Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

ClementWIG

Tendance Hiver 2018-19

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : 01 AMBERIEU-EN-BUGEY (255m)

a supprimer, erreur topic

 

 

Edited by fiflot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bagnères de Bigorre (Hautes - Pyrénées) - 560m
Il y a 8 heures, MATT_68 a dit :

 

Personnellement je trouve les prévisions de Fred Decker plus conformes dans les grandes lignes. 

Tout à fait, pour cet hiver il avait vu bien avant le "froid humide" qui semble arriver !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Kernascléden (56) - 30 km au nord de Lorient.

Nouvelle réactualisation :

 

 

 

  • J'aime 3
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Big-Winter a dit :

 

 Merci Big-Winter pour cette info.

Je recopie ci-dessous la conclusion : (j'ai mis en rouge entre crochets la traduction pour les membres d'IC 😉)

 

 Conclusion

Toutes ces informations pointent dans la même direction : à ce stade, on peut dire qu'à partir du milieu de la semaine prochaine, les températures devraient être plutôt froides, c'est à dire proches ou inférieures aux normes. Il est par contre quasiment impossible pour l'instant de quantifier ces températures. Au fil des jours, il sera intéressant de voir si les prévisions d'ensemble s'alignent sur le modèle à haute résolution, pour l'heure très pessimiste [= optimiste pour les hivernophiles] et proche des valeurs extrêmes inférieures, ou si au contraire le modèle à haute résolution fait amende honorable [retourne encore une fois sa veste du côté chaud de la force !] et revient à de meilleurs sentiments [grrrrr… préparez la corde !].

Affaire à suivre donc...

Edited by sastrugis
  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Haha 12

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas dans quelle mesure exactement cela peut jouer sur la dynamique générale de l'atmosphère, mais cette année la T° est nettement plus froide dans les hautes latitudes que durant les 3 précédentes sur la même période du 1er au 18 janvier. On est proche de la moyenne 1958-2002, ce qui est très rare à cette saison dans le contexte de réchauffement global qui affecte particulièrement la zone polaire nord...

 

blob.png.c8299508ed11234927fcf451987d5f09.png

  • J'aime 7
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Dax (40)
Il y a 1 heure, sastrugis a dit :

Je ne sais pas dans quelle mesure exactement cela peut jouer sur la dynamique générale de l'atmosphère, mais cette année la T° est nettement plus froide dans les hautes latitudes que durant les 3 précédentes sur la même période du 1er au 18 janvier. On est proche de la moyenne 1958-2002, ce qui est très rare à cette saison dans le contexte de réchauffement global qui affecte particulièrement la zone polaire nord...

 

 

 

 

Cela tient davantage au point de détail qu'à un indicateur : ce graphique représente juste la température au sol autour du pôle, sur une surface représentant grosso modo un tiers de celle de l'Europe. C'est un peu comme si on calculait l'anomalie de température au sol en France + Allemagne + Péninsule ibérique : tout le monde serait d'accord pour dire que c'est une conséquence de la synoptique générale plus qu'un facteur influençant cette synoptique.

 

On a cette année une poche froide persistante au nord du Groenland (Situation actuelle), alors qu'on avait eu plusieurs invasions douces les années passées sur ce secteur (Exemple). Cela découle en grande partie du caractère verrouillé de la circulation zonale sur le nord Atlantique qui a systématiquement empêché les dorsales d'envoyer de l'air doux au dela de 70° nord depuis le debut de cet hiver.

Edited by TreizeVents
  • J'aime 9
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allons-nous avec cet hiver, vers une 3ème saison sèche ?

 

Depuis la mi juin, le temps au dessus de nos têtes c'est :

AA ; AS ; AS ; AS ; AA ; AS ; AA ; AA ; AS ; ....

Les prévisions d'ici le restant de février n'entrevoient possiblement aucun flux d'ouest nous rendre visite. 

Certains cet automne se demandaient si il existaient encore .....3 mois plus tard, la question n'est que plus prégnante...

Résultat :

Juillet : Déficitaire

Août : Déficitaire

Septembre : Remarquablement déficitaire

Octobre : Déficitaire

Novembre : Déficitaire

Décembre : légèrement excédentaire

Janvier : à coup sûr déficitaire

Février : ?

 

Pendant que chacun scrute si une vague de froid peut arriver.... les nappes sont sèches...... vous allez voir le printemps....

 

  • J'aime 3
  • Merci 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lubersac - Altitude 375m / Montmorillon - Altitude 100m / Guéret (la chaumière) Altitude 600m / Lagrand - Altitude 600m
Il y a 14 heures, th38 a dit :

Allons-nous avec cet hiver, vers une 3ème saison sèche ?

 

Depuis la mi juin, le temps au dessus de nos têtes c'est :

AA ; AS ; AS ; AS ; AA ; AS ; AA ; AA ; AS ; ....

Les prévisions d'ici le restant de février n'entrevoient possiblement aucun flux d'ouest nous rendre visite. 

Certains cet automne se demandaient si il existaient encore .....3 mois plus tard, la question n'est que plus prégnante...

Résultat :

Juillet : Déficitaire

Août : Déficitaire

Septembre : Remarquablement déficitaire

Octobre : Déficitaire

Novembre : Déficitaire

Décembre : légèrement excédentaire

Janvier : à coup sûr déficitaire

Février : ?

 

Pendant que chacun scrute si une vague de froid peut arriver.... les nappes sont sèches...... vous allez voir le printemps....

 

Alors pour information Novembre malgré les 15 premiers jours qui furent secs, au niveau de la pluviométrie, c'est légèrement excédentaire avec 85mm de pluie en moyenne sur la France pour une norme de 80 😉.

Pour Janvier, il reste une semaine encore mais oui il faut l'admettre ce sera sûrement sec quoique... Pour la suite, à la vue des modèles, on a plutôt en vue un temps humide avec un froid faible à modéré et non un froid sec. Donc pour le moment, il reste de la marge 😁

 

  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lapoutroie 450m - Vallée de Kaysersberg

Cette prévision devrait s'avérer exact :

MonthlyAnomalies_T2m_20190114_w2.png

Pour la semaine suivante cela s'annonce bien également :

MonthlyAnomalies_T2m_20190114_w3.png

 

 

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Avant de conclure sur des hypothèses à LT, bref retour sur l'évolution des projections déterministes de la semaine dernière.

A gauche la référence (ce matin), à droite dans la première colonne les projections à J+5 et dans la seconde colonne celles avant le "revirement" à J+7. En haut CEP, au milieu GFS et en bas GEM. Dans chaque case j'ai mis une note (qui n'engage que moi !) pour aller à l'essentiel :

il y a 5 jours CEP proposait une carte troublante de ressemblance (10/10 : j'ai même vérifié que je n'avais pas copié/collé la même carte...), après réajustement de sa version antérieure de J+7 par élimination de la tête de la dorsale.

- il y a 5 jours GFS proposait aussi une très bonne anticipation (8/10). Les aspects principaux de la synoptique étaient bien là mais le modèle avait encore tendance à surestimer un peu les HP nordiques, ce qui laissait à la dorsale plus de facilités pour se déployer vers l'Islande, et par voie de conséquence à la simili GF de s'étaler plus amplement sur nous. Entre J+7 et J+5 on n'observait pas un véritable "retournement de veste" comme souvent dit mais une évolution assez cohérente suite à l'effacement des HP de Mer du Nord.

- il y a 5 jours GEM était le moins performant des trois modèles mais correct quand même dans les grandes lignes (6/10). La "faute" à une forte surestimation de l'activité dépressionnaire labradorienne qui retardait la plongée des BG sur l'Europe (il proposait ensuite une synoptique proche de celle très hivernale vue par GEM à J+7 profitant de l'absence de D groenlandaise). Curieusement GEM avait vu plus juste 2 jours auparavant car il plaçait alors une vaste zone dépressionnaire (trop accentuée) coiffant la dorsale.

 

blob.png.f820232191d607d32d93eb600c48ad51.png

 

Conclusion (d'après cet exemple) : à J+5, à l'échelle de la zone euro-atlantique, on tient les principaux éléments. On voit ici la difficulté pour appréhender la formation des HG et HP dans les contrées nordiques qui, en hiver, conditionnent à distance l'enfoncement et le positionnement des coulées froides. Ceci m'amène donc maintenant à évoquer le LT...

 

Petites considérations sur l'hiver en cours : par rapport au début de l'hiver, on a constaté que les plongées froides qui affectaient l'Europe centrale et les Balkans se sont considérablement décalées vers l'ouest par changement de leur origine géographique (plus groenlandaise que russo-scandinave merci aux HG atlantiques de s'être fait un peu moins omniprésentes !). Donc encore un petit effort (avant que la fin de l'hiver ne nous rattrape !) et l'ensemble du pays pourrait observer des conditions hivernales plus durables et prononcées en procédant en 4 temps : 1) coulée polaire maritime et arctique maritime   2) développement de la crête chaude atlantique et blocage nordique   3) enfermement de la GF sur l'Europe   4) réalimentation ultérieure en air froid par le NE par circulation rétrograde.

Dans le contexte des récurrences actuelles à évolution lente, le forçage extérieur suffisamment fort pour amener ce type de schéma hivernal plus marqué dans la durée et l'intensité pourrait-il venir des effets du SSW, favorisant la formation de HG/HP nordiques par éclatement du VP ? Réponse en février !

 

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 6
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aube (10)
il y a 15 minutes, sastrugis a dit :

 coulée polaire maritime et arctique maritime  

 

Quelle différence entre les deux? L'arctique et le pôle, n'est-ce pas au même endroit?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, A.M. a dit :

 

Quelle différence entre les deux? L'arctique et le pôle, n'est-ce pas au même endroit?

 

Le polaire maritime provient des régions subpolaires océaniques du NO (il est donc réchauffé longuement par son voyage "en biais" sur l'Atlantique) alors que l'arctique provient du Grand Nord (il est plus froid et plus instable en arrivant chez nous car il arrive plus directement)

Edited by sastrugis
précisions
  • J'aime 2
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

J'ajouterai aussi que la banquise étant plus étendue du côté du Svalbard cette année, les perturbations passant vers ce secteur et redescendant jusqu'à nous sont susceptibles d'êtres moins réchauffées, puisque l'océan dans ce secteur est plus froid que les autres années et que la banquise continue son extension vers le Sud, c'est une supposition plus qu'une affirmation mais je pense que cela peut jouer.

Edited by Big-Winter
  • J'aime 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

J'ajouterai aussi une autre possibilité compte tenu de l'evolution des centres d'action mentionnés par Sastrugis.

Si le thalweg qui coulait sur l'europe central en debut d'hiver puis sur nous maintenant, poursuit ce décalage,  il faut aussi envisager la possibilité qu'il tombe sur le proche atlantique pour la suite nous amenant en flux de sud ou sud-ouest radoucit mais humide notamment en mediterranée.

  • J'aime 4
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)
Il y a 2 heures, serge26 a dit :

J'ajouterai aussi une autre possibilité compte tenu de l'evolution des centres d'action mentionnés par Sastrugis.

Si le thalweg qui coulait sur l'europe central en debut d'hiver puis sur nous maintenant, poursuit ce décalage,  il faut aussi envisager la possibilité qu'il tombe sur le proche atlantique pour la suite nous amenant en flux de sud ou sud-ouest radoucit mais humide notamment en mediterranée.

Mais comme on dit : avec des si…. 🤣

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
Il y a 3 heures, serge26 a dit :

J'ajouterai aussi une autre possibilité compte tenu de l'evolution des centres d'action mentionnés par Sastrugis.

Si le thalweg qui coulait sur l'europe central en debut d'hiver puis sur nous maintenant, poursuit ce décalage,  il faut aussi envisager la possibilité qu'il tombe sur le proche atlantique pour la suite nous amenant en flux de sud ou sud-ouest radoucit mais humide notamment en mediterranée.

 

Scénario entrevu hier par CEP et ce soir par GEM pour la fin de semaine prochaine, pour l'instant minoritaire mais c'est petits signaux à LT sont à prendre en considération. Pour ma part je mets une pièce dessus.

Edited by thib91
  • J'aime 5
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)
il y a 30 minutes, thib91 a dit :

 

Scénario entrevu hier par CEP et ce soir par GEM pour la fin de semaine prochaine, pour l'instant minoritaire mais c'est petits signaux à LT sont à prendre en considération. Pour ma part je mets une pièce dessus.

Et moi une pierre… 😀

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Soissons (02)

Bonjour, je lis avec toujours autant d'intérêt toutes les analyses qui sont faites ici 🙂 (je suis encore très loin d'avoir le niveau pour m'y mettre, hélas, mais j'apprends petit à petit à comprendre les phénomènes atmosphériques et les éléments d'analyse... dur dur parfois !), et je remarque une chose : depuis quelques hivers, j'ai l'impression que les synoptiques favorables d'un point de vue hivernal, quand elles se mettent en place, ne nous concernent que de manière atténuée voire pas du tout, et c'est quasiment toujours l'Europe centrale qui ramasse, on pourrait dire qu'on n'a vraiment pas de bol mais je suis certain qu'il y a une raison plus logique à cela ?? On a quand même une série d'hivers (de 2009 à 2013) où c'était presque l'inverse, avec des synoptiques hivernales qui se mettaient en place et où la mécanique était bien huilée, sans décalages foireux de dernière minute et sans reprise soudaine de l'activité dépressionnaire nord-atlantique venant contrarier la mise en place des dorsales voire des blocages... ! (je me rappelle notamment de l'hiver 2009-2010, assez exceptionnel dans la mise en place d'une circulation quasiment inversée et des hautes pressions campant aux hautes latitudes quasiment tout l'hiver)

Pourquoi un tel changement en l'espace de quelques années ? Pourtant on aurait pu croire que cet hiver tout aurait pu se mettre en place correctement, avec tous ces fameux indices qui nous ont été exposés (QBO, activité solaire, et le SSW de fin décembre/début janvier), et en plus les modèles saisonniers qui semblaient optimistes, pourtant cela ne veut pas... on n'obtient que le verre à moitié rempli j'ai l'impression, avec des situations assez frustrantes au final qui nous donnent certes quelque chose en terme de sensations hivernales, mais on reste un peu sur notre faim... 😏

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
Il y a 3 heures, greghouse33 a dit :

Bonjour, je lis avec toujours autant d'intérêt toutes les analyses qui sont faites ici 🙂 (je suis encore très loin d'avoir le niveau pour m'y mettre, hélas, mais j'apprends petit à petit à comprendre les phénomènes atmosphériques et les éléments d'analyse... dur dur parfois !), et je remarque une chose : depuis quelques hivers, j'ai l'impression que les synoptiques favorables d'un point de vue hivernal, quand elles se mettent en place, ne nous concernent que de manière atténuée voire pas du tout, et c'est quasiment toujours l'Europe centrale qui ramasse, on pourrait dire qu'on n'a vraiment pas de bol mais je suis certain qu'il y a une raison plus logique à cela ?? On a quand même une série d'hivers (de 2009 à 2013) où c'était presque l'inverse, avec des synoptiques hivernales qui se mettaient en place et où la mécanique était bien huilée, sans décalages foireux de dernière minute et sans reprise soudaine de l'activité dépressionnaire nord-atlantique venant contrarier la mise en place des dorsales voire des blocages... ! (je me rappelle notamment de l'hiver 2009-2010, assez exceptionnel dans la mise en place d'une circulation quasiment inversée et des hautes pressions campant aux hautes latitudes quasiment tout l'hiver)

Pourquoi un tel changement en l'espace de quelques années ? Pourtant on aurait pu croire que cet hiver tout aurait pu se mettre en place correctement, avec tous ces fameux indices qui nous ont été exposés (QBO, activité solaire, et le SSW de fin décembre/début janvier), et en plus les modèles saisonniers qui semblaient optimistes, pourtant cela ne veut pas... on n'obtient que le verre à moitié rempli j'ai l'impression, avec des situations assez frustrantes au final qui nous donnent certes quelque chose en terme de sensations hivernales, mais on reste un peu sur notre faim... 😏

 

Les répercussions du SSW de fin décembre / première décade de janvier, ne se sont pas encore manifestées. L'événement, qualifiable de non-propagatif jusqu'à maintenant, s'est avéré défavorable pour nous, puisqu'il a plutôt  favorisé une résurgence durable de NAM+ en troposphère, agrémentée d'une composante zonale qui s'en ai même trouvé, un peu boosté et je crois, hors erreur de ma part, que c'est assez souvent ce qu'il se produit, dans ce genre de cas :

 

 

wnto.png

 

 

Un SSW qui aurait été rapidement impactant en troposphère, sans trop de délais, aurait certainement contribué à augmenté les chances de notre côté, pour obtenir probablement une survenue de conditions franchement hivernales sous n'importe quelle forme, dans le courant du mois, même si ça n'est pas automatique, bien entendu. Concernant le régime d'AR qui s'est mis en place depuis quelques temps, il est fort à parier qu'il fait sans doute suite, à l'émergence de la phase 7, mais surtout 8, survenues durant la première décade, bien que modérément actives en toute vraisemblance. Le fait que nous n'ayons pas pu obtenir une ou plusieurs très fortes ondulations, lesquelles auraient pu évoluer en un beau blocage hivernal, comme cela à failli être le cas, vient très probablement du fait que les conditions en tropo n'étaient pas optimales, voire favorables (jet stream restant trop vigoureux avec des résurgences constantes de dépressions trop actives et incisives, vers le Labrador et du côté du Groenland, grosso-modo).

 

 

muu6.gif

 

 

Certes, je m'en tiens seulement à une hypothèse basée sur deux indices (avec une part d'analyse et de ressentis), mais pourtant, cela me semble totalement logique quand on y réfléchit. Donc bien que déçu " pour le moment ", je relativise pas mal, puisque finalement... cela devait sans doute se passer ainsi, compte tenu d'un terrain pas (peu) favorable.

 

Maintenant, la phase descendante du SSW qui devrait survenir d'ici peu, au moins jusqu'au début du mois de février, se combinant à une phase active au moins 7, de la MJO qui semble (hors nouvelle évolution) projetée via la plupart des modèles, me laisse penser qu'après une petite pause, il est fort a parier que le régime d'AR devrait de nouveau s'emballer, avec un contexte troposphérique, bien plus favorable (arrêt des vents zonaux durant quelques jours en tropo + propagation de NAM-)... en ce sens, je doute sur un début février, voire, en prenant des risques, sur une première quinzaine dominée par un flux zonal et l'absence totale d'essais, dans l'émergence d'une ou plusieurs synoptiques pouvant apportant un bon coup d'hiver... ce sera véritablement surprenant !

 

Ce n'est que mon point de vue et soyons clair, je ne dis pas qu'une vague de froid va survenir, mais que le terrain, devrait être plus " propice " a accueillir à minima, quelques ondulations qui pourront je le pense, plus avoir d'aisance pour s'épanouir, vers les hautes latitudes... peut-être que l'avenir me donnera raison ou tort, mais je le vois ainsi. Hors bref passage en flux de NO à NNO, jusqu'à la toute fin du mois de janvier, je pense qu'il n'y a pas (plus) grand chose à espérer au travers des projections... et ce n'est certainement pas l'indice NAO qui permettra d'y voir plus clair dans ces conditions, avec certainement du " + " de ce côté là pour quelques temps.

 

Je ne suis pas là pour donner de faux espoirs, il n'y aurait aucun intérêt à ça, mais vraiment, je pense qu'on va jouer notre grosse cartouche (peut-être la dernière) en février...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 12
  • Merci 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Soissons (02)
Il y a 1 heure, DoubleKnacki a dit :

 

Les répercussions du SSW de fin décembre / première décade de janvier, ne se sont pas encore manifestées. L'événement, qualifiable de non-propagatif jusqu'à maintenant, s'est avéré défavorable pour nous, puisqu'il a plutôt  favorisé une résurgence durable de NAM+ en troposphère, agrémentée d'une composante zonale qui s'en ai même trouvé, un peu boosté et je crois, hors erreur de ma part, que c'est assez souvent ce qu'il se produit, dans ce genre de cas :

 

 

wnto.png

 

 

Un SSW qui aurait été rapidement impactant en troposphère, sans trop de délais, aurait certainement contribué à augmenté les chances de notre côté, pour obtenir probablement une survenue de conditions franchement hivernales sous n'importe quelle forme, dans le courant du mois, même si ça n'est pas automatique, bien entendu. Concernant le régime d'AR qui s'est mis en place depuis quelques temps, il est fort à parier qu'il fait sans doute suite, à l'émergence de la phase 7, mais surtout 8, survenues durant la première décade, bien que modérément actives en toute vraisemblance. Le fait que nous n'ayons pas pu obtenir une ou plusieurs très fortes ondulations, lesquelles auraient pu évoluer en un beau blocage hivernal, comme cela à failli être le cas, vient très probablement du fait que les conditions en tropo n'étaient pas optimales, voire favorables (jet stream restant trop vigoureux avec des résurgences constantes de dépressions trop actives et incisives, vers le Labrador et du côté du Groenland, grosso-modo).

 

 

muu6.gif

 

 

Certes, je m'en tiens seulement à une hypothèse basée sur deux indices (avec une part d'analyse et de ressentis), mais pourtant, cela me semble totalement logique quand on y réfléchit. Donc bien que déçu " pour le moment ", je relativise pas mal, puisque finalement... cela devait sans doute se passer ainsi, compte tenu d'un terrain pas (peu) favorable.

 

Maintenant, la phase descendante du SSW qui devrait survenir d'ici peu, au moins jusqu'au début du mois de février, se combinant à une phase active au moins 7, de la MJO qui semble (hors nouvelle évolution) projetée via la plupart des modèles, me laisse penser qu'après une petite pause, il est fort a parier que le régime d'AR devrait de nouveau s'emballer, avec un contexte troposphérique, bien plus favorable (arrêt des vents zonaux durant quelques jours en tropo + propagation de NAM-)... en ce sens, je doute sur un début février, voire, en prenant des risques, sur une première quinzaine dominée par un flux zonal et l'absence totale d'essais, dans l'émergence d'une ou plusieurs synoptiques pouvant apportant un bon coup d'hiver... ce sera véritablement surprenant !

 

Ce n'est que mon point de vue et soyons clair, je ne dis pas qu'une vague de froid va survenir, mais que le terrain, devrait être plus " propice " a accueillir à minima, quelques ondulations qui pourront je le pense, plus avoir d'aisance pour s'épanouir, vers les hautes latitudes... peut-être que l'avenir me donnera raison ou tort, mais je le vois ainsi. Hors bref passage en flux de NO à NNO, jusqu'à la toute fin du mois de janvier, je pense qu'il n'y a pas (plus) grand chose à espérer au travers des projections... et ce n'est certainement pas l'indice NAO qui permettra d'y voir plus clair dans ces conditions, avec certainement du " + " de ce côté là pour quelques temps.

 

Je ne suis pas là pour donner de faux espoirs, il n'y aurait aucun intérêt à ça, mais vraiment, je pense qu'on va jouer notre grosse cartouche (peut-être la dernière) en février...

 

Merci pour ces explications qui résument parfaitement les enjeux à venir pour la deuxième partie de l'hiver ! Effectivement j'avais cru comprendre qu'un SSW ne garantissait pas la venue d'un temps hivernal en Europe occidentale, encore faut-il qu'il y ait cette fameuse propagation en troposphère... et la conjonction de pas mal de facteurs en fait. Si je ne dis pas de bêtises, on avait eu un SSW en novembre 2009 qui avait par la suite déstabilisé la troposphère pour tout l'hiver, et celui de janvier 2013 qui avait provoqué une fin d'hiver assez incroyable, mais il me semble que ce sont les deux seuls exemples récents ayant eu des conséquences favorables, hivernophilement parlant !

Après de toute manière, il n'y a pas 36 solutions pour que l'hiver s'installe dans notre pays, soit des blocages au niveau de l'atlantique nord type GA ou AI coupant la circulation zonale dépressionnaire, soit un AS (beaucoup plus rare).

Allez, restons optimistes pour février et même mars, de belles surprises peuvent encore survenir 🙂

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, greghouse33 a dit :

 

Merci pour ces explications qui résument parfaitement les enjeux à venir pour la deuxième partie de l'hiver ! Effectivement j'avais cru comprendre qu'un SSW ne garantissait pas la venue d'un temps hivernal en Europe occidentale, encore faut-il qu'il y ait cette fameuse propagation en troposphère... et la conjonction de pas mal de facteurs en fait. Si je ne dis pas de bêtises, on avait eu un SSW en novembre 2009 qui avait par la suite déstabilisé la troposphère pour tout l'hiver, et celui de janvier 2013 qui avait provoqué une fin d'hiver assez incroyable, mais il me semble que ce sont les deux seuls exemples récents ayant eu des conséquences favorables, hivernophilement parlant !

 

 

Petite question subsidiaire pour éclairer ma lanterne :

si un SSW (même majeur) ne garantit pas nécessairement une VDF ou a minima un épisode froid significatif (comme dit ci-dessus), est-ce que les VDF et épisodes froids significatifs sont tous intervenus dans le prolongement d'un SSW ?

Ou dit autrement, est-ce que le SSW est une condition nécessaire, même si elle n'est apparemment pas suffisante à elle seule ?

Merci !

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
il y a 1 minute, sastrugis a dit :

 

Petite question subsidiaire pour éclairer ma lanterne :

si un SSW (même majeur) ne garantit pas nécessairement une VDF ou a minima un épisode froid significatif (comme dit ci-dessus), est-ce que les VDF et épisodes froids significatifs sont tous intervenus dans le prolongement d'un SSW ?

Ou dit autrement, est-ce que le SSW est une condition nécessaire, même si elle n'est apparemment pas suffisante à elle seule ?

Merci !

 

Non pas obligatoirement et un SSW n'est donc pas forcément toujours nécessaire, mais si ça reste un paramètre qui dans le cas d'un événement majeur et suffisamment propagatif, apporte largement sa pierre à l'édifice. D'ailleurs, à titre d'exemple et d'après ce que j'ai pu comprendre, la VDF de février 2012 était plus liée à une réponse, suivant une phase active et favorable de la MJO, que du SSW survenu dans le courant du mois de janvier, lequel s'était d'ailleurs révélé peu ou pas impactant (mineur je crois), puisqu'il n'y avait même pas eu de renversement des vents zonaux, à 10 hpa et au niveau du 60 ème // (d'après ce que Cirus a pu me dire). Comme quoi parfois, la troposphère peut amplement se débrouiller seule, surtout si la mécanique ne vient pas être perturbée par un grain de sable. Pour le mois de décembre 2010 très hivernal, hors erreur de ma part, je ne crois pas qu'il avait été précédé d'un SSW (à confirmer, car je n'en suis pas certain), mais d'une MJO très favorable et active dans ce sens.

 

Concernant la seconde partie de l'hiver 2012-2013, des cartes et profils que j'ai pu voir, le SSW majeur avait été franchement propagatif, sans délai aussi important, d'où la réponse dans les projections qui je me souviens, avait été assez soudaine au début du mois de janvier 2013, dans les ensembles qui avaient rapidement réagi, en très peu de temps, avec la suite que l'on connaît tous. Après, même dans le cas d'un duo (auquel on y rajouter quelques paramètres supplémentaires) parfait entre un réchauffement stratosphérique soudain majeur, qui se propage rapidement en troposphère et d'une bonne phase de la MJO très favorable, on peut toujours avoir la malchance d'une configuration qui foire au dernier moment... et inversement avec le cas de février 2012 ou l’événement  n'était visiblement pas du tout suffisamment, à la base, mais auquel un forçage troposphérique et une mécanique de précision qui s'est mise en place, sans encombre, à permis la superbe VDF... 

 

On verra bien de toute manière... on sait juste que les portes vont être d'ici peu grandes ouvertes, mais après et que l'on ne peut pas dire que le contexte général ne sera pas au minima, plus favorable que ces derniers temps, bien au contraire... seulement, ce qu'il se produira reste un grand mystère, teinté de science fiction 😂.

  • J'aime 3
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Soissons (02)
il y a 4 minutes, DoubleKnacki a dit :

 

Non pas obligatoirement et un SSW n'est donc pas forcément toujours nécessaire, mais si ça reste un paramètre qui dans le cas d'un événement majeur et suffisamment propagatif, apporte largement sa pierre à l'édifice. D'ailleurs, à titre d'exemple et d'après ce que j'ai pu comprendre, la VDF de février 2012 était plus liée à une réponse, suivant une phase active et favorable de la MJO, que du SSW survenu dans le courant du mois de janvier, lequel s'était d'ailleurs révélé peu ou pas impactant (mineur je crois), puisqu'il n'y avait même pas eu de renversement des vents zonaux, à 10 hpa et au niveau du 60 ème // (d'après ce que Cirus a pu me dire). Comme quoi parfois, la troposphère peut amplement se débrouiller seule, surtout si la mécanique ne vient pas être perturbée par un grain de sable. Pour le mois de décembre 2010 très hivernal, hors erreur de ma part, je ne crois pas qu'il avait été précédé d'un SSW (à confirmer, car je n'en suis pas certain), mais d'une MJO très favorable et active dans ce sens.

 

Concernant la seconde partie de l'hiver 2012-2013, des cartes et profils que j'ai pu voir, le SSW majeur avait été franchement propagatif, sans délai aussi important, d'où la réponse dans les projections qui je me souviens, avait été assez soudaine au début du mois de janvier 2013, dans les ensembles qui avaient rapidement réagi, en très peu de temps, avec la suite que l'on connaît tous. Après, même dans le cas d'un duo (auquel on y rajouter quelques paramètres supplémentaires) parfait entre un réchauffement stratosphérique soudain majeur, qui se propage rapidement en troposphère et d'une bonne phase de la MJO très favorable, on peut toujours avoir la malchance d'une configuration qui foire au dernier moment... et inversement avec le cas de février 2012 ou l’événement  n'était visiblement pas du tout suffisamment, à la base, mais auquel un forçage troposphérique et une mécanique de précision qui s'est mise en place, sans encombre, à permis la superbe VDF... 

 

On verra bien de toute manière... on sait juste que les portes vont être d'ici peu grandes ouvertes, mais après et que l'on ne peut pas dire que le contexte général ne sera pas au minima, plus favorable que ces derniers temps, bien au contraire... seulement, ce qu'il se produira reste un grand mystère, teinté de science fiction 😂.

 

Oui d'ailleurs j'ai retrouvé ceci dans les archives, qui montre (sauf erreur de ma part) que les vagues de froid type AS peuvent se mettre en place sans SSW, avec une stratosphère bien froide

image.thumb.png.d9c7356f461c438bf3cc5494fcc23ffb.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
il y a 2 minutes, greghouse33 a dit :

 

Oui d'ailleurs j'ai retrouvé ceci dans les archives, qui montre (sauf erreur de ma part) que les vagues de froid type AS peuvent se mettre en place sans SSW, avec une stratosphère bien froide

image.thumb.png.d9c7356f461c438bf3cc5494fcc23ffb.png

 

Il y avait bien eu un SSW avant la VDF de février 2012, mais assez mineur et aucun renversement des vents zonaux vers 10 hpa, si ce n'est un affaiblissement autour des 7-8 m/s (toujours d'après ce que Cirus a pu me donner comme chiffre lorsque je lui avais posé la question) 😉

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...