Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Anglet

Les progrès de l'extend en mer de Béring n'ont rien d'étonnant, à noter que la surface globale de la banquise arctique est toujours nettement en-dessous de la moyenne 81/2010 environ 700/900 000 Km² depuis plusieurs semaines avec une légère tendance à un nouveau creusement de l'écart.

Un peu mieux que les années précédentes, 2019, mais il n'y a pas eu moyen d'approcher les valeurs médianes trentenaires.😧

Le maximum d'extension  peut intervenir d'un jour à l'autre, nous arrivons au milieu de la période de l'enregistrement des maxima.

Edited by pluviodacqs
modification chiffre écart moy81/10 et période

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

En données Jaxa, le maximum d'extent a été atteint  le 12 mars avec 14 271 121 Km2

En données jour on est passé sous les 14 M. La glace de  Béring a continué sa progression alors que celle de Terre neuve a subi les assauts de vents de sud d'une dépression et a bien fondu. Le pack central semble protégé tant que Béring tiendra, ainsi que la glace en mer de Barents et du Groenland.

Le point faible semble être  vers les côtes de la mer de Beaufort où l'épaisseur y est très faible alors que la température  a semblé y être assez froide durant l'hiver. Je ne sais pas ce qui explique ce phénomène (eau plus chaude sous la glace ?, vent souvent trop tempétueux ? )

 

 

CICE_combine_thick_SM_EN_20190318.png.b85737bfbe42903c0df6f4f0ab618df5.png

 

 

le volume de glace est encore très loin de la moyenne des 40 dernières années mais 2019 est au dessus de 2018 et surtout 2017  et sur la décennie, seule l'année 2015 est très supérieure. Voir le verre à moitié plein serait de dire que tant qu'on est dessus du volume de l'année précédente, c'est positif car le retour à la moyenne est utopique pour l'instant.

 

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1_CY.thumb.png.420cea901a86215954170d7b5ec58802.png

jaxa.png

Edited by Mister meteo
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Chauvé (44)

L’Arctique est-elle condamnée ? Même si nous stoppons dès demain toutes les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine, la région arctique va encore se réchauffer de 5 degrés Celsius d’ici la fin du siècle. "

 

https://sciencepost.fr/2019/03/cest-officiel-on-ne-peut-plus-rien-faire-pour-sauver-larctique/ 

Article issu de cet article en anglais https://www.sciencealert.com/there-s-nothing-we-can-do-anymore-about-temperature-rise-in-the-arctic?fbclid=IwAR0qAfAxOXV90Wzv3RWC5ygYoFVMUuQKEcdw7bkMwCS38Yu9-qVF6zlHxd0

 

Et :

 

Selon de nouveaux résultats, l’océan Arctique risque d’être libre de glace en été d’ici vingt ans seulement. En effet, l’oscillation inter-décennale du Pacifique – un mode de variabilité naturelle – est a priori en train de transiter vers sa phase chaude. Or, cette dernière s’associe à une accentuation du transport de chaleur et d’humidité vers le pôle. Ainsi, combiné au réchauffement global, cela nous placerait sur une trajectoire menant rapidement au retrait quasi-total de la banquise en été. "

 

https://sciencepost.fr/2019/03/climat-vers-un-ocean-arctique-libre-de-glace-en-ete-dici-20-ans/

 

arctique projection

 

Etude originale https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1029/2018GL081393

 

Pour rester dans l'actu, actuellement cela discute pas mal sur artic sea ice forum de la libération très précoce du détroit de Nares (risquant ainsi d'exporter pas mal de glace épaisse pour le reste de la saison) et de fissures dans la banquise apparaissant également au nord/nord-est du Groenland. C'est passionnant et montre que nous sommes surement passés à un stade où la glace même épaisse réagit facilement à des facteurs favorables à sa fonte/fissuration (sur le forum ils l’appellent la nouvelle vieille glace en référence au fait qu'il n'existe quasiment plus de glace ancienne et que la glace épaisse est maintenant dû à l’accumulation de glace jeune et serait ainsi plus fragile)

 

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,176.1450.html

 

index.php?action=dlattach;topic=176.0;attach=117494;image

 

Et les anomalies en Arctique sont à nouveau en train d'être énormes (+30°c d'anomalies à certains endroits flirtant avec le point de dégel), ce qui risque de reprovoquer une bonne fonte de la banquise dans les jours à venir après le regel du détroit de Béring ces derniers 15 jours.

 

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2591.150.html

 

index.php?action=dlattach;topic=2591.0;attach=117528;image

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 2 heures, Yoann44 a dit :

L’Arctique est-elle condamnée ? Même si nous stoppons dès demain toutes les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine, la région arctique va encore se réchauffer de 5 degrés Celsius d’ici la fin du siècle. "

 

https://sciencepost.fr/2019/03/cest-officiel-on-ne-peut-plus-rien-faire-pour-sauver-larctique/ 

Article issu de cet article en anglais https://www.sciencealert.com/there-s-nothing-we-can-do-anymore-about-temperature-rise-in-the-arctic?fbclid=IwAR0qAfAxOXV90Wzv3RWC5ygYoFVMUuQKEcdw7bkMwCS38Yu9-qVF6zlHxd0

 

Et :

 

Selon de nouveaux résultats, l’océan Arctique risque d’être libre de glace en été d’ici vingt ans seulement. En effet, l’oscillation inter-décennale du Pacifique – un mode de variabilité naturelle – est a priori en train de transiter vers sa phase chaude. Or, cette dernière s’associe à une accentuation du transport de chaleur et d’humidité vers le pôle. Ainsi, combiné au réchauffement global, cela nous placerait sur une trajectoire menant rapidement au retrait quasi-total de la banquise en été. "

 

https://sciencepost.fr/2019/03/climat-vers-un-ocean-arctique-libre-de-glace-en-ete-dici-20-ans/

 

 

 

Etude originale https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1029/2018GL081393

 

Pour rester dans l'actu, actuellement cela discute pas mal sur artic sea ice forum de la libération très précoce du détroit de Nares (risquant ainsi d'exporter pas mal de glace épaisse pour le reste de la saison) et de fissures dans la banquise apparaissant également au nord/nord-est du Groenland. C'est passionnant et montre que nous sommes surement passés à un stade où la glace même épaisse réagit facilement à des facteurs favorables à sa fonte/fissuration (sur le forum ils l’appellent la nouvelle vieille glace en référence au fait qu'il n'existe quasiment plus de glace ancienne et que la glace épaisse est maintenant dû à l’accumulation de glace jeune et serait ainsi plus fragile)

 

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,176.1450.html

 

 

 

Et les anomalies en Arctique sont à nouveau en train d'être énormes (+30°c d'anomalies à certains endroits flirtant avec le point de dégel), ce qui risque de reprovoquer une bonne fonte de la banquise dans les jours à venir après le regel du détroit de Béring ces derniers 15 jours.

 

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2591.150.html

 

 

 

Dommage,  la saison début 2019 était bien partie.  Le côté pacifique va bien souffrir principalement de Bering à la mer de Beaufort où l'épaisseur est faible.

Pour la disparition totale de glace en été. Je ne suis certain pas car depuis une dizaine d'année, on a une stabilisation. Le plus bas était il y a 7 ans.  

Edited by Mister meteo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
Il y a 5 heures, Mister meteo a dit :

Pour la disparition totale de glace en été. Je ne suis certain pas car depuis une dizaine d'année, on a une stabilisation. Le plus bas était il y a 7 ans.  

 

Attention des fois aux effets "escalier", ce n'est pas parce qu'on a un (court) plateau qu'on ne va pas brutalement descendre à nouveau d'une marche.

 

On a eu ces dernières années une série assez étonnante de mois d'été plutôt frais qui ont souvent sauvé les minimums estivaux. Août 2013, mai - juin - juillet 2014, août 2015, août 2016, juillet - août 2017, juillet 2018, quasiment chaque année a eu sa bouée de sauvetage - juillet 2018 et 2017 sont même respectivement les mois de juillet le plus frais et le second le plus frais depuis le début du siècle. Est-ce la marque d'une rétroaction bienvenue qui favoriserait la concentration de la fraîcheur sur le pôle en été, favorisant ainsi en cascade le maintien de la banquise durant la saison chaude ? Devant une telle série, ce n'est pas forcément idiot de le suspecter, mais le hasard / chaos climatique peut parfois s'avérer surprenant aussi. Dans tous les cas, je ne pense pas que ce soit tenable encore longtemps dans un contexte de hausse continue en rythme annuel des températures en Arctique. On ne pourra pas préserver indéfiniment des mois d'été en anomalie négative sur une pente de réchauffement annuel approchant / dépassant le demi-degré par décennie.

 

 

  • J'aime 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 16 heures, TreizeVents a dit :

 

Attention des fois aux effets "escalier", ce n'est pas parce qu'on a un (court) plateau qu'on ne va pas brutalement descendre à nouveau d'une marche.

 

On a eu ces dernières années une série assez étonnante de mois d'été plutôt frais qui ont souvent sauvé les minimums estivaux. Août 2013, mai - juin - juillet 2014, août 2015, août 2016, juillet - août 2017, juillet 2018, quasiment chaque année a eu sa bouée de sauvetage - juillet 2018 et 2017 sont même respectivement les mois de juillet le plus frais et le second le plus frais depuis le début du siècle. Est-ce la marque d'une rétroaction bienvenue qui favoriserait la concentration de la fraîcheur sur le pôle en été, favorisant ainsi en cascade le maintien de la banquise durant la saison chaude ? Devant une telle série, ce n'est pas forcément idiot de le suspecter, mais le hasard / chaos climatique peut parfois s'avérer surprenant aussi. Dans tous les cas, je ne pense pas que ce soit tenable encore longtemps dans un contexte de hausse continue en rythme annuel des températures en Arctique. On ne pourra pas préserver indéfiniment des mois d'été en anomalie négative sur une pente de réchauffement annuel approchant / dépassant le demi-degré par décennie.

 

 

je n'ose imaginer les conséquences d'un océan arctique libre de glace en été : l'effet albedo réduit à rien, l'effet frigo qui maintient  la température de l'océan disparaîtrait et celui-ci chaufferait de plus en plus , les bords  arctiques continentaux qui se réchaufferaient   aussi car moins rafraîchis par la banquise, et des difficultés d'embâcle accrues en automne, et on recommence pour un tour qui deviendrait un cercle vicieux . S'ensuivrait l'attaque de la banquise au Groenland...et un renforcement probable de la hausse de la température globale  dans des proportions difficilement  modélisables.

Attendons de voir  10 ans de plus si cette temporisation n'était que temporaire ou  plus acquise car il y a 10 ans on évoquait aussi la disparition de la banquise en été qui aurait été  à l'horizon 2020-2030 et 10 ans plus tard on reporte à 2040 l'échéance probable. Même si cela pourrait paraître inéluctable sur une tendance long terme le climat peut nous réserver des surprises car je pense qu'on ne maîtrise pas tout. 

 

 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis tout autant inquiet des consequences d'une perte de la banquise estivale . Toutefois  remet-elle tant que cela en cause la re-formation de la banquise hivernale ? L'essentiel de la glace hivernale se forme maintenant in-situ, la glace multi-year est devenue minoritaire (en % de surface). Donc qu'il reste en fin d'été 3 millions de km2 ou 0 millions, ca n'est pas ça qui va fortement impacter la re-formation pour l'hiver suivant. Il n'y a pas besoin d'un "noyau" pour que le reste de l'océan arctique et mers périphériques puissent regeler. 

La  montée des températures de l'eau est je pense plus préoccupante. Mais là encore ce n'est pas un phénomène essentiellement local du au manque de glace estivale. Le réchauffement des eaux tropicales, amenées en qqs années vers l'arctique via les courants océaniques, est au moins aussi important. 

Emballement possible oui, mais pas déclencher par une perte de la glace estivale, je pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
Le 16/05/2016 à 17:21, TreizeVents a dit :

 

Pour ton autre remarque sur l'effet de seuil, je pense que quelque soit le minimum que l'on aura cette année (et les quelques prochaines au sens large), on continuera de voir le bassin Arctique regeler entièrement en hiver. En l'état actuel des choses, la totalité de la variabilité sur la surface de banquise en hiver se joue sur les bassins extérieurs (nord Pacifique, mer du Labrador, nord Atlantique) car tout le reste du bassin regèle intégralement, mis à part quelques cas exceptionnels comme Kara en 2010. Et je ne vois pas cette situation évoluer de sitôt : quelque soit le minimum de glace qu'on aura en septembre cette année (même zéro), le prochain maximum sera quand même d'au moins 13,5 millions de kilomètres carrés - ou sinon, on aura intérêt à aller allumer beaucoup de cierges. Plus la débâcle sera forte, plus l'embâcle le sera aussi tôt ou tard. On l'a vu en 2007, on l'a vu en 2012, on le verra également au prochain grand minimum en 20xx.

 

Cette assertion étant néanmoins valide à court et moyen terme. Les études paléo et modèles indiquent en effet qu'un système de balance entre un Arctique gelé en hiver et entièrement libre de glace en été n'est pas stable : soit l'Arctique a de la glace aux deux saisons, soit il n'en n'a pas, mais les phases d'entre deux ont toujours été transitoires dans l'histoire climatique. Certes, il ne s'agit pas de croire que la première fois que la banquise fondra entièrement en été, elle ne se reconstituera pas l'hiver suivant : quand on parle de régime transitoire instable, c'est à des échelles géologiques, où même un siècle c'est une échelle de temps très courte. Mais il faut bien comprendre que si on atteint ce stade d'un Arctique libre de glace en été (de mon modeste point de vue, ce n'est pas "si" mais "quand", encore que mon avis ne vaut pas grand chose), on aura probablement enclenché un cycle de rétroactions qui nous mènera à n'avoir tôt ou tard plus de glace non plus en hiver. Mais j'ose espérer que nous ne serons pas de ceux qui le verront.

 

 

Le 16/05/2016 à 20:34, TreizeVents a dit :

Pour ceux que cela pourrait intéresser, histoire de s'appuyer sur du concret :

 

Eisenman et Wettlaufer, 2009 (lien complet)

 

Dit autrement, cette étude montre qu'il n'existerait pas de seuil critique qui pourrait nous conduire à subitement perdre la banquise estivale (du genre, passer d'un coup d'une moyenne de 4 millions de km² au minimum à une moyenne de zéro), mais que par contre il se pourrait qu'il existe un seuil critique faisant que l'on pourrait subitement ne plus voir la banquise hivernale se reconstituer. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'à partir du moment où on aura un Arctique libre de glace en été, on va enchaîner un jeu de ping pong tous les ans entre les deux saisons : l'été l'océan soumis au rayonnement solaire va absorber le rayonnement solaire et se réchauffer sensiblement, et en hiver durant la nuit polaire il va se refroidir. Tant que le potentiel de refroidissement lié à la nuit polaire sera suffisant pour absorber toute la chaleur accumulée durant l'été, l'océan regèlera systématiquement tôt ou tard. Mais, à un certain seuil de réchauffement, la quantité de chaleur absorbée par l'océan dépassera la capacité de refroidissement hivernal même en nuit polaire, et c'est à ce niveau qu'il se pourrait qu'il existe un seuil critique et brutal.

 

Je m'autocite, mais cela répond aux propos de lagrenouille et de mister meteo ;)

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Anglet

 

Le ‎25‎/‎03‎/‎2019 à 11:16, Mister meteo a dit :

Dommage,  la saison début 2019 était bien partie.  Le côté pacifique va bien souffrir principalement de Bering à la mer de Beaufort où l'épaisseur est faible.

Pour la disparition totale de glace en été. Je ne suis certain pas car depuis une dizaine d'année, on a une stabilisation. Le plus bas était il y a 7 ans.  

Le fait de rester les yeux rivés sur les minima et maxima d'extension donnent une vision un peu déformée, si on se réfère à l'extension moyenne/jour annualisée, ce qui de mon point de vue est plus pertinent, on s'aperçoit que malgré un rebond en 2013, l'érosion de la banquise continue puisque le plus bas a été atteint en 2016 et que 2018 est en-dessous de 2012, c'est un peu comme si on jugeait un climat avec comme seuls indicateurs les extrêmes.

Extension banquise artique
en milliers de  km²
     
    surface
    moyenne
    j
  2009 10 931
  2010 10 734
  2011 10 481
  2012 10 407
  2013 10 868
  2014 10 790
  2015 10 538
  2016 10 165
  2017 10 394
  2018 10 366

 

Edited by pluviodacqs
facteur 100
  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besançon 290m

"En km²"   ,  10 000 ou 11 000  ça ne fait pas beaucoup ¬¬

  • C'est corrigé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 11 heures, pluviodacqs a dit :

 

Le fait de rester les yeux rivés sur les minima et maxima d'extension donnent une vision un peu déformée, si on se réfère à l'extension moyenne/jour annualisée, ce qui de mon point de vue est plus pertinent, on s'aperçoit que malgré un rebond en 2013, l'érosion de la banquise continue puisque le plus bas a été atteint en 2016 et que 2018 est en-dessous de 2012, c'est un peu comme si on jugeait un climat avec comme seuls indicateurs les extrêmes.

Extension banquise artique
en milliers de  km²
     
    surface
    moyenne
    j
  2009 10 931
  2010 10 734
  2011 10 481
  2012 10 407
  2013 10 868
  2014 10 790
  2015 10 538
  2016 10 165
  2017 10 394
  2018 10 366

 

ton analyse est très intéressante et montre la vulnérabilité de la banquise avec des points bas intermédiaires avant l'été, on est pas à l'abri de battre le record de 2012 pour le minimum d'extent si jamais les conditions météo d'été de 2012 se reproduisaient.

 Mais dans l'optique d'un arctique libre de glace en été là, on a bien eu une stabilisation de la pente pour les minimums grâce pour l'instant comme l'a souligné Treize vents à des été plus frais que la moyenne depuis 2013 ce qui ne préjuge pas de la météo des futurs été.

2019 file un mauvais coton depuis  une semaine à la 4ième place des plus bas records  à cause d'une mauvaise série de grosses pertes quotidiennes d'extent alors qu'il flirtait avec la moyenne des années 2010. On est 718 000 KM 2 en dessous de 2012 donc en poursuivant les même conditions météo que cette année là  jusqu'à fin septembre, on ne serait pas loin de la catastrophe.

ce sont les zones Bering, Okhotsk, Kara/Barents  et Terre Neuve/St Laurent qui  semblent avoir pas mal perdu de glace.

 

565081194_ArcticValues190326ADSNIPRVISHOPJAXA.jpg.cffff47303f18fe3f8b8c24ab27917f8.jpgvishop_ITD_20190326.png.e8257ca4e172efd45b50b8a203a77539.png

Edited by Mister meteo
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
Il y a 6 heures, Mister meteo a dit :

 

 

565081194_ArcticValues190326ADSNIPRVISHOPJAXA.jpg.cffff47303f18fe3f8b8c24ab27917f8.jpg

 

C'est quand même assez spectaculaire de noter que les 4 dernières années se retrouvent toutes dans les 5 plus basses valeurs de sortie d'hiver.

Cela dit vu les températures en hiver en Arctique ces dernières années, ce n'est pas fondamentalement étonnant.

 

 

DZYyBHwVMAAVojP.jpg

 

 

C'est la aussi qu'on mesure d'une part la chance (?) qu'on a eu de sortir des périodes estivales bien fraîches ces dernières années, et d'autre part la faible probabilité que cette série d'étés frais puisse perdurer indéfiniment.

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, TreizeVents a dit :

 

DZYyBHwVMAAVojP.jpg

 

 

(mode ironique on)

On voit drôlement bien la fin du réchauffement climatique en 1998 sur ce graphique.

(mode ironique off - mode désespéré still on)

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Euh pardon c'est quoi ce graphique?

La dernière donnée c'est l'hiver 2018-2019?

Et quelle est la zone concernée?

Si on parle de l'Arctique défini comme 65N-90N, ce graphique est faux.

Si on parle de la zone de banquise c'est peut-être vrai mais l'intitulé est faux dans ce cas.

 

PS: pardon je viens de voir que l'Arctique serait tout ce qui est au dessus de 60°N.

Je vais de nouveau regarder cela, mes excuses...

 

 

Edited by meteor

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Bon voilà ce sont les données NASA-GISS ci dessous et le dernier hiver c'est 2018-2019:

 

hiver-arctique.jpg

 

Enfin peut-être que cela n'a rien à voir mais j'aimerais comprendre.

 

PS: ceci dit, malgré le fléchissement de ce dernier hiver, la tendance depuis 1998  est de pratiquement 1°C/décennie.

Ce qui est absolument énorme, évidemment.

Edited by meteor
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Bonsoir Meteor,

 

Graphique qui ne prend pas en compte l'hiver dernier, la dernière valeur c'est 2017-2018. J'avais gardé ce graphique en mémoire quand je l'avais consulté dans un article l'année dernière et il m'avait marqué, et j'avoue que je n'ai pas pris le temps de chercher un graphique actualisé. Les données sont d'origine Berkeley.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cherbourg-L'aigle

Oui enfin il y a une différence de plus de 2°C c'est énorme ..... (entre les deux graphiques)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
il y a 27 minutes, Barth61 a dit :

Oui enfin il y a une différence de plus de 2°C c'est énorme ..... (entre les deux graphiques)

 

Peut-être tout simplement que les deux graphiques n'ont pas la même moyenne de référence ?

Zack Labe avait produit il y a quelques temps un graphique des anomalies annuelles de température en Arctique de différents organismes :

 

 

20CReanalysis_Arctic_T_2017.png

 

 

C'est une moyenne annuelle et non seulement l'hiver comme précédemment, mais ça montre qu'il n'y a pas de problème de cohérence.

  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Anglet

Bonjour,

Il n'y a pas de sujet qui globalise les banquises au niveau planétaire, par curiosité j'ai établi deux tableaux basés sur les donnés NSIDC.

 

Court terme (10 ans)  il y a un déclin concomitant des banquises arctique et antarctique alors que la moyenne mobile sur 30 ans vient tout juste de se retourner pour l'Antarctique. On observe que la courbe de l'arctique semble avoir été influencée par celle de l'antarctique avant de reprendre sa tendance initiale.

 

Long terme, la banquise antarctique après sa  phase de dynamique haussière qui lui a permis de prendre l'avantage depuis le début de la deuxième décennie

du XXIe siècle est toujours sur une tendance positive malgré le retournement de tendance court terme en 2016/2017.

 

                                       

                                            image.png.fdbcbf237f141ffaf5bbe780274c0943.png

 

                                                                                                                                   image.png.04c72da00278b71792ea64bdfb1e9b60.png

                                                                                                      

                           

 

 image.thumb.png.1a4be7484473ec2f99d9590b0d5a7a76.png

     

       

                                                                                                                           image.png.d3671767ae827fd5051bfdf6a745a35c.png

 

 

 

       image.png.0c1a1cbefed497f03aac5cd051dc6ed8.png

 

                                                                                                                   image.png.1993c0c6a8214646091ee2866323f37a.png

 

image.thumb.png.a920b3f216fe59dcbbca3ba3e2468919.png

 

image.png.b2b6f44758edf627bf8f4305e821e4e7.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by pluviodacqs
Doublon involontaire
  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Chauvé (44)

Nouveau record de faible extension probable pour le mois de Mars pour la banquise Arctique, après deux fontes quotidiennes abyssales (notamment celle d'hier) :

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2533.450.html

 

index.php?action=dlattach;topic=2591.0;attach=117807;image

 

Et vu les anomalies de température encore prévues dans les jours à venir, on peut préfigurer d'un plus bel écart avec les autres années...

https://climatereanalyzer.org/wx/fcst/#gfs.arc-lea.t2anom

En espérant que nous ayons encore un autre été "normal" ou en dessous des normales en Arctique pour sauver la situation... 

 

En sachant de plus que le détroit de Nares s'est libéré très tôt cette saison et que de grosses factures apparaissent déjà au nord du Groenland menaçant de rejoindre la fracturation au niveau du détroit de Nares... 

https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,176.1500.html

index.php?action=dlattach;topic=176.0;attach=117747;image

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Anglet

Bonjour,

En se référant à l'extension de 15% au moins nous allons entrer en zone record le 31 mars, aujourd'hui 30 mars nous avons

2017: 12, 223 millions de Km² (pente réduction faible)

2018: 12, 246 millions de Km² (pente positive, reprise de l'extension)

2019: 12, 227 millions de Km² (perte de 0,060 millions par jour)

La vélocité de la fonte étant beaucoup plus rapide en 2019, il n'y a guère de doute sur le fait que nous allons enregistrer des records de faible extension (depuis 1979) pour quelques jours au moins.

2019 fait contraste avec les débuts de fonte laborieuses des dernières années, en réalité nous renouons avec les vélocités de fonte déjà observées en 1979, 1990, 2005, l'année 1979 (courbe bleu en haut du graphique) est un exemple d'autant plus frappant qu'à l'époque nous étions 1,6 millions de km² plus haut.

Cà craint! L'amélioration, toute relative depuis plusieurs mois, c'est TERMINé, RAPé, PLIé, RUINé, ELIMINé, ENTERRé (façon de parler pour une banquise).

 

image.png.0b68386627a77ff91cfd3b3ab86da0e0.png

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Fréjus - Saint Raphael (83)

Ça risque de chauffer la haut... 

 

ECM100-168.GIF?02-12

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 02/04/2019 à 14:26, Twister83 a dit :

Ça risque de chauffer la haut... 

 

 

 

Les masses d'air sont encore prévues très froides à cette saison, ce n'est donc pas la température qui a une incidence mais comme en 2007 le vent à la surface de la banquise qui la disloque plus facilement qu'en période anticyclonique. La fonte des ces dernières semaine est due à l'AO extrêmement positive qui a eu pour conséquence de nombreuses perturbations venteuses la haut. Mais pour la semaine prochaine un anticyclone va régner plusieurs jours la haut avec une masse d'air encore bien froide. Je parierai pour un ralentissement de la baisse de la courbe par rapport à la moyenne d'ici le 20 avril

 

La masse d'air va rester froide la haut mais pas mal de vent encore à prévoir sur la banquise et autour

 

 

image.thumb.png.2c31f28530a9ac8641ecfa1e8b0adb10.png

 

 

Un anticyclone pourrait bien s'installer d ici la mi avril

 

image.thumb.png.16427c90137fd3615e06b4b826df5697.png

 

image.png

Edited by Voyager21
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 18 heures, Voyager21 a dit :

 

Les masses d'air sont encore prévues très froides à cette saison, ce n'est donc pas la température qui a une incidence mais comme en 2007 le vent à la surface de la banquise qui la disloque plus facilement qu'en période anticyclonique. La fonte des ces dernières semaine est due à l'AO extrêmement positive qui a eu pour conséquence de nombreuses perturbations venteuses la haut. Mais pour la semaine prochaine un anticyclone va régner plusieurs jours la haut avec une masse d'air encore bien froide. Je parierai pour un ralentissement de la baisse de la courbe par rapport à la moyenne d'ici le 20 avril

 

La masse d'air va rester froide la haut mais pas mal de vent encore à prévoir sur la banquise et autour

 

Masses d'air tres froides? il faut quand meme relativiser avec une anomalie pareille! Certes on reste en dessous de 0° mais cette surchauffe n'est pas sans conséquence sur la progression du volume et de l'epaisseur de glace.

d'ailleurs sur la derniere mise à jour du PIOMASS on voit bien la consequence de ce mois de mars surchauffé avec un début de decrochage  de la pente du volume.BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1_CY.thumb.png.0173fbfd269b632d30376621a6bc3521.png

gfs_nh-sat1_t2anom_1-day.png

  • J'aime 4
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais ces anomalies sont plutot moins importantes que les dernieres années jusqu'à maintenant :

 

Y a certe un pic depuis quelques jours mais il parait ponctuel par rapport à l'année dernière en janvier/février

 

On peut aussi constaté que les températures estivales sont peu éloignées de la moyenne ces 15 dernières années donc il est peu probable statistiquement que l'été prochain soit plus chaud que la normale car ce n'est jamais arrivé depuis le début du siècle à cette latitude  même durant la débâcle de 2007, il y a tout l historique depuis 1958 ci dessous

 

http://ocean.dmi.dk/arctic/meant80n.uk.php

 

(pour répondre aux inquiétudes ci-dessus), c'est surtout aux saisons intermédiaires que l'anomalie est importante, surtout en automne en raison du manque de glace à cette période par rapport à la moyenne avant 2007

 

 

image.png.89f0eb3953c634cefa06495f9bf93cd9.png

 

 

image.png.acec6b96bdbb487075afc8ea06b18c1d.png

 

image.png.00ab2ff91b5232207885fbd16746b28a.png

 

image.png.713e66789f877dc3091353bbda6c0045.png

 

image.png.30231f841f62722a6e96defe2217b592.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...