Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Guest Guest

Banquise, jet stream et changement du climat

Recommended Posts

Posted

Location : Salles (65) alt 630m (versant S du massif du Pibeste qui culmine à 1585m à l'aplomb du village)

Je te conseil le fichier PDF afin de te faire ton propre avis .

Après je trouve la température quelque peu froide mais la chaîne de montagne de l'Oural pourrait bloquer la chaleur venue de Russie finalement et ce si la terre tourner à l'envers donc .

je réagis juste simplement à ta supposition concernant l'Oural; si je ne m'abuse cette chaine de montagne culmine à 1900m; je ne vois pas comment elle pourrait constituer un facteur limitant l'avancée de masse d'air, à moins que ses 2000km de long ait un rôle que je ne soupçonne pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint Leu La Foret (95), altitude 70 mètre.

La douceur hivernale de son climat, l'Europe le doit principalement au flux d'Ouest Sud d'Ouest et a la DNA.

Ci la terre tournait a l’envers le vent dominant viendrait de l'Est et les courants marins seraient aussi inversés avec certainement un courant froid qui longerait nos cote.

Cette situation c'est plus ou moins produite a "l’exception du courant froid bien sur" durant tout le mois de Décembre 2010 et pourtant les températures n'ont jamais accusé un tel déficit en Europe comme le simule le modèle de Christian contrairement au Québec qui accusait un excédent de 3°c environ un peu comme sur la simulation. et que dire du Nunavut !.

Comme la plupart d’entre vous j'ai lu que la DNA n'avait qu'une influence "mineur" sur notre hiver de l'ordre de 2°c a 3°c environ, ce qui n'est pas rien je le conçois default_rolleyes.gif, mais ci il s’arrêtait on peu supposer que la mer gèlerait jusqu’à une latitude de plus en plus basse et par réaction en chaine refroidirait l'hiver qui serait encore plus froid ! la preuve avec la simulation de Christian Pagé non ? default_whistling.gif et rien n’empêcherait un courant froid de venir longer nos côtes

Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Je ne pense pas que la DNA ai une si petite influence, elle doit être également lié a la circulation atmosphérique et donc sans une banquise plus étendue par effet d'albédo plus de froid et surtout des flux de Nord-Ouest plus froid l'hiver surement neigeux comme le serai un flux de Nord actuellement mais nous n'aurions pas des température comme nos cousins Québécois .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Je ne pense pas que la DNA ai une si petite influence, elle doit être également lié a la circulation atmosphérique et donc sans une banquise plus étendue par effet d'albédo plus de froid et surtout des flux de Nord-Ouest plus froid l'hiver surement neigeux comme le serai un flux de Nord actuellement mais nous n'aurions pas des température comme nos cousins Québécois .

Vous oubliez que, comme le suggère psncf, si un courant froid se met à longer nos cotes, le climat serait alors probablement bien plus sec qu'actuellement.

Donc, exit les flux de Nord-Ouest humides et neigeux à gogo, et bonjour les brouillards givrants dans une ambiance fraiche.

Enfin bon, tout ça (sauf éventuellement le ralentissement du GS) c'est de la science fiction. Je ne crois pas qu'il soit prévu que la rotation de la Terre s'inverse, et le rapprochement avec les situations du genre de 2010 où on a une circulation inversée n'intègre pas le fait que les courants marins quant à eux étaient restés "dans les clous" default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour en revenir au coeur du sujet, ça fait maintenant une dizaine d'années que les premières études relatant la possibilité d'un arrêt - ou d'un ralentissement - du Guf Stream ont été publiées, puis reprises, approfondies, etc., mais à ce jour aucune preuve irréfutable d'une évolution fondamentale ( et pas contextuelle ou temporaire) dans le sens d'une baisse de puissance.

Serons nous un jour en mesure de le démonter ? J'en doute, tant il faudrait multiplier les points de suivi tant en profondeur (pour avoir la répartition des masses d'eau dans la colonne) qu'en superficie... default_online2long.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Vous oubliez que, comme le suggère psncf, si un courant froid se met à longer nos cotes, le climat serait alors probablement bien plus sec qu'actuellement.

Donc, exit les flux de Nord-Ouest humides et neigeux à gogo, et bonjour les brouillards givrants dans une ambiance fraiche.

Enfin bon, tout ça (sauf éventuellement le ralentissement du GS) c'est de la science fiction. Je ne crois pas qu'il soit prévu que la rotation de la Terre s'inverse, et le rapprochement avec les situations du genre de 2010 où on a une circulation inversée n'intègre pas le fait que les courants marins quant à eux étaient restés "dans les clous" default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour en revenir au coeur du sujet, ça fait maintenant une dizaine d'années que les premières études relatant la possibilité d'un arrêt - ou d'un ralentissement - du Guf Stream ont été publiées, puis reprises, approfondies, etc., mais à ce jour aucune preuve irréfutable d'une évolution fondamentale ( et pas contextuelle ou temporaire) dans le sens d'une baisse de puissance.

Serons nous un jour en mesure de le démonter ? J'en doute, tant il faudrait multiplier les points de suivi tant en profondeur (pour avoir la répartition des masses d'eau dans la colonne) qu'en superficie... default_online2long.gif

Attention je ne parler pas d'inversement de la rotation de la terre dans mon message, mais simplement de l'hypothèse ou le la DNA ne remonterai pas aussi haut pour nous gratifier des masses d'air plus douces . Je ne pense pas qu'un courant dans cette configuration . Le climat du Québec est plutôt sec l'hiver a Québec il tombe dans les 320cm de neige en moyenne mais le froid reste très sec .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint Leu La Foret (95), altitude 70 mètre.

Attention je ne parler pas d'inversement de la rotation de la terre dans mon message, mais simplement de l'hypothèse ou le la DNA ne remonterai pas aussi haut pour nous gratifier des masses d'air plus douces . Je ne pense pas qu'un courant dans cette configuration . Le climat du Québec est plutôt sec l'hiver a Québec il tombe dans les 320cm de neige en moyenne mais le froid reste très sec .

Sec default_confused1.gifa Moscou qui est sensiblement plus froide que Québec il tombe en moyenne 1,50 mètre de neige par hiver, il neige souvent mais en petite quantité de l'ordre de 5 a 10 cm et les chutes de neige >= a 15 cm de neige sont rare et le temps y est le plus souvent anticyclonique l'hiver.Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sec default_confused1.gifa Moscou qui est sensiblement plus froide que Québec il tombe en moyenne 1,50 mètre de neige par hiver, il neige souvent mais en petite quantité de l'ordre de 5 a 10 cm et les chutes de neige >= a 15 cm de neige sont rare et le temps y est le plus souvent anticyclonique l'hiver.

Phil

Petite précision: Il fait plus froid à Québec qu'à Moscou, pareillement pour Montréal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Petite précision: Il fait plus froid à Québec qu'à Moscou, pareillement pour Montréal.

Oui la différence étant la proximité de l'océan, le St-Laurent doit jouer sur l'humidité également au Québec.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

Voir ce lien:

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/meteorologie-1/d/le-gulf-stream-ne-ralentit-pas-pour-le-moment_36004/

Selon cet article,le gulf stream ne ralentit pas,au moins jusqu'en 2014.

Par contre,comment font ils pour calculer ceci?en sachant qu'il prennent en compte circulation océanique et atmospherique,alors que les modeles ont du mal au dela de 15Jours et les modeles saisonniers ,on sait ce que ca vaut.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/meteorologie-1/d/le-gulf-stream-ne-ralentit-pas-pour-le-moment_36004/

Selon cet article,le gulf stream ne ralentit pas,au moins jusqu'en 2014.

Par contre,comment font ils pour calculer ceci?en sachant qu'il prennent en compte circulation océanique et atmospherique,alors que les modeles ont du mal au dela de 15Jours et les modeles saisonniers ,on sait ce que ca vaut.

Je ne sais pas ce que ça vaut. Je pense que ça ne vaut pas grand chose.

C'est comme pour les projections sur le RC... il y a des modèles mais c'est un peu de la roulette russe.

Je pense que ce sont des modèles de même type qui calculent cette évolution mais les données qui y sont intégrées sont à mon avis insuffisantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas ce que ça vaut. Je pense que ça ne vaut pas grand chose.

C'est comme pour les projections sur le RC... il y a des modèles mais c'est un peu de la roulette russe.

Je pense que ce sont des modèles de même type qui calculent cette évolution mais les données qui y sont intégrées sont à mon avis insuffisantes.

Je sais pas, j'ai pas lu mais c'est vaut pas grand chose.

C'est ça?

Si c'est pas un à priori, ça, c'est quoi?

Pour mémoire, dans les années 60, il y avait des tas de gens qui disaient la même chose des modèles météo.

Les auteurs ont utilisé un modèle couplé océan - atmosphère, ce modèle est ajusté sur des observations effectuées depuis 2004 à une latitude donnée (26°5: il y a là un réseau d'observations:the RAPID-MOCHA (Meridional Overturning

Circulation and Heatflux Array))

Ils ont validé leur modèle en effectuant des prévisions arrières sur les dernières années d'observations

We have performed

ensemble hindcasts starting in January

of each year from 2004 to 2007 (23). AMOC

strength in the hindcasts closely follows the

observations for up to 4 years; the best resemblance

to the phase of the observed variability

is simulated by the hindcast ensemble mean

Les résultats de ces "hincasts " sont plutôt bons jusqu'à 4 ans de prévi, ils ont alorsutilisé l'ensemble 2004 -2001 et c'est de là que proviennent leurs prévis.

Les modèles ECHAM pour la partie atmosphérique (ça a une base commune avec le CEPMMT) et le modèle océan du Max Planck

Les auteurs disent eux mêmes que ce qu'ils obtiennent pour 26° N ne doit pas être généralisé à toutes les latitudes

Bon, maintenant, on a qq éléments qui permettraient éventuellement de dire que c'est encore très préliminaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre que la méthode, c'est le contexte qui doit être précisé.

http://www.mpg.de/4772346/atlantic_circulation?filter_order=L

"The amount of heat transported in the Atlantic Meridional Overturning Current (AMOC), for example, has a direct impact on the climate along Europe's Atlantic coasts. Climate researchers believe that the unusually frosty winter of 2009-10 was partly due to a weak heat supply from the Atlantic circulation;"

"We can now also say for certain that the weakening of the Atlantic circulation in March 2010 was only a transient phenomenon"

Déjà, ce n'est pas le simple Gulf Gtream qui est mesuré mais la circulation entière sur le bassin nord-atlantique. Bon, ça ne change rien puisqu'on parle bien ici des impacts sur l'ouest européen.

Il est dit ensuite qu'une faiblesse avait été effectivement mesurée en Mars 2010, pouvant avoir participé aux vagues de froid répétées sur l'Europe de l'Ouest.

Mais que cette faiblesse est diagnostiquée comme "transitoire", n'étant pas la tendance lourde attendue. (comme on ne sait pas quantifier cette tendance lourde, c'est plus simple de dire qu'aujourd'hui elle est négligeable).

Pour ceux qui croient au rôle de cette AMOC dans la prévision saisonnière, améliorer sa prévision est une bonne nouvelle.

Pas convaincu que ce soit fondamental dans la prévision saisonnière, mais bon tout ce qui est susceptible d'améliorer la prévision saisonnière doit être considéré.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Rouen Est 152 m.

Théories ou pas , vu les températures que nous avons cet hiver avec un vent de SO .Une NOA positive, haute pression sur le portugal et l'Espagne , basse pression sur l'Europe du nord . Il n'y a aucune raison pour que le gulf Stream ralentisse .En plus l'Artique semble bien froid cet hiver .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Théories ou pas , vu les températures que nous avons cet hiver avec un vent de SO .Une NOA positive, haute pression sur le portugal et l'Espagne , basse pression sur l'Europe du nord . Il n'y a aucune raison pour que le gulf Stream ralentisse .En plus l'Article semble bien froid cet hiver .

Le Gulf-Steam et notre Dérive Atlantique-Nord surtout est influencé par plusieurs facteurs que sont le soleil (son rayonnement, sa force etc ...), le Coriolis donc la rotation de la Terre, ainsi que les mouvements atmosphérique tel que le Jet-Stream, ces derniers sont intimement liés, car par exemple lorsque le Jet-Stream était bloqué lors de l'hiver 2009-2010 mais aussi en Décembre 2010, la DNA avait une trajectoire un peu différente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Théories ou pas , vu les températures que nous avons cet hiver avec un vent de SO .Une NOA positive, haute pression sur le portugal et l'Espagne , basse pression sur l'Europe du nord . Il n'y a aucune raison pour que le gulf Stream ralentisse .En plus l'Artique semble bien froid cet hiver .

Je pense que le ralentissement du Gulf Stream dont on parle dans cette discussion n'est pas une question journalière, saisonnière ou annuelle, tenant à des conditions synoptiques comme celles que tu évoques, mais une tendance de fond (pluridécennale à pluriséculaire) provenant des effets du réchauffement climatique sur la circulation thermohaline dans le bassin Nord-Atlantique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être la réponse Vendredi prochain à 15h au Collège de France ??? (cf topic rencontre conférence)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des nouvelles pour le Gulf Stream??

Il me semble que c'était Lundi après midi il y avait un reportage sur le climat sur arte et tout le monde sais que il y a pas mal de temps une grande moitié nord de l'Amérique du Nord était un glacier, puis il y a eu un réchauffement et les eaux douce de ce glacier se déverse dans le Mississippi puis dans le Golfe Du Mexique sans conséquence puis cette eau se dirige vers l'Est ce qui forma les grands lacs au E-U puis cette eau se déversa dans l'océan Atlantique et qui provoqua une glaciation sur l'Europe.

Le danger principale du futur c'est le Groenland qui est a une énorme masse volumique d'eau douce et qui a lui seul pourrait stopper le Gulf Stream..

PS: Le DVD " La vérité qui dérange" illustre bien ce phénomène

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Des nouvelles pour le Gulf Stream??

Il me semble que c'était Lundi après midi il y avait un reportage sur le climat sur arte et tout le monde sais que il y a pas mal de temps une grande moitié nord de l'Amérique du Nord était un glacier, puis il y a eu un réchauffement et les eaux douce de ce glacier se déverse dans le Mississippi puis dans le Golfe Du Mexique sans conséquence puis cette eau se dirige vers l'Est ce qui forma les grands lacs au E-U puis cette eau se déversa dans l'océan Atlantique et qui provoqua une glaciation sur l'Europe.

Le danger principale du futur c'est le Groenland qui est a une énorme masse volumique d'eau douce et qui a lui seul pourrait stopper le Gulf Stream..

PS: Le DVD " La vérité qui dérange" illustre bien ce phénomène

Tu confond avec Ushuaia TV

http://playtv.fr/pro...terre-en-furie/

Ce documentaire date de 2006 lorsque les articles de l'époque publiaient ceci:

http://www.notre-pla...hermohaline.php

Richard Seager remet cependant en cause cette théorie du fait de la rotation de la terre et donc du sens des vents dominant de l'Ouest vers l'Est, le Gulf-Stream ne peut pas s'arrêter a cause de la rotation terrestre, cependant la circulation thermohaline (Chaleur + Salinité) peut stopper si un apport d'eau douce trop important coupe son moteur (Sel), la fonte de la banquise, du Groenland et l'augmentation de la pluviométrie dans l'hémisphère-nord y participe, notamment avec les grande rivière Sibérienne.

La différence entre le Gulf-Stream et le Kuroshio (Courant similaire dans le Pacifique) vient de l'apport de sel bien plus important pour le Gulf-Stream qui est repris par la dérive-nord-atlantique, ce qui forme les eaux profonde en Mer du Groenland, si cette circulation venais a s'arrêter en raison d'un excès d'eau douce dans les régions arctiques, la situation de l'Atlantique serait comparable à celle actuelle du Pacifique. L'influence des vents d'ouest qui s'établissent entre les anticyclones subtropicaux et les zones dépressionnaires (Islande, Aléoutiennes) et qui dans leur parcours océanique puisent chaleur et humidité nous apporteront quand même un climat tempéré comme Vancouver ou Seattle par exemple.

En second lieu cependant la modifications de la circulation atmosphérique via un blocage du Jet-Stream dont la variabilité solaire semble visée comme responsable contribue à redistribuer les masses d'air.

Exemple: Le petit âge glaciaire, et récemment l'hiver 2009-2010 ainsi que le mois de Décembre 2010 ou le Jet-Stream était bloqué a plusieurs endroit du globe, Juillet 2011 a aussi rencontré ce phénomène avec un Jet-Stream très bas en latitudes vers l'Afrique Maghrébine.

Pour rappel:

/topic/71332-le-met-office-suggre-un-retour-des-hivers-rigoureux/'>http://forums.infocl...vers-rigoureux/

Tu peux également revoir ce documentaire sur dailymotion:

http://www.dailymoti...ion-totale_tech

Les autres liens sont dans la description de la vidéo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bouffémont (95) Val d'Oise 

Bonsoir,

J'observe depuis plusieurs mois les températures sur l'atlantique nord et note une évolution significative des anomalies de températures de l'eau et une incidence directe sur la circulation courant du Labrador et Gulf Stream.

En effet de la côte est du groenland en passant par les états du nord est du Canada jusqu'à la côte est des USA, l'anomalie de la température est significativement positive.

Inversement des Antilles au centre atlantique nord l'anomalie est négative... En Europe de l'ouest pas d'anomalie particulière mais globalement on pourrait peut être en conclure à une faiblesse inhabituelle des courants du Labrador et du Gulf Stream..

N'y aurait il pas un lien de cause à effet par rapport à cette série d'hiver avec des périodes froides plus importantes depuis 2010 sur le nord de l'Europe?

La fonte de la banquise des dernières années n'influencerait elle pas nos courants marin et notamment un gulf stream faiblissant?

Patric

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

bestproduct_20130123_23033_at0_uv_n0_t0.png

Le courant est bien présent, pas d'inquiétude.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour !

Ce n'est pas les températures des eaux de surfaces qui créent ou entretiennent ces grand courants marins, mais plutôt la densité de l'eau.

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim/contenu/alternative/alter_etape3_2.html

Le température de l'eau influe sur des éléments intermédiaires, qui peuvent eux même influencer les dits courant; comme la reprise de glace en été au pôle Sud, et en hiver au pôle nord qui sont a l’origine des circulation thermohalines.

Ces "intermédiaires" peuvent avoir eux même de grandes inerties (quantité de glace par ex.) et être influences par d'autres facteurs (pluviométrie, salinité, phénomènes météos).

Comme un des principaux moteur de ces circulation est la rotation de la terre sur elle-même, on pourrais au maximum craindre des ralentissements ou des changements de trajectoires, mais pas des arrêts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...