Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la secheresse


Recommended Posts

il y a 13 minutes, edd a dit :

On notera aussi sur le graphique que 2015, 2017 et 2014 sont loin d'être extrêmes. 

 

 

 

 

 

 

 

2015 est tout de même à la 5ème place des plus chauds si l'on fait abstraction des 5 derniers été. 2017 est également dans le haut du panier. 2014 plus standard grace à un mois d'août frais et humide, mais tout de même proche thermiquement d'étés considérés comme chaud à l'époque (1959, 1976)

 

C'est cet enchaînement qui est remarquable, avec le trio 2018-2020 en point d'orgue.

 

Sinon on pourrait éventuellement rapprocher notre période 2018-2020 du trio 1989-1990-1991 bien chaud et sec à l'époque, mais avec 2° de plus.

 

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
  • Replies 3.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour,   Reprenons un peu le cours de ce topic dédié au suivi de la sécheresse, avec un petit point photo réalisé le week-end dernier et cette semaine sur le secteur des Vosges et du piémo

Bonjour,   Voici un état des lieux dans l'est de la Creuse et l'ouest du Puy-de-Dôme, où les vagues de chaleur et de sécheresse se succèdent depuis quatre étés.   Quelques chiffres

Situation désastreuse sur le piémont vosgien côté alsacien, après des semaines sans pluie significative et les fortes chaleurs de ce mois d'août. C'est donc depuis 2015 au moins le 5ème été qui voit l

Posted Images

Posted
Relevés à Laval Sur Vologne (448m) depuis le 01/01/2013
Il y a 8 heures, thib91 a dit :

Avec @fran39 nous avons réalisé un graphique pour caractériser les étés (21 juin-21 septembre) en France depuis 1959 notamment au regard de l'indice de Martonne.

 

Pour les températures, la caractérisation (proche des normales, chaud, frais etc...) est faite sur la base d'un indice prenant en compte la moyenne (1981-2010) et l'écart type.

 

Les données sont issues d'un panel de station du réseau MF sur la période 21 Juin-21 Septembre.

 

Comme pour St-Dizier les 3 derniers étés sont tout à fait atypiques par leur niveau de sécheresse et de chaleur à l'échelle nationale. Ils sortent de façon spectaculaire des étés standards, vers un niveau d'aridité inédit depuis 1959 et une chaleur tout à fait remarquable (seul 2003 fait mieux). La succession de ces 3 étés est également très surprenante pour ne pas dire inquiétante.

 

On mesure ainsi les graves conséquences de cette situation sur les milieux naturel, le monde agricole et le confort thermique de nos villes.

 

image.png.a3b1e6b9fe604893bda8dd53139ff1f8.png

ahurissant de voir 1976 dans le semi humide et pas chaud, c'est pourtant pas le ressenti quand on discute avec les anciens ou les records de l'époque en terme de sécheresse des cours d'eau qui tiennent encore...

Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, aircraft a dit :

ahurissant de voir 1976 dans le semi humide et pas chaud, c'est pourtant pas le ressenti quand on discute avec les anciens ou les records de l'époque en terme de sécheresse des cours d'eau qui tiennent encore...

 

C'est surtout dû à la période 21 juin - 20 septembre.

1976 reste une référence, mais ça été sec surtout en première moitié d'année, et particulièrement en fin de printemps et début d'été. Par contre c'est devenu bien humide à partir de mi-août. Même chose côté températures : très chaud sur juin - juillet mais frais le reste de l'année, et en particulier sur août - septembre.

 

Pour compléter, je propose les anomalies trimestrielles estivales sur le panel national. Encore une fois c'est une présentation qui montre toutes les périodes glissantes de 3 mois centrées sur l'été donc ça ratisse en réalité de mi-printemps à mi-automne, mais ça permet de mieux capter toute la variabilité. J'ai étendu la série jusqu'en 1921, avec 2 à 3 fois moins de stations avant 1945, mais en utilisant un algorithme de complétion qui normalement tente d'avoir un calcul non biaisé sur cette période.

 

1976 ressort bel et bien, ainsi que 2 étés des années 1940. La période récente, sans être clairement sur une tendance, correspond bien à une succession pas vraiment déjà vue d'étés secs :

 

 

image.thumb.png.de1c70da696acf002682745b0aac4256.png

 

Côté températures, ça se passe de commentaires :

 

image.thumb.png.ab9be5052b82b748d38ce4b27cc5577f.png

 

Je ne peux malheureusement pas calculer l'ETP sur une période aussi longue, mais le graphique équivalent est tout de même intéressant :

 

image.thumb.png.90d96a22035d141d323d8a72e14c23f7.png

 

Bilan hydrique pour finir : on fait l'équivalent de plusieurs étés 1976 ou 2003 à la suite ...

 

image.thumb.png.dd59bffc9907a0e235d3cfd391d5b378.png

  • J'aime 6
  • Merci 7
Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail
Il y a 17 heures, aircraft a dit :

ahurissant de voir 1976 dans le semi humide et pas chaud, c'est pourtant pas le ressenti quand on discute avec les anciens ou les records de l'époque en terme de sécheresse des cours d'eau qui tiennent encore...

 

Je pense qu'il y a aussi un autre facteur à prendre en compte : 1976, comme d'autres étés plutôt chauds et secs, paraissait hors-norme par rapport aux étés "normaux" de l'époque (frais et humides comparativement à l'époque récente). Il est resté dans les mémoires parce qu'il constituait une anomalie.

Aujourd'hui on est tous habitués au RC, qu'on l'apprécie ou non. Même des étés récents qui ont paru "pourris" à beaucoup de gens (le dernier en date étant 2014) étaient déjà au-dessus des normes d'il y a 40 ans. Donc +0,5°C ou +1,0°C par rapport à une moyenne déjà haute ça fait très chaud dans les statistiques, mais pas forcément aux yeux de tout le monde en termes de ressenti, par habitude du déjà chaud...

Edited by acrid vintaquatre
  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, acrid vintaquatre a dit :

 

Je pense qu'il y a aussi un autre facteur à prendre en compte : 1976, comme d'autres étés plutôt chauds et secs, paraissait hors-norme par rapport aux étés "normaux" de l'époque (frais et humides comparativement à l'époque récente). Il est resté dans les mémoires parce qu'il constituait une anomalie.

Aujourd'hui on est tous habitués au RC, qu'on l'apprécie ou non. Même des étés récents qui ont paru "pourris" à beaucoup de gens (le dernier en date étant 2014) étaient déjà au-dessus des normes d'il y a 40 ans. Donc +0,5°C ou +1,0°C par rapport à une moyenne déjà haute ça fait très chaud dans les statistiques, mais pas forcément aux yeux de tout le monde en terme de ressenti, par habitude du déjà chaud...

 

Je pense qu'il s'agit surtout d'un effet lié à la période de référence, comme expliqué par arkus, qui "minimise" 1976.

 

L'épisode de 1976 même en 2020 ce serait du costaud, les records de température maximale de 1976 peuvent paraître assez commun au regard des dernières années, mais sur de nombreux critères 1976 reste classé tout en haut.

 

Pour Nancy et je pense bcp de stations de la moitié nord, de mémoire c'est encore une référence (dans le top 3) sur des périodes de 5/10 jours et même 1 mois au niveau des températures moyennes (moy. journalières avec 24 relevés) et de la moyenne des températures maximales Il y a également eu des records d'HR bas qui tiennent encore, probablement d'ensoleillement et bien sur d'absence de précipitations.

 

 

Edited by thib91
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail
il y a 37 minutes, thib91 a dit :

 

Je pense qu'il s'agit surtout d'un effet lié à la période de référence, comme expliqué par arkus, qui "minimise" 1976.

 

L'épisode de 1976 même en 2020 ce serait du costaud, les records de température maximale de 1976 peuvent paraître assez commun au regard des dernières années, mais sur de nombreux critères 1979 reste classé tout en haut.

 

Pour Nancy et je pense bcp de stations de la moitié nord, de mémoire c'est encore une référence (dans le top 3) sur des périodes de 5/10 jours et même 1 mois au niveau des températures moyennes (moy. journalières avec 24 relevés) et de la moyenne des températures maximales Il y a également eu des records d'HR bas qui tiennent encore, probablement d'ensoleillement et bien sur d'absence de précipitations.

 

 

 

En effet là je parlais de l'été météorologique au sens strict, car je m'étais "amusée" il y a 3 semaines de ça à faire le comparatif de 1976 par rapport à 2003 (référence chaude s'il en est) et 2020 (j'aurais pu prendre 2018 ou 2019 du même acabit) pour chez nous (j'ai pris Bdx car suffisamment de recul de données). Et je m'étais fait alors la même réflexion que aircraft. J'avais en effet observé que 1976 ne ressortait pas tant que ça en comparaison des étés chauds d'aujourd'hui.

En fait 1976 avait été un poil plus chaud que 2020 sur son ensemble, mais du même niveau que 2019 ou 2018. Mais 1976 avait enregistré beaucoup moins d'extrêmes chauds avec une Txx de 36,8°C sur tout l'été, ce qui est peu en comparaison des derniers étés clairement...Mais dans le contexte de l'époque c'était assez énorme, d'autant plus qu'elles s'étaient répétées.

Pour l'aspect sécheresse, là ça avait surtout concerné la moitié Nord. Chez nous seul juin avait été sec, tandis que juillet et août avaient enregistré plus de 100 mm chacun pour reprendre l'exemple de Bordeaux ^^

Et pourtant par chez nous aussi certains parlent de 1976 comme référence, et c'est d'ailleurs pour ça que je m'étais plongée dans ce comparatif, histoire de tordre le cou aux idées reçues...

 

La séquence la plus chaude de 1976, qui s'est produite fin juin (les 35°C n'avaient même pas été atteints en août) :

 

image.png.ac320f85e8cb2be7b1831f5f24344da5.png

 

Et pour comparer la séquence la plus chaude de 2018 (début août), la plus "light" des 3 dernières années :

 

image.png.27d26fc33f9e3af5bd192cc4a260c952.png

 

La plus chaude de 2019 (fin juillet) :

 

image.png.7f1aa5a1beb2db28397c3861ee742991.png

 

Et la plus chaude de 2020 (début août) :

 

image.png.e4bab2f84e2ed78f0e9a538926fc9a0f.png

 

Qu'on réfléchisse en termes de Tmm ou de valeurs extrêmes les 3 dernières années gagnent sur les 2 tableaux...

Edited by acrid vintaquatre
  • J'aime 3
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
La Ravoire (280m, en savoie)

En savoie, le bout du tunnel est proche !

 

Juin très arrosé et les orages d'août auront permis de contrecarrer (un peu) la canicule et le printemps très sec.

 

150 mm en août dans mon secteur (agglo de chambéry), essentiellement grâce à 2 gros orages qui ont changé le marron jaune en vert en quelques jours.

 

De bonnes pluies bien pénétrantes se sont invitées à la fin août, donc le mois de septembre très chaud et archi sec n'a pas trop changé les couleurs, le vert reste  dominant à Chambéry et avec le gros flux de NO qui arrive en fin de semaine on devrait être tiré d'affaire pour de bon (au moins pour 2020)...

 

La recharge de NO sera salvatrice pour les secteurs du 73 qui n'ont pas aussi bien profité que nous des orages  cet été !

 

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, acrid vintaquatre a dit :

 

En effet là je parlais de l'été météorologique au sens strict, car je m'étais "amusée" il y a 3 semaines de ça à faire le comparatif de 1976 par rapport à 2003 (référence chaude s'il en est) et 2020 (j'aurais pu prendre 2018 ou 2019 du même acabit) pour chez nous (j'ai pris Bdx car suffisamment de recul de données). Et je m'étais fait alors la même réflexion que aircraft. J'avais en effet observé que 1976 ne ressortait pas tant que ça en comparaison des étés chauds d'aujourd'hui.

En fait 1976 avait été un poil plus chaud que 2020 sur son ensemble, mais du même niveau que 2019 ou 2018. Mais 1976 avait enregistré beaucoup moins d'extrêmes chauds avec une Txx de 36,8°C sur tout l'été, ce qui est peu en comparaison des derniers étés clairement...Mais dans le contexte de l'époque c'était assez énorme, d'autant plus qu'elles s'étaient répétées.

Pour l'aspect sécheresse, là ça avait surtout concerné la moitié Nord. Chez nous seul juin avait été sec, tandis que juillet et août avaient enregistré plus de 100 mm chacun pour reprendre l'exemple de Bordeaux ^^

Et pourtant par chez nous aussi certains parlent de 1976 comme référence, et c'est d'ailleurs pour ça que je m'étais plongée dans ce comparatif, histoire de tordre le cou aux idées reçues...

 

La séquence la plus chaude de 1976, qui s'est produite fin juin (les 35°C n'avaient même pas été atteints en août) :

 

 

 

Et pour comparer la séquence la plus chaude de 2018 (début août), la plus "light" des 3 dernières années :

 

 

 

La plus chaude de 2019 (fin juillet) :

 

 

 

Et la plus chaude de 2020 (début août) :

 

 

 

Qu'on réfléchisse en termes de Tmm ou de valeurs extrêmes les 3 dernières années gagnent sur les 2 tableaux...

 

Mon propos était surtout de ne pas vouloir minimiser 1976 qui fut dans le nord du pays une séquence exceptionnelle et ne dépareillerait pas avec les canicules des dernières années.

 

Bordeaux n'est absolument pas une bonne référence pour comparer les dernières années à 1976, globalement pour le sud du pays ce fut un épisode assez banal, qui n'entre d'ailleurs même pas dans le recensement des vagues de chaleur effectué par MF sur l'Aquitaine.

image.png.fa651f6a1033fe224ba3fd58ce9e18c7.png

 

 
En revanche pour le nord du pays c'est toujours un épisode référence. Il faut regarder plus globalement que des séquences de quelques jours et se focaliser uniquement sur les maximales. Si les txx de 1976 sont moins marquante que nos canicules de 2015, 2018 et 2019 mais  sur la longueur c'est encore un épisode exceptionnel .  Par exemple pour Nancy (mais c'est encore plus marqué du Pas de Calais aux Pays de Loire) si l'on prend les températures maximales moyennes sur 30 jours, 2003 est l'épisode tout en haut mais il est suivie de la période du 20 juin au 19 juillet 1976 qui se situe encore devant 2018, 2015 et 2020.
 
D'ailleurs dans le classement MF des vagues de chaleurs en combinant durée intensité, 1976 est encore, pour les régions du NO au bassin parisien jusqu'au nord, devant 2015 2018 ou 2019.
 
                                                            Pays de Loire                                                                                          Picardie
 
image.png.21c96d88e72adc68511baea76c153635.pngimage.png.45eec121cf0e90e2a33d9225207c54a7.png
Edited by thib91
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Brison 07110 (565m) et Laussonne 43150 (930m)

Article de MF (que fran39 ne reniera pas) sur ces trois derniers été de sécheresse et la carte d'humidité des sols au 20 septembre

https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/climat/cet-ete-calendaire-ete-le-plus-sec-en-france-depuis-au-moins-1959

200923065343707236.gif

 

  • J'aime 3
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

La carte d'humidité des sols va connaître une évolution assez spectaculaire en 1 ou 2 semaines a priori. 

Environ 50mm tombés depuis 4 jours sur plusieurs de nos pôles secs (Dijon, Charleville et la sérénissime Saint-dizier). 

Pour le coup c'est plus que ce qu'il était prévu voire bcp plus en Bourgogne et champagne, il convient de le saluer. 

En fait c'est un renversement de tendance encore plus fort que 2019 (aux mêmes dates). 

A suivre octobre, pour le coup 2019 avait mis la barre très très haut. 

il y a 1 minute, edd a dit :

 

 

Edited by edd
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois
Le 27/09/2020 à 14:28, Chartres28000 a dit :

Chartres capitale de la Beauce:

300 mm de précipitations depuis le 1er janvier soit un déficit de 40% environ 

 

C'est en effet a priori la ville (du moins le metar) la plus sèche de France cette année hors localement bassin méditerranéen. 

 

Fini Saint-dizier (qui vient de se prendre en 4 jours six fois ce qui était tombé en 3 mois !!!!!!), on passe à la Beauce maintenant. 

Edited by edd
  • J'aime 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, edd a dit :

 

C'est en effet a priori la ville (du moins le metar) la plus sèche de France cette année hors localement bassin méditerranéen. 

 

Fini Saint-dizier (qui vient de se prendre en 4 jours six fois ce qui était tombé en 3 mois !!!!!!), on passe à la Beauce maintenant. 

Chartres est de toute façon hors zone méditerranéenne une des villes les plus sèche de France. Une sorte de bulle de sècheresse sur toute cette partie de la Beauce entre Dreux Chartres  Chateaudun Blois Etampes. Les pluies sont souvent faibles et les orages assez rares.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
Il y a 1 heure, Chartres28000 a dit :

Chartres est de toute façon hors zone méditerranéenne une des villes les plus sèche de France. Une sorte de bulle de sècheresse sur toute cette partie de la Beauce entre Dreux Chartres  Chateaudun Blois Etampes. Les pluies sont souvent faibles et les orages assez rares.

En est il de même de l Hr moyenne ?

Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail

J'anticipe pour dans quelques jours : il y a un topic crues ? 🙃

 

120514925_10159081106003984_2827325573354050122_n.jpg?_nc_cat=110&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=h2kDoo0j3g0AX_K4VLu&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=010c3d8d0bc4f14dd2d74fc25cac6b48&oe=5F97A4CB

 

Vu la récurrence des crues notables depuis quelques années (quasiment aussi récurrentes que les sécheresses estivales), il faudrait peut-être y songer ? Rien de plus normal dans un climat de mousson/saison sèche comme celui qu'on connaît maintenant !

 

Sinon juste un point rapide pour le bassin de la Dordogne, après les pluies bienfaitrices de la fin de semaine dernière :

 

33 % des postes d'observation sont à un niveau "acceptable" (passé de 1 à 20 postes par rapport à la mi-septembre), 25 % "en difficulté", 26 % "mise en péril", 6 % "en flaques" et 10 % "assecs".

  • J'aime 6
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, EXPRESS04 a dit :

vu ce qui nous arrive dessus pour le week-end ce topic va pouvoir rentrer en hibernation ;);)

la sécheresse de surface se résorbera en effet, mais pour les nappes le retard est tel par endroits (la vallée du Rhône par exemple) que ce sera sans doute insuffisant ; les prévisions sont encourageantes cela dit  ; on peut espérer un retour à la normale (a minima) à tous points de vue et partout d'ici la fin de l'année.

 

Link to post
Share on other sites
Posted
15 km à l'est de Dijon

Comparaison du rapport à la normale de l'indice d'humidité des sols (SWI) source MF pour la fin septembre 2019/2020.

ça va mieux depuis ce changement radical, sacré changement en 1 semaine !

 

 

Rapport_normal_indice_secheresse.jpg

  • J'aime 2
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Le 28/09/2020 à 23:07, Matpo a dit :

En est il de même de l Hr moyenne ?

 

Pas particulièrement sur la période 1961-1990 l'HR moyen est de 81% sur l'année soit équivalent à des villes comme Angers, Nancy, Bordeaux...idem pour la période estivale.

 

 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois
Il y a 21 heures, acrid vintaquatre a dit :

 🙃

Vu la récurrence des crues notables depuis quelques années (quasiment aussi récurrentes que les sécheresses estivales), il faudrait peut-être y songer ? Rien de plus normal dans un climat de mousson/saison sèche comme celui qu'on connaît maintenant !

 

Petite précision qd même pour chez nous  :

 

On est loin d'avoir des bonnes inondations dans le nord comme dans les années 2000. 

L'hiver dernier a été vraiment sympa avec des forêts gorgées d'eau, c'est bcp plus normal d'avoir ça chez nous que des sols secs. 

Mais on reste encore loin des situ exceptionnelles. La Marne à bien réagi en mars dernier et la Seine à connu du lourd en juin 2018 mais c'était ponctuel.

Cet été a été si extrême que les rus ont taris ici. Donc s'il tombe 100mm en 2 ou 3 semaines ça sera parfait et plus que le bienvenu. 

 

Et comme dit plus haut dans le Centre-Est les nappes sont pas pleines depuis plusieurs années. On est loin de crues.

 

C'est le sec qui domine depuis des années dans un grand Nord-est, pas l'humide.

 

 

il y a 5 minutes, edd a dit :

 

 

Edited by edd
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail
il y a une heure, edd a dit :

 

Petite précision qd même pour chez nous  :

 

On est loin d'avoir des bonnes inondations dans le nord comme dans les années 2000. 

L'hiver dernier a été vraiment sympa avec des forêts gorgées d'eau, c'est bcp plus normal d'avoir ça chez nous que des sols secs. 

Mais on reste encore loin des situ exceptionnelles. La Marne à bien réagi en mars dernier et la Seine à connu du lourd en juin 2018 mais c'était ponctuel.

Cet été a été si extrême que les rus ont taris ici. Donc s'il tombe 100mm en 2 ou 3 semaines ça sera parfait et plus que le bienvenu. 

 

Et comme dit plus haut dans le Centre-Est les nappes sont pas pleines depuis plusieurs années. On est loin de crues.

 

C'est le sec qui domine depuis des années dans un grand Nord-est, pas l'humide.

 

Il s'agissait bien de la situation dans notre région et non à l'échelle nationale. Car finalement on obtient bien souvent des cumuls annuels proches des normes ces dernières années (hormis 2017 si mes souvenirs sont bons), ce qui est très différent de la période fin 2010-2012 par exemple ou la période 2003-2005, avec des déficits chroniques. Mais ça cache une répartition très différente par rapport à une époque pas très ancienne, où les pluies étaient mieux réparties sur l'année (même en 2013 et 2014, années humides, nous n'avions pas eu de mois exceptionnellement pluvieux - en cumuls bruts on s'entend).

 

Archétype de cela dans le SO, Dax qui a du attendre 8 mois en 2020 pour atteindre son cumul du seul mois de novembre 2019.

Ou bien la situation de mai en Gironde/Landes où les cumuls sur 24 h (71 mm à Bdx) étaient plus importants que le cumul sur la période glissante du 19 juin au 17 septembre...

 

L'augmentation de ces extrêmes n'est pas forcément évidente à mesurer (existe-t-il même un indice ? Si @Arkus passe par là 😛 ), mais ce n'est pas qu'une impression ^^

 

Pour la Dordogne, on a atteint des seuils avec des durées de retour >5 ans (voire >10 ans pour janvier 2018) en janvier 2016, février 2016, juin 2016, janvier 2018, novembre 2019 puis décembre 2019. Ça commence à être significatif...

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Valence centre (26) - Altitude 125 mètres

Bonsoir,

 

Ici nous ne sommes pas au bord de la Méditerranée, et pourtant nous ne sommes qu’à 215 mm depuis le début de l’année...

Ca c’est de la sécheresse !

Quand ça va nous tomber sur la tronche je sens que ça ne va pas faire semblant

bonne soirée 

 

Edit : je viens de voir la carte publiée en bas de page précédente, on voit bien le Nord drôme et le Nord Ardèche qui ressortent

Edited by gotman42
Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Dans ce déluge national, quelques endroits de plus en plus isolés continuent de résister à de bons arrosages, la Beauce (loc 91 et 28) et la plaine d'Alsace. 

Pour la Beauce, on a localement moins de 20mm depuis le grand changement du 20 septembre. 

Logique d'une certaine façon car ce sont les zones les plus sèches de France, mais pas au point d'avoir une telle différence avec les voisins. 

C'est davantage une récurrence de malchance, qui va nous faire des contrastes saisissants sur les ppm 2020. 

A moins qu'on ait une espèce de compensation comme actu en Bourgogne et en Champagne (130mm à Dijon depuis 2 semaines alors que c'était une des stations les plus sèches). 

Edited by edd
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Le 30/09/2020 à 17:17, acrid vintaquatre a dit :

L'augmentation de ces extrêmes n'est pas forcément évidente à mesurer (existe-t-il même un indice ? Si @Arkus passe par là 😛 ), mais ce n'est pas qu'une impression ^^

 

 

S'il n'existe pas il faut le créer ! :P

Dès l'instant où on a une idée en tête il y a forcément une stat adaptée pour vérifier si ça colle avec les chiffres ou pas. En l'occurrence sur cette histoire de variabilité des précipitations, je m'étais déjà posé la question. A mon avis on peut regarder l'écart-type des anomalies mensuelles et voir si on est dans une période plus haute ou pas. Je me suis volontairement focalisé sur des fenêtres de 10 ans, ce qui est plus court qu'une tendance long terme mais permet de voir s'il y a des périodes qui ressortent en particulier.

 

Sur le Sud-Ouest :

 

Déjà si on regarde le niveau des anomalies mensuelles, et la moyenne 10 ans ce n'est pas tout à fait stable. Sur la dernière année, on a eu deux extrêmes opposés mais c'est une période très courte.

 

image.thumb.png.603e7195e07cbfead02b0334d9f71448.png

 

Maintenant si on regarde uniquement l'écart-type sur 10 ans, la période actuelle est plus variable que la décennie 2000 de 10 à 15%, mais moins que dans les années 80-90 :

 

image.thumb.png.0da2d18c6b9315978d3f751170d4c011.png

 

Sur la France entière :

 

Constats assez similaires, la variabilité semble un peu plus forte sur la période récente, la faute à un plus grand nombre de mois secs. Mais là encore pas de tendance très marquée.

 

image.thumb.png.a435e6c335f7c9059681b7415b217ce4.png

 

image.thumb.png.29393cae0113b9ce71ee39b00e58c3c7.png

 

Si vous avez idée d'autres types de stats à regarder, je suis preneur.

  • J'aime 2
  • Merci 9
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...