Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 22 novembre au 28 novembre 2021, prévisions météo semaine 47


Nico 14
 Share

Recommended Posts

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Après une longue domination des HG sur le continent Européen,il semblerait cette fois que l'on assiste à un mouvement d'ampleur hémisphérique.Migration des HG Européens vers l'Atlantique associée à une dorsale sur Béring et le VP pourrait se trouver chahuté.Assisterons-nous à une circulation d'est sous blocage?Reprise de la circulation d'ouest nous rabattant la dorsale?Ce qui semble le plus probable pour l'instant c'est une baisse graduelle des températures à l'échéance de l'ouverture de ce topic.A vos analyses...

 

500.png?run=run00model500.png?run=run00model

 

6.jpg.2cdd393be4830922882d6adc01f8c0a8.jpg7.jpg.66ab3d34607d29e3964797ce473ae434.jpg

 

Edit: Ajout de la projection des régimes de temps de l'EPS qui tend vers une NAO-,plutôt neutre entre BL+ou -

 

ps2png-gorax-blue-007-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-lyg4hr.png.24355845cd85b88d748a8fe663c86a01.png

Edited by Nico 14
  • J'aime 6
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

  • Replies 242
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Désolé, j'ai pas pu y mettre tout le monde 😄 !

Posted Images

Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Tiens, j'allais ouvrir le topic et je n'aurais pas dit grand chose d'autre.
On peut souligner que pour le début de semaine les moyennes tendent de plus en plus vers du frais à froid, en revanche le caractère humide dépendant de la profondeur du thalweg reste plus aléatoire.

 

J'avais posté il y a quelques jours une carte très long terme de l'ens IFS (J+14, gauche), 2 jours plus tard on conserve toujours le même signal avec un écart-type qui tend à diminuer sur le bassin Atlantique et une crête plus marquée (droite) :

 

1230180431_Capturedecran2021-11-12a19_21_54.thumb.png.0becb5fcb5dac8b7ed9984d04d327f43.png1418411768_Capturedecran2021-11-14a15_24_31.png.3d03c135aa98cb6be627379e3fed3ec6.png

 

Avec toutes les précautions d'usage, le dorsale Atlantique semble robuste dans les modélisations mais derrière cette moyenne qui semble propre se cache une multitude d'incertitudes découlant tant de la latitude de la dorsale Atlantique que de la trajectoire du thalweg qui semble devoir évoluer en goutte froide :

500_spr.png?run=run00model

 

- on voit la cellule de HGP sur l'Atlantique avec un écart-type faible mais cette cellule arrivera-t-elle à se propager vers le Groenland/Islande ? S'écroulera-t-elle sur l'Europe occidentale ?

gens_3_1_240cer6.pnggens_23_1_240xun0.png


- on devine également le thalweg dégoulinant du nord du Royaume-Uni au Portugal. Cette goutte froide va-t-elle rester sur la France et maintenir un temps frais/humide ou se propager vers l'ouest en nous exposant à un flux de S ? Renouvellement du blocage Atlantique ou propagation de la cellule de HGP vers l'est ?

gens_20_1_240voi1.pnggens_30_1_228nqm9.png

 

J'ai pris des scénarios caricaturaux sans mentionner toutes les éventualités intermédiaires mais on semble jouer avec le premier potentiel intéressant de "l'hiver" pour la moyenne montagne et potentiellement sur toute la frange est du pays. Semaine probablement très intéressante à venir, au moins sur le papier et en prévision. Sur le terrain, bilan dans 10 jours et d'ici quelques pages :).

 

Edited by Kyrion
  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)

C’est pratiquement une structure de type oméga qui se projette sur nos modèles. Si ça se réalise on pourra probablement parler d’un situation assez durable mais pour cela il faut que la Scandinavie se charge des BG prêts à dégouliner en Europe. C’est le point un peu moins évident à cerner je trouve dans cette histoire. 

  • J'aime 13
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a 4 minutes, Run999H a dit :

C’est pratiquement une structure de type oméga qui se projette sur nos modèles. Si ça se réalise on pourra probablement parler d’un situation assez durable mais pour cela il faut que la Scandinavie se charge des BG prêts à dégouliner en Europe. C’est le point un peu moins évident à cerner je trouve dans cette histoire. 

 

Les clusters de l'EPS (échéance 192/240h)sont sur une répartition de 30/21 sur ce point donc effectivement pas évident de trancher .Dorsale qui s'affaisse avec un vigoureux flux d'est en surface ou BG qui déferlent vraiment sur l'Europe avec un solide blocage septentrional?Quid aussi de l'éventualité d'une cyclogenèse en Méditerranée?:

 

10.jpg.57bc1cdf6134c4904d02a4a79bf82154.jpg

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Il y a 6 heures, Nico 14 a dit :

Edit: Ajout de la projection des régimes de temps de l'EPS qui tend vers une NAO-,plutôt neutre entre BL+ou -

 

ps2png-gorax-blue-007-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-lyg4hr.png.24355845cd85b88d748a8fe663c86a01.png

 

 

La progression vers un régime européen (et non euro-atlantique) dominant NAO- s'est accélérée sur les deux derniers 00Z (cette carte n'est produite qu'au 00Z), c'est également intéressant à noter et ce sera à vérifier avec la sortie demain soir d'IFS ENS EXT, si ce caractère y est également présent (ce devrait être le cas, au moins en partie).

 

Un autre point intéressant est justement ce changement de régime. Ceux-ci sont généralement bien anticipés dans leur globalité à grandes échéances. Le week-end du topic précédent voyait une grande dispersion des ensembles et cette dispersion tend aussi à se réduire. Sur les diagrammes en un point, le resserrement est plus timide puisque les modalités précises sont encore hors de portée (-> message de @Run999H).

 

Hivernophilement, c'est positif.

Ce n'est pas acquis.

 

il y a 22 minutes, Nico 14 a dit :

 

10.jpg.57bc1cdf6134c4904d02a4a79bf82154.jpg

 

J'allais la poster ! La structure globale est présente dans les deux clusters : le premier avec des HG plus faibles que dans le second (qui contient le contrôle et le déterministe) : les modalités sont à préciser (J8 et +).

Un point important est la faiblesse du champ modélisé sur le centre-ouest atlantique : loin à l'ouest, il permet l'alimentation continue du bloc de HG et son maintien en omega pour une descente polaire sur le flanc est jusqu'en Méditerranée si la config reste optimale. Autrement, l'édifice s'affaissera rapidement (cf 3e carte du 1er cluster).

Amha, ce sont ces éléments de base (nature de la dorsale et son soutien par des BG bas en latitudes et non envahissant) qui seront à apprécier ces prochains jours. S'ils n'y sont plus, les portes hivernales se refermeront. Alors que l'interface entre HG et BG éventuels sur l'Europe, ça yoyotera beaucoup entre chaque sortie dans tous les cas...

 

C'est encore loin, j'en connais qui vont devoir éponger leur sueur en attendant chaque run avant de pouvoir sortir les gants et les écharpes ! :D

Edited by _sb
  • J'aime 5
  • Merci 1
  • Haha 11
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Echanges méridiens, allégorie :


500.png?run=run12model


Pas de vocation prévisionnelle, juste pour la beauté de la carte ;).

Edited by Kyrion
  • J'aime 17
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Sur les hauteurs d'Issy Les Moulineaux (92), proche Meudon
il y a 8 minutes, Kyrion a dit :

Pas de vocation prévisionnelle, juste pour la beauté de la carte ;).

 

T'as tellement raison de le préciser ;) 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

On en est pas là c'est sur mais GEM est sur la même dynamique synoptique si on considère l'échéance .C'est aussi le cluster 2 de l'EPS 00z.Tout cela va être très intéressant à suivre ces prochains jours.:)

 

animdio3.gif

Edited by Nico 14
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Oui, c'est évidemment utopique présentée à l'état brut mais la mise en place de la synoptique débute désormais à brève échéance. On pourrait dire qu'il s'agit d'une valse à trois temps :

- à J+6 le premier coup de boutoir avec ralentissement de la circulation Atlantique et mise en place d'un éphémère blocage Rex/"high over low" (cela avait été brièvement évoqué il y a quelques jours il me semble) :


pvu15.thumb.png.f5ad538cbb63a9631dd24cdcd8e64ce1.png
 

- 48h plus tard, première réalimentation du bloc avec propagation Groenlando-Islandaise des hauts géopotentiels ; la dépression sur le centre Atlantique étant reprise côté ouest par la cyclo Labradorienne :

pvu15b.thumb.png.1bc09d68b704ae858ca330046dd98bac.png

 

- Poursuite de la valse avec un 3ème temps marqué par une énième advection de HGP et mise en place cette fois-ci de la structure Oméga avec notre cellule anticyclonique et ses 2 pieds de bas géopotentiels :


pvu15c.thumb.png.8d9bccfa64c445c5b6b22d5be7309533.png

 

Bref, il y a encore du chemin mais les premiers pas du bal ne vont pas tarder à débuter :).

Edited by Kyrion
  • J'aime 19
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23

Bonsoir,

 

cela fait deux semaines que les modèles, en version déterministe comme ensembliste prévoient à long terme des échanges méridiens marqués sur l'Atlantique. Les échéances se rapprochant, pour le moment, le jet s'assagit et s'aplatit sans pour autant, qu'une vraie circulation océanique aux caractéristiques océaniques ne se mette en place. On reste dans un entre deux, pas vraiment dynamique, ce qui explique une humidité en retrait et des anomalies thermiques peu marquées.

L'entrée de cette fin de mois de novembre semble accentuer le dynamisme et donc la possibilité de voir la situation météo sortir de sa torpeur: augmentation du potentiel de neige en moyenne montagne, flux plus franc et incisif sur l'Europe occidentale.

Je me demande si la faiblesse du jet, en cet automne, sur l'Atlantique n'agit pas comme un facteur limitant l'ampleur des ondulations et donc l'installation solide de hauts géopotentiels aux hautes latitudes, comme si le vortex polaire troposphérique était présent mais compressé vers les plus hautes latitudes par une ceinture de hauts géopotentiels suffisamment dense pour limiter des advections polaires conséquentes aux latitudes moyennes.

 

500.png?run=run12model

 

On verra l'évolution au cours des mises à jour de la semaine, mais cette ceinture me semble un marqueur de cette fin d'automne qui donnerait en quelque sorte une illusion d'attaques du vortex susceptibles d'engendrer des déferlements puissants.

Edited by tao
  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a 14 minutes, tao a dit :

cela fait deux semaines que les modèles, en version déterministe comme ensembliste prévoient à long terme des échanges méridiens marqués sur l'Atlantique

 

Salut Tao,

Pour la semaine qui arrive les ensembles n'ont pas "validé"unanimement ces scénarios à échanges méridiens,il restait la plupart du temps une moitié de scénarios qui voyaient les HG sur l'Europe et force est de constater que c'est eux qui ont remporté la partie.Pour la semaine du topic il n'y a toujours pas d'unanimité mais une forte majorité,les scénarios de l'EPS au dessus de 00°c à 850hpa deviennent rares.On peut donc peut être apporter un peu plus de crédit à ce changement synoptique.

 

4.jpg.da301f42d1a04c0bca3757bd6e38f6dd.jpg

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23
Il y a 9 heures, Nico 14 a dit :

Pour la semaine du topic il n'y a toujours pas d'unanimité mais une forte majorité,les scénarios de l'EPS au dessus de 00°c à 850hpa deviennent rares.On peut donc peut être apporter un peu plus de crédit à ce changement synoptique.

Bonsoir Nicolas,

 

je l'ai bien précisé dans mon post: 

 

Il y a 9 heures, tao a dit :

L'entrée de cette fin de mois de novembre semble accentuer le dynamisme et donc la possibilité de voir la situation météo sortir de sa torpeur: augmentation du potentiel de neige en moyenne montagne, flux plus franc et incisif sur l'Europe occidentale.

 Cependant, je reste attentif au comportement du vortex qui reste timide quant à l'extension de tentacules au niveau hémisphérique. Je trouve qu'il est un peu contraint et que cette ceinture ( je n'ose pas encore évoquer des considérations  ayant trait à la chasteté ) me pose question. Pour illustrer: 

 

ECH101_192vhy4.GIF.png

 

 

Quand on regarde la carte des anomalies, il me semble pour le moment difficile d'envisager les grandes manœuvres méridiennes susceptibles de bouleverser les flux surtout tant que l'écrasement des hauts géopotentiels reste une option parmi les autres.  

 

Et pourtant, je me damnerais pour les grandes manœuvres...

Edited by tao
  • J'aime 2
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Premier "grain de sable" ce matin modélisé par l'européen pour la fin de semaine (je me demandais quand il allait arriver!), le décrochage des BG sur le flanc oriental des hautes-pressions Atlantique est un peu trop a l'ouest et file sur le nord-ouest de l'Espagne redressant le flux (un peu trop) au sud sur le pays par la suite, rien de rédhibitoire sur la dynamique d'ensemble cependant on le sait, pour notre petit bout d'Europe il ne faut pas grand chose pour perturber un belle mécanique même de grande ampleur.

Pour l'heure c'est le seul déterministe qui est sur cette option( l'ensemble de l'IFS est nettement plus partagé), mais  on en retrouve quelques scénarios chez GEFS aussi.

 

us_model-en-087-0_modez_2021111500_168_1642_310.thumb.png.894f091704a8c7970639f93a01dde857.png

image.png.52a1fba741efb7a84f15484f5cf6b434.png

gens_paneljnz9.php.png

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m
il y a 9 minutes, cédric du Lot a dit :

Premier "grain de sable" ce matin modélisé par l'européen pour la fin de semaine (je me demandais quand il allait arriver!), le décrochage des BG sur le flanc oriental des hautes-pressions Atlantique est un peu trop a l'ouest et file sur le nord-ouest de l'Espagne redressant le flux (un peu trop) au sud sur le pays par la suite, rien de rédhibitoire sur la dynamique d'ensemble cependant on le sait, pour notre petit bout d'Europe il ne faut pas grand chose pour perturber un belle mécanique même de grande ampleur.

Pour l'heure c'est le seul déterministe qui est sur cette option( l'ensemble de l'IFS est nettement plus partagé), mais  on en retrouve quelques scénarios chez GEFS aussi.

 

us_model-en-087-0_modez_2021111500_168_1642_310.thumb.png.894f091704a8c7970639f93a01dde857.png

image.png.52a1fba741efb7a84f15484f5cf6b434.png

gens_paneljnz9.php.png

Yep, petit grain de sable en effet. Mais bon, de mon point de vue personnel, je préfère le voir partir un peu plus à l'ouest car dans la majorité des cas, approchant l'échéance ça a plutôt tendance à décaler à l'Est 🙂

A suivre, ceci dit, après le 22.11 les sensations pourraient aller dans le sens de l'entrée dans la saison froide... (Si pas trop de grains de sable)

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Oui rien de rédhibitoire comme tu le précises Cédric car la dynamique d ensemble ne change pas et l'EPS ce matin accentue même le décrochage des BG via la Scandinavie à long terme. 

 

EDH1_240lpt4.GIF.png

Edited by Nico 14
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Bonjour,

Je ne trouve pas non plus inquiétante la modélisation d'IFS, au contraire, elle renforce la synoptique de blocage avec un renouvellement de la dorsale Atlantique : au pire ça pourrait retarder l'advection polaire.

Si on veut chercher les éléments perturbateurs, pour moi GFS présente quelque chose de bien plus "dangereux" pour qui attend l'hiver. En effet, il ne faut pas grand chose pour assister à une circulation d'ouest sous blocage avec une cellule de HGP qui s'échappe vers le Grand nord Canadien offrant une possibilité d'interaction entre cyclogenèse Labradorienne et thalweg Scandinave. Rien de tout ça sur IFS où on conserve à moyen et long terme une dorsale bien établie et alimentée avec déferlement polaire en aval sur l'Europe :

gfsnh_0_192uys9.pngECH1_192wue0.GIF.png

Edited by Kyrion
  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Le 06z de gfs semblent vous avoir entendu @Kyrion 😁,en modélisant  désormais l’interaction entre les BG labradoriens et scandinaves,avec cette modélisation exit le déferlement polaire maritime frais/froid et instable.

 

A voir ce que l’ensembliste  (gefs 06z) proposera à sa prochaine mise a jour. 

Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

L'ensembliste Américain est moins favorable à un décrochage des BG à long terme que l EPS malgré une amplitude de dorsale similaire. Les HG s 'etaleraient "zonalement". On ne sera pas fixé sur ce point de toute façon avant plusieurs sorties. 

 

gensnh_31_1_240gib8.png

 

 

Edited by Nico 14
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Rien d'étonnant à cela, c'était déjà dans les projections des dernières modélisations et était même légèrement majoritaire sur les clusters d'hier d'IFS ENS (déterministe et contrôle étaient dans le cluster "froid" minoritaire, cf posts hier).

En tant que passionné, et c'est bien normal, on retient les modélisations favorables mais si le changement de circulation semble robuste, les "gros détails" sont encore à définir pour notre temps sensible sur un territoire bien petit.

Les BG bas en latitudes sur l'ouest de l'Atlantique sont autant nécessaires que la fameuse "pompe à froid" méditerranéenne pour que la dorsale survive suffisamment et permette au froid d'envahir nos régions.

Si les BG méditerranéens se positionnent trop à l'ouest, nous serions soumis à un flux de SE, voire même S, loin donc de la pompe à froid. Idem pour les BG ouest-Atlantique : trop à l'est, ils coupent l'alimentation chaude de la dorsale et, si celle-ci parvient à s'isoler, le froid ne nous atteindrait plus. Ou sinon ils permettraient aux BG groenlandais de se renforcer, affaissant la dorsale. La mécanique à froid sur le flanc ouest du continent eurasiatique est un mécanisme fin, un équilibre non évident. Idéalement, les BG devraient se centrer vers les Balkans / l'Italie d'un côté et au large de la côte est américaine de l'autre.

A grande échelle, l'évolution est favorable : à un changement de régime (style NAO-), à une descente polaire sur l'Europe. Après, l'Europe, c'est nettement plus grand que la France 😉 ! Pour l'heure, la prévision froide est plus solide jusqu'à l'Angleterre et l'Allemagne (sans être certaine non plus !). Plus au sud, on est proche du 50/50, voire 35(froid)/65 et, franchement, c'est pas mal comme probabilités pour notre pays à une semaine d'échéances.

 

Les spaghettis du dernier GEFS illustrent parfaitement ces problématiques. La dorsale est contrariée ou renforcée selon la position des BG ouest-Atlantique (ronds pleins le long du 40e sur l'ouest de l'océan). De l'autre côté, les BG méditerranéens sont modélisés entre Balkans et Portugal, advectant froid dans le premier cas, douceur dans le second. L'ensemble doit être dans un certain équilibre pour qu'un froid dynamique et profond nous concerne.

A défaut de températures froides pour le moment, ce sont les sueurs froides qui guettent beaucoup d'entre nous ! Voilà au moins une prévision sûre !!

 

p-spaghetti-500.png?run=run06model

  • J'aime 17
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Quel calme!! :D On a un potentiel sur le papier peut être pas vu depuis 2010 pour la saison,certes à échéance encore assez lointaine avec forcément des grains de sable pouvant enrayer la mécanique mais on a tout de même des mouvements de grande échelle susceptibles de nous orienter vers une fin novembre hivernale.

 

ps2png-gorax-blue-001-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-kJiNRl.png.92fa3ae5191de3856179352ec7587a0f.pngps2png-gorax-blue-005-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-ivsji3.png.38432de8b440fbd7342ab9819b676b69.png

Edited by Nico 14
  • J'aime 22
Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)

En effet Nicolas, sur le papier c’est beau et presque propre. Chose assez étonnante à 240h les anomalies des HG 500hpa augmentent sur le Groenland : + 50dam  sur le déterministe mais sur la moyenne des 50 scénarios +30 dam. A 240h, c est un signal non-négligeable tandis qu’on tend dans l’anomalie négative sur une grande partie de l’Europe.

 

C’est pour ça que je dis sur le papier c’est beau et presque propre. Presque car même si on a quand même de solides bases, pour notre bout d’Europe, un rien peut venir contrarier la tendance. 
 

Disons qu’on a presque toutes les chances de notre côté pour que ça bascule dans le froid hivernal. Autre point +, les anomalies négatives sont vues jusqu’en Espagne donc la circulation continentale pourrait être envisagée comme longiligne (un peu à l’image du début de semaine)... 

 

Affaire à suivre mais c’est vrai qu’on a de belles cartes proposées.

  • J'aime 20
Link to post
Share on other sites

Oui, il y a net virage de l'IFS ENS EXT vers un temps nettement plus froid.

Lissée sur la semaine, l'anomalie thermique à 2m est modélisée entre -1 et -3°C, avec une anomalie du vent de surface marquée au nord / nord-est, des anomalies nuageuses positives sur l'Europe du sud (+ de nuages, pointillés bleus) et négatives sur l'Europe du nord (pointillés rouges). Le flux global serait au NW (Z500, lignes bleues). Pour une fois, l'anomalie est vue massive et structurée (de l'Arctique à la Méditerranée).

 

ps2png-gorax-blue-003-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-duiwDf.png.ff905505bbff24e7885acbf662fff86b.png

 

Le virage est même un tête à queue sur le diagramme des régimes de temps entre la sortie précédente (jeudi) et celle de ce soir : AR (ou éventuellement NAO- sur IFS ENS) :

 

regimes.gif.f4c9dfefe3c64ed5583881e5b4caca32.gif

 

Les clusters sont tout aussi parlants, avec un cluster écrasant (47 membres sur 50 dont le contrôle, en haut à gauche) dont la première carte ci-dessus reprend donc sans surprise le scénario du flux de NW archi-dominant.

 

ps2png-gorax-blue-008-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-ggyclV.png.29cb4c796c7b907c654795466f8fed38.png

(pour plus d'infos sur ces clusters et les régimes mis en avant, consultez la doc d'ECMWF, et, pour une vision rapide, allez à la p16 et suivantes)

 

Enfin, sans surprise non plus, la distribution de probabilités du régime hivernal a lui aussi considérablement progressé pour la semaine du topic.

Jeudi dernier, l'ensemble étendu (IFS ENS EXT) faisait état d'une absence de direction privilégiée : la quasi totalité des modélisations restaient dans le rond central avec une très faible occurrence pour la NAO+. De plus, les probabilités maximales étaient faibles, au 1/3 au max.

Ce soir, l'évolution vers un régime NAO- secondairement BL- est nette. Si ajoute a la fois une dispersion plus faible et une probabilité augmentée jusqu'à 40-52% au max. Un tel régime est très favorable à une grande partie de l'Europe pour un épisode conséquent froid.

 

pdf.gif.45ee2a2d514bf88407a2c8b61ddeb132.gif

 

Pour autant, ce sont encore des signaux à échelle large par rapport à la France. L'intensité de cet épisode pour nous autres Français est encore mal cernée. Par ailleurs, l'Europe du sud, surtout du sud-ouest, du massif alpin dans son ensemble au Portugal, c'est plus sujet à caution encore.

Pour résumé, les signaux européens sont au verts. Les signaux français sont encore dans l'expectative, avec un dégradé N/S prononcé en ce qui concerne ces probabilités.

 

EDIT :

Sur le diagramme de Hohvmoller d'anomalies du Z500 entre 35 et 60°N, la configuration est durablement anticyclonique sur l'Atlantique (rouge) et dépressionnaire (bleue) sur l'Europe. La semaine du topic est limitée par les traits jaunes. L'aspect dépressionnaire s'étend vers l'ouest nous plaçant, si cela se confirme, dans une position potentiellement de plus en plus hivernale. Les écarts-types (gris) sont faibles, comme déjà remarqué avec les clusters. Encore une autre façon d'interpréter et de consolider ce potentiel.

 

ps2png-gorax-blue-004-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-M97Ek1.thumb.png.5ee2e57d5126d6df1650e3a907b56ac8.png

 

Edited by _sb
coquilles
  • J'aime 24
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
quelque part entre Nancy et Toul

Salut Stéphane,

 

On voit aussi sur le diagramme que tu postes ce qui correspondrait à la propagation future d'un train d'onde de Rossby (trait noir que j'ai rajouté pour indiquer la vitesse de groupe). Nous aurions alors un joli développement en aval entre le 20 et le 27 novembre depuis le Pacifique nord. Vers le 22-23, un talweg s'enfoncerait sur l'est du continent nord-américain, puis ce serait au tour de l'Europe d'observer une anomalie négative de géopotentiel et des conditions froides. Fait intéressant, deux trains d'onde semblent même pouvoir se succéder.

 

 

 

575785594_hovmoller-Copie.jpg.4f1754106bbff16fe9b95692a8054405.jpg

Edited by Cers
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

A 144H de l'entrée dans ce topic, ce qui est encore lointain, les principaux modèles présentent des déterministes très proches tant à l'échelle hémisphérique qu'euro-atlantique : l'élément marquant en est la poussée de HG isolant une bulle chaude entre Açores et Islande, laissant glisser un maigre talweg jusqu'à l'Europe occidentale et une circulation d'E à NE. Les différences se jouent sur pas grand'chose entre UKMO, CEP, GFS et GEM.

 

image.thumb.png.0c0fcde3aa026694888c60848988d1cb.png

 

La suite est toujours potentiellement intéressante mais très incertaine, conditionnée par l'emplacement des expulsions de BG polaires côté russe et surtout américain, étranglant ou réactivement les remontées de HG sur l'Atlantique. Même si son déterministe joue un peu au yoyo, ce matin GFS penche majoritairement pour un tube relativement froid à 850 hPa (autour de 0 à -5°C) sur l'ensemble de ce topic ce qui, associé à la composante globalement nordique et continental du flux en basse couche pourrait donner des sensations hivernales modérées dans les plaines (naturellement plus marquées dans le NE dans cette configuration). A suivre !

 

image.png.e501d995dfb062f15e9d923d7bf50a3d.png

Edited by sastrugis
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Oui, comme tu dis synoptiquement une assez bonne unanimité des modèles jusqu'à J+6 avec toujours cette hésitation sur la trajectoire exacte de la goutte froide et sa propagation vers l'ouest. En revanche, "seulement" 48h plus tard les différences deviennent conséquentes entre nos 2 principaux déterministes :

1372206512_Capturedecran2021-11-16a08_46_52.png.e0939cc5c4bde154b4c4fdb53a1fe521.png

 

- Dorsale rapidement écrêtée chez IFS avec une faible propagation vers les hautes latitudes (courbure cyclonique rouge entre Groenland et Islande)

- A contrario, dorsale ample côté américain avec en aval un déferlement polaire plus marqué (lignes bleues)

On retrouve ces hésitations sur les écart-type de chaque ensemble :

500_spr.png?run=run00model

 

Les moyennes sont toujours intéressantes, tant chez GEFS que chez IFS ens :

500_moy.png?run=run00modelavg-500.png?run=run00model

Mais on voit bien ce matin grâce aux déterministes qu'elles ne suffisent à elles seules à rendre compte de toutes les petites anomalies parasites qui vont rendre la prévision complexe au moins encore quelques jours.

Edited by Kyrion
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...