Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

jt75

Du 26 février au 4 mars 2018 prévisions méteo semaine 09

Messages recommandés

Posté(e)

Lieu : Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Même si c'est loin, la semaine qui est censée clôturer l'hiver météo  semble partie pour être exceptionnelle en termes de froid.

Le CEP de ce matin reste droit dans ses bottes fourrées.

 

Et une fois n'est pas coutume, notre bout d'Europe présente sur ce modèle les plus fortes anomalies froides à l'échelle de l'hémisphère.

 

Atention GFS déterministe est moins  froid, mais ses scénarios sont éclatés de manière invrasemblable (plus de 25° d'écart à 850hpa à horizon 7 jours)

 

Alors semaine véritablement exceptionnelle ? Records de froid mensuel  de mars  à la clef  ?

 

ECMOPNH00_216_34.png

  • J'aime 4
  • Merci 1
  • Surprise 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Bien des choses se seront passées quand nous serons entrés concrètement dans ce dernier topic de l'hiver météorologique officiel. Alors, pour entretenir le rêve hivernophile ou anticiper une réalité qui serait remarquable, voire exceptionnel si le scénario déterministe se produisait... , pour la '"postérité" voici la synoptique à 500 hPa et les températures à 850 hPa vu par ce que certains ici appellent le "père" des modèles, CEP.

Et ce matin il nous fait le grand show du froid, une révérence hivernale qui appellerait même un prolongement des représentations !

Mais que c'est loin... mais pas si loin que cela non plus ! (bien sûr à relativiser avec les autres modèle  (voir ci-dessous GFS) et à placer dans leurs ensembles...)

 

blob.png.4a7333fa8a982f1c50e422c25590919e.png

 

Notons pour nuancer cela que GFS, en continuant la métaphore théâtrale, serait à l’entracte du froid, avec des esquimaux qui risqueraient de fondre entre deux actes, voire la fin de la représentation !

 

 blob.png.d24a1e53c2de0017c3cbe9b55d73f42e.png

 

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

Bonjour, 

 

Merci sastrugis pour cette entrée en matière (il n'y a pas foule, le dimanche :D).

 

Suivant CEP il faut aussi y rajouter GEM et visiblement UKMO, lesquels suivent globalement le même chemin.

 

À suivre, pas le temps de plus développer mais je sens que ce topic risque d'exploser, sauf si GFS garde cette constante et surtout, prends le monopole du scénario.

 

Mais bon vu les échéances...

 

Bon dimanche.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonjour,

 

 

Compte tenu des incertitudes énormes dû à des incertitudes déjà assez forte sur le topic précédent. Les ensembles ont une importance primordiale  plus que les déterministes.

On observe notamment que l'ensemble GEFS à très nettement chuté par rapport à hier:

 

GFS6z hier:

 

graphe_ens3_iro6.gif

 

GFS0z:

 

graphe_ens3_jaj3.gif

 

 

De même avec CEP ou la moyenne perd quelques degrés:

 

CEP12z:

 

graphe_ens3_tzv5.png

 

 

 

CEP0z:

graphe_ens3_lzd2.png

 

 

 

 

CFS weekly semble aussi très optimiste pour la semaine:

 

image.thumb.png.97cc3c44016190e1a2f62eb26d35f4c2.png

 

 

Et sur la toute fin de semaine/ début suivante ça ne semble pas rigoler:

 

image.thumb.png.f24e5bfa5af99f528adf2af75e8485fe.png

 

 

On observe que pour le sud pour GFS ça semble rester plus complexe:

 

graphe_ens3_rfi6.gif

 

 

Gugo

Modifié par gugo
  • J'aime 7
  • Merci 1
  • Surprise 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, gugo a dit :

Bonjour,

Compte tenu des incertitudes énormes dû à des incertitudes déjà assez forte sur le topic précédent. Les ensembles ont une importance primordiale  plus que les déterministes.
Gugo

 

Oui bien sûr, on est tous d'accord sur ce point, surtout sur du LT !

 

Ce que je trouve très interrogeant quand même, c'est de voir CEP placer continuellement son déterministe tout en bas de son ensemble pour le MT et le LT ? Curieux cette stabilité dans une situation aussi fragile que celle de la mise en place d'une advection froide sous commandement d'un AS (dont on connait pourtant la susceptibilité chronique !)

 

Dans un autre genre, le GEFS nous balade son déterministe (normal !) mais au sein d'une amplitude possible supérieure à 20, voire 25°C (!) à partir de seulement J+6... (on voit dans ce cas que la moyenne ne nous est pas d'un grand secours car elle se situe arithmétiquement dans une plage de T° peu représentée, entre les scénarios du tube doux et ceux du tube froid). En fin, petite curiosité, dans l'est de la France (soit à la porte mouvante de la grosse boule bleue !), les scénarios de T° très froides à 850 hPa se croisent avec des scénarios des T° très douces à 500 hPa.

Modifié par sastrugis
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Mouilleron le Captif (85) à 40km de l'Océan Atlantique et Peisey-Vallandry (73) 3 à 4 semaines par an
il y a 3 minutes, sastrugis a dit :

 

Oui bien sûr, on est tous d'accord sur ce point, surtout sur du LT !

 

Ce que je trouve très interrogeant, c'est de voir CEP placer continuellement son déterministe tout en bas de son ensemble pour le MT et le LT ? Curieux cette stabilité dans une situation aussi fragile que celle de la mise en place d'une advection froide sous commandement d'un AS (dont on connait pourtant la susceptibilité chronique !)

 

Dans un autre genre, le GEFS lui nous balade son déterministe au sein d'une amplitude possible supérieure à 20, voire 25°C ! à partir de seulement J+6... (on voit dans ce cas que la moyenne ne nous est pas d'un grand secours car elle se situe arithmétiquement dans une plage de T° peu représentée, entre les scénarios du tube doux et ceux du tube froid). En fin, petite curiosité, dans l'est de la France (soit à la porte mouvante de la grosse boule bleue !), les scénarios de T° très froides à 850 hPa se croisent avec des scénarios des T° très douces à 500 hPa.

Pour illustrer le diagramme NE de la France

 

Diagramme GEFS

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve GFS très stable depuis quelques runs avec le "monstre froid" qui s'arreterait aux portes de la France et un retour "à la norme" dès +204h...

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Mouilleron le Captif (85) à 40km de l'Océan Atlantique et Peisey-Vallandry (73) 3 à 4 semaines par an
il y a 1 minute, yann53 a dit :

Je trouve GFS très stable depuis quelques runs avec le "monstre froid" qui s'arreterait aux portes de la France et un retour "à la norme" dès +204h...

Gugo a posté juste au dessus l'ensemble GEFS  6z d'hier matin où on voit le déterministe en noir à -15 degrés à 850hpa et ce matin à +10, et je ne parle du 12 z à 0 degrés et du 18z à -10 !!!

 

Je ne trouve pas ça vraiment stable !

  • J'aime 3
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, F85 a dit :

Gugo a posté juste au dessus l'ensemble GEFS  6z d'hier matin où on voit le déterministe en noir à -15 degrés à 850hpa et ce matin à +10, et je ne parle du 12 z à 0 degrés et du 18z à -10 !!!

 

Je ne trouve pas ça vraiment stable !

Oui j'ai lu, rien à dire ! Mais je parlais des derniers runs GFS...Peut-être que je ne maîtrise pas assez la partie technique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Ciel d'encre a dit :

Le blocage nordique est confirmé (un puissant blocage hivernal, comme on n'en a rarement). L'ensembliste NAEFS confirme qu'il faudra se méfier d'une éventuelle interaction entre le courant perturbé Atlantique circulant très au sud (des Açores vers la Péninsule Ibérique) et le retour d'Est glacial venant de Russie vers l'Europe du Nord-Ouest.  L'interaction entre ces deux anomalies d'altitude pourrait produire un tourbillon cyclonique "mal placé" sur le proche Atlantique, accroissant le contraste thermique entre le Nord (très froid, soumis au courant d'E) et le Sud (radoucissement prématuré, soumis au courant de SO). 

 

 

Ce serait un cas de figure assez proche dans le découpage thermique de la France (pas dans la synoptique de détail) avec celui de la fin décembre 1978 et le début 1979 (où le froid avait fini par l'emporter) ? Gare à la zone de contact air doux/air froid !!!

 

blob.png.a410813cf8c249f2a9b3b12667c53c73.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toutes les bonnes choses se méritent.

La réalisation de synoptiques à VDF n'échappe pas à cet adage : aujourd'hui, CEP, GEM et CMA ont besoin du doute instillé par GFS pour briller !

Il ne manque plus que le retour de quelques douceurophiles convaincus (reviens Skye Blue !) pour que la scène de l'acte I puisse commencer.

 

blob.png.5bbfc944f6ebe2a5e2e8637d503998fc.png

  • Haha 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Une petite remarque par rapport a hier sur l'évolution de CEP ou la rupture de l'AS de ses racines subtropicales est plus précoce ce matin donc le blocage deviendrait plus volatile, quand aux BP Atlantiques le creusement éventuel se situerai plutôt au large du Portugal hors hier il était sur les Açores.

Du coté de l'est on a un amaigrissement du a un étirement du complexe des BP continentales.

 

ECM1-216.GIF.c9b7caf94772a2c608f2c65fd329f3c3.GIFECM1-192.GIF.8215c1d5587a6ea7c955e3e604828281.GIF

 

Rien de révolutionnaire mais vu qu'il n'ajuste que par petites touches autant voir vers quoi il évolue

 

 

 

 

Modifié par cédric du Lot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Mouilleron le Captif (85) à 40km de l'Océan Atlantique et Peisey-Vallandry (73) 3 à 4 semaines par an

GFS est plus précoce que CEP pour l'arrivée de cette masse d'air glaciale

 

GFS6z

gfs-1-138.png?6

 

 

CEP

ECM0-144.GIF

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

@sastrugis : tu aurais peut-être dû attendre le prochain GFS car il semble... réajuster le tir... enfin à voir, mais :D. Sinon, énorme, merci encore pour ce moment de rigolade !.

 

Pour la situation de la semaine du topic, bien que les échéances soient marquées et incitent à la prudence, je pense qu'une fois que les modèles seront plus calés et stables sur cet écoulement continental, que ce dernier pourrait vite gagner en timing au fil des prochains mises à jour. Un peu comme lorsque que les modèles voient une situation hivernale foirer, avec un réajustement rapide vers le retour du zonal et de l'affaissement d'une dorsale... rapidement et en l'espace de 24 ou 48h, le retour du courant d'Ouest s'accèlère dans les échéances. 

 

Là, je pense que ça pourrait être le cas, mais avec un zonal inverse, bien entendu xD, avec un comparatif sans appel, entre deux mises à jour :

 

iw24.png

 

fl52.png

 

On verra ce soir et demain, mais pour ce seconde décade de février, je trouve GFS vraiment pas bon du tout... limite, même ICON arrive à faire mieux et ne parlons pas de GEM. Cette fois-ci, les habituels décalages à l'Est (voir vers le Sud-est), sans que ce soit trop prononcé et succesif, risquent de jouer en notre faveur...

Modifié par DoubleKnacki
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

Une bonne chute, d'au moins une bonne grosse dizaine de dégrès à 850 hpa, dès le début de ce topic sur ce run, surtout " sensible " sur une large moitié Sud du pays (mais pas que). En date du 26/02 et ensuite, nous passons du printemps au Sud... à l'hiver... et d'un simple coup de froid au grand hiver, sur le Nord :

 

Avant :

 

sg85.png

 

Maintenant :

 

tdra.png

 

Cette fois-ci, ces décalages des principaux centres d'action, vers l'Est et le Sud-est, nous sont favorables.

Modifié par DoubleKnacki
  • J'aime 2
  • Surprise 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'AS est tout simplement phénoménale sur le dernier GFS, un centre à 1060hpa.

On a déjà vu ça ?

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
il y a 4 minutes, Riki58 a dit :

L'AS est tout simplement phénoménale sur le dernier GFS, un centre à 1060hpa.

On a déjà vu ça ?

 

Oui... parfois sur CFS, avant l'hiver et à +1000 ou 1500 heures xD... demandez à @Girondin :D.

Modifié par DoubleKnacki
  • Haha 9

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
il y a 3 minutes, Riki58 a dit :

L'AS est tout simplement phénoménale sur le dernier GFS, un centre à 1060hpa.

On a déjà vu ça ?

Le record de plus haute pression a été atteint en Russie avec 1083.8 hPa en 1968

Modifié par gugo
  • J'aime 1
  • Merci 2
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, gugo a dit :

Le record de plus haute pression a été atteint en Russie avec 1083.8 hPa en 1968

Et pour ce qui est de la Scandinavie ? Les AS les plus puissants sont relevés à combien ? On a des stats ?

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Riki58 a dit :

L'AS est tout simplement phénoménale sur le dernier GFS, un centre à 1060hpa.

On a déjà vu ça ?

 

Plus que la pression réduite au niveau de la mer, ce qui me semble très remarquable c'est la dimension et la valeur des géopotentiels !

 

gfsnh-0-234.png?6

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
il y a 1 minute, Riki58 a dit :

Et pour ce qui est de la Scandinavie ? Les AS les plus puissants sont relevés à combien ? On a des stats ?

Désolé je ne suis pas là bible  de la météo xD

  • Haha 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Portugal(sesimbra)

En grande Bretagne, le met office commence à annoncer au public la possibilité d'un coup de froid majeur, en particulier il aborde les prévisions stratosphèriques (SSW)

https://www.dailystar.co.uk/news/latest-news/682573/weather-forecast-uk-britain-met-office-snow-rain-february-bbc-london

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

Pour me répéter sur ce que j'ai pu dire dans l'un de mes messages précédents, mon ressenti et le suivant :

 

- Si nos modèles s'accordent globalement sur le devenir, la puissance et le positionnement de cet AS (qui n'a rien à envier à certains de ses ancêtres du passé), mais aussi de cette coulée continentale très massive (dans sa forme et dans son positionnement, mais aussi de sa direction dans le flux), on pourrait très vite gagner au niveau du " timing " de son arrivée, passant très vite en-dessous des 192h et même des 168h... en peu de temps. C'est un cas de figure possible, après de l'hésitation et de multiples réajustements au gré des modèles... une fois que la route est ouverte, le chemin tracé et le bitume bien sec, le ou les bolides n'ont plus qu'à appuyer sur le champignon.

 

Je prenais aussi comme référence, les flops hivernaux, avec des projections perdant brutalement leur caractère hivernal et voyant le retour du courant océanique. Dans ce cas de figure, on assiste à des hésitations sur une plus ou moins longue période, avant des réajustements en faveur du modèle voyant la synoptique s'affaisser en faveur du zonal et tout s'enchaîne très vite en général, en l'espace de quelques mises à jour. Je pense que nous pourrions être confrontés d'ici peu à ce phénomène d'accélération, dans les projections, mais sous forme d'un zonal inversé xD.

 

Tout ça, hors nouveaux grains de sable dans la mécanique (mais ce dernier aura interêt de se blinder avec du titane :ph34r:).

Modifié par DoubleKnacki
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, gugo a dit :

Le record de plus haute pression a été atteint en Russie avec 1083.8 hPa en 1968

 

Pour compléter la valeur que tu cites, il faut dire qu'en Sibérie orientale la pression réduite au niveau de la mer "bénéficie" des énormes inversions de températures dans les BC... L'air froid étant beaucoup plus dense que l'air chaud, on arrive à des valeurs exceptionnelles de pression (pression = poids de la colonne d'air...), bien que dans la colonne d'air surmontante on soit dans des BG !

 

Pour ordre de grandeur, à pression constante de 1015 hPa et pour une humidité relative de 70%, voici la masse volumique de l'air à différente T° :

-40°C      1,517 kg/m3

-20°C      1,396 kg/m3

+00°C     1,292 kg/m3

+20°C     1,199 kg/m3

+40°C      1,107 kg/m3

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...