Benjamin GADRAT

Tendances hiver 2015-2016

Messages recommandés

williams   

@Williams,

J'ai du mal à comprendre ce que fait le mot "climatologie" dans le contexte de ton post.confused1.gif

J'ai du loupé un truc.sick.gif

Je ne pouvais pas utiliser le mot météorologie pour 3 mois. La climatologie, c'est la succession des conditions météorologiques sur une certaine périodes dont ici au moins un trimestre puisqu'on parle de la tendance de l'hiver 2015-2016.Quand je dis "La climatologie est complexe" cela veut dire que le mécanisme de la variabilité de la météo sur telle période est complexe.

Météo-France nous dit bien ici : "...climatologie (le climat moyen en un lieu et à une période donnée)..." dans leur page nous parlant des prévisions saisonnières.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pab54000   
Invité pab54000

Héhéhéhéh, depuis le temps que je suis sur le forum, certains pas tous savent que j'aime bien de temps en temps en mettre une petite.

J'ai obtenu le résultat que je voulais, m'exprimer sur ce qui m'intéresse, faire parler et avoir des réponses. mais le sentiment d'être encore a la ramasse niveau scientifique. Va falloir que je bosse plus.

Pour l'anomalie de la sst en atlantique nord, je confirme , je regarde quasi tous les jours la sst sur météociel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   

L'anomalie atlantique négative à pour moi pas trop son importance, car même si l'eau était chaude, en hiver l'eau chaude se refroidie plus vite que l'eau froide (c'est ce que l'on appelle le phénomène Mpemba). Du coup les descente polaire (lorsqu'elles ont lieux ont beaucoup plus de chance d'arriver).

Si on reste dans la configuration actuelle, d'ici décembre, l'eau aura plus de mal à se refroidir et on passera dans une anomalie positive.

Pour l'instant la chose la plus fiable que l'on puisse avoir est pour moi l'analyse des modèles qui prêchent très fortement pour un hiver doux à la 2013-2014.

Pour avancer plus il faut attendre les autres petits indices (NAO, QBO...) et pour reprendre Sky Blue et la variabilité naturelle : après la NAO au planché cet été pourquoi pas repasser au plafond pour cet hiver...

Disons que pour l'instant pour des hivernophiles comme moi la probabilité d'avoir un hiver froid est faible et c'est frustrant après 2 hivers doux (et jamais 2 sans 3).

On peut quand même relativiser cette année les modèles étaient en faveur d'un été frais et humide !

Nous devrions patienter jusque mi-octobre savoir à quelle sauce nous devrions être mangé avec plus de fiabilité !

Partant de l'idée que l'eau est moins agitée l'été que l'hiver, des études ont montré qu'il existait un effet mémoire de l'hiver précédent

Les conditions hivernales impactant l'eau sur une plus grande épaisseur.

On parle donc de surface mais sous la pellicule volatile soumise à la moindre récurrence synoptique.

Donc pour compléter si on prend l’anomalie de la T°C de l'eau vers 10m de profondeur du premier trimestre 2015, puis la manière dont l'hiver pourrait débuter, ou tout du moins l'automne s'achever c'est selon, ça donnerait une image de la sorte:

t_an_20152015_2_01-03_ecb1.jpg

2cat_20150801_z500_months35_global_deter_public_vus5.png

Cette dominance dépressionnaire Atlantique, et donc un flux plus souvent doux que frais pour la France.

Ensuite, il conviendra d'analyser la strato pour l'entrée dans le cœur de l'hiver. Si il n'y a pas de grands chambardement de ce côté, donc si le vp reste concentré, c'est alors un zonal plus incisif qui pourrait s'installer, avec les habituelles pauses en NNO. Mais rien ne permet de dire que le vp sera concentré ou pas pour le moment bien entendu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

On peut quand même relativiser cette année les modèles étaient en faveur d'un été frais et humide !

Nous devrions patienter jusque mi-octobre savoir à quelle sauce nous devrions être mangé avec plus de fiabilité !

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ced67   

Et pourquoi pas un hiver aussi intense que l'été que l'on vient de connaître scared.gif , ça serait le rêve de tout hivernophile sorcerer.gif . Et je pense que c'est déjà arrivé dans le temps, un été chaud suivi d'un hiver froid...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
serge26   

Un petit lien vers l'avis de Paix sur un forum voisin...

http://www.forums.meteobelgium.be/index.php?showtopic=15626&pid=499664&st=0entry499664

Ouai bof,, j'y crois qu'à moitié. il y a quelques années, on avait une grosse anomalie chaude au large de terre neuve et vers le centre atlantique et on nous ressortait le meme truc, à savoir ralentissement du gulf stream qui ondulerait plus vers le nord, donc.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

Et pourquoi pas un hiver aussi intense que l'été que l'été que l'on vient de connaître scared.gif , ça serait le rêve de tout hivernophile sorcerer.gif . Et je pense que c'est déjà arrivé dans le temps, un été chaud suivi d'un hiver froid...

Oui, mais on sait qu'il n'y a strictement aucune corrélation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   

+1

-1 happy.png , les européens, le met office, et le concentré eurosip prévoyaient une probabilité dominante de T°C supérieures à la normale, et ce fût le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bruno76   

À noter sur la carte de température de surface, que si l'Atlantique Nord est très fraiche, la mer Baltique est beaucoup plus chaude que la normale (je l'ai testée cet été personnellement, inutile d'aller se bousculer en Méditerranée !)

On a vu que la première dépression de septembre s'est recreusée en arrivant sur le Danemark et va probablement donner un sérieux front froid demain et lundi sur la Pologne, la Biélorussie et le Nord-Ouest de l'Ukraine.

Peut-on envisager de bons retour d'Est venus de Mer Baltique d'ici là fin de l'automne, et pour parler de moi puisque j'habite Varsovie, un automne pluvieux (voire précocement neigeux) en Europe Centrale ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack75   

On a déjà du mal à prévoir notre hiver, alors s'il faut le prévoir chez les autres, on ne va pas s'en sortir laugh.png

Je rigole bien sûr Bruno^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cette anomalie froide est deja présente depuis le milieu de l'hiver dernier. C'est d'ailleurs la première fois qu'elle persiste aussi longtemps

Non pas tout à fait. Partant de ta remarque Mike, j'ai consulté les anomalies de SST non plus au mois par mois, car très volatile, mais justement en moyenne sur un interval de 6 mois depuis 1981.Et là seul l'hiver1985 et l'année 1986 en suivant est comparable voir similaire dans la durée et l'intensité, à l'épisode de SST négative que nous connaissons actuellement.

Je rajoute également que l'analogie continue, dans le fait q'un phénomène El Nino, important pour l'époque, c'était mis en place à l'automne 1986 se prolongeant jusqu'au printemps suivant.

À l'époque cette situation avait débouché sur un automne vraiment doux et dans les normes en termes de précipitations, décembre étant dans la même veine. S'en était suivit au contraire une deuxième partie d'hiver rude et neigeuse en plaine...

C'est sûr qu'une simple analogie si pertinente soit elle, ne peut être la seule base à une prévision météo, mais elle peut à mon avis constituer une hypothèse, parmis d'autres, de travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'analogie de 1986 se se limitait uniquement à l'ENSO et les SST en Atlantique-Nord on pourrait plier bagage tout de suite, or c'est loin d'être aussi simple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LEPAPY   

A mon âge j'ai connu beaucoup de situations à l'identique.

Aussi je pense que l'hiver annoncé (doux et sec) ne sera pas celui que nous allons découvrir ensemble.

Que les amoureux d'un hiver "correct" ne perde pas espoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guest   
Invité Guest

Bonjour,

Je suis activement les discussions des forums, je n'y comprends pas toujours tout . Je me permets de rappeler qu'en 1985 ( automne) il y a eu une éruption volcanique en amérique du sud très importante ( Colombie de mémoire ) qui avait projeté une quantité énorme de cendres dans l'atmosphère et à l'époque il avait été dit que cela avait participé à l'hiver très froid suivant ( je m'en souviens, les caniveaux dans Paris étaient gelés et le bord de la seine aussi ). RIen de scientifique dans ce que j'écris, juste des souvenirs.

Merci à tous ceux qui alimentent ces forums de leurs discussions que je trouve passionnantes , parfois un peu ardues pour un néophyte.

J'attends de vous lire encore et encore sur vos prévisions ( le réchauffement climatique me titille depuis déjà une trentaine d'années, d'où mon intérêt à vous lire à

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'heure CFS n'incite guère a se réjouir des 6 mois a venir,ils sont dans la continuité de ce que l'on connait depuis prés d'un an,des anomalies de températures presque au plafond,encore plus notable l'hiver prochain.

L'ano négative Atlantique est bien là en lien avec les SST mais plutôt favorables au régime océanique pour l'Europe de l'ouest,reste peut-être que les conséquences d'El Nino de notre coté de l'hémisphère sont encore mal appréhendées,donc une évolution future qui garde ses incertitudes.

CFSv2 forecast monthly T850 anomalies ICs: 20150825 - 20150904

Sep 2015

glbT850MonInd1.gif septembre 2015

glbT850MonInd4.gif decembre 2015

glbT850MonInd2.gifoctobre 2015

glbT850MonInd5.gif janvier 2016

glbT850MonInd3.gif novembre 2016

glbT850MonInd6.giffevrier 2016

désolé,les mois ne sont pas dans l'ordre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'heure CFS n'incite guère a se réjouir des 6 mois a venir,ils sont dans la continuité de ce que l'on connait depuis prés d'un an,des anomalies de températures presque au plafond,encore plus notable l'hiver prochain.

L'ano négative Atlantique est bien là en lien avec les SST mais plutôt favorables au régime océanique pour l'Europe de l'ouest,reste peut-être que les conséquences d'El Nino de notre coté de l'hémisphère sont encore mal appréhendées,donc une évolution future qui garde ses incertitudes.

CFS comme les autres modèles saisonniers envisage un très fort réchauffement à l'échelle globale pour cet hiver, avec des anomalies de température qui atteindraient des niveaux peut-être inédits ; au vu des niveaux actuels déjà records et de l'El Nino en cours avec les conséquences logiques que cet épisode aura cette prévision a toutes les chances de se réaliser. Cela étant, il ne faut pas forcément partir sur l'idée que ce réchauffement global nous serait forcément défavorable. L'El Niño de l'automne 2009 nous a valu un hiver particulièrement chaud au plan global ; mais au petit jeu de la répartition les régions tempérées de l'hémisphère nord (dont nous .. cocorico) ont plus que tiré leur épingle du jeu :

[align=center]200912-201002.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Bon après 2009/2010 était aussi un OCNI (Objet climatologique non identifié) sur des bien des aspects, il ne faut donc pas non plus en tirer de conclusions trop hâtives. Par exemple avec l'hiver 2006/2007, on a vu ce que pouvait donner un combo réchauffement global sous l'influence d'un El Niño + conditions AO positives (l'inverse de l'hiver dernier), au final on a presque assez de nos dix doigts pour compter les points bleus sur notre hémisphère :

[align=center]map_blended_mntp_13_2007_pg.gif[/align]

[align=center] [/align]

(PS : remarque d'ordre pratique, pour la comparaison entre les deux cartes, les périodes de référence ne sont pas les mêmes)

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Traditionnellement -mais pas toujours-, les hivers Niño se caractérisent par une circulation atlantique (NAO) renforcée en fin d'automne et début d'hiver, puis par davantage de blocages et une circulation zonale affaiblie en seconde partie d'hiver. Et c'est justement la trajectoire que suit CFS avec des conditions NAO+ très claires en décembre (matez un peu cette anomalie dépressionnaire islandaise) :

[align=center]post-2200-0-12620200-1441540750_thumb.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Et des situations à gros blocages aux hautes latitudes en février (ça c'est pas du GA de lopette) :

[align=center]post-2200-0-26566400-1441540804_thumb.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Encore que ce serait bien aussi si cet El Niño parvenait à se décider entre la voie de l'épisode classique et la voie du Modoki, parce que pour le moment c'est un peu hybride entre les deux.

Dec2015.gif.5939b4e260a18f163c95602b6824

Feb2016.gif.3f391f687092c6a570fde9072ce7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pablo25   

Bon, c est bien tôt pour se faire une idée pour janvier et février, les projections cfs sont mauvaises avec dominance Zo et douceur, pour novembre et décembre !

On attend octobre pour Stratosphère et QBO , en ce qui concerne STT , ca n a pas l air très significatif ! ?

Quelqu'un peut mettre la situation des indices automnales (septembre) de 1963? Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

Tu veux ma mort Judd.

Pour en revenir à tous ce qu'on peut lire sur ce topic, c'est compliqué, car beaucoup de mélanges de légendes météo, de phénomènes climatiques, d'échelle de temps, d'indices divers et variés voir avariés pour certains.

Il faut déjà isoler le signal basse fréquence dominant, attendre encore un peu, surveiller la Strato et le bassin Arctique.

En conclusion, c'est comme tous les ans à cette époque, c'est ouvert, sans oublier que le factuel le vrai l'unique nous oriente vers un environnent chaud en général au niveau du globe, que les anomalies positives se multiplient de mois en mois, d'années en années (si-si, je ne parle pas de l'impératrice) ce qui n'exclue en rien un hiver froid sur la France non plus.(ou pas)

La seule chose dont je suis certain, c'est que Janvier sera plus froid que Juillet.

Et bien dites moi, j'ai bien fait avancer le schmilblick les amis.

Ne me demandez pas quelle est ma prévision, car je n'en ai pas à ce jour.

oups, 500 Hpa ! je veux dire blush.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

Et pourquoi pas un hiver aussi intense que l'été que l'on vient de connaître scared.gif , ça serait le rêve de tout hivernophile sorcerer.gif . Et je pense que c'est déjà arrivé dans le temps, un été chaud suivi d'un hiver froid...

C'est une façon de voir.

Mais un été 2015 dominé par des flux méridien , l'hiver à venir peux très bien nous proposer une domination du flux d'Ouest pour compenser, c'est une autre façon de voir.

Tout cela pour dire que l'on peux trouver tout et son contraire avec les comparaisons du passé.(voir post du 13V ci-dessus)

C'est l'option que je privilégie pour le moment.

Pas ou peu d'hiver sur 2015, plus sur début 2016.

Traditionnellement -mais pas toujours-, les hivers Niño se caractérisent par une circulation atlantique (NAO) renforcée en fin d'automne et début d'hiver, puis par davantage de blocages et une circulation zonale affaiblie en seconde partie d'hiver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FloC36   

Un article intéressant sur l'effet de El Nino sur les hivers (http://www.meteomedia.fr/nouvelles/articles/el-nino-pourrait-reecrire-lhistoire-en-2015-/51453/). A mon avis, si El Nino est exceptionnel cette année, nous allons avoir droit un hiver froid au Québec (ce n'est qu'une supposition bien sûr). Alors qu'en France on n'en sait rien actuellement. Bon, à part que la majorité des modèles voient un hiver doux voire très doux, il faudrait attendre l'indice de l'OPI fin octobre pour voir ce qu'il nous attend.(même si l'année dernière il a un peu exagéré sur la tendance).

En tout cas, si l'hiver prochain est bien froid et que les modèles confirment un hiver doux, ça va remettre en cause pas mal de choses notamment sur l'influence de El Nino sur l'Europe. A voir default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vil   

Un article intéressant sur l'effet de El Nino sur les hivers (http://www.meteomedia.fr/nouvelles/articles/el-nino-pourrait-reecrire-lhistoire-en-2015-/51453/). A mon avis, si El Nino est exceptionnel cette année, nous allons avoir droit un hiver froid au Québec (ce n'est qu'une supposition bien sûr). Alors qu'en France on n'en sait rien actuellement. Bon, à part que la majorité des modèles voient un hiver doux voire très doux, il faudrait attendre l'indice de l'OPI fin octobre pour voir ce qu'il nous attend.(même si l'année dernière il a un peu exagéré sur la tendance).

En tout cas, si l'hiver prochain est bien froid et que les modèles confirment un hiver doux, ça va remettre en cause pas mal de choses notamment sur l'influence de El Nino sur l'Europe. A voir wink.png !

Franchement on est incapable de dire si actuellement El Nino a une quelconque influence sur les hivers en Europe.

Concernant l'indice OPI, l'hiver précedent nous a prouvé qu'il était source de tout, sauf de fiabilité ^^ Après je n'irai pas le jeter à la poubelle non plus, peut être qu'a l'avenir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article intéressant sur l'effet de El Nino sur les hivers (http://www.meteomedia.fr/nouvelles/articles/el-nino-pourrait-reecrire-lhistoire-en-2015-/51453/). A mon avis, si El Nino est exceptionnel cette année, nous allons avoir droit un hiver froid au Québec (ce n'est qu'une supposition bien sûr).

Oh, si tu prends Météo Média pour une référence, on n'est pas sorti de l'auberge... pinch.gif

Il faut surtout arrêter de faire une corrélation absolue avec El Nino ou La Nina. Si cela peut se faire dans quelques régions du monde (et encore), ce n'est absolument pas le cas en Europe et au Québec ! En passant, lors du dernier gros El Nino (97/98), le Québec avait vécu un hiver très doux...

Tout ce que l'on sait, c'est que l'on ne sait rien de ce qui va arriver ces prochains mois ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vil   

Tout à fait d'accord, je trouve étonnant que certains scientifiques fassent d'un indice un signe majoritaire pour annoncer la tendance de la saison suivante.

Tous les indices ne sont valables que si il y a un veritable couplage entre eux et encore il faut encore prouver qu'un QBO -, une activité solaire au max, un El-Nino majeur doublé d'un indice OPI élévé donne un certain type d'hiver...

C'est ce qui a un peu manqué dans les travaux de Cohen l'année dernière , c'est pour ca que l'indice OPI n'a été très fiable je pense même si la théorie était interessante en terme de visibilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
memen67   

Je me méfie toujours des tendances qui nous annoncent des saisons postérieures équivalentes à celles qui viennent de passer : été avec anomalie positive voire très positive comme celui que nous venons de connaître et des tendances qui annoncent la même chose pour l'hiver.

A l'inverse, les tendances estivales en 2013 avaient aussi été pessimistes (anomalie négative après un premier semestre 2013 du même acabit). On a eu un été 13 superbe.

Donc patience...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.