Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


sirius
 Share

Recommended Posts

  • Replies 6.3k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

l'animation sur 30 jours est encore plus impressionnante...: http://arctic.atmos.uiuc.edu/CT/animate.arctic.color.0.html

sinon, cryosphere voit toujours la fonte se poursuivre, même si elle est en perte de vitesse. on n'est plus très loin du plateau, à 2.64 millions de km² aujourd'hui (déficit de 2.35 millions de km²)

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Ce topic me donne envie de vomir tant la situation est effrayante !

Au point d'avoir envie de faire l'autruche... car vraiment, là, nous assistons à ce drame avec un gros sentiment d'impuissance.

Link to post
Share on other sites

C'est (malheureusement) le fait de modèles trop optimistes avant les années 2000, puisqu'on est loin de l'écart-type de prévision avancé dans les premiers rapports du GIEC. Maintenant, la fin de la banquise estivale ne sera probablement pas avant 2040, des rebonds vont encore avoir lieu, même si l'enveloppe du signal est en "exponentielle décroissante".

C'est surtout une démonstration : tout ce qu'on jugeait extrême dans les 20 dernières années n'est plus du tout aussi improbable, donc mérite largement une réflexion sur la capacité à supporter des extrêmes moins improbables...

Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle

Ah bon.confused1.gif

Sur le graphique que montre Seb, oui, les conditions de températures au pôle Nord sont normales. Ah moins que ce graphique ne représente pas les températures Arctiques ? Et on remarque aussi que les températures hivernales, par contre, sont largement plus douces là bas. Donc la glace se forme moins bien et se reconstitue plutôt mal ( depuis plusieurs années ). D'où ces fontes d'été ... et de cette été.
Link to post
Share on other sites

J'aimerais juste savoir quelque chose, mais pourquoi s'intéresse t'on a la fonte de la banquise ? Elle a déjà disparue dans le passé, et redisparaitra bien un jour non ?

Merci de m'éclairé dans la bonne ambiance default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

biggrin.png

En soi, ce n'est pas un cataclysme mondial cette fonte, mais elle va provoquer du changement. Et si tu savais les facultés d'acceptation de nos sociétés occidentales face au changement...

Imagine que la région où tu as passé toute ta vie se trouve inondée à jamais, par exemple. Ca fait un peu un choc non ?

Imagine-toi aussi que le climat tempéré qui nous simplifie la vie.... disparaisse. Obligé de vivre dans les extrêmes en permanence. Ca ne te fait pas un peu peur ?

Voilà en gros c'est quoi le problème climatique, c'est un saut forcé dans le changement, et à un rythme sans doute trépidant. La banquise c'est un premier gros test, à savoir comment le système climatique va réagir (réagit déjà) face à l'absence de glace estivale, et comment on va accepter ce changement.

Mais qu'on se rassure, au Mont-Saint-Michel, on interdit les éoliennes, parce que ça changerait le paysage... et de toute façon en France on râle tout le temps. Donc face au changement, on râlera, ça fait peu de doutes... (mais du moment qu'on se retrousse les manches par derrière...)

Link to post
Share on other sites

je suis d'accord avec toi sur les impacts pour notre société etc..

Mais je tiens a précisé que la seule fonte de la banquise du pôle nord ( même complètement ), n'augmentera pas le niveau de l'eau. Une experience simple a faire est de prendre un verre avec de l'eau et d'y mettre des glaçons . Mesurez la hauteur de l'eau . Mesurez à nouveau après la fonte des glaçons, c'est exactement la même chose ! biggrin.png

Une question de densité, la glace prend plus de place que l'eau pour une même proportion .

Bien sur en ce qui concerne le glacier du Groenland et l’antarctique, la glace repose quasi complètement sur de la roche . Donc l'eau là pourra se rajouter et faire, à ce moment là, augmenté le niveau de l'eau en effet .

Voilà smile.png

Link to post
Share on other sites

Imagine que tu as passé toute ta vie à chasser le phoque et à contempler le soleil couchant sur la banquise, et qu'un beau jour, tout çà c'est terminé !

Tu vas me dire, c'est futile, sauf que dans les sociétés occidentales les gens n'acceptent plus qu'on touche à leur environnement physique. Alors c'est facile à dire que pour les populations là-bas c'est peanuts.

C'est la première chose "inacceptable" de cette fonte accélérée : on détruit en 20 ans l'environnement de gens qui n'ont rien demandé.

Mais on aura le droit à nos conséquences en Europe, ne t'inquiète pas pour çà... default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

je suis d'accord avec toi sur les impacts pour notre société etc..

Mais je tiens a précisé que la seule fonte de la banquise du pôle nord ( même complètement ), n'augmentera pas le niveau de l'eau. Une experience simple a faire est de prendre un verre avec de l'eau et d'y mettre des glaçons . Mesurez la hauteur de l'eau . Mesurez à nouveau après la fonte des glaçons, c'est exactement la même chose ! biggrin.png

Une question de densité, la glace prend plus de place que l'eau pour une même proportion .

Bien sur en ce qui concerne le glacier du Groenland et l’antarctique, la glace repose quasi complètement sur de la roche . Donc l'eau là pourra se rajouter et faire, à ce moment là, augmenté le niveau de l'eau en effet .

Voilà smile.png

c'est très simple...

une grande surface d'ocean ne connaissais pas les rayon UV...maintenant oui....il y a une flore très spéciale là haut qui va être bouleversé, et c'est en terme de biodiversité qu'il y aura un gros changement

ensuite on ne c'est pas grand chose...

Thomas

Link to post
Share on other sites

Posted
Megève (1106 m)/Saint-Gervais (808 m) en semaine - Samoëns (716 m) les WE

C'est un cercle viscieux: sur la glace, les rayons sont rejetés vers l'espace et la chaleur avec. Avec la mer sombre, la chaleur est absorbée, donc l'air se réchauffe et les inlandsis fondent. C'est dramatique la situation en arctique, rien que pour les ours blanc d'ailleurs...

Link to post
Share on other sites

L'extent passe pour la première fois sous la barre des 4 millions de km² pour le NSIDC, pour JAXA on devrait franchir la ligne demain. En considérant que sur les dix dernières années, on a perdu en moyenne ~400000 km² d'extent entre le 27 août et le minimum de septembre, on peut estimer "à la louche" qu'on devrait déboucher sur une valeur minimale définitive de l'ordre de 3,6 millions de km².

Juste pour se donner un ordre de grandeur, les mesures de Cryosat 2 ont indiqué une "perte" en volume de 900 kilomètres cubes de banquise l'année dernière. Considérons qu'il faut autant d'énergie pour faire fondre une masse d'un kilogramme de glace que pour réchauffer de 79,55° une masse d'un kilogramme d'eau et que la glace une densité moyenne 0,917. Si je ne suis pas trop rouillé en calorimétrie (ermm.gif), l'énergie que le système climatique a du "injecter" en Arctique pour cette fonte représente ce qu'il aurait fallu pour réchauffer d'un peu plus de 23° la température de la surface (couche de 1m d'épaisseur) de toute la Méditerranée, de Gibraltar à la Syrie.

Et quand je parle de 900 kilomètres cube de fonte, il s'agit de ce qui a été véritablement perdu (en gros, la différence entre le volume perdu lors de la fonte et celui regagné lors de la reprise qui a suivi), ce n'est donc pas de l'énergie qui sera "rendue" en automne, c'est vraiment ce qui a été absorbé définitivement.

Link to post
Share on other sites

La bouffée de chaleur modélisée pour la fin de semaine devrait bien mettre à mal la banquise située au nord du Svalbard.

A plus long terme, l'augmentation de l'activité dépressionnaire pourrait bien fragiliser la glace au nord-est du Groenland.

Link to post
Share on other sites

L'extent passe pour la première fois sous la barre des 4 millions de km² pour le NSIDC, pour JAXA on devrait franchir la ligne demain. En considérant que sur les dix dernières années, on a perdu en moyenne ~400000 km² d'extent entre le 27 août et le minimum de septembre, on peut estimer "à la louche" qu'on devrait déboucher sur une valeur minimale définitive de l'ordre de 3,6 millions de km².

Juste pour se donner un ordre de grandeur, les mesures de Cryosat 2 ont indiqué une "perte" en volume de 900 kilomètres cubes de banquise l'année dernière. Considérons qu'il faut autant d'énergie pour faire fondre une masse d'un kilogramme de glace que pour réchauffer de 79,55° une masse d'un kilogramme d'eau et que la glace une densité moyenne 0,917. Si je ne suis pas trop rouillé en calorimétrie (ermm.gif), l'énergie que le système climatique a du "injecter" en Arctique pour cette fonte représente ce qu'il aurait fallu pour réchauffer d'un peu plus de 23° la température de la surface (couche de 1m d'épaisseur) de toute la Méditerranée, de Gibraltar à la Syrie.

Et quand je parle de 900 kilomètres cube de fonte, il s'agit de ce qui a été véritablement perdu (en gros, la différence entre le volume perdu lors de la fonte et celui regagné lors de la reprise qui a suivi), ce n'est donc pas de l'énergie qui sera "rendue" en automne, c'est vraiment ce qui a été absorbé définitivement.

Et bien dites moi, l'ami Paix m'avait annoncé 3.5 millions de km2 depuis longtemps, il a tristement raison.sick.gif
Link to post
Share on other sites

Oui les 3.5 millions sont très possibles. Pour l'instant on a près de 0.7 millions km2 de moins sur 2007 à la même date, et surtout on a une vitesse de fonte toujours élevée, du niveau d'une mi-juillet alors qu'on est fin août. Le minimum de 2007 avait eu lieu à la mi-septembre, soit ~10 jours plus tard que la moyenne 1979-2000

Link to post
Share on other sites

quant à l'area, le dernier pointage de cryosphere donne un passage sous les 2,6 millions de km² (2.59) ! la fonte entre le 27 et le 28 a été de 50 000 km², ce qui est encore élevé pour la saison.

Link to post
Share on other sites

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

On devrait maintenant appeler ce topic : "Suivi du déglacement au pôle nord"

AMSRE_Sea_Ice_Extent.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

On devrait maintenant appeler ce topic : "Suivi du déglacement au pôle nord"

C'est bien triste et il y a fort à parier que les médias vont se saisir de l'info très prochainement. On verra dans les JT.

Mais la théorie comme quoi le fait que la glace fonde ne fasse pas monter le niveau des océans est intéressante. Alors pourquoi tout les spécialistes disent que le niveau de la mer va monter ?

Link to post
Share on other sites

C'est bien triste et il y a fort à parier que les médias vont se saisir de l'info très prochainement. On verra dans les JT.

Mais la théorie comme quoi le fait que la glace fonde ne fasse pas monter le niveau des océans est intéressante. Alors pourquoi tout les spécialistes disent que le niveau de la mer va monter ?

Ce sont les glaciers et inslandsis qui en fondant libèrent de l'eau qui va dans la mer.La banquise "flotte", il y en a déjà une moitié qui est dans l'eau, donc l'impact est faible.
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse

C'est bien triste et il y a fort à parier que les médias vont se saisir de l'info très prochainement. On verra dans les JT.

Mais la théorie comme quoi le fait que la glace fonde ne fasse pas monter le niveau des océans est intéressante. Alors pourquoi tout les spécialistes disent que le niveau de la mer va monter ?

Probablement parce que la quantité de glace qui à fondu jusqu’à maintenant ne représente qu'un tout petit pourcentage par rapport au total ( en comptant les pôles Nord et Sud )
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle

Probablement parce que la quantité de glace qui à fondu jusqu’à maintenant ne représente qu'un tout petit pourcentage par rapport au total ( en comptant les pôles Nord et Sud )

Oui ... Mais le pôle Sud se comporte très bien. Non, c'est au pôle Nord qu'il faut regarder. Et c'est pas la banquise qui va augmenter les océans. Non, ce sont bien les glaciers du Groenland entre autre.
Link to post
Share on other sites

Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

je suis d'accord avec toi sur les impacts pour notre société etc..

Mais je tiens a précisé que la seule fonte de la banquise du pôle nord ( même complètement ), n'augmentera pas le niveau de l'eau. Une experience simple a faire est de prendre un verre avec de l'eau et d'y mettre des glaçons . Mesurez la hauteur de l'eau . Mesurez à nouveau après la fonte des glaçons, c'est exactement la même chose ! biggrin.png

Une question de densité, la glace prend plus de place que l'eau pour une même proportion .

Bien sur en ce qui concerne le glacier du Groenland et l’antarctique, la glace repose quasi complètement sur de la roche . Donc l'eau là pourra se rajouter et faire, à ce moment là, augmenté le niveau de l'eau en effet .

Voilà smile.png

Probablement parce que la quantité de glace qui à fondu jusqu’à maintenant ne représente qu'un tout petit pourcentage par rapport au total ( en comptant les pôles Nord et Sud )

Et bien après m'être questionné sur le sujet, j'ai également trouver une autre réponse. C'est la théorie comme quoi une eau chaude prend plus de place qu'une eau froide. Tout est question de densité.

Ainsi, une augmentation de 1°C de l'eau de mer, engendrerait une montée des eaux d'environ 1m. Bien sur 1°C à l'échelle du globe c'est énorme. Mais il y a également le phénomène de boule de neige. La glace étant blanche, elle renvoie plus de rayons solaire. Ainsi plus la glace fond, moins de rayons solaire sont renvoyés. L'océan absorbe donc de plus en plus de chaleur. En gros la fonte des glaces va provoquer un réchauffement plus ou moins direct des océans.

On a donc plusieurs facteurs qui font que le niveau des eaux du globe devraient bel et bien augmenter dans les années à venir.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...