L'année 2014 pourrait en effet bien devenir l'année la plus chaude si le mois de novembre et décembre ne sont pas trop froid.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Vergèze ( Gard ) Alt. 40m

Bonjour à tous

A Strasbourg, avec 16,0°C de Température moyenne pour les 15 premiers jours d'octobre nous sommes 4,8°C au dessus de la moyenne mensuelle (normale 81/10)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

A Strasbourg, avec 16,0°C de Température moyenne pour les 15 premiers jours d'octobre nous sommes 4,8°C au dessus de la moyenne mensuelle (normale 81/10)

4.8 mais c'est ÉNORMES vous avez donc de grande chances que octobre 2014 soit le mois do octobre le plus chaud

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : nulle part et partout

Pour Marignane (13) au 16/10 on est sur un excédent de Tm de 4.5°C pour ce mois et 1.33 sur l'année

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Diemeringen 67 (235m)

4.8 mais c'est ÉNORMES vous avez donc de grande chances que octobre 2014 soit le mois do octobre le plus chaud

Enorme en effet. Mais les deux dernières semaines de ce mois vont faire diminuer cet écart car le nord-est devrait être la région la plus touchée par la baisse des températures à partir 20 octobre. On ne devrait pas dépasser les 3 degrès d'écart en fin de compte, ce qui reste bien sûr considérable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris IX & XIV (occasionnellement Besançon)

L'erreur que beaucoup font pour ce mois d'octobre est de comparer les moyennes du début ou de la première partie de ce mois d'octobre 2014 à la normale d'un mois d'Octobre entier.

Or la différence thermique entre un début et une fin Octobre et statistiquement telle que ça n'a pas de sens de faire une telle comparaison.

Ainsi, si on avait par exemple 15 premiers jours parfaitement dans les normales quotidiennes, en faisant la comparaison à la normale du mois d'octobre entier on aurait un excédent pour les Tn de 1.3°C et de 1.5°C pour les Tx.

Voilà j'intervenais juste pour dire que les résultats sont parfois mal interprétés et que l'on en déduit des excédents très surestimés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Voilà j'intervenais juste pour dire que les résultats sont parfois mal interprétés et que l'on en déduit des excédents très surestimés.

Oui .. et non.

Même si en effet le mois d'octobre a des normales mensuelles qui sont en très fort pente particulièrement dans le Nord-Est, cela n'enlève en rien au caractère exceptionnel de la période actuelle. Pour en donner un exemple, à Strasbourg, la première quinzaine a affiché une Tm de 16.0°, le record étant de 16.4° en 1966. Et avec 21.0° de Txm, les maximales de ces 15 premiers jours d'octobre ont égalisé le record établi en 2001.

Effectivement, le fait de comparer les anomalies par rapport aux normales mensuelles conduit à avoir des valeurs qui sont d'une certaine manière surestimées ; néanmoins les écarts que nous observons actuellement sont suffisamment significatifs pour pouvoir être considérés comme remarquables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...