Jump to content

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


sirius
 Share

Recommended Posts

Ce n'est pas etonnant, les T° ont bien du mal à monter là bas et restent inférieures aux normales:

http://wattsupwiththat.files.wordpress.com...w=510&h=392

En même temps, les températures au delà de 80° nord n'ont pas une portée significative non plus. Voici, à titre de comparaison, les observations de 2007 :

meanT_2007.png

Rien de particulier en été, des températures sous les normes ou dans les normes quasiment de mai à septembre, et pour autant on ne peut pas dire que la banquise se soit très bien portée cette année (euphémisme...). A la date exacte d'aujourd'hui, on est exactement au même niveau que 2007 sur ce paramètre et un poil au dessus de 2008 (lien).

Par contre, bon c'est un peu hors sujet, on remarque que régulièrement les plus forts réchauffements en période hivernale la haut coïncident avec des périodes froides chez nous. Ce qui n'a rien d'étonnant ceci dit.

Disoons que chaque année ca va de meiux en mieux et pas de pire ne pire comme on l'annonce.

Un coup d'oeil aux extents moyens mensuels en septembre (période du minimum) depuis 1979 :

nh-seaice-200809-pg.gif

Y'a pas de doute, ca va de mieux en mieux chaque année... pour les armateurs qui rêvent d'ouvrir des routes maritimes commerciales dans le grand nord.

En attendant pour le moment, la fonte continue tranquillement : on reste très proche des valeurs de 2008, un poil en dessous pour Cryosphère (area) et IARC-JAXA (Extent), un poil en dessus pour SSMI (Extent). Voir graphes un peu plus haut sur cette page. Selon IARC-JAXA, la vitesse de fonte moyenne sur les 17 premiers jours de juillet est de l'ordre de 91000 km²/jour, loin derrière 2007 (112000 km²/jour), mais devant toutes les autres années depuis 2002 (82000 km²/jour en 2008).

Link to post
Share on other sites

  • Replies 7.6k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

precisons que l'origine de cette fonte est encore inconnue. Il pourrait s'agir du "polar see saw" c'est à dire que l'antarctique et l'arctique evoluent de manière inverse. Lorsque l'un voit sa banquise retrecir, l'autre voit sa banquise augmenter (comme c'est le cas actuellement) par des vases communicants au niveau des eaux profondes, phénomène encore mal connu et peu étudié tant les crédits sont affectés à ce que l'ont sait...

Link to post
Share on other sites

pour les armateurs qui rêvent d'ouvrir des routes maritimes commerciales dans le grand nord.

ou pour ceux qui écoutent Céline Dion voici l'image du jour en lien (je m'excuse pour la dernière fois)Naufrages en vue...

On remarquera qu'aujourd'hui en face du glacier de Petermann un gros morceau (de 12 par 10 km?) vient de sauter.

Je rappelle que l'Arctic sunrise est actuellement sur zone je crois pour trois mois. J'espère que les intrépides écologistes de Greenpeace savent ce qu'ils font...

Quelques images depuis l'Artic Sunrise

Link to post
Share on other sites

precisons que l'origine de cette fonte est encore inconnue. Il pourrait s'agir du "polar see saw" c'est à dire que l'antarctique et l'arctique evoluent de manière inverse. Lorsque l'un voit sa banquise retrecir, l'autre voit sa banquise augmenter (comme c'est le cas actuellement) par des vases communicants au niveau des eaux profondes, phénomène encore mal connu et peu étudié tant les crédits sont affectés à ce que l'ont sait...

un phénomène de vases communiquants en eaux profondes entre l'arctique et l'antarctique?par le centre de la Terre, probablement?
Link to post
Share on other sites

La climatologie ne se limite pas unique au réchauffement de la planète. Il y'a encore des chercheurs (rares) qui recherchent les vrais causes des évolutions climatiques sans sytematiquement le faire sous l'angle du RC et heureusement. C'est comme cela que cette science va avancer un minimum.

Tout est expliqué dans cette article sur le "polar see saw". La climatologie est une science très complexe et une seule explication ne suffit pas :

http://www.spacecenter.dk/research/sun-cli...osmoclimatology

Link to post
Share on other sites

En tout cas l'area de la banquise arctique "tire la tronche (j'aime abuser du vocabulaire scientifique! default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> )...nous voici au même niveau que l'année dernière...qui n'était pas bien élevé.

Il semblerait que la faiblesse estivale de la banquise artique devienne une vilaine habitude! default_dry.png !

Link to post
Share on other sites

Oui, la banquise arctique est en train de faire un sérieux "drop" malgré des conditions loin d'être exceptionnelles dans le grand nord.

Selon IARC-JAXA, le rythme de recul de l'area a atteint 134000 km²/jour sur les 4 derniers jours et 119000 km²/jour sur la dernière semaine. A comparer avec la vitesse moyenne mensuelle de recul sur les six dernières années en juillet, soit 80000 km²/jour.

Maintenant, il faut toujours se garder de faire des conclusions hâtives alors qu'il reste encore un peu moins de deux mois de débacle. Le minimum de 2008 est dû en grande partie aux très fortes advections douces qui ont atteint les régions polaires en août et septembre, après un printemps / début d'été relativement calme sur ce point. Rien ne dit que cela devrait se reproduire cette année : si le vortex arrive à suffisament se refermer dès août, les courbes pourraient fort bien se redresser et nous conduire vers des valeurs relativement proches de 2005. Par contre, si comme l'année dernière les remontées chaudes venaient à se faire plus pressantes durant les deux prochains mois, on partirait tout droit vers un nouveau 2008.

Toutefois, mis à part la mise en place de conditions exceptionnellement chaudes, peu de chances que 2007 ne soit battue.

Link to post
Share on other sites

Certes Treize,

Mais en même temps la glace est en moyenne nettement plus fine en 2009 qu'en 2005 ("thanks" to 2007), donc il faut nettement moins d'énergie pour faire fondre une surface équivalente de banquise.

Ce qui explique aussi la fonte spectaculaire depuis début mai.

Il est assez peu probable que le minimum de cette année ne descende assez nettement sous les mini des années 1998/2006. On atteint déjà à peu près le niveau moyen des minima des années 1979/1997, juste avant le premier décrochage de 1998.

Actuellement on est à peu près au même niveau, ou plutôt un peu plus bas que 2008. Les prochains jours ne vont pas être terribles du côté de Beaufort et du Spitzberg. En 2008, la fonte avait été très conséquente en août, mais pas vraiment en septembre comparé à d'autres années de la décennie (2007 ou 2005 par exemple). L'année dernière, le mini absolu d'extent avait été atteint tout début septembre, assez tôt donc.

D'ailleurs la majorité des prévisions du 22 juillet sur http://nsidc.org/arcticseaicenews/ donne un minimum 2009 proche de celui de 2008 voir un peu en dessous.

Donc à voir pour la suite, mais la fourchette se resserre quand même.

Au jeu des pronostiques, 2009 sera vraisemblablement médaillée de bronze ou d'argent.

L'or parait moins probable, mais pas de médaille est au moins aussi improbable.

On y reviendra en fin de saison de fonte, mais l'effet de seuil semble se confirmer.

Après 2007, un été arctique moyen donne maintenant une banquise résiduelle nettement plus petite.

Pour revenir à la situation antérieure, il faudrait que la banquise reprenne de l'épaisseur, ce qui implique un été (ou une série d'étés) froid dans le bassin arctique.

Link to post
Share on other sites

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

En effet !

Cependant , le froid à l'air de commencer à se restituer , du moins à ne pas perdre trop de rigueur , vers une stabilisation ?

Tu veux plutôt dire que l'air froid semblerait se "constituer" non ? default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour le moment, je ne trouve pas que c'est le cas. La stabilisation de la banquise se fait plutôt vers le 20 août.

Aujourd'hui nous assistons à une bonne débacle je trouve.

Ju

Link to post
Share on other sites

Je pense quand même Tomar, qu'il n'est pas impossible d'avoir en sortie une valeur plus proche du mini de 2005 que de celui de 2008 si les choses "se passent bien". Reste que je suis d'accord avec toi, ce n'est pas pour autant bien réjouissant et cela confirme une fois de plus l'effet de seuil.

De toute façon, on entre typiquement dans la période du tout ou rien, à savoir celle où les réserves froides commencent doucement à se reconstituer, alors que les masses chaudes sont à leur maximum en Sibérie et en Amérique du Nord. Si le vortex parvient à rester concentré et à protéger la banquise restante tout en consolidant les réserves froides plus vite que les années antérieures, le minimum 2009 pourrait ne pas s'enfoncer très largement en dessous de 2005. Par contre, si des incursions chaudes parviennent à se mettre en place vers le pôle, c'est la période de l'année où les 20° à 850 hPa qui n'ont jamais survolé Brest cette année peuvent facilement remonter assez loin sur l'Océan Arctique. Et là, c'est du 2008 bis assuré.

Pour le moment, on penche vers la première option : le froid reste assez bien concentré, il n'y a guère de grosses incursions chaudes mis à part de manière peu étendue du coté canadien, et les courbes d'area comme d'extent semblent marquer une certaine pause. Et les prévisions de GFS ne laissent pas entrevoir de changement notable sur ce point à échéance raisonnable.

Link to post
Share on other sites

...et les courbes d'area comme d'extent semblent marquer une certaine pause...

Heu... tu parles de quelle courbe, graphe, ou site ? Je ne vois rien de tel sur NSIDC ni sur JAXA/IJIS... La variation de pente est effectivement stable (=la chute n'accélère pas), mais cette pente est l'une des plus fortes observées ces dernières années.

D'autre part le volume de la banquise (extent x épaisseur) est également très faible...

Je note également une nouveauté cette année (sur Cryosphère et seaice.dk) : l'apparition d'une grande zone d'eau libre à l'ouest de l'ile d'Ellesmere (Nord des iles de la Reine Elisabeth). Ces dernières années, cette zone était au contraire la zone de concentration maximale (à la fois, pas de fonte estivale ET forte concentration de glaces anciennes et épaisses) (images disponibles dans la zone "Historique" de Cryosphere). Il se passe quelque chose de spécial dans cette zone - où sont passées les glaces épaisses (dérive ?) ? En termes de conséquences, les glaciers côtiers vont vêler de manière plus importante du fait de la disparition de la glace côtière les "bouchonnant" (cas actuellement du glacier de Petermann, et phénomène connu depuis la disparition de Larsen default_cool.png; et la banquise, auparavant "coincée" par cette côte, dispose désormais d'un degré de liberté supplémentaire : si une dérive massive ne rabat pas la banquise sur la côte, la zone de contact entre la banquise et la terre risque bien d'être la plus faible connue. Vos idées sur les causes et conséquences possibles de ce phénomène ?

... par ailleurs, j'essaie de retrouver des infos sur le comportement du vortex ces dernières années...

Link to post
Share on other sites

Heu... tu parles de quelle courbe, graphe, ou site ? Je ne vois rien de tel sur NSIDC ni sur JAXA/IJIS... La variation de pente est effectivement stable (=la chute n'accélère pas), mais cette pente est l'une des plus fortes observées ces dernières années.

Quand je parlais de pause, c'était vraiment du "live", c'est à dire sur les 3/4 derniers jours. Ce n'est pas encore bien visible sur le graphique du NSIDC, mais on voit bien que la fonte a "levé le pied" ces dernières 96 heures sur IARC/JAXA, SSMI et Cryosphère. Selon IARC/JAXA, la vitesse moyenne de fonte des quatre derniers jours s'est établie à environ 70000 km²/jour, la moyenne des six dernières années pour cette plage de jours étant de 74000 km²/jour. C'est quand même un joli coup de frein, quand on sait qu'on a tourné à 120000 km²/jour de recul sur les 7 jours précédents !

Mais bon, cela n'a pas vraiment non plus d'intérêt formidable de disserter sur des pauses à si petite échelle, d'autant que la fonte n'est pas par définition régulière, mais faite d'a-coups et de pauses. Ce qui est plus intéressant, et c'était l'objet de mon post, c'était de remarquer que cette pause pourrait encore durer au moins plusieurs jours.

Reste que le recul moyen mensuel de juillet 2009 aura été de l'ordre de 96000 km²/jour, il reste encore quelques heures pour les derniers affinages. Sachant que le record de vitesse de fonte mensuel est détenu par juillet 2007 avec environ 95600 km²/jour, il n'est pas impossible que 2009 batte le record mensuel de 2007. Avec la pause actuelle, je pense qu'on devrait finir un poil en dessous - où plutôt, étant donné la fiabilité limitée des instruments de mesure (l'échelle de précision étant de l'ordre de 5000 km²), au moins à égalité.

Link to post
Share on other sites

Guest Guest

Les advections chaudes vers le bassin arctique m'apparaissent quand même moins marquées et moins durables que ces deux derniers étés. On voit un vortex qui semble rester plus creux (car plus concentré) et positionné vers les mers proches des Sibérie occidentale et orientale. Les afflux méridiens d'air d'air chaud les plus massifs s'opèrent sur l'Ouest du Canada jusqu'au Yukon, c'est à dire seulement sur le continent et sans aller jusqu'à l'océan arctique...

Si la synoptique ne change pas d'ici la mi-septembre, on peut peut-être cultiver l'espoir d'une anomalie négative de l'area moins marquée que ces deux dernières années...? Ce ne serait pas du luxe, mais si au moins on pouvait éviter de s'engager vers une nouvelle étape de la disparition de la banquise estivale...

Link to post
Share on other sites

La pause dans la débâcle se poursuit avec un vortex toujours bien concentré et aucune advection chaude significative n'est envisagée par GFS jusqu'aux échéances raisonables. Bien qu'on ait toujours environ 200000 km² d'extent en moins à la même date que l'année dernière (IARC-JAXA), il se pourrait que l'on repasse, peut-être assez nettement, en dessus des valeurs de l'année dernière d'ici la fin de cette décade.

Reste que le recul enregistré en juillet 2009 a atteint 2.81 millions de km², soit la seconde valeur la plus elevée depuis 2002. Il n'y a qu'en 2007 qu'on avait fait pire, avec 2.96 millions de km², la moyenne 2002-2008 s'établissant pour juillet à 2.50 millions de km².

Depuis le début de la débâcle, l'extent a reculé de 7.50 millions de km² : la encore il s'agit de la seconde valeur la plus importante, à date similaire, depuis 2002. Seule 2007 a fait pire avec 7.62 millions de km², 2008 se situant à 7.41 millions de km², et la moyenne 2003-2008 à 6.46 millions de km².

Link to post
Share on other sites

Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

La pause dans la débâcle se poursuit avec un vortex toujours bien concentré et aucune advection chaude significative n'est envisagée par GFS jusqu'aux échéances raisonables. Bien qu'on ait toujours environ 200000 km² d'extent en moins à la même date que l'année dernière (IARC-JAXA), il se pourrait que l'on repasse, peut-être assez nettement, en dessus des valeurs de l'année dernière d'ici la fin de cette décade.

Reste que le recul enregistré en juillet 2009 a atteint 2.81 millions de km², soit la seconde valeur la plus elevée depuis 2002. Il n'y a qu'en 2007 qu'on avait fait pire, avec 2.96 millions de km², la moyenne 2002-2008 s'établissant pour juillet à 2.50 millions de km².

Depuis le début de la débâcle, l'extent a reculé de 7.50 millions de km² : la encore il s'agit de la seconde valeur la plus importante, à date similaire, depuis 2002. Seule 2007 a fait pire avec 7.62 millions de km², 2008 se situant à 7.41 millions de km², et la moyenne 2003-2008 à 6.46 millions de km².

Malgré tout ses chiffres j'ai quand même l'impression qu'en ce moment la fonte s'est nettement ralenti ! Quand on regarde les courbes c'est saisissants .. Mais je ne pensais pas que 2009 était une des années les pires .. Parce que il n'y a pas eu de si forte chaleur que ça au pole nord .. Comme quoi il suffit de peu de chose ...
Link to post
Share on other sites

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Une question,

En regardant le graphique, on peut remarquer qu'en juin il y a une petite hausse.

Et elle est visible sur chaque année... c'est étrange non ? Un bug ?

Ju

AMSRE_Sea_Ice_Extent.png

Link to post
Share on other sites

le graphique posté par judd montre que 2009 ne va vraiment pas tarder à rentrer dans les valeurs des années précédente. Il y a donc peu de chance de battre 2007 et 2008, 2009 est bien parti pour se situer au niveau de 2005 sur le minimum de la banquise arctique

Link to post
Share on other sites

le graphique posté par judd montre que 2009 ne va vraiment pas tarder à rentrer dans les valeurs des années précédente. Il y a donc peu de chance de battre 2007 et 2008, 2009 est bien parti pour se situer au niveau de 2005 sur le minimum de la banquise arctique

si battre 2007 semble bien difficile, pour 2008 je trouve qu'il est bien présomptueux de se prononcer. pour l'instant 2009 est toujours en deuxième position en terme de déficit de banquise juste après 2007, et donc toujours devant 2008...
Link to post
Share on other sites

Posted
Agde (34) littoral ouest Hérault

En effet, il est encore beaucoup trop tôt pour savoir où va se situer le minimum en 2009. La tendance depuis quelques jours tend vers une inflexion "rassurante" mais trompeuse. A titre d'exemple, au même jour, 2008 était devant 2005 et 2006. On a bien vu le résultat. Laissons les choses se faire tranquillement. RDV donc mi-septembre.

Link to post
Share on other sites

RDV vers le 20 aout meme j'ai envie de dire:en regardant le graphique on voit tout de suite qu'il y a deux sortes d'annees. Les annees pre 2007 ou la debacle ralenti dramatiquement a la mi Aout et les annees 2007 et 2008 ou la debacle continue au meme rythme qu'en juillet, malgre le racourcissement des jours au pole et son refroidissement theorique. Reste a savoir comment la banquise va se comporter dans les 3/4 semaines a venir.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...