Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Suivi de l'englacement au pôle nord


Recommended Posts

En effet, l'extent est reparti même s'il a une parenthèse le mauvais sens là, mais je pense plutôt à un simple artefact/

Par contre, c'est vrai que l'area n'est pas bon, peut-être du aux descentes froides précocent en UE et en Amerique.

sea.ice.anomaly.timeseries_atz6.jpg

Link to post
Share on other sites
  • Replies 5.6k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Il a y a juste une question que je me pose quand même depuis 2/3 jours. La mise à jour de Cryosphère date du 11/10:

- Quand vous regardez la photo, vous voyez que la date de MAJ n'a pas changé depuis cette date : arctic.seaice.color.001.thumb.png

- quand vous regardez le garphique, c'est pareil, les données n'ont pas changé depuis cette date :

current.365.jpg

Oui, l'area n'est pas bonne, mais je pense que ce n'est pas aussi pire que cela. En plein milieu de l'hiver, ce bug n'aurait pas ou peu eu d'incidence, mais dans une période d'embâcle chaque jour compte.

Link to post
Share on other sites

Je pense effectivement qu'il a un souci sur le site de Cryosphère. Le lien ne semble plus fonctionner actuellement (Acces Forbidden).

j'ai le même. je me demandais si c'était lié à mon poste, mais tu me confirmes que non.
Link to post
Share on other sites

L'englacement des côtes est sibérienne est très avancé maintenant, par contre la partie de l'arctique entre Vieille Zemble et Spitzberg (dégagé des glaces en ce moment, ce qui n'était pas le cas cet été, même en septembre) est remarquablement peu englacé, avec un profil de la banquise presque rectiligne du Taimyr à l'est du Groënland, c'est amusant :

http://polar.ncep.noaa.gov/seaice/hires/nh.xml

http://www.seaice.dk/iwicos/latest/amsr.n.ice.20091022.gif

Link to post
Share on other sites

Juste pour info, Cryosphere a eu un souci informatique :

"We are recovering from a server disk failure and hope to be updating images and timeseries graphs in the near future. Thanks for your patience."

D'où la non mise à jour du site depuis le 11.

Direction NOAA en attendant default_flowers.gif :

nh12.gif

Link to post
Share on other sites

Et en attendant Cryosphère, un petit tour également sur le site IJIS :

AMSRE_Sea_Ice_Extent.png

Au jour d'aujourd'hui, la situation est bien meilleure qu'en 2007 (570000 km² de plus), mais guère reluisante par rapport à toutes les autres années (855000 km² de moins que la moyenne 2002-2006 + 2008). Depuis le début du mois, la vitesse de reprise moyenne s'établit à seulement +78200 km²/jour, soit la plus faible valeur après 2004 (mais cette année là on partait de bien plus haut). Même en 2007, la tendance des 24 premiers jours d'octobre avait été meilleure (+98500 km²/jour).

En conclusion : la reprise est bien en marche, mais toujours en mode "service minimum". Cependant, je continue à rester optimiste sur une reprise plus franche à un moment ou à un autre au cours des deux prochains mois, nous ramenant dans les mêmes valeurs que 2008. Même si initialement j'attendais cette reprise dès ce mois-ci default_mellow.png

Link to post
Share on other sites

Bah, rien d'étonnant que l'embâcle soit poussive cette année, il y a eu de grosses poussés chaudes avec fort flux de sud, vers Taïmyr, puis Beaufort, et à nouveau un flux vigoureux à composante sud du côté Canada/Alaska en ce moment.

Normalement, l'accélération ne devrait pas tarder en effet pour se rapprocher des autres courbes. D'ailleurs sur le graphe IJIS, on voit un fort resserrement de toutes les courbes (de 2002 à 2008) au début novembre - avec la nuit polaire bien installée maintenant, c'est obligé que ça gèle dans le bassin arctique... C'est le contraire qui serait étonnant ! Même en 2007 on était revenu dans les clous début novembre.

Maintenant, c'est plutôt la situation à la fin de l'hiver arctique (début avril) qu'on guettera, puis les premières semaines de fonte qui nous donneront des indications sur le minimum prochain.

EDIT :

On voit même un petit accroc sur la courbe IJIS (cf. post de Treize juste u dessus). Peut-être juste un bug, mais sur les autres site, l'extent ne remonte guère non plus - effet du vigoureux flux de SE sur les américaines de l'arctique.

e n'est bien sur que temporaire.

Link to post
Share on other sites

La banquise galere vraiment cette annee.

Pour une raison qui m'est inconnue le vortex polaire n'arrive pas a se reconcentrer au pole et des qu'il gagne en puissance [comme maintenant], le froid degouline sur les continents bordant l'Ocean Arctique. Ca donne de superbes coups de froids [Canada il y a 2 semaines, Siberie actuellement et dans les prochains jours], mais au pole l'englacement patine...

Link to post
Share on other sites

La banquise galere vraiment cette annee.

Pour une raison qui m'est inconnue le vortex polaire n'arrive pas a se reconcentrer au pole et des qu'il gagne en puissance [comme maintenant], le froid degouline sur les continents bordant l'Ocean Arctique. Ca donne de superbes coups de froids [Canada il y a 2 semaines, Siberie actuellement et dans les prochains jours], mais au pole l'englacement patine...

C'est vrai, et c'est peut être du côté de la stratosphère que se trouve la réponse.
Link to post
Share on other sites

Et en attendant Cryosphère, un petit tour également sur le site IJIS :

AMSRE_Sea_Ice_Extent.png

Au jour d'aujourd'hui, la situation est bien meilleure qu'en 2007 (570000 km² de plus), mais guère reluisante par rapport à toutes les autres années (855000 km² de moins que la moyenne 2002-2006 + 2008). Depuis le début du mois, la vitesse de reprise moyenne s'établit à seulement +78200 km²/jour, soit la plus faible valeur après 2004 (mais cette année là on partait de bien plus haut). Même en 2007, la tendance des 24 premiers jours d'octobre avait été meilleure (+98500 km²/jour).

En conclusion : la reprise est bien en marche, mais toujours en mode "service minimum". Cependant, je continue à rester optimiste sur une reprise plus franche à un moment ou à un autre au cours des deux prochains mois, nous ramenant dans les mêmes valeurs que 2008. Même si initialement j'attendais cette reprise dès ce mois-ci default_mellow.png

Si ça continue comme ça... je me demande si on ne va pas rattraper 2007 default_blink.png

Ju

Link to post
Share on other sites

Si ça continue comme ça... je me demande si on ne va pas rattraper 2007 default_blink.png

Ju

Oui, mais de toute façon en décembre toutes les courbes se rejoignent 'à peu près', le problème c'est la solidité de ces courbes; et l'area nous montre qu'on est à la traine, avec une synoptique pas avantageuse.Pour l'expliquer, je viens de retrouver le lien de la noaa au niveau de la stratosphère:

http://www.cpc.noaa.gov/products/stratosphere/strat_a_f/gif_files/gfs_t100_nh_f168.gif

mais le problème, c'est que je ne connais pas les références, donc ça ne donne pas les anomalies pour pouvoir supposer quoique ce soit.

Link to post
Share on other sites

Certes Sebb, il n'y a pas à douter que d'ici décembre au plus tard 2009 sera définitivement rentrée dans le rang, sauf situation exceptionnelle. Mais toutes choses égales par ailleurs, on peut penser qu'une embacle plus tardive pourrait nous conduire à nouveau à une banquise très fragile en sortie d'hiver. Car même si on n'a que 20 jours de retard, en avril au début de la débâcle cela fera une glace plus jeune de 20 jours. Bon, je ne pense pas que cette différence de vieillesse soit réellement significative (en tous cas, elle l'est moins que la différence entre glace annuelle et glace pluriannuelle), mais je sais qu'elle avait été soulignée à plusieurs reprises.

Maintenant, ce qui me saute davantage aux yeux, c'est la comparaison entre l'état de la banquise et l'enneigement de l'hémisphère nord. Jusqu'à présent, on avait quasiment tout le temps un comportement inverse entre les deux : soit on avait de belles reprises de la banquise mais un enneigement déficitaire, soit une reprise plus poussive mais un enneigement tout à fait honorable. Ce qui semble s'expliquer logiquement d'ailleurs : où le froid se concentre au pôle (banquise +, enneigement -), soit il est déconcentré (banquise -, enneigement +). Cette année, et c'est la première fois que je le vois de manière aussi significative depuis que je regarde les cartes (2005), on combine les deux malus : la reprise de la banquise reste des plus timide, et l'enneigement de l'HN, mis à part un petit pic temporaire en début de seconde décade d'octobre, reste désespérement en dessous des normes.

C'est quand même vraiment pas glorieux.

Link to post
Share on other sites

Et oui, je comprends bien, plus ca traine, plus la glace risque d'être fragile.

Tu as du te tromper de signe dans un cas de figure pour l'enneigement quand les dépressions concernent le pôle, avec en même temps un brassement de l'eau plus important qui augmente la difficulté d'englacement.

Link to post
Share on other sites

Et oui, je comprends bien, plus ca traine, plus la glace risque d'être fragile.

Tu as du te tromper de signe dans un cas de figure pour l'enneigement quand les dépressions concernent le pôle, avec en même temps un brassement de l'eau plus important qui augmente la difficulté d'englacement.

J'avais en effet une petite erreur de signe pour l'enneigement, c'est corrigé, merci default_flowers.gif
Link to post
Share on other sites

Hello,

Sans parler d'anomalies, quelqu'un a-t-il une explication quant aux températures plus douces (au niveau de la stratosphère) aux pôles qu'ailleurs ?

Kévin

Je pense que c'est normal, le niveau se situe à 100hpa, or aux pôles, la troposphère est moins épaisse qu'à l'équateur. Donc à 100hpa aux poles on se situe déjà dans la basse stratosphère, alors qu'à l'équateur on se situerait encore dans la haute troposphère (enfin je crois, ou alors à un niveau plus bas dans la stratosphère tout du moins). Or la troposphère a un gradient décroissant, alors que la stratosphère a un gradient croissant. CQFD.

Ce qui est intéressant dans cette carte, c'est de comparer d'une année sur l'autre. Sinon à priori, les GES ont tendance à refroidir la stratosphère (le contraire de la troposphère) : http://www.realclimate.org/index.php/archives/2004/12/why-does-the-stratosphere-cool-when-the-troposphere-warms/

Link to post
Share on other sites

Je pense que c'est normal, le niveau se situe à 100hpa, or aux pôles, la troposphère est moins épaisse qu'à l'équateur. Donc à 100hpa aux poles on se situe déjà dans la basse stratosphère, alors qu'à l'équateur on se situerait encore dans la haute troposphère (enfin je crois, ou alors à un niveau plus bas dans la stratosphère tout du moins). Or la troposphère a un gradient décroissant, alors que la stratosphère a un gradient croissant. CQFD.

Ce qui est intéressant dans cette carte, c'est de comparer d'une année sur l'autre. Sinon à priori, les GES ont tendance à refroidir la stratosphère (le contraire de la troposphère) : http://www.realclima...posphere-warms/

Merci Damien pour l'explication!default_thumbup1.gif
Link to post
Share on other sites

Certes Sebb, il n'y a pas à douter que d'ici décembre au plus tard 2009 sera définitivement rentrée dans le rang, sauf situation exceptionnelle. Mais toutes choses égales par ailleurs, on peut penser qu'une embacle plus tardive pourrait nous conduire à nouveau à une banquise très fragile en sortie d'hiver. Car même si on n'a que 20 jours de retard, en avril au début de la débâcle cela fera une glace plus jeune de 20 jours. Bon, je ne pense pas que cette différence de vieillesse soit réellement significative (en tous cas, elle l'est moins que la différence entre glace annuelle et glace pluriannuelle), mais je sais qu'elle avait été soulignée à plusieurs reprises.

Maintenant, ce qui me saute davantage aux yeux, c'est la comparaison entre l'état de la banquise et l'enneigement de l'hémisphère nord. Jusqu'à présent, on avait quasiment tout le temps un comportement inverse entre les deux : soit on avait de belles reprises de la banquise mais un enneigement déficitaire, soit une reprise plus poussive mais un enneigement tout à fait honorable. Ce qui semble s'expliquer logiquement d'ailleurs : où le froid se concentre au pôle (banquise +, enneigement -), soit il est déconcentré (banquise -, enneigement +). Cette année, et c'est la première fois que je le vois de manière aussi significative depuis que je regarde les cartes (2005), on combine les deux malus : la reprise de la banquise reste des plus timide, et l'enneigement de l'HN, mis à part un petit pic temporaire en début de seconde décade d'octobre, reste désespérement en dessous des normes.

C'est quand même vraiment pas glorieux.

Plusieurs remarques:

1] je crois que l'IJIS bug, parceque honnetement la decroissance de l'extent est au vu des conditions actuelles impossible [-20 sur les zones libres].

D'ailleurs ce site ne suit pas:

http://arctic-roos.org/observations/satellite-data/sea-ice/ice-area-and-extent-in-arctic

2] l'enneigement n'est peut etre pas glorieux, mais sa non presence n'est pas forcement significative d'un temps doux. Le sud du Canada n'est pas enneige et connait un des mois d'Octobre les plus froids depuis la fin du 19e siecle De meme le Nord et l'Est de l'Europe connaissent un mois d'Octobre bien froid mais ne sont pas enneiges. En fait pour moi le non enneigement et la faible croissance de la banquise sont donc dues au meme phenomene selon moi: l'explosion du vortex polaire. En effet la deconcentration de ce dernier est telle depuis un mois que le froid n'est pas concentre autour du pole comme d'habitude, ni dans les lattitudes ou les chutes de neige sont d'habitudes courantes en cette saison, mais plus au Sud: trop pour qu'il soit assez vigoureux pour provoquer la tenue de neige au sol.

Link to post
Share on other sites

Bonjour Hugogo,

Pour le premier point, voici la réponse de Cryosphere dont je vous avais parlé il y a une semaine default_flowers.gif : "We are recovering from a server disk failure and hope to be updating images and timeseries graphs in the near future. Thanks for your patience.".

Pour le second point, c'est vrai que les descentes froides se suivent d'abord en Amérique du Nord puis en Eurasie, ce qui fait que le froid n'est plus du tout concentré au niveau du Pôle depuis début septembre :

meanT_2009.png

Link to post
Share on other sites

Juste pour dire en comparatif evec la carte d'extent qui montre que la courbe est proche de 2007..

Pourtant en comparant les 2 cartes ci dessous, c'est tout de même nettement mieux cette année.

23/10/07

45649162_m.gif

26/10/09

45649169_m.gif

Il y a 3 jours de décalage mais ça ne change pas grand chose.

Ju

Link to post
Share on other sites

Plusieurs remarques:

1] je crois que l'IJIS bug, parceque honnetement la decroissance de l'extent est au vu des conditions actuelles impossible [-20 sur les zones libres].

D'ailleurs ce site ne suit pas:

http://arctic-roos.org/observations/satellite-data/sea-ice/ice-area-and-extent-in-arctic

Hello

Il n'y a pas que les courbes d'IJIS qui montrent que l'englacement est lent à démarrer cette année et ce rapproche à présent de celui de 2007 à même époque :

http://nsidc.org/data/seaice_index/images/daily_images/N_timeseries.png

Sinon, cryosphere refonctionne...

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/

Et pour illustrer ce que je mettais plus haut sur l'effet des coups de flux de sud sur l'embâcle de la mer de Beaufort, tiré de cryosphere :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/recent365.anom.region.11.html

On voit bien les deux rechutes associées aux deux poussées de sud du mois d'octobre.

(Judd, il y a un truc trompeur sur les deux cartes 2003 et 2009 que tu as postées : le front de glace est en recul cette année entre Groënland et Taimyr, de pas beaucoup mais sur toute la longueur... ça fait une belle superficie en moins pour la banquise 2009 qui compense l'englacement plus précoce cette année du côté sibérien).

Link to post
Share on other sites

(Judd, il y a un truc trompeur sur les deux cartes 2007 et 2009 que tu as postées : le front de glace est en recul cette année entre Groënland et Taimyr, de pas beaucoup mais sur toute la longueur... ça fait une belle superficie en moins pour la banquise 2009 qui compense l'englacement plus précoce cette année du côté sibérien).

J'ajouterais d'ailleurs que si, cela a une différence de comparer une carte au 23 octobre et une carte au 26 octobre : selon l'IJIS, en 2007, l'extent avait progressé d'un peu plus de 500000 km², soit pas loin des trois quart de la superficie de la France. Au final, en y rajoutant l'écart indiqué par Tomar qui n'est pas forcément très visible du Groenland au Taimyr, 2009 n'est plus très loin de 2007 sur l'extent.
Link to post
Share on other sites

L'area et l'extent ont fortement progressé depuis quelques jours.

L'embacle semble avoir atteint un rythme de croisière plutôt soutenue plus conforme à la saison.

Et le minimum de 2007 n'a pas été atteint, même s'il s'en est fallu de peu pour que les courbes se croisent.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...