Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la secheresse


Recommended Posts

Le 28/09/2020 à 23:07, Matpo a dit :

En est il de même de l Hr moyenne ?

 

Pas particulièrement sur la période 1961-1990 l'HR moyen est de 81% sur l'année soit équivalent à des villes comme Angers, Nancy, Bordeaux...idem pour la période estivale.

 

 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 3.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour,   Reprenons un peu le cours de ce topic dédié au suivi de la sécheresse, avec un petit point photo réalisé le week-end dernier et cette semaine sur le secteur des Vosges et du piémo

Bonjour,   Voici un état des lieux dans l'est de la Creuse et l'ouest du Puy-de-Dôme, où les vagues de chaleur et de sécheresse se succèdent depuis quatre étés.   Quelques chiffres

Situation désastreuse sur le piémont vosgien côté alsacien, après des semaines sans pluie significative et les fortes chaleurs de ce mois d'août. C'est donc depuis 2015 au moins le 5ème été qui voit l

Posted Images

Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois
Il y a 21 heures, acrid vintaquatre a dit :

 🙃

Vu la récurrence des crues notables depuis quelques années (quasiment aussi récurrentes que les sécheresses estivales), il faudrait peut-être y songer ? Rien de plus normal dans un climat de mousson/saison sèche comme celui qu'on connaît maintenant !

 

Petite précision qd même pour chez nous  :

 

On est loin d'avoir des bonnes inondations dans le nord comme dans les années 2000. 

L'hiver dernier a été vraiment sympa avec des forêts gorgées d'eau, c'est bcp plus normal d'avoir ça chez nous que des sols secs. 

Mais on reste encore loin des situ exceptionnelles. La Marne à bien réagi en mars dernier et la Seine à connu du lourd en juin 2018 mais c'était ponctuel.

Cet été a été si extrême que les rus ont taris ici. Donc s'il tombe 100mm en 2 ou 3 semaines ça sera parfait et plus que le bienvenu. 

 

Et comme dit plus haut dans le Centre-Est les nappes sont pas pleines depuis plusieurs années. On est loin de crues.

 

C'est le sec qui domine depuis des années dans un grand Nord-est, pas l'humide.

 

 

il y a 5 minutes, edd a dit :

 

 

Edited by edd
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Bordeaux-centre 3 semaines par mois
il y a une heure, edd a dit :

 

Petite précision qd même pour chez nous  :

 

On est loin d'avoir des bonnes inondations dans le nord comme dans les années 2000. 

L'hiver dernier a été vraiment sympa avec des forêts gorgées d'eau, c'est bcp plus normal d'avoir ça chez nous que des sols secs. 

Mais on reste encore loin des situ exceptionnelles. La Marne à bien réagi en mars dernier et la Seine à connu du lourd en juin 2018 mais c'était ponctuel.

Cet été a été si extrême que les rus ont taris ici. Donc s'il tombe 100mm en 2 ou 3 semaines ça sera parfait et plus que le bienvenu. 

 

Et comme dit plus haut dans le Centre-Est les nappes sont pas pleines depuis plusieurs années. On est loin de crues.

 

C'est le sec qui domine depuis des années dans un grand Nord-est, pas l'humide.

 

Il s'agissait bien de la situation dans notre région et non à l'échelle nationale. Car finalement on obtient bien souvent des cumuls annuels proches des normes ces dernières années (hormis 2017 si mes souvenirs sont bons), ce qui est très différent de la période fin 2010-2012 par exemple ou la période 2003-2005, avec des déficits chroniques. Mais ça cache une répartition très différente par rapport à une époque pas très ancienne, où les pluies étaient mieux réparties sur l'année (même en 2013 et 2014, années humides, nous n'avions pas eu de mois exceptionnellement pluvieux - en cumuls bruts on s'entend).

 

Archétype de cela dans le SO, Dax qui a du attendre 8 mois en 2020 pour atteindre son cumul du seul mois de novembre 2019.

Ou bien la situation de mai en Gironde/Landes où les cumuls sur 24 h (71 mm à Bdx) étaient plus importants que le cumul sur la période glissante du 19 juin au 17 septembre...

 

L'augmentation de ces extrêmes n'est pas forcément évidente à mesurer (existe-t-il même un indice ? Si @Arkus passe par là 😛 ), mais ce n'est pas qu'une impression ^^

 

Pour la Dordogne, on a atteint des seuils avec des durées de retour >5 ans (voire >10 ans pour janvier 2018) en janvier 2016, février 2016, juin 2016, janvier 2018, novembre 2019 puis décembre 2019. Ça commence à être significatif...

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Valence centre (26)

Bonsoir,

 

Ici nous ne sommes pas au bord de la Méditerranée, et pourtant nous ne sommes qu’à 215 mm depuis le début de l’année...

Ca c’est de la sécheresse !

Quand ça va nous tomber sur la tronche je sens que ça ne va pas faire semblant

bonne soirée 

 

Edit : je viens de voir la carte publiée en bas de page précédente, on voit bien le Nord drôme et le Nord Ardèche qui ressortent

Edited by gotman42
Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Dans ce déluge national, quelques endroits de plus en plus isolés continuent de résister à de bons arrosages, la Beauce (loc 91 et 28) et la plaine d'Alsace. 

Pour la Beauce, on a localement moins de 20mm depuis le grand changement du 20 septembre. 

Logique d'une certaine façon car ce sont les zones les plus sèches de France, mais pas au point d'avoir une telle différence avec les voisins. 

C'est davantage une récurrence de malchance, qui va nous faire des contrastes saisissants sur les ppm 2020. 

A moins qu'on ait une espèce de compensation comme actu en Bourgogne et en Champagne (130mm à Dijon depuis 2 semaines alors que c'était une des stations les plus sèches). 

Edited by edd
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Le 30/09/2020 à 17:17, acrid vintaquatre a dit :

L'augmentation de ces extrêmes n'est pas forcément évidente à mesurer (existe-t-il même un indice ? Si @Arkus passe par là 😛 ), mais ce n'est pas qu'une impression ^^

 

 

S'il n'existe pas il faut le créer ! :P

Dès l'instant où on a une idée en tête il y a forcément une stat adaptée pour vérifier si ça colle avec les chiffres ou pas. En l'occurrence sur cette histoire de variabilité des précipitations, je m'étais déjà posé la question. A mon avis on peut regarder l'écart-type des anomalies mensuelles et voir si on est dans une période plus haute ou pas. Je me suis volontairement focalisé sur des fenêtres de 10 ans, ce qui est plus court qu'une tendance long terme mais permet de voir s'il y a des périodes qui ressortent en particulier.

 

Sur le Sud-Ouest :

 

Déjà si on regarde le niveau des anomalies mensuelles, et la moyenne 10 ans ce n'est pas tout à fait stable. Sur la dernière année, on a eu deux extrêmes opposés mais c'est une période très courte.

 

image.thumb.png.603e7195e07cbfead02b0334d9f71448.png

 

Maintenant si on regarde uniquement l'écart-type sur 10 ans, la période actuelle est plus variable que la décennie 2000 de 10 à 15%, mais moins que dans les années 80-90 :

 

image.thumb.png.0da2d18c6b9315978d3f751170d4c011.png

 

Sur la France entière :

 

Constats assez similaires, la variabilité semble un peu plus forte sur la période récente, la faute à un plus grand nombre de mois secs. Mais là encore pas de tendance très marquée.

 

image.thumb.png.a435e6c335f7c9059681b7415b217ce4.png

 

image.thumb.png.29393cae0113b9ce71ee39b00e58c3c7.png

 

Si vous avez idée d'autres types de stats à regarder, je suis preneur.

  • J'aime 2
  • Merci 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Paris (Jourdain)

Je n'ai pas le talent d @Arkus pour de jolis graphes mais j'ai réalisé celui-ci concernant le bilan hydrique décadaire sur les 6 derniers mois à Montsouris. -638 mm sont un nouveau record bas depuis 1958 au moins. J'ai rajouté les courbes de 1959 et 1976, les 2 autres seules fois où le bilan hydrique sur 6 mois est descendu sous -600 mm. 

 

Une particularité notable sans doute est l'amplitude de la courbe du bilan hydrique avec une valeur élevée en fin d'hiver, et record bas en fin d'été. Est-ce là un record d'amplitude ? probablement...

bilan hydrique.png

Edited by fran39
  • J'aime 8
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Je me suis posé la même question sur le record, plus encore sur l'humidité des sols que le bilan hydrique. 

Ce qui est tout à fait remarquable c'est de partir d'une humidité de sols dans certaines localités niveau record haut puis d'arriver pendant l'été vers août à des record bas d'humidité. C'est à mon avis encore bien plus remarquable que de partir  d'un sol sec et arriver à un sol humide (bien plus facile que l'inverse). Un graphe d'humidité de sols avait été partagé par M. François Jobard (MF).

Sur 2020, on voit sur le graphe de @fran39 on se rend compte que le bilan hydrique plonge même en juin 2020 à Montsouris...c'est étonnant, j'ai eu l'illusion que le mois de juin avait été frais et pluvieux...en tout cas peu ensoleillé...

En regardant l'année 1969 on constate un bilan hydrique très négatif sur la fin de l'année mais je suppose que 1970 a permis de rattraper.

Merci @Arkus pour les graphes. Les écarts de cumulus de précipitations évoluent peu dans le SO mais dans le SE? 

Je me pose la question des secheresse semblant plus longues pres de la Grande Bleue et des pluies semblant bien plus forte (record récent dans une commune de 500mm en une journée).

Sinon en parlant de secheresse, nous avons la chance d'avoir un climat assez constant...annuellement même près de Marseille...jamais vu de communes avec moins de 250mm par an malgré le fait que certaines villes n'ont pas reçu de pluies sur certains moins et n'ont pas eu beaucoup d'épisodes méditerranéen...je suppose que ces derniers ont toujours lieu...mais plus ou moins fréquemment...

 

Edited by Nico41
Confusion @argus et @arkus (dôme A)
Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)
il y a 3 minutes, Nico41 a dit :

Un graphe d'humidité de sols avait été partagé par M. François Jobard (MF).

Sur 2020, on voit sur le graphe de @fran39

 

Info Closer: il se pourrait que ce soit le même.

  • Merci 1
  • Haha 10
Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, fran39 a dit :

Je n'ai pas le talent d @Arkus pour de jolis graphes mais j'ai réalisé celui-ci concernant le bilan hydrique décadaire sur les 6 derniers mois à Montsouris. -638 mm sont un nouveau record bas depuis 1958 au moins. J'ai rajouté les courbes de 1959 et 1976, les 2 autres seules fois où le bilan hydrique sur 6 mois est descendu sous -600 mm. 

 

Une particularité notable sans doute est l'amplitude de la courbe du bilan hydrique avec une valeur élevée en fin d'hiver, et record bas en fin d'été. Est-ce là un record d'amplitude ? probablement...

 

 

A voir ce qu'il en sera d'ici quelques mois, mais je trouve qu'il y a un parallèle dans la brutalité du changement de régime météo entre cet automne et le début de printemps dernier.

 

On passe une fois de plus d'un extrême à l'autre:

- d'un mois de février 2020 exceptionnellement humide et venteux à une période mi-mars/début mai tout à fait remarquable en terme d'absence de précipitations d'ensoleillement etc.

- d'une période mi-juillet fin septembre très chaude, exceptionnellement sèche à une fin septembre début octobre tout à fait remarquable par sa pluviométrie.

 

Pour Nancy par exemple on est passé d'une période  février à début mars la plus humide depuis 1970 et l'une des plus venteuse des 30 dernières années, à une période mi-mars/mai exceptionnellement sèche et la plus ensoleillée jamais enregistrée avec un record de journées successives sans pluie (35jrs) et de fréquence de la bise.

Rebelotte pour cet automne mais à l'inverse, on passe d'une sécheresse marquée en septembre à 90mm de pluie précipité en quelques jours, -85% d'ensoleillement et une txm 14° plus basse sur les 13 derniers jours // à la période précédente équivalente.

 

 

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
il y a une heure, thib91 a dit :

parallèle dans la brutalité du changement de régime météo entre cet automne et le début de printemps dernier.

Tout à fait d accord

J ajouterai même la période autour du 15/20 juin que l on observe ces dernières années comme étant un marqueur très net (24-48h) entre une fin de printemps pluvieuse dans le SO grignotant sur un début d été qui se fait attendre, mais arrive brutalement

Edited by Matpo
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Plus encore que la pluviométrie et les écarts enregistrés, l'écart d'etp entre la première vingtaine de septembre et celle 20 septembre-10 octobre doit être abyssal. 

Certes la saison avance mais mon minimum d'hr d'octobre est de 70%. Avoir cette valeur les mois précédents en pleine journée était rarissime. 

Beaucoup plus que l'an dernier (qui avait été incontestablement moins sévèrement sec et chaud, sauf dans le centre), on a l'impression frappante du passage d'une saison sèche à une saison humide. 

Évidemment c'est "anormal", les ppm d'août septembre et octobre étant globalement proches. 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Incroyable de voir ce sujet, best seller depuis avril, mourrir d'un coup ! 

Et pour cause un scénario à la 2019, par endroit beaucoup plus marqué comme ici en 77. 

On part de beaucoup plus sec et plus chaud pour arriver à plus humide et plus frais que 2019.

150mm environ depuis le basculement brutal du 22 septembre, soit assez nettement plus que le cumul du 22 mai au 22 septembre.... 

Dans le sud on ne revit pas octobre 2019 donc l'excédent national ne sera pas si remarquable, mais sera bien là.

 

Notons cependant qu'une zone assez restreinte (de l'est des pdl à l'Essonne en passant par la Sarthe et la Beauce), risque étonnement d'avoir un énième mois déficitaire (ainsi que l'est localement comme l'Alsace ou les vallées AURA mais la géographie l'explique davantage) et peut viser un cumul annuel remarquablement bas, surtout si les prev saisonnière voyant une fin d'année assez sèche perdurent.

 

L'exemple type reste Chartres, qui avec 350mm auj, accuserait un très fort déficit en prévoyant 2 prochains mois dans les normes (mais déjà vu dans les 90'). 

 

La situ de novembre décembre permettra de confirmer ou non un retour à la normale (les mares forestières et sources ne sont pas encore ici à un niveau satisfaisant, tant le "traumatisme" de l'été et surtout du début d'automne à été fort). 

 

 

 

Edited by edd
  • J'aime 2
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Posted
Hauts d'Essey / Hauts de Saint-Max / Vieille ville de Nancy

Nancy, bilan annuel à ce jour : 568mm, déficit de 27%.

Et un Novembre mal engagé pour des pp bénéfiques. A suivre toujours donc.

Edited by funkadelique
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

concernant la sécheresse au niveau des nappes phréatiques, voici la carte pour ce début novembre :

 

2020-11_nappes-eau.jpg

 

 

"La situation au mois d’octobre est satisfaisante sur une grande partie ouest du territoire. Sur ce secteur, le bénéfice de la recharge abondante de l’hiver dernier se ressent toujours, auquel s’ajoutent les apports de ce début de recharge. Les niveaux des nappes sont particulièrement hauts dans le bassin Adour-Garonne et en Bretagne.

La situation des nappes reste dégradée dans l’est. Les niveaux sont bas à très bas dans les régions Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et en Limousin. La recharge a cependant débuté et la situation s’améliore lentement."

 

 

 

Pour les intéressés voici le lien :

https://www.brgm.fr/actualite/nappes-eau-souterraine-1er-novembre-2020

  • J'aime 3
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Paris (Jourdain)

"La recharge [des nappes] a cependant débuté". Mais novembre ne coopère pas !

Novembre 2020 devrait monter sur le podium des mois de novembre les plus secs en France depuis 1958. Une deuxième place est possible derrière 1978. 

J'espère que cette tendance au sec ne préfigure pas l'hiver car sinon...

EngBBekXMAAzN8s.png

 

Edited by fran39
  • J'aime 3
  • Merci 1
  • Surprise 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Paris (Jourdain)
Malheureusement je ne sais pas faire de si jolis et si complets graphe qu @Arkusmais il me semble que depuis 1950 au moins, on navigue vers des valeurs extrêmement basses en terme de "bilan hydrique sur 6 mois". Ici calculé avec des données décadaires pour Strasbourg.

 

Edited by fran39
  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Surprise 6
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...