Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Hello,

En se basant sur les données d'extent jaxa

http://www.ijis.iarc.uaf.edu/seaice/extent/plot.csv

Au 9 juillet, la fonte 2011 est la deuxième fonte la plus rapide sur un mois après 2007

-82,5 km2/jour en 2011 contre - 84,2 km2/jour en 2007, du 9 juin au 9 juillet.

Par contre, sur les 8 deniers jours, l'ordre s'inverse :

-121 km2/jour en 2011 contre - 115 km2/jour en 2007 du 1er au 9 juillet.

Au 9 juillet pour jaxa, tant l'extent que l'area sont les plus faibles qu'on ai mesuré :

Extent :

AMSRE_Sea_Ice_Extent.png

Area :

AMSRE_Sea_Ice_Area.png

Ca pourra changer sur les prochaines semaines (la synoptique des prochains 10 jours est au maintient d'une fonte assez rapide, mais ensuite on ne sait pas). Mais il est quasiment acquis que le minimum de septembre 2011 sera un des 4 plus faibles depuis le début des mesures (1979), il est même vraisemblable qu'il soit un des 2 plus faibles, avec 2007.

Pour le nsidc aussi, l'extent actuel est le plus faible qu'on ait mesuré un 9 juillet depuis 1979 (début des mesure)

http://nsidc.org/data/seaice_index/images/daily_images/N_stddev_timeseries.png

Enfin pour cryosphère,le déficit d'area est nettement plus prononcé que les 2 dernières années :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/seaice.recent.arctic.png

Et, en sortant un poil du sujet, il est frappant de constater que l'hémisphère sud marque aussi, depuis peu, un déficit grandissant :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/seaice.recent.antarctic.png

La banquise totale (2 hémisphères) est donc particulièrement faible en ce moment :

global.daily.ice.area.withtrend.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

J'avais déjà publié ceci, je vous envoie le paquet si certains veulent lire.

Bref, que c'est-il passé cet été ? « Simplement » un méga blocage sur le Pôle Nord, qui se résume assez bien ainsi :

rhavn241.gif

rhavn242.gif

nstdevtimeseries.png

Une patate anticyclonique à 1025/1035 hPa sur le Pôle Nord, un 500 hPa qu'il faut aller chercher à 5600 ou 5800 mètres, rien de moins, la barre symbolique des 0°C à 850 hPa qui livre un combat pour l'honneur et peut être pour tenir encore une année de plus, mais qui de tout façon est condamné, et une banquise qui en dessous agonise comme une vache fraichement égorgée. Que du bonheur...

Cela implique un bouleversement de la circulation à l'échelle de l'Hémisphère Nord.

Par exemple, on peut noter une récurrence d'une AO négative. Si en Juin, l'AO reste suffisamment variable pour laisser planer le doute sur le caractère significatif ou non de la baisse des années récentes, pour le mois de Juillet la réponse est clair. L'AO creuse de plus en plus dans le négatif. Pour Juillet 2011, on pourrait même atteindre des valeurs vertigineusement négatives. Sur les 15 premiers jours, cela devrait déjà atteindre les -1.5 environ. Il faudra voir la deuxième partie de mois, mais on pourrait bien faire péter quelques planchers bas...

15827979.jpg

Les restes du vortex et la zone faiblement barocline sont rejetés loin de l'Arctique, notamment sur l'Est du Canada ou l'Ouest européen.

C'est une des causes du temps plutôt bof qui règne en maître depuis Juin sur l'Europe de l'Ouest. La synoptique de ces derniers temps a déjà été longuement discutée, je ne vais pas m'épancher plus.

On peut aussi noter les valeurs de températures fortement élevées au bord de l'Arctique. Par exemple, Eureka a atteint les 20°C ces derniers temps, Inuvik aussi, Котельный des îles de Nouvelle Sibérie s'est fait une série de 5 jours à plus de 10°C de maximales avec une pointe à 14.4°C (ce n'est pas exceptionnel relativement au années récentes, mais ce n'est pas vraiment non plus la normale).

D'où sort cette anomalie ? Il y a un élément de réponse que je voudrais développer. Déjà, il est clair qu'une telle anomalie n'est pas sensé être stable, dans la description classique de la physique de la Terre. C'est quand même le coin le plus froid de l'hémisphère Nord en moyenne.

Une première réponse vient des anomalies OLR, Outgoing Longwave Radiation.

Les anomalies montrent une large anomalie positive au dessus de la banquise :

8517011940190104926.png

Les anomalies sont de l'ordre de 10 à 20 W/m² tout de même, ce qui n'est pas rien.

En valeur absolue, c'est encore plus éloquent. On distingue nettement un geyser à cet endroit :

851701194019084925.png

Localement, les 240 W/m² sont atteint alors qu'autour, cela tourne à 220 W/m², voire moins. Il y a donc bien une source nette d'énergie venue du Pôle par rapport à l’environnement proche.

On peut comparer aux années précédentes pour mieux appréhender le caractère exceptionnel du phénomène.

climindex85170119401901.png

Juin 2011 apparait en quatrième position derrière 2007, 2005, 2002, et devant 1998.... Aucune surprise donc. Pour ceux qui voient comment est fichu l'Arctique et comment fonctionne le NCEP NCAR, j'ai pris entre la latitude 90°N et 75°N, ce qui inclus un bon bout de la mer des Barents mais exclu une partie de la mer de Sibérie Orientale, ce qui biaise légèrement les résultats. La forte valeur de 1990 est par exemple du à une anomalie en mer de Barents qui n'a, a priori, pas de lien avec la banquise (mais je n'ai pas non plus vérifié dans le détail), alors que toute l’anomalie de Juin 2011 ne passe pas.

L'explication la plus probable tient à deux facteurs je penses. L'amincissement de la banquise d'une part, la hausse du contenu en chaleur de l'océan Arctique. Cela fait un certain que la banquise est considérée comme une couverture isolante, qui empêche l'océan profond d'échanger de la chaleur, c'est-à-dire tant d'en recevoir en été qu'en rendre en toute saison. La perte d'épaisseur de banquise,et la perte de banquise tout court, permet je penses à l'océan Arctique d'accumuler plus de chaleur, et de relâcher cette chaleur. À mon sens, c'est la principale explication de la hausse graduelle des OLR, et du nouveau sommet de 2011.

Sur la carte de l'âge des glaces, on distingue une nette entaille dans la banquise la plus âgée, donc la plus épaisse, au niveau de la mer de Sibérie Orientale qui correspond à la région de fortes valeurs d'OLR :

20110405figure5.png

De plus, les températures de surfaces sont très élevées même en zone de fonte, ce qui suggère un océan déjà "chaud" avant la fonte :

satanomarcd00.png

Ceci impacte en retour l'ensemble de la colonne atmosphérique, puisque le géopotentiel 500 hPa par exemple ne cesse de grimper :

climindex85170119401901.png

Il n'y a par contre pas d'évolution sensible sur l'ensemble de l'été :

climindex85170119401901.png

J'ai déterré pour le coup un papier publié par deux russes au sujet de l'Hiver 2005-2006. Sans s'en rendre compte, je penses qu'ils ont en fait expliqué un dipôle arctique négatif en Hiver pour l'Europe, mais le plus intéressant est l'équation très approximative qu'il propose pour modéliser simplement le schmilblick :

http://eprints.ifm-geomar.de/8738/1/2009JD013568-pip.pdf

C'est l'équation 4), le truc en ps ≈ … (n'allez pas croire que je vais la recopier ici default_laugh.png )

En reprenant les paramètres prescrits, et en choisissant α = 20° , θc = -2 , Fs = 220 W/m² (basé sur les valeurs OLR) et r0 = 2000000 mètres

Je trouve une anomalie de surface de -565 Pa environ, soit 1008 hPa « net » dans une atmosphère moyenne.

Bien sûr, ce n'est qu'indicatif, et on trouve même un résultat à l’opposé de l'attendu default_laugh.png . Les auteurs ont développés spécifiquement cette équation pour la mer de Barents un mois d'Hiver 2006, et il n'est peut être pas judicieux de l'étendre trop dans l'espace-temps. Pour autant, cela montre aussi le poids relativement important de la convection si on accepte l'hypothèse que l'équation a quand même un fond d'exactitude.

Il n'y a pas besoin de ce résultat curieux pour justifier ce qui suit, mais je tenais quand même à faire la remarque.

Ce qui suit est le fait que je penses improbable que la source de chaleur Arctique soit la seule raison du blocage. Il pourrait exister d'autres facteurs envisageables (refroidissement progressif de la stratosphère ? Là se trouve de lourds soupçons.)

Pour autant, l'anomalie polaire est sans doute bien alimenté par source de chaleur, et il existe un jeu de rétroaction qui pérennise cette anomalie. L’anomalie polaire ne place, la banquise dégage plus vite, alimentant en retour l’anomalie polaire, qui en retour fait encore plus dégager la banquise. Décembre 2010 a sans doute vu ce jeu macabre. La baie d'Hudson et la Baie de Baffin alimentaient un blocage monumentale sur l’Atlantique, provoquant une alimentation en air doux de l'Est Canadien. Je n'ai pas fais les calculs avec l'équation des deux russes pour vérifier la causalité entre le blocage et le déficit de banquise, mais elle eu sans doute été employé à meilleur escient en ces lieux et en ces temps.

En conclusion, oui, le mois de Juillet ne s'annonce pas caniculaire, ni même chaud, mais les perturbations de plus en plus violentes de l'Arctique ne sont pas sans conséquences ; et paradoxalement le temps assez facilement frais (en tous cas par rapport aux années récentes) depuis l’année dernière pourrait bien être lié à la fonte de la banquise et à l’énorme déséquilibre énergétique engendré.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Merci PAIX pour toutes ces informations fort interessantes,beau boulot de recherche!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Rouen Est 152 m.

Je me joins à Serge26 pour te remercier Paix pour cet article très complet .Bravo . Merci . default_thumbup1.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,encore beaucoup d'énigmes et pas mal de paramètres a prendre en compte afin de calculer l'ordre et l'intensité des changements ou bouleversement qui nous attendent.Tout ces changements : blocages dut a l'alimentation de chaleur en océan glacial arctique ou au échanges d'énergie en stratosphère .Mais aussi suite a la fontes des glaces ,des craintes apparaissent au niveau des futures variantes des courants marins .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Nous restons pour le moment dans des valeurs proches de celles de 2007 à la même date. Je ne sais pas si cela va continuer, les modélisations ne projettent pas de grosse advection chaude en direction du pôle mais la majorité du bassin arctique resterait toutefois dans des masses d'air douces les 7 prochains jours.

J'aurais tendance à penser qu'on pourrait avoir une période de fonte un peu moins rapide qui devrait nous faire repasser au dessus des valeurs de 2007, mais c'est juste une hypothèse personnelle.

Je voulais surtout signaler que pendant ce temps, le déficit en volume de glace serait en train d'atteindre des valeurs inédites, avec un plongeon vertigineux toujours en cours :

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.png

Nous approchions fin juin des 10000 km cube de glace de déficit, il n'est pas impossible que cette valeur ait été atteinte désormais vu les conditions de fonte qui ont régné depuis début juillet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non pas 10 millions de km3 mais 10 000 et c'est déjà beaucoup : 1m d'épaisseur en moins sur 10 millions de km2!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Non pas 10 millions de km3 mais 10 000 et c'est déjà beaucoup : 1m d'épaisseur en moins sur 10 millions de km2!

En effet petite erreur d'unité, l'habitude des graphiques d'extent et d'area où l'unité est souvent le million de km². J'ai corrigé mon post.

Share this post


Link to post
Share on other sites

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.png

En se basant sur le scénario 2010 puisque le premier semestre 2011 semble assez identique à celui de l'année dernière.... en pire avec environ 600 km3 de glace en moins au 30 juin.A mon avis

- Il faudrait que le déficit de volume se réduise vers les 8500 ou 8000 km3 d'ici septembre pour espérer un minimum estival d'extent ou d'area légèrement supérieur à 2007 ou 2008.

- Entre 8500 et 9000 km3 de déficit en septembre les records de minimum de surface tombent certainement et peut-être même franchement.

- A -9500 ou -10000 (mais c'est peu probable en raison du manque de "matière" à fondre) on pulvérise 2007.

Mais j'ai du mal à imaginer un déficit de volume de glace supérieur à 9000 km3 pour la fin de l'été 2011.

Pour information, on peut télécharger les données quotidiennes de volume de glace depuis 1979 jusqu'au 30 juin 2011 ici:

http://psc.apl.washi...e-anomaly/data/

En calculant le volume de glace "perdu" entre le 1er juillet et le minimum de volume de septembre on trouve pour ces 4 dernières années:

10370 km3 en 2008

9749 en 2009

9135 en 2007

8448 en 2010

Et pour 1997 qui est une année sans grande variation de l'anomalie la perte est de 9607 km3 (en gros comme en 2009).

J'en conclue peut-être un peu hâtivement que, dans le contexte actuel, un été (1er juillet-15 septembre) précédé d'une période de forte perte de volume de glace (comme 2007 et surtout 2010) pourrait être un été à faible fonte en volume.

En gros, la glace qui ne s'est pas formée ou qui a déjà fondu....n'est plus à fondre.

A vérifier pour l'été 2011...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

A propos de volume de glace, depuis le lancement (enfin) réussi de Cryosat2 en avril 2010, avons-nous recueillis des informations supplémentaires sur l'épaisseur de glace et est-ce que cela a donné des surprises ou bien était-ce conforme à ce qu'on supposait ?

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris XIII ; Pleslin-trigavou (22)

A propos de volume de glace, depuis le lancement (enfin) réussi de Cryosat2 en avril 2010, avons-nous recueillis des informations supplémentaires sur l'épaisseur de glace et est-ce que cela a donné des surprises ou bien était-ce conforme à ce qu'on supposait ?

Merci.

Moi personnellement je ne saurai répondre a ta question, d'autres le feront mieu que moi ^^

Ce que je voulais signaler c'est que la fonte rapide se poursuit toujours actuellement.

Aujourd'hui nous en somme à ce que l'on devrait avoir un début septembre normalement ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

effectivement, la fonte se poursuit et s'accélère.

on reste pour l'instant à des niveaux similaires à l'an dernier. sauf que l'an dernier, la fonte avait bien ralenti fin juillet. on verra ce qu'il advient cette année...

seaice.recent.arctic.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

On est même largement en dessous des niveaux de 2010, et même des niveaux de 2007.

Pour l'area, l’avance sur 2007 n'est pas nette :

amsreseaicearea.png

Pour l'extent par contre, l'avantage est nettement à 2010 :

amsreseaiceextentl.png

La fonte devrait fortement ralentir cette fin Juillet. D'ailleurs, ces deux derniers jours, le rythme quotidien est retombé à -47000 puis -40000 km², une belle différence rapport aux -120000 km² quotidien des 15 premiers jours de Juillet. Mais les modèles ont tendance à nous ressortir un anticyclone polaire pour Août, ce qui pourrait achever le banquise. Le scénario est loin d'être calé, mais la tendance est là :

recmnh1921.gif

gfsnh0192.png

En tout état de cause, si on fait une hypothèse que la fonte de 2011 va rejoindre le rythme de fonte de 2006, le plus lent des 10 dernières années en Août/Septembre, la banquise arrive à peine à sauver les meubles :

hypm.jpg

Évidement, c'est une hypothèse qui n'a aucun fondement. Deux années ne sont pas directement comparables. Et la situation de 2011 est inédite par la faible extension de la banquise. C'est surtout pour montrer que même si le vortex polaire parvient finalement à se reconstituer, cela va être dur de sauver les meubles. Les dégâts en Juin et Juillet son très étendus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est même largement en dessous des niveaux de 2010, et même des niveaux de 2007.

Pour l'area, l'avance sur 2007 n'est pas nette :

Pour l'extent par contre, l'avantage est nettement à 2010 :

La fonte devrait fortement ralentir cette fin Juillet. D'ailleurs, ces deux derniers jours, le rythme quotidien est retombé à -47000 puis -40000 km², une belle différence rapport aux -120000 km² quotidien des 15 premiers jours de Juillet. Mais les modèles ont tendance à nous ressortir un anticyclone polaire pour Août, ce qui pourrait achever le banquise. Le scénario est loin d'être calé, mais la tendance est là :

La situation a drastiquement changé ces derniers jours. Les conditions dépressionaires on visiblement fait "éclater" le pack qu avait été concentré plus que la moyenne depuis début juillet. L'area est en chut libre (voir : http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/seaice.recent.arctic.png ), alors que l'extent diminue lentement.

Le passage du nord est sur le point de s'ouvrir, avec 3 semaines d'avance par rapport à l'année passé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

Un article de 20minutes.fr parle aujourd'hui de l'Arctique :

"CLIMAT - Selon les scientifiques, l'Arctique perd chaque jour 120.000km2 de glace...

Une vague de chaleur fait fondre l’Arctique à une vitesse record: D’après le National snow and ice data center (NSDIC) du Colorado, la banquise perdrait chaque jour près de 120.000km2 depuis le début de l’année. Si ce rythme se confirmait en juillet, ce serait le record depuis 1979, date des premières mesures sur les glaces de l’Arctique.

Six à huit degrés de plus que d’habitude

Le 17 juillet dernier, les eaux gelées représentaient 7,5 millions de km2 dans l’océan Arctique, soit 2,2 millions de moins que la moyenne observée entre 1979 et 2000. Cette année, la glace a commencé à fondre, selon les endroits, deux semaines à deux mois plus tôt que d’habitude. Les fortes pressions observées en mer de Beaufort depuis le mois de juin ont provoqué une hausse des températures de six à huit degrés au dessus des normales saisonnières.

Julienne Stroeve, chercheuse au NSDIC, explique que le ciel découvert au dessus de l’Arctique a également favorisé la pénétration des rayons du soleil. Le refroidissement observé en juillet pourrait ralentir la fonte des glaces, mais Julienne Stroeve ne préfère pas faire de prévisions: «Il est trop tôt pour savoir si nous atteindrons un record, mais je pense que c’est possible», a-t-elle déclaré à Live Science."

Source : http://www.20minutes.fr/article/761152/arctique-fond-vitesse-record-2011

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article de 20minutes.fr parle aujourd'hui de l'Arctique :

"CLIMAT - Selon les scientifiques, l'Arctique perd chaque jour 120.000km2 de glace...

Une vague de chaleur fait fondre l'Arctique à une vitesse record: D'après le National snow and ice data center (NSDIC) du Colorado, la banquise perdrait chaque jour près de 120.000km2 depuis le début de l'année. Si ce rythme se confirmait en juillet, ce serait le record depuis 1979, date des premières mesures sur les glaces de l'Arctique.

Source : http://www.20minutes...sse-record-2011

Une traduction hasardeuse de 20 mn.C'est en fait 120 000 km2 de fonte par jour pour les 2 premières semaines de juillet.

http://nsidc.org/arc...011/071811.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une traduction hasardeuse de 20 mn.

C'est en fait 120 000 km2 de fonte par jour pour les 2 premières semaines de juillet.

http://nsidc.org/arc...011/071811.html

effectivement, nos journalistes sont toujours aussi sérieux...en fait, la fonte moyenne se situerait autour de 50 000 km²/jour depuis début mars, si l'on en croit les graphs d'area et d'extent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cévennes - Joyeuse - Alt: 187 m

C'est quand même grave qu'un journaliste n'est pas l'intelligence de remarquer qu'il dit une connerie en faisant fondre l'Artique aux mois de janvier et février.

Ca donne une idée de ce que les gens sont pret à avaler comme idioties.

D'ailleurs, lors d'un bug satellite, certains pensaient que le pole nord était libre de glace en février, si dame nature nous a équipé d'un cerveau c'est pour s'en servir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pont de dore (63) 330 m

J'ai l'impression que la fonte est toujours aussi forte Mon lien, il faut calculer la moyenne de ce mois de juillet car pour l'instant je pense quelle est forte, quelqu'un pourrait il me donne run lien vers un site .

Share this post


Link to post
Share on other sites

en tout cas, le déficit se creuse...

on était à 1.6 millions de km² de déficit en début de semaine, maintenant on en est à quasiment 1.7 millions.

on a d'ores et déjà atteint le minima moyen d'area depuis 1978, et on n'est que fin juillet...

de plus, les passages du nord-ouest et du nord-est seront tous les 2 libres de glace d'ici quelques jours.

c'est la 3ème fois depuis 2007, si je ne m'abuse?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pont de dore (63) 330 m

Bonsoir

Maintenant je commence vraiment à croire que le minimum de 2007 va être battu, car les températures à 850hPa sont relativement hautes pour les échéances à venir, D'aprés vous les passages nord ouest et nord est vont ils être bientôt libre de glaces? Mon lien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Le passage du Nord-Est est ouvert depuis quelques jours désormais. Le passage du Nord-Ouest ne l'est pas encore, il le sera probablement au vu des modélisations en toute fin de mois ou début août.

Pour le reste, je ne ferais pas de pronostic, sinon que la situation des prochains m'a l'air moins "critique" qu'en 2007 niveau synoptique, mais peut-être que je me trompe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Selon toute vraisemblance, celui du Nord Est est déjà ouvert mais il n'est pas encore facilement navigable. Pour celui du Nord Ouest, il faut attendre encore un peu. Battre le record de 2007 me semble encore un pronostic risqué. C'est faisable, mais la banquise est très proche de son niveau de 2007, et la décision se ferra sur le mois d'Août. De plus, les températures ne sont pas si élevées. Cependant, les températures ne sont pas seules à jouer, la présence d'une anoamlie cyclonique ou anticyclonique a également de l'importance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cependant, les températures ne sont pas seules à jouer, la présence d'une anoamlie cyclonique ou anticyclonique a également de l'importance.

Il me semble qu'on peut également citer l'épaisseur de la glace. Selon les estimations de volume qu'on peut trouver (par exemple là http://psc.apl.washington.edu/wordpress/research/projects/arctic-sea-ice-volume-anomaly/), celui-ci est bien inférieur au volume à la même période en 2007, ou en tout cas l'était jusqu'à la mi-juin (et je vois peu de raison pour que ça ait changé depuis). Moins de volume = moins d'épaisseur = fonte plus facile.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Peut-être que la suite des évènements me donnera tort, mais vu comment les masses froides devraient parvenir à se reconcentrer sur le Bassin Arctique les prochains jours en limitant les incursions douces d'envergure, je pense que la débâcle 2011 devrait connaître un sérieux coup de frein et devrait sortir de l'ombre des courbes de 2007. Probablement un minimum proche de celui de 2008, mais pas de 2007 bis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...