Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Romain56

Coups de vent - saison 2019/2020

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Tours

Je pense qu'à moins de 24h de l'échéance, il est désormais nécessaire de faire un point complet et détaillé sur la tempête AMELIE qui va donc venir nous faire un petit coucou. On devrait alors assister à notre premier réel coup de vent automnal, un coup de vent qui s'annonce plutôt modéré voir localement fort pour le Sud-Ouest. On va d'abord s'intéresser sur la situation actuelle avant de détailler la prévision de ce coup de vent.

 

Tout d'abord, c'est un vaste complexe dépressionnaire qui est mis en place depuis quelques jours sur l'Atlantique Nord. Les hautes pressions se sont nettement retirées sur les Açores, laissant ainsi le champ libre aux dépressions océaniques de venir transiter sur l'Ouest de l'Europe. C'est déjà le cas ce matin avec un premier système dépressionnaire qui circule sur la Grande-Bretagne encore actuellement avec un centre dépressionnaire estimé à 972 hPa, alors qu'un second creux semble se former juste sur sont flanc Nord-Ouest avec un centre à 970 hPa sur l'Irlande. On y observe d'ailleurs un très bel enroulement sur les images satellites, assez agréable à regarder.

 

Un premier front froid circule actuellement sur la France, s'étendant du Centre-Ouest aux Ardennes, en passant par les régions centrales. Il se dirige progressivement vers les régions de l'Est en gardant une activité assez modérée, avec une belle ligne de précipitations très active à l'avant immédiat de la perturbation, qui est la nette signature du pseudo front froid en surface. A l'arrière de ce front, on retrouve un régime de nombreuses averses près de la Manche avant l'arrivée de la nouvelle perturbation la nuit prochaine avec AMELIE. Dors et déjà, avec la proximité de la dépression calée sur la Grande-Bretagne, on observe les premières fortes rafales de vent sur le Nord-Ouest avec les premiers 80-90 km/h près des côtes, et localement +100 km/h sur les pointes et caps exposés. On relève par exemple 121 km/h au cap Gris-Nez, 106 km/h à l'île de Groix ou encore au caa Gris-Nez, 105 km/h au cap de la Hève et 100 km/h à Boulogne ( 62 ). Dans les terres, entre les Pays-de-la-Loire, la Bretagne et le Nord-pas-de-Calais, en passant par le bassin Parisien et la Picardie, les rafales atteignent localement les 70-80 km/h. 

 

2019110212_eur.thumb.gif.bdda9d042909f4b5d35fdb5255eeda2d.gif

 

Retirons nous un peu du continent et prenons de la hauteur pour observer ce qui se passe sur l'océan. Les hautes pressions étant retirées sur les Açores, on observe un axe de basses pressions qui se dessinent entre l'Islande et le Groenland. En faveur d'un courant jet descendant tout droit du Nord-Ouest et qui s'enfonce sous les moyennes latitudes, il apporte de l'air d'origine polaire qui vient envahir l'air plus subtropical présent plus au Sud. Cet air froid de nature cyclonique, va servir de précurseur à la formation de la dépression AMELIE, qui va elle même se former dans une zone barocline assez marquée en surface. 

 

La dépression en question ne devrait pas tarder à se former d'ailleurs. Sur les relevés de surface, on remarque une forte courbures des isobares au large Sud-Ouest de l'Irlande. En analysant les images satellites vapeur d'eau, on remarque une nette intrusion d'air sec qui s'intensifie depuis quelques heures maintenant. Elle est le signe de l'arrivée d'une anomalie d'altitude dynamique, qui devrait se confronter sous peu à une autre anomalie circulent en surface avec la mise en place d'une convergence des vents près du sol. Ce qui est également le signe du passage du courant jet en altitude puisque cet air sec correspond directement avec l'air froid cyclonique qui descend du Nord. 

 

212375577_Sanstitre.thumb.png.21cb83c2c461934029265ef975b4b5d7.png

 

Attardons nous un petit peu à ce courant jet qui va s'avérer très important pour ces prochaines heures, en regardant son évolution sur les dernières 36h00. Le 31 Octobre, on commence à le voir apparaître sur l'extrême Nord-Ouest du Canada où il commence à s'enfoncer sur le bassin Atlantique. Dans la nuit du 31 Octobre au 1er Novembre, il s'enfonce de plus en plus sur l'océan en s'élargissant un peu plus et en gagnant un peu en intensité. En milieu de journée du 1er Novembre, il commence à s'étendre jusque sous les moyennes latitudes, faisant ainsi plonger les basses pressions plus au Sud. On commence à observer une très légère ondulation à la toute fin de la branche, qui correspond à la formation d'une belle dépression synoptique qui va venir ensuite circuler sur la Grande-Bretagne. On le remarque sur les derniers relevés à 00h00 UTC, avec une belle petite ondulation sur le flanc Sud de la dépression. La partie la plus dynamique du courant jet se trouve encore sur le Nord du bassin, en plongeant doucement sous nos latitudes, c'est cette partie qui va nous intéresser ces prochaines heures, puisqu'elle va servir de précurseur pour la formation de la dépression AMELIE. 

 

1309672275_Sanstitre2.thumb.png.193678a484d19e94acf91dada3278ec5.png

 

Après avoir fait un point complet sur la situation actuelle, intéressons-nous désormais à la prévision. Une prévision assez complexe puisque c'est une configuration qu'on a encore du mal à cerner, mais c'est ce qui fait la joie de notre passion :) 

 

Cette dépression AMELIE serait donc un développement secondaire du vaste minimum qui circule sur les îles Britanniques. Un développement qui devrait se former dans une zone fortement barocline en regardant les champs de Theta'W, de plus, cette zone est dominée par des vents d'Ouest à Nord-Ouest forts en altitude et par un gradient méridiende pression en quasi-équilibre géostrophique avec le vent. On y observe une belle intrusion d'air froid depuis le Nord-Ouest, alors que c'est de l'air plus subtropical qui résiste plus au Sud, c'est donc un fort gradient thermique qui va s'opérer avec une différence de parfois +15°c sur moins de 200 km. Une zone qui va être très favorable au développement d'une forte cyclogenèse puisque ce gradient va permettre de maintenir la structure et le dynamique du courant jet en altitude. Même si celui-ci va petit à petit s'affaiblir en arrivant sur le continent, il restera assez fort pour maintenir le flux cyclonique en altitude et accentuer le creusement de la dépression.

 

De ce fait, comme la zone barocline est à tourbillon potentiel uniforme, l'anomalie cyclonique en basses-couches est caractérisée par un minimum de pression au sol, un maximum de tourbillon et une anomalie chaude, toutes ces anomalies étant maximales près du sol. De plus, l'advection géostrophique de l'anomalie vers l'Est est plus forte en altitude qu'au sol, les advections méridiennes contribuent alors à une advection froide à l'Ouest de l'anomalie et une advection chaude à l'Est. Petite note : Ces advections ont tendance à augmenter le gradient zonal de température dans la région de l'anomalie, les ascendance sont donc beaucoup plus importantes en aval de la dépression alors que l'amont et dominé par une zone de subsidence. On est donc pas à l'abri d'une dépression beaucoup plus creuse que prévue !

 

irro_wind_60.thumb.png.903141ac1e05e9135d25a37c4e417e3d.png

 

Détaillons maintenant les scnérios capables de se produire en fonction des modèles principaux dans ce genre de prévisions, c'est à dire AROME, ARPEGE, ICON et GFS. Il faut savoir que CEP est du même avis que AROME, ARPEGE et ICON concernant la trajectoire et l'intensité des rafales de vent. Seul GFS fait route seule sur une trajectoire différente avec une intensité moins importante pour ce coup de vent. 

 

AROME 6z : La dépression AMELIE devrait arriver en début de soirée au large de la Bretagne pouvant pointer en-dessous de 975 hPa. Elle devrait arriver par la Bretagne d'ici le début de nuit avant de s'enfoncer progressivement dans les terres. Dans le courant de la nuit, elle devrait avoir traverser la Bretagne et les Pays-de-la-Loire, en se retrouvant entre les régions Normandes et le Centre en fin de nuit avec un centre toujours autour de 975 hPa. Petit fait intéressant, on remarque le développement d'un petit creux qui entre par la Charente-Maritime et qui circule jusque dans le Limousin avant de se désagréger, c'est ce petit creux qui pourrait occasionner un renforcement des rafales sur le Sud-Ouest du pays. D'ici Dimanche midi, la dépression devrait circuler sur le Nord de la région Centre, en passant sur le bassin Parisien et en se dirigeant vers la Picardie et le Nord-pas-de-Calais, en commençant à se déstructurer avec un centre estimé à 980 hPa. C'est dans l'après-midi que AMELIE devrait quitter notre pays par la Belgique, laissant ainsi revenir les hautes pressions par le Sud-Ouest. Concernant les rafales de vent, le couloir sur la Manche correspond au passage de la dépression Britannique ce Samedi, mais ça pourrait tout de même souffler fort près des côtes de la Manche Dimanche avec des rafales jusqu'à 80-90 km/h tout de même. Cependant, c'est véritablement le Centre-Ouest et le Sud-Ouest qui devraient être les plus concernés. L'axe des vents les plus forts semblent se dessiner entre le Sud de la Bretagne, la Loire-Atlantique, la Vendée, le Poitou-Charentes, le Limousin, l'extrême Sud de la région Centre, et dans une moindre mesure le quart Sud-Ouest. Sur l'axe le plus concerné, les rafales de vent peuvent localement excéder les 110-120 km/h près des côtes et caps exposés du littoral Atlantique, entre les Landes et le Sud de la Bretagne. Dans les terres, les rafales peuvent atteindre les 100-110 km/h avec des pointes probables jusqu'à 110-120 km/h entre le Poitou-Charentes, la Vendée et la Loire-Atlantique.  Entre le Sud-Ouest, l'Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, Centre, Pays-de-la-Loire et Bretagne, les rafales pourront atteindre les 80-90 km/h de manière générale, avec des pointes jusqu'à 100 km/h localement entre l'Auvergne et la région Lyonnaise, ou encore dans les plaines du Sud-Ouest. Au Nord de la Seine et sur le Nord-Est, les rafales seront plus modérées de l'ordre de 60-70 km/h, voir très localement 80 km/h sur le Nord-Est. 

 

ARPEGE 6z : Côté timing et trajectoire, on reste dans la même fourchette que le 6z de AROME. Niveau vent, on remarque qu'il sur-estime un peu moins, mais cependant, l'axe des vents les plus forts ne changement par forcément. On attend des rafales qui peuvent excéder les 110-120 km/h sur le littoral Atlantique, ainsi que très localement dans les terres entre la Charente-Maritime et la Gironde. Entre la Vendée et le Poitou-Charentes, les rafales pourraient parfois atteindre les 90-100 km/h, alors qu'ailleurs sur l'ensemble de l'axe, les rafales pourraient varier entre 80-90 km/h. Partout ailleurs, on reste dans la même idée que AROME. 

 

ICON 9z : La même chose que ARPEGE et AROME concernant la trajectoire et le timing, et il a même tendance à s'orienter vers ARPEGE concernant les rafales de vent. La petite différence est que l'extrême Sud de la région Centre semble un peu plus épargné, mais on pourrait observer de violentes rafales sur les cimes du massif central. Sinon, on observe les mêmes localités que sur ARPEGE concernant les rafales, avec jusqu'à 110-120 km/h près du littoral, et localement +100 km/h entre la Charente-Maritime et la Gironde. On observe peut-être des vents un peu plus forts que sur les autres modèles pour les plaines du Sud-Ouest avec des rafales pouvant aller jusqu'à 100 km/h très localement, comme l'entrevoit un petit peu AROME, mais ICON le modélise un peu plus. 

 

GFS 6z : Même s'il s'accorde avec les autres sur le timing et l'arrivée de la dépression par la Bretagne, il propose tout de même un autre scénario concernant la trajectoire. D'ici la matinée de Dimanche, la dépression pourrait circuler pleinement entre les Pays-de-la-Loire et la région Centre avant de se retrouver en début d'après-midi sur l'Est du pays avant de s'évacuer progressivement par la Suisse et l'Allemagne. Niveau vent, il a peut-être tendance à sous-estimer, mais on remarque que c'est les côtes entre le Centre-Ouest et le Sud-Ouest qui semblent exposer, avec des rafales pouvant être supérieures à 100 km/h. Sinon, c'est vraiment le Poitou-Charente, le Limousin, l'Auvergne et le grand quart Sud-Ouest qui devraient être concernés par les vents les plus forts, avec des rafales de l'ordre de 80-90 km/h, mais on observe toujours la petite zone entre Gironde et Charente-Maritime où les rafales peuvent localement dépasser les 100 km/h. 

 

NB : La petite localité qui est entrevue par les modèles, entre la Charente-Maritime et la Gironde, correspond au développement du petit creux entrevu par AROME. D'où le fait que l'intensité de ce coup de vent peut être plus fort que prévu, tout dépendre du développement de ce petit creux et de la trajectoire finale de la dépression AMELIE.

 

1060318695_Sanstitre3.thumb.png.59cf6c252165d8fc4279696be952fab7.png

 

arome-2-23-3.thumb.png.b329941d0cb8751e1c8f8824691e1b58.png

 

Pour terminer afin d'être le plus complet possible, parlons un peu de la perturbation associée. Alors que le front chaud mal structuré mais actif devrait concerner notre pays d'ici ce soir, le puissant front froid devraient arriver et circuler dans la nuit d'Ouest en Est. A sont passage d'ici Dimanche matin, il pourrait apporter des pluies parfois bien soutenues sur l'ensemble des régions du grand Ouest, avec des intensités pluviométriques pouvant atteindre les 30-40 mm/h. 

 

Il faudra noter le caractère instable de front, puisqu'il peut acquérir des caractéristiques convectives assez intenses, pouvant laisser aboutir quelques orages. Surtout à l'arrière de la perturbation principale, dans la traîne où sur la forte occlusion froide qui pourrait s'opérer juste à l'arrière du front froid. Ce caractère instable, on le doit à l'arriver d'air froid en moyenne altitude ( jusqu'à -26°c à 500 hPa ), qui va venir déstabiliser les profils verticaux de l'atmosphère. Dans une atmosphère faiblement instable tout au long du passage du front, des orages d'air froid ou frontaux peuvent ainsi se produire, on remarque une instabilité un peu plus prononcée près du littoral. Le risque de phénomène tourbillonnaire n'est donc à exclure sous ces orages, c'est sous les grains les plus actifs que les rafales seront les plus intenses. On est pas à l'abri de puissantes rafales descendantes avec l'air froid en altitude qui renforce les rafales près du sol !! 

 

MUCAPE_MULI_24.thumb.png.6e6d8dae60ff02fab79ea871552f914d.png

 

Ainsi, pour récapituler, c'est un coup de vent modéré qui devrait nous concerner. Les rafales peuvent localement excéder les 120 km/h près du littoral Atlantique, jusqu'à +100 km/h très localement dans les terres entre la Vendée, Loire-Atlantique, le Poitou-Charentes et la Gironde. Plus dans les terres, entre la Bretagne, les Pays-de-la-Loire, le Centre et les plaines du Sud-Ouest, les rafales pourront localement atteindre les 80-90 km/h d'une manière générale, même si ce n'est pas impossible d'observer des rafales  +100 km/h très localement, surtout dans les plaines du Sud-Ouest. Ailleurs, les rafales oscilleront entre 70-80 km/h. De fortes pluies sont à attendre au passage de la perturbation, avec un risque de développement d'averses et/ou orages à l'arrière de celle-ci, pouvant ainsi produire de très fortes rafales de vent. 

 

Prudence les amis !! :D 

Edited by Météodu37
  • J'aime 12
  • Merci 21

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Beauvoir mt st michel
Il y a 7 heures, pat17 a dit :

Sebaas Même si le coeff de marée est bas, Bassin d'Arcachon à surveiller lors de la PM.

En effet la prévision de surcote pour le fond du bassin atteint une valeur maximale de  1m30 a 7h00.

Image résultat

Bien vu tous les deux, parce que 1.3 m c' est l'écart "papier" entre les 3.65 de demain et les marées hautes record, les marnages moyens sont faibles donc on peut avoir un coef 50 aussi rempli qu'une 118...ce qui est inenvisageable en Manche.

Edited by Bruno 49
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bussac-sur-Charente (17)

Attention aussi cette nuit aux tornades dans l’ouest de la France, le risque est quand même important à cause des cisaillements de basse couche et l’instabilité présente dans le front froid. Je sais pas vous mais moi je sens bien une petite tornade > F1 cette nuit.CCEF1A12-FAEF-4CDA-9358-CEC9EBA2A879.thumb.png.02afdf657a246c3753fd993297dc0316.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Le dernier Arome pointe des rafales à 200km/h sur Charentes espérons qu'il surestime....

aromehd-52-20-3.png?02-23

  • J'aime 1
  • Haha 1
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Montreuil (93) ou Ciran (37)

Arome qui nous fait le coup du sting jet (ou grosses rafales descendantes convectives?) sur l'estuaire de la Gironde en effet...

 

us_model-en-339-0_modfrahd_2019110218_9_876_11.thumb.png.016f06f02cbaa723108331454f1c7a7a.png

  • Surprise 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Sting jet à mon avis. La PE d'AROME voyait déjà des rafales plutôt vers le haut-Médoc entre 180 et 200 km/h sur son quantile 75%.

Sur le dernier run d'AROME déterministe, on a le creusement final, un front froid en phase d'occlusion, à l'arrière immédiat une intrusion sèche en basses couches avec refroidissement relatif et une convection turbulente encore active qui pourrait ainsi donner ce phénomène violent.

 

coupearome_228_466_297_467_9_1_1000_250_

 

coupearome_228_466_297_467_9_3_1000_250_minicartewrf_php.png.e97fc2701fe2b852582f49f6458b23c0.png

 

arome-48-8-3_qzh2.png

  • J'aime 5
  • Merci 3
  • Surprise 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Un petit retour sur la comparaison prévision/observation.Les modèles ont été plutôt performant pour la prévision de cette tempête,en particulier Arpège qui dès mercredi soir était assez  proche du "bon" scénario et qui ensuite est resté assez stable dans ses mises à jour.GFS à 96-72H l'avait quasiment aussi mais il a revu ensuite cette anomalie avec une trajectoire plus méridionale et moins creuse.CEP a été un peu plus tardif mais est resté stable aussi sur le "bon"scénario ensuite.

 

image.thumb.png.f7397a7ef0755eb1b5730a3388f5c895.pngimage.thumb.png.672fca6ea9b7a04887b976ce1abe4933.png

image.thumb.png.8275fcf31d8ca8c0b94dd842843f306b.png

  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Fouesnant (29) - études à Rennes

À surveiller un nouveau signal envoyé ce matin. Gfs voit une autre dépression très actice pour dimanche/lundi prochain. 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a 2 minutes, ninofishing a dit :

À surveiller un nouveau signal envoyé ce matin. Gfs voit une autre dépression très actice pour dimanche/lundi prochain. 

 

Vu son retard a l'allumage pour ce qui concerne Amélie on peut s'autoriser a avoir quelques doutes, mais comme tu dis a surveiller.

  • J'aime 3
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Gresswiller, à 25 km sud-ouest de Strasbourg

Le rail dépressionnaire est de toute façon très bas ce qui change des années précédentes 

Donc pourquoi pas une récurrence au niveau coup de vent / tempête 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cesson Sevigne(35)

Bien trop loin d aller dans le détail. On l a bien vu avec la tempête Amélie c est finalement le Sud qui a pris au lieu du Nord mais on peut déjà dire que la semaine va être tes intéressante à suivre avec de nouveau un ou plusieurs risques de coup de vent voir tempêtes. Hasard du calendrier le plus fort potentiel semble être de nouveau pour le  weekend prochain (mais que c est loin pour les prévisions!) 

  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente semaine,

 

A l'approche du Week end,  GFS entrevoit un nouvel évènement : Affaire à suivre… 🧐

 

gfs-5-174.png?6

 

 

gfs-0-168.png?6

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est une tendance mais qui n’est pas majoritaire. Depuis 48h GFS est le plus incisif sur la reprise d’un courant d’ouest actif voire très actif comme le 6z de ce matin. En extrapolant, on pourrait avoir UKMO comme suiveur. 

Prevision complexe pour cette fin de semaine car on sent que l’AA souhaite pousser vers des latitudes nordiques mais en même temps, les descentes polaires est-américaines réactivent régulièrement l’activité dépressionnaire depuis le Labrador. 

Hauts geopotentiels importants en Atlantique vers les Acores,  puissants courants froid en Atlantique nord-ouest...  voilà un merveilleux cocktail pour accélérer le jet d’altitude. C’est pour ces raisons que les modèles balancent ce soir des rapides de jets successifs en Atlantique et en direction de l’Europe de l’ouest. On a alors des systèmes dépressionnaires très actifs qui se développent.

 

Maintenant pour qu’un puissant courant Atlantique se mette en place jusqu’en Europe, il ne faut pas qu’il y ait un grand gagnant. Il faut que les hauts-geopotentiels sachent rester à leur place vers les Acores et que l’activité dépressionnaire circule de manière assez linéaire avec des coulées polaires qui traversent facilement l’atlantique Nord du Labrador vers l’europe.

 

CEP a tendance à opter pour une situation méridienne avec un jet qui casse. Une branche orientée sud-ouest / nord-est vers les côtes américaines et une seconde branche orientée nord-ouest / sud-est en direction de l’Europe. Ça resterait dépressionnaire mais avec une activité amoindrie : la machine est cassée...

 

GFS, lui, a tendance à amoindrir les échanges méridiens. Le jet ondule mais ne casse pas. Du coup, cette certaine linéarité débouche sur une activité dépressionnaire active à très active jusque sur l’ouest de l’Europe. Tout bonnement, du zonal.

 

Meme si GFS persiste globalement, que UKMO aurait tendance à suivre GFS, ça ne fait pas l’unanimité. L’ensembliste américain ne suit pas, GEM non plus et CEP non plus.

 

Seul dénominateur commun, pas de conditions anticycloniques en vue : l’AA semble stagner en Atlantique et l’activité dépressionnaire resterait persistante. Reste à déterminer le degré de « sévérité ».

 

Affaire à suivre. Désolé si ce message n’a pas tout à fait sa place ici...

Edited by Run999H
  • J'aime 13
  • Merci 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours

Pas de réel signal en vue pour le moment. La situation entrevue pour la fin de semaine et semaine prochaine, c'est le maintient d'un fort dynamisme en altitude en raison d'un fort courant jet et d'une activité dépressionnaire dominante sur le proche Atlantique.

 

D'ici-là, on devrait connaître le passage de plusieurs perturbations actives mais le vent fort devrait se cantonner près des côtes de la Manche et du littoral Atlantique, rien de bien exceptionnel pour la saison. 

 

Le seul signal qui sort pour le moment, et qui est beaucoup beaucoup trop loin ( +200h ), c'est le passage d'une dépression synoptique assez creuse sur les îles Britanniques, qui pourrait apporter un bon coup de vent sur la moitié Nord et Nord-Est du pays. Une dépression phasé avec un puissant courant jet plus au Sud, qui occasionne une forte accélération du vent dans les basses-couches et donc près du sol. 

 

GFS reste le seul à voir ce scénario très lointain, GEM entrevoit juste la même synoptique mais avec un dynamisme bien moindre. CEP quant à lui, voit le retour de hauts géopotentiels par l'Ouest. Autant dire que le scénario reste donc très minoritaire et peu probable à cet échéance.

 

GFSOPEU06_216_1.thumb.png.92bb304a0135b1c700f257f7e1bdc759.png

 

GFSOPEU06_216_3.thumb.png.82fcafad3b9acd91bb8c049510a25758.png

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pontault combault (ouest 77),travail paris 12

162-515_ybj4.GIF

A surveiller le possible vent fort sur les Alpes et vallée du Rhône pour le milieu de la semaine prochaine 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours
Il y a 11 heures, vda77 a dit :

162-515_ybj4.GIF

A surveiller le possible vent fort sur les Alpes et vallée du Rhône pour le milieu de la semaine prochaine 

 

Cas habituel de mistral et tramontane dans le Sud-Est en liaison avec la poussée des hautes pressions par l'Ouest, et un minimum entre le golfe de Gênes et la péninsule Italienne. Ce qui va effectivement occasionner un fort épisode de mistral sur le Sud-Est mais rien d'inhabituel encore une fois ;) 

  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Mont Pinçon, Calvados (14), Basse-Normandie. Alt. 362m

Ça reste encore assez loin, mais plusieurs modèles voient le creusement de cette anomalie sur le Proche Atlantique, laquelle prendrait probablement une direction vers la France ou le Portugal (selon les scénarios). Pour le moment, les projections à plus long terme la voient mourir entre le Portugal et la France. À surveiller quand même.

 

arpegeeur-0-102.png

  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Fouesnant (29) - études à Rennes

On sent "malheureusement" qu'il n'y a pas assez de dynamisme pour que le creusement se poursuive. La fin de branche de jet est au large de l'Europe, il n'y a plus rien derrière pour alimenter le développement de la dépression. Très peu probable qu'on est quelque chose de significatif. 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

ARPEGE réagit. Échéance lointaine,  mais affaire à suivre… 😎

arpegeeur-0-102.png?12

 

arpegeeur-0-108.png?12

 

arpegeeur-0-114.png?12

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Oula, prudence, la situation est tout de même très  peu banale, explosive, alors certes ça peut accoucher d'une souris,  c'est d'ailleurs l'option qui reste majoritaire, mais à mon avis on a pas fini d'en parler avant de trancher son évolution.

 

Cette perturbation de surface, conjuguée à une bascule de grande échelle, peut apporter une forte tempête, un épisode de neige précoce etc...

 

Pris à l'extrême, (quand on cherche on en trouve toujours une), on peut visualiser le potentiel de la situation si il devait être amené à s'exprimer pleinement:

 

 

Capture_dag3.PNG

Edited by sebb
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Mont Pinçon, Calvados (14), Basse-Normandie. Alt. 362m

Et Arpege qui devient intéressant, même si c'est en fin d'échéance. Contrairement à ce matin, on peut mieux cerner son comportement sur ce modèle puisque là elle semblerait poursuivre son creusement. La situation peut-être sympa à suivre. À voir si d'autres scénarios suivent.

 

arpegeeur-0-114.png?12

Edited by Nicolas L

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

On est pas plus avancé sur l'approche probabiliste qu'hier, on a juste quelques cartes qui matérialisent la situation, mais pas d'évolution particulière, l'exercice de prévision est très intéressant en effet sur cette échéance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

CEP et son ensemble réagissent aussi sur cette anomalie.A suivre sur les prochaines sorties.

 

image.png.9110aacf0ffefdb3c37b6d16342a9531.png

 

image.png.3e30fa4854a301d0abbe25a59d2a1352.pngimage.png.29d7e656baf43450be03175bde18cca2.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...