Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Cirus

Membres
  • Content Count

    2400
  • Joined

  • Days Won

    1

Everything posted by Cirus

  1. Bilan des courses: 1h30 de neige seule (au plus fort de la perturbation, on avait de très belles plumes) 5 min de pluie et neige mêlées (sur la fin de la perturbation) moins de 5 min de pluie faible (sur la fin de la perturbation) tenue sur les voitures, les toits des maisons et un peu sur les pelouses (à l'heure actuelle, il reste un peu de neige sur les voitures et les toits mais franchement pas grand chose, sinon, tout a fondu). J'habite en vallée à 170 mètres d'altitude. Je pense que sur les collines aux alentours (certains points avoisinant les 300 mètres d'altitude), la tenue a
  2. Plus d'une heure de neige. Ce sont des pizzas qui tombent. Énorme plantage des modèles qui ne voyaient que de la flotte ! Les voitures commencent à blanchir et les pelouses aussi. 0,8°c.
  3. Le thermomètre ne fait que chuter. On passe sous la barre des 1°c: 0,9°c. Il neige toujours !
  4. Je vais vraiment de surprise en surprise. Tenue de neige au sol hier matin. Neige de nouveau ce soir. Rien de ceci n'a été projeté par les modèles. Cela va bientôt faire 45 minutes qu'il neige à présent. Ça ne tient pas du tout au sol, juste qq conglomérats de neige fondue au bas des pare-brises. Tout simplement heureux de voir les flocons virevolter dans les airs, sachant que ça ne va pas durer. La température n'a fait que baisser pour le moment. 1,3°c.
  5. Cela fait 25 minutes qu'il neige ici à Gausson (côtes d'armor, au nord de Loudéac). La pluie se mêle à la neige de temps en temps, mais de manière très faible. Les modèles numériques n'envisageaient pas de neige dans mon coin .. petit plantage donc. Il fait actuellement 1,5°c.
  6. Agréable surprise ce matin dans le sud des Côtes d'Armor. Tenue au sol de neige roulée et de neige seule sur toutes les surfaces. La chaussée était relativement glissante ce matin, même sur les grands axes. Une voiture s'est retrouvée dans le fossé dans ma commune (Gausson). Sur les routes de campagne, sous 220/240 mètres d'altitude environ, couche de neige fondue rendant la chaussée quand même assez glissante, au-dessus de 220/240 mètres d'altitude, routes blanches. Trafic ralenti ce matin sur une partie de l'axe Loudéac - Saint-Brieuc, en particulier à proximité de l'Hermitage-Lorge.
  7. Le mois de décembre a connu des conditions faiblement positives de NAM (Northern Annular Mode) sur une majeure partie de la stratosphère, traduisant une bonne stabilité du vortex polaire et une faible activité ondulatoire à la périphérie de ce dernier sur cette période. Sur les derniers jours du mois de décembre, cette stabilité tourbillonnaire a pris fin à travers la mise en place d'un réchauffement stratosphérique soudain ou d'un SSW (Stratospheric Sudden Warming), atteignant sa maturité sur la première décade de janvier. Ce SSW marque le deuxième SSW mineur de la saison hivernale 2014/2015
  8. Le bleu qui devient moins bleu traduit le fait que le coeur du vortex polaire se réchauffe, et donc cela traduit notamment son affaiblissement relatif. On pourrait avoir également une réduction relative de la surface occupée par le vortex polaire, mais ça, on ne peut le voir que qualitativement malheureusement en comparant 2 cartes différentes, car nous n'avons aucunes données prévisionnelles disponibles pour quantifier ceci. Après, ta carte concerne une échéance lointaine, donc il vaut mieux analyser les phénomènes en tant que tels et ne pas trop se préoccuper de l'intensité de ces derniers c
  9. Si je peux me permettre, c'est un peu la même phrase stéréotype que tu nous sors à chaque fois qu'une tendance est le reflet de tes désirs depuis 1 an et demi, non ?.. En faîtes, dans le fond, c'est un peu comme dans la pyramide de Maslow, sauf qu'on n'est pas dans le cadre d'une entreprise, mais dans le cadre de l'hivernophilie poussée à l'extrême ici, pour ce qui est de « ta pyramide des besoins ». Les désirs ne sont pas absolus. En outre ici, dès que l'un d'eux est satisfait, le fait même qu'il soit satisfait cesse d'être important, d'où ta petite phrase cliché. Si je me mets à ta place que
  10. Actuellement, le modèle numérique CEP projette un réchauffement localisé très prononcé au-dessus de l'Europe du nord à proximité de la stratopause à 1 hpa à une échéance de 10 jours (pour le 27 novembre 2014). On atteindrait 24°c localement (d'après le run CEP actuel) au plus fort de ce réchauffement et c'est relativement rare d'observer de telles valeurs pour une fin de mois de novembre, d'autant plus que le réchauffement est peu marginalisé par rapport au pôle. Habituellement, ce sont des valeurs observables pendant l'émergence d'un réchauffement stratosphérique de milieu ou de fin d'hiver.
  11. Je vais faire ici un petit état des lieux de la situation actuelle au sein de la stratosphère. Certes, nous sommes le 27 octobre et la variabilité stratosphérique est assez faible à cette époque de l'année, mais on peut déjà constater quelques variations plus ou moins subtiles selon les paramètres dès la fin octobre. Actuellement, le vortex polaire est plus faible que la normale dans son ensemble, et cela sera également le cas sur les 10 prochains jours. Il y a quelques jours, une faible crête d'altitude s'est mise en place au-dessus des Aléoutiennes, associée à un réchauffement local de trè
  12. Tu trouveras une partie de ton bonheur dans le topic suivant /topic/78824-le-couple-tropo-stratosphere-et-ses-forcages-externes/'>http://forums.infoclimat.fr/topic/78824-le-couple-tropo-stratosphere-et-ses-forcages-externes/ (à la fin du premier post du topic, il y a toutes les initiales)
  13. Merci ;-) Sur 3 hivers sur 4, on observe une dominance NAM+ dans la stratosphère vers le mois de décembre. Dans le cas des hivers 1972/1973 et 1991/1992, elle est bien visible. Dans le cas de l'hiver 2002/2003, c'est moins net. Pour ce qui concerne l'hiver 1993/1994, on observe également une période de dominance NAM+ mais pas au même moment, c'est sur la fin de l'hiver sur une période de 2 mois. Le point analogue aux 4 hivers est la présence d'un SSW, relativement prononcé, plutôt de milieu d'hiver (en 1994, c'était sur les premiers jours du mois de janvier, en 1992 et 2003 sur la deuxième q
  14. [align=center]Préliminaires - Hiver 2014/2015[/align] Je vais proposer mon propre éclairage pour notre future période hivernale. Dans ce post, je resterai à très grande échelle (à l'échelle planétaire), donc il est normal que je ne propose pas de tendances claires en terme de régimes de temps pour l'hiver prochain. Je resterai ici surtout centré sur la stratosphère. Tout d'abord, nous nous intéresserons aux forçages externes au couple tropo-stratosphère arctique, puis nous nous focaliserons sur les analogues antérieurs potentiels à notre future période hivernale. En l'état actuel des cho
  15. Séisme ressenti également dans le sud 22. J'étais chez moi à l'étage quand j'ai ressenti le séisme. D'abord un grondement lointain, puis les murs, les étagères commençaient à trembler très très légèrement mais suffisamment pour que ce soit visible, mais je n'avais pas tout de suite tilter que c'était un séisme. Par contre, mes parents qui étaient dans la cuisine à ce moment précis n'ont entendu que le grondement lointain et n'ont pas ressenti les murs ou quelconque objet trembler.
  16. Déjà, félicitations pour tes notes de BAC Je connais vraiment peu de personnes à avoir titiller la barre des 19 de moy au BAC, tu as vraiment tout enflammé mec Je pense sincèrement que ça ne sert à rien de revoir le programme de terminale avant la rentrée. Je ne connais pas précisément le nouveau programme de maths sup avec la réforme, mais en première année de CPGE, il y a énormément de nouveautés par rapport à la terminale. D'autant plus que les résultats en maths sup ne reflètent en aucun cas les résultats de la terminale. Par exemple, en terminale, j'avais 16 de moyenne générale, en maths
  17. Pour mieux comparer avec ce qui est comparable, je propose ici de poster la comparaison entre mes tendances effectuées le 23 août 2013, publiées le 26 août 2013 à l'époque sur espacemétéo et les observations réactualisées le 30 avril 2014 sous forme de coupes verticales de NAM (Northern Annular Mode). En termes de variabilité basse fréquence, les ressemblances sont là pour ce qui concerne la stratosphère, malgré quelques décalages temporels non négligeables, mais tout de même faibles. Les erreurs notables s’étalent en particulier sur le mois de janvier et le début du mois de février avec la
  18. Merci les gars ;-p Les écrits vont se terminer demain. Dernier jour pour E3A avec Mathématiques B, QCM et synthèse d'anglais. J'ai vraiment envie que ça se termine ^^. Pour les vacances d'été, je te conseillerais de travailler uniquement sur le cours (qui est déjà bien fourni en maths sup) et sur les exercices fondamentaux. C'est ce que j'avais fait l'été dernier. J'avais lu les livres au programme de français-philosophie pendant le mois de juillet. Puis les sciences, je les avais bossées au cours du mois d'août, mais je ne bossais pas plus de 3/4h par jour (même certains jours, je ne fai
  19. Ouep, merci Aurel Oui, c'est certain, il y a une part de vérité dans le message de Ben01. Il faut vraiment être une tête dans les matières scientifiques pour y arriver. Certains polytechniciens se rabattent sur meteo france. Pour le plan B, Axel91, je te conseille vraiment de regarder une par une les écoles qui te sont proposées notamment sur les banques de concours CCP ou E3A, pour voir ce qui pourrait t'intéresser.
  20. Salut Axel91, la prépa, c'est extrêmement dur, mais si j'ai un conseil à te donner, si c'est vraiment ce que tu veux faire: il ne faut rien lâcher, bats toi jusqu'au bout! Je suis un peu dans le même cas que toi. Je suis en maths spé PSI à Chateaubriand (Rennes). L'an dernier, quand j'étais en MPSI, j'ai énormément galéré et on m'a quand même laissé passer en spé. Cette année, je n'ai pas fait beaucoup d'étincelles, comme l'an dernier. Il y a juste en français et en anglais où j'étais dans le "vert", en maths, physique et SII, c'était plutôt la cata. Il y a 5 jours, j'ai passé le conco
  21. Oui, après un FW précoce, on peut retrouver davantage d'anomalies positives de géopotentiel au-dessus des hautes latitudes. Après, comme je l'ai dit, tout dépendra du temps de réponse, ainsi que de son intensité. Après quant à dire que la deuxième moitié du printemps serait plus instable au-dessus de la France, sincèrement, je ne sais pas. Il est impossible d'anticiper pour de telles échéances la localisation précise des centres d'action. Les tendances saisonnières se jouent à l'échelle globale et supra synoptique, on ne peut pas descendre plus bas.
  22. Après un FW (Final Warming), on a un ralentissement d'ensemble de l'activité cyclonique du complexe dépressionnaire dans la troposphère et une remontée vers les latitudes nordiques de l'interface nord-sud. Ce ne sont que des phénomènes saisonniers. Après, dans le cas d'un FW précoce pour la saison, les conséquences peuvent être plus importantes. On pourrait avoir une rupture dans la récurrence que nous avons connu sur l'ensemble de l'hiver. Ceci pourrait se traduire par davantage de pulsions de hauts géopotentiels vers les latitudes septentrionales et une désorganisation du complexe dépression
  23. Il va falloir surveiller une éventuelle précocité dans la manifestation future du FW. Compte tenu du forçage dynamique mis en jeu actuellement au sein de la stratosphère, il serait possible d'observer un FW sur la première quinzaine d'avril. Actuellement et sur les 10 prochains jours sur les modèles numériques, on "tend asymptotiquement" vers une telle situation. Dans la basse stratosphère, on rencontre actuellement et on rencontrera dans les prochains jours une configuration DA+, mais celle-ci devrait tout de même se dissiper avant J+10. Le tourbillon cyclonique se recentrerait (lentement) au
  24. Pourquoi alors, as-tu utilisé récemment des vues hémisphériques du taux d'ozone moyenné à janvier 2014 pour justifier le caractère défavorable à l'émergence des SSW?? Que ce soit avec un taux faible ou élevé d'ozone, il n'y aurait pas eu de caractère favorable ou défavorable à l'émergence d'un SSW. Ici, l'ozone sert de traceur et il permet d'avoir une idée de la concentration du vortex polaire sur le moment. A tout hasard, je préfère le préciser, je ne parle pas de variabilité inter-saisonnière, mais bien de variabilité purement intra-hivernale. Et je préfère le redire, mais avec le cara
×
×
  • Create New...