Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Cirus

Membres
  • Content Count

    2400
  • Joined

  • Days Won

    1

Everything posted by Cirus

  1. La température a bien grimpé en cette fin de matinée. Il fait actuellement 8,3°c. Toujours plein soleil, bien que les nuages soient un peu plus nombreux que tout à l'heure. Juste pour signaler mon emplacement, je vous montre où je me trouve (croix rouge) ... C'est comment dire ... AFFLIGEANT
  2. Ambiance "printanière" ici, dans le sud 22 à Plouguenast (en faisant tout de même abstraction de la température). Grand soleil, et petit cumulus dans le ciel. Il fait pas loin de 6 degrés. Et dire que selon les modèles, il y a encore environ 4 jours, le début des hostilités auraient commencé là maintenant avec de bonnes chutes de neige et des températures qui auraient eu beaucoup de mal à dépasser 0 degré au meilleur de la journée ... X) S'il tombe de la neige la nuit prochaine et demain ici, je ne serai plus là pour la voir.. je repars pour Nantes en fin d'après-midi X
  3. Sur Saint-Herblain actuellement : Dsl pour la qualité mauvaise des photos (prises depuis mon smartphone)^^ Edit : ça continue à tomber mais les flocons sont minuscules.
  4. L'activité ondulatoire venue de la troposphère a bien eu un rôle à jouer et je ne dis pas le contraire. Dans le cas du SSW de janvier 2009, plusieurs études ont également souligné l'importance des "précurseurs mésosphériques" dans l'initiation du SSW majeur de janvier 2009, qui auraient été eux-même forcés par la propagation rapide d'ondes de la troposphère vers la mésosphère . Voici une de ces études : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2011MS000067/full
  5. En tant que tel, le réchauffement stratosphérique majeur projeté pour la mi-février est toujours autant remarquable. Selon le modèle GEOS, on atteindrait une température moyenne inédite à cette période de l'année au-dessus de l'hémisphère nord, au-delà du 60e parallèle, dans la moyenne stratosphère. Mieux qu'un long discours, je poste directement l'évolution modélisée de cette température moyenne pour les 10 prochains jours. On crève le plafond, c'est le cas de le dire. Par la même occasion, en liaison avec une brèche profonde au cœur du vortex polaire, le renversement
  6. Photo prise ce matin par ma mère à Gausson (sud 22, 15 km au nord de Loudéac), un peu avant 6h. Au vu du radar, ça a l'air de bien tomber. Le sud 22 est dans l'axe d'un beau couloir neigeux.
  7. Je pense que je vais fuir de Nantes plus vite que je n'en suis arrivé Très léger saupoudrage ce matin sur les voitures, les toitures et la végétation.. compte tenu de ce qu'on pouvait espérer il y a encore un peu plus de 48h, c'est la douche froide X'D Heureux de me retrouver dans un secteur à flop X'D Ca doit flopper tellement que certains ne doivent plus savoir comment cela fonctionne ... extrait d'une conversation entendue de loin dans le tram hier soir : "Il ne neigera pas demain! Il fait trop froid pour neiger!" Quand même dommage que je ne sois pas dans les Côtes d'Armor en
  8. Franchement décevant sur Nantes ce matin en sachant que les runs étaient tout de même assez dantesques il y a encore un peu plus de 48h Il a fallu se contenter d'une très fine pellicule de neige avec tenue sur les voitures, la végétation, les toitures et un peu sur les trottoirs. Bref... à chier ! Dommage que je n'étais pas dans le 22, il est tombé 5 cm de neige environ chez mes parents entre Saint-Brieuc et Loudéac !
  9. Je n'ai pas suivi les modèles pendant 2/3 jours d'affilés en début de semaine et je dois dire que j'ai été très surpris par le revirement des projections numériques, si on peut appeler ça comme ça. Clairement, c'est de l'artillerie lourde qui nous attend à partir de j+8. Au vu de l'échéance, l'éclatement du vortex polaire ne fait quasiment plus aucun doute dans la moyenne stratosphère. Celui-ci serait effectif à partir du 12 février environ. Toutefois, il reste à mesurer l'intensité et la durée de cet éclatement exacerbé en partie par la propagation ascendante d'ondulations "euro-atlantiques"
  10. Pour le moment, nous n'avons aucun scénario à SSW majeur sur GFS et GEFS avant le 11 février. Dans la stratosphère et au regard des modélisations, la situation générale est tout de même assez laborieuse et peu satisfaisante pour quelqu'un à la recherche d'une désorganisation profonde du vortex polaire. La configuration devrait tout de même changer aux alentours du 6/7 février, avec l'amplification assez rapide avec l'altitude d'une ondulation de la troposphère vers la haute stratosphère au-dessus de la région "euro-atlantique", tandis que la crête d'altitude quasi stationnaire situ
  11. En espérant que le mois de février ne soit pas sur la même lancée. CFS donne en ce moment des sueurs froides, ou plutôt des sueurs chaudes, c'est plutôt le cas de le dire, avec une anomalie thermique avoisinant +2 deg pour février. Même si CFS peut avoir ses limites, ce genre de modélisation est qd même à considérer. Autant dire qu'on a énormément de mal, pour l'instant, à sortir de cette "série noire" d'hivers presque sans saveur franchement hivernale malgré quelques séquences météorologiques froides, mais pas très nombreuses depuis 2013. Depuis 2013, il est vraiment
  12. Suite à une période froide dans la stratosphère associée à un vortex polaire particulièrement puissant, la baisse de régime des vents zonaux, qui s'est déjà amorcée, se poursuivra -toutefois de manière assez atténuée (pas de SSW majeur entrevu sur les modèles)- ces prochains jours. En outre, la situation devrait rester très grossièrement stable avec une configuration globale assez classique et proche de la normale pour un mois de janvier. Une crête d'altitude relativement prononcée stationnerait en effet au-dessus du quadrant pacifique (aux alentours de 180° de longitude), dans l'ensemble de
  13. A part 1 ou 2 scénarios extrêmes du GEFS12z d'hier, aucun SSW majeur n'est modélisé, même à des échéances déraisonnables. Comme tu le dis et de manière générale, il faut vraiment inciter, et pas qu'un peu, à la prudence, devant des modélisations "extrêmes" ou sortant de l'ordinaire à +384h. Je préfère le répéter, car tous les ans au milieu de l'hiver, les modélisations nous miroitent parfois en bout de course, sur un ou plusieurs runs, des cartes alléchantes avec parfois un SSW majeur à la clé. Pourtant, depuis maintenant 4 ans, on n'a pas eu un seul SSW majeur (hors SSW final). En considérant
  14. Le contexte global n'est pas favorable à une mise en déroute de l'activité dépressionnaire au-dessus de l'Atlantique, et plus particulièrement sur l'ouest de l'Atlantique et dans les parages de la mer du Labrador. Tout d'abord, le courant circumpolaire d'ouest est relativement puissant (bien au-dessus des normes) dans la moyenne stratosphère. D'ici la fin de la première décade de janvier, on pourrait dépasser la barre des 55 m/s de vents zonaux à 10 hpa le long du 60e parallèle, selon CEP et GFS. Le vortex polaire est donc particulièrement puissant. Quant à l'Oscillation Madden-Ju
  15. Un second SSW mineur se confirme sur les projections pour Noël, via le renouvellement de la crête d'altitude canadienne dans la moyenne stratosphère. Mais tel qu'il est vu en ce moment, celui-ci ne serait pas un cadeau pour les hivernophiles. Dans le contexte général, il resterait relativement équivalent au premier SSW très mineur qui est intervenu vers le 10 décembre, puisque la nouvelle accentuation de l'ondulation candienne dans la moyenne stratosphère ne parviendrait pas à s'imposer face à la puissance du vortex polaire. Le SSW s'accompagnerait d'une réflection assez importante de l'activi
  16. Des cadavres de flocons se mêlent à la pluie actuellement, mais il faut vraiment vraiment avoir l'oeil. Il fait actuellement 3,3°c sur Gausson (sud 22).
  17. Il commence à pleuvoir très faiblement ici, à 15 km au nord de Loudéac. Le thermomètre grimpe, il est passé de 3,7 à 5,3 degrés.
  18. En attendant d'avoir une meilleure visibilité pour la dernière décade de décembre, il semble que nous nous orientons vers un changement de dynamique (forcé par le SSW mineur dont le paroxysme sera atteint demain), comme j'avais pu l'évoquer il y a un peu plus de 10 jours sur le topic des prévisions stratosphériques. Il reste à définir l'ampleur et la durée de ce changement (intermède ou nouvelle dynamique tenant sur la durée). Dans tous les cas, les dépressions en embuscade sur l'Atlantique vont rendre difficile le maintien du régime de dorsale atlantique/oméga atlantique. Il faudrait plutôt
  19. Sur les projections numériques, le SSW mineur du 10 décembre est calé et il n'y a pas eu d'énormes changements depuis 8/9 jours. Par contre, pour la suite, on en reparlera un peu plus tard car ça part de tous les côtés... ^^ Bien que j'ai du mal à croire à un plongeon des vents zonaux en raison du biais quasi systématique de GEFS et par rapport à ce que j'ai écrit en page précédente, restons tout de même prudents. A une échéance supérieure à 10 jours, il est toujours très délicat de dégager une tendance en stratosphère.
  20. Je t'invite à lire mes analyses à la fin de la page précédente, tu trouveras les réponses à tes questions Depuis 2/3 jours, peu d'évolutions quant au déroulement de notre SSW à venir. Son paroxysme est prévu aux alentours du 10/11 décembre et la reprise du jet en stratosphère est toujours aussi importante après le SSW. Par la même occasion, sur le GFS12z d'aujourd'hui, nous avons toujours l'irruption de la propagation rétrograde (début d'activité ondulatoire descendante de la stratosphère vers la troposphère) des ondes de Rossby que j'évoquais dans mes précédentes analyses. Celle-
  21. En l'espace de 5 jours, les projections de GFS ont bien changé. Lui qui voyait presque un SSW majeur samedi le WE dernier, il entrevoit à présent une bonne reprise du jet de la nuit polaire après le SSW... Il y a 5 jours :
  22. Pour remettre du baume au cœur, à chaque hivernophile de ce forum, cette nouvelle dynamique potentielle ne va sans doute pas s'éterniser tout au long de l'hiver. Je vais reparler ici d'une autre étude que vous pouvez retrouver ici. Ce papier est beaucoup plus ancien sur le coup car il date de 2004. Dans cette étude, les scientifiques ont essayé d'apprécier les effets de la QBO et de l'activité solaire sur le timing des SSW au cours de la période hivernale. Mieux qu'un long discours, je publie directement les spaghettis de la température à 50 hpa au-dessus du pôle, pour 4 configurations différe
  23. Aujourd'hui, je vais vous exposer une nouvelle classification des SSW qui a été proposée très récemment dans un papier écrit en 2016 que vous trouverez ici. Depuis 7 ans et surtout à l'occasion des hivers 2010/2011 et 2013/2014, je vous ai souvent évoqué le caractère ambivalent des SSW, au regard de leurs effets en troposphère. En effet, il arrive qu'à certaines occasions, les SSW n'ont pas l'effet escompté ou voulu par la plupart des hivernophiles, avec une reprise de l'activité dépressionnaire au-dessus de l'Atlantique alors que la situation est souvent beaucoup plus alléchante côté pacifiqu
  24. Réchauffement maigrichon en effet et on le voit d'ailleurs dans la première carte que j'ai posté un peu plus haut. Les modélisations précédentes enfonçaient un peu plus le clou par rapport à la projection du GFS12z. Cependant, en allant au-delà du champ de température à 10hpa, on peut remarquer une chute concernant la vitesse des vents zonaux à 10 hpa et aussi l'émergence d'une crête d'altitude côté pacifique, occasionnant un déplacement du vortex polaire côté européen. Dans le lien ci-dessous, on peut voir tout ceci : http://weatheriscool.com/index.php/stratosfaren-temp-geopo
  25. Devant l'arrogance de ton second post et ton assurance, j'ose à peine te répondre de peur que la discussion prenne d'autres tournures. J'espère que les échanges resteront corrects et constructifs, sinon ce n'est pas la peine de poursuivre. Je suis bien conscient que ces hivers n'ont rien à voir entre eux vis-à-vis des forçages de grande échelle. D'ailleurs, l'hiver 2010/2011 ne rentre pas dans l'échantillon d'hivers que j'ai considéré dans la page précédente. Je compare juste 2 SSW, indépendamment des forçages externes, qui ont des similitudes notables en termes de configuration da
×
×
  • Create New...