Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Prévisions régions méditerranéennes - Octobre 2020


Recommended Posts

Posted
Fréjus - Saint Raphael (83)

Retour de la pluie demain, principalement sur le Var et les AM, rien d'intense de prévu, 15-20mm max à priori, risque orageux tout de même présent.

 

Cumul bien plus conséquent du côté de la Corse et de l'Italie.

 

Accalmie partout dés lundi et semaine plutôt calme en vue, à part peut être quelques ondées en début de semaine.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
  • Replies 68
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

La situation continue d'évoluer lentement vers un épisode cévenol modéré avec un potentiel qui dépasse ce stade. C'est pourquoi, à mon avis, il faut garder un œil sur les modélisations à venir et en s

Oui, le contexte est favorable à un cévenol modéré sur 72-96 heures.   On a deux facteurs globaux incitatifs : - un contexte dépressionnaire étiré nord-sud, du sud de la Norvège au larg

Demain, quelques pluies faibles à localement modérées circuleront, températures sans grand changement.   Mercredi, vent violent de NW, surtout sur PACA et W à NW sur Corse où le seuil de la

Posted Images

Il y a 3 heures, Twister83 a dit :

Retour de la pluie demain, principalement sur le Var et les AM, rien d'intense de prévu, 15-20mm max à priori, risque orageux tout de même présent.

 

Cumul bien plus conséquent du côté de la Corse et de l'Italie.

 

Accalmie partout dés lundi et semaine plutôt calme en vue, à part peut être quelques ondées en début de semaine.

Oui plutôt calme ensuite avant malheureusement un nouvel épisode méditerranéen en vue pour le week-end prochain, ce sera à suivre après les inondations de ces dernières heures. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Fréjus - Saint Raphael (83)
Il y a 14 heures, PSG8375 a dit :

Oui plutôt calme ensuite avant malheureusement un nouvel épisode méditerranéen en vue pour le week-end prochain, ce sera à suivre après les inondations de ces dernières heures. 

Un peu loin pour en parler, mais oui le risque existe sur le long terme, tout dépendra ou la goutte froide s'isolera, on n'est aussi pas à l'abri d'un coup de chaud en flux de sud ou de la tempête de mistral. :)

Link to post
Share on other sites
Posted
La Londe les Maures
il y a 40 minutes, OnLiNk a dit :

https://www.estofex.org/cgi-bin/polygon/showforecast.cgi?text=yes&fcstfile=2020100506_202010040023_2_stormforecast.xml

 

N’y a-t-il pas un risque pour les zones déjà durement touchées par l'épisode de vendredi ?

 

C'est sur que ca ne va pas aider.. Mais malgré quelques bonnes intensités, ces pluies localement orageuses devraient circuler assez rapidement et se décaler vers l'Italie. A priori pas de stationnarité et c'est tant mieux!

  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Briançon (05) 1260m

ça risque surtout d'interrompre le pont aérien avec les vallées totalement coupées du monde :(

Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)
il y a 47 minutes, gaet34 a dit :

ça risque surtout d'interrompre le pont aérien avec les vallées totalement coupées du monde :(

 

Surtout qu'ils y ont déjà perdu un groupe électrogène...

 

 

  • Surprise 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Villeneuve-Loubet (06)

On se dirige plus vers un retour d est que vers un épisode Méditerranéen pour le week prochain fort heureusement 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Demain, quelques pluies faibles à localement modérées circuleront, températures sans grand changement.

 

Mercredi, vent violent de NW, surtout sur PACA et W à NW sur Corse où le seuil de la tempête pourrait être franchi dès la fin de nuit / début de matinée sur le 83, le 06, le 04 et la Corse et principalement E83 et W 06 + montagnes corses. Attention également aux violentes et brusques rafales sous le vent des reliefs (Maures, Estérel, Préalpes du sud ...) avec de puissantes subsidences modélisées qui feraient plonger le flux d'altitude près du sol. Mollissement progressif en cours d'après-midi.

Températures un peu plus fraîches au vent sauf sous les subsidences (foehn où elles seront plus douces).

 

Jeudi, retour au calme, Mistral résiduel en vallée du Rhône. Température en légère hausse.

 

Vendredi, temps calme, températures fraîches le matin, douces l'après-midi. Possibilités de pluies orographiques sur les Cévennes à l'avant d'un thalweg atlantique.

 

Week-end : flux de SW ou d'WSW cyclonique ou anticyclonique, c'est la question du jour. Majoritairement anticyclonique ou cyclonique faiblement actif, on trouve malgré tout des scénarios plus pluvieux dans les ensembles : ICON ENS en tête, moins nombreux chez IFS ENS. C'est encore loin, on aura le temps de voir venir !

  • J'aime 2
  • Merci 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Le coup de vent de demain est vu à la baisse :

- en seconde partie de nuit et début de matinée sur les reliefs d'E-PACA : 70-90 km/h en rafales sur le continent, localement 100 ; des rafales aussi sous le vent de ces mêmes reliefs avec foehn modéré.

- en matinée et mi-journée : décalage vers l'ouest, sur W-PACA et (temporairement) Cévennes, des rafales entre 60 et 80 km/h sur les reliefs et quelques rafales turbulentes sous le vent des reliefs et dans les couloirs habituels.

- en cours d'après-midi : le calme revient progressivement, sur sud-PACA en dernier.

- en Corse, le vent sera virulent, dès la seconde moitié de nuit sur la péninsule du Cap Corse, l’Île Rousse, ... puis la zone de vents forts descendra progressivement vers le sud et concernera vers la mi-journée les Bouches de Bonifacio en mollissant. Violentes rafales sur les crêtes de la montagne corse.

  • Merci 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Villeneuve-Loubet (06)

Toujours ce retour d est possible pour le 06 pour la journée de dimanche selon les modèles 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Le silence actuel sur le forum en dit long sur la synoptique actuelle :

Une configuration que 95% d’entre nous ne supporte pas, surtout en automne, avec un AA et AR bien en forme, un thalweg plongeant sur la France nous garantissant un temps sec, maussade, frais, et ... bien venteux.

En plus, néfaste pour les amateurs de champignons 😆

  • J'aime 3
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Fréjus - Saint Raphael (83)

En effet, ça ressemble plus a une configuration hivernale que d'octobre, retour d'est sur l'est PACA et mistral bien frais plus à l'ouest, rien de bien passionnant en vue pour les prochains jours, les amateurs d'agitation méditerranéenne automnale devront attendre.

Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

En effet, températures en baisse (sauf foehn éventuel), Mistral et pas de pluies. C'est le cocktail qui semble prendre forme même hors topic.

Un petit montage de plusieurs météogrammes issus d'IFS désormais disponibles :

 

aubagne.thumb.png.b1833ef02f3763dc9f15fb94902a3337.png

 

Probabilité de pluies inférieure à 1 mm/jour  : entre 35 et 95% de J+5 à J+10 ! Mais bon, on est dans une configuration hémisphérique avec dynamisme, on peut anticiper des évolutions dans les modélisations (méthode coué ?! :D )

 

ps2png-gorax-green-005-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-fGnyj9.png.5366cfd7f36f6e11abe354a8f2971a55.png

Edited by _sb
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Toujours un retour d'instabilité par l'est dimanche sur E-PACA, à voir jusqu'où poussera-t-il ?E83 ? W83 ? E13 ? Plus intensif sur le golfe de Gênes, cela va sans dire ... ;)

Ailleurs, avec cette dépression sur Gênes et des hautes pressions sur le golfe de Gascogne, Mistral et Tramontane souffleront dimanche avec vigueur, continueront lundi et molliraient progressivement mardi avant un mercredi laissant probablement déployer dans le ciel un voile nuageux plus ou moins dense piloté par une dépression sur le pays. Les maximales baisseraient sur l'ensemble du bassin mercredi.

Edited by _sb
  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
La Grande-Motte (34)

A surveiller en fin de semaine prochaine sur nos régions. 
 

GFS nous sort de belle sorties, avec des températures inférieur à 10ºC par contre c’est moins drôle! 

Link to post
Share on other sites

Plus près de nous, le récurrence "Orages en flux de nord sur Catalogne puis mise en place d'un retour d'Est sur la Côte d'Azur" va encore frapper demain et particulièrement dans la nuit de mercredi à jeudi pour le 06/83. Arome est clair ce soir et est à nouveau en parfait accord avec Euro4. Convergence, instabilité... les ingrédients y sont pour certainement un nouveau beau spectacle sur le trait de côte et au large.

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Alban-Leysse - 311 m (Est Chambéry) -(73) et ponctuellement sur Palette-Le-Tholonet -158 m (Aix sud-est) (13) et Mazamet(81) - (ville : 266 m)

Premières tn négatives vendredi 16 localement ? Arome envoie un signal assez fort, principalement en intérieur de l'ouest Provence là ou le mistral (rhodanien) ne soufflera pas, comme vers Apt, Aix, ou encore Manosque. Petit risque plus localement également dans le 30, à suivre ! 

Edited by Gaël13
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Arêches (73) 1070 mètres. Béziers (34) 4 à 5 mois par an.

Bonjour,

En lien avec des dépressions qui vont se positionner sur le proche-Atlantique, se prolongeant en thalweg jusqu’au large du Maroc, à partir de lundi : une dynamique favorable à un épisode cévenol se met en place pour mardi/mercredi/jeudi vraisemblablement.

Cet épisode apparaît à ce jour tout à fait classique pour la période.

Neanmoins, en raison de la dynamique vigoureuse de Sud-Sud-Ouest et de sa courbure de plus en plus dépressionnaire : des cumuls conséquents peuvent d’ores et déjà être envisagés entre Aigoual et Tanargue notamment.

Cela devrait bien scorer sur 72h avec pourquoi pas 250-350mm sur ces secteurs. 

On avance dans la saison, on est loin d’une dynamique très instable à l’inverse de l’épisode de septembre.

 

Un temps de fin-octobre en somme ...

Edited by metbeziers
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 5 heures, metbeziers a dit :

Cela devrait bien scorer sur 72h avec pourquoi pas 250-350mm sur ces secteurs. 

 

Oui, le contexte est favorable à un cévenol modéré sur 72-96 heures.

 

On a deux facteurs globaux incitatifs :

- un contexte dépressionnaire étiré nord-sud, du sud de la Norvège au large du Maroc en passant par la Grande-Bretagne ;

- un flux de sud très humide à l'avant.

 

Nous aurions alors un début orographique dès lundi qui s'intensifierait progressivement avec a priori deux pics anticipés pour l'heure à mardi et jeudi.

Le vent de S à SE sera très probablement significatif, tend sur les côtes, notamment de LR et en vallée du Rhône que sur les crêtes pyrénéennes et cévenoles.

L'inconnue pour l'instant réside dans la composante de meso-échelle : même si on avance dans la saison, les possibilités convectives restent ouvertes d'une part, et l'impact sur les plaines est encore flou d'autre part, bien que la vigueur du flux limiterait les pluies aux reliefs. Ces creusements permettraient quelques pulsions temporaires.

 

À noter que les conditions pourraient rester perturbées à longue échéance.

 

Quelques cartes :

 

Pour mardi, J+5, la PE d'IFS est illustrative de ces incertitudes. Quantiles 25, 50, 75 et 100 pour le cumul / 24h : quel impact sur l'ensemble du bassin, et pas uniquement les Cévennes qui seront concernées ?

 

ifs-ens-q-rr.png

 

L'humidité sera disponible ! Plus c'est sombre, plus c'est sec, plus c'est clair, plus c'est humide (IFS : carte satellite WV simulée et pression au sol pour mardi à la mi-journée)

ifswvmslp.png

 

PWAT avec GFS : cette langue se décalerait lentement vers l'est, permettant un arrosage long.

 

http://stockage.infoclimat.net/gfs/europe/2020101606/102/pwat.png?run=run06model

 

Ce flux humide est envisagé le plus durable et fort par IFS. L'EFI « flux de vapeur d'eau » nouvellement accessible publiquement, pour les 72h que dureraient cet épisode, est parlant, avec des valeurs de 0.8 / 0.9 sur ces 3 jours (J5 à 7) ce qui indique un potentiel cumul important :

 

ifsefiwv.png

  • J'aime 6
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

La situation continue d'évoluer lentement vers un épisode cévenol modéré avec un potentiel qui dépasse ce stade. C'est pourquoi, à mon avis, il faut garder un œil sur les modélisations à venir et en suivre les évolutions.

 

À ce jour, nous sommes dans une configuration dynamique d'altitude avec une configuration de surface qui tend à s'accélérer.

 

  • les déplacements vers l'est des anomalies d'altitude, du Jet et du flux très humide sur la colonne troposphérique sont toujours modélisés lents.

Cela laisse le temps aux précipitations même peu intenses de cumuler.

Cela ouvre également la voie a une configuration d'altitude favorable à de la convection, avec notamment de la divergence à l'avant de l'ano de tropopause et du cisaillement. Orageuse ou pas n'est pas (encore) une question d'actualité, la convection pourrait en revanche rendre localement les intensités et les cumuls finaux plus ou moins élevés.

 

  • Des intrusions sèches pour booster une éventuelle convection.

Des intrusions sèches sont modélisées grosso modo entre 800 et 600 hPa, plus ou moins marquées selon les modélisations et les moments dans une colonne globalement très humide.

La CAPE dans son ensemble est prévue, pour l'heure, faible. Pourtant, les forçage, tant d'altitude que de surface, ne manquent pas.

 

  • Convergences de surface et dômes froids.

Rien de très original en soi : le golfe du Lion jusqu'aux Cévennes via l'Hérault en plein centre seraient au cœur de la convergence principale entre le flux de surface de sud, provenant des Baléares, et celui d'est à sud-est originaire du golfe de Gênes où la pression reste plus élevée.

Le flux de surface est vu fort à puissant et devrait balayer les plaines littorales jusqu'aux piémonts. Cependant, les premières modélisations à mailles encore larges évoquent la formation de ces fameux dômes froids entre 1000 et 925 hPa sur ces plaines, notamment héraultaises. Ces dômes, agissant comme des reliefs, forcent le flux à s'élever, créant un forçage supplémentaire. Associée à la convergence et à l'apport doux et très humide de la Méditerranée, une ligne renouvelée de fortes précipitations pourrait s'envisager.

 

  • La (sur)saturation des sols.

Je ne retrouve plus mon lien sur le niveau des nappes souterraines et des karsts. Cependant, à corriger si je me trompe, les sols semblent humides à très humides sur les Cévennes et les piémonts. Je connais mal les effets de pluies modérées à localement fortes de longues durées sur sols humides sur ces secteurs, je pense que c'est à vérifier.

De plus, sans atteindre de hauts niveaux actuellement, les cours d'eau ne sont pas en étiage. Là encore, d'autres sauront mieux apprécier ce potentiel.

 

  • Conclusion

Nous nous retrouvons donc avec des signaux plus ou moins nets qui, sans être alarmants, s'accumulent. Sur 24 ou 36h, il n'y aurait pas de quoi écrire un post si long ; sur 48 à 72h, voire peut-être 84h, mieux vaut analyser un minimum la situation il me semble.

 

Les prévisions HPE d'Hymex / MF réagissent également (cf plus bas, dans les illustrations).

 

Pas de quoi s'alarmer, simplement suivre l'évolution des prochaines modélisations. Les modélisations sont à J3/J4, ça peut donc encore bouger dans les deux sens. Principalement, la configuration de surface est celle qui est susceptible d'évoluer le plus fortement. Merci aux « locaux » d'étendre et de poursuivre cette discussion ! :)

 

 

Illustrations :

 

À grande échelle, le schéma n'a pas changé. Nous avons toujours un étirement N/S de basses pressions sur l'Atlantique et des hautes pressions sur le sud-est de l'Europe : une situation très classique pour de l'agitation sur notre bassin. Ci-dessous, deux images satellites simulées par IFS pour la nuit de mardi à mercredi : canal infrarouge (IR) et canal vapeur d'eau (WV). En surimpression, le champ de pression au sol (avec la WV) et la theta-w  (avec l'IR) à 850 hPa. Dans le cercle rouge, le potentiel humide est à son maximum (couleur blanche sur la WV, contour rouge sur l'IR). La flèche verte marque le canal central du Jet, encore sur la façade atlantique et advectant une masse d'air chaude et humide depuis les Açores et les Canaries, tandis que la flèche rouge illustre la convergence entre flux de S depuis les Baléares et flux de est à sud-est depuis Gênes.

ifswvirmslp850wb.gif

 

Flux et convergences à 1000 hPa par GFS, pour la même nuit :

 

2020101706-090me1000hpastreamlines.png

 

RS d'IFS pour cette même nuit, pris sur la plaine intérieure : l'air est saturée en eau sous les 850 hPa avant une intrusion d'air plus sec jusqu'à 600 hpa à partir duquel l'humidité revient en force. On notera néanmoins le profil thermique brut pas vraiment favorable à de la convection avec une forte inversion entre 800 et 850 hPa et des cisaillements un peu trop brutaux.

plotmeteogram-gorax-green-000-6fe5cac1a3

 

 

L'humidité et le flux à 850 hPa vue par le modèle régional semi-fin BOLAM, au même moment :

 

rh850z233.png

 

 

 

La température de la mer est prévue froide mais, nous l'avons vu en début de mois, ce n'est pas un facteur limitant la survenue d'un épisode : le contexte est très largement humide sans avoir besoin d'un apport conséquent de la Méditerranée. De plus, la température de la masse d'air étant également plus fraîche, elle est déjà saturée au moins en basses couches.

 

temperaturecarte-2dsurfacemer-mediterran

 

 

Résumé du risque d'HPE sur le bassin (Heavy Precipitation Event) est progressivement vu à la hausse

En haut, on a, à gauche, les 3 dernières PE ARPEGE avec leurs échéances (fond vert). En rouge, chaque trait représente un membre de la PE  émettant ce risque. À droite, ce risque moyennée sur une échelle temporelle atteignant 0.4 (40%) mardi.

Même chose en-dessous mais cette fois avec la PE d'IFS avec un risque évalué à ~ 35% mais avec une évolution nettement à la hausse (graphe de gauche).

hpe.png

 

Concernant les sols, voici dans un premier temps la modélisation d'IFS, pour le niveau 1 (0 - 7 cm de profondeur) et pour les niveaux 2,3,4 (jusqu'à 2,70m de profondeur). Pour le modèle, nos Cévennes sont complètement saturées pour ne pas dire sursaturées, en surface (layer 1). La situation est un peu meilleure en-dessous mais reste très proche de  la la « CAP » (le champ de capacité du sol en absorption, pour résumé). De plus, en cette saison, l'évapotranspiration est en nette diminution. On remarquera, à l'inverse, que des pluies seraient bienvenues sur W-PACA et le Roussillon. Pour info, le PWP est le point où le stress hydrique devient critique pour la végétation.

 

ifslayer1234.gif

 

Au niveau de l'observation satellite (résolution de 25 km), les secteurs exposés ont  un index compris entre 0.7 et 0.8 au niveau (0-7 cm, ci-dessous), valeurs identiques au niveau 2 (7 - 21 cm). Elles baissent au niveau 3 (21-72cm) entre 0.4 et 0.7 et remontent au niveau 4 (72-289 cm) autour de 0.6 / 0.7.

 

sol1eumetsat.png

 

Enfin, les cours d'eau ne sont pas en étiage :

L'Orb, à Herepian :

 

16411602948247.png

 

L'Hérault, à Larroque :

 

15711602948390.png

Edited by _sb
HPE
  • J'aime 3
  • Merci 11
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte Croix Vallée Française 48 - 600m d'altitude

Pour rebondir à l'excellent message de @_sb : je suis dans les hautes Cévennes et les sols sont bien humides. De là à dire qu'ils sont complètement saturés, je ne crois pas, étant agriculteur j'y apporte une attention particulière.

 

De manière générale nos sols réagissent mieux aux épisodes cévenols lorsqu'ils sont sont humides. Le caractère catastrophique de la crue de septembre a été en grande partie la conséquence d'une sécheresse prononcée des sols : après 3h de pluie diluvienne l'eau n'avait pas pénétré à plus de 5-10cm... ce qui donne une idée de l'ampleur du ruissellement qui a eu lieu. La situation actuelle laisse espérer une bonne réponse "tampon", limitant les crues potentielles. Un épisode modéré en continu sur 3 jours correspond à ce que nous avons l'habitude d'encaisser, en comparaison des 350mm ou plus en 12h.

 

Aujourd'hui sur GFS les cumuls sont en régression, le WRF de Météociel est également plutôt sobre sur mardi/mercredi. Reste à attendre la sortie d'arôme.

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Arêches (73) 1070 mètres. Béziers (34) 4 à 5 mois par an.

On a un léger redressement du flux d'une provenance + "Sud" durant le pic de l'épisode pour mercredi (mardi on ne devrait parler que de petites pluies inférieures à 5mm/1h sur les reliefs les plus exposés et le piémont) tandis que le décalage vers la montagne ardéchoise et les Cévennes Lozériennes apparaît acquis pour jeudi.
GFS.thumb.jpeg.1ed30ab7d4b5c8cb77b3b81e215dce43.jpeg

 

Dès lors, on pourrait observer une extension des plus forts cumuls vers l'Espinouse et les monts de Pardailhan, soit les massifs de l'Ouest Héraultais. Sur ces secteurs, les sols sont assez secs pour faire suite à l'interrogation du message précédent et, en l'absence de lame d'eaux horaires marquées (supérieures à 20 mm) ; les réactions hydrologiques devraient être très mesurées.
Bref, on devrait voir de gros cumuls cette fois sur les postes de Fraisse-Murat, Castanet le Haut, les Plans, Aigoual. Puis la Souche, Loubaresse, Croix de Bauzon, et Valgorge ? A suivre. Le potentiel de cumuls sur 72h atteignant 250 mm est toujours là dans ces secteurs entre mardi 06h et vendredi 06h.

 

En parallèle, la tempête d'autan devrait être notable entre le midi toulousain et la vallée de l'Aude avec extension sur la montagne Noire, le Sidobre et les vallées tarnaises exposées. Situation un peu similaire à octobre 2012 (record de vent sur Toulouse) mais l'on devrait rester un cran en-dessous ... de toute façon c'est ici HS du point de vue géographique sur ce topic.

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse
Il y a 1 heure, Tomju a dit :

De manière générale nos sols réagissent mieux aux épisodes cévenols lorsqu'ils sont sont humides.

 

Absolument pas, si les sols sont très humide et qu'un gros épisode arrive derrière il y aura de bien plus grosses conséquences qu'en cas de sols secs.

Un sol sec va progressivement se réhumidifier et absorber une partie des pluies qui tombent, en cas de sol totalement saturé la totalité part dans les cours d'eau.

Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte Croix Vallée Française 48 - 600m d'altitude

HS/ Désolé @Romain84, c'est tout le contraire qui s'est passé en septembre dernier : sol sec = ruissellement intense, car l'eau ne peut pas s'infiltrer. En situation de sol humide, l'eau est drainée jusqu'au substrat schisteux qui en absorbe une partie dans ses failles, ce qui fait "venir les sources". Comme je suis né dans les Cévennes et que j'y habite, je te confirme que c'est une constante. Mais ce n'est probablement pas le lieu pour en discuter, désolé la modération / fin du HS

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...