Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la secheresse


Recommended Posts

Posted
Besançon (tilleroyes) 300 m d'altitude
Il y a 2 heures, Fil67 a dit :

Quelques photos prises mercredi :

 

1562932761.jpg

 

1562932778.jpg

 

1562932794.jpg

 

Par endroits, ça devient du matraquage en règle quoi. On va voir ce que 2019 pourrait encore rajouter d'ici la mi-septembre.

 

 

 

 Bonjour, ce que tu montres la, ce sont des épicéas ou autres sapins qui sont attaqués par les scolytes. Mais le lien avec la sécheresse est avéré car ces insectes attaquent quand il fait chaud et sec. D'ailleurs, les forets de sapin sont entrain de se faire décimés en plaine, j'espère que ces attaques s’étendront pas au haut-jura. Des coupes rases préventives sont en cours partout en BFC et dans le grand est. Des changement majeurs s'annoncent dans les forêts, quels sont encore les prochains arbres sur la sellette...

Par ici, quand je vois les cumuls depuis 10 ans, même l'été, on avait souvent des mois secs mais quand même des cumuls intéressants de l’ordre de 50 mm voir beaucoup plus et même des mois supérieurs à 200 mm. L'année dernière a été catastrophique, les nappes ont pu se rechargées un peu cet hiver mais le milieu karstique de la région montre encore une fois sa fragilité.

Je voudrais surtout signalé qu'ici, pour le moment, la végétation ne semble pas souffrir mais au vu des prévisions, le vent combiné aux fortes chaleurs qui vont revenir tout doucement vont dégradé la situation.

Côté chiffre on notait jusqu’à fin juin un cumul correct, 509.7 mm pour une moyenne de 561.9 mm, il manquait déjà un peu d'eau. Mais ces chiffres, comme l'année dernière masque des disparités qui s'aggravent chaque année, des périodes humides de 2/3 semaines qui sont suivit  de périodes très sèches (de 2/3 voire quatre semaines).

Il est a noté qu'il a seulement plu 3.9 mm depuis le 16 juin et on note une ressemblance flagrante avec l'année dernière, une première mi juin humide et plus rien, un déficit marqué en orage.

Tout cela, en dehors de parler de RC, je constate d'année en année ce changement dans le climat et de grosses difficultés pour faire pousser les légumes l'été.

Pour conclure, il va falloir s’adapter, c'est très dur dans une région ou les cumuls sont très importants, pour rappel 1186.9 mm de moyenne annuelle, et même juillet aout passe la barre des 90 mm de moyenne. On va croisé les doigts pour que la situation ne soit pas plus alarmante que l'année dernière.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 3.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour,   Reprenons un peu le cours de ce topic dédié au suivi de la sécheresse, avec un petit point photo réalisé le week-end dernier et cette semaine sur le secteur des Vosges et du piémo

Bonjour,   Voici un état des lieux dans l'est de la Creuse et l'ouest du Puy-de-Dôme, où les vagues de chaleur et de sécheresse se succèdent depuis quatre étés.   Quelques chiffres

Situation désastreuse sur le piémont vosgien côté alsacien, après des semaines sans pluie significative et les fortes chaleurs de ce mois d'août. C'est donc depuis 2015 au moins le 5ème été qui voit l

Posted Images

Posted
Hauts d'Essey / Hauts de Saint-Max / Vieille ville de Nancy

0.4mm tombés ce matin sur Nancy. Et des prévis à j+10 tjrs sèches. En gros, c'est mort pour juillet.

2 éléments mentionnés plus haut m'interpellent et m'inquiètent:

 

-Nous ne sommes pas à l'abri- loin de là-du retour de grosses chaleurs qui feraient à nouveau très mal, sans même atteindre des niveaux de seuil caniculaire si elles devaient se (re) produire 

 

-On sait déjà - sauf retournement- que 2020 est très, très mal engagé. 

 

 

 

ps: le hasard m'a fait échanger hier avec un expert immo pour les assurances (dégâts vent, fissures murs, etc). Il m'a dit qu'il lui restait 5 ans avant la retraite: "je sais déjà que je ne vais traiter que des dossiers de sécheresse avec des murs qui se lézardent dans tout le NE". Parole de pro alarmante.

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m
il y a une heure, sochalien 25 a dit :

 

 Bonjour, ce que tu montres la, ce sont des épicéas ou autres sapins qui sont attaqués par les scolytes. Mais le lien avec la sécheresse est avéré car ces insectes attaquent quand il fait chaud et sec.

 

Il y a certainement une part de dépérissement dû aux scolytes, mais le roussissement intense de l'ensemble de l'arbre est plutôt le signe d'une dessication totale, et rapide, du feuillage.

D'ailleurs, à ce sujet, un article très intéressant sur lequel je viens de tomber en essayant de faire le tri entre ravages dus aux insectes et conséquences de la sécheresse.

Ce n'est pas un hasard si dans cet article il est précisément question du secteur où j'ai pris ces quelques photos.

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/desastre-sapins-vosgiens-qui-rougissent-meurent-cause-secheresse-1693926.html

 

Il ne faut pas oublier que l'on est là dans un secteur très très arrosé des Vosges en temps normal, avec des populations d'arbres forcément plus sensibles du coup à ce type de sécheresse et de chaleurs répétées.

 

Quoiqu'il en soit, nos forêts ont du souci à se faire dans les décennies à venir.

Edited by Fil67
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Le Pas de Calais vient de passer de vigilance à alerte sécheresse.

Tout le département sauf le bassin versant de l’Authie (frontière SO 80)

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fil67 a dit :

 

Il y a certainement une part de dépérissement dû aux scolytes, mais le roussissement intense de l'ensemble de l'arbre est plutôt le signe d'une dessication totale, et rapide, du feuillage.

D'ailleurs, à ce sujet, un article très intéressant sur lequel je viens de tomber en essayant de faire le tri entre ravages dus aux insectes et conséquences de la sécheresse.

Ce n'est pas un hasard si dans cet article il est précisément question du secteur où j'ai pris ces quelques photos.

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/desastre-sapins-vosgiens-qui-rougissent-meurent-cause-secheresse-1693926.html

 

Il ne faut pas oublier que l'on est là dans un secteur très très arrosé des Vosges en temps normal, avec des populations d'arbres forcément plus sensibles du coup à ce type de sécheresse et de chaleurs répétées.

 

Quoiqu'il en soit, nos forêts ont du souci à se faire dans les décennies à venir.

Le phénomène qui tu traduis avec l'article est flagrant. Je m'explique, lors de l'étape du tour de France dans les Vosges, je n'imagnais pas que les résineux étaient aussi touchés.

J'étais vraiment étonné de voir ses belles forêts attaquées par la sécheresse, grâce aux cameras d'hélicoptères...

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Besançon (tilleroyes) 300 m d'altitude

Bonsoir, effectivement c’est ce que je guettais le plus en fait sur le tour de France ! Ici pas besoin d’hélicoptère pour voir l’hécatombe, heureusement que les forêts dans le coin ne sont pas trop pourvu de résineux (certains arbres sont marqués avant abattage le long de la route entre marchaux et Besançon). Les surfaces de bois sont très importantes dans le secteur et couvrent toutes les collines.

On s’éloigne un peu du sujet mais on voit déjà les effets de ces épisodes de sécheresse prolongés, ça fait réfléchir, l’homme est en partie responsable... je ne m’étendrais pas sur le sujet. On est presque un peu hs quoiqu’on parle simplement des conséquences de la sécheresse,  qui commence seulement !

Link to post
Share on other sites
Posted
Frontonas (230 m)

ici dans le centre-est, illustration des cartes postées plus haut, les arrêtés sécheresse se multiplient

 

Edited by sebinnis
Link to post
Share on other sites
Posted
st yrieix le déjalat (19) 750 m / 1700 mm annuel
Il y a 16 heures, Fil67 a dit :

Quelques photos prises mercredi :

 

1562932761.jpg

 

1562932778.jpg

 

1562932794.jpg

 

Par endroits, ça devient du matraquage en règle quoi. On va voir ce que 2019 pourrait encore rajouter d'ici la mi-septembre.

 

 

 

slt ,c'est la consequence d'un affaiblissement des arbres de la secheresse de l'été 2018 . Les pectinés sur cette photo sechent par un manque de reserve d'humidité dans le sol  durant l'hiver pour enrailler  la secheresse de l'année dernière qui etait précédé par d'autre secheresses. Pour les épicéas  qui sont touchés par les scolytes  c'est aussi du à un affaiblissement de la secheresse de 2018 mais aussi des fortes températures . Le facteur agravant en 2019  pour les scolytes c'est que le temp chaud et sec fait exploser les populations de scolytes qui se deplacent sur d'autres arbres non touché , il faudrait absolument en aout un mois pluvieux et frais  sinon les ravages vont etre considérable .  Et ce n'est pas seulement les resineux qui sont touchés les hetres dans le jura suisse  meurent par centaines   , et les chenes pedoncules  depuis de nombreuses années dans le centre de la France . 

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, sylver19 a dit :

slt ,c'est la consequence d'un affaiblissement des arbres de la secheresse de l'été 2018 . Les pectinés sur cette photo sechent par un manque de reserve d'humidité dans le sol  durant l'hiver pour enrailler  la secheresse de l'année dernière qui etait précédé par d'autre secheresses. Pour les épicéas  qui sont touchés par les scolytes  c'est aussi du à un affaiblissement de la secheresse de 2018 mais aussi des fortes températures . Le facteur agravant en 2019  pour les scolytes c'est que le temp chaud et sec fait exploser les populations de scolytes qui se deplacent sur d'autres arbres non touché , il faudrait absolument en aout un mois pluvieux et frais  sinon les ravages vont etre considérable .  Et ce n'est pas seulement les resineux qui sont touchés les hetres dans le jura suisse  meurent par centaines   , et les chenes pedoncules  depuis de nombreuses années dans le centre de la France . 

 

Effectivement du côté du Jura Suisse, c'est une véritable catastrophe du fait des sécheresses sévères qui se succèdent... :

 

https://www.letemps.ch/suisse/jura-situation-catastrophe-forestiere

 

Extrait " Le hêtre se meurt dans les forêts jurassiennes. La faute au réchauffement climatique qui accélère la mort de cette espèce d’arbres. Ce lundi, le canton du Jura a officiellement tiré la sonnette d’alarme. Dans un communiqué, son gouvernement parle d’un phénomène «grave et inédit». Il a déclaré la situation de «catastrophe forestière». Les investigations ont en effet confirmé que plus de 100 000 m3 de bois étaient secs ou en passe de dépérir, en particulier en Ajoie. «Dans ce district, près de 1500 hectares sont affectés et dans certaines zones, 50% ou plus de ces arbres sont touchés, se désole Marc Ballmer, collaborateur scientifique à l’Office de l’environnement du Jura. Les dégâts sur la forêt sont plus importants que lors du passage de l’ouragan Lotharen 1999.» "

 

Nous ne sommes qu'au début des conséquences sérieuses du RC et nous voyons déjà que les impacts sur la végétation seront surement plus graves que prévu... 😓

 

J'aurais pas mal de choses à dire à ce propos sur la situation actuelle dans le Pays de Retz et les impacts sur les arbres/cultures mais manque de temps entre le maraîchage et la mobilisation contre des projets dingues dans mon coin :)

On prépare en effet en ce moment un gros week-end de résistance contre un projet de Surf Park (bassin à vagues artificielles contenant plusieurs millions de litres d'eau sur 8ha de terres agricoles à... 10km de l'Océan !) et ce sur un secteur où depuis quelques années nous sommes régulièrement en arrêté crise ! 

http://terres-communes.zici.fr/week-end-de-resistance-et-doccupation-contre-le-projet-de-surf-park-de-saint-pere-en-retz-44-le-20-et-21-juillet-2019-zap-la-vague/

 

Je pense qu'au delà de la lutte contre les émissions de GES, il va falloir aussi se mobiliser localement contre les projets qui utilisent énormément d'eau et la soumettent à l'évapotranspiration (bassins) notamment dans des secteurs comme le nôtre où il n'existe pas de nappes phréatiques à proprement dites (massif armoricain) mais où ces nappes superficielles sont importantes et nécessitent d'avoir des terres non-urbanisées pour que l'eau s'y infiltre à chaque pluie importante !

Et où les terres sont à dominante sableuses donc se ressuyant rapidement... (que dire des prairies permanentes que j'observe de plus en plus être converties en terres cultivées (maïs, colza, etc...) pour soutenir l'élevage hors sol (stabulation permanente des vaches avec robot-traite)...

 

On a l'impression qu'on assiste à une schyzophrénie de plus en plus grande de notre société, plus on connait la situation, plus les collectivités et entreprises continuent à promouvoir des projets/modèles l'aggravant... 

Seul des réactions citoyennes locales sont à mêmes de régler cela et la multiplication des petits projets paysans également (mais là c'est un autre sujet et il y a aussi beaucoup à craindre pour l'avenir avec l’accaparement grandissant des terres en France...)

 

Au niveau des arbres, la situation m'inquiète également, car lorsque nous n'aurons plus de pétrole ou qu'il faudra nous en passer par rapport au RC (et cela devrait être urgent), nous ne pourrons plus acheter des meubles IKEA qui durent 5 ans provenant de forêts industriels parfois de l'autre bout de la planète...

Il nous faudra du bois d'oeuvre local pour refaire de la vannerie, des charpentes, des manches d'outils, du bardage, des planches, des meubles, etc... or la ressource dans le bocage s'amenuise de plus en plus pour du bois d'oeuvre de qualité (et que dire des forêts françaises... cf la mobilisation des salariés de l'ONF contre l'industrialisation des forêts Françaises pour répondre à la demande en bois énergie...)

Et là où cela m'inquiète, c'est qu'en dehors du fait déjà important qu'on continue à arracher les haies et les vieux arbres, c'est qu'on plante parfois à tout va sans réfléchir à l'adaptation des essences au conséquences du RC et parasitisme à venir...

Je le vois déjà à mon échelle avec des collègues s'installant en permaculture ou des jardiniers voulant planter des arbres qui ne réfléchissent quasiment pas une seconde à cette question ou alors se mettent à vouloir planter en masse des essences exotiques...

 

Bref, on a du boulot... 😰

Edited by Yoann44
  • J'aime 8
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites
Le 12/07/2019 à 10:11, Iefan a dit :

 

 

En effet. 

+2 départements en restriction et + 4 arrêtés au 12 Juillet. Pour un total de 51 départements pour 102 arrêtés.

 

Au 13 Juillet : 55 départements concernés pour 105 arrêtés.

 

À voir dans les prochains jours... 

 

1809312024_Capturedcran2019-07-1210_09_06.thumb.png.a431244f2f2c7bf5c1faacf4b6c7238f.png

 

Le 12/07/2019 à 13:58, Serge L a dit :

MF a mis à jour quelques cartes :

 

90DC858C-ECC3-4B38-9C05-BCAB10D4EE2C.thumb.png.6a3f7bc2ecedaddc5acdf372700f0f39.png

 

En ce qui concerne l'Isère , on peut voir une certaine contradiction entre ces 2 cartes...

Isère en orange, alors que l'état des sols superficiel est normal pour la saison...?

Est-ce que c'est l'état des nappes phréatiques qui justifie cela ?

Il y a eu certes très peu de  précipitations depuis la mi-juin, mais bon,  rien d'alarmant, nous sommes en été après tout.

Et on reste quand même loin de 1976 ou 2003

Ou alors la situation s'est brutalement dégradée entre 10 et le 12 juillet ?  😉

Edited by Dionysos
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Le ‎12‎/‎07‎/‎2019 à 17:59, Fil67 a dit :

 

Il y a certainement une part de dépérissement dû aux scolytes, mais le roussissement intense de l'ensemble de l'arbre est plutôt le signe d'une dessication totale, et rapide, du feuillage.

D'ailleurs, à ce sujet, un article très intéressant sur lequel je viens de tomber en essayant de faire le tri entre ravages dus aux insectes et conséquences de la sécheresse.

Ce n'est pas un hasard si dans cet article il est précisément question du secteur où j'ai pris ces quelques photos.

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/desastre-sapins-vosgiens-qui-rougissent-meurent-cause-secheresse-1693926.html

 

Il ne faut pas oublier que l'on est là dans un secteur très très arrosé des Vosges en temps normal, avec des populations d'arbres forcément plus sensibles du coup à ce type de sécheresse et de chaleurs répétées.

 

Quoiqu'il en soit, nos forêts ont du souci à se faire dans les décennies à venir.

Un article récent de Géo pour faire écho à votre discussion sur le sujet : https://www.geo.fr/environnement/dans-les-vosges-lagonie-rougeoyante-des-sapins-mourant-de-soif-196553

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Get a dit :

D'ailleurs ces dépérissements d'arbres ne trouvent-ils pas leurs origines lors de la sécheresse de 2015, comme suggéré ici ? : http://www.inra.fr/Chercheurs-etudiants/Systemes-agricoles/Tous-les-dossiers/Analyse-de-la-secheresse-2015/Consequences-de-la-secheresse-2015-sur-les-forets/(key)/1

 

Ce phénomène de "dépérissement" des feuillus avait été constaté , à grande échelle, dans la cuvette grenobloise,  lors de l'été 2003.

Par exemple, le bois des Vouillants , au-dessus de Seyssinet, était entièrement "séché" , c'était très impressionnant.

Personnellement, j'ai toujours habité Grenoble et je n'avais jamais vu ça auparavant (mais j'étais enfant en 1976 donc peut -être que ça ne m'avait pas marqué...)

On n'a pour l'instant jamais revu ce phénomène depuis. 

Actuellement, le bois des Vouillants affiche une verdure tout à fait habituelle 😀

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Pont de dore (63) 330 m

Le 63 en alerte ?? C'est surprenantout,   il est quand même  tombé  213.2 mm de pluie dépuis le 1 janvier 2019 et les réserves dans nos barrages sont largement suffisantes pour passer l'été.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

 

Dans le détail c'est le Cher qui pose principalement un sérieux souci dans ce secteur: http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/public/carteDep.jsp

[...] Le débit du Cher amont est passé quant à lui au-dessous du débit de crise. De nombreux affluents dont le débit est suivi quotidiennement montrent des valeurs très faibles. Le Jauron, l’Ailloux, le Sioulet, la Morge, le Bedat et l’Ambène ont atteint leur débit réservé (débit minimal à préserver) depuis le 26 juin.[...]

 

Par ailleurs, ces arrêtés ne sont pas là que pour préserver la ressource en eau potable, mais l'ensemble des nappes et des rivières. Un barrage plein ne veut pas dire que les rivières vont bien, dur dur pour les oiseaux et les poissons ces dernières années.

 

Après je te l'accorde, cette carte grossière est quasi binaire, le rendu est donc assez spectaculaire, résultat on s'y habitue et on finit par y être peu sensible, à l'image des vigi orange mf.  je ne vois toujours pas l'intérêt de présenter la carte sans détail ici, si ce n'est pour jouer le dramaturge, 10km² en rouge, conduisent à afficher tout un département en rouge...

 

Dans le pays du principe de précaution, aux 3.5M de vaccins jetés en guise de symbole, on se protège à tous les échelons, si il ne pleut pas avant décembre "conformément aux plans, les dispositions ont été prises, mais se sont avérées insuffisantes, un plan national serait... pour...) ^^

 

D'ailleurs question, qui se charge des contrôles? car soit je suis ignorant, probablement,  soit les gens des saints, peu probable, mais on n'entend jamais parler d'amende chez le particulier?

Edited by sebb
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Gambais (78) - Altitude : 100 m et Guyancourt (78) pour le travail
il y a 30 minutes, jeantou63 a dit :

Le 63 en alerte ?? C'est surprenantout,   il est quand même  tombé  213.2 mm de pluie dépuis le 1 janvier 2019 et les réserves dans nos barrages sont largement suffisantes pour passer l'été.

Ce n'est pas grand chose toute de même à mi-année quand on regarde la pluviométrie de Clermont, on est au-dessous, il manque au moins 100 mm :

 

Capture.JPG.340acee710cc9dd1df8c73e5cfdb4097.JPG

Link to post
Share on other sites
Posted
Hauts d'Essey / Hauts de Saint-Max / Vieille ville de Nancy

Des amateurs pour l'ouverture d'un topic "effets de la sécheresse" ...sur les forets, les cours d'eau et les évolutions/projections à moyen/long terme? ( mutations espèces faune - flore, débits rivières et conséquences, etc) ?? 

 

Je pense qu'il y a matière vu les précédents débats...

Edited by funkadelique
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
Il y a 5 heures, sebb a dit :

 

Dans le détail c'est le Cher qui pose principalement un sérieux souci dans ce secteur: http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/public/carteDep.jsp

[...] Le débit du Cher amont est passé quant à lui au-dessous du débit de crise. De nombreux affluents dont le débit est suivi quotidiennement montrent des valeurs très faibles. Le Jauron, l’Ailloux, le Sioulet, la Morge, le Bedat et l’Ambène ont atteint leur débit réservé (débit minimal à préserver) depuis le 26 juin.[...]

 

Par ailleurs, ces arrêtés ne sont pas là que pour préserver la ressource en eau potable, mais l'ensemble des nappes et des rivières. Un barrage plein ne veut pas dire que les rivières vont bien, dur dur pour les oiseaux et les poissons ces dernières années.

 

Après je te l'accorde, cette carte grossière est quasi binaire, le rendu est donc assez spectaculaire, résultat on s'y habitue et on finit par y être peu sensible, à l'image des vigi orange mf.  je ne vois toujours pas l'intérêt de présenter la carte sans détail ici, si ce n'est pour jouer le dramaturge, 10km² en rouge, conduisent à afficher tout un département en rouge...

 

Dans le pays du principe de précaution, aux 3.5M de vaccins jetés en guise de symbole, on se protège à tous les échelons, si il ne pleut pas avant décembre "conformément aux plans, les dispositions ont été prises, mais se sont avérées insuffisantes, un plan national serait... pour...) ^^

 

D'ailleurs question, qui se charge des contrôles? car soit je suis ignorant, probablement,  soit les gens des saints, peu probable, mais on n'entend jamais parler d'amende chez le particulier?

 

Quelle amende en cas de non-respect des restrictions d’eau ?

Il est conseillé de bien respecter ces restrictions car, en cas de contrôle, les sanctions peuvent être lourdes. Elles sont fixées par l’article R216-9 du Code de l’environnement. La contravention de 5e classe s’élève à 1.500 euros. En cas de récidive, elle peut être doublée pour atteindre 3.000 euros. Les contrôles sont effectués par la police de l’eau qui agit sous l’autorité du préfet.

 

https://www.toutsurmesfinances.com/vie-pratique/a/restriction-d-eau-interdiction-et-departements-concernes

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)
il y a 15 minutes, bernardt60 a dit :

 

Quelle amende en cas de non-respect des restrictions d’eau ?

Il est conseillé de bien respecter ces restrictions car, en cas de contrôle, les sanctions peuvent être lourdes. Elles sont fixées par l’article R216-9 du Code de l’environnement. La contravention de 5e classe s’élève à 1.500 euros. En cas de récidive, elle peut être doublée pour atteindre 3.000 euros. Les contrôles sont effectués par la police de l’eau qui agit sous l’autorité du préfet.

 

https://www.toutsurmesfinances.com/vie-pratique/a/restriction-d-eau-interdiction-et-departements-concernes

 

Sur le papier c'est beau... Dans les faits il n'y a personne pour appliquer les Lois.

Dans les Vosges, les inspecteurs de la Police de l'Eau sont 4 agents en tout et pour tout afin de faire respecter les arrêtés sur tout le département.

Ils ne parviennent déjà pas à faire respecter les débits réservés des milliers de kilomètres de cours d'eau qu'ils ont à surveiller, alors venir sortir le carnet à souche chez un particulier,  il ne faut vraiment pas avoir de bol 😅

Et puis c'est les congés, donc on divise les effectifs par deux...

 

Que voulez-vous, ça coûte un pognon de dingue que d'entretenir des agents au service de l'État et de l'application des bases réglementaires. Si encore ces agents pouvaient servir à balancer de la gazeuse sur quelques manifestants, il y aurait éventuellement moyen de trouver quelques crédits 🧐

 

La Loi c'est une chose, mais son application en est une autre... Alors du coup, les Politiques ont trouvé le truc, ils alourdissent les peines (c'est un sport très à la mode en France, on ne sait faire que ça) au point qu'elles ne deviennent plus vraiment applicables. Ça donne l'impression de faire des choses, et ça calme une partie des esprits qui réclament simplement l'application des Lois telles qu'elles existent.

Pendant ce temps là, faute de moyens humains, les zones humides sont asséchées, les milieux aquatiques sont massacrés, en plus des contraintes climatiques qu'ils doivent déjà endurer.

Edited by Lolox
  • J'aime 14
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Je suis malheureusement 100 % d'accord avec toi, c'est bien pour ça que je ne me prive pas de balancer ces textes de loi où tout est beau , prévu mais "y' a pas de sous ma bonne dame pour les appliquer , les caisses sont vides"  ( enfin ça dépend pour qui !)et puis "y'a bien trop de fonctionnaires" comme dirait un élu de ma circonscription !

 

EDIT :Je vous jure!  je ne savais pas que 5mn après mon post il allait passer au journal de France 2 !

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m

Nous ne sommes peut-être qu'au tout début des ennuis en matière de sécheresse. Il ne s'agit pas de l'an dernier, de cette année, ou de l'année prochaine. Ni même dans 5 ans. Mais si le changement du climat, tel qu'il se manifeste depuis quelques années maintenant, est simplement un avant-goût de ce qui nous attend par la suite, dans 10/20/30 ans, les mentalités auront bien le temps de changer d'ici là.

Il va falloir acquérir cette "culture" de l'économie de l'eau, que ce soit dans le monde professionnel ou chez les particuliers.

On ne peut raisonnablement pas attendre de plusieurs dizaines de millions de personnes de se comporter du jour au lendemain de manière adéquate et intelligente face à un problème qui jusque là ne les a jamais réellement concernées, en l'absence de toute éducation en tout cas.

Personne n'est à blâmer au jour J, pas même les contrevenants passés et à venir (...et ils doivent être très nombreux en effet..). Il va juste falloir laisser le temps au temps, et inculquer petit à petit cette notion d'économie de l'eau, qui n'a jamais vraiment fait partie de notre quotidien à ce jour.  Mais ça viendra, tôt ou tard.

 

 

Edited by Fil67
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, sebb a dit :

 

Dans le détail c'est le Cher qui pose principalement un sérieux souci dans ce secteur: http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/public/carteDep.jsp

 

Pas franchement surprenant, puisque Bourges est dans le top 10 des stations non-méditerranéennes les plus ensoleillées depuis le 1er janvier 2019...

Généralement,  une bonne  insolation va de paire avec de faibles précipitations, au moins en région de plaine (sauf éventuellement en automne si les conditions anticycloniques viennent à se traduire par des grisailles persistantes...)

Edited by Dionysos
Link to post
Share on other sites
Posted
Dontreix - Creuse (23) - altitude : 720 m
Il y a 4 heures, Dionysos a dit :

Pas franchement surprenant, puisque Bourges est dans le top 10 des stations non-méditerranéennes les plus ensoleillées depuis le 1er janvier 2019...

Généralement,  une bonne  insolation va de paire avec de faibles précipitations, au moins en région de plaine (sauf éventuellement en automne si les conditions anticycloniques viennent à se traduire par des grisailles persistantes...)

 

Oui, enfin on peut aussi avoir des mois d'été bien ensoleillés et correctement arrosés si les précipitations tombent majoritairement sous forme d'orage nocturne.

 

Si le Cher pose un sérieux souci, c'est parce-que depuis 2015, la tête de son bassin versant (où je vis) est soumise avec une régularité surprenante à des déficits de précipitations chroniques qui s'étalent plus ou moins de juin à octobre, associés à des vagues de chaleur  intenses et récurrentes (Jt 2015, Fin août début sept 2016, juin 2017, août 2018, juin 2019 etc). Cela entraine logiquement des étiages particulièrement sévères et prolongés.

Jusque là, les séquences extrêmement pluvieuses (et pas moins surprenantes) du premier semestre 2016 et de l'hiver 2017-18 avaient permis de limiter la casse et de relativiser tout ça.

Cette année on est au pied du mur. Le Cher à Auzances est de visu à son niveau de fin août l'année dernière, le déficit en précipitations est proche de 40% depuis un an, et l'on enchaine un énième été chaud et sec.

 

Edited by paparazzi
ajout
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fil67 a dit :

Nous ne sommes peut-être qu'au tout début des ennuis en matière de sécheresse.

 

Je ne sais pas ce qui se passe sur la végétation dans les Vosges parce qu'il n'y a aucun signal de manque de pluie récurrent. 

PASSE_LOR_PRECI_RR_ANN_IMAGE_88136001.pn

"En Lorraine, les précipitations annuelles présentent une augmentation des cumuls depuis 1959. Elles sont caractérisées par une grande variabilité d’une année sur l’autre. "

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Hauts d'Essey / Hauts de Saint-Max / Vieille ville de Nancy

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...