Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Posted (edited)
Citation

démontre avec quelle facilité on revient aux "normes actuelles"

 

Tant qu'on reste proche de la courbe violette, c'est que la tendance de fond est nulle, donc une "bonne" nouvelle.

Les gens pessimistes considèrent que même la courbe violette est "has been" car la tendance de fond continue.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 2 heures, Cotissois 31 a dit :

 

Tant qu'on reste proche de la courbe violette, c'est que la tendance de fond est nulle, donc une "bonne" nouvelle.

Les gens pessimistes considèrent que même la courbe violette est "has been" car la tendance de fond continue.

Le probleme c'est qu'au niveau de l'anomalie de volume il n'y a pas de stagnation, la baisse est continue

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je pense que j'ai du me tromper sur le vocabulaire.

 

Le pessimisme, à l'ère actuelle, serait d'avoir une pente similaire aux années 2000 qui nous précipiterait systématiquement sous les moyennes récentes.

Tant qu'on reste proche des moyennes récentes, c'est plutôt dans l'attente conforme et non pessimiste.

 

Sur votre dernier graphique, la ligne bleue indique la pente entre 1990 et 2010. La raison pour laquelle la ligne bleue est prolongée jusqu'à 1980 et 2020 est une convention mais absolument pas un outil d'analyse sur les bords du signal. Une convention que je déconseille car tout le monde croit y voir un outil d'analyse du présent. C'est un outil d'analyse du passé qui ne dit rien sur le présent. A l'oeil nu, on voit que le signal a ralenti depuis 2010 et c'est l'attente conforme car il était improbable de continuer au rythme des années 2000.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Cotissois 31 a dit :

Je pense que j'ai du me tromper sur le vocabulaire.

 

Le pessimisme, à l'ère actuelle, serait d'avoir une pente similaire aux années 2000 qui nous précipiterait systématiquement sous les moyennes récentes.

Tant qu'on reste proche des moyennes récentes, c'est plutôt dans l'attente conforme et non pessimiste.

 

Sur votre dernier graphique, la ligne bleue indique la pente entre 1990 et 2010. La raison pour laquelle la ligne bleue est prolongée jusqu'à 1980 et 2020 est une convention mais absolument pas un outil d'analyse sur les bords du signal. Une convention que je déconseille car tout le monde croit y voir un outil d'analyse du présent. C'est un outil d'analyse du passé qui ne dit rien sur le présent. A l'oeil nu, on voit que le signal a ralenti depuis 2010 et c'est l'attente conforme car il était improbable de continuer au rythme des années 2000.

 

OK Cotissois

Mais quelle différence fondamentale dans les conséquences entre une pente à la 2000 ou une à la 2010 ?

On vit de l'inédit, il me paraît presque indécent de jouer sur les mots, où même sur ces chiffres qui ne se contredisent en rien du tout...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 2 heures, Cotissois 31 a dit :

Je pense que j'ai du me tromper sur le vocabulaire.

 

Le pessimisme, à l'ère actuelle, serait d'avoir une pente similaire aux années 2000 qui nous précipiterait systématiquement sous les moyennes récentes.

Tant qu'on reste proche des moyennes récentes, c'est plutôt dans l'attente conforme et non pessimiste.

 

Sur votre dernier graphique, la ligne bleue indique la pente entre 1990 et 2010. La raison pour laquelle la ligne bleue est prolongée jusqu'à 1980 et 2020 est une convention mais absolument pas un outil d'analyse sur les bords du signal. Une convention que je déconseille car tout le monde croit y voir un outil d'analyse du présent. C'est un outil d'analyse du passé qui ne dit rien sur le présent. A l'oeil nu, on voit que le signal a ralenti depuis 2010 et c'est l'attente conforme car il était improbable de continuer au rythme des années 2000.

Tu nous ferais le coup du pseudo hiatus comme certain l'ont fait pour la T° globale quand meme (je rigole hein..).

Certes depuis 2010, on a une sorte de plateau, un peu comme la fin des années 80 / début 90, mais vu les valeurs de volume et l'epaisseur moyenne, rien ne dit que l'on ne va pas à nouveau avoir une reprise  de la chute qui nous amenera à coup sur, sur  un arctique libre de glace en fin d'été.

Edited by serge26

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je me suis trompé d'endroit je pense.

Mon discours vous surprend parce que vos références sont plus le discours journalistique que scientifique.

 

Le GIEC dit que 50% du réchauffement arctique observé semble de la variabilité donc que la fonte arctique peut freiner brutalement si cette variabilité change de signe. Les modèles poussent à cette conclusion. Ceci explique pourquoi l'attente conforme est d'anticiper un frein et pas une accélération.

 

Bonne continuation.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dijon, Bellefond

En effet, certains anticipent peut-être trop cette accélération salvatrice, ultime démonstration absurde du réchauffement climatique. Comme pour une épidémie, il nous faut affronter la courbe exponentielle (dans le cas présent, la fonte vertigineuse) pour nous mobiliser davantage. C'est peut-être, notre, mon tort également, "d'espérer" cette accélération .... Or, plusieurs fois, il a été rappelé que le réchauffement (arctique ou autre) ne serait pas linéaire, ne serait pas exponentiel... il sera fourbe, lent, insidieux, déroutant ...

ça serait tellement bien un gros coup de frein naturel, dans l'attente, un changement de signe, 10 ou 20 ans où on pourrait encore faire le cons, cramer du pétrôle, du gaz, du charbon, partir en italie en avion (jamais fait), voir les aurores boréales en islandes (jamais fait), s'acheter une grosse cylindrée même d'occaz (....) ... 

En cette période étrange, je sombre dans le vulgaire journalisme scientifique ...

 

 De toute évidence, l’évolution climatique de fond limite la capacité à développer des phases de rebond. Enfin, l’épaisseur de la glace persiste à des niveaux très bas – en 4e position des plus faibles à ce jour

 

https://sciencepost.fr/hiver-2019-2020-lextension-de-la-banquise-arctique-favorisee-par-une-concentration-du-froid-pres-du-pole/

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Malgré une saison hivernale remarquablement favorable cette année, on ne fait guere mieux que l'an dernier coté volume et epaisseur à la fin mars

Bpiomas_plot_daily_heff.2sst.png

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 4 heures, serge26 a dit :

Malgré une saison hivernale remarquablement favorable cette année, on ne fait guere mieux que l'an dernier coté volume et epaisseur à la fin mars

 

 

Il faut plusieurs saisons complètes favorables à la suite pour refaire de la glace pluri-annuelle. C'est précisément cette glace qui est réduite à une peau de chagrin vers le nord du Groenland et l'archipel canadien. Comme l'été 2019 a été catastrophique, on repart de zéro. Il faudrait une fonte 2020 modérée suivi d'un hiver 2021 froid de nouveau pour refaire du volume. Selon @Cotissois et le signe de la  variabilité on a peut-être une petite chance s'il s'inverse un peu favorablement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Mister meteo a dit :

Il faut plusieurs saisons complètes favorables à la suite pour refaire de la glace pluri-annuelle. C'est précisément cette glace qui est réduite à une peau de chagrin vers le nord du Groenland et l'archipel canadien. Comme l'été 2019 a été catastrophique, on repart de zéro. Il faudrait une fonte 2020 modérée suivi d'un hiver 2021 froid de nouveau pour refaire du volume. Selon @Cotissois et le signe de la  variabilité on a peut-être une petite chance s'il s'inverse un peu favorablement.

 

Pour que ça s'inverse il faut tout simplement que l'Arctique arrête de surchauffer. Avec des anomalies de +3/4°C depuis 2000, ça ne peut pas être autrement.

 

Notre seul allié en ce moment, c'est triste à dire, c'est le covid 19. Mais pour voir les choses changer, c'est pas 3 mois d'arrêt d'émissions de CO2 qui sont nécessaires, mais 3 années.... au moins...

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Comme beaucoup le disait, l'extension à était meilleure cette année par rapport aux derniers hivers. Mais au final, la couche de glace est si peu épaisse que ce n'est malheureusement qu'en apparence que la banquise va un peu mieux si on peu dire ça.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/04/2020 à 19:12, Cotissois 31 a dit :

Je me suis trompé d'endroit je pense.

Mon discours vous surprend parce que vos références sont plus le discours journalistique que scientifique.

 

Le GIEC dit que 50% du réchauffement arctique observé semble de la variabilité donc que la fonte arctique peut freiner brutalement si cette variabilité change de signe. Les modèles poussent à cette conclusion. Ceci explique pourquoi l'attente conforme est d'anticiper un frein et pas une accélération.

 

Bonne continuation.

En tout cas, vos analyses ont le mérite de ne pas donner l'impression d'être sur un forum où on commente les matchs de foot du w.e., quand il y a des matchs de foot le w.e., évidemment.

J'espère pouvoir continuer à vous lire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Pour être dans le thème :

 

 

L'abstract de l'étude qui motive le tweet : We examine CMIP6 simulations of Arctic sea‐ice area and volume. We find that CMIP6 models produce a wide spread of mean Arctic sea‐ice area, capturing the observational estimate within the multi‐model ensemble spread. The CMIP6 multi‐model ensemble mean provides a more realistic estimate of the sensitivity of September Arctic sea‐ice area to a given amount of anthropogenic CO2 emissions and to a given amount of global warming, compared with earlier CMIP experiments. Still, most CMIP6 models fail to simulate at the same time a plausible evolution of sea‐ice area and of global mean surface temperature. In the vast majority of the available CMIP6 simulations, the Arctic Ocean becomes practically sea‐ice free (sea‐ice area < 1 million km2) in September for the first time before the year 2050 in each of the four emission scenarios SSP1‐1.9, SSP1‐2.6, SSP2‐4.5 and SSP5‐8.5 examined here.

 

Dans la grande majorité des simulations CMIP6 on passerait le seuil de l'Arctique libre de glace (= moins de 1 millions de km² de surface de glace restante) en septembre avant 2050. Sur CMIP5, la moyenne multi-modèles ne la franchissait que vers 2070 et dans le pire scénario (RCP 8.5), sachant qu'on ne passait pas sous la barre des 2 millions de km² durant le siècle sur RCP 4.5, cf ce graphique :

 

 

 

CMIP5.thumb.png.0f18c7a65679a52d0554a9f13f7c5627.png

 

 

J'en déduis que les dernières sorties sur CMIP6 doivent être sévèrement plus défavorables pour l'avenir de la banquise (?), surtout pour passer ce seuil y compris sur les scénarios d'émission les plus favorables.

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le jour où le rapport du GIEC AR6 sera publié, on reviendra sur ton message.

 

Le GIEC a publié un rapport spécial "océan-glace" en 2019.  Si un rapport de 2019 est trop ancien, j'abandonne.

https://www.unenvironment.org/fr/resources/rapport/rapport-special-du-giec-sur-les-oceans-et-la-cryosphere-dans-le-contexte-du

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Je ne comprends pas vraiment ta réponse Cotissois.

 

Je fais juste l'écho d'une étude qui vient publiée à partir des dernières projections CMIP6, et tu bottes en touche en renvoyant à un rapport certes très complet mais qui repose sur les versions CMIP5 ("Assessments of projected future changes in this report are based largely on CMIP5 climate model projections").

 

Personne ne sous entend que ce rapport serait dépassé ou obsolète, mais à partir du moment où il commence à y avoir des études publiées basées sur les derniers modèles "state of the art", c'est tabou d'en parler ou ne serait-ce que de les évoquer ?

  • J'aime 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y'a un nouveau modèle expérimentale de prévision de la banquise, à voir :

 

Capture.thumb.PNG.d0be1b921a620c0af2a2dbf16171959e.PNG

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Réponse à l'AR6 du GIEC. En attendant, je continuerai de m'appuyer sur l'AR5 et le SROCC.

 

On fera les comptes à la fin, vous verrez.

 

Le SROCC dit à peu près  "the Arctic Ocean becomes occasionally sea-ice free (sea-ice area < 1 million km2) in September for the first time before the year 2050 in case of RCP 8.5"

Il ne promet pas non plus un paradis blanc mais sans RCP 8.5, l'Arctique sans glace ce n'est pas assuré.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
Il y a 2 heures, Avallon89 a dit :

Il y'a un nouveau modèle expérimentale de prévision de la banquise, à voir :

 

Cela fait pas mal d'années que CFS2 propose des données de modélisation saisonnière de la banquise, par exemple ici c'était la prévision au printemps 2012, mais dans l'ensemble ces modélisations ne sont pas franchement fiables .. et c'est rester poli que de le dire ainsi, parce qu'en fait elles sont tellement mauvaises qu'on pourrait être plus grossier que ça.

 

 

il y a 14 minutes, Cotissois 31 a dit :

Réponse à l'AR6 du GIEC. En attendant, je continuerai de m'appuyer sur l'AR5 et le SROCC.

On fera les comptes à la fin, vous verrez.

 

Ça a le mérite d'être argumenté comme réponse, ça... Et j'ai beau essayer de comprendre, je ne pige pas.

 

Sauf erreur de ma part et dans les grandes lignes, le but des rapports du GIEC c'est de faire l'assimilation de toutes les connaissances sur le thème du changement climatique, en faisant une synthèse de toutes les études scientifiques récentes, afin de faire un état des lieux des connaissances.

 

Au cas présent, l'étude dont j'ai fait l'écho est justement l'une de ces études scientifiques, publiée dans ce qui est à ma connaissance l'une des revues les plus sérieuses et les plus en vue, et dont certains des auteurs sont en grande partie des sommités dans leur domaine. Pour imager, ce n'est pas le papier de trois jeunes doctorants inconnus qui serait sorti dans un tabloïd. D'ailleurs, les auteurs de l'étude que je parle, on les retrouve dans ton rapport, Dirk Notz y est par exemple cité pas moins de 26 fois.

 

Je ne sais pas si tu cherches à sous entendre que cette étude est bidon et que ses conclusions seront au pire ignorées au mieux démontrées invalides, ou que les derniers modèles CMIP6 valent rien et que tout ce qui repose dessus est biaisé, ou que les rapport du GIEC édulcorent les résultats des études publiées, à moins que t'aies tout simplement un compte à régler avec quelqu'un (va savoir), mais pour le moment la seule impression que laisse ton message pourrait se résumer à ça :

 

 

Source.png.8ed0b79e8130ccae08c7ae2a834f0d67.png

 

 

  • J'aime 8
  • Merci 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai déjà envoyé un MP à Treize-Vents.

 

On peut suivre les réactions des lead scientists qui ont des sites web à eux et aussi leur twitters.  Dans leur réactions, les lead scientists ne sont pas très convaincus par les rumeurs récentes et ça me pousse donc à croire que le GIEC n'est pas très convaincu. 

 

J'aurais aimé idéalement que ces rumeurs ne sortent pas, car si le GIEC ne les validait pas, ça serait une fausse alarme, tout simplement.

Je répète donc mécaniquement le discours de l'AR5 du GIEC.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites

A priori, le lien proposé par 13V n'est pas qu'un lead/twitt  :

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2019GL086749

 

Citation

This article has been accepted for publication and undergone full peer review but has not been through the copyediting, typesetting, pagination and proofreading process

 

Donc le qualifier de rumeur, c'est une drôle de mécanique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous pouvez poser des questions quand vous ne comprenez pas, car vous n'avez pas compris.

 

Dans tous les cas, la glace fond et peut-être qu'on verra des étés sans glace arctique avant 2050.  La situation n'est pas rose.

Mais je ne peux considérer qu'une erreur de 50% sur les tendances, c'est un détail. Si les écosystèmes ont 30 ans de plus pour s'adapter/migrer, ce n'est pas rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà ma question : pourquoi parler de rumeur ?

Le post part d'un twit, et s'appuie ensuite sur l'article. 

Donc à priori, si je saisi votre propos, il faut s'appuyer sur les avis des sites et twitter des leads scientists plutôt que sur une étude à priori validée, même si pas encore intégrée au travail du GIEC ?

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Naillat, 360m, 23
Il y a 2 heures, Cotissois 31 a dit :

Si les écosystèmes ont 30 ans de plus pour s'adapter/migrer, ce n'est pas rien.

Bonsoir,

 

trente ans pour un écosystème ce n'est par rien? Là effectivement je demande des précisions... Honnêtement le temps biologique est bien plus long ne serait-ce que par la capacité de la plupart des organismes à bouger quand ils le peuvent!

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La flore peut se déplacer à la vitesse maximale de 600 m par an

En 30 ans, ça fait 18 km.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   1 member

×
×
  • Create New...