Jump to content

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendances hiver 2015-2016


Recommended Posts

Posted
Aubenas en Ardèche méridionale

Un intempérie ou un mois avec une anomalie bien négative ou positive représente qu'une partie d'une saison et donc il est logique que la saison n'a pas forcément une anomalie bien négative ou positive comme ce mois puisqu'il faut tenir compte du reste de la saison. C'est pur cela qu'il y a d'autres exemples que 2012 que tu dis, etc.

Puis ce que tu dis sur le réchauffement climatique je suis d'accord, car dans les années 90 on nous disait qu'il n'y aura plus de neige pour les stations de ski à par à très très haute altitude dans les Alpes alors qu'il neige toujours assez (même si ce n'est pas tout le temps comme ce fut toujours le cas) aux altitudes moyennes en montagne où des stations de skis y sont depuis très longtemps. Le problème est que les médias cherchent comme toujours à nous dire des événements alarmistes,... comme ils le disaient dans les années 80 avec le refroidissement suite à des hivers bien froids comme on n'avait pas vu depuis un moment.

Fin de ce débat car nous sommes en train de nous éloigner du sujet principal wink.png

Williams

je ne suis pas d'accord ! les médias passent sous silence et sous-estiment ce qui se passe !

je suis apiculteur de métier et je vois (tout comme mes collègues) la nature, les plantes, les abeilles se détraquer d'une manière vraiment effrayante ! ce dont je n'entend jamais parler dans les médias...

les floraisons se décalent, les abeilles sont perdues, certains arbres fleurissent ou bourgeonnent à des dates anormales jamais vu auparavent (de mémoire d'apiculteur) les écarts sont parfois impressionnants (2 mois !)

d'autres arbres fleurissent 2 fois la même année (je l'ai vu avec des acacia et des chataigniers)

travailler dans ces conditions devient un vrai casse-tête ! et j'ai encore jamais entendu un reportage là dessus.

cet hiver les abeilles n'ont pas hivernée, elles pondent au lieu de dormir, les arbres fruitiers sont toujours en sève et on ne peut pas les tailler... quand j'explique tout ça à mes clients ils tombent des nues, pas informés du tout.

par contre entre agriculteurs on en parle et on n'en croit pas nos yeux !

Link to post
Share on other sites

  • Replies 1.4k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Posted
Aix-en-Provence (et fût un temps avec des relevés sur Ventabren)

je ne suis pas d'accord ! les médias passent sous silence et sous-estiment ce qui se passe !

je suis apiculteur de métier et je vois (tout comme mes collègues) la nature, les plantes, les abeilles se détraquer d'une manière vraiment effrayante ! ce dont je n'entend jamais parler dans les médias...

les floraisons se décalent, les abeilles sont perdues, certains arbres fleurissent ou bourgeonnent à des dates anormales jamais vu auparavent (de mémoire d'apiculteur) les écarts sont parfois impressionnants (2 mois !)

d'autres arbres fleurissent 2 fois la même année (je l'ai vu avec des acacia et des chataigniers)

travailler dans ces conditions devient un vrai casse-tête ! et j'ai encore jamais entendu un reportage là dessus.

cet hiver les abeilles n'ont pas hivernée, elles pondent au lieu de dormir, les arbres fruitiers sont toujours en sève et on ne peut pas les tailler... quand j'explique tout ça à mes clients ils tombent des nues, pas informés du tout.

par contre entre agriculteurs on en parle et on n'en croit pas nos yeux !

Et oui boubou, il ne faut pas s'alarmer! La nature s'adapte!

Nous connaissons un changement climatique, il entraîne forcément un tas d'adaptation du reste du monde vivant, végétal et animal.

Ainsi toute la chaîne alimentaire, tous les repairs liés au cycle annuel sont modifiés: espérance de vie, cycle d'hibernation, d'hivernation, période et fréquence des reproduction, aire de répartition des espèces.

L'environnement dans son ensemble se modifie, c'est normal. La grosse erreur sera de lutter contre, la grande force sera de s'adapter et d'anticiper.

Le catastrophisme n'est que le reflet d'une logique économique à l'échelle de quelques générations, mais à plus long termes, rien d'alarmant, on s'adapte.

L'homme n'aime pas voir son environnement changé, mais à l'échelle du temps, de la nature, il y a adaptation permanente.

Courage en tout cas et je te souhaite de comprendre les changements, pour anticiper et en tirer le meilleur tout en respectant la ressource.

A+!

Alex.

Link to post
Share on other sites

Et oui boubou, il ne faut pas s'alarmer! La nature s'adapte!

Nous connaissons un changement climatique, il entraîne forcément un tas d'adaptation du reste du monde vivant, végétal et animal.

Ainsi toute la chaîne alimentaire, tous les repairs liés au cycle annuel sont modifiés: espérance de vie, cycle d'hibernation, d'hivernation, période et fréquence des reproduction, aire de répartition des espèces.

L'environnement dans son ensemble se modifie, c'est normal. La grosse erreur sera de lutter contre, la grande force sera de s'adapter et d'anticiper.

Le catastrophisme n'est que le reflet d'une logique économique à l'échelle de quelques générations, mais à plus long termes, rien d'alarmant, on s'adapte.

L'homme n'aime pas voir son environnement changé, mais à l'échelle du temps, de la nature, il y a adaptation permanente.

Courage en tout cas et je te souhaite de comprendre les changements, pour anticiper et en tirer le meilleur tout en respectant la ressource.

A+!

Alex.

Je ne pense pas que tu sois très au fait de ce qui se passe dans le domaine de l'apiculture et accessoirement celui de l'agriculture et ton message est un brin provocateur pour un domaine qui est quand même en souffrance, et pas seulement directement lié au changement climatique; c'est sûr qu'il faut s'adapter et anticiper mais pas non plus faire n'importe quoi sous une arrière pensée de logique économique uniquement basée sur le fort taux de croissance, ça aussi se sera une manière de savoir s'adapter et que je pense plus intelligente que de ne pas évaluer le progrès de notre société systématiquement avec ce sacro-saint taux de croissance complètement lié au pétrole.

EDIT: Désolé du HS Sebaas, j'ai été un peu outré par la teneur de ce message. blush.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Aubenas en Ardèche méridionale

oui je sais, c'est vrai, la nature évolue et s'adapte en permanence...

mais bon ce n'est vraiment pas facile de s'adapter sur l'espace de quelques années.

surtout si ces changements entravent la production de miel (prolifération des frelons asiatiques, des parasites des abeilles, de nouveaux virus venus de zones plus chaudes...) c'est dur à supporter lorsque cela s'ajoute à des conditions météo extrèmes qui ruinent les récoltes comme ce fut le cas en 2013 et 2014. beaucoup de collègues ont ainsi mis la clé sous la porte...

ce n'est pas du catastrophisme, c'est juste l'inquiétude et la tristesse de voir son métier devenir de plus en plus compliqué au point d'être menacé de disparition à moyen terme...

je suis désolé mais quand tu travail avec la nature au jour le jour et que tu vois comment ça se passe, il y a de quoi s'alarmer parce qu'il faut bien un minimum de stabilité pour avoir une agriculture qui nourrissent tout le monde. l'adaptation c'est un joli concept mais pour le mettre en pratique sur le terrain c'est autre chose unsure.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Aix-en-Provence (et fût un temps avec des relevés sur Ventabren)

Mon propos est entièrement naturaliste et n'a ni visée économique (même si un apiculteur qui se plaint sur un forum parle de son cœur de métier, donc de son travail...), ni lien avec l'agriculture ou les pesticides qui posent d'autres problèmes et n'ont donc rien de naturels.

Mais ton message montre que le changement environnemental actuel ne te perturbe guère, soit. Il faut arrêter de ne regarder que son nombril et tenter de comprendre ces changements comme un tout. C'est le coup de la pelure d'oignon...

Quand on voit la nullité des reportages citadins, pardons, médiatiques, on se dit vraiment que l'Homme ne comprend pas le milieu dans lequel il évolue et que ce milieu évolue. Rien que la notion de "développement durable" est une aberration...

Mais après tout on s'en fout, de toute façon ça ne changera rien, la nature aura le dernier mot!

PréPS: Ok Sebaas, sorry je vois ton message! HS clôt pour moi ;-D

A+!

Alex.

Link to post
Share on other sites

Posted
Montpellier (34), Montreuil (93) ou Ciran (37)

On va en rester là sur le HS maintenant, y'a un forum évolution du climat dédié à ces enjeux...

Link to post
Share on other sites

Pour en revenir à l’intitulé du topic,

allez faire un petit tour dans les échéances lointaines du GFS 06Z !

ça fait plaisir de voir des cartes de ce type (ie avec un potentiel plus hivernal),

même si la probabilité qu'elles se produisent est pour le moment à confirmer...

On connait GFS, dans le 12Z il se sera déjà peut être ravisé !

Link to post
Share on other sites

Pour info, l'indicateur national MF au 28 janvier est de +2.9°C

sur l'hiver en cours. L'avance s'accroit donc par rapport à l'hiver 1990 (+2°C) grâce à ces derniers jours qui ont été très doux...

Il suffit qu'on ait un mois de février à peine doux (+0.3°C d'anomalie) pour que 2016 devienne le plus doux.

Ce que j'en pense, c'est que, compte tenu :

  • des prévis saisonnières (dont la dernière de MF pour le trimestre FMA)
  • de la prévi mensuelle (celle d'hier)
  • du contexte global (El Nino et 2015 surchauffée)

Il est probable, (en tout cas plus probable que le contraire, et c'est une info en soi), que l'hiver 2016 détrône l'hiver 1990. RDV dans quelques semaines !

Link to post
Share on other sites

Posted
Aix-en-Provence (et fût un temps avec des relevés sur Ventabren)

Pour info, l'indicateur national MF au 28 janvier est de +2.9°C

sur l'hiver en cours. L'avance s'accroit donc par rapport à l'hiver 1990 (+2°C) grâce à ces derniers jours qui ont été très doux...

Il suffit qu'on ait un mois de février à peine doux (+0.3°C d'anomalie) pour que 2016 devienne le plus doux.

Ce que j'en pense, c'est que, compte tenu :

  • des prévis saisonnières (dont la dernière de MF pour le trimestre FMA)
  • de la prévi mensuelle (celle d'hier)
  • du contexte global (El Nino et 2015 surchauffée)

Il est probable, (en tout cas plus probable que le contraire, et c'est une info en soi), que l'hiver 2016 détrône l'hiver 1990. RDV dans quelques semaines !

Si on se replace dans le contexte historique:

On aurait cet hiver 2015-16 le "pendant" du 1990, soit un hiver exceptionnellement doux avec 25 ans d'écart (fallait bien qu'il revienne!), et avec un record à la clef, normal vu les changements climatique actuels.

D'un point de vue statistique on devait être tranquille pour les 15 ans à venir, d'un point de vue hivernophile, ce fameux hiver doux passé, sans chercher les records, on devrait avoir de meilleurs hivers ces prochaines années.

Ce n'est pas de la prévi, mais de la statistique au doigté comme on en fait tous en famille le we ou avec les collègues de boulo en semaine.

A+!

Alex.

Link to post
Share on other sites

Posted
Lyon et Comtat Venaissin

Run parle d'un renversement après la mi février.

En 2005, comme en 1971, comme en 1963 etc etc mars glacial faisait suite à un hiver froid.

La vague de froid de février/mars 2005, faisait suite à un épisode plus sévère encore entre le 23 et le 30 janvier, et après un mois de décembre hivernal de bout en bout

Donc en 2005, il n'y a pas eu de renversement de tendance, mais un nouvel (le 3ème) de cet hiver là.

Bonjour ,

Il me semble qu'il existe quand même une exception en février 1948 du 18 au 27, après un hiver assez doux (moins que celui-ci bien sur) d’après ce lien :

http://www.persee.fr/doc/geo_0003-4010_1949_num_58_311_12694

Au niveau des températures cela avait été du brutal avec -13° à Brest , -17° à Montélimar.....

Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84) - et Saint Palais sur mer (17) occasionnellement

Bonjour ,

Il me semble qu'il existe quand même une exception en février 1948 du 18 au 27, après un hiver assez doux (moins que celui-ci bien sur) d’après ce lien :

http://www.persee.fr/doc/geo_0003-4010_1949_num_58_311_12694

Au niveau des températures cela avait été du brutal avec -13° à Brest , -17° à Montélimar.....

il me semble imprudent de vouloir comparé les années 40 avec maintenant! , à l'époque, les reserves froides etaient autrement supérieures à celle de maintenant.

et dans la prochaine semaine, la reserve froide presente sur l'europe depuis 2 semaines va finir de se faire balayer.

Donc je continue donc à opter pour l'option giboulées de mars en février plutot qu'à une vague de froid hivernale.

Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tou(te)s,

Je suis toujours dubitatif sur cette notion de réserves d'air froid. Des réserves d'air froid il y en a toujours, et si un anticyclone est "convenablement" positionné, il peut en quelques jours advecter de l'air froid de n'importe où dans l'hémisphère Nord. Par exemple, en Février - Mars 2005.

Pour information, la synop au plus fort de la VDF de Février 1948, c'était ça :

Rrea00119480219.gif

Et encore bravo à jyc84 qui pour son premier message a trouvé le contre-exemple !

Effectivement jusque-là ça avait été très doux.

On peut aussi (à un moindre degré) évoquer Mars 2008 (un peu limite), mais maintenant ça me revient en mémoire.

Zonal 45

Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tou(te)s,

Je suis toujours dubitatif sur cette notion de réserves d'air froid. Des réserves d'air froid il y en a toujours, et si un anticyclone est "convenablement" positionné, il peut en quelques jours advecter de l'air froid de n'importe où dans l'hémisphère Nord. Par exemple, en Février - Mars 2005.

Pour information, la synop au plus fort de la VDF de Février 1948, c'était ça :

Rrea00119480219.gif

Et encore bravo à jyc84 qui pour son premier message a trouvé le contre-exemple !

Effectivement jusque-là ça avait été très doux.

On peut aussi (à un moindre degré) évoquer Mars 2008 (un peu limite), mais maintenant ça me revient en mémoire.

Zonal 45

Et je partage pleinement ton point de vue sur cette notion de réserve ! Un décrochage bien placé dans une synoptique idéale peut donner une belle VDF sans solidité à la base. Une vague de froid c'est plus un concours de circonstances et un mauvais départ ne prédit pas une mauvaise arrivée, c'est la course dans son intégralité qui fait la différence ;-)
Link to post
Share on other sites

Posted
Malmedy ( Province de Liége ) 342m

Bonjour zonal45 ,

la synoptique que tu nous montre ne s'est jamais reproduite entre 1981 et 2010 , elle est nommée en italien " ponte di Voejkov " ou " woeikoff bridge "

la seule fois depuis c'était en 2013 depuis 1981.

type de temps 6 : pont de Voejkov

0YOYF15.png

nombre de jours en hiver ( 0 ) : moyennes 1981-2010

1Yx5Ax4.png

82zwoRg.png

FhtJPsw.png

lUBvJlR.png

pour les prévisions metoffice persiste de voir un anti proche des iles britanniques donc un régime AR pour la deuxiéme partie du mois de février ou même vers la dernière décade. temps graduellement plus sec.

ce qui laisse présager un AA qui pousse au nord des Açores et ensuite vers la GB .

un NO anticyclonique pour la France et des averses pour l'Est et en montagne avec des perturbations affaiblies sous anti .

brouillard et inversion ( anticylonic gloom en Anglais : http://www.encyclopedia.com/topic/anticyclonic_gloom.aspx#1-1O14:anticyclonicgloom-full)

7AP0d3P.png

UK Outlook for Saturday 13 Feb 2016 to Saturday 27 Feb 2016:

Mid February looks like it may see a change from unsettled, often windy and wet weather interspersed with brief drier colder interludes, to generally colder, drier weather. This looks like it may manifest in change from a west or southwest airflow to a northerly or northwesterly airflow, which will bring some sunny days and cold, clear frosty mornings. Occasional showers will also be possible at times, mostly in the north, and they may fall as snow to low levels. Occasional cloudy, wet and windy interludes will still be possible however. Temperatures should start the period around normal, dropping to slightly below normal towards the end of February.

Link to post
Share on other sites

Réactualisation des prévisions saisonnières de Paul-Frédéric Casset pour février et notre printemps 2016. Pour notre fin d'hiver, rien de franchement hivernal hormis quelques intrusions de périodes un peu plus fraîches, ce qui serait très bon pour nos massifs. C'est donc vers un mois de février doux qu'il s'orienterait... ==> http://www.meteo81.fr/previsions/tendance-saisonniere-des-prochains-mois_107.htm

Link to post
Share on other sites

En chiffres presque définitifs, janvier 2016 devrait donc s'achever sur une anomalie nationale de l'ordre de +2,0°/+2,1° (peut-être que Météo France trouvera un ou deux dixièmes de plus ou de moins, vu que cela dépend du panel retenu).

Autant dire qu'avec décembre, l'anomalie des deux premiers tiers de cet hiver, soit +3,1°, explose littéralement tout ce qu'on avait pu connaître auparavant : le record de +2,2° détenu par décembre 2000 / janvier 2001 ayant été soufflé de pas loin d'un degré.

En calcul rapide sur mon panel, je trouve que pour ne pas que 2015/2016 devienne l'hiver le plus doux depuis le début des mesures, il faudrait que l'anomalie de février ne dépasse pas +0.4°. Cela ne nous laisse pas beaucoup de marge.

Or, si je regarde les valeurs de T2M brutes prévues par Arpège puis GFS pour la semaine prochaine, je trouve une anomalie de +2,9° qui serait donc déjà engrangée sur les 7 premiers jours de février. Ce qui réduit encore plus la marge, puisque si cette prévision est vérifiée (et en général, quand je m'essaye à ce type d'exercice, cela colle très souvent à trois ou quatre dixièmes près), il nous faudra donc ramener les 22 jours restants du mois à -0.4° pour empêcher cet hiver de faire tomber le record.

Ce n'est pas impossible, mais ça commence à devenir de plus en plus tendu.

Link to post
Share on other sites

D'un point de vue statistique on devait être tranquille pour les 15 ans à venir, d'un point de vue hivernophile, ce fameux hiver doux passé, sans chercher les records, on devrait avoir de meilleurs hivers ces prochaines années.

Le problème c'est que cela ne veut plus dire grand chose les points de vue statistiques sur le nombre d'années probables avant de battre un nouveau record dans un contexte comme le notre.

Au niveau des printemps par exemple, on avait battu bien des records de la première moitié du XXè siècle lors du printemps 1952. Il a fallu attendre pas moins de 1989, soit 37 ans, ne serait-ce que pour égaler les valeurs observées en 1952. Fallait-il se considérer tranquilles statistiquement parlant pour 35 ou 40 ans ? Sauf qu'il n'a fallu que 8 ans pour battre la valeur de 1989, en 1997. Maintenant, tranquilles pour combien d'années ? Seulement deux ans, puisqu'on a battu 1997 en 1999. Puis on a battu 1999 en 2003. Puis on a battu 2003 en 2007. Puis on a battu 2007 en 2011. Qui veut parier sur combien d'années on est "statistiquement tranquilles" avant de battre 2011 ?

Ça me rappelle dans une autre gamme, un responsable d'ERDF dans le Sud-ouest qui avait refusé d'engager des chantiers d'enterrement des lignes après la tempête de 1999, au motif que "si c'était la tempête du siècle, on devrait être tranquilles pour un moment et rien ne presse". Puis il y a eu Klaus.. Puis il y aura..

Link to post
Share on other sites

En chiffres presque définitifs, janvier 2016 devrait donc s'achever sur une anomalie nationale de l'ordre de +2,0°/+2,1° (peut-être que Météo France trouvera un ou deux dixièmes de plus ou de moins, vu que cela dépend du panel retenu).

Autant dire qu'avec décembre, l'anomalie des deux premiers tiers de cet hiver, soit +3,1°, explose littéralement tout ce qu'on avait pu connaître auparavant : le record de +2,2° détenu par décembre 2000 / janvier 2001 ayant été soufflé de pas loin d'un degré.

En calcul rapide sur mon panel, je trouve que pour ne pas que 2015/2016 devienne l'hiver le plus doux depuis le début des mesures, il faudrait que l'anomalie de février ne dépasse pas +0.4°. Cela ne nous laisse pas beaucoup de marge.

Or, si je regarde les valeurs de T2M brutes prévues par Arpège puis GFS pour la semaine prochaine, je trouve une anomalie de +2,9° qui serait donc déjà engrangée sur les 7 premiers jours de février. Ce qui réduit encore plus la marge, puisque si cette prévision est vérifiée (et en général, quand je m'essaye à ce type d'exercice, cela colle très souvent à trois ou quatre dixièmes près), il nous faudra donc ramener les 22 jours restants du mois à -0.4° pour empêcher cet hiver de faire tomber le record.

Ce n'est pas impossible, mais ça commence à devenir de plus en plus tendu.

Au point où nous en sommes, ce serait "dommage" d'avoir un mois de février "normal" et de passer à côté du record. Autant enfoncer le clou et avoir un mois de février à +3°C/norme comme ça nous explosons le record et nous pourrons dire joyeusement: "on aura pas subi un hiver de m**** pour rien cat.gif "

Link to post
Share on other sites

Au point où nous en sommes, ce serait "dommage" d'avoir un mois de février "normal" et de passer à côté du record. Autant enfoncer le clou et avoir un mois de février à +3°C/norme comme ça nous explosons le record et nous pourrons dire joyeusement: "on aura pas subi un hiver de m**** pour rien cat.gif "

LOL !! thumbup.gifthumbup.gif

Link to post
Share on other sites

Ça me rappelle dans une autre gamme, un responsable d'ERDF dans le Sud-ouest qui avait refusé d'engager des chantiers d'enterrement des lignes après la tempête de 1999, au motif que "si c'était la tempête du siècle, on devrait être tranquilles pour un moment et rien ne presse". Puis il y a eu Klaus.. Puis il y aura..

C'est sur que ce responsable d'ERDF était irresponsable après la tempête de 99 comme tu le dis ! wink.png

ERDF est une jeune entreprise. Créée en 2008 dans le cadre de l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence ....... http://www.erdf.fr/histoire

Par contre ce que je peux t'affirmer c'est que déjà en 99, ce que l'on appelait encore, à EDF, "La distribution", se posait énormément de questions quant à l'ouverture du marché promise pour 2008.

Car cette ouverture du marché était bel et bien la perte, à venir, de l'esprit "service public" de l'entreprise (la preuve en a été, depuis, largement faite).

Et dans ce cadre, l'entreprise pensait déjà aux profits, aux choix d'investissement et aux renoncements dans les investissements.

Aujourd'hui, les actionnaires de cette "ex EPIC" devenue SA touchent 1,25 €uros par action, alors que ces dernières ne valent plus qu'à peine 13 €uros, soit 10% de rendement.

Et quand l'énergie sera fournie majoritairement par des éoliennes ou des panneaux solaires, personne n'aura d'état d’âme à couper certains clients jugés "non prioritaires".

Fin du Hors sujet, désolé wink.png

Link to post
Share on other sites

Autant enfoncer le clou et avoir un mois de février à +3°C/norme

Ah ben ça tombe bien, parce que c'est justement ce que nous collent les dernières tendances à long terme de l'ECMWF ..

Link to post
Share on other sites

Posted
Vincennes (94) / Penta di Casinca (2B) / Quiberon (56)

Sur décembre-janvier sur le panel MF on a 8,28°C de moyenne nationale. On a donc toujours une belle avance sur la moyenne de l'hiver 89-90 et ses 7,43°C. Il suffit d'avoir un mois de février à 5,6°C donc tout à fait dans la normale (5,7°C) pour avoir l'hiver le plus doux cette année, la probabilité augmente donc sensiblement !

Link to post
Share on other sites

Sur décembre-janvier sur le panel MF on a 8,28°C de moyenne nationale. On a donc toujours une belle avance sur la moyenne de l'hiver 89-90 et ses 7,43°C. Il suffit d'avoir un mois de février à 5,6°C donc tout à fait dans la normale (5,7°C) pour avoir l'hiver le plus doux cette année, la probabilité augmente donc sensiblement !

Pour ceci il doit y avoir 99,9% de chance que le record soit battu cet hiver vu les prévisions de ces prochains jours en plus.

Williams

Link to post
Share on other sites

Là, cela devient plus que "très probable", c'est "certain".

L'intuition peut jouer un rôle en météo, mais là, on en a plus besoin, vu les modèles à 10 jours...

On se tape une première semaine de février à +3°C d'anomalie, une deuxième semaine à au moins +1/+2°C (persistance flux d'ouest, un peu moins doux cpdt).

Je veux bien être changé en coquille Saint-Jacques si le contraire se produit.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...