Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Posted

Location : COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

La hausse se confirme mais avec une certaine timidité.

AMSRE_Sea_Ice_Extent.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceci s'explique par la deconcentration du vortex, qui degouline a peu pres artout autour du bassin arctique [sauf chez nous]. Dans les prochains jours ca ne devrait pas repartir, avec la fin de la remontee chaude au nord de la Siberie centrale immediatement suivie par une nouvelle remontee douce au dessus de l'Alaska et de Bering.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, cela a plus de mal à prendre que les autres années :

-> Tant en extent

icecover_2009.png

-> Qu'en area

current.365.jpg

Sans doute en liaison avec des températures bien au dessus des normes en Arctique actuellement, ce qui correspond en 0.5Mkm² de manque en area dans le bassin (auquel il faut rajouter le déficit au niveau de la Sibérie) :

meanT_2009.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

La vraie reprise semble en effet avoir un peu de mal à s'enclancher, mais ce n'est plus qu'une question de jours. Ensuite, sans conditions exceptionnelles on peut envisager que l'embâcle devrait être particulièrement rapide (comme les dernières années), nous ramenant bien plus près des moyennes 1979-2000.

Cryosphere donne une area à 4 millions de km² environ en ce début octobre, soit environ 1,6 millions de km² de moins que la moyenne 1979-2000. Sans optimisme ni pessimisme particulier, l'area devrait afficher 7 à 7,5 millions de km² pour début novembre, correspondant à un déficit ramené à 0,5/1,0 millions de km².

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

on peut envisager que l'embâcle devrait être particulièrement rapide (comme les dernières années), nous ramenant bien plus près des moyennes 1979-2000.

On se base sur quels éléments pour pouvoir envisager une reprise rapide ou non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

On se base sur quels éléments pour pouvoir envisager une reprise rapide ou non?

Sur la présence de masses d'air froid (ou pas), ainsi que la possibilité (ou non) de tempêtes.

Depuis une dizaine de jours l'arctique sibérien est soumis à une succession d'intrusions d'air (trop) doux pour que l'embâcle y débute; au contraire la mer de Beaufort a été très favorisée par la dynamique synoptique. D'après les derniers runs cela pourrait s'inverser : les mers Sibériennes devraient commencer à s'englacer, par contre l'embâcle pourrait décélérer en mer de Beaufort...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur la présence de masses d'air froid (ou pas), ainsi que la possibilité (ou non) de tempêtes.

Depuis une dizaine de jours l'arctique sibérien est soumis à une succession d'intrusions d'air (trop) doux pour que l'embâcle y débute; au contraire la mer de Beaufort a été très favorisée par la dynamique synoptique. D'après les derniers runs cela pourrait s'inverser : les mers Sibériennes devraient commencer à s'englacer, par contre l'embâcle pourrait décélérer en mer de Beaufort...

Hello,

C'est même à une diminution de l'englacement des côtes sibériennes qu'on assiste avec le puissant flux de sud des derniers jours :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/recent365.anom.region.8.jpg

Il est heureux que cette synoptique ne se soit pas manifestée il y a un ou deux mois...

Cette baisse du côté asiatique de l'arctique est en effet plus que compensée par l'augmentation des surfaces de banquise du côté mer de Beaufort :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/recent365.anom.region.11.jpg

Et dans une moindre mesure à l'est du Groënland :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/recent365.anom.region.5.jpg

Bonne journée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Il est heureux que cette synoptique ne se soit pas manifestée il y a un ou deux mois...

C'est clair. En attendant il est dommage que cet épisode exceptionnellement doux sur l'arctique Sibérien nous ait fait perdre la totalité de l'avance que nous avions sur l'an passé en terme d'embâcle.

Du point de vue de l'area, nous voici donc revenus juste au dessus (à 1 million de km2 quand même) de 2007 me semble t-il. Juste en dessous de 2008. Cet épisode de douceur n'a pas été sans conséquences.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Un article sur la fonte de l'Arctique... http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/environnement/200910/07/01-909416-et-larctique-fond-toujours.php

À noter la légende de la photo, du grand art.

Oui, on sent le professionnalisme débordant de ce monsieur Moreault ! Selon ce journaliste expert en la matière, le réchauffement climatique lui même aurait fait fondre le bloc de glace qu'on voit sous l'avion, avec ses ptits bras musclés...

(j'explique qd même pour ceux qui n'auraient pas suivi...)

Et des articles du même acabit que celui-ci sont donnés en pâture à la plèbe québécoise (donc nous autres) tous les jours : "buvez, avalez tout ce qu'on vous dit sans réfléchir, de toutes façons vous n'avez pas à penser, on le fait pour vous !"

No comment.

ps : attention, je ne dis pas que le reste de l'article est dépourvu de bon sens. C'est en effet seulement la légende qui fait se dresser les poils !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cévennes - Joyeuse - Alt: 187 m

a effacer merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, cela a plus de mal à prendre que les autres années :

-> Tant en extent

icecover_2009.png

-> Qu'en area

current.365.jpg

Sans doute en liaison avec des températures bien au dessus des normes en Arctique actuellement, ce qui correspond en 0.5Mkm² de manque en area dans le bassin (auquel il faut rajouter le déficit au niveau de la Sibérie) :

meanT_2009.png

Dur dur l'embacle cette année...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le vortex polaire a explose debut octobre, donc c'est normal que ca soit dur. Esperons tout de meme une reconcentration du vortex polaire dans un avenir proche parceque la c'est tristounet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

plus que tristounet...

l'area et l'extent sont inférieurs à ceux de 2008 à la même époque!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

L'embâcle est certe moins rapide que les deux dernières années (2007-2008), mais comparable avec les 2 années précédentes (2005-2006)

C'est certes un peu simpliste, mais ne peut-on pas supposer également (outre les configurations synoptiques globales) que l'embâcle des deux dernières années était + rapide car on partait de très bas en surface englacée (et donc une + grande surface libre de glace dans les hautes latitudes), au contraire des années antérieures où la surface libre de glace était plus faible au départ de l'embâcle? Cette tendance est quand même valide pour les 4 dernières années à minima.

Le "départ commun significatif " des 4 dernières années s'est fait à la fin de la 1ère décade d'octobre. Faisons le bilan à la fin octobre, on y verra sans doute plus clair huh.gif ?

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'embâcle est certe moins rapide que les deux dernières années (2007-2008), mais comparable avec les 2 années précédentes (2005-2006)

C'est certes un peu simpliste, mais ne peut-on pas supposer également (outre les configurations synoptiques globales) que l'embâcle des deux dernières années était + rapide car on partait de très bas en surface englacée (et donc une + grande surface libre de glace dans les hautes latitudes), au contraire des années antérieures où la surface libre de glace était plus faible au départ de l'embâcle? Cette tendance est quand même valide pour les 4 dernières années à minima.

Le "départ commun significatif " des 4 dernières années s'est fait à la fin de la 1ère décade d'octobre. Faisons le bilan à la fin octobre, on y verra sans doute plus clair huh.gif ?

A+

Il y a sans doute un peu de ça (phrase en gras) mais pas seulement.

Si on se reporte au graphe cryosphère (post de th38), on voit que l'anomalie d'area était restée environ stable de mi juillet jusqu'après mi septembre, à environ -1,5 millions de km2 par rapport à la moyenne 79/2000.

Depuis le 20 septembre, l'anomalie baisse, elle est maintenant de -2 millions. On a bien accumulé un déficit supplémentaire de 0,5 millions de km2 en 2/3 semaines par rapport aux années 79/2000 : l'embâcle est bien poussive cette année, et c'est dû aux conditions synoptiques des ces 2/3 dernières semaines qui on fait baisser l'englacement de l'arctique du côté sibérien. Et en ce moment c'est l'advection chaude du côté Beaufort qui bloque la progression de ce côté, alors que cela reprend du côté asiatique.

Cela dit, il est bien trop tôt pour en tirer qq conclusion que ce soit - si ce n'est que l'embâcle retardée de l'arctique va bien finir par se produire dans les jours/semaines qui viennent. Et comme c'est un processus exothermique, il ne serait pas étonnant de constater un excédent des T (de l'air) dans le bassin arctique dans les prochaines semaines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien d'accord avec Tomar: l'avancee poussive de la banquise est due a la situation synoptique exeptionnelle, et a la repartition des masses d'air qui en resulte. On a des valeurs autour de 10 degres au nord de l'Alaska alors que l'embacle devrait bientot debuter la bas, et on a des valerus autour de -10 le matin dans le Sud de Calgary alors que les TNM de cette region a cette periode de l'annee sont legerement positives. De meme, le froid en Arctique stationne depuis plusieurs jours dans un triangle Islande-Scandinavie-Spitzberg, soit des regions qui ne peuvent pas s'englacer en Octobre, ce qui explique le faible englacement actuel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce matin j'ai entendu aux infos que des chercheurs ont estimés que la totalité de la calotte glacière fondera l'été d'ici 2020-2030! Malheureusement, ils n'ont pas donné plus de détails...

Est ce que vous en avez entendu parlé et savez-vous où on peut trouver plus d'infos sur leurs recherches?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce matin j'ai entendu aux infos que des chercheurs ont estimés que la totalité de la calotte glacière fondera l'été d'ici 2020-2030! Malheureusement, ils n'ont pas donné plus de détails...

Est ce que vous en avez entendu parlé et savez-vous où on peut trouver plus d'infos sur leurs recherches?

On a déjà lu ou entendu ce genre de prévisions-prédictions.Les prévisions ont été très diverses :

. début du XXIIe siècle

. au delà de 2050

. 2050

. 2030

Source pour les quatre.

. entre 2030 et 2100

Source

. en 2008

Source

Cette prédiction de Mark Serreze, US National snow and ice data centre, et Peter Wadhams professeur d'océanographie physique à l'université de Cambridge est déjà ratée

Il n'y a donc pas grand chose de nouveau dans l'émission que vous avez écoutée ce matin.

Ajout : voir un rectificatif page suivante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

. en 2008

Source

Cette prédiction de Mark Serreze, US National snow and ice data centre, et Peter Wadhams professeur d'océanographie physique à l'université de Cambridge est déjà ratée

Sauf que (extrait de l'article) :

Ces éléments rendraient possible une fragmentation importante de la calotte, jusqu'au pôle nord. L'événement n'est qu'une probabilité, « 50/50 » résument les chercheurs. Cette incertitude illustre bien combien la modélisation de la fonte de la banquise est malaisée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que (extrait de l'article) :

Ces éléments rendraient possible une fragmentation importante de la calotte, jusqu'au pôle nord. L'événement n'est qu'une probabilité, « 50/50 » résument les chercheurs. Cette incertitude illustre bien combien la modélisation de la fonte de la banquise est malaisée.

Merci Gillou76,tout à fait exact, j'ai écrit une bêtise.

Pour me faire pardonner, j'ajoute à la liste la prévision de Wieslaw Maslowski du Naval postgraduate school, faite à un congrès de l'American geophysical union pour 2013 ou plus tôt.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Merry la vallée 280m d'alt.

L'hémisphère nord a rattrapé tout son retard pour l'enneigement! On dépasse même de 2%, la normal des 10 dernières années....

nhmap.png

nhtime-4month.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cévennes - Joyeuse - Alt: 187 m

L'hémisphère nord a rattrapé tout son retard pour l'enneigement! On dépasse même de 2%, la normal des 10 dernières années....

nhmap.png

nhtime-4month.png

Oui et ces chiffres ne sont que provisoires, les jours suivant (le 13oct) la couverture neigeuse devrait être plus importante (chutes de neige en europe centrale).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

L'extent ne repart pas trop mal, même s'il est en mode "service minimum". Par contre pour l'area, selon cryosphère, on vient de passer pour la première fois depuis 2007 sous la barre des 2 millions de km² de déficit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...