Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la secheresse


Recommended Posts

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
il y a 30 minutes, Fil67 a dit :

Si on a ce type de graphique pour le nord de la France, je suis curieux de voir ce que ça donne.

Merci pour ce graphique intéressant, Fil67.

Et effectivement, cela doit fortement ressembler à ce qu'il se passe dans un grand tiers nord-est de la France : de la région lyonnaise (nord de Rhône-Alpes) en passant par la Bourgogne, tout le nord-est évidemment, jusqu'à la région parisienne et jusqu'au Nord-Pas-de-Calais.

Cela dit, au-delà de l'impact visuel d'un tel schéma faisant croire à un changement radical et subit de l'ensoleillement estival, il convient à mon avis d'effectuer les précisions suivantes :

- cela ne fait que 12 ans qu'on constate le phénomène, à savoir une hausse de la durée de l'ensoleillement estival. Or 12 ans, encore une fois, ce n'est rien ! En effet, il aurait été pertinent de prolonger la courbe bien avant 1980, avant d'en déduire quoi que ce soit.

- la hausse n'est que de 6 %. Ça n'est quand même pas le Pérou.

 

Donc, certes il se passe sans doute quelque chose d'observable, mais relativisons-en l'importance - pour l'instant en tout cas !

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
  • Replies 3.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour,   Reprenons un peu le cours de ce topic dédié au suivi de la sécheresse, avec un petit point photo réalisé le week-end dernier et cette semaine sur le secteur des Vosges et du piémo

Bonjour,   Voici un état des lieux dans l'est de la Creuse et l'ouest du Puy-de-Dôme, où les vagues de chaleur et de sécheresse se succèdent depuis quatre étés.   Quelques chiffres

Situation désastreuse sur le piémont vosgien côté alsacien, après des semaines sans pluie significative et les fortes chaleurs de ce mois d'août. C'est donc depuis 2015 au moins le 5ème été qui voit l

Posted Images

Posted
Aubenas en Ardèche méridionale

pour ce qui est de la fameuse culture du mais si gourmande en eau, il faudrait surtout manger moins de viande bovine parce que le gros du mais va pour nourrir le bétail.

donc plutot que de critiquer les acteurs de l'agriculture, diminueont notre consommation de viande rouge. quand ils n'arriveront plus à vendre leurs beefsteaks le changement se fera de lui-même...  

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse
il y a 17 minutes, boubou07 a dit :

pour ce qui est de la fameuse culture du mais si gourmande en eau, il faudrait surtout manger moins de viande bovine parce que le gros du mais va pour nourrir le bétail.

donc plutot que de critiquer les acteurs de l'agriculture, diminueont notre consommation de viande rouge. quand ils n'arriveront plus à vendre leurs beefsteaks le changement se fera de lui-même...  

 

Alors ça, c'est vraiment pas gagné...

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

En bleu, les nuages d'été ont (légèrement) augmenté depuis 20 ans.

 

diff_erai_ssr_2005-2015_minus_1995-2005_

 

En bleu, excédent de pluie en été. En plein sur les Vosges.

 

diff_erai_tp_2005-2015_minus_1995-2005_m

 

Tout est cohérent avec le pic de flux d'ouest sur la décennie 2005-2015. 

La sécheresse sur cette décennie était en Russie européenne, dont la super-canicule de 2010.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 2
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Gambais (78) - Altitude : 100 m et Guyancourt (78) pour le travail
il y a une heure, boubou07 a dit :

quand ils n'arriveront plus à vendre leurs beefsteaks le changement se fera de lui-même...  

Ne parle pas de malheur, je serais obligé de manger du vegan et à mon avis, cela doit être fade en goût vu ce qu'ils mangent !

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Relevés à Laval Sur Vologne (448m) depuis le 01/01/2013
Il y a 5 heures, Lolox a dit :

 

 

Le principe de multiplication des retenues colinéaires est une aberration écologique mais ce n'est pas grave ça permettra de poursuivre la culture du Maïs comme si de rien n'était plutôt que de chercher des cultures plus adaptées comme la betterave fourragère moins gourmande en eau.

Bref, vive les solutions simplistes à des problèmes complexes !

 

Pour une fois permet moi mon cher laurent de ne pas être d'accord avec toi, travallant dans le milieu agricole comme tu le sais je peux t'assurer que lors de la grande sécheresse de l'an passé, le mais à moins morflé chiffres à l'appui que les prairies (45% de pertes contre plus de 55% en prairies) et sur le secteur de notre com com je suis bluffé comment le mais pousse à peu près partout encore bien alors qu'il n'est quasi rien tombé depuis près d'un mois (heureusement pour les agri qu'il y en a autant d'ailleurs)

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, dann17 a dit :

Merci pour ce graphique intéressant, Fil67.

Et effectivement, cela doit fortement ressembler à ce qu'il se passe dans un grand tiers nord-est de la France : de la région lyonnaise (nord de Rhône-Alpes) en passant par la Bourgogne, tout le nord-est évidemment, jusqu'à la région parisienne et jusqu'au Nord-Pas-de-Calais.

Cela dit, au-delà de l'impact visuel d'un tel schéma faisant croire à un changement radical et subit de l'ensoleillement estival, il convient à mon avis d'effectuer les précisions suivantes :

- cela ne fait que 12 ans qu'on constate le phénomène, à savoir une hausse de la durée de l'ensoleillement estival. Or 12 ans, encore une fois, ce n'est rien ! En effet, il aurait été pertinent de prolonger la courbe bien avant 1980, avant d'en déduire quoi que ce soit.

- la hausse n'est que de 6 %. Ça n'est quand même pas le Pérou.

 

Donc, certes il se passe sans doute quelque chose d'observable, mais relativisons-en l'importance - pour l'instant en tout cas !

A méditer:

www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-secheresse-forets-vosges-sont-train-rougir-76860/

D'une part je constate que la courbe présentée par Fil67 correspond à une série assez longue soit 69 points, ce qui veut dire que pendant plus de vingt cinq ans au moins la situation est stable et que depuis douze ans, l'impulsion haussière de l'ensoleillement est suffisamment puissante pour provoquer une hausse de 6% de la moyenne glissante trentenaire, ce qui est du point de vue d'une fraction de  la flore considérable,  une interprétation des chiffres bruts déconnectée du vivant peut amener à des conclusions hâtives et  lapidaires; les changements climatiques doivent s'inscrire dans une durée, un espace et pour quelle flore, quelle faune; pour une forêt par exemple, 12 ans de stress hydrique pour certaines espèces d'arbres, c'est mortel tout simplement, même si elles sont là depuis plus de cent cinquante ans.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)
il y a une heure, aircraft a dit :

 

Pour une fois permet moi mon cher laurent de ne pas être d'accord avec toi, travallant dans le milieu agricole comme tu le sais je peux t'assurer que lors de la grande sécheresse de l'an passé, le mais à moins morflé chiffres à l'appui que les prairies (45% de pertes contre plus de 55% en prairies) et sur le secteur de notre com com je suis bluffé comment le mais pousse à peu près partout encore bien alors qu'il n'est quasi rien tombé depuis près d'un mois (heureusement pour les agri qu'il y en a autant d'ailleurs)

 

Hello Aircraft,

 

C'est vrai que le Maïs se porte bien dans la vallée mais c'est loin d'être le cas partout comme sur certains tronçons de la vallée de la Moselle. Par endroits, la récolte de l'année est faite, au mieux certains plants végètent avec le feuillage roulé comme du papier à cigarette, et pour quelques parties de parcelles aux sols un peu plus drainants les plants sont secs et morts sur pied (secteur de Pouxeux par exemple).

Pour le territoire qui nous concerne, étude à l'appui, avec relevés pédologiques pour attester des relevés sur le terrain, il est établi que près de 70% des zones humides ont disparu depuis les années 50... Pas étonnant que le Maïs y souffre un peu moins qu'ailleurs  O.o.

Et comme visiblement ce n'était pas suffisant, on s'est mis depuis 3 ans à retourner les prairies en fond de vallée et parfois jusqu'au plus près de la rivière, chose impensable jusque-là.

L'alternative pour tester la production de fourrages autres que le Maïs émane de quelques agriculteurs de la vallée avec lesquels il m'arrive de travailler. Selon eux, la betterave fonctionne pas mal d'après leurs premiers essais car elle serait bien moins sensible à l'assèchement superficiel que ne l'est le Maïs  😉

 

Enfin, pour répondre à ceux qui voient le fait d'arrêter de consommer de la viande comme un bon moyen de limiter les besoins en fourrage du monde agricole, n'oubliez pas non plus de vous abstenir de manger trop de laitages parce qu'une bonne partie de la viande consommée par les circuits de grande distribution dominants est issue de vaches de réforme.

Remarquez, vu le traité de libre libre-échange en cours de finalisation avec le pays des "All Blacks", il sera bientôt meilleur marché d'importer du Lait de Nouvelle Zélande plutôt que de le faire venir de Nouvelle Aquitaine. Mais ça c'est une toute autre histoire, qui n'incite pas vraiment à l'optimisme...

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Forbach, Moselle.
il y a 8 minutes, pluviodacqs a dit :

D'une part je constate que la courbe présentée par Fil67 correspond à une série assez longue soit 69 points, ce qui veut dire que pendant plus de vingt cinq ans au moins la situation est stable et que depuis douze ans, l'impulsion haussière de l'ensoleillement est suffisamment puissante pour provoquer une hausse de 6% de la moyenne glissante trentenaire

 

En reprenant la source de Cotissois, on voit que l'évolution en Allemagne n'est pas celle du nord de la France. 

Dans les deux cas, on reste dans l'intervalle d'incertitude associé à la variabilité interne (les hachures), contrairement à ce qu'il se passe plus à l'est...

 

diff_erai_ssr_2010-2018_minus_1981-2010_

 

 

diff_erai_ssr_2010-2018_minus_1979-2000_

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
il y a 7 minutes, pluviodacqs a dit :

l'impulsion haussière de l'ensoleillement est suffisamment puissante pour provoquer une hausse de 6% de la moyenne glissante trentenaire, ce qui est du point de vue d'une fraction de  la flore considérable

C'est une blague ?  

Ce graphique signifie simplement que l'ensoleillement moyen quotidien en été est passé de 6h33min à 6h53min de soleil par jour, soit 20 minutes de plus par jour. C'est terrible ! On s'approche des valeurs de Yuma, au Texas !  

 

il y a 13 minutes, pluviodacqs a dit :

12 ans de stress hydrique

Bon sang, mais qu'est ce qu'il ne faut pas lire !!  C'est ça que tu déduis du graphique posté par Fil67 ?!

Oui, vous allez me dire qu'une moyenne résulte de valeurs extrêmes très variables, et que les valeurs les plus extrêmes auraient passé un seuil...  la bonne blague...

Dis, sans rire, c'est pas quelques minutes de soleil en plus qui vont provoquer un stress hydrique sur la végétation !

 

Là, s'il y a eu dépérissement d'une partie de certains peuplements de conifères dans les Vosges, c'est pas à cause de l'ensoleillement, mais à cause d'une multitude de causes : chaleur excessive (récemment) alliée à un déficit pluviométrique important depuis 12 mois + attaque d'un type d'insectes plus nombreux à cause de ces conditions pour le moment trop sèches.

Bref, rien à voir avoir ces 6 % d'ensoleillement en plus ! 

Link to post
Share on other sites
Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)
Il y a 2 heures, Cotissois 31 a dit :

En bleu, les nuages d'été ont (légèrement) augmenté depuis 20 ans.

 

En bleu, excédent de pluie en été. En plein sur les Vosges.

 

Tout est cohérent avec le pic de flux d'ouest sur la décennie 2005-2015. 

La sécheresse sur cette décennie était en Russie européenne, dont la super-canicule de 2010.

 

Si tu pouvais aller montrer ces éléments cartographiques aux forêts de conifères à l'agonie sur le Massif des Vosges, et aux peuplements de Hêtres dans la plaine, pour leur expliquer qu'ils meurent parce qu'ils ont trop d'eau, ça pourrait peut-être nous éviter le pire.

 

Lorsque sur ce même topic je commentais la sècheresse de 2018 avec ses conséquences à venir sur les peuplements de résineux caractérisés par un temps de réponse bien plus important que les ligneux à feuillages caducs, j'espérais me tromper par exagération, un peu trop imprégné par mes échanges réguliers avec les forestiers du coin.

 

Mais force est de constater que l'on y est ! Et que l'année 2019 semble en mesure d'achever le travail entamé les années précédentes.

 

Depuis 2009, je relève la pluviométrie à Remiremont 35 km l'ouest du Ballon d'Alsace, et sur ces 10 saisons, je ne suis parvenu que 2 fois à atteindre de très peu ce qui constitue la moyenne 1981/2010. Par contre les déficits pluviométriques de l'ordre de 20 à 30% sur l'année se répètent avec heureusement des périodes hivernales parfois excédentaires ce qui réduit les déficits enregistrés sur les mois d'été. (D'ailleurs ce début d'année 2019, j'ai arrêté définitivement la station dégoûté que je suis par la tournure des événements météorologiques et des relevés afférents).

 

Cette année, pas de saison froide excédentaire niveau pluviométrie, pas de réserve, mais des déficits qui se creusent et s'accentuent dans un contexte d'hyperthermie.

La situation est très inquiétante compte tenu de ce qui se passe cet été 2019... Là encore, les conséquences ne se verront que d'ici l'été prochain, le temps que les conifères déclarent leurs descentes de cime, ou/et que les scolytes viennent proliférer sur les individus affaiblis.

 

Les anciens m'ont raconté que jadis lorsqu'une parcelle était touchée  par le Bostrich, ils y mettaient le feu pour éviter la dissémination. Aujourd'hui c'est pratiquement l'ensemble de la forêt vosgienne qu'il faudrait brûler, quand bien même ça ne suffirait pas à endiguer la pandémie et encore moins à traiter les racines du mal qui sont une pluviométrie estivale famélique couplée à des températures moyennes de plus en plus élevées. 

 

Bref Cotissois, les cartes sont "belles" mais à ce jour elle paraissent très dissonantes avec les réalités du terrain...

  • J'aime 5
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Higurashi a dit :

 

En reprenant la source de Cotissois, on voit que l'évolution en Allemagne n'est pas celle du nord de la France. 

Dans les deux cas, on reste dans l'intervalle d'incertitude associé à la variabilité interne (les hachures), contrairement à ce qu'il se passe plus à l'est...

 

 

 

 

 

Ne  pas  écarter l'hypothèse selon laquelle les arbres ont bénéficié d'années grasses en raison de la variabilité donc, et que le retour à des valeurs cette fois de l'autre côté de la moyenne, avec les degrés de plus, risque de condamner certaines essences d' arbres qui poussent sur un terrain avec peu de terre. 

Une sensibilité rapide  qui indiquerait que la variabilité naturelle  et ses sous-séries peuvent suffire à "nettoyer" ces arbres mal implantés, autant dire que si on y ajoute le RC avec ces degrés, et sa dispersion pluvieuse plus hétérogène telle qu'elle est projetée, alors ce constat de dépérissement n'est qu'un début.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Pont de dore (63) 330 m
Le Monday, July 15, 2019 à 13:14, Ralala78 a dit :

Ce n'est pas grand chose toute de même à mi-année quand on regarde la pluviométrie de Clermont, on est au-dessous, il manque au moins 100 mm :

 

Capture.JPG.340acee710cc9dd1df8c73e5cfdb4097.JPG

Pluvio sur Clermont Ferrand est de 570 mm période 1981 /2010, pour l'instant l'herbe est brûler et les rivières bassent un peu tôt dans la saison.

Link to post
Share on other sites
Posted
Strasbourg -centre 148m

Bonjour peut être je me trompe,  mais on dirait que le bas-Rhin est moins concerné par la sécheresse ?

Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m

 A la lecture de certaines réponses, on ne peut que constater que certains ne parviennent pas à faire le distinguo entre climatologie pure et dure,  multi-décennale, et conséquences directes d'extrêmes se multipliant sur un laps de temps très court, et ce depuis très récemment.

C'est dommage, car c'est pourtant précisément à ce niveau-là que se situe une grande parte de la subtilité indispensable pour comprendre un peu mieux  la situation actuelle pour certaines régions.

M'enfin bon, il pleut de plus en plus, les nuages sont de plus en plus abondants en été, et la courbe de température va s'inverser dans 5 minutes, très probablement...Tout va bien, plus aucun souci à se faire.

 

  • J'aime 2
  • Merci 2
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m
il y a 2 minutes, akiva a dit :

Bonjour peut être je me trompe,  mais on dirait que le bas-Rhin est moins concerné par la sécheresse ?

 

Ouais enfin bon, l'Alsace et son" inépuisable" nappe phréatique qui alimente partiellement une multitude de rivières, tout ça en restriction d'eau mi-juillet ( Haut-Rhin), après un premier essai l'an dernier ( je ne sais pas si c'était déjà arrivé auparavant dans le passé).... Faut espérer qu'on rebascule rapidement dans un cycle de nouveau plus favorable en matière de répartition des précipitations, sinon, c'est la fin d'une époque de relative insouciance qui se profile à l'horizon.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, dann17 a dit :

C'est une blague ?  

Ce graphique signifie simplement que l'ensoleillement moyen quotidien en été est passé de 6h33min à 6h53min de soleil par jour, soit 20 minutes de plus par jour. C'est terrible ! On s'approche des valeurs de Yuma, au Texas !  

 

Bon sang, mais qu'est ce qu'il ne faut pas lire !!  C'est ça que tu déduis du graphique posté par Fil67 ?!

Oui, vous allez me dire qu'une moyenne résulte de valeurs extrêmes très variables, et que les valeurs les plus extrêmes auraient passé un seuil...  la bonne blague...

Dis, sans rire, c'est pas quelques minutes de soleil en plus qui vont provoquer un stress hydrique sur la végétation !

 

Là, s'il y a eu dépérissement d'une partie de certains peuplements de conifères dans les Vosges, c'est pas à cause de l'ensoleillement, mais à cause d'une multitude de causes : chaleur excessive (récemment) alliée à un déficit pluviométrique important depuis 12 mois + attaque d'un type d'insectes plus nombreux à cause de ces conditions pour le moment trop sèches.

Bref, rien à voir avoir ces 6 % d'ensoleillement en plus ! 

Sans commentaire: la sécheresse des chiffres: 6/12*30=15

Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Fil67 a dit :

 A la lecture de certaines réponses, on ne peut que constater que certains ne parviennent pas à faire le distinguo entre climatologie pure et dure,  multi-décennale, et conséquences directes d'extrêmes se multipliant sur un laps de temps très court, et ce depuis très récemment.

C'est dommage, car c'est pourtant précisément à ce niveau-là que se situe une grande parte de la subtilité indispensable pour comprendre un peu mieux  la situation actuelle pour certaines régions.

M'enfin bon, il pleut de plus en plus, les nuages sont de plus en plus abondants en été, et la courbe de température va s'inverser dans 5 minutes, très probablement...Tout va bien, plus aucun souci à se faire.

 

 

En plus, concernant la pluviométrie, ce qui compte au moins autant que les cumuls, c'est la répartition des précipitations dans l'année. 1 fois 100mm ou 10 fois 10mm ça fait toujours 100mm dans les graph MF. Mais la nature, les arbres, les cultures, les rivières et les nappes phréatiques ne le voient pas du tout de la même façon...

 

Et pour en voir les conséquences, il faut se déplacer, aller sur le terrain, regarder et ouvrir les yeux. Derrière son ordi, on ne voit qu'une partie des choses.

Edited by slo
  • J'aime 8
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fil67 a dit :

 et ce depuis très récemment.

 

Donc pas un signal climatique, donc pas l'annonce d'un futur ensoleillé/sec à répétition. Sur le plan de la pluie et du soleil, un mauvais passage.

Il reste la température, est-ce que l'excès de température suffit à déstabiliser la végétation. Si oui, ce n'est pas une histoire de sécheresse mais d'écologie générale.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)
il y a 8 minutes, Cotissois 31 a dit :

 

Donc pas un signal climatique, donc pas l'annonce d'un futur ensoleillé/sec à répétition. Sur le plan de la pluie et du soleil, un mauvais passage.

Il reste la température, est-ce que l'excès de température suffit à déstabiliser la végétation. Si oui, ce n'est pas une histoire de sécheresse mais d'écologie générale.

 

Pour la végétation il y a 2 gros facteurs limitants :

1- La disponibilité en eau,

2- La température. 

 

On peut rajouter l'exposition, mais comme dit hier, ce ne sont pas quelques heures de soleil en plus sur tout un Été qui ont le plus gros impact.

À partir de là... Faites vos jeux !

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m
il y a 22 minutes, Cotissois 31 a dit :

 

Donc pas un signal climatique, donc pas l'annonce d'un futur ensoleillé/sec à répétition. Sur le plan de la pluie et du soleil, un mauvais passage.

Il reste la température, est-ce que l'excès de température suffit à déstabiliser la végétation. Si oui, ce n'est pas une histoire de sécheresse mais d'écologie générale.

 

Je crois qu'on ne parle tout simplement pas de la même chose.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fil67 a dit :

 A la lecture de certaines réponses, on ne peut que constater que certains ne parviennent pas à faire le distinguo entre climatologie pure et dure,  multi-décennale, et conséquences directes d'extrêmes se multipliant sur un laps de temps très court, et ce depuis très récemment.

C'est dommage, car c'est pourtant précisément à ce niveau-là que se situe une grande parte de la subtilité indispensable pour comprendre un peu mieux  la situation actuelle pour certaines régions.

M'enfin bon, il pleut de plus en plus, les nuages sont de plus en plus abondants en été, et la courbe de température va s'inverser dans 5 minutes, très probablement...Tout va bien, plus aucun souci à se faire.

 

Non ne tombons pas dans un échange binaire fil67. Ce qu'on essaie de dire c'est que s'il il s'avère que des secteurs meurent en masses certaines décennies, ce n'est pas anormal si la sensibilité est si importante sur ces pans montagneux.

 

En revanche, si un signal de fond, celui du RC vienne contraindre tout renouvellement, là se pose le souci. Après je ne suis pas encore convaincu par cette variabilité, enfin par ses effets directs, déjà à la base naturelle,  pour permettre à des arbres qui ont un nombre d'années, qui parfois doit dépasser ces séries, devenant d'un coup fatal.

 

Non le sujet est complexe, et c'est forcément l'union du terrain et du recul qui doit permettre d'en faire une lecture un temps soit peu scientifique.  

 

 

Edited by sebb
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

En tous les cas je sais qu'ici et de sources sûres (gestionnaire  de l'eau, bassin de Pontarlier) que les mesures de restrictions d'eau de l'année dernière qui avaient été prises n'ont eu aucun impact sur la consommation et ce malgré la vison de rivières à sec ou Lacs, aucun changement n'à été observé dans la consommation et ce n'est pas, cette année que cela va changer avec le fleurissement des piscines hors sol malgré la rivière à nouveau asséché par endroit et dont ce n'est que le début.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...