Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

J'ai trouvé ce très intéressant graphe sur le dernier article du blog de Neven

Cycle_plot_Arctic_extent_1.png

Evolution de l'extent de l'arctique pour chaque mois de l'année, avec les données du NSIDC, novembre 1978 à juin 2010

Par Larry Hamilton, d'après une idée de Cox, N.J. (2006) "Graphs for all seasons," Stata Journal 6(3):397-419.

J'encourage vraiment les gens intéressés à lire le blog de Neven (lien dans ma signature), c'est à mon avis LE blog actuellement sur le sujet de l'arctique. Désolé, il faut lire l'anglais...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article-surprise sur bloomberg.com, http://www.bloomberg.com/news/2010-07-20/arctic-ice-melting-fast-may-reach-all-time-low-this-year-russia-says.html :

Arctic Ice `Melting Fast,' May Reach All-Time Low This Year, Russia Says

Arctic sea ice is melting faster than expected and this season’s loss may match the record reached three years ago, Russia’s environmental agency said.

“Ice in the Arctic is melting very fast,” Federal Hydrometeorological and Environmental Monitoring Service chief Alexander Frolov said today.

The latest figures show that Arctic Ocean ice covered about 10.8 million square kilometers in June, less than at the same time in 2007, when the pack eventually shrank to an all-time low, Frolov told reporters in Moscow. The record was reached Sept. 16, 2007, when the so-called Arctic sea ice extent shrank to 4.14 million square kilometers (1.63 million miles), according to the National Snow and Data Center in the U.S.

Arctic ice coverage may fall as much as 30 percent below the average from 1979-2000, according to Frolov. “This means that many waterways will be ice-free,” he said.

Scientists have highlighted declining Arctic sea ice as an indicator of global warming. Recent “anomalies” suggest that the North Pole may be ice-free during summer within a few decades, rather than by 2080, which is the current prediction of the Intergovernmental Panel on Climate Change, Frolov said.

“The ice may melt fully in summer and freeze in winter,” Frolov said. “This is one possible scenario.”

(désolé, il est très tard, je n'ai pas le courage de traduire...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

The latest figures show that Arctic Ocean ice covered about 10.8 million square kilometers in June, less than at the same time in 2007, when the pack eventually shrank to an all-time low, Frolov told reporters in Moscow. The record was reached Sept. 16, 2007, when the so-called Arctic sea ice extent shrank to 4.14 million square kilometers (1.63 million miles), according to the National Snow and Data Center in the U.S.

euh, les 10 millions de km^2 de juin ne sont plus du tout "the latest figures" (les derniers chiffres), on est déjà en juillet et à moins de 8 millions de km^2... il faudrait qu'ils dégainent un peu plus vite sur Bloomberg ! enfin tout le monde a vu ici que la période de fonte record en juin a été précédée, puis suivie d'une période de non-fonte record, et du coup on est plus ou moins dans les clous de l'année dernière pour le moment. Apparemment si j'en crois les spécialistes les conditions se sont réinversées ces derniers jours et une nouvelle période de fonte arrive, mais on est encore dans de la glace qui disparait tous les ans de toutes façons. On verra si la méthode de Papyjako est bonne en septembre ;-).
Scientists have highlighted declining Arctic sea ice as an indicator of global warming. Recent “anomalies” suggest that the North Pole may be ice-free during summer within a few decades, rather than by 2080, which is the current prediction of the Intergovernmental Panel on Climate Change, Frolov said.

“The ice may melt fully in summer and freeze in winter,” Frolov said. “This is one possible scenario.”

d'un point de vue purement statistique, il est assez étrange de prétendre que des évènements d'un ou deux ans modifient sensiblement les prévisions à long terme. La fonte de 2007 n'a pas sensiblement modifiée la pente sur 30 ans, statistiquement ça n'a pu etre qu'une variabilité stochastique d'un écart type. L'information supplémentaire apportée par un évènement unique est donc forcément faible, et je ne vois pas comment çà peut changer l'information à 50 ans d'intervalle. C'est quand même assez surprenant qu'on déclare d'un coté que 10 ans de stagnations de température globale ne sont pas significatifs pour changer la tendance à long terme, mais qu'un an de fonte Arctique l'est ! (surtout qu'il faut aussi soigneusement éviter de parler de l'Antarctique ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

dernier article du blog de Neven

Cycle_plot_Arctic_extent_1.png

J'encourage vraiment les gens intéressés à lire le blog de Neven (lien dans ma signature), c'est à mon avis LE blog actuellement sur le sujet de l'arctique. Désolé, il faut lire l'anglais...

Effectivement grand merci pour le lien. This is the blog!

La modélisation PIOMAS du volume de glace a enfin stoppé sa perdition sans doute du fait des quelques jours d'inversion du Gyre de Beaufort.

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrent.png

Concernant le gros morceau de banquise qui dérive "quasiment sur place" à l'Est du Groënland de la forme d'un losange de 180 km par 80 km.(7200 km2).

Un autre morceau de 80km par 20km s'est fracturé toujours le long de la côte est du Groenland plus au sud le jour suivant mais reste collé à la banquise côtière.

Il est situé 3-4 km au Nord-Est de l'Ile-de-France (non ce n'est pas une blague l'ile-de-France a été découverte par le duc Philippe d'Orléans le 28 juillet 1905)

Pour aider les turfistes et autres spécialistes des statistiques, variance et écart type du jeu de loto, voici un graphe qui établit une corrélation entre area et extent:

area-divided-by-extent.jpg

Actuellement on a au 20-07 area :5,486M km2 extent: 7,656M km2 soit un rapport de 0,72.

On notera que ce rapport fini en pic au minimum et en plateau au maximum ceci augure donc d'une valeur inférieure à 0,72.

Une incursion chaude sur l'artique déjà présente le long de la Sibérie est prévue pour perdurer plusieurs jours. Ceci aura inévitablement un impact sur l'extent et l'area qui devrait reprendre une baisse plus marquée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Bon alors déjà, un petit rappel de modération : ceci est un forum de climatologie, pas un ring de boxe. Chacun est libre de présenter ses arguments, mais il n'est pas nécessaire de les tartiner de provocations et de sous entendus agressifs.

Pour la suite :

2) Je ne supporte pas la médiocrité qui consiste à remplacer la réflexion et l'analyse par une "prolongation de tendance"

Ca sent le prolongement de tendance quand même...

Touché !... mais ici, il s'agit ici d'une vraie "tendance lourde" ...

En fait, tu fais en effet ce que tu prétends ne pas supporter : un prolongement de tendance.

Ce qui serait plus intéressant, cela serait d'étudier la manière dont les différents scénarios ont été établis, et essayer de comprendre pourquoi ils ont tous été dans l'erreur et du mauvais côté. A mon humble avis, la cassure de 2007 a beaucoup "redistribué" les cartes des tendances de l'arctique, et la modélisation des évolutions saisonnières arctiques n'a pas encore rattrapé son retard après cette cassure. En 2007, toutes les prévisions du minimum arctique se sont avérées totalement erronées - mais dans l'autre sens car aucune n'avait prévu un minimum aussi prononcé. Je crois que depuis, les spécialistes courent encore après les phénomènes qui ont conduit à une fonte telle qu'elle était considérée comme impossible ne serait-ce que quelques mois avant. Ils cherchent où ils ont pêché dans le sens de l'excès de prudence, et ont peut-être tendance dans cet effort de rattrapage à pêcher dans l'excès inverse.

Les prévisions du minimum 2009 ont toutes été excessives, mais dans l'ensemble elles l'ont été moins que celles du minimum de 2008. Ce qui témoigne, à mon sens, d'une certaine progression pour revenir sur un juste milieu entre l'excès prudentiel de 2007, et l'excès inverse qui s'en est suivi en 2008. Ce qui sera intéressant à mon sens avec ces prévisions de 2010, cela sera de voir si l'on parvient à réduire encore cet excès qui a prévalu en 2008 et 2009, et à revenir sur le juste milieu.

Sinon, juste une petit remarque qui n'a certes pas une importance considérable : pour 2009, apparemment tu as pris en compte la prévision d'Arbetter et Al (aggressive) dans le calcul de l'erreur moyenne de prévision. C'est un peu un non sens dans la mesure où cette projection n'était pas une vraie prévision : il s'agissait seulement d'une projection visant à estimer quel serait le minimum atteint si on avait connu durant toute la période de fonte des conditions similaires en 2007. C'est un peu comme si j'essayais d'estimer quelle serait l'anomalie en France le mois prochain si on avait les mêmes conditions synoptiques qu'en août 2003 : ce n'est pas une vraie prévision (je ne prétends pas qu'on aura le mois prochain la même situation qu'il y a 7 ans), mais seulement une projection (j'essaye d'évaluer le bilan thermique SI ces conditions se reproduisaient).

La fonte de 2007 n'a pas sensiblement modifiée la pente sur 30 ans

C'est tout simplement faux. Si on regarde la tendance sur la valeur des minimums d'extent de la banquise artique, elle est passée de -53900 km²/an sur la période 1979-2006, à -64000 km²/an sur 1979-2007, soit une hausse de près de 20% en une seule année. En prenant en compte les deux années suivantes, la tendance s'est encore accélérée pour atteindre -69200 km²/an sur 1979-2009. Ce qui correspond à une hausse de près de 30% en trois ans, ce qui est tout simplement énorme.

Juste pour la comparaison, puisque tu en parles, la "stagnation" sur 10 ans des températures globales (je le met entre crochets, puisque comme indiqué sur le topic des statistiques et anomalies climatiques globales, les tendances sur 10 ans restent légèrement positives, un poil en deça des +0.1° par décennie) n'a effectivement pas modifié les tendances trentenaires. En valeurs NOAA, malgré une tendance à +0.07° entre 2000 et 2009, la tendance sur 30 ans est passée de +0.160° par décennie sur 1970-1999 à +0.164° sur 1980-2009.

C'est quand même assez surprenant qu'on déclare d'un coté que 10 ans de stagnations de température globale ne sont pas significatifs pour changer la tendance à long terme, mais qu'un an de fonte Arctique l'est !

Parce que tes 10 ans de stagnation de température globale n'ont pas modifié la tendance sur 30 ans, alors que la seule année de fonte 2007 en arctique l'a considérablement augmentée. CQFD.

Bon sinon, comme les dernières fois, petit point décadaire :

banquise1.png

Persistance de conditions très favorables au maintien de la banquise avec une absence quasi-complète d'incursions chaudes sur le bassin arctique. L'extent reste néanmoins le second le plus faible en moyenne depuis 1979 pour une seconde décade de juillet, assez loin devant 2009 et 2008.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, juste une petit remarque qui n'a certes pas une importance considérable : pour 2009, apparemment tu as pris en compte la prévision d'Arbetter et Al (aggressive) dans le calcul de l'erreur moyenne de prévision.

Cela n'est pas exact. Le tableau de mon article du post (je ne sais pas mettre des tableaux ou images dans ce blog) est sans aucune ambiguïté. Je n'ai pas considéré la prévision "aggressive" (3,2 millions de km²) - qui aurait mis Arbetter & al carrément "dans les choux" - mais la prévision "moderate" (4,7 millions de km². Le biais compté pour Arbetter & Al est 0,8953.

Bonsoir

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

D'accord alors, autant pour moi.

Je pensais que tu l'avais prise suite à ta phrase :

Pour 2009, tous les prévisionnistes s'étaoent plantés, en sous évaluant tous de 5% à 40% le minimum d'extent.

Le 40% de sous estimation correspond à la modélisation "Arbetter aggressive", vu que tu la citais j'ai pensé que tu l'avais prise en compte dans tes calculs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'argument est (lis mon article pour les détails)

1) Pour que tout le monde se trompe, dans le même sens, il doit y avoir un "mode commun"

OUI (on appelle çà un biais)

2) Le "mode commun" ne peut être la technologie vu qu'ils utilisent tous des méthodes différentes.

Méthodes différentes ne veut pas dire qu'ils sont totalement différents. Les principes de base d'un modèle sont souvent les mêmes. On peut très bien expliquer une erreur de prévision de tous les modèles par une erreur sur les hypothèses de base, dont les conditions initiales.

3) Il y a un "mode commun" non technologique évident : toutes les équipes ont intérêt à faire des prévisions catastrophiques

HS

4) Sur ce plan, rien n'est changé depuis l'an dernier.

HS

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pont de dore (63) 330 m

Bonjour

D'aprés cryosphére today, il semble que la passage nord ouest est pratiquement libre de glace?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

D'aprés cryosphére today, il semble que la passage nord ouest est pratiquement libre de glace?

je pense qu'on peut dire ça.quant au passage du nord-est, et bien c'est visiblement une question de jours...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

La banquise de l'Arctique paie en ce moment un lourd tribut à la déconcentration très fréquente du vortex polaire à l'hiver et au printemps derniers...

La banquise a été fortement fragilisée, mais la situation aurait pu encore être bien pire, si la synoptique de cet été n'avait pas été favorable. Il y a toujours un décalage temporel entre la situation synoptique (vents, températures, courants...) et leurs effets sur la banquise.

D'après DMI, les températures dans les latitudes supérieures à 80°N sont favorables à une résistance plus forte que prévue de la banquise :

meanT_2010.png

Sur ce blog, il est question de ce relative froid en plaine saison de fonte estivale :

Premature chill inb the arctic

Pour info, vous pouvez retrouver de façon synthétique tous les graphes liés à l'extension de la banquise polaire sur cet page :

Sea Ice page

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'autre part, si l'on en croit les prévisions saisonnières de la NOAA pour les prochains mois (mais est-ce vraiment fiable?), il y a vraiment une chance pour que la banquise se reconstitue vraiment les prochains mois (bon là je suis un peu HS, car c'est de la prévision et non du suivi) :

glbT2mSea.gif

Voir ce blog :

NOAA forecasts great drastic cooling

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

D'aprés cryosphére today, il semble que la passage nord ouest est pratiquement libre de glace?

Pas encore libre de glace, il y a des gros verrous à faire sauter notamment du coté des environs de Résolute.

De plus la sortie par Banks est fermé, verrouillé par le pack qui pousse depuis la Sibérie.

Je ne vois pas d'ouverture réelle avant 10 jours.

Il y a un français Matthieu Bonnier qui rame actuellement pour entrer et traverser le passage Nord-Ouest accompagné de son chien Tico. Il n'est pas encore dans le détroit mais de la glace est proche de lui. Généralement les images satellites de Cryosphere sous-estiment la superficie de la glace par rapport à la réalité (au niveau des côtes et lors de passage des perturbations).

Cela dit la fonte s'est bien accélérée dans l'archipel canadien, une incursion chaude qui perdure quelques jours pourrait en venir à bout.

Pour le passage Nord-Est, il s'ouvrira aussi vraisemblablement.

Pour cet hiver, les conditions semblent favorables à un hiver froid en Arctique (la niña s'installe).

Merci pour vos liens intéressants rico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

La banquise de l'Arctique paie en ce moment un lourd tribut à la déconcentration très fréquente du vortex polaire à l'hiver et au printemps derniers...

La banquise a été fortement fragilisée, mais la situation aurait pu encore être bien pire, si la synoptique de cet été n'avait pas été favorable.

Peut-être... Toujours est-il que le minimum de 2007 a suivi un hiver où la concentration vorticale fut importante au pôle à défaut d'être exceptionnelle certes, mais pendant tous les mois froids, l'AO a été positif.

Pour 2008, qui n'est pas un grand cru pour la banquise, la vortex polaire fut aussi, très fortement concentré au pôle tout l'hiver. Donc la corrélation semble limitée, du moins actuellement.

En revanche, le mois de Juillet 2007 fut marqué par une extrême déconcentration du vortex...

On peut d'ailleurs remarquer à travers le graphique de 13 Vents que 1995 est la pire année 90's pour Juillet en terme d'extent, or, cette année là, l'AO fut exceptionnellement bas, donc très forte déconcentration.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pont de dore (63) 330 m

Bonjour

En consultant cryosphére-today, Info-climateurs pouvons nous dire si les passages nord-est et nord-ouest sont praticable pour la navigation? je n'ai pas dis qu'ils étaient libre de glace.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

En consultant cryosphére-today, Info-climateurs pouvons nous dire si les passages nord-est et nord-ouest sont praticable pour la navigation? je n'ai pas dis qu'ils étaient libre de glace.

praticables, a priori oui. et sans difficulté, je pense.maintenant, ils ne sont pas encore totalement libres de glaces, mais les 2 petits ponts que l'on voit de chaque côté sont tellement ridicules qu'ils ne devraient pas résister au mois d'août.

niveau area, le deficit augmente à nouveau depuis mi-juillet, pour atteindre 1,5 millions de km² de moins que la moyenne. c'est plus bas encore qu'en 2008 à la même époque, donc le seuil des 3 millions de km² à la fin de la saison de fonte est atteignable cette année encore!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Auriez-vous le souvenir d'une telle inversion du gyre de Beaufort durant ces dernières années? Moi ça ne me rappelle rien...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

En consultant cryosphére-today, Info-climateurs pouvons nous dire si les passages nord-est et nord-ouest sont praticable pour la navigation? je n'ai pas dis qu'ils étaient libre de glace.

En tout cas Borge Ousland fait le pari, il est parti de Mourmansk en trimaran le 28 juillet pour faire le tour de l'arctique, objectif Oslo dans 3 mois. Pour l'instant ils avancent. http://www.ousland.no/blog/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

banquise1.png

La vitesse de recul de l'extent est restée modeste cette dernière décade de juillet, mais néanmoins l'extent moyen se classe toujours en seconde position des plus faibles depuis 1979. La situation de juillet -excellente pour le maintien de la banquise- ayant l'air de vouloir perdurer au moins sur toute la première décade d'août (invasions chaudes limitées voire inexistantes sur le bassin arctique, vortex relativement bien concentré) et sans qu'il n'y ait de raison de penser que cela devrait s'inverser par la suite (absence de masses chaudes massives sur la Sibérie, elles sont toutes sur la Russie d'Europe), je miserais sur un minimum 2010 proche de celui de 2009, voire légèrement supérieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit retour sur les bouées:

http://imb.crrel.usa...mil/buoysum.htm

La 1997B par environ 78° Nord en été 1998:

sheba5.gif

Et la 2004D par 88° Nord en été 2004:

np25737.gif

Ces 2 bouées (comme plusieurs autres) semblent indiquer que la fonte "atmosphérique" (de surface) pourrait prendre fin vers le 1er août. Que l'on soit à 78 ou 88° Nord. (Une tendance qui ne s'est pas vérifiée en 2007.)

Pour ménager les susceptibilités on pourrait dire qu'en général la fonte de surface de la banquise (pour les zones de bonne concentration de glace) prend fin début août, entre 75 et 90° Nord, sauf années particulièrement chaudes ou situations météorologiques locales principalement en bordure de pack.

Dans ce cas, le minimum d'englacement en septembre serait principalement lié à la fonte "océanique" (par le dessous).

On voit pour la 2004D que la fonte océanique prend le relai de la fonte atmosphérique. Que cette fonte de fond est plus importante (mais c'est une année particulière). Et qu'il faut attendre décembre pour que la banquise progresse à nouveau en épaisseur.

Par contre la fonte océanique est beaucoup plus aléatoire. Parfois elle est importante et parfois il n'y en a pas.

Pour cette année 2010 la situation météorologique est orientée au "froid" sur la banquise au moins jusqu'au 10 août. Et donc, sauf coup de chaud genre 2007 avant le 20 août, la fonte atmosphérique à venir devrait rester très marginale.

Il reste 2 paramètres à prendre en compte:

- La fonte océanique à venir qui va très certainement dépendre des multiples sources d'eau "chaude" (Nord Pacifique et Atlantique, zones libres de glace en Arctique, fleuves, etc...).

- L'épaisseur de la glace résiduelle. En 2009 d'après PIOMAS l'on avait en septembre un déficit d'environ 8 000 km3 en volume de glace. Sachant que la moyenne de septembre sur 30 ans est de 14 400 km3. Donc il restait environ 6 400 km3 de glace en septembre 2009. Pour septembre 2010 on peut craindre un déficit de 10 000 km3 soit un volume résiduel de 4 400 km3 (au mieux 5 000 km3?). A aréa égale on peut donc supposer que la banquise cette année est de 20 à 30 % moins épaisse que l'année dernière. Ce manque d'épaisseur pourrait se traduire par une sensibilité beaucoup plus grande à la fonte océanique.

Ma conclusion:

Malgré une situation météorologique probablement favorable pour le mois d'août la fonte pourrait se poursuivre sur une pente relativement importante jusqu'en septembre.

Un minimum 2010 à hauteur de 2009....pourquoi pas, tout est possible. Mais je ne serai pas surpris par un nouveau record très légèrement en dessous de 2007.

D'ailleurs, malgré un vortex bien concentré sur la banquise l'extent NSIDC affiche une mauvaise pente au 2 août:

N_stdev_timeseries.png

D'ici 5 à 6 semaines on y verra plus clair.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici 3 captures de la netcam2 de la NOAA par 87,5°N:

Le 22 juillet 2010:

noaa2-2010-0722-010204.jpg

Le 23 juillet 2010

noaa2-2010-0723-130612.jpg

Et le 3 août 2010

noaa2-2010-0803-124905.jpg

Il reste 10 à 15 jours à attendre mais il est possible que cette année le 22 juillet soit la date de fin de la fonte de surface à l'emplacement de la netcam2.

Ce n'est pas extraordinaire puisqu'en 2004 la bouée 2004A n'avait détecté aucune fonte de surface de la banquise. Juste une fonte du manteau neigeux.

np7105.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris (Jourdain)

A noter que le nsidc a publié son commentaire mensuel pour juillet 2010.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Labroye 62140 dans la vallée de l'Authie à 10km au sud de Hesdin et à 200 mètres de la somme

peut être un record du minimum d'englacement en 2010... On en est pas loin .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela dit, les masses d'air très froides commencent à gagner l'est et le sud groenland avec des -12 voire -16° à 850 ha d'ici quelques jours !

Share this post


Link to post
Share on other sites

où trouver le lien de cette ou des webcams netcam2? merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...