Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

ClementWIG

Tendance Hiver 2018-19

Messages recommandés

Posté(e)

Lieu : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons
Il y a 12 heures, neige84 a dit :

 

On repassera donc pour l'hiver le plus froid depuis 100 ans ? Cet hiver qui n'arrive jamais mais qui est si cher aux sites poubelles météo 😂

A  nous faire le coup tous les ans   d'annoncer l'hiver du siècle, il y aura forcément un hiver plus froid que les autres dans ce siècle et on nous dira " Vous voyez j'avais raison je vous l'avais bien dit que ce serait l'hiver du siècle" le problème pour moi c'est qu'il faut qu'il se dépêche d'arriver si je veux avoir une chance de le voir !  :$

 

EDIT :

 

 

  • Merci 2
  • Haha 9

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La difficulté des prévisions saisonnières, même chez les pros...

Depuis que MF présente ses prévisions saisonnières, par 2 fois, MF s'est risqué à une tendance précisant le mois qui suivait immédiatement :

 

Le 28 octobre, MF annonçait "un mois de novembre plus froid que la normale sur la France" . Résultat : plus doux

Fin janvier, pour la 2ème tentative de son histoire, MF se risque pour le mois suivant "en février on attend un épisode plus froid que la normale".....on attend, l'arme au pied !

Modifié par th38
  • J'aime 4
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 11/02/2019 à 09:27, bernardt60 a dit :

A  nous faire le coup tous les ans   d'annoncer l'hiver du siècle, il y aura forcément un hiver plus froid que les autres dans ce siècle et on nous dira " Vous voyez j'avais raison je vous l'avais bien dit que ce serait l'hiver du siècle" le problème pour moi c'est qu'il faut qu'il se dépêche d'arriver si je veux avoir une chance de le voir !  :$

 

EDIT :

 

 

Oui c'était l'avis de Fred Decker en novembre.  Il s'aventurait à dire qu'il n' était pas impossible que nous nous dirigions vers l'hiver le + froid de ces 10 dernières années. Soit en concurrence avec le + froid du 21ème siècle, à savoir 2009/2010. L'analyse de fond était juste, les possibilités froides à très froides ont été très présentes une bonne partie de l'hiver, mais dans la forme, les scénarios se sont avérés bien édulcorés. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le 12z de cfs est formidable pour le hivernophiles,  le mois de mars est tout bleu........

Modifié par neiges
  • Haha 6
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le mois de mars est tout bleu comme l était le mois de janvier et février.. Prévisions saisonnieres disaient que janvier et février plus froid que la normale.. Nombreuses chutes de neige notamment dans le sud.... On attend toujours.. Je pense que chaque années on a tendance à annoncer des hivers froid.. Peut être que les indices font penser à cela et ensuite on s aperçoit que l on s est trompe.. Faudra t il un jour oublier les tendances saisonnière car à la force cela decridibilise les tendances meteo

  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Fontaine au bois

Tout simplement cette année les indices étaient là : Modèles saisonniers, réchauffement majeur début janvier dans la stratosphère, AO à la cave pendant un moment et cycle solaire au plus bas ... Cependant pour notre coin qu'est la France la mayonnaise n'a pas pris, c'était le risque et @TreizeVents en avait parlé il me semble. Qu'elle pertinence faudra t'il donner à ces indices dans un contexte de RC global ? 

- Alors dans les faits les annonciateurs d'hiver froid avaient un beau trousseau de clef pour mettre en avant des hypothèses plus que plausibles.

- Dans d'autres faits les septiques avaient raison de l'être. À deux semaines de la fin de l'hiver météorologique nous pouvons dire que leurs hypothèses se contrôlent. Alors est-ce de la faute de la QBO, du faible El-nino qui n'a pratiquement pas pris ou tout simplement du RC ??? Moi je pense à il y a deux semaines où j'ai pris 50 mm de pluie et neige mêlé pendant 24 heure par 1°.. Ce degrés de trop à empêcher une orgie neigeuse qui aurait fait plus que sensation dans mon coins ! Mais 1° de trop... À cause de quoi ???

Modifié par equality
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Soissons (02)

La possibilité d'avoir un mois de mars froid n'est pas exclue, mais pour vraiment sauver l'hiver et avoir des situations intéressantes, ce serait de toute manière la première quinzaine. Après ça ne rentrerait pas en compte dans le bilan de l'hiver qui s'arrête au 28 février.

Sinon oui, encore un hiver en excédent thermique à attendre... En matière de ressenti personnel et d'observations des situations passées depuis une quinzaine d'années, j'ai l'impression que la période 2009-2013 était quand même une exception. Je me rappelle avoir lu à l'époque que ces situations de blocages récurrents avec affaiblissement régulier du vortex polaire auguraient d'un changement profond et durable pour nos hivers, mais bon... on a vu ce que ça a donné ! L'année 2010 et le premier semestre 2013 étaient-ils des exceptions ?

Depuis l'hiver dernier, la mayonnaise ne prend pas pour notre pays, et les quelques situations intéressantes sur le papier ont finalement soit accouché d'une souris, ou ne sont concrétisées qu'à moitié avec le plus gros du potentiel qui nous échappait de peu (fin février 2018). Bon pour se consoler on pourra se dire que certaines régions ont eu la chance d'avoir de la neige à plusieurs reprises malgré une situation borderline et des températures limites, mais comme toujours dans ce genre de situation, c'est très localisé et ça ne fait pas le bonheur de tout le monde !

Il y a 8 heures, neiges a dit :

le 12z de cfs est formidable pour le hivernophiles,  le mois de mars est tout bleu........

cfs-0-408_mqa8.png

On y croit !!! 😄

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
Il y a 2 heures, phil04 a dit :

Le mois de mars est tout bleu comme l était le mois de janvier et février.. Prévisions saisonnieres disaient que janvier et février plus froid que la normale.. Nombreuses chutes de neige notamment dans le sud.... On attend toujours.. Je pense que chaque années on a tendance à annoncer des hivers froid.. Peut être que les indices font penser à cela et ensuite on s aperçoit que l on s est trompe.. Faudra t il un jour oublier les tendances saisonnière car à la force cela decridibilise les tendances meteo

 

Non, c'est généralement l'inverse. Chaque année et pour une grande partie des hivers depuis des années, les tendances saisonnières vont généralement vers des hivers doux (ou proche des normes), avec éventuellement quelques nuances (dans le sens d'un mois parfois prévu un peu plus froid que la normale) au gré des sites et des prévisionnistes en charge de leur élaboration. C'est l'un des premiers hiver je dois dire, que je vois pas mal de scénarios et de tendances saisonnières plus orientées vers un " potentiel pour du froid " notamment pour les mois de janvier et février et, au regard de certains indices, cela peut tout à fait se comprendre, mais la mayonnaise n'a pas vraiment prit. Mais au moins, le risque a été pris par certains prévisionnistes et c'est surtout, toujours si facile de venir leur jeter la pierre à la figure, à la fin... 😬

 

Les tendances saisonnières, ce sont des tendances globales pour plusieurs mois, lissées, moyennes et c'est toujours à ne pas prendre au pied de la lettre, comme tu sembles le faire et comme le font, très souvent une grande partie des gens... mais ça, ça ne semble pas encore visiblement bien compris 🤔. On a pu le voir au travers de certains hivers globalement doux, ayant accueilli une vague de froid d'une semaine, 10 ou 15 jours... ce que les gens retiennent en général, ce n'est pas l'ensemble de l'hiver au 3/4 dominé par une certaine douceur, mais juste, les coups de froid ou la vague de froid à un moment donné, dans la saison... et là, même dans ces cas-là " les prévisionniste se forcément sont plantés ".

Modifié par DoubleKnacki
  • J'aime 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Combloux Ht Savoie (1050m) Domaine des Portes du Mt Blanc
Il y a 2 heures, DoubleKnacki a dit :

 

Non, c'est généralement l'inverse. Chaque année et pour une grande partie des hivers depuis des années, les tendances saisonnières vont généralement vers des hivers doux (ou proche des normes), avec éventuellement quelques nuances (dans le sens d'un mois parfois prévu un peu plus froid que la normale) au gré des sites et des prévisionnistes en charge de leur élaboration. C'est l'un des premiers hiver je dois dire, que je vois pas mal de scénarios et de tendances saisonnières plus orientées vers un " potentiel pour du froid " notamment pour les mois de janvier et février et, au regard de certains indices, cela peut tout à fait se comprendre, mais la mayonnaise n'a pas vraiment prit. Mais au moins, le risque a été pris par certains prévisionnistes et c'est surtout, toujours si facile de venir leur jeter la pierre à la figure, à la fin... 😬

 

Les tendances saisonnières, ce sont des tendances globales pour plusieurs mois, lissées, moyennes et c'est toujours à ne pas prendre au pied de la lettre, comme tu sembles le faire et comme le font, très souvent une grande partie des gens... mais ça, ça ne semble pas encore visiblement bien compris 🤔. On a pu le voir au travers de certains hivers globalement doux, ayant accueilli une vague de froid d'une semaine, 10 ou 15 jours... ce que les gens retiennent en général, ce n'est pas l'ensemble de l'hiver au 3/4 dominé par une certaine douceur, mais juste, les coups de froid ou la vague de froid à un moment donné, dans la saison... et là, même dans ces cas-là " les prévisionniste se forcément sont plantés ".

Salut DoubleKnacki,

Je crois qu'il ne faut pas prendre la mouche à chaque remarque sur les prévisions à long terme, car étant toi-même prévisionniste, je comprends que tu veuilles défendre ton bout de gras, mais il faut admettre que les prévisions saisonnières sont une vraie loterie et ce que "phil04" a voulu mettre en avant est la très faible fiabilité des prévisions à long terme, ce qui semble normal quand on sait par exemple que cet hiver il est déjà difficile d'avoir une prévision juste au-delà de 72h.

 

En tout cas, et je pense que je ne suis pas le seul, je prends beaucoup de plaisir à lire tes prévisions assaisonnées de pal mal d'humour, ce qui nous permet de relativiser et  de nous décontracter malgré le sérieux de l'exercice.

Merci à toi et à tous ceux qui se risquent à faire des prévis à LT.

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Diemeringen 67 (235m)

Chacun voit midi à sa porte et plutôt ici le non hiver alors que le contraire était souhaité.

Quand on habite sur la bordure occidentale d'un continent dans l'hémisphère nord avec de surcroît un contexte général de RC, il faut s'attendre à être plutôt déçu quand on est hivernophile 9 fois sur 10.

Après, chacun aura son propre jugement par rapport à ses préférences. Tenez moi qui suis douceurophile, je retiendrais de cet hiver pour mon petit coin le fait qu'il n'y ait pas eu de valeurs très froides (inf. à -10°) ce qui semble de plus en plus fréquent alors qu'autrefois (10 ans en arrière et avant), les hivers sans -15° (ou approchant) étaient rares. Cependant, dans l'autre sens, cet hiver a été marqué par une période record (par rapport à la décennie en cours) du 25 décembre au 13 février avec une Tx inf. à 10°.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Neuville-de-Poitou
Il y a 4 heures, D.FLO74 a dit :

Salut DoubleKnacki,

Je crois qu'il ne faut pas prendre la mouche à chaque remarque sur les prévisions à long terme, car étant toi-même prévisionniste, je comprends que tu veuilles défendre ton bout de gras, mais il faut admettre que les prévisions saisonnières sont une vraie loterie et ce que "phil04" a voulu mettre en avant est la très faible fiabilité des prévisions à long terme, ce qui semble normal quand on sait par exemple que cet hiver il est déjà difficile d'avoir une prévision juste au-delà de 72h.

 

En tout cas, et je pense que je ne suis pas le seul, je prends beaucoup de plaisir à lire tes prévisions assaisonnées de pal mal d'humour, ce qui nous permet de relativiser et  de nous décontracter malgré le sérieux de l'exercice.

Merci à toi et à tous ceux qui se risquent à faire des prévis à LT.

Non, il n'y a aucune loterie. Les prévisionnistes à long terme s'appuient sur des indices. 

Mais la prévi a long terme n'en est qu'aux balbutiements. Je pense qu'il ne faut pas prendre au 1er degré les tendances. J'en suis sur que d'ici une dizaine d'années, ses prévisions seront seront plus fiables avec des modèles qui moulinerons à fond.

Rappellons-nous de la fiabilité à court terme 10 ans ou plus en arrière. 

MF est capable de faire une prévision maintenant à 7 jours. Je crois avoir lu un lien sur un forum ou mf gagnait 1 jours de prévi tous les x années.

On a le droit d'être déçu, mais d'incendiez pas ceux qui prennent des risques😊...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Richardménil (54630)
Il y a 9 heures, greghouse33 a dit :

La possibilité d'avoir un mois de mars froid n'est pas exclue, mais pour vraiment sauver l'hiver et avoir des situations intéressantes, ce serait de toute manière la première quinzaine. Après ça ne rentrerait pas en compte dans le bilan de l'hiver qui s'arrête au 28 février.

Sinon oui, encore un hiver en excédent thermique à attendre... En matière de ressenti personnel et d'observations des situations passées depuis une quinzaine d'années, j'ai l'impression que la période 2009-2013 était quand même une exception. Je me rappelle avoir lu à l'époque que ces situations de blocages récurrents avec affaiblissement régulier du vortex polaire auguraient d'un changement profond et durable pour nos hivers, mais bon... on a vu ce que ça a donné ! L'année 2010 et le premier semestre 2013 étaient-ils des exceptions ?

Depuis l'hiver dernier, la mayonnaise ne prend pas pour notre pays, et les quelques situations intéressantes sur le papier ont finalement soit accouché d'une souris, ou ne sont concrétisées qu'à moitié avec le plus gros du potentiel qui nous échappait de peu (fin février 2018). Bon pour se consoler on pourra se dire que certaines régions ont eu la chance d'avoir de la neige à plusieurs reprises malgré une situation borderline et des températures limites, mais comme toujours dans ce genre de situation, c'est très localisé et ça ne fait pas le bonheur de tout le monde !

cfs-0-408_mqa8.png

On y croit !!! 😄

Comme déjà dit précédemment, il faudrait de sacrés valeurs à 850Hpa pour permettre d'avoir des températures bien froides. En effet, avec l'avancée de la saison nous avons d'une part un soleil qui arrivera à environ 35-40° donc avec un flux solaire déjà assez élevé (potentiellement jusqu'à 650-700 W/m2) et une durée du jour qui augmente sensiblement (11h30-12h00) en se rapprochant de l'équinoxe. Donc à moins d'avoir une masse d'air à 850Hpa inférieure à -10°C, il sera compliqué d'atteindre des valeurs fortement négatives.

 

L''exemple, par excellence, est celui du mois de mars de l'année dernière du 17 au 22 :

Modele GFS - Carte prévisions

 

Le 21 nous avons relevé une T850Hpa de -8°C. Résultat pour la station de Nancy-Essey : tn de -4°C. Logique en même temps avec un flux de 708W/m2.

Le flux est un paramètre non négligeable et qui devient important à partir de mi-février. C'est ce fameux flux solaire qui explique pourquoi nous n'atteignons plus des tn aussi basses que fin-janvier/début février où avec un soleil plus bas et qui apporte un flux faible, permet d'avoir des tn basses avec "en même temps" une durée de jour de 8h30 à 9h15.

 

P.S : avoir un flux solaire jusqu'à 700 W/m2 c'est déjà beaucoup pendant une mi-mars (et même si c'est en deçà des 950 à 1050 W/m2 d'une fin juin/début juillet). Cela représente l'effet d'un demi radiateur électrique qui chauffe une chambre de 10 à 15 m2 : même si un tel radiateur est petit, l'effet est déjà important.

 

Modifié par Antoine Coeuré
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Gentilly
il y a 25 minutes, PAPY BOYINGTON a dit :

MF est capable de faire une prévision maintenant à 7 jours. Je crois avoir lu un lien sur un forum ou mf gagnait 1 jours de prévi tous les x années.

On a le droit d'être déçu, mais d'incendiez pas ceux qui prennent des risques😊...

Si x = 10 à multiplier par 90 jours (une saison), cela ferait 900 ans pour avoir une prévision saisonnière fiable.🙃

  • Haha 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Lieu : Naillat, 360m, 23
Il y a 12 heures, equality a dit :

Tout simplement cette année les indices étaient là : Modèles saisonniers, réchauffement majeur début janvier dans la stratosphère, AO à la cave pendant un moment et cycle solaire au plus bas ...

Bonsoir,

 

c'est justement là que des choses sont à regarder de plus près.

 

Soit les indices dont tu parles sont complètement à côté de la réalité, soit l'interprétation qui en faîte est orientée. En ce sens l'hiver qui se termine me paraît intéressant. Sur le mois de janvier comme l'a montré TreizeVents, l'anomalie basse de géopotentiels est bien marquée en France, pour un déficit thermique de 0.3 °C. C'est frustrant tant au niveau anomalie de température, que niveau de précipitations ou encore agitation en général hors relief. Sur ce point les modèles saisonniers étaient assez proche du résultat sauf que l’extension en haute latitude a été moins ample que prévu. Par contre la déconnexion entre l'anomalie de géopotentiels et de températures a été globalement a été assez mal envisagée par les analystes des modèles. Cette déconnexion ne vous rappelle pas la question posée suite à l'hiver 2009 2010 et son AO historiquement basse et son anomalie de température ne  flirtant pas avec celles de hivers les plus rigoureux du 20 ° siècle. C'est peut-être une façon de tempérer l'AO dans les prévisions saisonnière d'autant que les vagues de froid en Europe occidentale ne sont pas strictement corrélées à une AO et une NAO très basse comme en 2012 ( n'est-ce pas Jack ;)).

 

Après, il y a le SSW qui avait été annoncé, anticipé, son initiation avait été très prometteuse, mais dans les faits, sa qualité de propagation en troposphère est restée bien trop discrète. Je n'ai pas lu ou trouvé de méthode qui permettrait de prévoir dès l'initiation d'un SSW, si puissant soit-il, les caractéristiques de sa propagation vers les basses couches de l'atmosphères et les zones potentiellement concernées au niveau longitudinal.

 

Puis il y a cette Nina grimée en Nino qui laisse penser que le bazar s'installe vraiment de façon profonde et pérenne dans l'atmosphère. Il y a ces différences de projection de MJO entre CEP et GFS qui apparaissent tellement énormes...

 

Et puis surtout, il me semble incroyable que l' amplification du réchauffement arctique ne soit pas plus considérée en prévisions saisonnières, que ce soit au sujet de la plasticité du vortex polaire troposphérique nous gratifiant de shoots bien froids ( mais temporaires ) de préférence sur des zones bien choisies au sein même des continents, ou en terme de remontée  générale de la zone barocline limitant la capacité à onduler de façon très ample du jet menant à des blocages massifs sur les zones océaniques ou encore de gradients s'affaiblissement au niveau de la zone barocline diminuant de ce fait la dynamisme des advections froides dirigées vers les basses latitudes.

 

Finalement, pour avoir de réelles dégradations hivernales en Europe occidental, il est possible que les conditions à réunir deviennent de plus en plus délicates à obtenir en ces temps de réchauffement climatique qui rendent les indices construits au siècle dernier et au début de celui-ci de plus en plus difficiles à utiliser de façon linéaire.

 

 

Modifié par tao
  • J'aime 30
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Gentilly
il y a une heure, tao a dit :

C'est peut-être une façon de tempérer l'AO dans les prévisions saisonnière d'autant que les vagues de froid en Europe occidentale ne sont pas strictement corrélées à une AO et une NAO très basse comme en 2012 ( n'est-ce pas Jack ;)).

Ah mais je suis d'accord avec toi, février 2012 était un évènement d'origine continentale donc sans lien direct avec l'indice NAO. Je pense quand même que l'AO devait être vers le négatif, je n'ai pas les chiffres en tête.

Les descentes froides sont majoritairement d'origine arctique en France, donc par le nord ou nord-ouest, c'est pour cela que je garde un œil sur cet indice NAO.

On a quand même plus de chance d'avoir du froid avec cet indice en négatif, ce qui n'exclut pas le contraire, j'entends bien.:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe post tao !

 

J'archive, car tu fait un tour d'horizon de tous les paramètres de départ et qui posent une interrogation à l'arrivée.

Il y a matière à travailler !

Merci.

  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette orgie de HG a meme sur notre pays ne ne pourrait elle pas préfigurer notre été 2019? Si cela s'avérait juste, nous n'avons pas finir de souffrir de situations à canicules. 2003 bis? Pour en revenir au topic, l'hiver météo semble bien terminé pour cette année. J'espère tout simplement qu'il n'y  aura pas de gelées pour bousiller la végétation en avril. Avec les températures actuelles, tout va se réveiller

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Dax (40)

Au delà des problèmes de fond (RC, le degré de trop, températures pas assez froides au regard des synoptiques) qui sont réels, je pense qu'on a vraiment joué sur une bascule quelque part en dernière décade de janvier. Tous les modèles saisonniers entrevoyaient de manière très nette une synoptique à blocage sur un axe approximatif Atlantique / Svalbard, et un décrochage froid durable sur l'Europe au moins pour tout début février. Voir, pour s'en rappeler, les sorties hebdomadaires du CEP postées sur ce fil, qui étaient cohérentes avec tous les autres poids lourds de ce type de prévisions.

 

Puis d'un coup, pfuit. Le bleu n'est pas devenu moins bleu, il est devenu rouge. Et inversement. ECMWF, CFS, Met'Of, tout le monde a basculé sans crier gare et d'un coup d'un seul. Et honnêtement, même si la prévision saisonnière n'est encore qu'à un stade imparfait, j'ai du mal à croire que toutes ces prévisions concordantes n'étaient qu'une illusion commune sans fondement. Quelque chose a cloché au dernier moment, mais quoi ? Quel a été le grain de sable qui a tout fait dérailler ? Je pense que j'essaierai quand j'aurais un peu de temps d'y trouver une réponse, même si on saura jamais si c'était la bonne. Dans tous les cas, on a foiré quelque part et c'est particulièrement frustrant.

  • J'aime 14
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Saint Hilaire (195m), 20km au Sud de Toulouse (Haute Garonne)
Il y a 2 heures, TreizeVents a dit :

Quel a été le grain de sable qui a tout fait dérailler ? Je pense que j'essaierai quand j'aurais un peu de temps d'y trouver une réponse, même si on saura jamais si c'était la bonne. Dans tous les cas, on a foiré quelque part et c'est particulièrement frustrant.

 

Si je dois donner mon avis, je dirais que la sur-activité cyclonique Nord Atlantique entre Terre Neuve et Sud-Groenland, voire Islande, aura sans doute joué un rôle majeur dans le "foirage" que tu évoques. D'autant plus qu'elle n'aura offert pratiquement aucun répit.

Les dorsales sur l'Atlantique étaient vouées à l'échec dans ce contexte de rabotage permanent ... sans compter que depuis début février ces remontées chaudes se font à même l'Europe occidentale alimentées et poussées vers l'Est par ces profonds talweg issus de cette hyper-activité nord atlantique (toujours elle).

Une mécanique redoutable qui aura eu raison de notre triste hiver ...

Ce n'est peut-être pas la seule raison, certes, mais déjà ... rien que ça ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Siorac-en-Périgord (24)
Il y a 2 heures, TreizeVents a dit :

Dans tous les cas, on a foiré quelque part et c'est particulièrement frustrant.

 

Je sais pas si vous avez vraiment foiré quelque part. Vous avez vraiment une vraie passion qui vous anime pour faire de la prévi saisonnière. Je vous tire ma casquette car faut avoir de la patience et un paquet de connaissance pour un résultat qui peut être très frustrant.

Vous avez pas foiré, les modèles eux ont foirés. Je l'ai encore en travers de la gorge le retournement de situ fin Janvier à moins de 120h, je ne sais pas si c'est de l'inédit (pas assez de recul), mais c'est gros couac au niveau de la modélisation.

Puis de voir des modèles saisonniers nous sortir du froid pour au final avoir du printemps au dessus de la tronche... Nan, la modélisation a encore beaucoup de taf je pense. Qu'au lieu d'avoir du froid on ait du frais ou du normal... Mais là c'est du très chaud qu'on a. Bref.

 

Merci à vous pour vos analyses, joyeux futurs coups de chauds/canicules et rdv au 1er décembre prochain --> début de la prochaine saison frustrante ^_^

 

Le merci est sincère. :)

 

 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, TreizeVents a dit :

Au delà des problèmes de fond (RC, le degré de trop, températures pas assez froides au regard des synoptiques) qui sont réels, je pense qu'on a vraiment joué sur une bascule quelque part en dernière décade de janvier. Tous les modèles saisonniers entrevoyaient de manière très nette une synoptique à blocage sur un axe approximatif Atlantique / Svalbard, et un décrochage froid durable sur l'Europe au moins pour tout début février. Voir, pour s'en rappeler, les sorties hebdomadaires du CEP postées sur ce fil, qui étaient cohérentes avec tous les autres poids lourds de ce type de prévisions.

 

Puis d'un coup, pfuit. Le bleu n'est pas devenu moins bleu, il est devenu rouge. Et inversement. ECMWF, CFS, Met'Of, tout le monde a basculé sans crier gare et d'un coup d'un seul. Et honnêtement, même si la prévision saisonnière n'est encore qu'à un stade imparfait, j'ai du mal à croire que toutes ces prévisions concordantes n'étaient qu'une illusion commune sans fondement. Quelque chose a cloché au dernier moment, mais quoi ? Quel a été le grain de sable qui a tout fait dérailler ? Je pense que j'essaierai quand j'aurais un peu de temps d'y trouver une réponse, même si on saura jamais si c'était la bonne. Dans tous les cas, on a foiré quelque part et c'est particulièrement frustrant.

C'est  vrai que j'ai personnellement regardé à plusieurs reprises les prévisions saisonnières réactualisées de la Chaîne Météo  qui annonçait dans son bulletin du 31 janvier un mois plutôt en dessous des normes pour février avec encore un peu de neige mais moins qu'en janvier.  Le blocage de ma 1ère quinzaine était même souligné. Et ici aussi les cartes allaient dans le même sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, xolos a dit :

C'est  vrai que j'ai personnellement regardé à plusieurs reprises les prévisions saisonnières réactualisées de la Chaîne Météo  qui annonçait dans son bulletin du 31 janvier un mois plutôt en dessous des normes pour février avec encore un peu de neige mais moins qu'en janvier.  Le blocage de ma 1ère quinzaine était même souligné. Et ici aussi les cartes allaient dans le même sens.

Et je dirai même +! MF donnait le 28 janvier un mois de février + froid que la normale. Comment les supercalculateurs que sont les ordis de MF ont pu se planter à ce point aussi proche de l'échéance???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, xolos a dit :

Et je dirai même +! MF donnait le 28 janvier un mois de février + froid que la normale. Comment les supercalculateurs que sont les ordis de MF ont pu se planter à ce point aussi proche de l'échéance???

Même chose fin octobre où MF prévoyait un mois de novembre froid alors qu'il a été particulièrement doux... 

D autant qu'ils ne se prononcent presque jamais sur cette échéance, ils devaient quand même être sûr de leur coup ?

Modifié par th38

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)
Il y a 6 heures, xolos a dit :

Et je dirai même +! MF donnait le 28 janvier un mois de février + froid que la normale. Comment les supercalculateurs que sont les ordis de MF ont pu se planter à ce point aussi proche de l'échéance???

Il faudrait connaître, si elles existent, les prévisions semaine par semaine.

On sait qu'au delà de 15 jours,  pour le moment, on ne peut quasiment rien prévoir.

Citons MF:

" Les prévisions du type de temps (par exemple anticyclonique hivernal, régime perturbé d'ouest…) ou de la température minimale et maximale sont de leur côté utilisables jusqu'à une quinzaine de jours, contre huit il y a vingt ans. Cet allongement des échéances est dû aux progrès de l'observation, de la modélisation et des moyens de calcul. Les efforts de recherche dans ces domaines devraient permettre de gagner encore un jour sur la prévision à l'horizon 2020. "

Autrement dit les "supercalculateurs" en question ont très bien pu prévoir une 2ème quinzaine très froide, alors que finalement cela va être l'inverse.

Je ne comprends d'ailleurs pas bien qu'on s'en étonne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Dax (40)
il y a une heure, meteor a dit :

Il faudrait connaître, si elles existent, les prévisions semaine par semaine.

On sait qu'au delà de 15 jours,  pour le moment, on ne peut quasiment rien prévoir.

 

Je sais que tu es un éternel pourfendeur du principe même de la prévision saisonnière, mais ne bascule pas non plus dans la mauvaise foi elles existent bien ces prévisions hebdomadaires puisque même MF en avait postée une dans une actualité de mi-janvier :

 

ab2e7128-df05-4c24-92c6-9ef049746146?t=1

 

C'est donc pas non plus une licorne... C'est vrai néanmoins que c'est un peu dommage que ces prévisions ne soient pas diffusées librement dans le grand public même si elles fuitent régulièrement.

 

Au passage, on a bien été en déficit thermique sur la semaine considérée, mais pas aussi marqué que prévu. Par contre sur les semaines suivantes, on a viré à nouveau au rouge alors que les modèles maintenaient le bleu..

 

D'autres organismes comme le Met'Office, qui n'est pas du genre à publier n'importe quoi, avaient eu aussi leur petit billet, voir par exemple iciou encore ici.

 

Citation

Deputy Chief Meteorologist, Martin Young said: “The latest forecast suggests the highest risk of any severe wintry weather is from late January and into February.

 

Citation

“Beyond this briefly less cold spell, it looks like temperatures will once again take a downward turn with the chance of snow, ice and frosts returning next week.”  Tony continued, “Looking further ahead, there are signs for a generally cold theme continuing into February."

 

J'avais vu passer un article aussi du DWD mais je n'ai pas retrouvé le lien. Mais ça a le mérite de montrer qu'un signal était largement pressenti pour que les instituts nationaux, traditionnellement toujours frileux à s'avancer sur ce genre de tendances, aient communiqué dessus.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...