Sam79

Températures des océans et courants océaniques

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)

Le rapport de l' "agence européenne de suivi des océans" (coordonnée par la France) sur les anomalies océaniques de 2016 et le contexte des dernières années.

 

http://marine.copernicus.eu/first-issue-ocean-state-report-now-available/

http://marine.copernicus.eu/wp-content/uploads/2017/03/Ocean-State-Report-Summary.pdf

Modifié par Cotissois 31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir ! :) 

Ça peut paraître insignifiant mais depuis quelques jours , une poche d'eau froide (jusqu’à 10 degrés d'anomalie froide ) grossit de jours en jours au large de terre neuve: Forecast Image

Le gulf stream aurait il une grosse perte de vitesse? Ce n'est pas l'eau de fonte de la banquise (elle ne font encore pas en ce moment) .

Est ce normal ? o.O

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonjour,

Si l'anomalie froide fera 5000 km de large et durera pendant 6 mois, on pourra éventuellement se dire que quelque chose est anormal.

 

De plus, j'attire votre attention que beaucoup de cartes/données Internet du "climat en temps réel" sont des simulateurs de haute résolution. Dit autrement, on demande à l'ordinateur de trouver une haute résolution réaliste en espérant que ce soit vrai (on a des arguments probabilistes). Il est certain que parfois, c'est significativement faux. Analyser des anomalies qui sont peut être une illusion d'ordinateur doit normalement faire réfléchir à deux fois sur ces données.

 

Modifié par Cotissois 31
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
serge26   

J'ajouterai que cela est du à une synoptique particulière.

Il y a quelques jours il y a eu la circulation de depressions assez creuses qui ont favorisé un flux de nord ou nord-est sur terre neuve;

Ceci qui a permis de propulser des morceaux de glace plus au sud et a aussi généré un courant de surface plus marqué qui est descendu un plus au sud que d'habitude, d'ou cette anomalie négative marquée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article de l'impact du changement climatique sur les marées en Europe. http://www.lemonde.fr/climat/article/2017/04/11/le-rechauffement-climatique-va-modifier-l-amplitude-des-marees-en-europe_5109652_1652612.html

 

5109651_6_9197_simulation-des-marees-dan

 

Simulation des marées dans le cas d’une hausse non uniforme du niveau de la mer d’ici à 2100. La figure (a) montre le scénario de remontée du niveau marin considéré et les figures (b) et (c) montrent l’effet de cette remontée du niveau marin sur la hauteur de pleine mer par rapport au niveau moyen (respectivement en mètres et en pourcentage de remontée du niveau marin local).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirius   

La côte d'Opale est bien servie !

Ce qu'il faut avoir en tête, c'est ce que tout ça donne si grandes marées et tempêtes se conjuguent.  Il y a danger de submersion mais pas seulement, le trait de côte est fragile à l'érosion et la plaine maritime (les wateringues) abrite 400 000 habitants .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   

5cm, au plus, sur 50 cm, c'est vraiment à la marge.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirius   

Certes mais c'est avec des petits ruisseaux qu'on fait les grandes rivières.

En outre ces 50 cm de hausse du niveau de la mer localement, ça correspond à la RCP 4.5  .

Si on construit des infrastructures lourdes il peut être raisonnable de ne pas se limiter aux scenarios les moins défavorables.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   

Des exemples de conceptions d'infrastructures actuellement?

Parce que entre 40 cm (environ) et plus de 1.50m pour Rahmstorf et même plus de 2m pour Grinsted, en 2100, il y a de quoi s'arracher les cheveux

Faudrait prévoir des infrastructures évolutives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

En Belgique afin de renforcer les polders les communautés commencent à organiser des relâchages de sable massifs dans les eaux cotières à des endroits stratégiques, afin d'atténuer les effets de la montée du niveau de la mer sur les côtes. 

 

Le problème de la Côte d'Opale c'est qu'elle est bien plus exposée que d'autres régions cotières françaises à une montée du niveau de la mer. Toute la région des wateringues (entre Calais, Dunkerque, et Saint-Omer) n'est pas naturellement émergée : elle a été polderisée au Moyen-Âge. Quand on traverse cette région ça se remarque de suite : certaines rivières sont plus hautes que les champs à côté, et sont contenues artificiellement. Si une Xynthia passe par le NPdC et provoque la rupture des digues, tous ces territoires seront inondés, et cela n'aura rien à voir avec les traditionnelles crues de la Hem qui causent des dégâts très fréquemment à cause du caractère hydrologique de type "méditerranéen" des rivières du Calaisis et du Boulonnais et à cause des constructions effrénées en zone inondable (autre problème) et qui sont bien médiatisées.

 

On ne connaît rien de la stratégie publique face à ce risque : des rumeurs ont été jusqu'à annoncer que le gouvernement aurait décidé d'abandonner les wateringues à leur sort (je ne l'espère pas, y ayant passé toute mon enfance, je n'ai pas spécifiquement envie de voir ma terre natale abandonnée à l'océan)

J'espère que le futur gouvernement se posera sur ce problème pour qu'on évite le pire dans le futur ! D'autant plus que crise budgétaire oblige, les wateringues ne sont plus correctement entretenus par les collectivités locales.

 

aa1.jpg

Modifié par Swiftie62
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Je ne suis pas sûr que les problèmes d'élévation des océans impactent autant la manche et la mer du nord.

Les volumes de glace fondue ne vont pas faire monter les eaux de façon uniforme, le plus gros partira au niveau de l'équateur ou la force centrifuge due à la rotation de la planète l’attire.

A ce propos, le fleuve qui coule à l'envers (Mississippi) est la démonstration de cet effet centrifuge de la planète au niveau de l'équateur.

 

Modifié par franckdemline

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   
Il y a 15 heures, franckdemline a dit :

A ce propos, le fleuve qui coule à l'envers (Mississippi) est la démonstration de cet effet centrifuge de la planète au niveau de l'équateur.

 

 

je ne comprends rien.

çà veut dire quoi un "fleuve qui coule à l'envers"?

d'autre part le Mississippi n'est pas à l'équateur, par contre l'Amazone, si.

l'Amazone coule t-elle aussi à l'envers?

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 57 minutes, meteor a dit :

 

je ne comprends rien.

çà veut dire quoi un "fleuve qui coule à l'envers"?

d'autre part le Mississippi n'est pas à l'équateur, par contre l'Amazone, si.

l'Amazone coule t-elle aussi à l'envers?

 

 

C'est plus symbolique qu'autre chose mais la source du Mississippi est plus proche du centre de la terre que son embouchure.

Juste parce que la terre possède un rayon plus grand à l'équateur qu'aux pôles.

Ce qui revient à dire que pour s'écouler, l'eau s'éloigne du centre de la terre ce qui est contraire à la gravité terrestre. Mais encore une fois, ça reste anecdotique et très symbolique puisqu'en vérité, l'écoulement va dans le bon sens.

 

Quant à l'Amazone, sa source est quasiment à l'équateur tout comme son embouchure donc ce fleuve n'est pas concerné par l'anecdote.

 

Je disais ça pour argumenter le fait que les forces dues à la rotation de la terre font que cette dernière est aplatie aux niveau des pôles.

Et que, par conséquent, si augmentation de volume d'eau de mer il y a, c'est principalement entre les deux tropiques qu'elle se fera et que comme le dit l'article mis en ligne par Higurashi, les modifications de marées au niveau des mers du nord Atlantique ne se feront qu'à la marge.

 

Pour le reste je reste en phase avec tout ce qui a été dit, les mers telles que la Manche et plus globalement le nord Atlantique doit, à la fois faire face à l'augmentation des niveaux et à la modification des amplitudes de marées ce qui complique toujours un peu plus l'équation.

 

 

http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr/ressource/Mississippi.xml

La source du Mississippi est plus proche (de 5 kilomètres!) du centre de la Terre que son embouchure. Ce n'est pas une plaisanterie, ni un "miracle", mais une conséquence naturelle des lois de la gravité.

 

 

Modifié par franckdemline

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   
Posté(e) (modifié)
Il y a 2 heures, franckdemline a dit :

 

 

C'est plus symbolique qu'autre chose mais la source du Mississippi est plus proche du centre de la terre que son embouchure.

Juste parce que la terre possède un rayon plus grand à l'équateur qu'aux pôles.

Ce qui revient à dire que pour s'écouler, l'eau s'éloigne du centre de la terre ce qui est contraire à la gravité terrestre. Mais encore une fois, ça reste anecdotique et très symbolique puisqu'en vérité, l'écoulement va dans le bon sens.

 

 

 

 

ah d'accord je comprends mieux.

ce qu'il faut calculer c'est si le fleuve, en s'écoulant, perd de l'énergie potentielle.

c'est comme cela qu'on peut savoir s'il respecte les lois de la gravité.

je laisse ce calcul à d'autres...

 

Modifié par meteor
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   

Une clarification entre salinité Nord Sud, RCA et AMO

 

On notera au passage que cette étude fait part d'une baisse de la salinité dans la zone du gyre subpolaire nord Atlantique ayant débuté avant l'avènement du RCA. Le genre d'étude "physique" qui contribue à l'amélioration de la prévision décennale, visant entre autre à savoir quelle est désormais la part anthropique sur la baisse de la salinité dans ces zones, ou sur la hausse là où l'évaporation augmente.

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=16236

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
williams   
Il y a 3 heures, sebb a dit :

Une clarification entre salinité Nord Sud, RCA et AMO

 

On notera au passage que cette étude fait part d'une baisse de la salinité dans la zone du gyre subpolaire nord Atlantique ayant débuté avant l'avènement du RCA. Le genre d'étude "physique" qui contribue à l'amélioration de la prévision décennale, visant entre autre à savoir quelle est désormais la part anthropique sur la baisse de la salinité dans ces zones, ou sur la hausse là où l'évaporation augmente.

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=16236

 

Tout ceci est logique puisque l'évolution du AMO c'est une évolution de la température des eaux de l'océan Atlantique qui a pour effet une variation des précipitations... ce qui a pour conséquence une évolution de la salinité de ses eaux, ses courants,... Et ceci depuis toujours.

 

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kev   

Bonjour, 

 

rien à voir avec ce qui a été dit au-dessus, mais que pensez-vous de l'anomalie des SST en ce moment tout autour de l'Afrique? Je trouve assez impressionnant une telle anomalie, et surtout sur une si grande étendue.. Se rapproche-t-on d'un "El Nino du Benguela" ou "Guinéen" par exemple?

http://www.espace-sciences.org/archives/comment-varie-l-ocean-atlantique

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
serge26   
Il y a 2 heures, Kev a dit :

Bonjour, 

 

rien à voir avec ce qui a été dit au-dessus, mais que pensez-vous de l'anomalie des SST en ce moment tout autour de l'Afrique? Je trouve assez impressionnant une telle anomalie, et surtout sur une si grande étendue.. Se rapproche-t-on d'un "El Nino du Benguela" ou "Guinéen" par exemple?

http://www.espace-sciences.org/archives/comment-varie-l-ocean-atlantique

 

 

 

Selon moi cette anomalie n'est que le resultat de la faiblesse de l'anticyclone des Acores depuis quelques semaines, qui réduit d'autant les alizés du NE et par consequent de l'upwelling cotier. Qand à savoir si on peut appeler un El nino guineen, je laisse le soin aux specialistes de preciser les choses....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.