Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


sirius
 Share

Recommended Posts

bonne question, je me posais la même ; alors j'ai cherché un peu et trouvé un reportage dont voici le lien http://www.dailymoti...enim&autoplay=0 (regardez la première partie 1/6 c'est celle qui traite de la situation des ours polaires, la 6/6 également) ça donne pas la réponse mais bon ; s'il n'y a plus de banquise ils ne pourront plus se nourrir, l'été a beau être plus court tout là-haut, ils ne pourront pas survivre. et au regard des éléments, comme je disais plus haut, je pense que la banquise estivale disparaitra vers 2020, dingue quand on pense qu'il y a 30 ans elle recouvrait tout le pôle nord, l'espèce est en voie de disparition comme le montre ce documentaire, et elle est amenée à disparaitre inéluctablement.

Link to post
Share on other sites

  • Replies 6.3k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

voici un article de G Séchet à ce sujet : http://www.meteo-par...-aout-2012.html

la différence entre 1980 et aujourd'hui est saisissante, où je dirais que la superficie de la banquise est diminuée de moitié

on constate aussi que ce sont les étés qui sont les plus impactés par le changement climatique, la superficie de la banquise passe de 11 millions de kmcarré en 1970 à 6 millions aujourd'hui.

sur le dernier graphique, on voit que jusqu'au début des années 2000, la banquise se stabilisait au fil des années, mais depuis 2005, elle diminue chaque année, et cela semble désormais irrévocable (confirmation avec la toute première carte) on tombe ainsi au dessous des 3 millions de kmcarré cet été pour la toute première fois

j'ai l'impression qu'à ce rythme-là la banquise aura disparu d'ici l'été 2020

Les ours polaires se déplaçant de plaques en plaques, il est possible qu'un plus grand.nombre d'entre eux se retrouve à la dérive de manière fatale.

Mais l'animal, assez rusé, a plutôt tendance à se departer des franges littorales vers l'intérieur des terres. Ce qui pose quelques petits soucis de cohabitation tandis que son côté opportuniste se renforce default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Du reste, l'espèce - dans l'optique de sa préservation sur de nombreuses générations - est jugée comme assez vulnérable, ses facultés d'adaptation, bien qu'importantes, ne sont pas infiniment extensibles...

Mais là, je suis bien H.S. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

bonne question, je me posais la même ; alors j'ai cherché un peu et trouvé un reportage dont voici le lien http://www.dailymoti...enim&autoplay=0 (regardez la première partie 1/6 c'est celle qui traite de la situation des ours polaires, la 6/6 également) ça donne pas la réponse mais bon ; s'il n'y a plus de banquise ils ne pourront plus se nourrir, l'été a beau être plus court tout là-haut, ils ne pourront pas survivre. et au regard des éléments, comme je disais plus haut, je pense que la banquise estivale disparaitra vers 2020, dingue quand on pense qu'il y a 30 ans elle recouvrait tout le pôle nord, l'espèce est en voie de disparition comme le montre ce documentaire, et elle est amenée à disparaitre inéluctablement.

Tu ne penses pas que d'ici 2020 c'est trop proche pour voir la banquise Arctique fondre à 100% en été ?

Williams

Link to post
Share on other sites

Tu ne penses pas que d'ici 2020 c'est trop proche pour voir la banquise Arctique fondre à 100% en été ?

ben quand j'ai vu la diminution en une année, ça m'a fait réfléchir, quand je regarde le graphique de l'évolution de la superficie de la banquise au fil des années j'observe qu'en moyenne la banquise se rétrécit d'environ 0,3 million de km2 par an depuis 2003/2004, cette année on a atteint jusqu'à 2,8 millions de km2, au rythme de 0,3 de moins tous les ans, il faut 12 ans pour se retrouver à 0. la seule petite incertitude c'est que la régression de la banquise n'est pas linéaire, donc ça pourrait éventuellement prendre quelques années de plus, je te l'accorde, donc dans le meilleur des cas elle disparaitra seulement en 2030.
Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

attention 2,8 Mkm² et la periode de fonte n'est pas terminée! il est fort probable qu'on descende jusqu'à 2,6 Mkm²

Link to post
Share on other sites

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Tu ne penses pas que d'ici 2020 c'est trop proche pour voir la banquise Arctique fondre à 100% en été ?

Williams

Oui, car pour le moment selon certaines analyses de modèles, c'est plutôt prévu après 2040, mais bon comme ils ont déjà sous-estimé la fonte, dans 5 ans, ils auront peut-être recalé les prévis, mais là dans l'incertitude qui s'est réduite, la date mini de l'IC s'est éloignée :
We have shown that it is possible to constrain the

15 date of possible disappearance of summer Arctic sea ice as simulated by the CMIP5

models (this date depending also on the forcing scenario that is considered) on this

basis. The retention of 6 CMIP5 models based on their 1979–2010 sea ice extent and

volume characteristics reduces the uncertainty as to when the Arctic could become icefree

in summer from [2029,2100+] to [2041,2060] for the high forcing scenario RCP8.5

20 (2100+ =sometime after 2100). For the medium forcing scenario RCP4.5, the uncertainty

in the year of summer Arctic sea ice disappearance reduces from [2032,2100+]

to [2040,2100+].

http://www.the-cryos...6-2931-2012.pdf
Link to post
Share on other sites

Point sur la situation pour les différents instituts de mesure de la banquise arctique:

DMI: record battu, extent toujours en chute libre:

http://ocean.dmi.dk/arctic/icecover.uk.php

Cryosphere: record battu, l'area continue a bien descendre cette dernière semaine, mais arrêt hier:

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/arctic.sea.ice.interactive.html

IJIS: record (presque ?) battu ce jour (en fait la dernière valeur est toujours corrigée, mais là il faudrait un ajustement de 80k pour que le record ne soit pas battu.). Sinon, toujours baisse soutenue:

http://www.ijis.iarc.uaf.edu/en/home/seaice_extent.htm

Bremen: record battu (mais cet institue met un bémol sur la fiabilité de ses mesures cette année):

http://www.iup.uni-bremen.de:8084/ssmis/extent_n_running_mean_previous.png

ROOS area: record battu, toujours à la baisse ces derniers jours:

http://arctic-roos.org/observations/satellite-data/sea-ice/ice-area-and-extent-in-arctic

ROOS extent: s'approche du record, toujours à la baisse ces derniers jours:

http://arctic-roos.org/observations/satellite-data/sea-ice/ice-area-and-extent-in-arctic

NSIDC: l'extent est très proche du record. Dernière valeur à 4.29062Mkm^2. Le record de 2007, si je ne m'abuse, est à 4.25... La aussi baisse régulière ces derniers jours.

ftp://sidads.colorado.edu/DATASETS/NOAA/G02135/north/daily/data/NH_seaice_extent_nrt.csv

Link to post
Share on other sites

ben quand j'ai vu la diminution en une année, ça m'a fait réfléchir, quand je regarde le graphique de l'évolution de la superficie de la banquise au fil des années j'observe qu'en moyenne la banquise se rétrécit d'environ 0,3 million de km2 par an depuis 2003/2004, cette année on a atteint jusqu'à 2,8 millions de km2, au rythme de 0,3 de moins tous les ans, il faut 12 ans pour se retrouver à 0. la seule petite incertitude c'est que la régression de la banquise n'est pas linéaire, donc ça pourrait éventuellement prendre quelques années de plus, je te l'accorde, donc dans le meilleur des cas elle disparaitra seulement en 2030.

Si ce n'est pas linéaire, le risque c'est plutôt que ça prenne quelques années de moins, puisque sur un graphique de 50 ans la chute accélère !

En zoomant sur 20 ans, il est plus neutre d'en rester à l'hypothèse linéaire, mais on ne peut surtout pas dire que la chute ralentit !

Sur l'extent NSIDC, on a juste 1,2 million de km² d'avance sur 2007...

Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

je ne trouve pas Mercator fiable car il ne correspond pas du tout aux autres sites tels que cryosphere, IJIS ETC...

Point positif, la semaine prochaine les conditions devraient devenir moins dynamique en arctique ce qui devrait permettre un quasi arret de la fonte.

Je pense que l'on ne descendra pas en dessous des 2.6 M km²

Link to post
Share on other sites

j'observe qu'en moyenne la banquise se rétrécit d'environ 0,3 million de km2 par an depuis 2003/2004, cette année on a atteint jusqu'à 2,8 millions de km2, au rythme de 0,3 de moins tous les ans, il faut 12 ans pour se retrouver à 0. la seule petite incertitude c'est que la régression de la banquise n'est pas linéaire, donc ça pourrait éventuellement prendre quelques années de plus,

Cette année on va finir bien en dessous de 2.8 Mkm², peut être 2.6 voir 2.5.

La fonte n'est pas linéaire évidement, mais on observe plutôt une accélération qu'un rallentissement, ça risque de prendre plutôt quelques années de moins....

Avec -0.33 par an, ça fait 8 ans.....scared.gif .....

Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

hs;

Est ce que quelqu'un peut me dire quels sont les conséquences (si la banquise fond totalement), d'un tel apport en eau douce dans les oceans? Cela pourrait il changer nos climats?

La banquise flottant sur la mer est en partie salée. Seule la glace pluriannuelle est quasi de l'eau douce et vu ce qu'il en reste.......neanmoins j'avais lu un article qui parlait d'une grosse poche d'eau douce du coté de l'arctique canadien maintenu en place par le gyre de beaufort et qui pourrait se deverser dans l'atlantique en cas de changement de regime des vents dans le futur; c'est plutot cette poche d'eau qui pourrait poser probleme
Link to post
Share on other sites

Nouvelle grosse baisse de l'area ces dernières heures sur Cryosphère, on arrive à 2,65 millions de km² ; je pense qu'on se dirige vers un minimum dans les 2,5 millions de km². En ce qui concerne l'extent, selon les japonais ça donne ceci :

post-2200-0-11022000-1345899982_thumb.png

Extent.png.745a7cbe94525019321d8abc3f896

Link to post
Share on other sites

oui, 2.65 d'après cryosphere, soit encore une perte de 100 000 km² en 1 journée (après un rebond de 50 000 km² hier, probablement lié à une reconcentration provisoire du pack).

c'est fou qu'à cette époque de l'année on ne voie toujours pas de réel plateau se dessiner... scared.gif

surtout qu'en 2007, le plateau était déjà plus ou moins atteint!

Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Finalement quand on va faire le resumé de cet été, on remarquera que l'exceptionnelle depression qui a concerné l'arctique debut aout est plus ou mois à l'origine de cette année exceptionnelle en terme de fonte car elle a fait explosé le pack au nord de bering et de la siberie et précipité sa fonte.

Et dans notre malheur, heureusement qu'une deuxieme de ce type ne se presente pas actuellement sinon ca ne serait pas 2,6 ou 2,5 Mkm² que l'on atteindrait mais plus surement moins de 2!

Link to post
Share on other sites

Il est vrai qu'on assiste impuissant, à la tres mauvaise évolution de l'état de la banquise arctique sans qu'on puisse faire quelque chose..

On dispose déja de 3 paramètres : area, extend et assez récemment volume. Il serait bien qu'on dispose aussi des mesures quotidiennes de températures : t°à 1 m dans l'air au dessus de la glace et t° à 1 m sous l'eau, au dessous de la glace : nous saurions ainsi davantage....

Link to post
Share on other sites

Oui, 4,043,000 km², selon cette même source:

http://www.ijis.iarc...aice_extent.htm

Suffit de 's'amuser' avec leur moniteur pour établir la comparaison avec 2007, flagrant.

http://www.ijis.iarc...itor.cgi?lang=e

Mais quel instabilité depuis cette été 2007, je ne sais pas si il est vérifier que l'eau est plus douce, mais on peut se poser la question, pour que ça reprenne autant de surface en période hivernale, même si l'épaisseur est très faible.

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/current.anom.jpg

Link to post
Share on other sites

Il est vrai qu'on assiste impuissant, à la tres mauvaise évolution de l'état de la banquise arctique sans qu'on puisse faire quelque chose..

On dispose déja de 3 paramètres : area, extend et assez récemment volume. Il serait bien qu'on dispose aussi des mesures quotidiennes de températures : t°à 1 m dans l'air au dessus de la glace et t° à 1 m sous l'eau, au dessous de la glace : nous saurions ainsi davantage....

Il faut noter que la T°C a 2m, donne déjà des renseignements, en observant l'année en cours puis celle des dernières années, et en établissant la comparaison à la moyenne sortie du modèle era40, on peut observer qu'il semble exister une saisonnalité en ce qui concerne les anomalies de T°C. La période hivernale est propice à de fortes anomalies positives, alors que la période estivale reste proche de la normale. En explication, on pense forcément a une conséquence physique du % de variation phénomènes d'embâcle et de débâcle.

meanT_2012mgk4_mini.png

Link to post
Share on other sites

Il faut noter que la T°C a 2m, donne déjà des renseignements, en observant l'année en cours puis celle des dernières années, et en établissant la comparaison à la moyenne sortie du modèle era40, on peut observer qu'il semble exister une saisonnalité en ce qui concerne les anomalies de T°C. La période hivernale est propice à de fortes anomalies positives, alors que la période estivale reste proche de la normale. En explication, on pense forcément a une conséquence physique du % de variation phénomènes d'embâcle et de débâcle.

La T à 2m dans le bassin arctique est maintenu proche du point de congélation par la glace fondante: donc très peu de variabilité en été. Tant qu'il y aura une banquise qui fond, la température ne montra pas plus plus haut que 0C...

Le graphique du DMI que vous mettez en lien est pour 80-90N, donc une zone qui a (encore) pas mal de glace fondante...

Du reste, c'est l'argument sceptique largement utilisé (même par Lindzen !) que l'arctique ne se réchauffe pas: "regardez les données du DMI ! Pas de réchauffement en été depuis 50ans !" Celà montre bien l'état de désespoir de la cause climato-sceptique: ils en sont réduit à analyser la température à l'un des rare endroit où elle ne peut physiquement pas monter ! 191769.gif

Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle

La T à 2m dans le bassin arctique est maintenu proche du point de congélation par la glace fondante: donc très peu de variabilité en été. Tant qu'il y aura une banquise qui fond, la température ne montra pas plus plus haut que 0C...

Le graphique du DMI que vous mettez en lien est pour 80-90N, donc une zone qui a (encore) pas mal de glace fondante...

Du reste, c'est l'argument sceptique largement utilisé (même par Lindzen !) que l'arctique ne se réchauffe pas: "regardez les données du DMI ! Pas de réchauffement en été depuis 50ans !" Celà montre bien l'état de désespoir de la cause climato-sceptique: ils en sont réduit à analyser la température à l'un des rare endroit où elle ne peut physiquement pas monter ! 191769.gif

Pour l'eau. Sinon, pour l'air, la température ne reste pas à 0°C tant qu'il y a de la neige ou de la glace au sol. Ce principe marche aussi chez nous. ( par contre, cette présence de glace à une petite influence tout de même sur la température, on est d accord ) Les conditions de cette été sont normales pour les températures.
Link to post
Share on other sites

Pour l'eau. Sinon, pour l'air, la température ne reste pas à 0°C tant qu'il y a de la neige ou de la glace au sol. Ce principe marche aussi chez nous. ( par contre, cette présence de glace à une petite influence tout de même sur la température, on est d accord ) Les conditions de cette été sont normales pour les températures.

Ah bon.confused1.gif
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...