Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

ClementWIG

Tendance Hiver 2018-19

Messages recommandés

Prévisions de MF pour les 3 mois à venir de janvier à mars, réactualisées ce jour :

 

Europe et France métropolitaine

Au cours du trimestre à venir, les conditions devraient être en moyenne plus douces que la normale autour du bassin méditerranéen ainsi que sur le sud-est de l'Europe.

Des conditions plus humides que la normale concerneront une grande partie de l'Europe centrale et méridionale tandis que des conditions plus sèches seront présentes de la Norvège à l'Islande.
 
Ailleurs aucune tendance nette ne se dégage.
 
Sur le pays, en dehors des régions méditerranéennes, le temps devrait être plus humide mais pas plus doux que la normale dès le mois de janvier, ainsi que sur tout le trimestre. Ces conditions contrastent avec celles des mois précédents, où le temps a été plutôt sec et plus chaud que la normale.
 

Températures

En moyenne sur le trimestre, la température devrait être supérieure à la normale, du bassin méditerranéen au sud-est de l'Europe, avec des probabilités de scénario chaud plus marquées sur l'est du bassin méditerranéen. C'est une tendance qui se renforce par rapport aux prévisions du mois précédent.

Sur la France, hormis les régions méditerranéennes, aucun scénario n'est privilégié sur le trimestre.
 
Modifié par th38
  • Merci 1
  • Haha 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le mois en cours Températures Pluviométrie
DECEMBRE - 1ere partie -------- DOUX HUMIDE
DECEMBRE - 2eme partie Perturbé et doux jusqu'à Noël (notamment sur la moitié Nord), puis plus anticyclonique (calme et plus sec). DOUX DE SAISON

 

  Les prochains mois Températures Pluviométrie
JANVIER - 1ere partie 1ere semaine anticyclonique sèche et plutôt fraîche, puis retour du courant perturbé d'Ouest, doux et humide. DE SAISON DE SAISON
JANVIER - 2eme partie Courant perturbé océanique - défilé de vagues pluvieuses et venteuses. DOUX TRÈS HUMIDE
FEVRIER 2019 Le modèle météo Américain envisage la poursuite du courant perturbé océanique plutôt doux et très humide alors que le modèle Européen est plus froid et un peu moins humide. DE SAISON HUMIDE
MARS 2019 Les deux modèles (Américain et Européen) envisagent un mois de mars à la fois assez perturbé et un peu plus doux que la "normale" ou dans la "moyenne". DOUX HUMIDE
AVRIL 2019 Rien ne se dégage pour ce mois... DE SAISON DE SAISON

 

le nouveau guillaume Sechey est arrivé  oups

 
  • Haha 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a vraiment du mal à envisager ce scénario de janvier avec les conditions de fin décembre...

  • C'est corrigé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Lapoutroie 450m - Vallée de Kaysersberg

Oui tout à fait. Je pense qu'il faut attendre un peu pour avoir les répercussions du SSW.Le mois  janvier sera plus sec je pense et le froid n'est pas très loin sur CFS ou GFS....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Continvoir 37340 Nord Ouest Touraine Altitude 90m.
il y a 7 minutes, Zifool a dit :

quelqu'un avait ces previsions sous la main

en visionnant ces prévisions on se rends compte qu'il n'était pas loin de la vérité pour le mois de novembre et décembre, pour ma part cela semble correct (je dit bien pour le moment).

Bon après chacun voit ce qu'il veut !

 

 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)
Le 19/12/2018 à 21:02, cédric du Lot a dit :

 

Il ne restera pas grand monde pour voir, tu viens de pousser au suicide les 3/4 des hivernophiles...:D

 

Bon je ne cites que toi Ced mais j'ai lu l'intégralité de vos commentaires, et j'ai le sentiment que mon message a paru plus pessimiste que ce voulais exprimer. Il ne s'agissait ni de "jeter" à la corbeille les excellentes présentations de Cirus et de Gugo, ni de dire qu'on pouvait fermer la boutique et que l'hiver était enterré.

 

Oui, on a depuis quelques années une réelle accélération des "sorties de route" climatiques / météorologiques. Cela prend des formes diverses et variées, parfois spectaculaires, parfois totalement occultées et inaperçues, et cela vient percuter de manière assez aveugle tous les grands schémas que l'on pensait bien connaître et maîtriser de longue date. Demandez à n'importe quel spécialiste ce qu'il vous aurait répondu si vous lui aviez demandé en 2014 s'il était possible que la QBO saute un cycle complet ; en général l'humilité interdit les non catégoriques, mais un sourire en coin aurait probablement accueilli la question .. 

 

Il y a pas mal d'études qui sont sorties, notamment et pour exemple sur l'évolution des circulations atypiques, des échanges méridiens ou de la durée de vie de ces régimes lorsqu'ils se mettent en place. Un peu partout, on constate qu'ils deviennent plus nombreux, plus intenses, et surtout de plus en plus durables. L'année 2018 en est un bel exemple en Europe : on a réussi à tenir pendant des mois en quasi-continu sur des régimes de blocage scandinaves, avec à la clé le record de l'année la plus chaude qui tombe avec parfois de sacrées marges sur toute une valise de pays du vieux continent. La France ne faisant pas exception, l'ancien record annuel est soufflé de deux dixièmes de degrés, ce qui est considérable sur un bilan annuel, et pourtant loin de ce que font certains pays d'Europe centrale et du nord.

 

Le sens que je voulais donner à mon message initial, c'est que dans ces circonstances où les désordres climatiques prennent de plus en plus d'ampleur, je ne crois pas que l'on puisse encore donner du sens à des comparaisons qui se référeraient à des mêmes conditions initiales de 19XX.

 

Cela étant dit, on ne peut pas non plus complètement occulter le fait que ces désordres, même s'ils ont très majoritairement tendance à déboucher sur des extrêmes côté rouge du thermomètre, peuvent encore dans notre monde réchauffé déboucher à l'inverse sur des conditions hivernales rares voire exceptionnelles. Dans l'extraordinaire présentation qu'il a faite dans le topic sur la possibilité de températures à 50/55° en France, ChristianP a fait remarquer qu'au moment de son post, l’événement le plus marquant thermiquement parlant de l'année, c'était la survenue de deux Tx exceptionnellement froides égales et consécutives, dont la probabilité que cela se produise était proche du néant. Autre exemple, les hivers 2013/2014 et 2014/2015 en Amérique du Nord, marqués par un régime de dorsale indéboulonnable sur les Rocheuses, et quasiment trois mois ininterrompus de coulées froides arctiques vers la région des grands lacs. Dans l'état du Wisconsin, 2013/2014, c'est rien de moins que le 4è hiver le plus froid depuis la fin du XIXè siècle. 

 

Quand j'ai mis "une cartouche" aux indices, et notamment à 2009-2010 qui sur le papier nous vendait la terre promise et au final on s'est fait livrer un jambon beurre, l'idée n'est pas tant de dire que le réchauffement a tué nos hivers, mais plutôt qu'il faut encore plus sortir qu'avant de ces analyses par indices. Encore qu'il y a un fond de vérité, à mon sens, à dire que le réchauffement a tué en grande partie l'hiver 2009/2010. L'étude que j'ai citée est quand même marquante sur ses conclusions :

- Il est possible de reconstruire fidèlement les anomalies de température hivernale en Europe depuis les années 1950 seulement à partir des indices ;

- Mais sur la période 1949-2010, la température réellement observée a été nettement supérieure 9 fois à la valeur attendue, dont 8 fois après 1997 et 6 fois après 2004. Et 2010 détient la palme du plus gros écart positif (sous entendu, il a fait beaucoup moins froid qu'il ne l'aurait du).

Une sortie de route c'est un accident et la faute à pas de chance, 6 sorties de route en 7 ans c'est un réchauffement climatique.

 

Mais maintenant qu'on a dit ça, on peut aussi en sortir une bonne. Qui c'est qui nous a sorti un quatre degré sous les normes avec -0.03 à l'AO et +0.03 à la NAO ? Février 2012.

 

Que les indices ne soient pas l'alpha et l'oméga on le savait déjà. Mais cela illustre aussi le message que je voulais faire passer : si les désordres climatiques rendent les vieilles comparaisons souvent obsolètes (température attendue en 2010 vs réalité observée), ils ont aussi la capacité de nous sortir des choses au départ bien bâtardes mais qui marchent sur un malentendu (février 2012). Riki, si tu nous lis, par pitié, et je dis bien par pitié, arrête de poster en boucle tous les ans que la NAO/l'AO chute à long terme chaque fois que l'indice perd un demi-point sur sa moyenne à H+250...

 

Sur la prévision en elle-même, je pense qu'il faut aussi distinguer les études comparatives (avec le soleil comme ça et l'ENSO comme ça en 19XX on a eu ça), du suivi stratosphérique qui ne se place absolument pas dans le même contexte. Le travail de Cirus, que je remercie au passage pour le temps qu'il passe à le partager avec nous, s'appuie plus fondamentalement sur de la modélisation et des dynamiques météorologiques intangibles (on peut sauter si on veut la QBO, mais on ne s'affranchira jamais des lois de la physique). On a l'avantage indéniable d'avoir la capacité numérique de prévoir avec un assez haut niveau de fiabilité et même à très long terme les désordres stratosphérique, et on a aussi l'avantage de comprendre, au moins partiellement, les mécanismes physiques susceptibles d'en découler.

 

Attention néanmoins, pour les nerfs, de ne pas non plus s'enflammer sur la seule lueur qu'on ait réellement à ce jour (oui parce que bon, c'est pas avec le dernier CEP qu'on .. bref), à ne pas vouloir voir absolument une conséquence dans le 14.06z.12.21.18 (pertubation 14 du run 06z du 21 décembre), ou aux hélas récurrents même s'ils sont détournés "GFS se trompe parce qu'il ne prend pas en compte les effets du réchauffement prévu par GFS".

 

 

  • J'aime 13
  • Merci 18

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, très belle synthèse sur des paramètres que j'ignorais jusqu’à  présent, si je comprends bien il ne suffit pas que nombres d'indices soit favorables, il faut un peu de poudre de "perlinpinpin" (chance) pour lier le tout,.

Grand merci à Treize Vents pour sa sagesse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Louhans

Moi je pensais plutot a celle là avec le froid précoce de novembre, merci Minolte 😉

 

 

Modifié par Zifool
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Zifool a dit :

Moi je pensais plutot a celle là avec le froid précoce de novembre, merci Minolte 😉

 

 

Les prévisions ne sont pas aux antipodes de ce qu'il s'est vraiment passé. Le schéma général sur le placement des centres d'actions est franchement bon dans la prévision. La masse d'air associée n'est pas au rendez-vous sur novembre malgré un coup de froid assez bref. 

Pour Janvier, le réchauffement au niveau de la stratosphère n'ira probablement pas contrarier le schéma annoncé par F.Decker mais aussi par MF. La différence entre les deux organismes se situe plutôt sur les masses d'air associées.

Personnellement j'aurais tendance à croire à une seconde partie d'hiver bien froide. 

  • J'aime 10
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Forbach, Moselle.
Il y a 3 heures, TreizeVents a dit :

Il y a pas mal d'études qui sont sorties, notamment et pour exemple sur l'évolution des circulations atypiques, des échanges méridiens ou de la durée de vie de ces régimes lorsqu'ils se mettent en place. Un peu partout, on constate qu'ils deviennent plus nombreux, plus intenses, et surtout de plus en plus durables. 

 

Si je suis en accord avec le reste de ton message, ce passage m'a interpellé. Pour autant que je sache, la question ne fait pas encore l'objet d'un consensus dans la communauté scientifique. Il y'a pas mal d'études qui sont sorties en effet, mais on trouve un peu à boire et à manger dans les diverses conclusions. D'un point de vue général, il n'y a a priori pas encore d'évidence robuste pouvant témoigner d'une augmentation du nombre de blocage, de l'amplitude des ondes etc. Par exemple dans la review de Cohen & al. 2014, il est énoncé  :

 

Statistically robust evidence of increasing north–south wave amplitude and slower propagation speed has not been established. Recent studies provide tentative evidence for increasing amplitude in summer and autumn for some definitions of wave amplitude, but not for others. A significant reduction in 500 hPa wave speeds during autumn was reported, but the response was not apparent in higher-level winds. The frequency of blocking high patterns is metric, region and time dependent, but as a whole the observations do not support a significant increase in blocking occurrence over recent decades.

 

C'est un problème difficile car les conclusions sont fortement influencées par les métriques employées et la tolérance du test statistique utilisé. En outre, la présence d'une éventuelle tendance n'est pas forcément quelque chose d'anormal au vu de la très forte variabilité propre au fluide atmosphérique, et ce à toutes les échelles temporelles. Cela pose d'ailleurs la question de la potentielle sur-attribution aux forçages externes, qui ne sont absolument pas nécessaires pour que la circulation parte dans tous les sens. 

  • J'aime 5
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
Il y a 4 heures, Zifool a dit :

M.Decker aime bien le sensationnalisme si quelqu'un avait ces previsions sous la main pour décembre et novembre pour comparaison.

 

Il a au moins le mérite de prendre des risques... 😉

  • J'aime 12
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Lubersac - Altitude 375m / Montmorillon - Altitude 100m / Guéret (la chaumière) Altitude 600m / Lagrand - Altitude 600m

Bon à quelques jours près, il ne reste déjà plus que 2 mois pour l'hiver météorologique.... Décembre sera au dessus des normes mais merci au froid de BC qui limite la casse ^^

En dehors des prévisions des différents prévisionnistes sur leur site, quelqu'un a t-il les cartes d'anomalie des températures et des pressions réactualisés pour les prochains mois de MF, CEP ou CFS ? 😉

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A quelques heures de la fin de l'année, quelqu'un a-t-il fait le point sur les prévisions du mois de décembre et la réalité de ce que nous avons vécu ? (j'ai la flemme de remonter tous les posts…). Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a une heure, sastrugis a dit :

A quelques heures de la fin de l'année, quelqu'un a-t-il fait le point sur les prévisions du mois de décembre et la réalité de ce que nous avons vécu ? (j'ai la flemme de remonter tous les posts…). Merci !

 

J'ai retrouvé (pas beaucoup cherché non plus remarque!) la prévision de notre poisson-pilote de la prévision hivernale (Gugo) de début novembre, j'espère qu'il ne m'en voudra pas, il n'y aurait d'ailleurs pas de raison qu'il m'en veuille puisqu'il ne s'en est pas trop mal tiré^_^

Petite coquille pour la dernière décade de décembre mais très relative et que je qualifierai de manque de bol en fait car on le constate sur le topic long-terme depuis quelques jours avec ces hautes-pressions Atlantique qui peinent a gagner vers l'Islande ou le Groenland, pour ma part je lui dis bravo car au demeurant et même en décomposant le mois par décade il arrive presque a être dans les clous.:)

 

Citation

Décembre : Un mois qui serait influencé par des situations d’alternances radicales. Les ondulations en atlantique de fin novembre perduraient en

première décade de mois avec des phases humide et douce ou fraîche selon le flux.

 Deuxième décade un passage plus anticyclonique (doux/sec) semble possible.

 Fin décembre des blocages en hautes latitude au niveau de l’Islande se mettraient en place mais ils peineraient à tenir et des retours plus doux et dépressionnaire apparaîtront souvent après des phases de polaire maritime plus ou moins conséquent. Milieu de mois on surveillera la potentielle activité en stratosphère.

 

Quand il force un peu trop sur l'empilage d'indices il faut le lui dire, mais lorsqu'il fait du bon boulot aussi, qu'il n'ai pas trop les chevilles qui gonflent quand même, la prévision saisonnière (et même la prévision tout court) est un monde sans pitié ou il faut savoir rester modeste même dans la réussite.:D

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 12
  • Merci 6
  • Haha 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Gugo a bien vu juste. À l'heure actuelle, il semble malheureusement bien parti pour avoir un blocage anticyclonique sur la Manche, vers les îles britanniques pour un moment à savoir au moins jusqu'au 15 janvier.  Les gradients barométriques étant trop espacé et le flux de nord pas assez continental, nous ne bénéficions pas de temps froid (pour les hivernophiles). En revanche, l'Autriche, l'est de l'Allemagne, la Pologne voire une partie de l'Italie pourrait bénéficier de conditions hivernales avec la descente du vortex polaire, une coulée froide continentale piloté par un flux de N-NE avec des gradients barométriques plus resserrés (plus de vent) et des pressions plus faibles (possibles voire probables  chutes de neiges).

 

Petit à petit, les chances d'avoir de la neige en plaine s'éloignent (envisagé initiallement vers le 3 Janvier sur certains sites puis vers le 11 pour ensuite annuler cela et affirmer qu'aucune vague de froid n'est visible même à LT (8 à 15 jours). Il y a quelques jours, on pouvait y croire avec la prévisions mensuels de Météofrance ( celle du 29 décembre pour la semaine du 7 au 13 décembre) mais cela a été revue à un temps plus classique... (NB  : je suppose qu'un "o" avait été oublié car il était marqué "Temps perturbé avec chutes de neiges parfois à basse altitude, voire temporairement en plaine. Les températures sont légèrement au dessus des normales saisonnières.").

 

Je suis très sceptique quant aux prévisions de MétéoNews qui annonce un mois de Janvier bien hivernale et neigeux et un mois de Février plus froid mais un peu plus sec (plus crédible pour le dernier mois de l'hiver). On peut toujours espérer...

 

S'il pouvait y avoir une homogénéisation thermique entre la stratosphère et la troposphère car le mardi 9 Janvier (à titre d'exemple), la température stratosphérique est très froide au-dessus de nous (environ -68 degrés) alors que celle à 850hPa (en troposphère donc) est plutôt élevé pour la saison (dégel avec quelque 4 degrés en moyenne).

 

Voici pour la stratosphère le 9 janvier 2019 à 19h :

 

image.thumb.jpg.735e4b7244d93dfbf0eb4e7d93b7709c.jpg

 

Et pour l'atmosphère à 850hPa (même date, même heure) où la masse d'air est positive partout en France sauf aux frontières (et encore la température tout en bas au sol).

 

image.thumb.jpg.ead3647aa118fde659508024a5036d32.jpg

 

 

 

 

Modifié par Nico41
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement Sword,Normandie.

Allons-nous vers un changement à l'échelle hémisphérique pour cette deuxième partie d'hiver?En regardant les modèles à cette échelle, il semble que de profonds changements devraient s'observer.Je voudrais mettre 2 citations qui me paraissent pertinentes que l'on peut retrouver sur le topic long terme:

@Kyrion@Ciel d'encre

Citation

 Cependant, s'il faut trouver un point positif selon moi, c'est l'isolation de cette petite anomalie au centre du vortex polaire trouvant un relai dans son alimentation avec la dorsale Pacifique :
Cela pourrait permettre de bénéficier a minima de conditions dépressionnaires en forçant la limite barocline vers le sud sur notre cadran hémisphérique soit pourquoi pas offrir un relai intéressant à une éventuelle dorsale.

Citation

Je ne crois pas dans une hypothétique jonction entre l'une de ces dorsales et l'anomalie haute sur l'arctique. La raison est que jamais cela se passe ainsi (ce scénario fait partie des fantasmes hivernophiles).  Elle pourrait cependant forcer le courant perturbé vers des latitudes plus basses, selon sa position, du côté Pacifique ou du côté Atlantique...En espérant que cela ne diminue pas d'autant l'intensité des ondulations... 

 

Situation actuelle hémisphérique avec ces HG très présents sur l'Europe occidentale depuis le début de notre hiver:

 

image.thumb.png.e68c2be72e299677b92a04b1c6b4c43d.png

 

On devrait assister la semaine prochaine a une poussée de HG via le détroit de béring qui devrait positionner une anomalie haute sur l'Articque :

 

tempresult_igb3.gif

 

Cette bulle de HG associée à une dorsale sur l'ouest Américain aurait pour effet de "tasser" le vortex en 2 morceaux vers la Scandinavie et le Canada:

 

tempresult_zcj4.gifimage.thumb.png.7e60beb96736985882c1478c0538ae4b.png

 

A partir de la, le courant perturbé pourrait être repoussé  vers des latitudes plus méridionales et je dirai que 2 possibilités pourraient nous concerner:

 

-La poursuite d'une rythmique ondulatoire mais cette fois-ci avec les BG de nôtre coté,il n'y aurait pas forcément besoin d'une grande amplitude pour un décrochage sur l'Europe occidentale.

 

image.thumb.png.213fcae5d7fb988fa2416e6c588d3184.pngimage.thumb.png.371bbad63a80da0f87f6f58d220c9deb.png

 

-Une synoptique à composante plus zonale:

 

image.thumb.png.9a95a5645fcc57ab28ab812046aa8b1f.pngimage.thumb.png.e7db5c7ca14973c96e5430f0e86b8090.png

 

Voici l'évolution en terme d'anomalie :

 

image.thumb.png.5262744268d54a797dd80f62124178f6.pngimage.thumb.png.adc7a01aa778427cfd6fa24ca439e8eb.pngimage.thumb.png.48cb7bbd52cc669c3d88bf891557aed1.png

 

Modifié par Nico 14
  • J'aime 11
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonjour à tous,

 

Les tendances de l'Européen à 30 jours sont à la formation d'une ceinture de hauts géopotentiels sur les hautes latitudes (Groenland => Scandinavie) et de bas géopotentiels sur l'Europe, principalement sur la fin du mois de janvier/début février.

 

Avant cela, nous devrions encore connaître la récurrence actuelle, marquée par une circulation dépressionnaire de la Scandinavie vers l'Europe centrale avec son lot d'invasions d'air polaire perturbé alors qu'un temps plus anticyclonique perdurerait sur l'Europe occidentale. Toutefois, les hauts géopotentiels présents sur la Grande-Bretagne et le Proche Atlantique devraient progressivement se retirer plus à l'ouest. Quelques incursions en flux de nord-ouest seront possibles, d'autant plus que l'on se rapprochera de la fin de période.

 

Selon ces tendances, nous partirions donc sur une circulation dépressionnaire sous blocage d'ici la fin du mois avec une anomalie thermique négative à très négative entre l'ouest, le centre et le nord de l'Europe.

 

(Je n'ai malheureusement pas la possibilité de mettre à disposition les cartes illustrant mes propos). 

Modifié par Futururgentiste
  • J'aime 6
  • Haha 1
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Futururgentiste a dit :

(Je n'ai malheureusement pas la possibilité de mettre à disposition les cartes illustrant mes propos). 

 

Tu as peut être un lien à coller pour que nous puissions les consulter directement ? Merci !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 36 minutes, sastrugis a dit :

 

Tu as peut être un lien à coller pour que nous puissions les consulter directement ? Merci !

 

A supprimer, merci.

Modifié par Bastien6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 38 minutes, sastrugis a dit :

 

Tu as peut être un lien à coller pour que nous puissions les consulter directement ? Merci !

 

Bonjour Sastrugis,

 

Ce sont des données sous licence Ecmwf. Je ne peux donc pas les partager.

 

Bien à toi.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Nîmes (30) - Montpellier (34)

Elles sont disponibles sur le site tropicaltidbits pour celles et ceux qui veulent rêver ce soir. Region : Europe. Modèle CEP weakly ou monthly au choix. Projections effectivement très hivernales... 

  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
il y a 13 minutes, Christophe30 a dit :

Elles sont disponibles sur le site tropicaltidbits pour celles et ceux qui veulent rêver ce soir. Region : Europe. Modèle CEP weakly ou monthly au choix. Projections effectivement très hivernales... 

Euh tu te trompes avec CFS :P

 

Semaine par semaine a partir du 13:

cfs-avg_z500aMean_eu_2.png

 

 

cfs-avg_z500aMean_eu_3.png

 

 

cfs-avg_z500aMean_eu_4.png

 

 

 

Moyenne février:

 

cfs-mon_01_z500a_eu_1.png

 

 

CANsip plus modéré sous influence blocage:

 

cansips_z500a_eu_2.png

 

 

  • J'aime 7
  • Merci 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×