Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la secheresse


Recommended Posts

A Perpignan on est à 195mm depuis le 1er janvier, -32% sur la moyenne à fin juin 2000-2019.

Sauf événement exceptionnel, on va traîner le 1er trimestre historiquement faible (moins de 20mm) tout au long de l'année. 

Link to post
Share on other sites
  • Replies 3.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour,   Reprenons un peu le cours de ce topic dédié au suivi de la sécheresse, avec un petit point photo réalisé le week-end dernier et cette semaine sur le secteur des Vosges et du piémo

Bonjour,   Voici un état des lieux dans l'est de la Creuse et l'ouest du Puy-de-Dôme, où les vagues de chaleur et de sécheresse se succèdent depuis quatre étés.   Quelques chiffres

Situation désastreuse sur le piémont vosgien côté alsacien, après des semaines sans pluie significative et les fortes chaleurs de ce mois d'août. C'est donc depuis 2015 au moins le 5ème été qui voit l

Posted Images

En effet, 5 départements en plus depuis mercredi appliquant des restrictions , et d'autres rajoutés en vigilance, ca évolue tres vite

propluvia-2019-07-05-11.png

Edited by maxwell86
  • J'aime 2
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Le 03/07/2019 à 11:24, maxwell86 a dit :

Situation cependant beaucoup moins tendue que 2017 a la meme date (en haut la carte au 02/07/2017, en bas celle de 2019):

propluvia-2017-07-02-09.pngpropluvia-2019-07-03-11.png

Pas si sûr Maxwell. En 2017 commençait à peine une vrai sécheresse qui commençait en 2016. Depuis, tous les ans, on cumule.

En 2019, on accumule 3 années au moins de sécheresse. 

Chez nous on le sent bien. Cette canicule a boostée la période d'étiage avec une dégringolade des débits par rapport aux autres années. Les plus anciens au boulot n'ont jamais vu des niveaux aussi bas pour un début juillet.

Sans jouer la corde du catastrophisme, ce n'est pas ma genre, s'il ne pleut pas de bonnes quantités d'ici 1 mois, on risque d'aller vers une situation très tendue. Ce n'est pas un secret d'État, même Civaux pourrait fermer ses 2 tranches. 

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Hauts d'Essey / Hauts de Saint-Max / Vieille ville de Nancy

Sur la région de Nancy, c'est également tendu, recharge hydrique insuffisante cet hiver, pas d'orages ce printemps -on passe à chaque fois au travers- le coup de chalumeau de fin juin qui passe par là, un début juillet chaud et sec, des prévisions à moyen terme toujours aussi sèches....Situation à suivre de très près, malheureusement. Comme le dit Papy Boyington, en tout cas ici,  on paie la note de déficits hivernaux moyens mais récurrents et de saisons chaudes de + en + sèches...(et chaudes ^^)

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, PAPY BOYINGTON a dit :

Pas si sûr Maxwell. En 2017 commençait à peine une vrai sécheresse qui commençait en 2016. Depuis, tous les ans, on cumule.

En 2019, on accumule 3 années au moins de sécheresse. 

Chez nous on le sent bien. Cette canicule a boostée la période d'étiage avec une dégringolade des débits par rapport aux autres années. Les plus anciens au boulot n'ont jamais vu des niveaux aussi bas pour un début juillet.

Sans jouer la corde du catastrophisme, ce n'est pas ma genre, s'il ne pleut pas de bonnes quantités d'ici 1 mois, on risque d'aller vers une situation très tendue. Ce n'est pas un secret d'État, même Civaux pourrait fermer ses 2 tranches. 

Je disais cela simplement du point de vue des arrêtés préfectoraux en vigueur au même moment entre les 2 années.

Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Il y a 12 heures, maxwell86 a dit :

En effet, 5 départements en plus depuis mercredi appliquant des restrictions , et d'autres rajoutés en vigilance, ca évolue tres vite

propluvia-2019-07-05-11.png

 

Pour les archives du topic.

Au 5 Juillet 2019 : 

 

- 32 départements ont au moins une restriction pour 57 arrêtés en cours.

Il y a fort à parier que ce chiffre va grossir de jour en jour.

Edited by Iefan
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m

Brève circulation en NW dépressionnaire en fin de semaine prochaine. C'est loin, mais ça tient la route depuis quelques sorties, et sur plusieurs modèles.

Il ne faudrait pas en attendre des miracles, mais pourquoi pas le passage d'une voire deux perturbations sur le nord du pays?

On ne s'avancera pas sur d'éventuels cumuls à cette échéance, parlons simplement d'un risque accru de précipitations pour l'instant. 

Avec des hautes pressions placées vers le Golfe de Gascogne, un dégradé nord-ouest/nord-est pourrait se dessiner, le nord-est étant un peu plus exposé à ces chances de pluie, au détriment de l'ouest, déjà rudement touché par la sécheresse et la multiplication/renforcement des arrêtés.

Vosges et Jura pourraient, espérons-le, récolter un peu plus dans cette synoptique, et rebooster un peu, et au moins momentanément, le débit des rivières.

 

Dingue quand même d'avoir à raisonner de la sorte sur le nord de la France systématiquement tous les étés maintenant.

 

 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Naillat, 360m, 23
Il y a 13 heures, PAPY BOYINGTON a dit :

Ce n'est pas un secret d'État, même Civaux pourrait fermer ses 2 tranches. 

Bonjour,

 

concernant Civaux, comme l'an dernier en fin d'été début d'automne, la réserve d'eau de Lavaud Gelade ne devrait pas être dirigée vers Vassivière mais turbinée directement dans le Taurion pour rejoindre plus vite la Vienne. Tant pis pour des populations animales au fort intérêt patrimonial...

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

pour DAX,

sur la periode allant de 2004 a 2019 :

> NOVEMBRE a MARS ; moyenne 548 mm
> AVRIL a OCTOBRE ; moyenne 506 mm

Periodes basses :

Nov 2004-Oct 2005.
> Nov 2004/Mars
2005 : 290mm  (-47%)

> Avril 2005/Oct 2005 : 402mm (-20%)
TOTAL :
692mm (-34%)

Nov 2006-Oct 2007.
> Nov 2006/Mars 2007 : 431mm  (-21%)

> Avril 2007/Oct 2007 : 457mm (-10%)
TOTAL 888mm (-15%)

Nov 2011-Oct 2012.
>Nov 2011/Mars 2012 : 316mm  (-42%)

> Avril 2012/Oct 2012 : 574mm (+13%)
TOTAL
890mm (-15%)


Periode Actu :

Nov 2018-Oct 2019.
>Nov 2018/Mars 2019 : 399mm  (-27%)
> Avril 2019/Oct 2019 : 328mm (en cours)
TOTAL
727mm (en cours)

>> Si on obtient en PLUIE,  la moyenne sur chacun des 4 mois a venir : JUILLET (60mm) / AOUT (48mm) / SEPTEMBRE (63mm) / OCTOBRE (62mm) , on finirait sur du 962mm

>> Sur 2018 on a fait : JUILLET : 129mm ! / AOUT : 43mm / SEPTEMBRE : 8mm ! / OCTOBRE : 57mm

 

Edited by julien11
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

308mm à la station de Rouen Boos depuis le 1er Janvier donc, c'est simple depuis le début de l'année, nous sommes en déficit.

Depuis Janvier 2018, seulement 4 mois sont superieur à la norme:

4 en excédant:

( Janvier, Mars, Avril, Décembre 2018)

14 en deficit :

( février, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre 2018)

 Janvier, février, mars, avril, mai, juin (2019)

C'est sec, et les prévisions s'assèchent au fur et à mesure que l'échéance approche.

 

Edited by Mt Eden
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

19 eme jour de suite sans pluie sur le nord

un petit 0.2 mm à la station de lille lesquin

 

tout jaunit et la secheresse du sol s'intensifie. un petit 300 mm depuis janvier mais le plus inquietant ce sont les nappes qui vont tres mal reagir...

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m

Au fait, ça y est, on y arrive tout doucement au niveau de 2017 à la même époque. PAs mal de départements en attente d'un passage dans le rouge, notamment dans la moitié sud.

La situation va encore rapidement évoluer sur la plupart du pays dans les 10/15 jours, vu qu'il n'est toujours pas prévu de précipitations significatives sur la majeure partie du pays.

Sur 10 jours, voici ce que ça donne selon les sorties actuelles:

 

Pour l'américain:

240-777_zho2.GIF

 

Les pluies dans le sud-ouest et le sud résulteront majoritairement de cette seule journée de mardi, et il n'y a guère que le sud des Alpes qui verra les cumuls grimper localement plus régulièrement ensuite en raison d'évolutions orageuses diurnes fréquentes sur la période.

Partout ailleurs, et surtout sur le centre,  l'ouest et le nord-ouest, rien à espérer. Ce sont donc les régions actuellement les plus concernées qui continueront à être parmi les plus concernées par le manque de pluie.

Une petite opportunité pour le nord-est en fin de semaine, avec ce flux de NW dépressionnaire qui viendra momentanément lécher les frontières belges et allemandes, mais le gros des précipitations tomberait clairement hors de nos frontières.

 

Evolution totalement validée par l'européen sur le même laps de temps, voir carte ci-dessous ( et par le canadien dans la foulée aussi):

 

1562649741.png

 

Bref, on peut s'attendre à assister à un renforcement notable des arrêtés sur les secteurs déjà concernés actuellement, et surtout à une augmentation du nombre de départements en vigilance ou en premier niveau d'alerte.

La prochaine vague de chaleur, si il y en a une ( ...), est à surveiller de près. Seuls plusieurs jours vraiment très pluvieux pourraient stopper dans un premier temps cette tendance au renforcement de la sécheresse. Une seconde moitié d'été pourrie serait en mesure même de l'inverser.

Les premiers ne sont pas au programme, la seconde faudra voir. Il n'était pas si rare que ça auparavant d'avoir des étés parfois très tranchés, avec dans le lot un mois ou deux très secs et ensoleillés, et une "compensation" radicale au milieu de tout ça au moins au niveau pluviométrique.

Mais depuis quelques étés, on a l'impression que la compensation ne se fait plus sur la pluviométrie, mais simplement sur le niveau des températures. Pour le moment juillet endosse le rôle de simple modérateur thermique après ce mois de juin très estival, mais il ne remettra très souvent pas du tout les compteurs à zéro niveau précipitations.

A voir pour août désormais.

 

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Incroyable la vitesse a laquelle la carte se colore!

 

propluvia-2019-07-09-13.png

 

Au 09/07:

- Nombre de département ayant une restriction (au delà de vigilance) : 41 (soit 9 départements de plus que le 5 juillet)
- Nombre total d'arrêtés en cours : 87 (soit 30 arrêtés de plus que le 5 juillet!)

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m
Il y a 17 heures, maxwell86 a dit :

Incroyable la vitesse a laquelle la carte se colore!

 

 

 

 

Et ça n'est vraisemblablement pas fini, loin de là. Les 10 prochains jours vont encore bien contribuer à aggraver la situation  ( on oublie définitivement les options humides évoquées à moment donné pour le nord-est)

 

1562735229.png  1562735257.png

 

GFS/EC

 

Mot d'ordre: on é-v-i-t-e la France à tout prix!

 

Dans ce contexte où il n'est plus nécessaire de perdre de temps à guetter l'arrivée d'éventuelles précipitations, mieux vaut se rabattre sur les températures. Et là, on aura peut-être bientôt de nouveau matière à discuter: après une pause de 8/10 jours suivant les régions, les anomalies positives vont certainement reprendre du service pour de bon, et on peut peut-être déjà jeter un oeil prudent, mais inquiet dans tous les cas, sur la dernière décade du mois.

 

Edit

Et encore de nouveaux arrêtés depuis la carte postée hier. VOsges, Haute Saône et Cantal passent entre temps visiblement directement en jaune ( à moins que l'étape intermédiaire en simple vigilance n'ait pas eu le temps d'être actualisée sur la carte ces derniers jours?) 

 

 

 

Edited by Fil67
Link to post
Share on other sites
Posted
Hauts d'Essey / Hauts de Saint-Max / Vieille ville de Nancy

Si pas d'orages demain (et on en prend le chemin comme l'a rappelé Fil67) , cela fera 1 mois pile sans une goutte de pluie à Nancy le 14 juillet. A ce titre, les images de l'étape du Tour de France d'hier entre Meuse et Meurthe et Moselle étaient parlantes, que de gazons, plate-bandes et de prés jaunis !

Si l'on suit la logique du changement climatique, on peut quand même espérer des précipitations en octobre/novembre prochain, lors d'un "épisode vosgenol".^^

La suite n'est pas du tout encourageante, et nous ne sommes que le 10 juillet:

Diagramme GEFS

Je garde en mémoire les propos de Thib91 il y a plusieurs mois qui expliquait que le climat de Nancy de ces dernières années ressemblait de + en + à celui d'une ville située 400km plus au Sud dans les années 80/90. On en prend le chemin.

 

  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
St André de Cubzac (33)

Quelques graphiques pour des villes dans des départements en situation rouge sur la carte de @maxwell86 

 

 

 

sn07510_1yr.gif
sn07280_1yr.gif

 

sn07354_1yr.gif

 

sn07630_1yr.gif

On voit clairement que c'est notamment le début d'automne dernier et la fin d'hiver (souvenez vous de fin février avec des températures incroyablement élevées) qui sont les périodes qui ont creusé le déficit.

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Nico36 a dit :

Quelques graphiques pour des villes dans des départements en situation rouge sur la carte de @maxwell86 

 

 

 

sn07510_1yr.gif
sn07280_1yr.gif

 

sn07354_1yr.gif

 

sn07630_1yr.gif

On voit clairement que c'est notamment le début d'automne dernier et la fin d'hiver (souvenez vous de fin février avec des températures incroyablement élevées) qui sont les périodes qui ont creusé le déficit.

 

peux tu me sortir le graphique de Lille stp

Link to post
Share on other sites

DC60608A-75E4-4FDF-83B5-4C62F45BAA7D.gif

 Déficit sur année glissante :

-17% Lille

-22% Toulouse 

-30% Bordeaux

-33% Châteauroux 

-35% Dijon

Edited by M4x
  • J'aime 1
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecromagny (plateau des 1000 étangs, 420m)
Il y a 4 heures, funkadelique a dit :

Je garde en mémoire les propos de Thib91 il y a plusieurs mois qui expliquait que le climat de Nancy de ces dernières années ressemblait de + en + à celui d'une ville située 400km plus au Sud dans les années 80/90. On en prend le chemin.

 

 

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Certes, c'est vrai pour les températures, mais en ce qui concerne les précipitations, c'est bien plus inquiétant.  Les forêts dépérissent et j'ai de plus en plus tendance à penser que ce n'est pas une simple variation naturelle, car cela fait trop longtemps que ça dure.

C'est le vent d'ouest qui nous tourne le dos, et je pense que c'est bien plus grave qu'un degrés de plus...

Edited by tuefeli
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

D'ailleurs pour Nancy, les 2 bases de données disponibles sur IC diffèrent, l'une affiche une moyenne annuelle de 812mm (série la plus courte) , et l'autre 716mm (série la plus longue avec une absence importante de relevés au niveau des années 90).

 

La décennie 90 semblerait avoir fait bondir la moyenne, peut-être en raison de cette importante série zonale, nous passions notre temps à dire ici "le zonal on sait quand il commence, mais jamais quand il s'arrête), retour à une réalité basse plus proche de la norme climatique depuis mais soumis au degré de plus?

 

A vu de nez, mais c'est plus pour soutenir l'échange, je dirais qu'entre 600 et 800 mm, une année est classique sur ce secteur.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, sebb a dit :

D'ailleurs pour Nancy, les 2 bases de données disponibles sur IC diffèrent, l'une affiche une moyenne annuelle de 812mm (série la plus courte) , et l'autre 716mm (série la plus longue avec une absence importante de relevés au niveau des années 90).

 

La décennie 90 semblerait avoir fait bondir la moyenne, peut-être en raison de cette importante série zonale, nous passions notre temps à dire ici "le zonal on sait quand il commence, mais jamais quand il s'arrête), retour à une réalité basse plus proche de la norme climatique depuis mais soumis au degré de plus?

 

A vu de nez, mais c'est plus pour soutenir l'échange, je dirais qu'entre 600 et 800 mm, une année est classique sur ce secteur.

 

C'est à peu près cela.

Tout ce qui sort de la zone rouge s'écarte véritablement de l'écart type, on peut donc dire qu'une année habituelle se situe entre 650 et 850mm.

image.png.969b160753709e3e949d3a7a20aa29aa.png

 

Il y a 3 heures, tuefeli a dit :

 

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Certes, c'est vrai pour les températures, mais en ce qui concerne les précipitations, c'est bien plus inquiétant.  Les forêts dépérissent et j'ai de plus en plus tendance à penser que ce n'est pas une simple variation naturelle, car cela fait trop longtemps que ça dure.

C'est le vent d'ouest qui nous tourne le dos, et je pense que c'est bien plus grave qu'un degrés de plus...

 

Justement non je pense que c'est l'inverse.

 

Les longues périodes de sécheresse "absolues" cad sans précipitations ne sont pas nouvelles.

Par exemple pour Nancy Lles périodes sèches d'une vingtaine de jours sont même assez récurrentes et n'ont rien d'exceptionnel, certaines années anciennes en comptent même plusieurs.

 

Mêmes en prenant les périodes d'un mois sans précipitations (RR>1mm pendant au moins 30 jours d'affilés), ce qui est déjà plus significatif, on s'aperçoit que les années 2000 et 2010 ne sont pas particulièrement bien représentées.

 

image.png.42dd20dfbf9223aaca8617f0bfa6711a.png

 

Les années 1920 et 1930 ont d'ailleurs été les plus généreuses en longue période de sécheresse. Certaines n'entrent pas dans le tableau car entrecoupées d'une journée de précipitation >1mm mais approchent des 50 voir 55 jours.

Par exemple du 14 janvier au 4 mars 1932 il ne tombe pratiquement rien, uniquement 5cm de neige le 8 février, et 1,8mm répartis sur 4 petits jours liés à de brouillards givrants...sinon pas une goutte de pluie pendant presque 2 mois.

 

En revanche là où la donne à changé c'est au niveau des températures. Ces périodes de sécheresse, qui ont toujours existé, se déroulent désormais avec 2° de plus que dans les années 20 et 30. C'est beaucoup pour les écosystèmes de nos régions, avec une évapotranspiration bien plus importante et les conséquences que l'on connaît sur des espèces ayant besoin de bcp d'eau pour supporter la chaleur (conifères, hêtres...).

 

Edit : j'ajouterais également tous les prélèvements en eau pour les activités humaines qui etaient bcp moins importants il y a 50ans et donc disponible pour les écosystèmes, a cela s'ajoute la disparition de nombreuses zones humides qui pouvaient faire tampon en periode de sécheresse.

 

 

Edited by thib91
  • J'aime 4
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

@thib91Effectivement  le réchauffement climatique augmente l'evapotranspiration qui fait que pour une même quantité de pluie, la sécheresse est supérieure. D'ailleurs l'indice d'aridité tiens compte de cela en plus des précipitations.

 

Sinon 1540, année de grande sécheresse peu évoqué en France :

https://m.24heures.ch/articles/17388836

Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m
il y a une heure, thib91 a dit :

Justement non je pense que c'est l'inverse.

 

Les longues périodes de sécheresse "absolues" cad sans précipitations ne sont pas nouvelles.

Par exemple pour Nancy Lles périodes sèches d'une vingtaine de jours sont même assez récurrentes et n'ont rien d'exceptionnel, certaines années anciennes en comptent même plusieurs.

 

Mêmes en prenant les périodes d'un mois sans précipitations (RR>1mm pendant au moins 30 jours d'affilés), ce qui est déjà plus significatif, on s'aperçoit que les années 2000 et 2010 ne sont pas particulièrement bien représentées.

 

image.png.42dd20dfbf9223aaca8617f0bfa6711a.png

 

Les années 1920 et 1930 ont d'ailleurs été les plus généreuses en longue période de sécheresse. Certaines n'entrent pas dans le tableau car entrecoupées d'une journée de précipitation >1mm mais approchent des 50 voir 55 jours.

Par exemple du 14 janvier au 4 mars 1932 il ne tombe pratiquement rien, uniquement 5cm de neige le 8 février, et 1,8mm répartis sur 4 petits jours liés à de brouillards givrants...sinon pas une goutte de pluie pendant presque 2 mois.

 

En revanche là où la donne à changé c'est au niveau des températures. Ces périodes de sécheresse, qui ont toujours existé, se déroulent désormais avec 2° de plus que dans les années 20 et 30. C'est beaucoup pour les écosystèmes de nos régions, avec une évapotranspiration bien plus importante et les conséquences que l'on connaît sur des espèces ayant besoin de bcp d'eau pour supporter la chaleur (conifères, hêtres...).

 

Edit : j'ajouterais également tous les prélèvements en eau pour les activités humaines qui etaient bcp moins importants il y a 50ans et donc disponible pour les écosystèmes, a cela s'ajoute la disparition de nombreuses zones humides qui pouvaient faire tampon en periode de sécheresse.

 

 

Les longues périodes de  sécheresse ne sont peut-être pas nouvelles dans le nord-est, néanmoins, pour celles qui durent 30 jours ou plus sur Nancy, ton tableau montre une chose, c'est qu'il se passe en général  quelques années avant un éventuel retour.

On a peut-être effectivement peu de périodes aussi longues depuis le début des années 2000, mais n'y aurait-il pas quelque chose à creuser avec un seuil moins élevé? J'ai l'impression qu'il devient courant d'avoir 2/3 jours de pluie et 15/20 jours (  voire même 10) totalement secs ou presque maintenant. Ce type d'alternance était-il aussi fréquent jadis? Car d'un point de vue écosystème,  il vaut mieux avoir 60 jours sans pluie ponctuellement durant une fin d'hiver  ou durant un printemps, voire même un été, puis revenir à la norme ensuite plusieurs années, que de traîner constamment sur plusieurs années des périodes de 15/20 jours sans flotte, à peine entrecoupées parfois de faibles arrosages.

Comme tu le dis, les degrés que l'on a pris ne font qu'aggraver la chose. Même 10 jours sans flotte , avec les pics de chaleur qu'on a maintenant,, ça doit correspondre à du 20 jours auparavant , niveau évaporation.

Je reviens d'une rando au Rossberg, vallée de Thann. Impressionnant le nombre de sapins ( sapins, pas épicéas) qui ont cramé sur pied  jusque vers 600/700 mètres d'altitude en versants est/sud ou ouest durant l'été dernier, je suppose. Rien à voir je pense avec les attaques de scolyte, c'est roussi, comme passé au gril. Sur certaines parties du chemin, en versant nord, il ne se passe pas 20 mètres sans croiser la route d'un arbre séché sur pied ( dégâts de l'an dernier là aussi). C'est vraiment perturbant. On imagine bien les risques accrus d'extension d' éventuels feux, si jamais il venait à s'en produire!

Sinon tout est archi sec au-delà de 1000m. La tension climatique est palpable dans la hêtraie sapinière sur le versant sud du Rossberg. Sans doute l'irrégularité croissante des précipitations estivales ces dernières années, associée à des coups de chaud de plus en plus marqués et durables, qui rend la présence de cette association aimant la fraîcheur et l'humidité un peu incongrue désormais ici. Les pelouses sont encore tout juste vertes sur les sommets, probablement en arrêt végétatif désormais, en attente de la prochaine pluie, sous-bois en stress hydrique total même en versant nord, et j'en passe.

L'été 2019 est en passe de bien continuer le boulot commencé en 2015.

Edited by Fil67
  • J'aime 6
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...