Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendances Hiver 2017-2018


Julien764
 Share

Recommended Posts

Posted
Nastringues (24) & parfois Tercis-les-Bains (40)

Alors, ça, c'est de la phase 7 xD :

 

z2h3.gif

 

On verra bien ce que cela engendrera, courant février... ou pas.

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

  • Replies 664
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour à tous,     On m'a devancé dans l'ouverture du topic bien joué .    Comme chaque année je pense il est bon de rappeler  que les tendances saisonnières sont des prévisi

Bon, je vais carrément sortir (sans non plus complètement couper les liens) avec le sujet central de ce topic, à savoir les perspectives à venir par chez nous l'hiver prochain. Mais je pense que le co

A moins de 40 jours du début de l'hiver, je me lance sur une petite prévision.  Après 4 hiver assez peu fructueux, qu'en sera t-il de cette saison 2017-2018 ?  Pour faire cette prévision , o

Posted Images

Posted
St Germain les Corbeil
Il y a 4 heures, memen67 a dit :

M'étonnerais pas qu'on ait un janvier 17 en février 18.

 

Théorie de la compensation... je sais beaucoup n'y croit pas, moi si. On a connu ça pendant l'hiver 11/12.

En voyant cette question sous un angle purement statistique, un contributeur du forum (13V peut être) avait contre-carré cette "théorie". Il avait même montrer l'inverse avec l'indice NAO, un mois NAO+ (resp. NAO-) étant plus souvent suivi d'un mois NAO+ (resp. NAO-)  que d'un mois NAO- (resp. NAO+).

Sinon on rentre dans la seconde moitié de l'hiver, et les choses semblent vouloir évoluer pour le mois de février.

La convection tropicale en bonne forme devrait gagner le Pacifique dans les prochains jours tout en s’intensifiant.

 

ensplume_full.gifOlrChiVdiv_tp200hPa_20180122.gif

Comme très souvent en phase 6, les HP subtropicales vont s'effacer dans le Pacifique, puis une puissante crête stationnaire va s'établir et éventuellement déboucher sur un blocage.

+Peu avant noël, la même situation a eu lieu. Hélas, même si la dorsale qui suvit affaiblit considérablement le VP,   elle ramena surtout ce qui restait de VP au dessus de l'Atlantique. Tout cela conduit à un régime NAO+.

La faute à une dorsale trop proche du continent américain. 

gfsnh-0-24.png?12 gfsnh-0-6.png?12

 

+Cette fois-ci, la crète pacifique devrait se dessiner bien plus à l'ouest. Par conséquent l'énorme masse d'air froid déplacé serait davantage centré sur le continent américain que sur l'Atlantique permettant ainsi la propagation du régime ondulatoire du Pacifique vers l'Atlantique.

gensnh-21-1-78.png gensnh-21-1-252.png

 

Ce dégagement de l'Atlantique par le VP devrait permettre la mise en place d'ondulation potentiellement assez marqué.

Cependant, le VP reste bien trop vigoureux dans notre cadran hémisphérique pour permettre un changement de synoptique radical pour l'instant (régime NAO- ou BLO), sans parler de la stratosphère qui reste encore bien froide dans notre secteur malgré l'avancement de la saison.

Pour ces raisons, la reprise de la récurrence AR (dorsale atlantique), semble à privilégier pour la première décade de février.

Pour la suite, tout dépendra de comment le train d'onde initié dans le Pacifique arrivera à se propager et à s'amplifier sur l'ensemble de l'hémisphère nord.

 

 

Edited by faycal
  • J'aime 9
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

En complément de l'analyse de Faycal avec laquelle je suis plutôt d'accord (mais qui de toute façon dépasse de très loin mes compétences), est-ce que GEFS nous projetterait pas un SSW majeur pour la fin de première décade de février?

gensnh-21-7-384.png

Bien sûr ça demande confirmation dans les prochains runs.

Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tercis-les-Bains (40)

Quelques scénarios avec "  splitting event " en effet, en consultant GEFS et pas mal d'autres, mettant assez fortement à mal le vortex, du moins à 10 hpa.

 

Maintenant, il faudra attendre de voir ce que peut en penser Cirus, d'ici là...

 

Personnellement, je n'en sais strictement rien.

Link to post
Share on other sites

Il y a 18 heures, Iconoclaste a dit :

Est-ce que GEFS nous projetterait pas un SSW majeur pour la fin de première décade de février?

 

Bien sûr ça demande confirmation dans les prochains runs.

 

Pour le moment, nous n'avons aucun scénario à SSW majeur sur GFS et GEFS avant le 11 février.

 

Dans la stratosphère et au regard des modélisations, la situation générale est tout de même assez laborieuse et peu satisfaisante pour quelqu'un à la recherche d'une désorganisation profonde du vortex polaire. La configuration devrait tout de même changer aux alentours du 6/7 février, avec l'amplification assez rapide avec l'altitude d'une ondulation de la troposphère vers la haute stratosphère au-dessus de la région "euro-atlantique", tandis que la crête d'altitude quasi stationnaire située au-dessus du quadrant pacifique devrait se maintenir à tous les étages de la stratosphère, malgré un léger affaissement sur les modélisations. Ceci aurait pour effet direct de recentrer tendanciellement le vortex polaire vers le pôle, en raison de la présence simultanée de 2 ondes, de part et d'autre de l'hémisphère nord. Cette évolution est projetée depuis plusieurs jours, mais des incertitudes subsistent notamment quant à la capacité des ondes planétaires à altérer la structure verticale du vortex polaire. En l'état actuel des modélisations, après le 7 février, cette altération serait assez faible, malgré des runs différents. Les modélisations oscillent essentiellement entre la survenue de 2 minimas dépressionnaires au sein du complexe de bas géopotentiels (bipolarisation tendancielle du vortex) -sans toutefois que la moindre scission n'apparaisse- , l'allongement du tourbillon en forme d'haricot géant, et le maintien d'une courbure assez cyclonique en périphérie (peu d'effets). Ainsi, l'intensité de cette altération reste encore à appréhender, mais on constate que pour le moment, il est difficile d'entrevoir un scénario avec un éclatement du vp et que le chemin est encore loin avant d'aboutir à un renversement des vents zonaux.

 

On semble tout de même plus près de retomber dans les mêmes travers que 2007, 2008, 2014 ou 2016 avec des poussées subtropicales d'amplitude variable à répétition, se propageant difficilement sur la verticale, ou avec une érosion faible à modérée du vortex polaire malgré de multiples pulsions dans la stratophère. Ce type de séquence peut s'achever avec un SSW majeur tardif ou un réchauffement final précoce, mais ce n'est pas systématiquement le cas. Il reste à suivre de près les prochaines modélisations, car on n'est pas forcément à l'abri d'agréables surprises.

 

En tout cas, il faudra plus que de simples rayons laser pour mettre en déroute notre soucoupe volante.

 

Pour le reste, espérons que la phase 7 de la mjo nous permette de sortir de cette interminable récurrence. Encore faut-il que dynamiquement, ça "fonctionne".

Edited by Cirus
  • J'aime 9
  • Merci 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon ( Quartier Montchapet)

Sur GFS on voit bien a quel point le vortex polaire sur le labrador va nous contrarier dans la quette de situation hivernal et s il plonge sur l atlantique on a pas fini de deguster de la douceur et j ai bien peur que ce soit la tendance dominante de Février.....

il ne fais plus de doute que le bilan de cette hiver sera excédentaire en terme de température

http://www.meteo-paris.com/actualites-meteo/des-temperatures-plus-douces-des-le-milieu-de-semaine-17-septembre-2017.html

la statistique de septembre est diablement efficace maintenant on peut ajouter le cas de cette année donc (13/15)*100=87%

septembre fais=87% de chance risque d hiver doux et établit sur 31 ans donc une très bonne corrélation entre les 2 paramètre mème si il n y a pas de cause a effet

Merci a tous ceux qui tente de nous redonner espoir avec des analyses passionnante a lire

  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Il y a 14 heures, gab89 a dit :

 

il ne fais plus de doute que le bilan de cette hiver sera excédentaire en terme de température

http://www.meteo-paris.com/actualites-meteo/des-temperatures-plus-douces-des-le-milieu-de-semaine-17-septembre-2017.html

la statistique de septembre est diablement efficace maintenant on peut ajouter le cas de cette année donc (13/15)*100=87%

septembre fais=87% de chance risque d hiver doux et établit sur 31 ans donc une très bonne corrélation entre les 2 paramètre mème si il n y a pas de cause a effet

 

 

Oui, enfin si il n'y a pas de cause a effet, les 30 années suivantes peuvent démontrer le contraire..

D'ailleurs à contrario, les 3 derniers mois de septembre excédentaires ont donné lieu a 3 hivers excédentaires également : 2013 (proche des normes) et 2014 et 2016 parmi les plus chauds depuis 1900...

Link to post
Share on other sites

Posted
Massif du Hohneck, 1220m

Ne cherchez plus de lien de cause à effet ;) La plupart, la majorité, la grande majorité, bon, ok, toutes les saisons deviennent maintenant peu à peu systématiquement plus douces que la normale, peu importe ce qui se passe le mois précédent,79 jours avant ou 24.5 cycles lunaires plus tôt. On peut à la rigueur encore inclure 1 ou 2 mois en anomalie négative sur une année complète, allez, 3 lors des grands crus, la probabilité que ça tombe sur une saison complète n'est dès lors certes pas nulle, mais... plutôt infime à vrai dire ;)

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Le 25/01/2018 à 18:59, Iconoclaste a dit :

En complément de l'analyse de Faycal avec laquelle je suis plutôt d'accord (mais qui de toute façon dépasse de très loin mes compétences), est-ce que GEFS nous projetterait pas un SSW majeur pour la fin de première décade de février?

gensnh-21-7-384.png

Bien sûr ça demande confirmation dans les prochains runs.

Mieux en mieux la strato sur le gfs et ens gefs pour un éclatement ssw ?  

IMG_3492.PNG

IMG_3493.PNG

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Le 26/01/2018 à 13:20, Cirus a dit :

Pour le reste, espérons que la phase 7 de la mjo nous permette de sortir de cette interminable récurrence. Encore faut-il que dynamiquement, ça "fonctionne".

 

 

J'ai l'impression qu'on est à nouveau en train de "foirer" les choses sur cet aspect... :(

 

En tant normal, une MJO en phase 7 se caractérise, au niveau des géopotentiels à 500 hPa, par une bipolarisation du Pacifique nord entre une faiblesse dépressionnaire entre 20 et 45° nord, et à l'inverse l'isolation de hauts géopotentiels au nord, au niveau de Béring. C'est un peu à l'image de notre NAO- avec basses pressions au sud, hautes pressions au nord, et un jet largement détourné au sud tandis que la circulation zonale est à l'arrêt voire inversée à sa latitude habituelle.

 

On retrouve bien ce schéma dans les prévisions, ici avec la moyenne sur 5 jours des anomalies de géopotentiels (du 30/01 au 04/02) 500 hPa chez l'ensembliste du CEP :

 

 

eps.png

 

 

On peut confirmer d'ailleurs avec la modélisation du jet par GFS à H+168 : on a une branche surpuissante mais qui est positionnée à environ 30° nord, soit la latitude de la Floride ou encore du Maroc central (contre un positionnement habituel, comme dans l'Atlantique, à environ 50° nord).

 

 

gfs.png

 

 

On a donc bien une interaction très forte avec le décalage d'un puissant secteur de convection depuis l'Indonésie vers le Pacifique occidental, ce qui est ni plus ni moins que la définition d'une phase 6/7/8 de la MJO.

 

 

Maintenant, quid de l'avenir ?

 

En temps normal (et surtout en temps de propagation réussie), on observe un décalage vers l'ouest des hauts géopotentiels qui ont été initialement soulevés au niveau du Pacifique, et qui vont alors venir prendre position à travers l'Amérique du Nord jusqu'au Labrador et au Groenland. C'est sur ces régions que le marqueur anticyclonique d'une propagation après MJO est le plus net au fil du temps :

 

 

5a6da522a54a1_mjo7.jpg

 

 

Sauf que dans notre cas actuel, préalablement à la remontée de hauts géopotentiels côté Pacifique, on a également un pan entier du vortex troposphérique qui est venu s'isoler sur le nord du Canada. Et, au jeu du combat des mastodontes, c'est clairement le second qui emporte l'avantage : aucune propagation vers l'ouest possible des hauts géopotentiels qui se sont érigés au niveau de Béring. Le vortex canadien est indéboulonnable, il s'est même renforcé ici sur l'ensembliste du CEP (moyenne sur 5 jours, du 2 au 7 février) :

 

 

eps2.png

 

 

On peut voir globalement la même chose chez GFS : vortex canadien tellement puissant que non seulement le noyau de hauts géopotentiels ne parvient pas à se décaler, mais en en fait il ne parvenir même pas non plus à s'affaisser. Du coup il reste là comme un zombie à dégonfler à petit feu pour finir par aller lamentablement mourir sur les rivages nord de la Sibérie orientale :

 

 

tempresult_uqf8.gif

 

 

Bref, au moment où (si les choses se passaient correctement, mais ça visiblement ça n'existe pas cet hiver) on pourrait attendre une libération du Labrador / Groenland et la possible prise de position de hauts géopotentiels sur cette zone, on ne voit même pas ces régions parce les valeurs modélisées sont sorties de l'échelle par le bas.

 

avg-500.png?run=run06model

 

 

 

 

 

  • J'aime 8
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Oui ça tourne, mais ça fait du surplace ...

 

En termes d'anomalies négatives des températures, ce sont toujours les même régions  à l'échelle de l'hémisphère Nord qui ramassent , 1/4 du temps la Sibérie orientale, le reste est pour le nord du continent américain (et pas seulement le nord d'ailleurs)

Il y a comme un sacré  déséquilibre... :

 

http://www.wetterzentrale.de/en/topkarten.php?map=2&model=ecm&var=34&run=0&time=144&lid=OP&h=0&mv=0&tr=24#mapref

 

http://www.wetterzentrale.de/en/topkarten.php?map=2&model=ecm&var=34&run=0&time=168&lid=OP&h=0&mv=0&tr=24#mapref

 

 

 

 

Edited by jt75
faute
Link to post
Share on other sites

Posted
Chambéry (Savoie, 73), 280m
Il y a 1 heure, TreizeVents a dit :

 

 

J'ai l'impression qu'on est à nouveau en train de "foirer" les choses sur cet aspect... :(

 

En tant normal, une MJO en phase 7 se caractérise, au niveau des géopotentiels à 500 hPa, par une bipolarisation du Pacifique nord entre une faiblesse dépressionnaire entre 20 et 45° nord, et à l'inverse l'isolation de hauts géopotentiels au nord, au niveau de Béring. C'est un peu à l'image de notre NAO- avec basses pressions au sud, hautes pressions au nord, et un jet largement détourné au sud tandis que la circulation zonale est à l'arrêt voire inversée à sa latitude habituelle.

 

On retrouve bien ce schéma dans les prévisions, ici avec la moyenne sur 5 jours des anomalies de géopotentiels (du 30/01 au 04/02) 500 hPa chez l'ensembliste du CEP :

 

 

On peut confirmer d'ailleurs avec la modélisation du jet par GFS à H+168 : on a une branche surpuissante mais qui est positionnée à environ 30° nord, soit la latitude de la Floride ou encore du Maroc central (contre un positionnement habituel, comme dans l'Atlantique, à environ 50° nord).

 

 

On a donc bien une interaction très forte avec le décalage d'un puissant secteur de convection depuis l'Indonésie vers le Pacifique occidental, ce qui est ni plus ni moins que la définition d'une phase 6/7/8 de la MJO.

 

 

Maintenant, quid de l'avenir ?

 

En temps normal (et surtout en temps de propagation réussie), on observe un décalage vers l'ouest des hauts géopotentiels qui ont été initialement soulevés au niveau du Pacifique, et qui vont alors venir prendre position à travers l'Amérique du Nord jusqu'au Labrador et au Groenland. C'est sur ces régions que le marqueur anticyclonique d'une propagation après MJO est le plus net au fil du temps :

 

 

 

Sauf que dans notre cas actuel, préalablement à la remontée de hauts géopotentiels côté Pacifique, on a également un pan entier du vortex troposphérique qui est venu s'isoler sur le nord du Canada. Et, au jeu du combat des mastodontes, c'est clairement le second qui emporte l'avantage : aucune propagation vers l'ouest possible des hauts géopotentiels qui se sont érigés au niveau de Béring. Le vortex canadien est indéboulonnable, il s'est même renforcé ici sur l'ensembliste du CEP (moyenne sur 5 jours, du 2 au 7 février) :

 

 

On peut voir globalement la même chose chez GFS : vortex canadien tellement puissant que non seulement le noyau de hauts géopotentiels ne parvient pas à se décaler, mais en en fait il ne parvenir même pas non plus à s'affaisser. Du coup il reste là comme un zombie à dégonfler à petit feu pour finir par aller lamentablement mourir sur les rivages nord de la Sibérie orientale :

 

Bref, au moment où (si les choses se passaient correctement, mais ça visiblement ça n'existe pas cet hiver) on pourrait attendre une libération du Labrador / Groenland et la possible prise de position de hauts géopotentiels sur cette zone, on ne voit même pas ces régions parce les valeurs modélisées sont sorties de l'échelle par le bas.

 

 

Bonjour,

 

Je trouve que GFS6z représente parfaitement la situation du combat entre le VP canadien et la MJO d'ailleurs. Il représente bien après ce n'est pas pour autant qu’il aura bon surtout qu'il faut aller jusqu'aux échéances faramineuse pour voir vraiment le combat.

 

 

 

    En effet dans un premier temps comme tu l'as montré le VP canadien gagne le duel avec  une anomalie sibérienne qui se désagrège et un énorme VP froid sur le Canada. Pendant ce temps selon le placement du VP canadien,  du coté atlantique des pulsions qui tendraient à l'AS semblent possible, mais les décalages capotant tout sont très vite arrivé avec un tel VP. Comme l'a bien expliqué @lame2 sur le LT c'est du millimétrée.

 

tempresult_mte6.gif

 

gens-21-1-180.png

 

tempresult_gju5.gif

 

 

  Dans un second temps une nouvelle pulsion massives se forme coté Alaska. Le VP canadien tendrait à se déplacer et s'affaiblir. C'est à ce moment que le rapport de force du VP Canadien face aux propagations d'onde du MJO s'impose. On observe qu’avec ce début de changement de rapport de force une première pulsion atlantique plus nette :

 

tempresult_mlx0.gif

 

 

  Le VP canadien ayant perdu "sa force" les effets d'ondes du MJo toujours en phase 7 vers le 10  prendrait le dessus avec la formation d'une pulsion forte coté atlantique tout comme pacifique. 

 

tempresult_mkc4.gif

 

 

 

GEFS représente bien le combat aussi quand on regarde le panel

Dans un premier temps le VP canadien domine tout et c'est lui qui tend à décider quel temps qu'on aura (anticyclonique, dépressionnaire, AS avec mini VDF) selon son débordement en atlantique:

gens_panel_zum1.png


Par la suite un ralentissement est visible sur des scénarios  exemple controle-det-P3-4-6-11-14 ect.  provoquant de réelles potentiels hivernaux, sur d'autres P5-7-8-9-10-13-P20 le VP Canandien ne faiblis pas et ce n'est pas très beau:
 

gens_panel_nmi3.png

 

 On note d'ailleurs que étrangement tous les scénarios qui tendent entre 192-240h à des AS/mini VDF par la suite ont un ralentissement du VP Canadien présent et on observe l'apparition d'effet d'onde venant du pacifique. Alors que les scénarios qui n'ont pas d'AS ect. peinent à perdre le VP Canadien puissant et souvent ce VP vient ce déplacer en cyclogenèse vers l'atlantique au delà de 300h.

 

On a l'impression qu'en fait c'est fouillis sur les graphiques mais dans le fond il y a bien un sens on dirait:
 

 graphe_ens3_clr0.gif

 

 

Ens CEP Collmar

 

image.png.88eb13690ec07267eb146099edda0dda.png

 

 

 

 

C'est très clair en tout cas toute la première partie de février sera totalement influencer par ce VP Canadien. 

 

   Premièrement sur les possibilités dans une semaine environ sur le potentiel d'AS avec mini VDF, selon l'étalement de ce VP en atlantique des possibilités sont là ou pas. Aucune influence de la MJO semble possible compte tenu de ce VP comme l'a expliqué 13V.

 

  Deuxièmement sur les possibilités TLT, en effet on pourrait dire c'est du TLT c'est du pur hasard quand on voit comment la coulée à +100h est encore mal maîtrisé (entre GEM et CEP il y a 1000km d'écart sur le placement de la coulée), mais dans le fond on semble bien percevoir des signes généraux. Toujours dû au combat des titans:

  • Sois le VP Canadien se ralentit et va vers l'Arctique grâce à la disparition de la bulle sibérienne et la formation d'une nouvelle pulsion pacifique, ceci permettrait une possible influence de la MJO avec un effet d'onde pulsion pacifique-atlantique, compte tenu du ralentissement du VP Canadien.
  • Sois le VP Canadien persiste à garder ça place en restant intense et dans ce cas aucune réelle influence du MJo est à attendre, on aurai un débordement atlantique de la cyclogenèse ect. on tendrait à un janvier bis.

 

 Certains ont peut être le sang glacer en revoyant le mot janvier bis mais ce n'est clairement pas impossible du moins pour la première partie de février. Cependant la différence notable avec janvier c'est que la MJO n'est pas du coté du VP Canadien avec les phase 3-4 qu'il avait en janvier. Mais malgré ces phase 6-7-8 il pourrait bien être impuissant 10 jours au moins tellement le VP Canadien serait intense, mais à mon avis (ça reste le mien) à la moindre petite ouverture l'influence d'onde que provoque la MJO pourrait avoir lieu (à condition qu'on est une pulsion dans le pacifique) ça se sent sur le panel gefs le moindre ralentissement tend à des choses "magnifique" (hivernophilement parlant). Clairement rien est fait mais on connait notre désavantage d'être la pointe de l'Europe et notre "malédiction" un peu récurrente cet hiver.

 

 

Gugo.

Edited by gugo
  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

il y a 13 minutes, gugo a dit :

Je trouve que GFS6z représente parfaitement la situation du combat entre le VP canadien et la MJO d'ailleurs. Il représente bien après ce n'est pas pour autant qu’il aura bon surtout qu'il faut aller jusqu'aux échéances faramineuse pour voir vraiment le combat.

 

En effet dans un premier temps comme tu l'as montré le VP canadien gagne le duel avec  une anomalie sibérienne qui se désagrège et un énorme VP froid sur le Canada. Pendant ce temps selon le placement du VP canadien,  du coté atlantique des pulsions qui tendraient à l'AS semblent possible, mais les décalages capotant tout sont très vite arrivé avec un tel VP. Comme l'a bien expliqué @lame2 sur le LT c'est du millimétrée.

 

[...]

 

On a un sujet sur les possibilités de mise en place d'un AS en effet, mais mon propos se limitait à l'étude dynamique des effets de la phase MJO et sur ce point ce qu'il pourrait se passer du côté de Stockholm cette semaine est totalement indépendant de cette dernière.

 

L'effet "réussi" d'une MJO en phase 6/7, cela se manifeste par la remontée de noyaux hauts géopotentiels sur le Pacifique Nord qui se décalent ensuite vers le Canada pour au final venir générer des blocages côté Labrador / Groenland (généralement avec l'aide d'une interaction venue de l'Atlantique). Là, on en est seulement à discuter d'un potentiel affaiblissement du vortex canadien à des échéances astronomiques, c'est bien la preuve que cela ne marche pas en l'état des modélisations.

 

Quand tel schéma te dis que tu dois nécessairement avoir du très positif à un endroit, ce n'est pas une preuve de réussite de se dire qu'on pourrait peut-être à très longue échéance réussir à passer du très négatif au simplement négatif.

 

D'ailleurs, c'est ce que démontre l'étude statistique de Cassou : ce sont les régimes de NAO- qui sont largement prépondérants en aval d'une MJO en phase 7, cette NAO- se définissant justement par des blocages entre Labrador et Groenland. A partir du moment où on voit bien que cette zone entre Labrador et Groenland resterait largement sous emprise du vortex troposphérique (chez GEFS, c'est à peine si la moyenne arrive à revenir dans l'échelle en fin d'échéance), c'est que sur ce coup la MJO n'a plus rien à voir. Il peut néanmoins se passer des choses intéressantes, notamment par la mise en place d'un éventuel blocage scandinave, mais ça sera totalement fortuit et indépendant.

 

Après, on peut aussi espérer une évolution des modèles dans les prochaines sorties, ce n'est jamais impossible mais disons que cet hiver, on a quelque peu appris à être méfiants.

 

Quand à GFS/GEFS à H+300, tu sais ce que j'en pense :sick:

Tu t'es déjà fait avoir pourtant par ce genre de sirènes fin décembre à entrevoir un potentiel cycle de NAO négative pour janvier..

Du reste, comme d'hab c'est à ces échéances que GFS envoie de la belle déconcentration du vortex troposphérique, probablement histoire d'améliorer son score : il est à 89% de runs où il a sous estimé l'AO à très long terme sur les 110 derniers jours. Comment en une stat' démonter toute la crédibilité de la chose.

 

  • J'aime 7
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

il y a 44 minutes, Chris of Auriol (13) a dit :

A noter le changement assez marqué de tendance de CFS pour Février...

Ce dernier était vu il y a encore qques jours comme doux à très doux...

 

 

quand on voit l'ensemble de la carte on se dit que d'être dans la classe  "normale" ([-0.5 ; 0.5] c'est déjà un privilège... 9_9

  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Lapoutroie 450m - Vallée de Kaysersberg

Le modèle IRI s'inscrit également dans cette tendance pour les trois mois:

Je pense que l'on peut espérer un peu de neige et plus de gelées mais de la à avoir un e vague de froid !

image.png.7a2618bd8d0ebcc9acb1cd542a84a3c4.png

image.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)

Tendances saisonnières de MF réactualisées pour le trimieste Fevrier-Mars-Avril. Ce post devrait plus figurer sur la prévision pour le printemps mais notons que MF voit un trimestre plus chaud que la normale n'excluant pas des épisodes froids temporaires sur fevrier notamment. On sent que MF suit clairement les modèles saisonniers mais y intègrent les modèles CT pour se couvrir un peu des prochains jours qui risquent d'être froids. En tout cas, prévision qui ne change pas de mois en mois et qui se vérifie plutôt bien depuis cet automne.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Lyon (69) / Villard de Lans (38)
Il y a 3 heures, Run999H a dit :

Tendances saisonnières de MF réactualisées pour le trimieste Fevrier-Mars-Avril. Ce post devrait plus figurer sur la prévision pour le printemps mais notons que MF voit un trimestre plus chaud que la normale n'excluant pas des épisodes froids temporaires sur fevrier notamment. On sent que MF suit clairement les modèles saisonniers mais y intègrent les modèles CT pour se couvrir un peu des prochains jours qui risquent d'être froids. En tout cas, prévision qui ne change pas de mois en mois et qui se vérifie plutôt bien depuis cet automne.

En même temps Météo France ne se mouille pas beaucoup en annonçant du chaud, avec notre époque de surchauffe générale depuis quelques années ! (malheureusement) 

  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a 20 minutes, samcyr a dit :

En même temps Météo France ne se mouille pas beaucoup en annonçant du chaud, avec notre époque de surchauffe générale depuis quelques années ! (malheureusement) 

 

Et tu voudrais quoi? Qu’ils annoncent un petit âge glaciaire à venir histoire de se mouiller?

On lit de ces conneries parfois...(malheureusement)

 

  • J'aime 6
  • Haha 2
  • Surprise 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Montévrain (77) ; Pleslin-trigavou (22)
il y a 23 minutes, samcyr a dit :

En même temps Météo France ne se mouille pas beaucoup en annonçant du chaud, avec notre époque de surchauffe générale depuis quelques années ! (malheureusement) 

 

Ils ne se mouillent peut être pas beaucoup mais clairement c’est eux qui arrivent à mieux anticiper les tendances saisonnières en France aujourd’hui.

Et comme le dis Run, depuis plusieurs réactualisations ils voient très juste.

 

Je préfère ce genre de prévision que, personnellement je trouve très claires et explicites que certains sites météo qui annoncent une tendance par semaine voir même moins (un peu en fonction des envies personnelles) mais qui ne se vérifie jamais. 

 

La synoptique actuelle et passée (dernières semaines) se vérifie plutôt bien par rapport à  celle qui a été entrevue dans le dernier bulletin saisonnier de MF. Et tout porte à croire que cela pourrait continuer. Cette synoptique est bien dynamique. Je ne serai pas étonné de voir le zonal se profiler très prochainement à nouveau. Et peut être même bien actif.

  • J'aime 2
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Lyon (69) / Villard de Lans (38)
il y a 51 minutes, cédric du Lot a dit :

 

Et tu voudrais quoi? Qu’ils annoncent un petit âge glaciaire à venir histoire de se mouiller?

On lit de ces conneries parfois...(malheureusement)

 

ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, si vous réagissez de façon aussi insultante à chaque fois que quelqu'un fait un commentaire ça ne m'étonne pas que ce forum se vide petit à petit ! votre message est sans intérêt (malheureusement), à aucun moment je ne fait une critique de Météo France, j'explique juste qu'en ce moment avec notre climat surchauffé voir des températures douce ou très douce est devenu monnaie courante ! (malheureusement ici, il vaut mieux lire que participer, je laisse tomber) 

Edited by samcyr
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Ce que Samcyr veut dire, c'est que la prévision des anomalies de température sont quand même bien plus certaine lorsque qu'elles sont excédentaires. La probabilité d'avoir un mois en dessous des normes étant très faible. Je ne dit pas que ça sera toujours le cas, et je l'espère, mais en ce moment on est dans un cycle de réchauffement climatique. 🌏

  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Igneuc BZH ( 22 )
il y a 3 minutes, samcyr a dit :

à aucun moment je ne fait une critique de Météo France

 

il y a une heure, samcyr a dit :

En même temps Météo France ne se mouille pas beaucoup

 

Rien d'autre à ajouter ? :P

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant dans les propos de samcyr, il n'a pas tort, dans un contexte où les anomalies positives en termes de températures sont plus que fréquentes c'est plutôt aisé de prévoir de la douceur d'autant plus que la prévision couvre les 3 mois... Bien sûr la prévision de MF se vérifie très souvent et ils ne vont pas prévoir du froid juste pour se mouiller mais je pense que ce n'était pas le fond des propos de samcyr. 

 

Bien que Météo-France propose des prévisions saisonnières généralement fiables il est évident que ces prévisions ont leurs limites dans la mesure où elles couvrent 3 mois et ne permettent pas de démontrer d'éventuelles différences entres ces derniers... 

 

Toujours est-il que même si les propos de samcyr étaient que MF devrait se mouiller davantage, il n'y a pas lieu de lui tomber dessus de la sorte :)

  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a 33 minutes, samcyr a dit :

à aucun moment je ne fait une critique de Météo France

 

Dans ce cas là formule mieux tes phrases, ça évitera les malentendus... 

Ma critique était sur la forme, pas sur le fond.

 

Edited by cédric du Lot
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...