Wilfried63

Tendance été 2015

Messages recommandés

momo4850   

Il y a un souci de date ici Momo.

2cat_20150501_t850_months24_global_deter_public_ert0.png

oui merci

c'est plutôt ça pour la sortie du mois de Mai 2015

mS9gPM6.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
momo4850   

prévisions d'IBIMET pour JJA.

6tVPXt6.gif

O7kT9mH.gif

précipitations

kox8Vs7.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
momo4850   

Mise à jour de ECMWF pour les mois de juin et Juillet

heOuOcN.png

IzClasO.png

bonne nouvelle avec un temps sec et chaud pour ce mois de Juin en rupture avec la sortie du mois de Mai qui voyais des t° dans les normes et un temps plus humide en méditerranée.

pour le mois de Juillet c'est une configuration propice aux plongeant des thalweg jusqu'au Maroc .

temps trés doux voire chaud en Europe continentale mais plus frais entre la GB et la Scandinavie et le nord de la France globalement sec.

GK9WZVJ.png

VTqMD93.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
breton   

Et en placement des centres d actions ça donne quoi ?? Ou trouves tu ces cartes ?

Et tu as les cartes par décade pour juin ?

Parce que des anomalies de T2m ça veut tout et rien dire ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebinnis   

L'été ne vous inspire plus messieurs .....?

en tout cas il inspire encore G Séchet et son équipe, qui ont réactualisé leurs prévisions à l'heure de ton post.

pour résumer, ce serait une saison "normale", peut-etre un peu plus chaude que la norme.

pour rappel, on se dirigeait d'après eux vers un été relativement frais et humide il y a quelques semaines.

seul point commun de toutes leurs prévisions, et donc quasi certitude : le risque de canicule, à grande échelle du moins, est écarté

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

en tout cas il inspire encore G Séchet et son équipe, qui ont réactualisé leurs prévisions à l'heure de ton post.

pour résumer, ce serait une saison "normale", peut-etre un peu plus chaude que la norme.

pour rappel, on se dirigeait d'après eux vers un été relativement frais et humide il y a quelques semaines.

seul point commun de toutes leurs prévisions, et donc quasi certitude : le risque de canicule, à grande échelle du moins, est écarté

Ecarter un risque de canicule à la mi-juin avec une quasi certitude....c'est quand même prendre des risques

Que l'on relise pour exemple tous les sites de prévisions début juin 2013....

Résultat, juillet 2013 a été le 2ème le plus chaud depuis 1900.

Il me semble que les sites sérieux, comme le donnent les modèles d'ailleurs, c'est de dire plutôt "plus chaud que la moyenne", ou "plutôt plus frais".

Même chose en début d'hiver d'ailleurs pour les vagues de froid.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en tout cas il inspire encore G Séchet et son équipe, qui ont réactualisé leurs prévisions à l'heure de ton post.

pour résumer, ce serait une saison "normale", peut-etre un peu plus chaude que la norme.

pour rappel, on se dirigeait d'après eux vers un été relativement frais et humide il y a quelques semaines.

seul point commun de toutes leurs prévisions, et donc quasi certitude : le risque de canicule, à grande échelle du moins, est écarté

Prévisions saisonnières et quasi certitude : whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'été ne vous inspire plus messieurs .....?

L'automne non plus on dirait, le topic automne étant habituellement ouvert vers le 1er juin.

C'est peut être plus profond que ça ?

InfoClimat, ça doit être à peu près 50% d'adolescent ou pré-adultes qui sont en pleines révisions et en plein examens.

20% de Passionnés qui ne s'expriment plus pour cause de polémiques ou railleries des pros ou pseudos pros.

30% de fanatiques de l'hiver dont les sentiments ne s'expriment qu'à l’automne venu.

C'est probablement pourquoi le solstice d'été n'est pas le point culminant de fréquentation des topic d'I.C.

CQFD default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

C'est peut être plus profond que ça ?

InfoClimat, ça doit être à peu près 50% d'adolescent ou pré-adultes qui sont en pleines révisions et en plein examens.

20% de Passionnés qui ne s'expriment plus pour cause de polémiques ou railleries des pros ou pseudos pros.

30% de fanatiques de l'hiver dont les sentiments ne s'expriment qu'à l’automne venu.

C'est probablement pourquoi le solstice d'été n'est pas le point culminant de fréquentation des topic d'I.C.

CQFD wink.pngwink.png

Je crois surtout que le RC agit dans nos têtes.

Et n'importe quel passionné aimerai que se reproduise l'hiver 63 pour se persuader que le climat n'a pas tant changé que cà...

Pour l'été, on fini chaque année ou presque au dessus des normes...donc la recherche des coups de chaud devient banal de chez banal...

Sinon, pour en revenir aux prévisions, G Sechet à remis ses prévis à jour ce matin.....et il voit maintenant un été plus chaud et plus sec que la normale....confused1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
williams   

Ecarter un risque de canicule à la mi-juin avec une quasi certitude....c'est quand même prendre des risques

Que l'on relise pour exemple tous les sites de prévisions début juin 2013....

Résultat, juillet 2013 a été le 2ème le plus chaud depuis 1900.

Il me semble que les sites sérieux, comme le donnent les modèles d'ailleurs, c'est de dire plutôt "plus chaud que la moyenne", ou "plutôt plus frais".

Même chose en début d'hiver d'ailleurs pour les vagues de froid.

Oui juillet 2013 a été parmi les plus chaud et le mois de juillet le plus ensoleillé mais par contre il n'y a pas eu de canicule de justesse puisque c'est une vague de chaleur qu'il y a eu et qui est la cause du classement de ce mois de juillet.

De toute façon en prévisions saisonnière la certitude n'existe pas vu comment change la météo, vu sa complexité et toutes les surprise qu'elle nous montre bien souvent.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le site lameteo.org (f. decker) qui a mis a jour ses prévisions saisonnières hier (ne s'étant pas beaucoup trompé en 2014 et restant sur une bonne fiabilité de ses previsions - pour mai et juin, elles se sont avérées assez vraies-, j'aurais tendance a le suivre volontiers) voit globalement soleil et chaleur plus ou moins modérée pour la France et l'europe de l'ouest en général en juillet, aout, septembre... et un temps qui resterait, si ce n'est chaud, au moins plutot sec en octobre (mais c'est du HS)

bref, on est pas prêt d'en finir avec soleil a gogo et températures entre +/- 20 et 30 degres, et ce malgré qq journées sans doute plus maussades mais qui risquent d etre bien minoritaires in fine sur le 1er semestre (sur le centre et nord de la france notamment) jusqu'a l'automne météorologique ! le topic des satisfactions comme celui des lamentations risque fort de rester actif, lui, et je sais de quoi je parle !

nb : sinon, que dire de la théorie de qq scientifiques l'an passée annoncant un cycle froid (saisons plus fraîches et plus humides que la moyenne) sur 10 ans a partir de 2015, dûe à une activité solaire en berne sur l'europe de l'ouest ? Et bien, elle a sacrément du plomb dans l'aile si les 10 prochaines années ressemblent a ce second trimestre 2015 (au nord de la loire en tous cas, car j'ai bien conscience qu'au sud ce printemps est très mitigé notamment dans un grand quart sud-ouest)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

Je n'aurais pas écarter ce risque non plus personnellement. L'activité dépressionnaire en Atlantique semble assez persistante et assez active et compte tenu que nos saisons sont peu rythmées depuis quelques temps, je pense que la synoptique obtenue depuis plusieurs semaines pourrait être la grande gagnante de notre été. Cela implique donc le schéma général suivant :

- Activité dépressionnaire persistante en Europe du Nord avec un été sans doute assez maussade vers les Pays Scandinaves.

- Un AA positionné sur l'Europe du Sud-ouest et au large de nos côtes mais nous rendant régulièrement visite par l'ouest voire même souvent positionné sur l'ouest et le sud-ouest du Pays.

- Faibles anomalies persistantes en Atlantique qui font remonter des masses d'air bien chaudes entre l'Afrique du Nord, l'Espagne et remontant vers l'Italie en flux de sud-ouest intense.

- Courant dépressionnaire qui redescend régulièrement vers l'Europe Centrale et l'Europe du sud-est.

Dans cette situation, le risque de masses d'air chaudes persistantes sur le pays semblent plus limitées soit parce-que l'activité dépressionnaire nord-Atlantique balaie de temps à autre la chaleur hors de nos frontières soit parce-que les cut-off Ibériques sont tôt ou tard déplacés par cette activité dépressionnaire nord-Atlantique avec dégradations orageuses fréquentes à la clef. Cela se limite donc généralement à des coups de chaud importants mais assez éphémères et la nébulosité qui suit derrière quelques jours fait rapidement oublier cette séquence caniculaire trop temporaire pour parler réellement de canicule.

Néanmoins, ce schéma très général peut comporter des variations et on ne peut exclure un ralentissement de ce schéma à savoir des coups de chauds plus longs (auquel cas le risque de canicule serait présent) ou des coups océaniques plus importants (comme cela se fait souvent d'ailleurs sur la première quinzaine de juillet ces dernières années). Pour cela, je ne porterais pas le risque de canicule au plus bas car bien souvent le schéma général sait être varié et vu les masses d'air chaudes qui cette année semblent bien prises sur la partie Ibérique, nous serions alors aux premières loges de températures caniculaires. Nous en aurons certainement des températures caniculaires mais le risque est plutôt de savoir combien de jours consécutifs. Toute la différence sera là. La moitié nord du pays, et logiquement d'ailleurs, semble quand même plus protégée de ce risque...

Voilà le schéma tel que je le verrais :

ete_2015_oha6.png

Bleu foncé = été humide et frais

Bleu clair = été humide et assez frais

jaune très pâle = été de saison

jaune pâle = été un plus chaud que la normale et relativement sec avec tendance orageuse

rouge foncé = été chaud et sec avec risque de canicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
momo4850   

Merci pour le schéma et l'analyse mais je ne pense pas que l'été sera frais en scandinavie mais plutôt sec et chaud surtout dans la partie est .

Vue les sst négatives prévues au large du Maroc on peu plutôt s'attendre à des profonds thalwegs atlantique un été chaud de l'Europe du sud est à la scandinavie .orageux en méditerranée ouest . la dorsale nord africaine aura selon ces paramètres du mal à remonter toujours empêcher par une activité dépressionnaire importante . l'anticyclone des Açores campera la ou les sst sont négatives actu ( atlantique nord / Islande /gb/scandinavie ) ce qui pourrai entraîner une suite d'été sèche et fraiche au nord du continent et chaud sans excès mais orageux en bassin ouest de la méditerranée (gf espagnole ) chaud voire très chaud de l'Afrique du nord est ( Égypte ) au Russie en passant par les Balkans jusqu'au l'est de la scandinavie ( flux de SE ) . sur ton schéma je vois plutôt l'onde chaude encore plus à l'est et plus rabattue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack75   

SST négative ? : merci de m' éclairer

Il parlait des températures de l'océan atlantique plus froides que la normale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En complément du message de Run, je pense que le potentiel d'un été qui serait même très chaud -peut-être parmi les plus chauds- est très loin d'être à écarter à ce jour sur un bon tiers sud/sud-est du pays.

Depuis le début de ce premier mois de l'été météorologique, on relève déjà des conditions excessivement chaudes persistantes au sud d'une ligne approximative Bordeaux - Strasbourg ; les anomalies grimpent régulièrement à plus de 2° au dessus des normales 1981-2010 d'un début juin sur ces régions, avec des pointes qui atteignent les +3° entre l'Auvergne et les Alpes. La première décade a d'ailleurs été la plus chaude relevée à ce jour sur pas mal de stations du sud du pays, ce qui est loin d'être négligeable. C'est -heureusement- bien en dessous en intensité qu'un juin 2003 avec ses anomalies qui ont pu atteindre les +10° sur 20 jours dans le centre est, mais c'est quand même suffisamment notable pour être signalé. +2,0° sur 20 jours, cela signifie qu'il faut déjà descendre à -0,6° en moyenne sur tout le reste de l'été ne serait-ce que pour revenir à l'équilibre.

Ça c'était le petit coin observations, mais si on passe sur le cadran prévisions, on constate que ces conditions durablement chaudes devraient persister jusqu'aux échéances les plus lointaines, avec d'ailleurs une augmentation de l'intensité de la chaleur après un intermède qui n'a même pas forcément redescendu le mercure dans les normales de saison après les excès de la première décade. On peut le constater par exemple sur les diagrammes de Toulouse et de Genève, durablement chauds :

[align=center]post-2200-0-12467600-1434991249_thumb.png -- post-2200-0-76767300-1434991249_thumb.png[/align]

Et plus au sud, avec Almeria qui nous montre plus près de la source que le robinet à air chaud africain ne devrait pas tarir :

[align=center]post-2200-0-89942200-1434991247_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

La péninsule ibérique, et par extension nos régions méditerranéennes (a minima) ne montrent que très peu d'inertie en été : contrairement aux deux tiers nord de notre pays qui sont régulièrement soumis à des changements de temps qui peuvent être brutaux et durables (merci les incursions océaniques), ces régions ont souvent une forte inertie qui fait que les synoptiques qu'on y observe en juin se montrent souvent bien plus durables, et en tout état de cause plus difficile à déloger. Partant de là, il n'est pas forcément désuet d'envisager que ces conditions chaudes ont un potentiel non négligeable de rester globalement dominantes les deux prochains mois entre Midi-Pyrénées et les Alpes. En partant d'un bilan déjà très chaud sur le premier quart d'été, le potentiel est la pour faire un "gros chiffre" d'ici le 31 août. Potentiel ne rimant bien entendu pas avec certitudes..

Après, bien entendu peut se poser la question des opportunités dont pourraient bénéficier ces masses chaudes méridionales pour remonter plus au nord. Pour le moment les modèles laissent entrevoir une possibilité d'installation dans la durée et même très durable de ces conditions chaudes et sèches sur les régions septentrionales, mais on sait par expérience qu'il y a toujours davantage de prudence à avoir sur les prévisions chaudes durables au nord de la Loire : on ne voit que trop souvent un appel d'air plus frais subitement modélisé venir tout mettre sur le tapis (si au moins il pouvait se précéder d'orages, mais ce n'est même pas systématique). Mais au vu des récurrences à avoir des soubresauts de circulation zonale plus ou moins hautes en latitude ces temps-ci, récurrence pas forcément démentie par les modèles sur la suite des événements et plutôt conforme à ce que l'on pourrait (?) attendre des répartitions des anomalies de température en Atlantique, je crains que pour au moins un tiers nord-ouest du pays un été chaud et sec (plutôt mal commencé d'ailleurs) ne soit pas l'option la plus probable.

Almeria.png.03f08cc46ba15d69042b7543bd9f

Geneve.png.cb513546e9271ce962a7c06d7d47d

Toulouse.png.5bcd78f363cbcf38ffb98b0bc0f

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   

je crains que pour au moins un tiers nord-ouest du pays un été chaud et sec soit l'option la plus probable.

Belle analyse, juste cette phrase, c'est réellement le sens que tu voulais lui donner?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je crains que pour au moins un tiers nord-ouest du pays un été chaud et sec soit l'option la plus probable.

Belle analyse, juste cette phrase, c'est réellement le sens que tu voulais lui donner?

En effet, j'ai repris ma phrase en cours de route (au départ le sens que je voulais lui donner revenait à dire que l'option la plus probable c'était que les incursions chaudes durables ne soient justement pas durables) et au final j'ai écrit le contraire de ce que je voulais exprimer pinch.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec un mois de juin chaud et avec le temps à venir : masse d'air à 20°C constante jusqu'à mi-juillet, un été plus chaud que la normale est déjà acquis dans le sud-est !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MP13850   

Avec un mois de juin chaud et avec le temps à venir : masse d'air à 20°C constante jusqu'à mi-juillet, un été plus chaud que la normale est déjà acquis dans le sud-est !

Comme d'habitude j'ai presque envie de dire, pas forcément l'été, mais de toute façon on est quasi en permanence au dessus de la normale, on est vraiment dans un cycle chaud depuis 2 ans...

Vivement le retour des cycles froids (si ils reviennent un jour!).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

En effet, j'ai repris ma phrase en cours de route (au départ le sens que je voulais lui donner revenait à dire que l'option la plus probable c'était que les incursions chaudes durables ne soient justement pas durables) et au final j'ai écrit le contraire de ce que je voulais exprimer pinch.gif

Les premiers effets de la chaleur mon cher Stéphane.scared.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

Avec un mois de juin chaud et avec le temps à venir : masse d'air à 20°C constante jusqu'à mi-juillet, un été plus chaud que la normale est déjà acquis dans le sud-est !

Dans le Sud Est,...comme pour la France dans son ensemble.

Vu tout ce que l'on a a se mettre sous la dent dans le moyen terme comme dans le long terme, on risque bien d'avoir un été chaud à très chaud...

La première moitié au 15 juillet risque d'ailleurs d'être historique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.