gugo

Du 19 décembre au 25 décembre 2016 prévisions météo semaine 51

Messages recommandés

gugo   

Bonjour, 

 

 Cette semaine risque d'être marqué par le retour anticyclonique puissant. Les phénomènes d'invertions avec un flux d'est seront probablement présent. Des incertitudes sont cependant présentes, avec une fin de topic précédent mal cerné encore.  Même si dans tous les cas pratiquement ça a l'air d'aboutir sur une montée des HPs sur le nord de la France/grande Bretagne sous flux OSO.

 Un temps donc toujours aussi anticyclonique prévu pour l'instant même si on surveillera les incertitudes du topic précédent et même celle présentes sur celui ci comme on peut le voir par le diagramme GEFS. Vers une Noël sous forme de froid (de saison) sec? Ce n'est pas impossible et personnellement à la vu des prévisions ça sent ça. Mais les choses vont encore bien bouger, en tout cas on peut l'espérer sinon la météo serait trop ennuyeuse. 

 

graphe_ens3_jhh0.gif

 

Comme on le voit par le diagramme ça a clairement tendance à remonter le dimanche du précédent topic et le le lundi les pulsions sont très probables pour ce moment là. Ce qui va être à suivre c'est l'évolution avec des ouvertures dès le mercredi.

 

 

Bonnes prévisions. 

Gugo. 

Modifié par gugo
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est dingue, c'est que lorsqu'on consulte l'ensembliste jusqu'à des échéances inouïes, on voit toujours la même configuration dipolaire entre ce Vortex Canadien (qui déborde parfois plus largement sur l'océan Atlantique) et cet énorme tourbillon anticyclonique qui se renouvelle sans cesse sur l'Europe continentale (tout en étant plus ou moins nordique et étiré vers l'Europe de l'Ouest). La seule variante (notable) concerne les T500 et T850 dont on voit qu'elle tendent à faiblir progressivement...Ceci est corrélé avec un autre fait intéressant : le renforcement de l'anomalie haute Européenne au niveau de la Scandinavie / mer de Norvège.  

 

naefs-0-0-264_vqp7.png

naefs-0-1-264_kgv3.png

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

Salut Yann. Exactement, on n'en voit plus la fin désormais. La chose intéressante en effet c'est que ça migre un peu plus au nord de l'Europe et c'est justement du à mon avis au débordement dépressionnaire canadien sur le nord-ouest Atlantique qui accélère le flux méridien à l'avant. Les anomalies + de HT ne peuvent pas aller plus haut car le VP est quant à lui bien costaud mais ça a le mérite de nous basculer au moins en surface sur un flux plus continental. Ça ne va malgré tout pas chercher bien loin mais à ce stade on ne peut commenter que ce genre de petites différences pour un ressenti un peu plus hivernal. Triste mois de décembre quand même...

Seule consolation, l'Europe s'en tire pas si mal dans l'histoire alors certes par un flux continental en BC mais contrairement aux années précédentes, Moscou est plongé dans le froid par des descentes polaires récurrentes allant jusqu'aux Balkans. Berlin se stabilise dans des temperatures de saison voire négatives, Paris oscille entre fraîcheur et douceur puis la péninsule ibérique en NAO- voit des anomalies dépressionnaires qui parfois rendent le temps assez frais et nébuleux, sans plus... 

 

Pas as de fortes anomalies + comme les années précédentes... Deja pas si mal non ?

Modifié par Run999H
  • J'aime 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Run999H a dit :

Pas as de fortes anomalies + comme les années précédentes... Deja pas si mal non ?

 

Heu, a relativiser ou plutôt a ne pas généraliser Mathieu,de nombreux postes du sud-ouest sont déjà plus de 5° au dessus des normales d'un mois de décembre,quand il ne sont pas même au dessus de décembre 2015...le ressenti tiré de la moyenne nationale (qui doit a peu prés être a l'équilibre) masque tout de même déjà de très très fortes disparités et je doûtes que dans les prochains jours tout cela se régule. 

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

ouais, le soucis est là, Run aurait juste du mentionner le Nord de la Loire en fait...

Pour le reste, surtout le SO c'est surchauffe.

Pour les prévisions... Désolé, pas de motive, ça me désole....

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   
il y a 6 minutes, cédric du Lot a dit :

 

Heu, a relativiser ou plutôt a ne pas généraliser Mathieu,de nombreux postes du sud-ouest sont déjà plus de 5° au dessus des normales d'un mois de décembre,quand il ne sont pas même au dessus de décembre 2015...le ressenti tiré de la moyenne nationale (qui doit a peu prés être a l'équilibre) masque tout de même de très très fortes disparités. 

Je parlais vraiment plutot au niveau de l'Europe Cédric. Pour notre petite France, je me demande même si nous ne sommes pas le pays d'Europe le plus mal loti avec peut-être le Portugal... 

Si quelqu'un a les anomalies européennes pour cette première décade, ça serait intéressant de voir en effet. M'enfin je dis le plus mal loti mais personnellement actuellement je préférerais habiter dans le sud-ouest que dans le nord-est et encore moins le nord-ouest qui se tape la crasse du nord mais les temperatures plutot du sud lol

Modifié par Run999H
  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, Run999H a dit :

Je parlais vraiment plutot au niveau de l'Europe Cédric. Pour notre petite France, je me demande même si nous ne sommes pas le pays d'Europe le plus mal loti avec peut-être le Portugal... 

Si quelqu'un a les anomalies européennes pour cette première décade, ça serait intéressant de voir en effet. M'enfin je dis le plus mal loti mais personnellement actuellement je préférerais habiter dans le sud-ouest que dans le nord-est et encore moins le nord-ouest qui se tape la crasse du nord mais les temperatures plutot du sud lol

 

Cédric essst peuuut-êtreuu unm peu de Marseilleuuu, peuchère ! :D

wctan1_rnc7.png

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vous êtes mal lunés là tous? je n'étais pas dans un esprit de critique ou quoi que ce soit ,Mathieu m'a répondu et ça me suffit,par ailleurs je parle de fortes disparités et que je sache les points de relèves au sol ne sont pas tous les 5kms...désolé de m'être exprimé sur un ressenti(qui d'ailleurs dans mon cas ou ailleurs n'est pas que ça) et il est vrai qu'en montagne(qui couvre un bon morceaux du territoire aussi) ils doivent sans doutes avoir le même avis que vous, très loin du mien sans doutes...

Modifié par cédric du Lot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
momo4850   

on va dire que l'anomalie négative disparaît progressivement .

 

C5HR4bG.png

déc 2016

QeVJMTA.png

 

derniére semaine  

 

LCzw9Wo.png

  • J'aime 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaël13   

Il faut savoir qu'avec ces inversions, les anomalies thermiques varient énormément d'un lieu à l'autre, tout comme elles varient aussi énormément pour un même poste entre la tnm et txm !

Les zones de France qui ont cumulé les plus gros excédents pour l'instant étant celles sous grosses anomalies thermiques positives diurne (ciel dégagé) et anomalies thermiques positives nocturne (nuit venté, sous Autan par ex pour le SO, ou encore nuits sous ciel couvert).

Bref on retrouve d'énormes disparités !

 

 

Modifié par Gaël13
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Run999H a dit :

Si quelqu'un a les anomalies européennes pour cette première décade, ça serait intéressant de voir en effet. 

 

Anomalies sur les 11 premiers jours de décembre (données issues de réanalyses) :

 

Europe.png

 

Cela donne une idée, mais les réanalyses ont toutefois tendance à un peu trop surestimer les anomalies froides, donc à ne pas prendre directement au pied de la lettre. Pour exemple, Orléans est à l'équilibre niveau thermique (-0,1°) depuis le début du mois, tout comme Luxeuil (+0,0°),  Poitiers est à +1.1°, et en montagne Bourg St Maurice est quasiment à +4,0° : dans tous ces exemples, la réanalyse a un léger biais froid.

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne peut que reconnaître le caractère impressionnant de la situation...

gfs-0-222_lkk2.png

 

Pour le début de semaine, le froid continental par inversion concernerait l'Est et le Nord du pays, tandis que le Sud-Ouest (dédicace à Cédric du Lot) et la façade Atlantique (dédicace à Run) pourraient être soumis à un afflux d'air plus doux généré par un système dépressionnaire Lusitanien... 

 

Ce n'est là qu'une lecture littérale du dernier GFS. UKMO et GEM apparaissent moins favorables au froid continental... 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

Petite aparté, beaucoup d'air froid à très froid risque de descendre très bas, sud de la Grêce jusqu'aux des côtes Egyptiennes... Tout le Sud Est du bassin Méditerranéen risque d'être soumis un un flux froid et virulent assez peu commun. 

Chose qui me turlupine un peu, aucun effet modélisé, pas un seul creusement en Méditerranée du Sud-Est.... Je trouve ça épatant compte tenue de la T° de la mer....

Car, si ça venait à creuser là bas, la donne pourrait sensiblement être changée avec un flux continental très bas en latitude et donc une circulation sous blocage rarement observée si bas...

Non ?

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Riki58   

Oui Judd, il me semble qu'en général, ces creusements apparaissent bien plus tard. On peut deviner que, sur cette zone, rien ne sera fixé tant que l'air glacial n'aura pas déboulé à cet endroit et les réactions engendrés avec la mare nostrum. Remarque l'énorme goutte froide issue d'un décrochage sur l'europe continentale qui se balade en europe du sud est. Et plus loin encore, c'est le nord de l’Afrique de l'est qui est touché, Grêce, Lybie, Egypte, Turquie, le Moyen Orient.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pffff c'est gâché la marchandise que de voir de telle masse d'air froid descendre à une latitude si basse.

Modifié par Big-Winter
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   
il y a 9 minutes, Big-Winter a dit :

Pffff c'est gâché la marchandise que de voir de telle masse d'air froid descendre à une latitude si basse.

Il est surtout intéressant d'anticiper une évolution qui aujourd'hui ne l'est peut être pas faite par nos modèles surtout !

Car ce qui pourrait se passer là en bas pourrait modifier notre approche sur les prévisions à venir et bouleverser considérablement les cartes.

Là est l'intérêt de l'analyse humaine avec les outils de données brutes.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si cette question est déplacée et ne devrait pas être posée dans ce topic, quelle pourrait être les causes de ces hautes pressions récurrentes sur l'Europe ?

 Y' a-t-il des études ayant été publiées à ce sujet ?

Modifié par Xx-antoine54-xX
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, judd a dit :

Il est surtout intéressant d'anticiper une évolution qui aujourd'hui ne l'est peut être pas faite par nos modèles surtout !

Car ce qui pourrait se passer là en bas pourrait modifier notre approche sur les prévisions à venir et bouleverser considérablement les cartes.

Là est l'intérêt de l'analyse humaine avec les outils de données brutes.

 

Il n'y aura très certainement pas de cyclogenèse en Europe du Sud-Est car aucune anomalie chaude de basse couche (qui serait signalée par une crête de haute Thêta) est prévue venir interagir avec l'anomalie d'altitude. Le dôme anticyclonique sur les Balkans va générer une vigoureuse bise glacée au dessus de la Méditerranée. La température de la mer n'aura ainsi aucun effet à l'échelle synoptique...sauf à engendrer une instabilité par "effet de lac" sur la mer Noire et la mer Égée avec des averses neigeuses jusqu'à très basse altitude (voire, jusqu'à la surface de la mer). 

 

Exemple de cet "effet de lac"...ou plutôt de l'"effet mer" attendu. 

186-779GR_syh9.GIF

 

 

Modifié par Ciel d'encre
  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   
il y a 6 minutes, Xx-antoine54-xX a dit :

Même si cette question est déplacée et ne devrait pas être posée dans ce topic, quelle pourrait être les causes de ces hautes pressions récurrentes sur l'Europe ?

 Y' a-t-il des études ayant été publiées à ce sujet ?

Alimentation en air chaud dans les couches d'altitude (les fameuses bulles chaudes), il y a eut dans le passé même lointain des épisodes de ce genre très très long, principe de sécheresse hivernale également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, judd a dit :

il y a eut dans le passé même lointain des épisodes de ce genre très très long, principe de sécheresse hivernale également.

Comme par exemple décembre 1879.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Xx-antoine54-xX a dit :

Même si cette question est déplacée et ne devrait pas être posée dans ce topic, quelle pourrait être les causes de ces hautes pressions récurrentes sur l'Europe ?

 Y' a-t-il des études ayant été publiées à ce sujet ?

 

A l'échelle climatique, on sait que la cellule de Hadley s'élargit depuis plusieurs décennies. Les branches descendantes ont donc tendance à migrer vers les pôles. C'est un élément qui peut expliquer la tendance illustrée par Treize hier. Mais vu la variabilité élevée qui s'y superpose, ce n'est pas sur quelques années qu'on va sentir cet effet. 

A l'échelle d'une saison, il faut plutôt rechercher les facteurs qui peuvent amplifier la dorsale stationnaire située au niveau de l'Europe de l'ouest. L'amplification de cette structure climatologique modifie l'écoulement moyen et rétroagit avec le rail des dépressions par résonance (ce qui peut aboutir à la récurrence, aux déferlements etc). 

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Riki58   

On va tout droit vers un mois de decembre totalement bloqué, toujours ce courant d'est très bas en latitude, ce qui fait qu'il ferait plus froid au sud du pays qu'au nord, en plein dans la pulsion chaude. Les inversion n'ont pas finis de faire parler d'elles, les montagnes de crier au secours !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toto74   

240-777_mnr7.GIF

 

C'est quand même remarquable ce que les modèles nous proposent en ce moment, quasiment la moitié du pays dans le néant pluviométrique le plus total à l'horizon J+10 en plein mois de décembre, je crois que je n'ai jamais vu ça auparavant !

Plusieurs stations MF risquent passer les 2 premières décades du mois sans le moindre mm, va désormais falloir se plonger rapidement dans les archives, on est dans du jamais vu là...

 

Moi qui pensais avoir connu le pire avec l'OVNI de décembre 2015, je me remet en question maintenant... :ph34r:

Modifié par Toto74
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frodon88   

@Toto74 sachant que ça dure depuis le 20 Novembre sur certains endroits comme ici, pourtant l'un des coins les plus humides de France en cette période de l'année.

 

Pas une seule pluie depuis le 19 Novembre, ce qui va donc faire un mois glissant, quand la norme tourne autour de 200mm. Au mieux de la bruine lâchant 0.2mm/h. Pas ou très peu de gelées blanches non plus avec des niveaux d'HR en fin de nuit insuffisant. 

 

Bref c'est sec, très sec. On est sur du 1300mm au 1er semestre et sur du 450mm sur le second, et par conséquent une année qui va finir en déficit tout bonnement impensable en repensant à la situation à la mi-juin.

 

Cote prévision les massifs de l'est vont encore passer des jours et des jours au soleil et dans la douceur.

Modifié par frodon88
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

A la vue de l'ensembliste GFS 00Z, pour les températures à 850 et 500 hPa c'est un "encéphalogramme thermique" relativement plat, excepté le déterministe (run GFS) qui propose un choix très en-dessous de la moyenne à partir du 22.

 

Mais dans ce genre de situation à très forte pression de surface, l'important (pour les habitants des plaines) se situe plus près du sol en fonction de la position et de la puissance du centre de HP, déterminant pour la vitesse/direction du flux et de la clarté du ciel pouvant occasionner des phénomènes d'inversion marqués et durables. A priori, la partie est du pays est plus visée par ce genre de temps (déjà bien expérimenté cette dernière semaine, avec son lot de journées sans dégel, de brouillard givrant... et de pollution de l'air).

 

En conclusion, si le début des congés de fin d'année s'annonce probablement sec, il n'est pas interdit de penser que certains pourront quand même passer un Noël blanc... de givre ! Pour les montagnes, si aucun élément marquant sur la circulation générale n'intervient dans les prochains jours, ce qui est déjà très préoccupant deviendra extrêmement préoccupant, au-delà même de l'aspect "vacances aux sports d'hiver" et des retombées économiques associées.

 

Bonne semaine.

 

Diagramme GEFS

 

 

 

Diagramme GEFS

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.