Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 27 février au 05 mars 2023 - Prévision météo semaine 9


Nico 14
 Share

Recommended Posts

Voilà, on se prend encore une grosse désillusion. 

Il existe une méthode en météorologie, celle qu'il faudra suivre désormais systématiquement : suivre le modèle qui allie le plus scénario à la fois le plus chaud et le plus sec. Dans la plupart des cas, on aura raison ; au mieux, on aura une bonne surprise.

C'est plus possible de continuer à se faire avoir de la sorte !

  • Merci 1
  • Saf 2
Link to post
Share on other sites

  • Replies 195
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je t'en prie 😁 :      

C'est plutôt un dérèglement du journal belge que du VP !

Bha, dès qu'une personne devient un contributeur régulier sur les topics hebdomadaires, elle devient clivante. Soit trop technique, soit trop subjective / orientée, soit trop de ressentis et pas assez

Posted Images

J’avoue ne pas savoir comment vous arrivez a encore trouver la foi pour regarder les modèles au quotidien. Chapeau ! Parce que moi j’ai vraiment complètement lâché et la passion s’étiole petit à petit. Ce nouveau cycle (ou climat maintenant) que l’on a est tout sauf passionnant. A ce rythme la France va se transformer en une vaste zone sèche semblable à l’Espagne telle qu’on la connaissait. Le plus déprimant c’est vraiment de voir ce que l’on avait sous la main disparaître. Alors oui on était prévenu mais bon sang j’arrive pas à m’y faire… 

 

Sur l’Aquitaine on devrait s’en sortir avec 15/20mm c’est mieux que rien mais vu les déficits abyssaux que l’on a c’est pas fait. Mars a intérêt à envoyer un peu d’eau. Comme disait Run à la page d’avant même un flux de SO dépressif et orageux 6 degrés au dessus des normes serait bénéfique quitte à être dans des températures d’avril / mai. Hier 16h en t shirt dans Bordeaux avec sensation de chaleur un 20 février franchement 🤌

  • J'aime 1
  • Saf 1
  • Supportive 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)
Il y a 2 heures, Kyrion a dit :

 

 

(....) pour l'instant on peut souligner une évolution favorable aux changements. Et dire ça, ce n'est pas juste rechercher l'hiver à tout prix.

 

À ce sujet, pour le mois de mars, le modèle saisonnier du CEP nous oriente vers une nette anomalie dépressionnaire et une pluviométrie supérieure à la moyenne. 

 

ecmwf-12-2.png?0

ecmwf-17-2.png?0

 

Il demeure toutefois des divergences de scénarios entre les modèles...

  • J'aime 5
  • Songeur 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

il y a 8 minutes, clem11 a dit :

J’avoue ne pas savoir comment vous arrivez a encore trouver la foi pour regarder les modèles au quotidien. Chapeau ! Parce que moi j’ai vraiment complètement lâché et la passion s’étiole petit à petit. Ce nouveau cycle (ou climat maintenant) que l’on a est tout sauf passionnant. A ce rythme la France va se transformer en une vaste zone sèche semblable à l’Espagne telle qu’on la connaissait. Le plus déprimant c’est vraiment de voir ce que l’on avait sous la main disparaître. Alors oui on était prévenu mais bon sang j’arrive pas à m’y faire… 

 

Sur l’Aquitaine on devrait s’en sortir avec 15/20mm c’est mieux que rien mais vu les déficits abyssaux que l’on a c’est pas fait. Mars a intérêt à envoyer un peu d’eau. Comme disait Run à la page d’avant même un flux de SO dépressif et orageux 6 degrés au dessus des normes serait bénéfique quitte à être dans des températures d’avril / mai. Hier 16h en t shirt dans Bordeaux avec sensation de chaleur un 20 février franchement 🤌

C'est vrai que la passion s'étiole. La France connait un climat méditerranéen avec quelques degrés en moins vu la latitude mais même climat à Cherbourg qu'à Nice ou à Biarritz qu'à Londres si on sort de nos frontières. Avec les projections du GIEC, cela était prévu mais pas aussi rapidement. Des hivers et des étés secs, des automnes et des printemps un peu + humides, ce qui caractérise le climat méditerranéen.

En 1 mois, il a autant (voir même +) plu dans le nord du Sahara algérien que dans le bocage normand et la tendance ne va pas s'inverser bien au contraire :

gfs-2-150.png?6

  • J'aime 5
  • Merci 1
  • Surprise 1
  • Saf 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Trets (13)/Aix (13)
il y a 36 minutes, Virgile a dit :

 La France connait un climat méditerranéen avec quelques degrés en moins vu la latitude mais même climat à Cherbourg qu'à Nice ou à Biarritz qu'à Londres si on sort de nos frontières. Avec les projections du GIEC, cela était prévu mais pas aussi rapidement. Des hivers et des étés secs, des automnes et des printemps un peu + humides, ce qui caractérise le climat méditerranéen.

 

Et encore que le climat méditerranéen classique connait des périodes humides parfois fortes pouvant compenser plusieurs mois de sécheresse en quelques épisodes, ce qui n'est pas vraiment le cas ces derniers mois à l'échelle de la France et même plus dans nos régions du SE.

 

Nous semblons désormais abonnés à un flux de SO anticyclonique toute l'année, évoluant parfois en AF l'hiver et Omega l'été.

 

Désormais il ne reste (pour l'instant) que les orages d'été qui peuvent apporter des pluies conséquentes, mais pas vraiment efficaces car ne touchant pas toutes les régions, et souvent accompagnés de grêle ou d'inondations locales qui ne permettent même pas un rechargement des nappes vu la période de l'année.

 

Sinon pour les modèles, je ne leur jetterai pas la pierre, il s'agit sans doute d'une formule de calcul basé sur le temps normal (mais désormais obsolète), qui, pour un acte A donne un effet B. Sauf que cette formule ne marche plus, et donc au fil des mises a jours, ils corrigent le tir en fonction des données apportées au jour le jour. Ce qui explique les mirages et fameux flops que l'on accumule au fil des mois. 

 

Il faudra attendre que les modèles intègrent le nouveau climat (s'il est confirmé et qu'il ne s'agit pas d'une simple récurrence temporaire), pour ne plus voir de modélisations "farfelues".

 

 

 

Edited by OnLiNk
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Songeur 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Melun (surtout), montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77 (parfois)
il y a 45 minutes, Virgile a dit :

C'est vrai que la passion s'étiole. La France connait un climat méditerranéen avec quelques degrés en moins vu la latitude mais même climat à Cherbourg qu'à Nice ou à Biarritz qu'à Londres si on sort de nos frontières. Avec les projections du GIEC, cela était prévu mais pas aussi rapidement. Des hivers et des étés secs, des automnes et des printemps un peu + humides, ce qui caractérise le climat méditerranéen.

En 1 mois, il a autant (voir même +) plu dans le nord du Sahara algérien que dans le bocage normand et la tendance ne va pas s'inverser bien au contraire :

gfs-2-150.png?6

 

Les prev de mf en lien au RC vont plutôt vers des hivers + pluvieux et un zonal qui ne remonterait pas aux latitudes nordiques comme il le fait depuis 2 ans. 

 

On a pas de certitudes pour avancer ce que tu dis. Sauf pour l'été avec un etp en forte hausse. 

 

Pour l'hiver cette tendance à un envahissement des hp subtropicales répond peut-être à une logique cyclique et non tendancielle. 

Edited by edd
  • J'aime 2
  • Songeur 2
Link to post
Share on other sites

il y a une heure, Normand dit a dit :

C'est tout bonnement incroyable...

Quand je vois en Normandie des stations comme Caen-Carpiquet qui ne cumule même pas 1mm depuis le 1er février alors qu'il s'agit habituellement d'un mois humide...

 

 

Euh... pas vraiment @Normand dit ! Les mois pluvieux sont ceux de l'automne et du début d'hiver (d'octobre à décembre).

Toutefois il peut y avoir une impression d'humidité car l'évapotranspiration est très faible vu les températures et l'absence de sollicitation de la végétation, et qu'en conséquence les sols restent souvent humides, voire mouillés.

 

Normales 1991-2020 des précipitations à Caen

testimg.php?type=111&fnb=12&data1=63.1&absname0=%20%20J&data2=52.8&absname1=%20%20F&data3=49.7&absname2=%20%20M&data4=53.4&absname3=%20%20A&data5=59.4&absname4=%20%20M&data6=58&absname5=%20%20J&data7=51.1&absname6=%20%20J&data8=59.6&absname7=%20%20A&data9=54.3&absname8=%20%20S&data10=78.9&absname9=%20%20O&data11=78.7&absname10=%20%20N&data12=81.3&absname11=%20%20D&

Edited by sastrugis
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

il y a 20 minutes, OnLiNk a dit :

 

Sinon pour les modèles, je ne leur jetterai pas la pierre, il s'agit sans doute d'une formule de calcul basé sur le temps normal (mais désormais obsolète), qui, pour un acte A donne un effet B. Sauf que cette formule ne marche plus, et donc au fil des mises a jours, ils corrigent le tir en fonction des données apportées au jour le jour. Ce qui explique les mirages et fameux flops que l'on accumule au fil des mois. 

Il faudra attendre que les modèles intègrent le nouveau climat (s'il est confirmé et qu'il ne s'agit pas d'une simple récurrence temporaire), pour ne plus voir de modélisations "farfelues".

 

 

Pour aller plus loin dans ton hypothèse et la nouvelle originalité du contexte synoptique sur l'Europe en lien avec le RC, as-tu regardé les statistiques des modèles sur d'autres parties du globe aux latitudes moyennes ? 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

il y a 17 minutes, edd a dit :

 

Les prev de mf en lien au RC vont plutôt vers des hivers + pluvieux et un zonal qui ne remonterait pas aux latitudes nordiques comme il le fait depuis 2 ans. 

 

On a pas de certitudes pour avancer ce que tu dis. Sauf pour l'été avec un etp en forte hausse. 

 

Pour l'hiver cette tendance à un envahissement des hp subtropicales répond peut-être à une logique cyclique et non tendancielle. 

 

Bref même plus besoin de modèle ! Il faut arrêter de mettre tout sur le RC. Après vous vous étonnez que les gens ne fassent pas plus pour la planète..

Link to post
Share on other sites

il y a 17 minutes, sastrugis a dit :

 

Euh... pas vraiment @Normand dit ! Les mois pluvieux sont ceux de l'automne et du début d'hiver (d'octobre à décembre).

Toutefois il peut y avoir une impression d'humidité car l'évapotranspiration est très faible vu les températures et l'absence de sollicitation de la végétation, et qu'en conséquence les sols restent souvent humides, voire mouillés.

 

Normales 1991-2020 des précipitations à Caen

testimg.php?type=111&fnb=12&data1=63.1&absname0=%20%20J&data2=52.8&absname1=%20%20F&data3=49.7&absname2=%20%20M&data4=53.4&absname3=%20%20A&data5=59.4&absname4=%20%20M&data6=58&absname5=%20%20J&data7=51.1&absname6=%20%20J&data8=59.6&absname7=%20%20A&data9=54.3&absname8=%20%20S&data10=78.9&absname9=%20%20O&data11=78.7&absname10=%20%20N&data12=81.3&absname11=%20%20D&

Je parle de mois « humide » en comparaison avec d’autres secteurs géographiques français plus « secs » à cette période de l’année. Mais il est vrai que février est moins précipitant en Normandie que d’autres mois d’hiver ou d’automne (effet 28 jours ?)

Edited by Normand dit
Link to post
Share on other sites

il y a 28 minutes, edd a dit :
il y a 30 minutes, edd a dit :

 

Les prev de mf en lien au RC vont plutôt vers des hivers + pluvieux et un zonal qui ne remonterait pas aux latitudes nordiques comme il le fait depuis 2 ans. 

 

On a pas de certitudes pour avancer ce que tu dis. Sauf pour l'été avec un etp en forte hausse. 

 

Pour l'hiver cette tendance à un envahissement des hp subtropicales répond peut-être à une logique cyclique et non tendancielle. 

MF, j'ai l'impression qu'ils sot dépassés par ce qui arrive depuis 2 ans. C'est pas eux dans les années 200 annonçaient des tempêtes de + en + violentes et nombreuses en France. Quid des tempêtes d'ouest hivernales sur ces 5 derrières années?

Les HP subtropicales m'avaient déjà choqué l'hiver denier mais là 2 ans de suite.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

il y a une heure, Ciel d'encre a dit :

 

À ce sujet, pour le mois de mars, le modèle saisonnier du CEP nous oriente vers une nette anomalie dépressionnaire et une pluviométrie supérieure à la moyenne. 

 

Il demeure toutefois des divergences de scénarios entre les modèles...

Ouais, on croise les doigts, parce que à la réactu de janvier, ce même modèle voyait le flux zonal arroser assez abondamment les îles britanniques en février, ce qui n'a pas du tout été le cas. En tout cas à la sortie du 13 février pour février le modèle a été assez bon pour prévoir l'anomalie de Pmer du mois (en cours !). Même si la réalité aura été sans doute plus caricaturale encore !

ecmwf-18-1.png

euratl.anomalie.PMER.OPER.202302.png

Edited by fran39
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Trets (13)/Aix (13)
il y a 24 minutes, sastrugis a dit :

 

Pour aller plus loin dans ton hypothèse et la nouvelle originalité du contexte synoptique sur l'Europe en lien avec le RC, as-tu regardé les statistiques des modèles sur d'autres parties du globe aux latitudes moyennes ? 

 

Non je n'ai pas regardé les statistiques mais ce serait une bonne idée en effet de vérifier s'il y a vraiment un biais uniquement sur l'Europe de l'O ou s'il s'agit d'un biais intrinsèquement lié aux modèles quelle que soit la région du monde.

 

En revanche, hors modèles, la théorie d'un changement de la circulation atmosphérique en France du fait du RC semble prendre du galon puisqu'après recherche, je suis tombé sur cet article du JDD basé sur une étude du CNRS qui confirme que la sécheresse historique de 2022 est liée directement au RC et ne serait donc pas un fait météo mais bien climato.

 

https://www.lejdd.fr/societe/secheresse-en-europe-une-etude-scientifique-demontre-limpact-du-changement-climatique-sur-la-meteo-de-2022-132817

  

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

il y a 47 minutes, sastrugis a dit :

 

Euh... pas vraiment @Normand dit ! Les mois pluvieux sont ceux de l'automne et du début d'hiver (d'octobre à décembre).

Toutefois il peut y avoir une impression d'humidité car l'évapotranspiration est très faible vu les températures et l'absence de sollicitation de la végétation, et qu'en conséquence les sols restent souvent humides, voire mouillés.

 

Normales 1991-2020 des précipitations à Caen

testimg.php?type=111&fnb=12&data1=63.1&absname0=%20%20J&data2=52.8&absname1=%20%20F&data3=49.7&absname2=%20%20M&data4=53.4&absname3=%20%20A&data5=59.4&absname4=%20%20M&data6=58&absname5=%20%20J&data7=51.1&absname6=%20%20J&data8=59.6&absname7=%20%20A&data9=54.3&absname8=%20%20S&data10=78.9&absname9=%20%20O&data11=78.7&absname10=%20%20N&data12=81.3&absname11=%20%20D&

 

Je parlais de mois "humide" en comparaison avec d'autres régions françaises qui connaissent habituellement un mois de février plus sec (sud-est du pays notamment).

Il est vrai que février en Normandie est moins arrosé que les autres mois d'hiver et d'automne en revanche (tout de même une cinquantaine de 50mm sur un mois de 28 et non 30 ou 31 jours).

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)
il y a une heure, edd a dit :

 

Les prev de mf en lien au RC vont plutôt vers des hivers + pluvieux et un zonal qui ne remonterait pas aux latitudes nordiques comme il le fait depuis 2 ans. 

 

 

 

Cela mériterait sans doute un fil de discussion dédié. Je ne saisis pas bien comment un climat tendanciellement plus chaud conduirait vers une zone barocline plus basse en latitude. Il me semble que l'effet inverse devrait se produire. D'ailleurs, un fait mesuré : les coups de vents et tempêtes océaniques baissent en fréquence (même si elles sont plus violentes quand elles surviennent (il s'agit le plus souvent des systèmes de SO venus de l'Atlantique subtropical (ex : Xynthia), et non de tempêtes d'O comme nous les connaissions encore largement dans les années 80 et 90). 

 

À cela s'ajoute la variabilité interannuelle, très importante, sur nos façades ouest des latitudes moyennes. 

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

il y a 22 minutes, Ciel d'encre a dit :

 

Cela mériterait sans doute un fil de discussion dédié. Je ne saisis pas bien comment un climat tendanciellement plus chaud conduirait vers une zone barocline plus basse en latitude. Il me semble que l'effet inverse devrait se produire. D'ailleurs, un fait mesuré : les coups de vents et tempêtes océaniques baissent en fréquence (même si elles sont plus violentes quand elles surviennent (il s'agit le plus souvent des systèmes de SO venus de l'Atlantique subtropical (ex : Xynthia), et non de tempêtes d'O comme nous les connaissions encore largement dans les années 80 et 90). 

 

À cela s'ajoute la variabilité interannuelle, très importante, sur nos façades ouest des latitudes moyennes. 


On en parle globalement dans le sujet évolution du climat dans les statistiques globales et nationales. Mais il est vrai que ces effets de ralentissement de l’AMOC, du double jet stream et de la remontée des cellules de HG subtropicales commencent à être documentées ; avec les effets que cela induit sur notre façade continentale. Et globalement, tout se tient plutôt bien par rapport aux effets en cascades de ce qui se passe sur le bassin Arctique notamment. Vital pour nous dans le dynamisme du VP et du jet atlantique sur notre quadrant hémisphérique. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

C'est tellement ouvert que l'on peut dire que l'on est perdu, mise en place d'un petit drain continental drainant de maigres anomalies chez les uns, porte continentale tout juste entrouverte chez les autres, on continue a dérouler la bobine de fils a chaque sorties sans en trouver le bout...

Bon on peut tout de même envisager un début de semaine trés frais a froid, pour l'humidité même avec le plus optimiste en terme d'anomalies ça reste ric rac.

 

image.png.40178db3736774427e39583df8b60f8f.png

image.png.61b514e384a37cd5c4fc0f9b4c73836e.png

image.png.2b0eb8fd437450a942b8a6aaaec73540.png

image.png.2f1aa1655fb9ce5da16f0911cf3a1ebc.png

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Tous nos modèles ce soir renforcent par rapport à ce matin la goutte froide du début de semaine accentuant le froid et les gelées.

Ukmo:

ukmo-0-156.png?12

ukmo-1-156.png?12

 

GFS:

gfs-0-162.png?12

gfs-1-162.png?12

Et GEM qui fait le grand écart avec son run de 00z.

gem-0-162.png?12

gem-1-162.png?12

De nos jours pour avoir du -10 degrés à 850 hpa, il y a pratiquement plus que cette solution (goutte froide importante devant de l'est) car nos flux de nord  ou nord est ont du mal a exprimer le potentiel d'avant.

  • J'aime 4
  • J'adore 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Il y a en effet une mauvaise appréhension du talweg d'altitude qui débute dès ce week-end et qui se répercute sur le début de semaine. Ça influence nettement l'évolution du blocage et la pérennité du drain continental. 

 

image.png.acd53b7506be0934b912ee831c04c23e.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & Tercis-les-Bains (40)

En effet, consensus pour l'instant de la plupart de nos modèles pour un renforcement de l'intrusion temporaire d'une anomalie continentale assez bien chargée en air bien froid (très loc. -12/-14°c à 850hPa chez GEM 12z), autour de la première semaine du topic. Il faut souhaiter que ça puisse tenir le coup et même encore un peu se renforcer, car en dehors de renforcer le froid, ce genre de petite bébête en arrivant dans le court et très court terme, dans ce type de situation, peut parfois (je dis bien " parfois ") parvenir à apporter quelques précipitations dans son sillage, même si cela n'apparaît pas encore vraiment à MT dans les mailles larges. Petits retours d'Est possible, plutôt au Sud (mais c'est à confirmer), peut-être sous forme solide, tandis qu'une interaction avec l'océan en allant vers l'Ouest n'est jamais exclue ! Simple hypothèse, histoire de tenter d'ajouter une petite note positive en plus...

 

En allant vers la fin du topic, on a une tendance à une propagation du blocage vers l'Ouest, sans parvenir à en dire plus pour le moment :

 

ai6m.png

 

Sans retour du zonal (ou d'un autre flux apportant des PP), il faut souhaiter qu'une belle coulée froide polaire puisse ensuite, voir le jour et s'écouler vers nous en flux de N.

 

CEP 12z renforce aussi la petite continentalisation avec la GF et du -8/-10°c temporairement à 850hPa, ce qui est un exploit pour nos hivers de plus en plus impactés par le RC...

 

l3lr.gif



En terme de synoptique hivernale, on a vu mieux, mais surtout nettement pire (hors manque de PP). On passe pas loin de quelque chose de franchement hivernale, avec des HP qui s'élèvent pas mal vers les latitudes polaires sans difficultés !

 

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Le problème pour le froid c'est le principe de la double peine :  difficulté d'avoir des coulées froides d'origine polaire + diminution du froid porté par ces mêmes coulées polaires

Pour l'illustrer, voir ci-dessous la t° moyenne au cours des 50 premiers jours de l'année au-delà du 80ème parallèle nord. Indépendamment de la grande variabilité intrasaisonnière et interannuelle normale du climat, on voit bien que les masses d'air qui pourraient nous parvenir partent déjà à l'origine avec un excédent notable de chaleur... (trait vert = la moyenne 1958-2002)

 

image.thumb.png.c7ec8b5cdb6c0fe7796678bcd3bd44ca.png

  • J'aime 3
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Le CEP ce soir envoie un sacré retour d'est neigeux du SE au SO :

 

animxxg7.gif

Edited by Nico 14
  • J'aime 5
  • J'adore 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23
il y a 10 minutes, Nico 14 a dit :

Le CEP ce soir envoie un sacré retour d'est neigeux du SE au SO :

 

 

Salut, 

 

ça passerait pas trop loin de Trifouilly les oies xD!

  • Haha 15
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & Tercis-les-Bains (40)

Le JMA 12z est un exemple parmi tant d'autres, d'une propagation rétrograde multiple d'anomalies polaires en aval d'un blocage se réalimentant et rétropédalant doucement vers l'Ouest :

 

Ce n'est pas un modèle des plus fiables, donc c'est à titre d'exemple :

 

animnjw1.gif

 

Une mécanique difficile à atteindre et à concrétiser pour notre pays, mais pouvant être nettement plus favorisée que d'habitude compte tenu des voyants nettement plus au vert à venir, avec un VPS sur le point de donner retraite en cette fin d'hiver. Je suis assez convaincu que les BG vont avoir sacrément du mal à reprendre le dessus du côté Labrador/Groenland en arrivant dans le mois de mars. Pour les hivernophiles les moins exigeants (qui n'attendent pas -15°c à 850hPa avec de la neige partout pendant une semaine), il y a peut-être quelques cartes sympas à jouer. Pour ceux qui attendent l'eau, en quantité et durablement, c'est pas terrible du tout pour le moment...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...